Haut PDF Traitement chirurgical du kyste hydatique pulmonaire : à propos de 25 cas

Traitement chirurgical du kyste hydatique pulmonaire : à propos de 25 cas

Traitement chirurgical du kyste hydatique pulmonaire : à propos de 25 cas

La localisation pulmonaire est la deuxième par sa fréquence après le siège hépatique tout âge confondu. Le kyste hydatique pulmonaire, qui peut être unique ou multiple, est une maladie apparemment bénigne, mais grave par ses complications mécaniques, infectieuses ou métastatiques; son diagnostic repose sur l’anamnèse, la clinique, l’immunologie et l’imagerie. Son traitement est essentiellement chirurgical. Ses résultats sont cependant très variables car tributaires de nombreux facteurs, en particulier du stade évolutif du kyste et de la technique opératoire utilisée. La recherche d’une conduite thérapeutique optimale demeure le principal souci du chirurgien.
En savoir plus

123 En savoir plus

Kyste hydatique pulmonaire chez l’enfant

Kyste hydatique pulmonaire chez l’enfant

parenchyme pulmonaire sain (Figure 22D). Le fond de la cavité kystique est alors essuyé par une compresse sèche ou bétadinée (Figure 22E). Cette technique est celle le plus couramment pratiquée (39, 67). Périkystectomie : Le principe est la dissection du kyste à la jonction du périkyste et du parenchyme sain. Elle consiste à emporter le tissu pulmonaire réactionnel au kyste en suturant, au fur et à mesure de leur rencontre, les vaisseaux et les bronches érodées. Véritable parage chirurgical du poumon contigu. La périkystectomie peut être réalisée en bloc, emportant le parasite et sa gangue inflammatoire. Le plus souvent, elle est réalisée après ponction/aspiration/extraction de la membrane hydatique (kystectomie préalable). Il ne s’agit pas d’un plan chirurgical à proprement parler, ainsi la dissection peut s’avérer hémorragique. Dans ce cas, la cavité résiduelle est souvent petite ou inexistante ne nécessitant pas de traitement particulier (33, 36, 67).
En savoir plus

113 En savoir plus

Localisation musculaire du kyste hydatique au niveau des membres ( propos de 7 cas)

Localisation musculaire du kyste hydatique au niveau des membres ( propos de 7 cas)

 Du kyste infecté. Les contres-indications sont le mauvais état général, un âge avancé, la grossesse, l'exis- tence d'une multikystose ou kystes d’accès difficile, enfin les kystes calcifiés ou morts.   Une règle fondamentale de cette chirurgie, est d'assurer la protection des pourtours musculaires en excluant la zone opératoire du reste du tissu musculaire par des champs imbibés de scolicide. Le produit le plus utilisé en raison de son innocuité est le sérum chloruré hyperto- nique, le cétrimide peut être utilise et l'eau oxygénée aussi (a été rendue responsable d'embolie pulmonaire) pour éviter toute dissémination de scolex. Le formol est abandonné en raison de sa toxicité. En cas de traitement conservateur mais aussi en cas de risque élevé d'ouverture du kyste, le scolicide est injecté à l'intérieur du ou des kystes avant que son contenu ne soit éven- tuellement ré-aspiré.  
En savoir plus

135 En savoir plus

Complications du kyste hydatique du foie: à propos de 75 cas

Complications du kyste hydatique du foie: à propos de 75 cas

La rupture du kyste hydatique du foie dans les voies biliaires, résultats du traitement chirurgical et place de la cholédocostomie trans-hépatico-kystique Lyon Chir, 1995 ; 91 5 408-12 1[r]

246 En savoir plus

Kyste hydatique pulmonaire chez l'enfant

Kyste hydatique pulmonaire chez l'enfant

- Périkystectomie type Perez Fontana : 
 Le kyste hydatique est disséqué à la jonction du périkyste et du parenchyme pulmonaire sain, le plus souvent après kystectomie préalable [47].On emporte ainsi le tissu pulmonaire réactionnel avec le kyste hydatique, en suturant au fur et à mesure les brèches vasculaires et bronchiques[47,60].La périkystectomie peut être totale en cas de kystes périphériques, et être réalisée en bloc emportant le parasite et sa gangue inflammatoire, comme elle peut être subtotale ou partielle si le kyste est central en laissant en place la partie profonde de la coque au contact des pédicules afin d’éviter une lésion broncho- vasculaire [87, 94]. Il ne s’agit pas d’un plan chirurgical proprement dit, ainsi cette méthode comporte un risque réel d’hémorragie, dans ce cas, la cavité résiduelle est souvent petite ou inexistante ne nécessitant pas de traitement particulier [45,47].
En savoir plus

