Haut PDF Traumatologie en images : membre inférieur

Traumatologie en images : membre inférieur

Traumatologie en images : membre inférieur

TRAUMATOLOGIE EN IMAGES : MEMBRE INFÉRIEUR Discussion - 22 - théoriquement être multiple et difficile à déterminer. En pratique un certain nombre de paramètres est standardisés afin de limiter les variables. Lorsqu'une radiographie est trop claire, elle est soit sous-exposée soit sous-développée. La qualité du développement est vérifiée en passant ses doigts derrière la partie noire du film. Lorsque le cliché est sous-exposé (trop claire) ou surexposé (trop sombre) la correction à apporter est généralement réalisée à travers les paramètres d’exposition (les milliampères et les kilovoltages). Une correction qui est fréquente chez les techniciens débutants et lors des cycles de gardes prolongés et rapprochés. Lorsque le film est sous-développé, il s'agit d'un problème plus grave de fonctionnement général de l'installation nécessitant parfois une remise en question du matériel ou de la procédure de développement. Pour le contraste, ses insuffisances (=une grande gamme de gris dans le cliché) peuvent être due à l’utilisation d’une tension (Kilovoltages) trop forte, la présence d’un rayonnement diffusé trop important, l’absence d’utilisation de grille, les erreurs de développement ...Si on écarte les problèmes de l’installation, ici encore l’expérience du technicien et sa concentration joue un rôle important dans la qualité du contraste.
En savoir plus

81 En savoir plus

Contribution à l’analyse quantitative, morphologique etfonctionnelle du membre inférieur de l’enfant

Contribution à l’analyse quantitative, morphologique etfonctionnelle du membre inférieur de l’enfant

En effet, chez l’enfant, les modifications liées à la croissance sont peu décrites, et essentiellement par des études observationnelles cliniques. Or, en cas de pathologie ou d’anomalie d’un segment du membre inférieur, il est logique de penser que des phénomènes compensatoires se mettent en route et jouent sur le développement du reste du membre. Afin de proposer un traitement optimal adapté en fonction des problèmes, il est donc indispensable de développer des outils permettant d’étudier en globalité et en 3 dimensions le membre inférieur, tout au long de la croissance. Pour cela, l’utilisation du système EOS ® a tout son intérêt puisqu’il permet d’obtenir des valeurs angulaires en 3 dimensions, au prix d’une irradiation très modérée. Jusqu’à présent, les études portant sur les MI de l’enfant sont toutes des études faites dans un contexte de recherche stricte, avec des reconstructions réalisées par des experts ayant le plus souvent contribué au développement du modèle. On peut donc s’interroger sur la fiabilité des images et des reconstructions issues d’EOS ® , acquises et reconstruites dans des conditions
En savoir plus

118 En savoir plus

Écho-anatomie des nerfs du membre inférieur : état de l'art en 2015

Écho-anatomie des nerfs du membre inférieur : état de l'art en 2015

La forme de ce travail est un document numérique, réalisé à l’aide du logiciel Keynote d’Apple ® . Il y est joint une copie au format Powerpoint de Microsoft ® . Le support électronique est particulièrement adapté à l’enseignement de l’imagerie médicale. Le rendu des images est meilleur que sur une simple impression papier, sa diffusion facilitée auprès des étudiants, sa lecture moins monotone. La forme du diaporama permet aussi de mettre en avant les points principaux et messages à retenir.

38 En savoir plus

Contribution à la modélisation musculo-squelettique personnalisée du membre inférieur combinant stéréoradiographie et ultrason.

Contribution à la modélisation musculo-squelettique personnalisée du membre inférieur combinant stéréoradiographie et ultrason.

