Haut PDF Les tumeurs osseuses malignes primitives chez l'enfant : exprience du service de traumatologie pdiatrique

Les tumeurs osseuses malignes primitives chez l'enfant : exprience du service de traumatologie pdiatrique

Les tumeurs osseuses malignes primitives chez l'enfant : exprience du service de traumatologie pdiatrique

VIII. L’évolution 1. La récidive : 1.1 Dans le sarcome d’Ewing [167, 168, 169, 170, 171, 172, 173]: Contrairement à d'autres tumeurs comme l'ostéosarcome, des récidives locales ou à distance très tardives, au-delà de dix ans, ne sont pas exceptionnelles dans le sarcome d'Ewing et nécessitent une surveillance prolongée, et les études rapportant des résultats à seulement cinq ans de recul demandent à être confirmées sur de plus longs reculs. Les récidives locales sont plus fréquentes après radiothérapie isolée qu'après chirurgie seule ou association de chirurgie et de radiothérapie. Après radiothérapie isolée, le taux de contrôle local est estimé à 70 à 80 % dans les lésions périphériques et 60 % pour les lésions proximales. Tous les auteurs s'accordent sur la nécessité d'avoir des marges de résection larges. Par exemple, selon Ozaki, après chirurgie seule, le taux de récidive locale est de moins de 10 %, et si les marges de résection sont larges ce taux de récidive est d'environ 5 % contre 12 % en cas de marges contaminées. L'adjonction d'une radiothérapie à la chirurgie permet d'améliorer le contrôle local, mais dans des proportions souvent peu significatives. Les récidives précoces ont encore plus mauvais pronostic que celles Le sarcome d'Ewing a une très forte tendance à donner des métastases par voie hématogène, ce qui en fait le pronostic. Selon différentes études, environ 20 à 30 % des patients sont porteurs de métastases au diagnostic. La survenue secondaire de métastases fait la gravité de la maladie, même dans les formes localisées au diagnostic. Chez les patients sans métastase pulmonaire, ni osseuse détectable, les méthodes de biologie moléculaire peuvent permettre de détecter des cellules tumorales dans la moelle osseuse.
En savoir plus

231 En savoir plus

Tumeurs osseuses : Profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique. A propos de 109 cas  au service de Traumatologie CHU Mohamed VI Marrakech

Tumeurs osseuses : Profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique. A propos de 109 cas au service de Traumatologie CHU Mohamed VI Marrakech

Le chondrosarcome représente environ 20–27 % des tumeurs osseuses malignes primitives [56]. Il se développe entre 30 et 60 ans et présente une légère prédominance masculine [80]. Il est très rare chez l'enfant. Dans les lésions de grade 1, appelées aussi tumeurs cartilagineuses atypiques selon l'OMS, les chondrocytes ont un noyau de petite taille et il y a quelques chondrocytes multinucléés. Dans le grade 2, la cellularité est plus importante, notamment à la périphérie des lobules, les noyaux sont plus volumineux, les chondrocytes multinucléés plus nombreux et la matrice est fréquemment myxoïde. Le grade 3 se caractérise par une cellularité encore plus importante, un pléomorphisme nucléaire, des plages de nécrose souvent étendues et une matrice myxoïde. Les chondrosarcomes sont principalement de grade 1, puis de grade 2, plus rarement de grade 3.
En savoir plus

236 En savoir plus

Prise en charge des tumeurs osseuses bnignes chez l'enfant Au service d'Orthopdie Traumatologie Pdiatrique Au Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des tumeurs osseuses bnignes chez l'enfant Au service d'Orthopdie Traumatologie Pdiatrique Au Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI de Marrakech

, certaines tumeurs posent un problème de diagnostic différentiel avec les tumeurs malignes, les autres tumeurs bénignes ou la pathologie infectieuse notamment l’abcès de Brodie et la tuberculose osseuse (11, 12, 13, 14, 15). En plus de l’exérèse classique en bloc et la biopsie exérèse, la résection percutanée scannoguidée est d’un grand apport dans la prise en charge des tumeurs de petites tailles difficilement repérables ou accessibles. La chirurgie est indiquée dans les formes symptomatiques, les localisations à risque pour la croissance, les compressions vasculo-nerveuses ou parfois dans un souci purement esthétique. En présence de complications orthopédiques, des corrections de celles-ci peuvent être associées. Ces corrections parfois lourdes, peuvent être évitées si la résection tumorale est réalisée précocement pour les localisations pourvoyeuses de ces séquelles. Le risque de dégénérescence est exceptionnel chez l’enfant, mais impose une surveillance à long terme.
En savoir plus

