Haut PDF Traitement chirurgical des fractures des plateaux tibiaux

Traitement chirurgical des fractures des plateaux tibiaux

Traitement chirurgical des fractures des plateaux tibiaux

par plaque. Cependant, une action directe sur un fragment marginal plus ou moins volumineux et légèrement déplacé peut s'avérer nécessaire. Cette réduction est toujours aisée (31, 37). La fracture type II et III : ces fractures siègent le plus souvent au niveau de la glène du plateau tibial externe. Les manoeuvres orthopédiques sont vaines car elles tendent à rapprocher l'écaille externe mais n'ont aucune action sur les fragments enfoncés. Le fragment cortical externe est abordé au niveau du trait de fracture antérieure et est écarté comme un livre a charnière postérieure. Le fragment articulaire est alors remonté au niveau de la surface cartilagineuse et peut être maintenu à ce niveau par une fine broche déplacée en antéro- postérieure, légèrement oblique. Le fragment de corticale externe est alors remis en place et la fixation peut être assurée également par une broche temporaire avant la mise en place d'une ostéosynthèse par plaque externe vissée venant maintenir solidairement la corticale externe et le fragment articulaire remonté. Avant de refermer totalement le fragment cortical externe, il est souvent nécessaire d'effectuer une greffe cortico-spongieuse ou par substitut osseux du vide laissé au-dessous du fragment remonté pour éviter son affaissement secondaire (31, 44).
En savoir plus

111 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures des plateaux tibiaux par la technique dEchafaudage (Etude prospective)

Traitement chirurgical des fractures des plateaux tibiaux par la technique dEchafaudage (Etude prospective)

Les fractures des plateaux tibiaux restent graves par leur caractère articulaire, menaçant le devenir fonctionnel du genou et exposant à la gonarthrose post-traumatique. Le traitement des fractures tassement des plateaux tibiaux nécessite une restitution in- tégrale de la surface articulaire avec un comblement des vides et les lacunes métaphysaires ré- siduels. Les autogreffes sont considérées comme idéales, mais sont responsables d’une morbi- dité du site donneur et sont limitées dans l'approvisionnement. L'allogreffe a été utilisée comme une alternative à l'autogreffe dans le traitement des fractures tassement des plateaux tibiaux, mais la grande demande en os de banque d’une part, et le risque de transmission potentielle de maladies d’autre part représentent encore des défis à surmonter. Les substituts synthétiques des greffes osseuses ont gagné une place pour le remplissage des vides et des défauts, éliminant les problèmes d'autogreffe et d'allogreffe. Ces substituts osseux synthétiques ont été invaria- blement basés sur des phosphates de calcium et / ou des matériaux de sulfate de calcium qui sont ostéo-conducteurs et facilitent le remodelage osseux.
En savoir plus

114 En savoir plus

Traitement mini invasif des fractures des plateaux tibiaux

Traitement mini invasif des fractures des plateaux tibiaux

Les fractures des plateaux tibiaux sont fréquentes en pathologie routière et professionnelle. Elles restent graves par leur caractère articulaire, menaçant le devenir fonctionnel du genou et exposant à la gonarthrose post-traumatique. Leur traitement chirurgical du moins pour les formes déplacées a bénéficié du développement des techniques mini invasives et de la chirurgie assistée par l’arthroscopie [1]. Dans cette optique, nous avons mené une étude rétrospective concernant 25 patients traités par vissage percutané, opérés au service de traumatologie et d’orthopédie à l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech entre janvier 2003 et décembre 2008.
En savoir plus

143 En savoir plus

Les fractures des plateaux tibiaux Schatzker V et VI : traitement et pronostic

Les fractures des plateaux tibiaux Schatzker V et VI : traitement et pronostic

Le diagnostic est radio clinique nécessitant une analyse soigneuse du type Anatomopathologique de chaque fracture, en se basant sur les radiographies standards et au besoin des tomodensitométries. Le traitement des fractures des plateaux tibiaux nécessite une restitution intégrale de la surface articulaire et la réparation des lésions ménisco ligamentaires qui sont toutes des facteurs déterminants pour le pronostic fonctionnel du genou. Une technique chirurgicale adaptée pour chaque aspect lésionnel évitera ou au moins retarderait l’évolution à long terme vers la gonarthrose post-traumatique pour ces patients souvent jeunes.
En savoir plus