Par ailleurs, ces techniques tendent à montrer qu'entre cinq et sept coupes sont nécessaires pour estimer la géométrie musculaire. Les méthodes automatiques ont également commencé à émerger. Cordier and Thalmann (1998) ont introduit une méthode de segmentation automatique basée sur les contours actifs et la déformation d'un modèle générique. Cette technique présentait de bons résultats pour les os mais était dicilement applicable sur les muscles. Gilles and Magnenat-Thalmann (2010) proposent une méthode quasi-automatique. L'opérateur identie un nombre limité de para- mètres, ensuite, un modèle générique est recalé sur les IRM par minimisation de fonctions énergétiques. Cette méthode présente l'avantage d'être automatisée et d'orir un temps de construction d'environ 30 min pour une cuisse. Cependant, elle présente deux inconvénients majeurs : elle ne fonctionne pas sur des images de qualité réduite et elle n'a pas été validée sur des sujets présentant une pathologie. Baudin et al. (2012) présentent une nouvelle méthode pour la segmentation automatique des muscles, qui n'est pas complètement fonctionnelle . Ils soulignent les problèmes liés à la diérenciation des muscles, notamment les quadriceps.
En savoir plus

145 En savoir plus

Dispositif de contrôle de l'articulation d'une orthèse ou prothèse de membre supérieur ou inférieur

Dispositif de contrôle de l'articulation d'une orthèse ou prothèse de membre supérieur ou inférieur

Henri BLANC, Alain OCHSENHOFER, Remi KLOTZ - Dispositif de contrôle de l'articulation d'une orthèse ou prothèse de membre supérieur ou inférieur. Brevet n° FR2972920[r]

18 En savoir plus

Effets de la vibration des muscles sur les mécanismes neuronaux et la fonction du membre supérieur et inférieur des personnes ayant une hémiparésie chronique

Effets de la vibration des muscles sur les mécanismes neuronaux et la fonction du membre supérieur et inférieur des personnes ayant une hémiparésie chronique

vibration appliquée au niveau du membre supérieur (palme de la main, dos de la main, avant bras et épaule) à un programme d’ergothérapie conventionnelle pouvait augmenter leur flexion de l’épaule au delà de 135° ainsi que récupérer leur habileté à manipuler des objets avec la main après 4 semaines d’intervention (Shirahashi et al. 2007). Le programme d’ergothérapie conventionnel ou la vibration toute seule ne donnaient pas d’effets si importants. Dans le même ordre d’idée, Cordo et ses collaborateurs (2009) ont combiné la vibration à un dispositif robotique qui assiste le mouvement de la cheville ou du poignet et des doigts parétiques à 5°/s à une amplitude de 17,5° en flexion et en extension. Deux vibrateurs (60Hz) ont été appliqués sur les tendons des muscles qui s’allongeaient. Les patients se traitaient eux-mêmes à la maison 30 minutes par jour pendant 6 mois. Cette combinaison s’est montrée efficace pour améliorer la mobilité au membre inférieur ainsi que les activités de la vie quotidienne et la fonction de la main au membre supérieur. Les effets sur les AVQ ont persisté jusqu’à 6 mois après la fin du traitement. Cependant, en absence d’un groupe contrôle, il n’a pas été possible de préciser la contribution de chaque intervenion (i.e. vibration vs dispositif robotique) sur les résultats obtenus.
En savoir plus

385 En savoir plus

L'intérêt du Biofeeback dans la rééducation de l'équilibre chez le patient amputé d'un membre inférieur et appareillé

L'intérêt du Biofeeback dans la rééducation de l'équilibre chez le patient amputé d'un membre inférieur et appareillé

La population étudiée respecte les critères d’inclusion de la revue, mais elle n’a pas été répartie aléatoirement dans les deux groupes. • L’assignation secrète (item 3) n’a pas été réalisée. • L’item 4 « similarité des groupes au début de l’étude » n’est pas validé. Un critère d’inclusion est différent pour le groupe contrôle et pour le groupe expérimental. Pour le groupe expérimental, seul les patients récemment amputés (3 mois à 1 an) et utilisant leur prothèse pour la première fois sont inclus. Dans le groupe contrôle, seul 10 patients respectent ce critère ; 5 autres utilisent leur membre prothétique depuis plus de 6 mois. Les trois items de l’échelle de PEDro concernant les biais de sélection ne sont pas validés. Cela témoignerait d’un biais de sélection important.
En savoir plus

63 En savoir plus

Prise en charge des pertes de substance osseuse du membre inférieur par la technique chirurgicale de la Membrane Induite

