Haut PDF Les tumeurs des tissus mous : Exprience du service de traumatologie et Orthopdie B au CHU Mohammed VI

Les tumeurs des tissus mous : Exprience du service de traumatologie et Orthopdie B au CHU Mohammed VI

Les tumeurs des tissus mous : Exprience du service de traumatologie et Orthopdie B au CHU Mohammed VI

a- Le schwannome bénin [28;56;79;80; 81]: Ce type de tumeur dont les premières descriptions remontent au début du XIX ème siècle, représente environ 80% de l'ensemble des tumeurs bénignes des nerfs périphériques, Le schwannome bénin survient à tout âge mais surtout entre 30 et 60 ans, avec un sex- ratio H/F de 1. La forme isolée est la plus courante, mais il existe des formes multiples appelées schwannomatose touchant le même segment du membre. Il siège avec prédilection au niveau du membre supérieur (73 % des cas), avec une localisation plus souvent proximale touchant le plus souvent le plexus brachial. Au membre inférieur, le tronc du nerf sciatique ou le nerf fibulaire commun semblent les plus fréquemment concernés. Le schwannome bénin siège plus volontiers sur les surfaces d'extension des articulations (localisation antérieure aux membres supérieurs et postérieure aux membres inférieurs). Il s'agit en général d'une masse de petite taille (< 5 cm), d'évolution lente, mobile à la palpation au-delà de son attache nerveuse et pouvant être associé à un syndrome irritatif.
En savoir plus

158 En savoir plus

La coxite laminaire chez lenfant : Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohamed VI de Marrakech

La coxite laminaire chez lenfant : Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohamed VI de Marrakech

La capsulectomie et la ténotomie du psoas peuvent être nécessaires pour diminuer une contracture de la flexion de la hanche [123]. Ce relâchement des tissus mous produit aussi un allongement des membres inférieurs et corrige leurs inégalités de longueur. Les indications de l’ostéotomie de réaxation varient selon le type d’anomalie présentée par la hanche, elles peuvent être réalisées seules ou associées à d'autres gestes extra- et/ou intra- articulaires. Les ostéotomies de l’extrémité supérieure du fémur sont plus rationnelles et mieux adaptées aux différents vices architecturaux et conflits fémoro-acétabulaires. Le recours à cette méthode de réaxation est lorsque la douleur persiste et la hanche et en attitude vicieuse [2, 115,116]. En revanche certains auteurs accusent cette méthode comme facteur prédisposant à la chondrolyse de la hanche [117, 118, 119].
En savoir plus

149 En savoir plus

Etude pidmiologique et anatomopathologique des tumeurs  cellules gantes des gaines et des tendons : Exprience au sein du service anatomie pathologique CHU Mohammed VI Marrakech

Etude pidmiologique et anatomopathologique des tumeurs cellules gantes des gaines et des tendons : Exprience au sein du service anatomie pathologique CHU Mohammed VI Marrakech

Le tendon est un tissu conjonctif dense, très peu vascularisé, ce qui va avoir des implications sur les possibilités de cicatrisation lors de blessures. Ses fibres (collagène) sont organisées en parallèle dans l’axe longitudinal du tendon. On peut donc dire que c’est un matériau précontraint dont le rôle principal sera de résister aux forces qui s’exercent selon l’axe de ses fibres. C’est pour cela que les tendons possèdent l’une des forces de résistance les plus élevées de tous les tissus mous corporels. Comme tous les tissus conjonctifs du corps, le tendon comprend quelques cellules, les fibroblastes (environ 20% du volume total) et une abondante matrice extracellulaire (environ 80% de ce même volume). Cette matrice contient environ 70% d’eau et 30% de constituants solides synthétisés et sécrétés par les fibroblastes : le collagène et une petite quantité d’élastine (protéine élastique). Le reste de la matrice, la substance fondamentale, est une matière solide composée de longues chaînes d’acides aminés et de glycoprotéines. Le contenu en collagène est généralement supérieur à 95% de poids sec du tendon. À l’extrémité des tendons, le matériel solide peut être composé presque exclusivement de collagène (jusqu’à 99% du poids sec).(9)
En savoir plus