136 En savoir plus

La place de la greffe cortico-spongieuse dans le traitement des fractures enfoncements des plateaux tibiaux

La place de la greffe cortico-spongieuse dans le traitement des fractures enfoncements des plateaux tibiaux

Luo CQ, Fang Y [56]soulignent que le matériel actuel utilisé pour le traitement du défet osseux se scinde en trois catégories: l'os autologue, l'allogreffe osseuse et les substituts osseux. Selon Zhongguo Gushnay, certains chercheurs pensent que les greffes osseuses autologues présentent un certain nombre d'inconvénients, tels que l'augmentation du traumatisme, le temps d'opération prolongé, la source limitée, saignement de la zone osseuse, douleur continue, infection locale et anesthésie, mais la plupart des chercheurs croient que la greffe osseuse autologue est encore L’étalon-or.
En savoir plus

132 En savoir plus

Fractures des plateaux tibiaux : à propos de 50 cas

Fractures des plateaux tibiaux : à propos de 50 cas

Le vissage par voie percutanée ou par mini-abord avec contrôle arthroscopique permet d’envisager le traitement des fractures-séparation ou de fractures-enfoncement simples. Cette technique qui demande une expérience limite les risques par rapport à un abord extensif à foyer ouvert, mais elle ne peut pas s’affranchir de l’amplificateur de brillance et elle n’est pas adaptée à tous les types de fracture du plateau tibial (en particulier les types IV, V et VI de Shatzker). Selon Cassard [71], 6% des réductions parfaite sous contrôle arthroscopique sont imparfaite radiologiquement, d’où la nécessité de réaliser un contrôle de la réduction par l’amplificateur de brillance en peropératoire. Des cas de syndrome de loge ont été décrits dans la littérature par Belanger.M[72] en fait le syndrome de loges en postopératoire en est un risque qu’on peut néanmoins limiter en évitant l’emploi d’une arthropompe. La synthèse est effectuée par une ou deux vis perforées (diamètre 4,5 ou 6,5) sur rondelle dans le cas de fractures-séparation, mais dans les fractures-enfoncement, un relèvement du fragment après corticotomie antérieure est nécessaire pour repositionner le fragment sous double contrôle scopique et arthroscopique.
En savoir plus

136 En savoir plus

Fractures des plateaux tibiaux : tomosynthèse versus scanner

Fractures des plateaux tibiaux : tomosynthèse versus scanner

- Les capteurs plans à conversion numérique directe qui utilisent des diodes assurant la conversion directe lisible par circuit électronique. Ce type de détecteur de dernière génération est utilisé dans notre étude. L’évolution de ces détecteurs a permis d’améliorer leur efficacité quantique de détection (DQE) au prix d’une discrète diminution de leur résolution spatiale. La DQE est une mesure combinant les effets du bruit et du contraste d’un système d’imagerie, elle est utilisée pour traduire la dégradation du rapport signal sur bruit par rapport au bruit photonique entre l’entrée et la sortie du système, soit la capacité du détecteur à utiliser les photons. La diminution de la résolution spatiale est compensée en pratique par une plus large bande passante de détection et les possibilités de traitement électronique de l’image.
En savoir plus