Prise en charge des pertes de substance osseuse du membre inférieur par la technique chirurgicale de la Membrane Induite

1 I. GENERALITES A. Contexte La prise en charge des larges pertes de substance osseuse dans un contexte de fracture ou de pseudarthrose reste un véritable défi en chirurgie orthopédique (1,2). Les fractures ouvertes sont associées à un risque infectieux plus important (3,4). La prévention et le traitement de ces infections ainsi que la prise en charge des lésions tissulaires sont des points essentiels dans la stratégie thérapeutique que doit adopter tout chirurgien confronté à ce type de lésion (5,6). Une prise en charge multidisciplinaire est systématiquement requise afin d’optimiser les chances de consolidation de ces patients (7). La durée de traitement des pertes de substance osseuse est généralement longue et de nombreuses interventions chirurgicales sont souvent nécessaires afin d’obtenir la guérison complète du patient. En revanche, malgré la consolidation, il peut persister une diminution de la fonction du membre traumatisé avec des contraintes biomécaniques modifiées par une correction souvent non anatomique et des modifications de la stabilité structurelle de l’os (1,7–10).
En savoir plus

101 En savoir plus

Contribution à la mise en œuvre et l’évaluation de technologies embarquées pour l’appareillage de personnes amputées du membre inférieur

Contribution à la mise en œuvre et l’évaluation de technologies embarquées pour l’appareillage de personnes amputées du membre inférieur

Quantifier l’activité est utile, dans notre contexte, pour l’industriel afin de connaitre l’utilisation des différentes fonctions du dispositif mais aussi pour les médecins et l’utilisateur lui-même dans le cadre de son suivi (Hafner & Sanders 2014). Ainsi, l’OMS recommande une activité physique de moyenne intensité d’au moins 30 minutes par jour pour limiter les risques cardiovasculaires (World Health Organization 2008). Une grande partie des personnes amputées de membre inférieur ont des comorbidités (diabète, surpoids, maladies cardiovasculaires) qui peuvent limiter l’activité physique. Pour limiter le risque d’inactivité, le suivi d’activité pourrait donner des objectifs journaliers à cette population (Briseno & Smith 2014). Dans le cadre de l’appareillage, différentes solutions technologiques ou stratégies sont proposées aux personnes amputées de membre inférieur pour se déplacer de manière esthétique, efficace et avec le moins d’impact possible pour les articulations subsistantes. Actuellement, en clinique, l’activité physique est quantifiée de manière indirecte par des questionnaires (Heinemann et al. 2014). L’équipe médicale peut aussi évaluer l’activité lors des entretiens avec le patient, ou en lui demandant de tenir un journal d’activité listant la durée et le type d’activités réalisées tous les jours. Cependant, ces différentes méthodes sont peu objectives ou peu précises (Stepien et al. 2007). On peut aussi vérifier la capacité de l’utilisateur à réaliser certains mouvements lors des tests fonctionnels (test de 6 minutes, Time
En savoir plus

225 En savoir plus

Analgésie après chirurgie orthopédique du membre inférieur: intérêt de l'anesthésie locorégionale périphérique

Analgésie après chirurgie orthopédique du membre inférieur: intérêt de l'anesthésie locorégionale périphérique

RÉSUMÉ : Pour assurer l’analgésie postopératoire, l’anesthé- siste dispose de différentes classes d’antalgiques, mais aussi de diverses techniques de bloc central ou périphérique de l’influx nerveux douloureux au moyen d’anesthésiques locaux. La réa- lisation des blocs nerveux périphériques permet une analgésie après chirurgie du membre inférieur équivalente à celle pro- curée par la péridurale et supérieure à l’utilisation de morphi- niques intraveineux autoadministrés par le patient. Ces blocs nerveux périphériques, permettent de réduire l’utilisation des morphiniques, et de diminuer l’incidence des effets secondaires liés à ces molécules. Ils permettent d’éviter certaines contrain- tes dues à la péridurale comme le sondage urinaire ou une sur- veillance hémodynamique et respiratoire continue. La prise en charge de l’analgésie d’une prothèse totale de genou et d’une cure d’hallux valgus a fortement évolué. En permettant la réa- lisation des exercices de kinésithérapie sans phénomène algi- que, elle joue directement sur la qualité de réhabilitation, sur la durée de l’hospitalisation, et la satisfaction des patients. Le but de cette revue est d’expliciter différentes techniques de blocs nerveux, et de positionner ce mode d’analgésie dans le cadre de l’analgésie postopératoire de ces deux types d’interventions chirurgicales.
En savoir plus

6 En savoir plus

Évolution de la qualité de vie des personnes amputées d'un membre inférieur suite à une réadaptation fonctionnelle

Évolution de la qualité de vie des personnes amputées d'un membre inférieur suite à une réadaptation fonctionnelle

L'utilisation de cet outil peut être pertinente en réadaptation fonctionnelle seulement pour détecter des changements ou prédire des résultats fonctionnels entre l'admission et le[r]

198 En savoir plus

Etude biomécanique de l’action des Bas Médicaux de Compression sur les parois veineuses du membre inférieur

Etude biomécanique de l’action des Bas Médicaux de Compression sur les parois veineuses du membre inférieur

Dans ce chapitre, le modèle biomécanique développé pour l’étude des veines profondes a été utilisé pour simuler plusieurs scénarios d’applications, ce qui nous a permis de caractériser l[r]

209 En savoir plus

2009 — Méthodes automatiques pour la pangonométrie, la morphométrie et la reconstruction 3D des os du membre inférieur

2009 — Méthodes automatiques pour la pangonométrie, la morphométrie et la reconstruction 3D des os du membre inférieur

Figure 5. 1 Organigramme des étapes de la méthode.. Ce modèle peut être obtenu par l'une des techniques de reconstruction 3D directe ou indirecte incluant notre techniqu[r]

295 En savoir plus

Mise en situation numérique et expérimentale de composants prothétiques pour l'appareillage de personnes amputées du membre inférieur

Mise en situation numérique et expérimentale de composants prothétiques pour l'appareillage de personnes amputées du membre inférieur

MISE EN SITUATION NUMERIQUE ET EXPERIMENTALE DE COMPOSANTS PROTHETIQUES POUR L’APPAREILLAGE DE PERSONNES AMPUTEES DU MEMBRE INFERIEUR RESUME: L’amputation du membre inférieur est à l’origine d’un handicap définitif. L’appareillage est alors la seule alternative permettant de restituer au patient les fonctions de l’appareil locomoteur. L’analyse quantifiée de la marche permet d’objectiver la compensation de ce handicap. Le premier objectif de ce travail est d’étendre cette analyse quantifiée à d’autres situations de la vie courante rencontrées par les personnes appareillées. Le partenariat clinique et de recherche avec le Centre d’Etudes et de Recherche sur l’Appareillage des Handicapés a notamment permis de s’intéresser à l’influence de la vitesse de marche et à la descente des escaliers. La comparaison de la marche de sujets amputés et appareillés à la marche de sujets asymptomatiques a contribué à définir des paramètres quantitatifs caractérisant la fonctionnalité des composants prothétiques tout en mettant en évidence leurs limites actuelles.
En savoir plus

177 En savoir plus

L’utilisation de la prothèse des personnes amputées du membre inférieur lors du retour à domicile

L’utilisation de la prothèse des personnes amputées du membre inférieur lors du retour à domicile

L’amputation est un choc violent, qui atteint l’ensemble de l’identité de la personne : physique, moral et social. [5] Pour donner suite à cela, les personnes mettent du temps à se reconstruire psychologiquement. Pour y arriver, les personnes passent par les cinq étapes du deuil, selon le modèle de Kübler-Ross. Ces étapes sont les suivantes : le déni, l’agressivité et la révolte, le marchandage, la dépression et l’acceptation. Dans le déni, la personne n’arrive pas à réaliser son amputation. Elle prend ensuite consciente de ce qui lui arrive, et se révolte face à cette situation. Dans la phase de marchandage, la révolte, toujours présente, est tout de même amoindri. Mais il demeure la possibilité de refus de rééducation ou de suivi de conseils de la part du personnel soignant. Avec le temps, la personne prend conscience qu’elle ne vivra plus comme avant, et commence à se questionner à « comment vivre autrement ? ». C’est la phase de dépression. Celle-ci n’est pas associée à la dépression psychiatrique, mais plutôt à une baisse de moral de la personne en prenant conscience de sa vie avec un membre manquant. La prise de conscience de son nouveau corps débute. L’agressivité n’étant presque
En savoir plus

77 En savoir plus

Étude quantitative sur la place du masseur-kinésithérapeute dans la prise en charge des tendinopathies du membre inférieur chez les danseurs professionnels

Étude quantitative sur la place du masseur-kinésithérapeute dans la prise en charge des tendinopathies du membre inférieur chez les danseurs professionnels

NOM : TREBAUL PRÉNOM : Chloé TITRE : Étude quantitative sur la place du masseur-kinésithérapeute dans la prise en charge des tendinopathies du membre inférieur chez les danseurs professionnels. INTRODUCTION : Tendinopathy of lower limb is very common in professional dancers. A prevention of this pathology may be offered to professional dancers by physiotherapists in a public health issue. The aim of this study was to define the role of the physiotherapist in prevention of lower limb tendinopathies in professional dancers. METHODS : A self-administered retrospective questionnaire was sent to professionals dancers by social networks. The questionnaire contained item on lower limb tendinopathy epidemiology, physiotherapist role and prevention. RESULTS : Professional dancers returned 126 complete surveys. 64% of them reported at least one lower limb tendinopathy during their career. 83% of them had recidivism or chronicity of this pathology. Physiotherapists were consulted by 56% of the dancers who had this injury. 57% of dancers who had prevention had it with physiotherapist. Finally, 97% of dancers of the present sample who have not received prevention wanted to receive it. DISCUSSION AND CONCLUSION : Lower limb tendinopathy and recidivism are common in professionals dancers and there is a need to prevent it. This study may be helpful to improve the role of the physiotherapist in this prevention, wich is a public health issue. More research with significative results is needed to guide future physiotherapists’s prevention efforts.
En savoir plus

91 En savoir plus

2019 — Analyse de la marche grâce à la caractérisation de courbes de vitesse angulaire du membre inférieur sur une population de sujets sains et arthrosiques

2019 — Analyse de la marche grâce à la caractérisation de courbes de vitesse angulaire du membre inférieur sur une population de sujets sains et arthrosiques

Contrairement à un capteur optoélectronique, un capteur inertiel va mesurer des vitesses angulaires et des accélérations et non plus des positions et des orientations dans l’espace. Cela rend l’analyse de la cinématique différente entre les deux types de capteurs. Si l’on veut comparer les données résultantes des capteurs optoélectroniques avec les capteurs inertiels, il suffit dériver la position du capteur une fois afin d’obtenir la vitesse angulaire de celui-ci et deux fois pour obtenir l’accélération. Cependant, ces opérations mathématiques auront une influence sur les résultats à cause du bruit de mesures. Lors d’une dérivée, le bruit est amplifié. À l’inverse, si l’on veut obtenir les positions et orientations à partir d’un capteur inertiel, l’approche est d’intégrer le signal de vitesse angulaire. Une inconnue subsiste néanmoins, qui est la constante issue de l’opération d’intégration. De plus, l’interprétation de la cinématique se fait dans un référentiel déterminé par la définition de systèmes de coordonnées liés à chaque os du membre inférieur et qui est déterminé par une méthode de calibrage qui nécessite l’identification de points anatomiques spécifiques sur le sujet. La représentation de la cinématique à l’aide de capteurs inertiels est l’objet d’intenses recherches et pour le moment, à notre connaissance, il n’existe pas de méthode de calibrage qui permette de représenter la cinématique du genou de manière identique avec les deux systèmes de mesure.
En savoir plus

141 En savoir plus

Évaluation et perspectives des interventions podiatriques, réalisées en contexte seul ou multidisciplinaire, sur l'ulcère plantaire diabétique et l’amputation au membre inférieur