112 En savoir plus

Les fractures de la cheville chez lenfant : Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohamed VI de Marrakech

Les fractures de la cheville chez lenfant : Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohamed VI de Marrakech

Cooperman et al [87] conçoivent que la majorité des fractures triplanes présentent un déplacement supérieur à 2mm. Ertl et al [66], Khouri et ses collaborateurs [88] et Karrholm [89] considèrent qu’un déplacement ≥2mm ne doit pas être accepté et que les fractures dont le gap est supérieur à 3mm vont souvent nécessiter une réduction à ciel ouvert du fait de l’interposition des tissus mous. Pour Herman et Ranade [29], une grande part des fractures triplanes peut être traitée orthopédiquement, en particulier celles à 2 fragments. L’ostéosynthèse des fractures tiplanes à 3 fragments peut être souvent faite par voie percutanée par vis canulées, alors que la majorité des fractures triplanes à 4 fragments, de même que les fractures irréductibles et celles avec une communition sévère, nécessitent une réduction à ciel ouvert.
En savoir plus

162 En savoir plus

Intrt des Lambeaux fasciocutans dans la prise en charge des pertes de substance de la jambe et du pied chez lenfant: -propos de 40 cas Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Intrt des Lambeaux fasciocutans dans la prise en charge des pertes de substance de la jambe et du pied chez lenfant: -propos de 40 cas Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La présence du fascia profond dans le prélèvement se justifie dans la mesure où le plan infrafascial est relativement avasculaire et facilement clivable du muscle, contrairement au plan suprafascial au niveau du quel les artérioles et capillaires formant le plexus fascial sont en rapport étroit avec les fibres de collagène du fascia profond. L’inclusion de ce fascia avec les tissus sus jacents évite donc une dissection difficile et une lésion accidentelle du plexus suprafacial. [3]

174 En savoir plus

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Temps important de la prise en charge des fractures ouvertes, consiste à l’ablation des tissus dévitalisés, il concerne le tissu cutané, sous cutané, fascias et muscles. Le parage du segment jambier doit être longitudinal et si possible en ellipse, de la superficie à la profondeur, le parage doit être complet mais économe, toute la graisse dévitalisée ou douteuse doit être excisée, tous les fragments osseux libres dévascularisés doivent être réséqués. [38]

113 En savoir plus

Les tumeurs de la paroi thoracique exprience du service de la chirurgie thoracique CHU Mohamed VI Marrakech

Les tumeurs de la paroi thoracique exprience du service de la chirurgie thoracique CHU Mohamed VI Marrakech

Cependant, la douleur thoracique et/ou la présence d’une masse peuvent évoquer d’autres pathologies. Il faut donc confirmer le diagnostic. Dans ce genre de tumeurs, une biopsie écho- ou scanno- guidée semble être la procédure de choix. En ce qui concerne nos patients, 10 malades ont rapporté une douleur thoracique et 27 ont présenté une masse palpable. Ce sont les signes principaux qui ont conduit ces patients à consulter. Cependant, d’autres signes ont été rapporté tels que : dyspnée, AEG, signes généraux (picotements, fièvre), déficit neurologique.

129 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs cérébrales au service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Prise en charge chirurgicale des tumeurs cérébrales au service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI

A TOUTE LA FAMILLE KHADRI : MON ONCLE MOHAMMED SIHMED ABDGHANI HICHAM ZAKARIA CHOUROK MUSTAPHA BOUCHAIB KALTOUM. nahid A TOUTE LA FAMILLE BENBRAHIM : KHALID THAHRA ET KATKOUTA NADA. A MES CHÈRES AMIS ET COLLÈGUES WADII , DERHEM, ATIF, HICHAM, DERHIM, SAIDIA OMAR, AMINE, NOURA, SOUSSI, NISSRINE, FARAH, FASLA, SANAA, HAMIDI, TARIQ BARKAOUI, MOHAMED, SAID, JALLAB, MALIKI, KALTOUM, HILLANI, FATIHA, LOUBNA CHRIF, HASSAN ABDRAHMAN RACHUID ALAOUI SOUFIA HOUDA MAHA SOUKAINA SAMIHA AZIZ KHADIJA FATNA MADHAR BOROUS LABIBI MOLIGHI TAHER ARBI IBTISSAM MUSTAPHA Dr SAFI Dr CHALAOUI Dr HALIM Dr BOUAIDA Dr JAGHNOUNE Dr HAYA Dr KANOURI Dr SIDQUI Dr ANSARI Dr BADAOUI Dr BABA Dr BRAMS Dr AMAL Dr BENABDELLAH Dr SMILI Dr HADRAMI Dr SAFRIOUI ET à TOUS LES MEDECINS ET LE PERSONNEL PARAMÉDICAL DU CHP MOHAMED V ET DU CHU MOHAMED VI
En savoir plus

195 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale de l'hydatidose vertbrale exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale de l'hydatidose vertbrale exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Le deuxième schéma, approuvé par l'OMS, paraît plus efficace que les cures intermittentes qui seraient plus profitables au parasite qu'à l'hôte. b. Indications et durée du traitement : [6,60] Cette thérapeutique a été initialement utilisée pour les malades jugés inopérables. Plus tard, d'autres indications ont été proposées notamment pour réduire la taille des kystes et stériliser leurs contenus avant la chirurgie, évitant ainsi les risques de dissémination secondaire. Et en post opératoire pour agir aussi sur les petits kystes passés inaperçus, que sur les éventuels scolex disséminés au cours de la chirurgie, empêchant ainsi leur évolution kystique.
En savoir plus

134 En savoir plus

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Plusieurs autres facteurs ont été incriminés avec un niveau de preuve encore limité pour établir un lien de causalité indiscutable. En revanche plusieurs altérations génétiques germinales ou constitutionnelles favorisent l’apparition d’une tumeur gliale dans le cadre plus vaste des syndromes de prédisposition héréditaires génétiques aux cancers. Bien que l’épidémiologie des gliomes survenant dans ce contexte ne soit pas parfaitement connue, les gliomes compliquant les syndromes de prédisposition aux cancers sont rares. Les principaux syndromes de prédisposition aux cancers pouvant se compliquer de tumeurs gliales sont le syndrome de Turcot de type I, le syndrome mélanome-astrocytome, la sclérose tubéreuse de Bourneville, le syndrome de Cowden, le syndrome de Li-Fraumeni, la neurofibromatose de type I et la neurofibromatose de type II [31] (figure 25).
En savoir plus

143 En savoir plus

Linfertilit dorigine gntique : exprience du service de gntique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Linfertilit dorigine gntique : exprience du service de gntique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Il existe une corrélation inverse entre la FSH et l’inhibine B, qui est probablement attribuable à une baisse de la rétroaction négative. L’élévation du taux de FSH au cours de la phase folliculaire précoce est d’ailleurs un des premiers signes de vieillissement ovarien[89]. Comme la production hormonale ovarienne demeure constante et que les femmes continuent d’ovuler et de connaître des cycles réguliers, le stade initial du vieillissement ovarien pourrait ne pas être cliniquement perceptible ou ne se manifester que sous forme d’infertilité. Le premier signe clinique du vieillissement ovarien peut alors être la réduction de la durée du cycle menstruel[90].Au fur et à mesure que se poursuit ce phénomène et que les femmes entrent en péri-ménopause, le cycle s’allonge et devient irrégulier, et l’ovulation devient elle aussi irrégulière[91].La fertilité des femmes peut donc déjà se trouver grandement entravée au moment de l’apparition des premiers signes cliniques du vieillissement ovarien.
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale du neurinome de lacoustique Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale du neurinome de lacoustique Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

