Haut PDF Traitement chirurgical de la maladie de crohn : à propos de 53 cas

Traitement chirurgical de la maladie de crohn : à propos de 53 cas

Traitement chirurgical de la maladie de crohn : à propos de 53 cas

¾ Coloproctectomie totale avec iléostomie terminale définitive : Cette intervention est indiquée pour des lésions de colite résistantes au traitement médical, associées à des lésions rectales incompatibles avec une anastomose iléo-rectale, ou des lésions périnéales majeures compromettant la fonction sphinctérienne [77]. L’exérèse comporte une colectomie totale et une proctectomie qui, en l’absence de cancer, est menée au contact du rectum, en restant à distance des parois pelviennes pour réduire le risque de complications sexuelles et urinaires. L’amputation rectale peut être inter-sphinctérienne, avec résection du sphincter interne et conservation du sphincter externe et de l’orifice anal, ou plus classique avec résection complète de l’appareil sphinctérien et de l’anus et fermeture périnéale [77]. La conservation de l’orifice anal peut donner le sentiment d’une intervention moins mutilante, mais l’amputation inter-sphinctérienne se complique souvent d’écoulements anaux, de retards de cicatrisation ou de sinus périnéaux persistants qui peuvent conduire à de nouvelles interventions. Une omentoplastie faite en pédiculisant le grand épiploon sur la gastro-épiploïque gauche permet de combler la cavité pelvienne et faciliter la cicatrisation périnéale.
En savoir plus

122 En savoir plus

Traitement chirurgical des tumeurs cutanes malignes de la face:  propos de 100 cas

Traitement chirurgical des tumeurs cutanes malignes de la face: propos de 100 cas

- 53 - Le retour veineux est parallèle aux artères sauf au niveau frontal (veines émissaires). Les lymphatiques sont situés dans les couches les plus profondes du derme et se drainent essentiellement dans les ganglions prétragiens et dans les chaînes cervicales. Ceux-ci peuvent être le siège de métastase et nécessiter un curage ganglionnaire. Par ailleurs, il faut en tenir compte dans le dessin des lambeaux pour améliorer leur drainage lymphatique.

154 En savoir plus

Traitement chirurgical du cancer du col utrin Exprience du Service de Gyncologie-Obsttrique  A  :  propos de 82 cas

Traitement chirurgical du cancer du col utrin Exprience du Service de Gyncologie-Obsttrique A : propos de 82 cas

Le cancer du col utérin reste pendant longtemps une maladie locorégionale. Les métastases à distance sont rares. Cependant avec l’amélioration de la survie, les métastases deviennent de plus en plus fréquentes et observées même après plusieurs années d’évolution. Les métastases peuvent être ganglionnaires ou viscérales. Au niveau des ganglions, il faut particulièrement rechercher les métastases lombo-aortiques dont la détection indique un curage ganglionnaire dans les stades IB et IIA, et une irradiation lombo-aortique. Le taux d’envahissement ganglionnaire lombo-aortique varie de 8٪ pour les stades IB à 30٪ pour les stades III.
En savoir plus

137 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures de l’olécrane ( A propos de 48 cas )

Traitement chirurgical des fractures de l’olécrane ( A propos de 48 cas )