125 En savoir plus

Le kyste hydatique du foie compliqu au service de chirurgie viscrale  lHMA( propos de 10 cas)

Le kyste hydatique du foie compliqu au service de chirurgie viscrale lHMA( propos de 10 cas)

2.3 Traitement chirurgical : a. Préparation du malade : La consultation pré anesthésique est indispensable, outre l’évaluation du terrain et la correction de certaines tares ; elle permet d’étudier et corriger le retentissement de certaines complications évolutives. En cas d’infection du kyste ou d’une angiocholite hydatique, il est impératif d’instituer une antibiothérapie de première intention probabiliste couvrant les bacilles à gram négatif ainsi que les germes anaérobies habituellement rencontrés dans les infections hépatobiliaires. L’association d’une céphalosporine première génération à un aminoside ou encore de l’amoxicilline à l’acide clavulanique peut être recommandée. Dans notre étude, 7 cas (soit 70%) ont bénéficié d’une préparation par une triple antibiothérapie.
En savoir plus

161 En savoir plus

Traitement chirurgical des diverticules de zenker : résultats à court et long terme à propos de 70 cas

Traitement chirurgical des diverticules de zenker : résultats à court et long terme à propos de 70 cas

agrafeuse). Les auteurs n'ont pas trouvé de différences en ce qui concerne les résultats symptomatique, le temps d’hospitalisation, et les complications. De même, Verhaegen et al. [26] comparaison des résultats des diverticulostomies laser (n = 72 ) par rapport à l'agrafage endoscopique ( n = 35) avec des résultats similaires bien que la fièvre et l'emphysème sous-cutané étaient plus fréquents après traitement au laser. Les petits diverticules (< 3 cm ) ont une paroi souvent trop courte pour permettre une bonne communication entre le diverticule et l'œsophage et de permettre une myotomie
En savoir plus

44 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures de l'extrémité inférieure du fémur chez l'adulte : à propos de 40 cas

Traitement chirurgical des fractures de l'extrémité inférieure du fémur chez l'adulte : à propos de 40 cas

Ce clou, initialement développé par Green, Seligson et Henry (GHS) (13), est introduit par voie intra-médullaire en avant de l’échancrure intercondylienne du genou. De 12 à 25 cm, il est percé de trous afin de réaliser des verrouillages par vis étagées grâce à un viseur externe. Il s’agit d’une technique très récente, dont l’évaluation clinique à moyen terme est en cours. Nombreux sont les avantages attribués à ce type d’ostéosynthèse, notamment ceux liés aux avantages que présentent le pontage biologique du foyer de fracture, la réduction de la voie d’abord, la possibilité d’une reconstruction épiphysaire initiale de qualité en raison de l’arthrotomie nécessaire à la voie d’abord ainsi que les conditions biomécaniques satisfaisantes avec rigidité au moins équivalente au matériel monobloc externe moderne (4, 13, 66).
En savoir plus

145 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale du kyste hydatique pulmonaire bilatral chez l'enfant dans le service de chirurgie pdiatrique gnrale du CHU de Marrakech

Prise en charge chirurgicale du kyste hydatique pulmonaire bilatral chez l'enfant dans le service de chirurgie pdiatrique gnrale du CHU de Marrakech

La dyspnée : elle est en rapport avec le volume important du kyste ou à sa rupture dans la plèvre, elle est retrouvée dans 55% de nos patients, ce chiffre et plus élevé par rapport aux résultats retrouvés dans les autres séries. L’hémoptysie: selon Lagardère et coll (16), le KHP représente la première cause des hémoptysies de l’enfant, elle a été retrouvée chez 40% de nos patients, ce chiffre change d’une série à autre : Letaief (42)la décrit chez 45% des cas, Burgos (29), Tor (44) et Nagar (18) l’ont retrouvé respectivement chez 25% 21,1% 19% des cas, alors que dans la série du Durakbasa (41), elle n’a été retrouvé que chez 2% des cas.
En savoir plus