problème est délicat et loin d'être résolu. C'est dans ces cas que certains transgressent la trilogie des priorités chirurgicales. a. Les tumeurs bilatérales La tumeur la plus volumineuse est extirpée par voie T.L. afin de préserver le pronostic vital. L'abstention chirurgicale bilatérale peut cependant être licite en cas de tumeur bilatérale de petit volume à condition de soumettre le patient à une surveillance étroite [148].La tumeur restante est surveillée de façon régulière par l'audiométrie et l'imagerie. Son exérèse par voie T.L. est indiquée dès que l'audition est perdue ou plus précocement si l'imagerie montre des signes de compression du T.C. ou une hydrocéphalie.
En savoir plus

180 En savoir plus

Sclrose latrale amyotrophique : Exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI Marrakech

Sclrose latrale amyotrophique : Exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI Marrakech

b. Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle : C’est essentiellement un outil de recherche, utilisé notamment pour étudier l’activation des aires corticales lors de taches motrices de la main. Les régions mises en jeu chez les patients SLA sont plus étendues que chez les témoins, avec une activation du cortex controlatéral suggérant la mise en jeu d’une compensation fonctionnelle. Des modifications précoces de l’activité neuronale étaient corrélées au taux de progression de la maladie à un an et à la survie. Plus récemment, des études utilisant l’IRM fonctionnelle au repos (resting state) ont permis d’étudier la réorganisation de différents réseaux cérébraux [10].
En savoir plus

134 En savoir plus

Les Aspergillomes pulmonaires : Exprience du service de chirurgie thoracique du CHU Mohammed VI Marrakech

Les Aspergillomes pulmonaires : Exprience du service de chirurgie thoracique du CHU Mohammed VI Marrakech

bords de la caverne et détergés régulièrement. Elle est indiquée dans les formes très évoluées d'aspergillome pulmonaire avec séquelles parenchymateuse importante. C’est un geste simple mais mal accepté par le patient. [95,114]. Le drainage endo-cavitaire selon Monaldi [115,116]: C’est une méthode simple, non traumatisante, peu douloureuse et bien tolérée. L’Amphotéricine B est injecté en intra-cavitaire par l’intermédiaire d'un drain d’Argyl mis en place dans la cavité sous contrôle radioscopique. Le rythme des injections intra-cavitaires est de trois fois par semaine, pendant plusieurs semaines. L’élimination des débris de la masse mycélienne se fait par le maintien d'une aspiration continue.
En savoir plus

144 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la syringomylie : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

La prise en charge chirurgicale de la syringomylie : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

De meilleures chances de bons résultats thérapeutiques s’observent plus chez les patients jeunes de moins de 10 ans[112]. VI. Traitement médical dela syringomyélie : [42] Comme tous les syndromes douloureux chroniques, la douleur neuropathique des syringomyélies a un impact majeur sur la qualité de vie et l’humeur, parfois supérieur à celui lié à l’extension de la lésion ou aux séquelles neurologiques. Nous avons voulu détailler ici le traitement de ces douleurs qui doit toujours prendre en compte les comorbidités affectives et l’handicap. Il est également nécessaire de traiter les douleurs non neuropathiques associées, douleurs musculaires relevant de troubles de la posture (kinésithérapie, massage, myorelaxants), douleurs viscérales (antispasmodiques), douleurs de spasticité (antispastiques), céphalées et migraines (antimigraineux spécifiques, antidépresseurs).
En savoir plus

149 En savoir plus

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

We report 18 cases of encéphalocèles in our study in Neurosurgery department of university hospital Mohammed VI in Marrakesh for a period of 9 years from 2002 until 2011. The occipital location was the most frequent (67%) followed by the nasoethmoidale location and the front location and finally the parietal localization. All malformations were diagnosed on computed tomography but one case was diagnosed by resonance magnetic imaging. All cases be treated with surgical resection of the dysgénésis brain (a reduction of functional brain made in a single patient) and closure of the bone defect and the mother takes, with a good evolution in most cases (cases of meningitis and hydrocephalus postoperatively were noted).
En savoir plus