58 e- Ostéosynthèse par matériel résorbable L’un des problèmes posé par l’ostéosynthèse d’une fracture est la permanence des implants. Si certains restent longtemps bien tolérés, d’autres doivent être retirés en raison des problèmes locaux mécaniques, inflammatoires ou liés à des modifications osseuses en rapport avec leur rigidité. Une des solutions les plus attrayantes pour l’ostéosynthèse des fractures consiste à utiliser des matériaux possédant des capacités biorésorbables pour permettre de transférer les contraintes du moyen d’ostéosynthèse vers l’os et éviter une deuxième intervention parfois inconfortable, toujours coûteuse. Les fractures de l’olécrâne sont parmi les types de fractures qui peuvent bénéficier de ce type d’ostéosynthèse (51, 52, 53, 54). On juge qu’un matériau est biorésorbable lorsqu’il est susceptible d’être totalement dégradé et éliminé sous forme simple après implantation dans l’organisme (55). Les principaux matériaux biorésorbables étudiés à ce jour sont les composés macromoléculaires dérivés de l'acide Polyglycolique (PGA); ce sont les fils de suture : le Polyglactine 910 (Vicryl) et le Polydioxanone (PDS) dont la décroissance de la résistance est très précoce avec le Vicryl (50% à 3 semaines) et moins avec le PDS (50% à 8 semaines) (51, 56) et les acides polylactiques (PLA).
En savoir plus

104 En savoir plus

Le traitement chirurgical de l’arthrose de la cheville ( A propos de 9 cas )

Le traitement chirurgical de l’arthrose de la cheville ( A propos de 9 cas )

Facteurs de risques de l’arthrose L’arthrose représente la pathologie articulaire la plus fréquente, dont la prévalence augmente avec l’âge. C’est une maladie complexe dont l’origine allie des phénomènes biomécaniques et biochimiques. Les facteurs de risque sont multiples. Plus de 50 items ont été répertoriés dans la littérature concernant la gonarthrose. Schématiquement, on distingue les facteurs systémiques, des facteurs locaux. Certains sont reconnus comme l’âge, les dysplasies. D’autres sont suspectés ou discutés. Identifier et modifier ces facteurs de risque peut représenter un moyen efficace pour au minimum limiter l’évolution douloureuse et le handicap fonctionnel dont l’arthrose est responsable.
En savoir plus

127 En savoir plus

Cancer du col utérin traitement chirurgical ( A propos de 49 cas )

Cancer du col utérin traitement chirurgical ( A propos de 49 cas )

L’intervention commence toujours par une lymphadénectomie pelvienne coelioscopique avec recherche des ganglions sentinelles. (52) voir page 49 Le temps suivant est celui de la trachélectomie élargie par voie basse. (53) L’opération de Dargent comporte les temps opératoires suivants : la réalisation d’une collerette vaginale, puis un décollement vésicovaginal avec ouverture des fosses para vésicales et dissection des piliers de la vessie avec identification de l’uretère. Les temps suivants consistent en l’ouverture du cul de sac de Douglas, la section des ligaments utéro-sacrés et identification du paramètre. En effet, la résection paramétriale est menée en préservant l’artère utérine, puis les vaisseaux cervico-vaginaux sont liés (Figure6) (52), et le col utérin est amputé juste en dessous de l’isthme (figure 7).
En savoir plus

167 En savoir plus

Place de la chirurgie dans le traitement du névrome plexiforme de la face: à propos de 8 cas de la maladie de Von Recklinghausen

Place de la chirurgie dans le traitement du névrome plexiforme de la face: à propos de 8 cas de la maladie de Von Recklinghausen

Les particularités et les aléas de l’exérèse et de la réparation inérants à la localisation seront détaillés dans le chapitre des particularités topographiques. 2.3. Indications La chirurgie occupe une place de choix, puisqu’il n’existe aucune autre thérapeutique, ni préventive, ni curative de la maladie [45]. Cette chirurgie n’est que palliative car en aucun cas elle ne modifie l’évolution générale de la maladie [2, 45, 57, 64, 65, 66]. Elle doit affronter plusieurs écueils liés aux principales caractéristiques de la maladie à savoir une évolutivité permanente et une imprévisibilité [16]. Il n’existe aucune standardisation de la conduite à tenir en ce qui concerne le moment et l’importance du geste chirurgical à effecteur en particulier chez l‘enfant [2, 45, 57, 64, 67]. Sur ce dernier point, l’attitude chirurgicale est difficile. En effet, attendre jusqu’à la période de l’adolescence expose à une progression tumorale lente, cette dernière entraînant une infiltration inexorable des tissus mous et une déformation faciale dont la réversibilité est quasi impossible même après résection tumorale [45].
En savoir plus