110 En savoir plus

Place de la trapézectomie avec ligamentoplatie-suspension dans le traitement chirurgical de la rhizarthrose chez l'homme : à propos de 20 cas

Place de la trapézectomie avec ligamentoplatie-suspension dans le traitement chirurgical de la rhizarthrose chez l'homme : à propos de 20 cas

niques sont trop importantes comme le rappelle Jager (53). Santos (54) a comparé un groupe de trapézectomies seules ou avec LRTI et un groupe de prothèses TM. Il n’y avait pas de dif- férence significative concernant le soulagement des douleurs, l’amélioration des mobilités, de la force et la dextérité pour les activités de la vie quotidienne. Cependant, la récupération et le retour aux activités quotidiennes étaient plus rapides avec les prothèses (4,5 semaines contre 10 semaines). Il n’y avait pas d’hommes dans la série des prothèses TM. Les complications étaient faibles mais on retrouvait un cas de SDRC dans le groupe des trapézectomies, deux cas de luxations et un cas de fracture du trapèze dans le groupe des prothèses. Il conclut que les prothèses TM devraient être réservées aux femmes de 60 ans et devraient être évitées pour les jeunes patients et les hommes avec une demande fonctionnelle plus importante. Chakra- barti (55) a évalué les prothèses de De la Caffinière jusqu’à 16 ans de recul et a montré un taux de survie de 89%. Il ne préconise pas non plus cette prothèse chez les hommes jeunes et actifs qui ont un travail manuel lourd. La série comptait 11 hommes avec un taux d’échec de 36% (4 pour 11), tous chez des hommes de moins de 65 ans avec des ruptures de la cupule trapézienne. Sondergaard (56) révoquait cette affirmation puisque deux de leurs patients avaient des métiers manuels lourds et avaient de bons résultats en termes de force et de mobi- lités à 10 ans de recul. Ces résultats se retrouvaient aussi pour Regnard (57) pour qui le jeune âge n’était pas une contre-indication et également lorsque la STT était atteinte.
En savoir plus

69 En savoir plus

Traitement chirurgical des tumeurs cutanes malignes de la face:  propos de 100 cas

Traitement chirurgical des tumeurs cutanes malignes de la face: propos de 100 cas

3-2 la cartographie des carcinomes cutanés : Les carcinomes cutanés sont les plus fréquents lors de notre étude. Ils sont répartis comme suit : les CBC 74% et les CSC 16%. Ces chiffres se rapprochent de ceux de la littérature, ainsi Samarasinghe et Medan(19) rapporte 75% des CBC et 20% des CSC, Staub et Al(1) rapportent les mêmes résultats avec une légère prédominance des CBC 80% et CSC 20% sur une étude prospective de 844 cas. Les résultats de Kim et Armstrong (22) démontrent que 80% des carcinomes cutanés sont des CBC, alors que 15% sont des CSC et 5% sont des mélanomes ou autres. Girich et al (28) montrent que les CBC représentent 77% , les CSC 20% et les mélanomes représentent 3% ; Ahmed et Gupta(20) montrent que 80,47% sont des CBC et 18,47% sont des CSC, Kavoussi et al(21) qui eux ont trouvé un pourcentage plus élevé de CBC 88% et plus bas de CSC 12%, et enfin Pinatel et Mojallal (7) ont trouvé que les CBC représentent 77%, les CSC 20% et les mélanomes 3% des carcinomes cutanés.
En savoir plus

154 En savoir plus

Traitement chirurgical de la tuberculose pleuro-pulmonaire :Experience du service de chirurgie thoracique de l'HMA

Traitement chirurgical de la tuberculose pleuro-pulmonaire :Experience du service de chirurgie thoracique de l'HMA