3 En savoir plus

Guide dautoapprentissage bas sur des dossiers cliniques sur les tumeurs osseuses de lenfant dans le service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

Guide dautoapprentissage bas sur des dossiers cliniques sur les tumeurs osseuses de lenfant dans le service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

Guide d’autoapprentissage des tumeurs osseuses de l’enfant I. Le but de ce travail est de fournir un moyen d’apprentissage pratique qui aborde les amples connaissances théoriques sur les tumeurs osseuses bénignes et malignes primitives de l’enfant. Nous visons à ce que cette compréhension conceptuelle de la part des médecins en formation ou des praticiens puisse être facile à appliquer sur des situations cliniques réelles. L’intérêt est de structurer les démarches diagnostiques et thérapeutiques face aux tumeurs osseuses de l’enfant.
En savoir plus

77 En savoir plus

La lsion de Monteggia rcente chez lenfant : Exprience du service de traumato-orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La lsion de Monteggia rcente chez lenfant : Exprience du service de traumato-orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

L e but de notre étude est de rapporter notre expérience dans la prise en charge de la lésion de Monteggia récente chez l’enfant, d’analyser nos données cliniques et para cliniques, de [r]

133 En savoir plus

Tumeurs malignes de l’estomac

Tumeurs malignes de l’estomac

Ces données soulignent le rôle d’autres facteurs génétiques tenant à la virulence de la souche bactérienne infectante et la réponse immunitaire de l’hôte génétiquement déterminée et de facteurs d’environnement interférant avec HP. L’HP est présente chez la moitié de la population mondiale. L’acquisition de cette infection pendant l’enfance représente un facteur important [30]. Son incidence est plus forte dans les pays en voie de développement (4 fois plus élevée) par rapport aux pays développés où la séroprévalence a diminué, ceci est dû à l’amélioration du niveau socio-économique et au changement du style de vie [55, 56].
En savoir plus

140 En savoir plus

Le kyste hydatique chez lenfant : localisations rares Exprience du service de chirurgie pdiatrique CHU Mohammed VI de Marrakech

Le kyste hydatique chez lenfant : localisations rares Exprience du service de chirurgie pdiatrique CHU Mohammed VI de Marrakech

La splénectomie totale, qui permet une thérapeutique complète, comporte cependant de nombreuses complications qui poussent à limiter sa réalisation et à utiliser une technique plus conservatrice. Les complications immédiates sont principalement hématologiques avec un thrombocyte qui débute entre le 2èmeet le 10 ème jour postopératoire et atteint son taux maximal à la troisième semaine. On peut observer une leucocytose, mais la lignée rouge n’est pas touchée. Les autres complications immédiates sont un risque accru de thromboses veineuses, un abcès sous phrénique et des complications pulmonaires à type d’atélectasie ou d’épanchement pleural gauche. Les complications à long terme sont dominées par le risque infectieux, il ne faut donc pas oublier la vaccination anti- pneumococcique (pneumo 23) qui doit être faite 15 jours avant la splénectomie, si possible, et est à renouveler tous les trois à cinq ans, ainsi que l’antibioprophylaxie qui consiste en une prise d’ORACILLINE® de 50 000 UI/kg/jour chez l’enfant pendant au moins 5 ans [41].
En savoir plus

154 En savoir plus

Syndrome de loge et de Volkmann chez lenfant : Exprience du service de chirurgie traumato-orthopdique pdiatrique au CHU MED VI-Marrakech

Syndrome de loge et de Volkmann chez lenfant : Exprience du service de chirurgie traumato-orthopdique pdiatrique au CHU MED VI-Marrakech

Bae et al. [58] trouvent la douleur chez 90% des cas et rapportent aussi la difficulté de l’évaluer chez les enfants, d’où la proposition d’évaluer les antalgiques administrés. Ulmer [80] présente une revue incluant 4 études(132 cas),qui montre que la douleur est le 1 P er P signe à apparaitre. La douleur est constante, disproportionnée, intense, permanente, résiste aux antalgiques habituels, et s’accentue à l’étirement passif (Stretch test positif )qui constitue un élément diagnostique majeur mais aussi d’orientation vers la loge atteinte.
En savoir plus