136 En savoir plus

Arthrolyse du coude : L’expérience du service de traumatologie B du CHU Mohamed VI

Arthrolyse du coude : L’expérience du service de traumatologie B du CHU Mohamed VI

En général, l’arthrolyse est envisagée, après avoir épuisé les ressources d’une rééducation bien entreprise, sur une articulation solide et froide, chez un patient motivé et coopérant dont l’enraidissement provoque un déficit fonctionnel à l’origine d’un handicap dans la vie professionnelle, les loisirs ou dans les activités de la vie quotidienne [74]. Une rééducation préopératoire est nécessaire pour améliorer la trophicité tissulaire, refamiliariser le patient avec les techniques de gain d’amplitudes, améliorer la proprioception d’un membre limité fonctionnellement et s’assurer de la coopération et de la volonté de récupération du patient [39]. Tous nos patients ont eu une rééducation préopératoire avec une consultation dans l’unité de rééducation du service.
En savoir plus

99 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs orbitaires expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs orbitaires expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Tumors of the orbit are rare diseases, presenting in a stereotyped clinical picture. We report in this work, the retrospective study of a series of 23 cases of orbital tumors collected in the department of Neurosurgery, CHU Mohammed VI Marrakesh, for 9 years, from 2002 to 2010. The age group between 21 and 40 years was the most represented (43.47%). A feminine ascendancy was noted (56.53%). Clinical manifestations are dominated by proptosis (69.57%). Cerebral computed tomography made the diagnosis in 20 cases (86.95%), and the use of magnetic resonance imaging concerned only 8 patients (34.78%). The right localization is predominant.
En savoir plus

197 En savoir plus

Cancer du poumon chez la femme Exprience du service doncologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Cancer du poumon chez la femme Exprience du service doncologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

b. Rationnel de la radiothérapie : b.1 Cancer non à petites cellules : Radiothérapie pré-opératoire : La radiothérapie pré-opératoire suivie d’une exérèse a été considérée longtemps comme le traitement de référence des tumeurs de l’apex. Récemment, plusieurs travaux non randomisés évaluant une radio-chimiothérapie associée à la chirurgie ont montré des résultats intéressants avec un taux élevé de résécabilité chez les répondeurs et des taux de survie pouvant atteindre 40-50% [125]. La radiothérapie peut également être intégrée dans le traitement d’induction pré- opératoire dans les CNPC de stade III potentiellement opérable. Dans la série de Pezetta et al, une radiochimiothérapie précédant l’exérèse chirurgicale semble améliorer la survie globale et la survie sans récidive, par rapport à une chimiothérapie pré-opératoire [126]. Un essai de phase III [127] a comparé la chimiothérapie à la radiochimiothérapie avant la chirurgie : malgré une augmentation du down-staging dans le bras radio-chimiothérapie, aucun bénéfice en terme de survie globale n’a été mis en évidence. Dans les stades IIIA (N2), la prise en charge est actuellement débattue, puisque 2 essais randomisés [128-129] n’ont pas mis en évidence de bénéfice sur la survie globale entre une association traitement médicale et chirurgie versus traitement médicale seul.
En savoir plus

205 En savoir plus

Epidémiologie de cas de traumatologie-orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Epidémiologie de cas de traumatologie-orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Epidémiologie de cas de traumatologie orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech Dans ce travail, nous avons donné un aperçu général sur la région de Marrakech Tensift- Al Haouz, sur son infrastructure sanitaire en précisant la place du service de TR-OR du CHU Mmed VI en son sain, nous avons rapporté la fréquence des différentes pathologies traumato- orthopédiques qui y ont été colligées et avons discuté nos résultats à la lumière de la littérature. Enfin, nous avons essayé de repérer les principales contraintes s’opposant au bon fonctionnement du service et de formuler des propositions et de solutions qui leur sont adaptées.
En savoir plus

201 En savoir plus

Show all 6939 documents...

Sujets connexes