hypertrophiées que par le biais d’une néo-vascularisation par les artères pariétales comme on le voit souvent dans tout processus chronique inflammatoire et/ou infecté du poumon. Toutes ces données expliquent la difficulté et les dangers de cette chirurgie d’exérèse où à côté de l’hypervascularisation systémique qui gêne la dissection on doit naviguer entre une fibrose cicatricielle dure et scléreuse et des vaisseaux et des bronches englués et fragilisés dans cette sclérose. La fragilisation de la bronche, et parfois son atteinte par la tuberculose expliquent aussi la fréquence des fistules bronchiques post-opératoires. La libération du poumon va donc nécessiter un passage presque obligé dans le plan extra pleural, ceci évitera, en plus, d’ouvrir des lésions volontiers infectées (aspergillome, tuberculose active, caverne surinfectée. . .) qui risqueraient d’ensemencer la plèvre et favoriser les suppurations post-opératoires. Le contrôle « préventif » des vaisseaux au ras du péricarde, voire en intra péricardique peut se justifier dans les cas difficiles. La qualité du lobe restant et sa capacité à ré habiter la cavité pleurale est également un problème spécifique à prendre en compte, toute cavité résiduelle pouvant faire le lit de l’empyème, de la reprise évolutive de la tuberculose et de la fistulisation du moignon bronchique.
En savoir plus

142 En savoir plus

Le traitement chirurgical de la gonarthrose par arthroplastie totale du genou  propos de 120 cas)

Le traitement chirurgical de la gonarthrose par arthroplastie totale du genou propos de 120 cas)

Le taux d’infection est d’environ 2%, ce risque augmente sur certains terrains (polyarthrite rhumatoïde 8% [171], corticothérapie, diabète) ou lors d’une réintervention. Le traitement associe toujours un geste chirurgical et une antibiothérapie prolongée. L’infection peut survenir précocement (infection aiguë) avant la 3e semaine post opératoire, elle est due à une contamination du site opératoire habituellement par la peau. Elle peut être subaiguë ou tardive dans ces cas il s’agit le plus souvent de contamination hématogène ou lymphatique à partir d’un foyer infectieux à distance. Il est indispensable de faire le diagnostique précocement afin de réaliser un traitement approprié et efficace. La clinique (fièvre, douleur et signes locaux), la biologie (VS, CRP), la scintigraphie osseuse aux leucocytes marqués et surtout la ponction articulaire afin d’isoler le germe permettrons de confirmer le diagnostique. [172].
En savoir plus

197 En savoir plus

Cancer du col utérin traitement chirurgical ( A propos de 49 cas )

Cancer du col utérin traitement chirurgical ( A propos de 49 cas )

126 Morice (121) a rapporté 80 cas de cancer du col utérin stade IB et II ; qui ont bénéficié d’une colpohystérectomie élargie avec curage pelvien. 718 ganglions ont été analysés lors de l’examen extemporané. Selon cette étude l’examen extemporané des ganglions pelviens est une technique fiable et doit être réalisé sur les ganglions des groupes iliaques communs, externes et obturateurs. Cette procédure doit être pratiquée chez les patientes ayant une petite tumeur de moins de 2cm pour éviter un curage lombo-aortique.

167 En savoir plus

Le traitement chirurgical de la rupture de la coiffe des rotateurs ( A propos de 13 cas )

Le traitement chirurgical de la rupture de la coiffe des rotateurs ( A propos de 13 cas )

L’acromioplastie a été réalisée quasi-systématiquement. Pour obtenir la plus grande satisfaction du patient, il faut savoir évaluer sa demande fonctionnelle. Les exigences d’une personne âgée ne sont pas les mêmes que celles d’un jeune sportif. La réparation de la coiffe des rotateurs par réinsertion trans-osseuse ou la réalisation d’un lambeau deltoïdien, engagent le patient pour un programme thérapeutique au long cours. Les traitements palliatifs trouvent alors toute leur place. Ils sont moins lourds sur le plan chirurgical, les résultats sur la douleur sont rapides, et la fonction est parfois améliorée, puisque les patients souffrent moins.
En savoir plus

456 En savoir plus

Traitement chirurgical des pseudarthroses transversales post traumatiques du sternum : à propos de 9 cas

Traitement chirurgical des pseudarthroses transversales post traumatiques du sternum : à propos de 9 cas

Nos résultats semblent concordants dans l’ensemble avec ceux retrouvés dans les rares cas présentés dans la littérature (tableau 4). En effet, entre 1996 et 2000, Bertin et son équipe [8] ont pris en charge trois patients pour pseudarthrose transversale. Ces trois patients ont bénéficié d’une ostéosynthèse par deux plaques parallèles semi-tubulaires de 6 à 9 trous fixées avec des vis à os spongieux de 6.5 mm. Un minimum de 3 vis ont été utilisées de chaque côté du foyer de pseudarthrose. Une greffe osseuse a également été réalisée avec un greffon osseux iliaque. Aucun échec du traitement n’a été rapporté. Sur le plan morphologique, la consolidation osseuse a été obtenue entre 6 et 8 semaines après la chirurgie, date à laquelle les patients ont pu reprendre une activité normale. Ni l’EVA, ni la qualité de vie des patients en postopératoire n’ont été analysées dans cette série de faible puissance.
En savoir plus

55 En savoir plus

Traitement chirurgical du cancer du col utrin Exprience du Service de Gyncologie-Obsttrique  A  :  propos de 82 cas

Traitement chirurgical du cancer du col utrin Exprience du Service de Gyncologie-Obsttrique A : propos de 82 cas

Le diagnostic des récidives pelviennes est facile lorsque la récidive atteint le vagin ou lorsqu’il existe un envahissement vésical ou rectal ou encore une compression urétérale, vasculaire ou nerveuse. Par contre, dans le cas d’une induration pelvienne, il est difficile par le seul examen clinique de faire la part entre une réaction fibreuse post radique et une véritable infiltration néoplasique, d’où l’intérêt de la TDM abdomino pelvienne et de l’IRM qui permettent de visualiser la masse intra pelvienne et les adénopathies si elles existent. Cependant, seul l’examen histologique confirme la récidive.
En savoir plus

137 En savoir plus

Localisations rares du kyste hydatique Exprience du service de radiologie Mohammed VI Marrakech

Localisations rares du kyste hydatique Exprience du service de radiologie Mohammed VI Marrakech

démontrer de façon précise l'extension en hauteur des lésions. Elle est largement supérieure à la TDM dans la détection des lésions kystiques au niveau des compartiments extra et sous duraux et visualise parfaitement la compression des structures nerveuses. Plusieurs vertèbres adjacentes peuvent être concernées, l'extension se faisant par voie sous-ligamento-périostée avec conservation prolongée de la morphologie et du signal discal [128].Dans leur forme typique, les vésicules hydatiques sont de forme oblongue, en "saucisse aplatie", à paroi très fine, sans septa, hypo intense en T1 et hyper intense en T2, ces vésicules sont toujours multiples dans les localisations extradurales [128,129]. Les acquisitions coronales et sagittales contribuent à l'étude des collections des parties molles qui peuvent présenter des hétérogénéités de signal, en rapport avec la présence de débris, notamment de sable hydatique apparaissant en hyper signal en pondération T1. Les séquences avec injection de Gadolinium ne sont pas indispensables, sauf dans les formes compliquées et dans les récidives post opératoires [128]. Certains auteurs, se sont attachés à essayer de déterminer des critères de vitalité des kystes en fonction de leur signal en IRM, les résultats sont controversés :
En savoir plus

208 En savoir plus

Traitement chirurgical de la fracture du quart distal de la jambe par enclouage centromédullaire verrouillé à foyer fermé à propos de 58 cas

Traitement chirurgical de la fracture du quart distal de la jambe par enclouage centromédullaire verrouillé à foyer fermé à propos de 58 cas

80  Le traitement chirurgical de la fracture du quart distal de la jambe par enclouage centromédullaire à foyer fermé a comme avantage un abord à distance de la fracture qui siège sur une zone de peau fragile avec une vascularisation précaire, un risque infectieux faible, un montage solide avec un appui précoce, une mobilisation et une rééducation précoce de l’articulation de la cheville. Les résultats obtenus dans notre série permettent de conclure au grand intérêt d’élargir les indications classiques de l’enclouage centromédullaire verrouillé à la prise en charge des fractures du quart distal de la jambe. En effet, si l’ostéosynthèse par plaque donne de bons
En savoir plus

100 En savoir plus

Les dficits constitutionnels en facteurs de coagulation  propos de 25 cas

Les dficits constitutionnels en facteurs de coagulation propos de 25 cas

La plupart de ces facteurs sont synthétisés par le foie, cinq d’entre eux sont consommés au cours de la coagulation et donc absents du sérum (I, II, V, VIII, XIII) le gène codant a été identifié et localisé au niveau chromosomique dans la plupart des cas. Le facteur Tissulaire (PM 4O OOO) normalement absent du sang circulant, est synthétisé

127 En savoir plus

Show all 10000 documents...