165 En savoir plus

Les Fractures pathologiques sur tumeurs osseuses

Les Fractures pathologiques sur tumeurs osseuses

 Prothèse de croissance : (21) Pour pallier les problèmes d’inégalité dus au sacrifice d’un ou de plusieurs cartilages de croissance, plusieurs types de prothèses dites de croissance ont été proposés ; Elles sont une solution séduisante qui règle dans le même temps trois problèmes : la perte de substance osseuse de grande taille, le remplacement articulaire, et l’inégalité de longueur des membres inférieurs. Le faible diamètre intramédullaire, la petite taille fréquente du fragment osseux restant et les contraintes importantes en compliquent la conception. Le principe est séduisant, surtout lorsqu’il s’agit de mécanisme permettant d’éviter les réinterventions ;mais les complications sont manifestement très nombreuses lorsqu’on les utilise là où elles ont une véritable indication, c’est-à-dire chez des enfants de moins de 10 ans. Les résultats sont meilleurs au niveau de l’extrémité inférieure du fémur que sur l’extrémité supérieure du tibia, essentiellement pour des problèmes cutanés et d’infection. Une évaluation basée sur des indications plus rigoureuses serait souhaitable afin de mieux connaître l’intérêt réel de ces prothèses de croissance ;
En savoir plus

158 En savoir plus

Intrt des Lambeaux fasciocutans dans la prise en charge des pertes de substance de la jambe et du pied chez lenfant: -propos de 40 cas Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Intrt des Lambeaux fasciocutans dans la prise en charge des pertes de substance de la jambe et du pied chez lenfant: -propos de 40 cas Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Engageant le pronostic vital, fonctionnel et esthétique, la perte de substance de jambe et du pied chez l’enfant est un vrai challenge thérapeutique, le risque infectieux, hantise de tout chirurgien, dépendra du degré initial de souillure et surtout de la qualité du parage. A la lumière de nos résultats et les données de la littérature nous recommandons devant tous cas de perte de substance de la jambe et du pied avec mise à nu de l’os et/ou des tendons ou des éléments vasculo-nerveux :

174 En savoir plus

Les fractures autour du genou chez l'enfant, exprience de service dorthopdie pdiatrique CHU Mohammed VI de Marrakech

Les fractures autour du genou chez l'enfant, exprience de service dorthopdie pdiatrique CHU Mohammed VI de Marrakech

Avant l'ossification complète de l'extrémité proximale du tibia, la surface de l’épine tibiale antérieure est cartilagineuse. Le LCA provient du côté médian du condyle fémoral latéral et s'attache en bas à la région intercondylienne antérieure du tibia. [3] Lorsqu'une contrainte de traction excessive est appliquée au LCA, l’épine tibiale à ossification incomplète offre moins de résistance que le ligament, et le stress de traction aboutit à une défaillance à travers l'os spongieux sous l’épine tibiale, ainsi des forces Traumatiques qui rompraient normalement le LCA chez un adulte produit chez l’enfant des fractures avulsion de l’épine tibiale, surtout si l'encoche inter condylienne est large. [27]
En savoir plus

150 En savoir plus

Ostotomie du bassin chez lenfant Exprience du service traumato-orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Ostotomie du bassin chez lenfant Exprience du service traumato-orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

indication surtout dans les dysplasies sévères avec des cotyles trop larges [96], PEMBERTON [52], a déterminé la tranche d’âge entre 1 an au minimum et 12 à 14 ans au maximum. Quand la hanche est incongruante, Willet et al. [97] ont démontré que la butée lutte efficacement contre l’excentration et prévient l’aggravation de l’incongruence chez les enfants de plus de huit ans. Dimitriou et al. [98] arrivent au même constat après étude chez 14 patients âgés de neuf à 12 ans. En 1999, Daly et al. [99] étudient 26 patients et confirment les résultats de Willet et al. [97], ils concluent que la butée ostéoplastique semble être utile aux patients de huit à 11 ans, quant à notre série nous avons réalisé 9 butées chez des patients avec des extrêmes d’âges de 8 à 14 ans et nous avons eu que 55% de bon et excellent résultats ceci peut s’expliquer probablement par le non-respect de l’indication chez certains patients notamment ceux âgés de plus de 11 ans. Chez qui nous devrions penser à réaliser l’ostéotomie de Chiari, cette ostéotomie est indiquée pour toute hanche non recentrable, latéralisée, au potentiel de croissance épuisé [55].Plusieurs auteurs se sont intéressés à l’étude des résultats de l’ostéotomie de Chiari, cependant il n’existe pas de consensus ; Fong [100] a démontré dans son étude sur la LCH qu’elle assure une bonne couverture de la tête fémorale tout en supprimant la douleur et la limitation de la mobilité de la hanche, Dans la série de Reddy et Morin[101], une ostéotomie de Chiari a été réalisée chez des patients porteurs de séquelles de LCP, avec un recul de 6 ans. Selon les auteurs, le Chiari améliorerait la congruence coxo-fémorale et entraînerait un remodelage de la tête fémorale et une augmentation de sa concentricité. Notre expérience concernant l’ostéotomie de Chiari est encore dans sa phase embryonnaire, notre série comportait une seule ostéotomie de Chiari avec un bon résultat fonctionnel et radiologique.
En savoir plus