148 En savoir plus

La maladie de DUPUYTREN : A propos de 25 cas

La maladie de DUPUYTREN : A propos de 25 cas

e- Indications [1 ,184]: Certains patients ne nécessitent aucun traitement et seront revus régulièrement en fonction de l’évolution. Le test de la table permet d’évaluer la perte d’extension physiologique dont souffre le patient. L’examinateur doit essayer de décoller les doigts du patient du plan de la table sur une main posée à plat. Ce test est positif quand il y a une perte de l’extension physiologique qui doit inciter à proposer l’aponévrotomie percutanée [185,186,187] en première intention à un stade précoce de la maladie. À un stade plus tardif, l’aponévrotomie percutanée doit aussi, selon nous, être le plus souvent proposée en première intention. En effet, le problème n’est pas de comparer les résultats du traitement chirurgical à ceux du traitement à l’aiguille mais de savoir comment les associer dans le temps pour obtenir, au moindre coût, la meilleure protection possible pour le patient. La chirurgie, plus lourde et plus risquée que l’aponévrotomie, reste à éviter si l’on peut obtenir un résultat identique avec un traitement à l’aiguille. Ce dernier peut donc être systématiquement proposé en première intention. Dans un second temps, les choix thérapeutiques seront guidés par le résultat obtenu :
En savoir plus

262 En savoir plus

Maladie de Sturge-Weber-Krabbe : à propos de quatre cas

Maladie de Sturge-Weber-Krabbe : à propos de quatre cas

importants et d’une atrophie cérébrale extensive et pourraient être un facteur déterminant de cette dégradation progressive (86). La morbidité du traitement chirurgical : Le syndrome déficitaire post-hémisphérectomie a été décrit par Laine (87). Sur le plan moteur, le membre supérieur est le plus touché. Les mouvements de l’épaule sont limités (rotation externe surtout) mais moins que ceux de la main (perte de la supination, de l’opposition et de la circumduction du pouce ainsi que de l’abduction des doigts), qui devient difficilement utilisable. Au niveau du membre inférieur, la diminution de la force musculaire, le raccourcissement et l’atrophie en-dessous du genou, la légère augmentation du tonus, laissent la marche possible, avec montée et descente des escaliers d’un pas alterné dans la plupart des cas. Le plus souvent les patients sont autonomes et peuvent s’habiller seuls. La sensibilité épicritique et proprioceptive est en général peu altérée. La sensibilité thermoalgique, surtout au niveau de la main, est atteinte. Au niveau des paires crâniennes, il est trouvé une parésie faciale centrale modérée, une anosmie unilatérale et une hémianopsie latérale homonyme totale et définitive. L’atteinte post-hémisphérectomie des fonctions supérieures peut associer des troubles du comportement (agitation motrice), des troubles de l’humeur et de l’affectivité (euphorie, colères, labilité de l’humeur), des troubles de synthèse mentale et de fixation mnésique.
En savoir plus

106 En savoir plus

Traitement chirurgical du kyste hydatique pulmonaire : à propos de 25 cas

Traitement chirurgical du kyste hydatique pulmonaire : à propos de 25 cas

La localisation pulmonaire est la deuxième par sa fréquence après le siège hépatique tout âge confondu. Le kyste hydatique pulmonaire, qui peut être unique ou multiple, est une maladie apparemment bénigne, mais grave par ses complications mécaniques, infectieuses ou métastatiques; son diagnostic repose sur l’anamnèse, la clinique, l’immunologie et l’imagerie. Son traitement est essentiellement chirurgical. Ses résultats sont cependant très variables car tributaires de nombreux facteurs, en particulier du stade évolutif du kyste et de la technique opératoire utilisée. La recherche d’une conduite thérapeutique optimale demeure le principal souci du chirurgien.
En savoir plus