105 En savoir plus

Le traitement chirurgical du cancer de lestomac

Le traitement chirurgical du cancer de lestomac

RESUME Partout au monde, le cancer de l’estomac représente encore un problème de sante Publique. Au Maroc et du fait de l’absence de registre de cancers, son incidence et son évolution restent malheureusement méconnues. Le but de notre travail est de décrire les caractéristiques Épidémiologiques, anatomopathologiques, cliniques et thérapeutiques des tumeurs gastriquesmalignes. Il s’agit d’une étude rétrospective étalée sur 6 ans de Janvier 2009 à Décembre 2014intéressant 150 dossiers de patients atteints de cancer gastrique ayant été hospitalisés au service de chirurgie viscérale à l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech. Le cancer gastrique a occupé la 2ème place des cancers digestifs (26%). Le sexe ratio était de 2,84. La moyenne d’âge était de 56,13 ans +/- 13,2 chez les deux sexes avec des âges extrêmes allant de 29 ans à 83 ans. Le diagnostic de cancer gastrique a été confirmé par la fibroscopie et la biopsie pratiquées chez tous nos malades. La tumeur gastrique était le plus souvent de siège antro-pylorique (46.6%), d’aspect ulcéro-bourgeonnant (47,8%). L’adénocarcinome était de loin le type histologique le plus fréquent (90,7%) avec prédominance du type peu différencié (43,38%). Le bilan d’extension a retrouvé des adénopathies profondes dans 40% des cas et des métastases hépatiques dans 25% des cas. Le cancer gastrique a été souvent diagnostique à un stade tardif. Le traitement chirurgical à visée curative ou palliative a été réalisé chez 138 cas. On note une prédominance des jéjunostomie d’alimentation (28,26%), la gastrectomie totale a été réalisée chez (26,81%), La chimiothérapie a été utilisée dans 56 cas. Une association radio- chimiothérapie adjuvante a été pratiquée chez 16 patients. Dans notre étude, les données sont comparables à celles de la littérature. Néanmoins, nous soulignons que nos patients consultent à un stade avancé de leur maladie ce qui complique par la suite leur prise en charge. Le diagnostic des formes précoces implique une systématisation des examens endoscopiques et une surveillance étroite des malades à haut risque dans l’attente d’un vaccin anti-Helicobacter Pylori et un dépistage de masse crédible afin d’améliorer le pronostic du cancer gastrique.
En savoir plus

232 En savoir plus

Traitement chirurgical de l’épilepsie réfractaire au traitement médical

Traitement chirurgical de l’épilepsie réfractaire au traitement médical

III. RÉVEIL ET PÉRIODE POSTOPÉRATOIRE (113, 114,115) La survenue d’une crise d’épilepsie lors du réveil n’est pas un événement d’une extrême gravité mais la répétition des crises fait courir le risque de passage à un état de mal épileptique. De multiples causes peuvent être à l’origine d’une crise d’épilepsie en postopératoire. Les modifications de la concentration plasmatique en antiépileptique ou de leur fraction libre sont fréquentes (hémorragie, remplissage vasculaire, interaction avec d’autres médicaments). La surveillance des concentrations plasmatiques peut donc être utile après une chirurgie lourde, et devient pratiquement incontournable en cas de complication postopératoire. Les benzodiazépines, traitement de première intention de la crise d’épilepsie, peuvent bien sûr être utilisées, mais leur effet sédatif est limitant lors du réveil. Il faut autant que possible préférer des agents moins sédatifs. La voie injectable est toujours plus fiable (phénytoïne, valproate). On peut, en alternative, administrer de la carbamazépine en solution par une sonde gastrique. Des concentrations efficaces sont obtenues en environ 30 minutes après une dose de charge de 15 mg/kg. Si, malgré le traitement, les crises persistent en postopératoire immédiat, il est prudent de reprendre une anesthésie profonde sous ventilation artificielle. Le réveil est différé sous contrôle de l’EEG, monitorage de la concentration des antiépileptiques et correction d’éventuels troubles métaboliques.
En savoir plus

189 En savoir plus

Évaluation à plus de 5 ans du traitement chirurgical percutané des fractures du rachis thoraco lombaire au CHU d'Amiens

Évaluation à plus de 5 ans du traitement chirurgical percutané des fractures du rachis thoraco lombaire au CHU d'Amiens

Dans la littérature, il existe des séries prospectives de l’ostéosynthèse percutanée dans les fractures thoraco lombaires avec un suivi minimal de 2 ans [46,47,49] voire 5 ans [32]. Dans une de ces études comparant les patients opérés d’une ostéosynthèse percutanée (isolée) par rapport opérés de manière conventionnelle (ostéosynthèse postérieure à foyer ouvert), il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes concernant les résultats radiologiques (perte de hauteur vertébrale, augmentation de la cyphose locale) et cliniques (scores de qualité de vie, incapacité fonctionnelle) à 5 ans, cependant cette étude ne portait que sur des faibles effectifs (10 patients dans chaque groupe), non homogènes (patients d’âges différents) et avec uniquement des fractures Magerl de type A[32]. 67 % des patients avaient pu reprendre leur travail mais il n’y avait pas eu de précision quant à la proportion de patients opérés en mini invasif versus conventionnelle, ni de la durée nécessaire pour reprendre le travail.
En savoir plus

78 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures sous trochantriennes  lhpital Militaire Avicenne de Marrakech : Etude rtrospective de 15 cas

