Haut PDF Traumatismes thoraciques graves en ranimation

Traumatismes thoraciques graves en ranimation

Traumatismes thoraciques graves en ranimation

Cependant, leur effet est transitoire de 2 à 4 heures en fonction de la durée d'élimination des anesthésiques locaux. Il a été rapidement remplacé par l'analgésie péridurale. • L'analgésie intra pleurale [39]: méthode récente d'analgésie loco-régionale, elle consiste à injecter une solution d'anesthésique local dans la plèvre. Elle agit par diffusion rétrograde de l'anesthésique local, réalisant une analgésie unilatérale dont les effets sont très bénéfiques sur la ventilation et la douleur pariétale. En général, l'analgésie intra pleurale a été utilisée dans le cas des traumatismes thoraciques unilatéraux. Cette technique nécessite soit un drainage thoracique préalable, soit la mise en place d'un cathéter entre les deux feuillets de la plèvre. Le produit le plus utilisé en urgence est plutôt la Lidocaine que la Bupivacaïne. Ces inconvénients sont d'ordre pharmacocinétique du fait de la résorption pleurale qui est rapide, intense et d'ordre technique puisqu'elle nécessite un cathéter intra pleural.
En savoir plus

144 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes thoraciques graves au CHU Mohammed VI : étude prospective sur 2 ans

Prise en charge des traumatismes thoraciques graves au CHU Mohammed VI : étude prospective sur 2 ans

RESUME Les traumatismes thoraciques représentent une affection fréquente et potentiellement grave. Nous rapportons les résultats d’une étude prospective de 87 cas de traumatismes thoraciques graves sur 2 ans recrutés entre janvier 2005 et décembre 2006. Les traumatismes thoraciques fermés représentaient 76 cas alors que dans 11 cas il s’agissait de traumatismes thoraciques ouverts. La moyenne d’âge des patients était de 39,2 ans (1 an et demi à 80 ans) avec une prédominance masculine de 86,2%. Les accidents de la voie publique étaient la première cause retrouvée (73,56%). Le tableau clinique à l’admission était dominé par la détresse respiratoire (69 cas) et la détresse circulatoire (13 cas), elle est secondaire à un choc hémorragique (11 cas) ou une défaillance cardiaque (2 cas). La radiographie thoracique systématique et la TDM (62 cas) avaient objectivé : un volet thoracique (48 cas), un épanchement pleural (73 cas) et une contusion pulmonaire (34 cas).
En savoir plus

147 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes thoraciques graves en milieu de ranimation de lhpital militaire Avicenne:Etude rtrospective  propos de 30 cas

Prise en charge des traumatismes thoraciques graves en milieu de ranimation de lhpital militaire Avicenne:Etude rtrospective propos de 30 cas

L’objectif de ce travail est de faire le point sur les aspects épidémiologiques, cliniques, étiologiques, thérapeutiques, et d’analyser les principaux éléments pronostiques et évolutifs des traumatismes thoraciques graves. A travers une étude rétrospective, nous rapportons une série de 30 cas des traumatismes thoraciques graves, colligés au service de réanimation de l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech. Il s’agit de 24 hommes et 6 femmes, âgés de 14 ans à 58 ans, avec une moyenne d’âge de 37,13 ans. Avec une nette prédominance du sexe masculin. Les AVP représentent 67% sont de loin l’étiologie la plus fréquente survenant dans le cadre d’un polytraumatisme et occasionnant 73,3% des traumatismes thoraciques fermés. La mortalité hospitalière retrouvée dans notre travail été de 27%, imposant ainsi une analyse des facteurs pronostiques dans notre contexte. La prise en charge des traumatismes thoraciques graves comporte 3 étapes :
En savoir plus

143 En savoir plus

Traumatismes thoraciques graves en réanimation ( A propos de 51 cas )

Traumatismes thoraciques graves en réanimation ( A propos de 51 cas )

2) ETUDE DU CONTENU : a- La contusion pulmonaire : Les contusions pulmonaires sont des lésions traumatiques pulmonaires rencontrées dans environ 50 % des traumatismes thoraciques graves. Il s’agit dans la majorité des cas de polytraumatismes [54]. Elle peut être en rapport avec des fractures de cotes ou de la clavicule, mais elle peut survenir en dehors des lésions osseuses par compression antéropostérieure [44, 42, 24]. Ce qui entraine une rupture alvéolaire avec œdème et emphysème interstitiel. Le résultat final est une hypoxie majorée par l’effet shunt engendré par l’œdème pulmonaire [18, 33, 2, 55]. Elle peut se manifester cliniquement par des douleurs thoraciques, polypnée ou dyspnée avec ou sans hémoptysie [33, 55, 2]. Elle a un aspect radiologique caractéristique: une opacité non systématisée, alvéolaire, inhomogène (syndrome alvéolaire) qui apparait dans les 6 premières heures, elle est maximale à la 48 ème
En savoir plus