123 En savoir plus

Traitement chirurgical de la fracture du quart distal de la jambe par enclouage centromédullaire verrouillé à foyer fermé à propos de 58 cas

Traitement chirurgical de la fracture du quart distal de la jambe par enclouage centromédullaire verrouillé à foyer fermé à propos de 58 cas

forcément très complets quant aux consignes données aux patients. Nous considérons donc que notre résultat est comparable à la littérature. Par contre, la série de la SOO rapporte des différences significatives en faveur du clou par rapport à la plaque vissée. Après 3 mois, 77% des patients encloués étaient en appui complet contre 46% des plaques (p=0.0001). Et aprés 4 mois, ce pourcentage passait à 90% pour les clous contre 76% pour les plaques (p=0.0001). Redfern [53], tout comme OH [56], trouve 90 jours de délai moyen de remise en charge, Helfet [50] trouve 75 jours et Borg [54] préconise l’appui progressif immédiat en fonction de la douleur sans précision de la durée avant appui total.
En savoir plus

100 En savoir plus

Les aspects chirurgicaux de la maladie de Crohn ( A propos de 31 cas )

Les aspects chirurgicaux de la maladie de Crohn ( A propos de 31 cas )

a.PRINCIPES GÉNÉRAUX DU TRAITEMENT CHIRURGICAL Le point essentiel est d’éviter des exérèses intestinales trop étendues, risquant de mener lors d’éventuelles réinterventions pour récidive à un syndrome de l’intestin grêle court. Ainsi, dans la MC de l’intestin grêle ou iléocæcale, il est maintenant bien établi qu’il faut enlever les zones malades avec une marge de sécurité macroscopique courte. Une étude randomisée a démontré que le taux de récidive sur l’intestin restant était similaire en cas de marge de sécurité de 2 cm ou de 12 cm après résection iléocæcale. Dans cette même étude, un envahissement microscopique des marges n’avait aucune valeur pronostique[196].
En savoir plus

141 En savoir plus

Place de la trapézectomie avec ligamentoplatie-suspension dans le traitement chirurgical de la rhizarthrose chez l'homme : à propos de 20 cas

Place de la trapézectomie avec ligamentoplatie-suspension dans le traitement chirurgical de la rhizarthrose chez l'homme : à propos de 20 cas

niques sont trop importantes comme le rappelle Jager (53). Santos (54) a comparé un groupe de trapézectomies seules ou avec LRTI et un groupe de prothèses TM. Il n’y avait pas de dif- férence significative concernant le soulagement des douleurs, l’amélioration des mobilités, de la force et la dextérité pour les activités de la vie quotidienne. Cependant, la récupération et le retour aux activités quotidiennes étaient plus rapides avec les prothèses (4,5 semaines contre 10 semaines). Il n’y avait pas d’hommes dans la série des prothèses TM. Les complications étaient faibles mais on retrouvait un cas de SDRC dans le groupe des trapézectomies, deux cas de luxations et un cas de fracture du trapèze dans le groupe des prothèses. Il conclut que les prothèses TM devraient être réservées aux femmes de 60 ans et devraient être évitées pour les jeunes patients et les hommes avec une demande fonctionnelle plus importante. Chakra- barti (55) a évalué les prothèses de De la Caffinière jusqu’à 16 ans de recul et a montré un taux de survie de 89%. Il ne préconise pas non plus cette prothèse chez les hommes jeunes et actifs qui ont un travail manuel lourd. La série comptait 11 hommes avec un taux d’échec de 36% (4 pour 11), tous chez des hommes de moins de 65 ans avec des ruptures de la cupule trapézienne. Sondergaard (56) révoquait cette affirmation puisque deux de leurs patients avaient des métiers manuels lourds et avaient de bons résultats en termes de force et de mobi- lités à 10 ans de recul. Ces résultats se retrouvaient aussi pour Regnard (57) pour qui le jeune âge n’était pas une contre-indication et également lorsque la STT était atteinte.
En savoir plus