Traitement chirurgical des fractures sous trochantriennes lhpital Militaire Avicenne de Marrakech : Etude rtrospective de 15 cas

URTILLA AL (61) a montré que le clou gamma long permet une nette diminution des refends corticaux voire même les annuler. Une étude faite par LEUNG (62) et STEFANELL (64) a retrouvé une nette diminution des fractures diaphysaires. Une autre étude faite par MIEDEL et PAJARINEN (67) où ils ont employé un clou gamma long, le taux des fractures diaphysaires est nul. D’où la tendance actuelle à l’usage du clou dont le diamètre ne dépasse pas 11mm avec un alésage proximal pouvant aller jusqu’à 17mm et le verrouillage distal par 2 vis .

166 En savoir plus

Le traitement chirurgical des fractures de lextrmit suprieure de lhumrus entre plaque visse et embrochage

Le traitement chirurgical des fractures de lextrmit suprieure de lhumrus entre plaque visse et embrochage

The aim of this study is to compare functional and radiological results of two surgical techniques in treatment of proximal humeral fractures. Patients and methods : - A retrospective study was performed, which included 18 patients operated for a proximal humeral fracture using a palm tree pinning technique of kapandji,and another group of patient (15 patient) treated for the same lesion using an anatomical humeral plate. The comparison of results of the two techniques was based on three parameters: the time of healing, quality of reduction, and the functional result. The global mean age was 46 years, and the sex ratio (M/W) was 2,3.
En savoir plus

141 En savoir plus

Etude rétrospective sur le traitement chirurgical des fractures du col fémoral au service de traumatologie B au CHU MOHAMMED VI

Etude rétrospective sur le traitement chirurgical des fractures du col fémoral au service de traumatologie B au CHU MOHAMMED VI

IV-TRAITEMENT : 1- But du traitement : Non seulement du point de vue individuel, mais également du point de vue socioéconomique, il est impératif que le traitement d’une fracture du col fémoral soit le mieux adapté possible. Ce traitement doit permettre au patient de retrouver une fonction préfracturaire et de rentrer au domicile dans le plus bref délai et ce, avec une dépendance minimale vis-à-vis des tiers. De plus, et afin d’éviter bon nombre de complications, le traitement doit être le moins agressif possible et permettre une mobilisation précoce, de préférence avec prise d’appui immédiate (12,16).
En savoir plus

151 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures de l'extrémité inférieure du fémur chez l'adulte : à propos de 40 cas

Traitement chirurgical des fractures de l'extrémité inférieure du fémur chez l'adulte : à propos de 40 cas

La greffe ne doit pas être située sous la plaque, elle risque de nécroser. En effet sa survie est liée au contact et à la réinsertion des parties molles qui seront gênée par la présence de la plaque. La greffe représente le meilleur moyen de prévenir la survenue des pseudarthroses. Dans la série MARTIN (21), sur les 84 cas de fractures complexes le taux de pseudarthrose n’est que de 15% après une ostéosynthèse associant une greffe osseuse, alors qu’il est de 25% dans les autres cas.

145 En savoir plus

Traitement chirurgical des tumeurs stromales digestives

Traitement chirurgical des tumeurs stromales digestives

besoin accru en glucose et donc une hyperfixation du FDG. En TEP-FDG, les GIST se manifestent par des foyers d’hyperfixation homogènes pour les lésions de petite taille. Les lésions de plus de 4 cm peuvent avoir un aspect plus hétérogène [63]. Bien qu’elle permette l’étude du corps entier, (figure 28), la TEP-FDG pourrait être légèrement inférieure à la TDM pour évaluer avant traitement l’extension des GIST. En effet, les lésions extra-abdominales sont rares et l’activité physiologique gastrique et colique est à l’origine de faux-positifs et de faux-négatifs en TEP-FDG [74]. La TEP-FDG semble en revanche supérieure à la TDM pour évaluer précocement l’efficacité de l’imatinib car elle permet une étude du nombre, de la taille des lésions ainsi que de leur activité métabolique. La TEP-FDG peut apporter des résultats fiables dès le huitième jour de traitement alors que la TDM ne peut donner ces informations qu’à partir du deuxième mois [70].
En savoir plus

168 En savoir plus

Traitement chirurgical des fractures de la diaphyse humrale(Plaque visse versus Clou)

Traitement chirurgical des fractures de la diaphyse humrale(Plaque visse versus Clou)

Résumé Les FDH représentent 2% de l’ensemble des fractures ; Le débat principal autour de ces fractures se centre sur les indications thérapeutiques car tout type de stabilisation chirurgicale trouve des défenseurs parfois inconditionnels et véhéments. Une série de 40 ostéosynthèses a été revue dont 6 polytraumatisés, 2 cas d’ouverture cutanée et quatre paralysies radiales initiales. L'ostéosynthèse par plaque a été réalisée chez 25 patients et par enclouage chez 15 malades. Nous avons adopté la classification AO, l’évaluation des résultats s'est faite avec la cotation de Stewart & Hundley modifiée. Pour les patients traités par plaque : 2cas de paralysies radiales postopératoires notés qui ont bien évoluées, 2 cas de pseudarthroses et 1 cas de sepsis. Les bons et très bons résultats concernent 92 % des patients. Pour les patients traités par enclouage : pas de paralysie radiale ; pas de pseudarthroses, pas de cas de sepsis, 1 cas de raideur de l’épaule. Les bons et très bon résultats concernent 93% des patients.
En savoir plus

148 En savoir plus

Traitement chirurgical des colites aigus graves

Traitement chirurgical des colites aigus graves

Dans notre série aucun cas d’hémorragie postopératoire n’a été noté. c. L’occlusion : Il s’agit d’une complication fréquente après AIA : 20 % des malades auront présenté au moins un épisode d’occlusion sur bride. Dans la majorité des cas, l’épisode est résolutif sous traitement médical (mise à jeun et pose d’une sonde nasogastrique en aspiration) mais un traitement chirurgical est nécessaire dans un cas sur quatre [126]. Le sexe féminin en serait un facteur de risque ( p = 0,002) [132]. De par la fréquence de cette complication et sa gravité potentielle (nécrose de l’intestin grêle), le patient doit être informé des symptômes d’occlusion digestive.
En savoir plus

145 En savoir plus

Les anevrysmes ventriculaires: principes de leur traitement chirurgical

Les anevrysmes ventriculaires: principes de leur traitement chirurgical

H I S T O I R E NAT U R E L L E On estimait jadis que 10 à 30 % des patients survivant à un infarctus myocardique dévelop- paient un anévrysme ventriculaire vrai. Ces chiffres ne sont plus d’actualité, et la réduction de cette pathologie apparaît en relation très nette avec la prise en charge du traitement médical des infarctus du myocarde. Fibrinolyse, revasculari- sation précoce, contrôle de l’hypertension arté- rielle, utilisation des ß-bloquants et des médications destinées à prévenir le remodelage ventriculaire, repos puis revalidation, sont autant de facteurs qui ont réduit cette incidence.
En savoir plus

4 En savoir plus

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES RUPTURES NGLIGES DU TENDON DACHILLE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES RUPTURES NGLIGES DU TENDON DACHILLE

La technique de transfert avec le tendon du muscle fléchisseur propre du gros orteil a été utilisée chez 5 patients de notre série, où elle a comblé les pertes de substance tendineuse [r]

191 En savoir plus

Le rsultat du traitement chirurgical dfinitif de la Ttralogie de Fallot

Le rsultat du traitement chirurgical dfinitif de la Ttralogie de Fallot

III. Résultat post-chirurgical à court terme : 3. Complication post-opératoire immédiate : Les événements post opératoires immédiats après la cure complète de la TOF sont non négligeables. Ils représentent parfois une cause de morbidité susceptible d’impacter le pronostic vital des patients pendant leur séjour en réanimation. Dans notre série, la fréquence de cette complication représentait 26,2%, dominée par les infections pulmonaires (18.75% des complications) et les saignements post-opératoires significatifs (25 % des cas de complications), et les complications les plus graves étaient représentées par le choc septique (12,5 des cas de complications) et de choc hémorragique (6,25% des cas de complications). Par ailleurs un cas dysfonctionnement sévère du VD (6,25% des cas de complications) qui s’est conclu par un choc cardiogénique. Le dysfonctionnement sévère du VD était dû à une IP massive dans les premiers jours post-opératoires.
En savoir plus

108 En savoir plus

Show all 3695 documents...