133 En savoir plus

Epidmiologie et prise en charge des traumatismes crniens graves isols au service de ranimation polyvalente  l'hpital militaire Avicenne

Epidmiologie et prise en charge des traumatismes crniens graves isols au service de ranimation polyvalente l'hpital militaire Avicenne

L es traumatismes crâniens représentent un problème majeur de santé publique. Les victimes sont souvent jeunes et les séquelles sont fréquemment invalidantes. Le traitement des patients traumatisés crâniens est une urgence [35]. L es principes de la prise en charge reposent sur une bonne connaissance des bases physiopathologiques et des facteurs pronostiques du TCG. La lutte contre les ACSOS, dont le dénominateur commun est l’ischémie cérébrale, reste l’objectif prioritaire. Dès la phase préhospitalière, la réanimation doit être agressive, principalement axée sur l’hémodynamique, l’oxygénation, l’osmothérapie et l’orientation rapide vers un centre de neurotraumatologie de référence. L’optimisation de l’hémodynamique cérébrale et la lutte contre l’HTIC doivent être les priorités de la réanimation initiale sous couvert d’un monitorage cérébral adapté [9].
En savoir plus

149 En savoir plus

Traumatismes thoraciques

Traumatismes thoraciques

Le traumatisme thoracique affecte le bilan dans le sens négatif des patients avec lésions multiples, ce qui rend la réalisation d’un diagnostic exact et précoce de toutes les lésions thoraciques et particulièrement la contusion un fait crucial. Le diagnostic précoce d’une contusion pulmonaire, permettant de fournir des informations ayant des conséquences thérapeutiques notamment le mode ventilatoire, le positionnement et la prise en charge des fractures (temps et mode de stabilisation), peut réduire certaines complications et améliore le bilan des patients traumatisés thoraciques graves. En considérant que certains patients peuvent être ventilés, la détection de pneumothorax occulte est obligatoire par la réalisation d’une TDM et qui doit être drainé. Cependant, la TDM représente aussi un examen intéressant lorsqu’on suspecte une rupture diaphragmatique et dans le bilan d’un élargissement médiastinal.
En savoir plus

182 En savoir plus

Intérêt et faisabilité de l'échographie dans la prise en charge des traumatismes thoraciques aux urgences

Intérêt et faisabilité de l'échographie dans la prise en charge des traumatismes thoraciques aux urgences

Enfin la position du patient au moment de l’échographie aurait été intéressante à relever car celle-ci pourrait diminuer la sensibilité de cette étude (3). Concernant le diagnostic échographique des hémothorax, la sensibilité est également plus faible que certaines études ayant des sensibilités de 45% mais spécificités similaires à notre étude (3). Cinq épanchements de faible abondance ont été mis en évidence. La réalisation de l’échographie avant le TDM pour ces 5 patients (TDM réalisés de 3h26 à 6h11 post admission aux urgences) peut laisser penser qu’il puisse exister une évolution des lésions au fil des heures. L’apparition d’hémothorax est en effet décrite dans certaines études principalement chez des personnes souffrant de fractures costales multiples (19). A noter qu’aucun de ces patients n’était sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire mais que tous présentaient des fractures costales plurifocales (facteurs de risques de traumatismes thoraciques fermés graves (20)).
En savoir plus

38 En savoir plus

La mortalit du patient neurochirurgical en ranimation

La mortalit du patient neurochirurgical en ranimation

En effet, dans une étude réalisée dans notre unité de réanimation et qui a recensé 225 cas de traumatisme crânien grave et modéré durant une période de deux ans et 9 mois, la mortalité en réanimation était de l’ordre de 40%. [3] Toujours dans notre contexte national, d’après une étude menée en une unité de réanimation du CHU de Fès, le taux de mortalité des traumatisés crâniens graves était de l’ordre de 43% [2], ce taux relativement bas peut être expliqué par l’effectif réduit de l’étude (46 patients). Une étude chinoise menée à partir d’une base de données incluant 47 hôpital recensant 7145 cas de traumatismes crâniens a objectivé un taux de mortalité respectivement de 5% et 21,8% chez les traumatisés crâniens modérés et graves. [4]
En savoir plus

125 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes thoraciques en milieu chirurgicale de lhpital militaire Avicenne

Prise en charge des traumatismes thoraciques en milieu chirurgicale de lhpital militaire Avicenne

En effet ces lésions peuvent intéresser la veine cave, et lorsque le retour veineux est compromis c’est le plus souvent le décès inévitable. Les ruptures des veines pulmonaires sont exceptionnelles et généralement dues à des mécanismes de décélération brutale avec une composante de rotation (patients éjectés, non ceinturés). Les rares survivants sont des patients qui présentaient des lésions dont le saignement a été limité par le péricarde occasionnant alors une tamponnade. Quelques cas ont été rapportés se traduisant par des hémoptysies graves ou des fistules artério-veineuses pulmonaires, de moindre gravité et le plus souvent diagnostiquées tardivement.
En savoir plus

176 En savoir plus

Traumatismes graves du bassin en Réanimation Chirurgicale du CHU de Rouen‎ : étude épidémiologique descriptive, analyse des pratiques et facteurs de risque de mortalité

Traumatismes graves du bassin en Réanimation Chirurgicale du CHU de Rouen‎ : étude épidémiologique descriptive, analyse des pratiques et facteurs de risque de mortalité

-­‐ les   lésions   associées  :   cérébrales,   thoraciques,   abdominales,   rachidiennes,   pelviennes  et  périphériques  (traumatologiques  des  4  membres).   -­‐ l’existence  d’un  choc  hémorragique  au  cours  des  24  premières  heures  de  prise  en   charge.   L'état   de   choc   se   définit   comme   un   tableau   d'insuffisance   circulatoire   aiguë  qui  altère  de  façon  durable  l'oxygénation  et  le  métabolisme  des  différents   tissus   et   organes.   Cela   conduit   à   une   insuffisance   de   perfusion   tissulaire   qui   entraîne   une   anoxie   cellulaire   avec   déviation   anaérobie   du   métabolisme   et   production   de   lactates.   Cliniquement,   un   choc   peut   associer   une   hypotension   artérielle   (définie   par   une   pression   artérielle   systolique   <   90mmHg),   une   tachycardie,  souvent  associées  à  une  tachypnée,  une  oligurie  et  des  troubles  de   conscience.   Le   choc   hémorragique   est   un   choc   hypovolémique   vrai   (choc   quantitatif),  résultant  de  la  perte  massive  de  sang.  
En savoir plus

98 En savoir plus

Les techniques de la sdation en ranimation au sein du service de ranimation Hpital Militaire Avicenne Marrakech

Les techniques de la sdation en ranimation au sein du service de ranimation Hpital Militaire Avicenne Marrakech

Résultats : Le taux global des patients intubés ventilés sédatés pendant plus de 12heures était de 48,7%, l’âge moyen de nos patients était 44.9ans, une franche prédominance masculine a été notée avec un taux de 68.25%. Cette prédominance est expliquée par la majore partie des admissions faite de traumatisés crâniens graves et des polytraumatisés avec des taux respectives 25,58% et 20%. L’instabilité hémodynamique était la principale indication de la sédation avec un taux de 35%, l’efficacité de la sédation profonde était évidente chez les traumatisés crâniens grave avec une régression de l’HTIC dans 95% des cas. Ainsi l’utilisation des curares pendant 48heures chez les patients porteurs du syndrome de détresse respiratoire aigüe favorise l’amélioration de l’oxygénation dans 75,13% des cas. La situation la plus rencontrée suite à l’arrêt de la sédation est le retard de réveil avec un taux de 40,6% , le syndrome de sevrage avec un taux de 35%, la neuropathie de réanimation est dominée par la tétra-parésie avec un taux de 75,3% et arrive comme complication dans 21,56% des cas. La majorité de nos patients répondant aux critères d’inclusions proviennent des urgences avec un taux de 65%. Le taux de décès était de 62%.
En savoir plus

131 En savoir plus

Lobsit en ranimation : Exprience du service de ranimation Mdicale de lHpital Militaire Avicenne Marrakech

Lobsit en ranimation : Exprience du service de ranimation Mdicale de lHpital Militaire Avicenne Marrakech

VVC : Voie veineuse centrale.. LISTE DES ILLUSTRATIONS.. Figure 2 : Répartition des patients selon l’âge en pourcentage. Figure 3 : Répartition des patients obèses selon le sexe. Figure [r]

118 En savoir plus

Les intoxications aigues en ranimation

Les intoxications aigues en ranimation

l’apparition brutale, 2 à 4 jours après une intoxication apparemment guérie, d’une pa- ralysie respiratoire et d’une parésie des muscles proximaux, nuque et ceinture scapu- laire, ainsi que des nerfs crâniens moteurs; la conscience est le plus souvent con- servée. Les troubles ne répondent ni à l’atropine ni à la pralidoxime et nécessitent fréquemment le recours à une ventilation assistée prolongée; la récupération se fait en 15 à 20 jours [76]. Les intoxiqués graves présentent plus fréquemment ce syndrome qui se présente comme une continuation clinique du syndrome nicotinique avec la même physiopathologie [90].
En savoir plus

173 En savoir plus

La qualite de lhemodialyse en ranimation

La qualite de lhemodialyse en ranimation

Néphrologie (SMN) WWW.nepfro-maroc.ma.. La qualié de l’hemodialyse en réanimation. Metnitz PG, Krenn CG, Steltzer H, et al. Effect of acute renal failure requiring renal replacement the[r]

117 En savoir plus

Les traumatismes de labdomen

Les traumatismes de labdomen

importante, il peut survenir un bilôme qui correspond à une collection localisée de bile, voire à un abcès hépatique. 6. Traitement des traumatismes pancréatiques [115]. Les auteurs décrivent les modalités de prise en charge des traumatismes du pancréas en fonction des circonstances de leur diagnostic. Lorsqu’il s’agit d’une intervention de laparotomie écourtée, si l’hémodynamique à ventre ouvert est contrôlée, la gravité repose sur l’existence d’une rupture du Wirsung et sur l’association à une lésion duodénale. Les indications sont décrites en fonction de ces éléments. À ventre fermé, il faut faire appel à la tomodensitométrie, la pancréatographie par résonance magnétique ou la cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique à la recherche de la rupture canalaire, qui fait là aussi la gravité et dicte l’attitude. La place du traitement non opératoire en cas d’atteinte du Wirsung reste controversée.
En savoir plus

147 En savoir plus

Les envenimations viprines en ranimation

Les envenimations viprines en ranimation

Le 17/07/2010 à midi le patient été victime d'une morsure de serpent au niveau du membre supérieur droit occasionnant chez lui immédiatement une tuméfaction diffuse de tout le membre [r]

132 En savoir plus

La prescription des antibiotiques en ranimation : exprience du service de ranimation chirurgicale de lhpital militaire AVICENNE Marrakech

La prescription des antibiotiques en ranimation : exprience du service de ranimation chirurgicale de lhpital militaire AVICENNE Marrakech

Résumés Malgré les progrès réalisés en matière diagnostique et thérapeutique, les bactéries Multi-résistants restent à l’origine d’une considérable morbi-mortalité, en particulier en milieu de réanimation, elles sont devenues un problème préoccupant de santé publique. Elles sont aussi à l’origine d’une consommation souvent excessive des antibiotiques, d’où l’augmentation importante des dépenses pharmaceutiques hospitalières. L’objectif de notre travail est de faire une évaluation quantitative et qualitative de la prescription des antibiotiques en milieu de réanimation afin d d’aboutir à émettre des recommandations de bon usage, qui participeront probablement à limiter l’incidence de ces bactéries et à réduire le coût des antibiotiques utilisés. Nous avons étudié rétrospectivement la consommation des antibiotiques et son coût direct au service de réanimation chirurgicale de de l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech du Janvier 2010 au Décembre 2015, où tous les malades hospitalisés pendant cette période sont inclus. Les données sur la consommation antibiotique sont collectées auprès de la pharmacie de l’hôpital. Les doses d’antibiotiques délivrées, sont converties en doses définies journalières (DDJ), selon les normes de l’OMS et le résultat final est exprimé en DDJ/1000 journées d’hospitalisation (JH). 2235 malades étaient hospitalisés pendant la période d’études, réalisant ainsi 10460 journées d’hospitalisation en totale. Les polytraumatismes et les traumatismes crâniens représentes les motifs d’admission les plus fréquents. La moyenne annuelle de consommation du service et de l’ordre de 717,09 DDJ/1000JH. Le coût direct de l’antibiothérapie s’élève à 300 000 de Dirhams par an, et le coût pharmaceutique moyen des antibiotiques par journée d’hospitalisation est de 160,72 dhs /JH. Les antibiotiques utilisés en réanimation, occupent une part importante du budget pharmaceutique de l’hôpital.
En savoir plus

129 En savoir plus

Lacidoctose diabtique en milieu de ranimation

Lacidoctose diabtique en milieu de ranimation

L’acidocétose peut être spontanée et survenir sans cause évidente, cela peut être en rapport avec une décompensation inaugurale du DT1 chez les jeunes ou bien l’apanage des anciens d[r]

112 En savoir plus

Les infections nosocomiales en ranimation pdiatrique

Les infections nosocomiales en ranimation pdiatrique

Trois sites anatomiques sont particulièrement touchés par l’infection nosocomiale chez l’enfant : le système sanguin, les voies respiratoires et l’appareil urinaire. La distribution de[r]

170 En savoir plus

Anesthsie ranimation pour lobectomies pulmonaires

Anesthsie ranimation pour lobectomies pulmonaires

28% des patients ont présenté des complications postopératoires en particulier respiratoires (19%) et infectieuses (8,7%). Les patients opérés pour tumeurs pulmonaires malignes et pou[r]

103 En savoir plus

Show all 322 documents...

Sujets connexes