170 En savoir plus

Fracture de la tte radiale chez lenfant : exprience du service de traumatoorthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Fracture de la tte radiale chez lenfant : exprience du service de traumatoorthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

du coude chez l’enfant. Elles surviennent après un traumatisme du coude lors des accidents domestiques, sportifs, et scolaires à la suite d’une chute sur la paume de la main, l’avant bras en extension. Le diagnostic clinique reste difficile en raison de la pauvreté des signes cliniques spécifiques avec un œdème local gênant considérablement l’examen ce qui explique le retard fréquent du diagnostic. La douleur élective lors de la supination forcée nous parait être le signe le plus spécifique qui impose un bilan radiographique objectivant les fractures de la tête radiale avec le degré de déplacement en fonction de la classification du Judet et la présence de lésions associées.
En savoir plus

150 En savoir plus

Tumeurs ovariennes : exprience du service de chirurgie gnrale de lhpital militaire Avicenne

Tumeurs ovariennes : exprience du service de chirurgie gnrale de lhpital militaire Avicenne

VII. PRONOSTIC ET SURVEILLANCE : Le cancer de l’ovaire est un cancer relativement peu fréquent, mais il représente la 4éme cause de mortalité par cancer chez la femme. En France, en 2015, il a été recensé 4575 nouveaux cas responsables de 3132 décès. En raison d’un diagnostic souvent tardif, son pronostic reste sombre avec une survie globale à 5 ans pour les stades avancés (stades FIGO III/IV) de 30 % [165]. Alors que les patientes présentant au moment du diagnostic un cancer limité aux ovaires ont une survie à 5 ans supérieure à 90 % en cas de chirurgie complète, mais elles ne représentent que 15 % des malades [142]. Par contre, les tumeurs bénignes de l’ovaire sont de bon pronostic.
En savoir plus

151 En savoir plus

Apport de l'imagerie dans les tumeurs abdominales malignes de l'enfant

Apport de l'imagerie dans les tumeurs abdominales malignes de l'enfant

L’hépatoblastome représente les 2/3 des tumeurs malignes du foie de l’enfant et de l’adolescent. C’est une tumeur de la petite enfance car plus de 95% des cas surviennent chez des enfants de moins de 5 ans. L’âge moyen de survenue est de 1,3 an [16]. Résultat comparable aux données de notre série où l’âge moyen était de 1,17 an. L’hépatoblastome peut survenir dans le cadre de syndrome prédisposant tel le syndrome de Beckwith-Wiedemann ou la polypose colique familiale. Par ailleurs, de rares cas d’hépatoblastomes familiaux ont été décrits [16]. Dans notre série l’hépatoblastome représente 5,08% des tumeurs malignes abdominales avec une prédominance masculine.
En savoir plus

120 En savoir plus

TEvaluation de la technique de Ponseti dans la prise en charge du pied bot varus quin congnital chez l'enfant : exprience du service de chirurgie pdiatrique du CHU de Marrakech

TEvaluation de la technique de Ponseti dans la prise en charge du pied bot varus quin congnital chez l'enfant : exprience du service de chirurgie pdiatrique du CHU de Marrakech

Il permet un bon développement de l'activité musculaire, luttant contre l’amyotrophie locale. La mobilisation en traction est difficile à mettre en œuvre autrement que manuellement.  Inconvénients [25] : Contrainte importante pour les familles : il s'agit d'un traitement "à plein temps" qui nécessite beaucoup d'assiduité et de discipline (séances quotidiennes pendant plusieurs semaines). L’hospitalisation prolongée en période néonatale est souvent obligatoire, en dehors du problème de coût, peut perturber gravement la relation mère-enfant.