Évaluation et perspectives des interventions podiatriques, réalisées en contexte seul ou multidisciplinaire, sur l'ulcère plantaire diabétique et l’amputation au membre inférieur

la capacité de ressentir la rétroaction des pressions accrues secondaire à la NDP. Ces pressions peuvent être également être accentuées par la structure même du pied comme une anatomie non- fonctionnelle (secondaire à une amputation ou malformations), l’œdème du membre inférieur et l’atrophie des tissus mous plantaires (Armstrong, 1999; Bus, 2016; Monteiro-Soares, Boyko, Ribeiro , Ribeiro & Dinis-Ribeiro 2012a; Wu, Crews, & Armstrong, 2005). En effet, les facteurs contribuant à l’œdème du membre inférieur comme la sédentarité, les maladies coronariennes et la dysfonction rénale, sont tous des facteurs qui réduisent l’espace disponible dans la chaussure. De plus, la perte d’élasticité de la peau augmente aussi les chances de pression et de traumatisme menant à l’UPD et à l’AMI dans la physiopathologie du pied diabétique à risque (Boyko et al., 1999; Jeffcoate et al., 2018; Pearce, Simó, Lövestam-Adrian, Wong, & Evans, 2018; Sellman, Katzman, Andreasson, & Löndahl, 2018). L’atrophie des tissus mous accentue également les pressions plantaires et les risques d’une formation d’hyperkératose à des points précis, prédisposant ainsi la formation d’UPDs (Bus, 2016; Dubský et al., 2013; Murray et al., 1996; Owings et al., 2009; Waaijman et al., 2014). Avec le temps, les personnes atteintes de diabète et de ses complications développent une stratégie de démarche conservatrice considérant les restrictions articulaires et la modification des tissus mous (Armstrong, 1999; Bus, 2016; Monteiro-Soares, Boyko, Ribeiro , Ribeiro & Dinis-Ribeiro 2012a; Wrobel & Najafi, 2010; Wu et al., 2005). Cela entraine également des pressions plantaires inadéquates qui contribuent par la suite au développement des UPDs et à leur récurrence (Amemiya et al., 2013; Frykberg et al., 1998; Katoulis, Boulton, & Raptis, 1996; Stess, Jensen, & Mirmiran, 1997; Veves, Murray, Young, & Boulton, 1992). Finalement, l’utilisation d’une chaussure inadaptée pour accommoder ces difformités et pressions devient également un facteur de risque. En effet, les microtraumatismes, suite aux pressions engendrées par une mauvaise chaussure, seraient à l’origine d’environ 50 % des UPDs menant à l’AMI ( Monteiro-Soares, Boyko, Ribeiro , Ribeiro & Dinis-Ribeiro 2012a; Reiber et al., 2002).
En savoir plus

333 En savoir plus

Elastographie ultrasonore des tissus mous du membre inférieur en vue de la caractérisation des effets mécaniques de dispositifs médicaux textiles

Elastographie ultrasonore des tissus mous du membre inférieur en vue de la caractérisation des effets mécaniques de dispositifs médicaux textiles

111 5.14 Distribution de la pression hydrostatique en kPa au sein de la jambe sous compression élastique – A : modèle numérique avec des propriétés mécaniques homogènes tirés de la litté[r]

164 En savoir plus

Évaluation de la prescription d'une anticoagulation préventive chez les traumatisés du membre inférieur et traités en ambulatoire par les médecins généralistes

Évaluation de la prescription d'une anticoagulation préventive chez les traumatisés du membre inférieur et traités en ambulatoire par les médecins généralistes

Ce travail porte sur l’anticoagulation préventive des traumatisés du membre inférieur traités en ambulatoire, en médecine générale dans la région PACA (thromboprophylaxie "classique" par HBPM) et est dirigé par le Dr GUIDA. Je vous adresse donc ce questionnaire qui vous prendra moins de cinq minutes. Après quelques renseignements, je vais vous exposer DIX situations cliniques courtes, vous devrez choisir d’instaurer une anticoagulation au patient ou non : il vous faut cocher UNE réponse à chaque fois.

208 En savoir plus

Show all 2343 documents...