69 En savoir plus

Traitement chirurgical de l'hyperthyrodie( propos de 50 cas)

Traitement chirurgical de l'hyperthyrodie( propos de 50 cas)

L'installation sur table est fondamentale pour exposer au maximum la région cervicale et dégager l'entrée du thorax en cas de goitre plongeant. La ceinture scapulaire est surélevée par un billot placé au niveau de la pointe des omoplates, les épaules sont effacées par une rétropulsion des coudes, les bras étant fixés le long du corps, la tête est en hyperextension, maintenue en position strictement sagittale par un rond occipital et un bandeau adhésif frontal. On vérifiera chez les patients arthrosiques que la tête ne décolle pas du plan de la table. La protection oculaire doit être assurée par une pommade ophtalmique ou un collyre et par l'occlusion des paupières, dont la béance est favorisée par la position sur table. Un défaut de protection oculaire peut avoir des conséquences catastrophiques chez des malades porteurs de maladie de Basedow avec exophtalmie.
En savoir plus

127 En savoir plus

Maladie de Von Recklinghausen : à propos de six cas

Maladie de Von Recklinghausen : à propos de six cas

Les études futures, par la détermination du rôle de la neurofibromine aussi bien dans les lésions du système nerveux central et périphérique que dans sa régénération, pourraient apporter des indices importants pour l’amélioration des thérapies [18]. Enfin, la raison la plus irrésistible d’identifier les gènes malades, est de fournir un diagnostic et un traitement plus efficaces pour le patient. Actuellement, le diagnostic de NF1 se base exclusivement sur des critères cliniques et occasionnellement sur l’analyse séquentielle de l’ADN par un test prénatal. Les patients ayant des signes suggestifs de NF1, mais pour lesquels aucun critère diagnostic n’a été retrouvé, devraient tirer avantage des méthodes diagnostiques améliorées. De même, le conseil prénatal pourrait être plus efficace avec des tests ne reposant pas uniquement sur l’analyse standard de l’ADN. L’étude d’un test diagnostic pour la NF1, basée sur quelques propriétés fonctionnelles de la neurofibromine, serait précieuse [19].
En savoir plus

114 En savoir plus

Maladie coeliaque de l’adulte : à propos de 47 cas

Maladie coeliaque de l’adulte : à propos de 47 cas

2. Moyen 2-1. Régime sans gluten (Tableau XIIX) L’exclusion complète et définitive du gluten est la base du traitement de la MCA. Le principe du RSG repose sur la suppression de tous les aliments contenant les trois céréales toxiques (blé, seigle, orge) [16]. Ces céréales sont substituées par d’autres céréales en particulier le riz et le maïs [16]. L’avoine, autrefois considérée comme toxique, ne semble pas avoir d’effet délétère sur la muqueuse intestinale et peut être autorisée [44].

118 En savoir plus

La maladie de Kawazaki ( A propos de 23 cas )

La maladie de Kawazaki ( A propos de 23 cas )

Décrite pour la première fois au Japon en 1967 par Tomisaku Kawasaki à propos d’une série de 50 enfants atteints d’un « nouveau syndrome » : le syndrome « adéno-cutanéo-muqueux aigu fébrile », la MK a ensuite été rapportée dans le monde entier [1, 3, 4, 5]. Le tableau clinique associe à une fièvre très élevée et persistante, des signes cutanéo-muqueux (conjonctivite, pharyngite, langue framboisée, chéilite, éruption cutanée polymorphe, modifications des extrémités) et des adénopathies (ADP) cervicales non purulentes. D’autres manifestations n’entrant pas dans la définition classique peuvent exister au cours de la maladie et égarer initialement le diagnostic [1, 6]. L’étiopathogénie de ce syndrome reste inconnue et plusieurs théories ont été proposées [6, 7, 8]. En l’absence de test biologique spécifique, son diagnostic se pose sur des critères cliniques après exclusion d’autres diagnostics [1, 9, 10]. Son traitement fait appel aux Immunoglobulines intraveineuses (IGIV) qui permettent de diminuer la fréquence des atteintes coronaires [2, 10].
En savoir plus

189 En savoir plus

Manifestations buccales inaugurales d'une maladie de Crohn chez l'enfant : 2 cas

Manifestations buccales inaugurales d'une maladie de Crohn chez l'enfant : 2 cas

Prise en charge en gastropédiatrie et interventions réalisées. (Tableau 7) Une première consultation en gastropédiatrie a lieu, lors de cette consultation, aucune anomalie digestive n’était détectée. Un bilan d’extension par exploration endoscopique digestive a été organisé dans le cadre d’un bilan de recherche de MICI. Le patient rapportait un mois plus tard des douleurs articulaires, au coude et aux genoux, non reproductibles à l’examen clinique, une asthénie, ainsi qu’un épisode unique de selles glairo-sanglantes sans récidives. Lors de l’examen endoscopique des biopsies ont été réalisées au duodénum, fundus, colon droit, colon transverse, colon gauche et sigmoïde. Les fragments prélevés au duodénum et fundus étaient dans les limites de la normale. En revanche, un granulome épithélioide a été repéré au niveau du colon droit et du colon gauche. L’examen endoscopique retrouvait des prémices de MC intestinale avec des lésions de colite inflammatoire granulomateuse peu active compatibles avec une MC. À l’issue de cet examen endoscopique, un traitement systémique quotidien par AZATHIOPRINE 25mg (IMUREL ®) a été instauré en complément de perfusions d’anti-TNFα (INFLIXIMAB ®) 5mg/kg toutes les 8 semaines. Un an plus tard, en Septembre 2020, une augmentation de la posologie d’azathioprine a été mise en place, passant de 25mg/jour à 50mg/jour, toujours associée au traitement par anti-TNFα inchangé. Le patient présentait alors une nette amélioration clinique, avec une prise de 10kg en 9 mois (IMC à 17,4), avec persistance de poussées buccales.
En savoir plus

40 En savoir plus

Épidémiologie de la maladie de Crohn au Québec

Épidémiologie de la maladie de Crohn au Québec

Le diagnostic initial d’une maladie inflammatoire de l’intestin ou la distinction entre une MC et une colite ulcéreuse ne sont pas limités par nos moyens techniques. La familiarité du cl[r]

144 En savoir plus

La Maladie de Crohn et le conseil à l’officine

La Maladie de Crohn et le conseil à l’officine

 Données cliniques La collecte des données cliniques est la première étape du diagnostic, elle va comprendre : - l’anamnèse du patient, visant à rechercher des antécédents personnels du patients tels qu’appendicectomie, syndrome pseudo-appendiculaire, des manifestations intestinales et extra-intestinales, traitements médicamenteux (antibiotiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens), tabagisme, s’il existe des antécédents familiaux (MICI, cancer colorectal) afin de pourvoir retracer au mieux l’histoire de la maladie et les symptômes observés par celui-ci. - un examen clinique, qui va s’intéresser tout d’abord à l’état général du patient (fréquence cardiaque, tension artérielle, poids, grandeur, état nutritionnel, fatigue), ensuite on va effectuer un examen physique avec palpation abdominale afin de révéler une éventuelle masse abdominale ; auscultation de la région périanale pour vérifier l’éventuelle présence de fissure, fistule ou abcès avec aussi un toucher rectal à la recherche d’une éventuelle sténose anale ou d’une masse rectale. Enfin on examinera de plus près la bouche, les yeux, la peau et les articulations à la recherche d’éventuelles manifestations extra-intestinales.
En savoir plus

83 En savoir plus

Show all 10000 documents...