155 En savoir plus

Les tumeurs mdiastinales du diagnostic au traitement : exprience du service de chirurgie thoracique du CHU MOHAMED 6

Les tumeurs mdiastinales du diagnostic au traitement : exprience du service de chirurgie thoracique du CHU MOHAMED 6

Les tumeurs médiastinales du diagnostic au traitement : expérience du service de chirurgie thoracique du CHU MOHAMED 6 L’appréciation clinique du caractère plongeant d’un goitre peut être rendue difficile par la morphologie du cou du patient (cou court et adipeux...) et la morphologie du goitre (à développement postérieur...) [66,59]. Lors de la découverte, les antécédents du patient sont souvent parlants ; le goitre est connu et évolue parfois depuis des années ; ailleurs, on retrouve la notion de goitre cervical ancien qui a subitement régressé ou disparu ; il faut toutefois se méfier des goitres cervicaux de taille modérée dont le pôle inférieur va se développer dans le thorax donnant la fausse impression de disparaître avant de donner des signes compressifs. Quelques patients ont bénéficié auparavant d’un traitement chirurgical pour un goitre [59].
En savoir plus

154 En savoir plus

Etude du rhabdomyosarcome chez l'enfant dans le service d'oncologie et hmatologie pdiatrique

Etude du rhabdomyosarcome chez l'enfant dans le service d'oncologie et hmatologie pdiatrique

taux élevé de rechute pour les patients plus de 10ans, indiquant la nécessité du prélèvement des ganglions lymphatiques dans ce groupe. [116] La SSR globale pour les patients inscrits sur IRS-IV n'a pas différé de celle vue dans l’IRS III. La SSR a été améliorée pour ceux avec les tumeurs embryonnaires (P = 0.02), mais pas pour ceux avec des RMSA. L'amélioration a été limitée à certains sous-groupes de tumeurs embryonnaires, y compris ceux qui étaient resecables, les tumeurs de la tête et du cou du groupe III, les tumeurs génito-urinaires (excepter la localisation vessie prostate), et les tumeurs du groupe I ou II à sites défavorables. [117] Plus tard, l’IRS a exécuté un essai pilote de l'intensité d'alkylants à haute dose. Cette épreuve n’a montré aucun avantage par rapport au cyclophosphamide à haute dose. [118]
En savoir plus

189 En savoir plus

Les tumeurs de la paroi thoracique exprience du service de la chirurgie thoracique CHU Mohamed VI Marrakech

Les tumeurs de la paroi thoracique exprience du service de la chirurgie thoracique CHU Mohamed VI Marrakech

L’exérèse large a été indiquée chez les deux patientes qui présentaient une tumeur sternale par métastase de carcinome thyroïdien. IV. BILAN PRE-THERAPEUTIQUE Quelle que soit la nature tumorale, il est indispensable, de distinguer trois circonstances de découverte. La tumeur de paroi peut être isolée, ou, au contraire, il s’agit d’une maladie connue (extension locale ou à distance) ou bien encore il peut s’agir d’une récidive de tumeur déjà traitée. La chirurgie étant considérée comme l’acte thérapeutique par excellence, un bilan préopératoire doit être effectué afin de connaître les situations à risque liées à la topographie de la tumeur, à son extension et à sa vascularisation. [43]
En savoir plus

129 En savoir plus

Les tumeurs orbito-palpbrales : Exprience du service de chirurgie maxillo-faciale de lHMA marrakech

Les tumeurs orbito-palpbrales : Exprience du service de chirurgie maxillo-faciale de lHMA marrakech

pigments utilisés ainsi que les différentes techniques ont permis d'obtenir d'excellentes épithèses, la contention restait une difficulté[112].Le support sur lunette, instable, comme l'utilisation de colles aux silicones sources d'intolérance ont été avantageusement remplacés par un système de contention ostéo-intégré. Grâce à la mise en place de « fixtures » en titane identiques à celles utilisées en implantologie maxillaire, l’épithèse peut être fixée sur des piliers solidaires de l'orbite par l'intermédiaire d'aimants ou de clips. L'immobilité de la prothèse n'est pas un réel inconvénient comparé à la sûreté de la fixation et à la meilleure réinsertion des patients dans la vie active. Cependant, les fixations ostéo-intégrées ne sont pas indiquées chez les patients ayant bénéficié d'une radiothérapie complémentaire et le comblement de la cavité orbitaire par un lambeau temporal rend parfois difficile la mise en place d'une épithèse qui a besoin d'un volume postérieur suffisant.
En savoir plus

130 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes