Haut PDF Thrombolyse à la phase aigue de l’infarctus du myocarde

Thrombolyse à la phase aigue de l’infarctus du myocarde

Thrombolyse à la phase aigue de l’infarctus du myocarde

10- L’hérédité Aucun cas de coronaropathie héréditaire n’est enregistré dans notre série. A la différence des anomalies génétiques rares et sévères à l'origine des maladies monogéniques, les facteurs génétiques modulant la susceptibilité individuelle à la maladie coronaire représentent des formes fréquentes, fonctionnellement différentes, de gènes impliqués dans les systèmes métaboliques ou de régulation de l'organisme. C'est cette variabilité génétique commune qui, en interaction avec l'environnement, détermine probablement en grande partie le niveau de risque individuel. Les gènes concernés sont ceux qui interviennent dans le processus chronique de l'athérosclérose et ceux qui favorisent la survenue de complications aiguës comme l'infarctus du myocarde ou la mort subite. Les principaux domaines étudiés concernent : - les gènes impliqués dans le métabolisme des lipides, en particulier les gènes codant pour les différentes apolipoprotéines, protéines de structure des lipoprotéines qui interviennent dans la synthèse, le transport et le catabolisme de celles-ci ; - le gène de l'apolipoprotéine (a), qui détermine en grande partie le taux circulant de Lp (a), facteur de risque reconnu de la maladie coronaire ; - les gènes impliqués dans les paramètres de l'hémostase; - les gènes du système rénine-angiotensine(51).
En savoir plus

131 En savoir plus

Prise en charge de l'infarctus du myocarde à la phase aigue : à propos de 70 cas

Prise en charge de l'infarctus du myocarde à la phase aigue : à propos de 70 cas

Résumé L’objectif de cette étude est d’évaluer le profil épidémiologique, les délais et les modalités de prise en charge thérapeutique de l’infarctus du myocarde aigu (avec et sans sus décalage du segment ST). C’est une étude rétrospective descriptive qui a recensé soixante-dix malades admis au service de cardiologie de l’hôpital militaire Avicenne (HMA) à Marrakech pour infarctus du myocarde (IDM) à la phase aigue entre 2005 et 2009. L’âge moyen est de 56±11,6 ans; le sex-ratio Homme/Femme est de 6. Les facteurs de risque cardiovasculaires sont dominés par le tabagisme (64,3%), suivi par la dyslipidémie (45,7%), le diabète (42,8%) et l’hypertension artérielle (37,1%). La douleur thoracique typique est le principal motif de consultation (90%). A l’électrocardiogramme, l’infarctus est essentiellement antérieur (49,6%) et transmural (87,1%). L’échocardiographie a visualisé des troubles de la cinétique segmentaire chez 74,6% des cas et une fraction d’éjection altérée chez 41,5% des cas. La coronarographie est réalisée chez 36 malades (51,4%) et a montré une atteinte monotronculaire prédominante (41,7%). Le délai moyen d’admission est de 7±2 heures, le délai «door-balloon» est de 127±30 minutes et le délai «pain-thrombolysis» est de 3,5±2 heures. 70% des patients ont fait l’objet d’une reperfusion myocardique dont 32,8% est instrumentale (18 angioplasties primaires et 5 angioplasties de sauvetage) et 44,3% par thrombolyse (ténectéplase dans 62%). La survenue de complications hospitalières est notée dans 38,5% des cas (4,3% de décès). En conclusion, à travers cette étude nous avons constaté que le nombre de patients revascularisés est satisfaisant, en dépit de délais de prise en charge relativement longs. Il est donc nécessaire de promouvoir l’éducation sanitaire et de développer la médecine préhospitalière.
En savoir plus

151 En savoir plus

La thrombolyse a la phase aigue de l’infarctus du myocarde au service de cardiologie du Chu Hassanii ( A propos de 113 cas )

La thrombolyse a la phase aigue de l’infarctus du myocarde au service de cardiologie du Chu Hassanii ( A propos de 113 cas )

Parmi les patients thrombolysés avec succès, 33 % soit 26 patients ont bénéficié d’un contrôle angiographique, réalisé à J5 en moyenne : la moitié d’entre eux a bénéficié d’une angioplas[r]

160 En savoir plus

Valeur prédictive de l’IRM cardiaque des arythmies ventriculaires à la phase aiguë d’un infarctus du myocarde

Valeur prédictive de l’IRM cardiaque des arythmies ventriculaires à la phase aiguë d’un infarctus du myocarde

14 1.2. Complications rythmiques ventriculaires de l’infarctus du myocarde 1.2.1. Généralités sur les arythmies ventriculaires à la phase aiguë Les arythmies et anomalies de conduction sont fréquentes et représentent une complication classique en phase aiguë d’infarctus. En effet, les données recueillies par holter ECG dans les 11 jours suivant un infarctus ont montré la survenue d’une fibrillation atriale dans 28% des cas, celle d’une tachycardie ventriculaire (TV) non soutenue dans 13% des cas, d’un bloc atrio- ventriculaire (BAV) de haut grade dans 10% des cas. Dans cette étude, il était également retrouvé une bradycardie sinusale chez 7% des patients, un arrêt sinusal chez 5% des patients, et une tachycardie ventriculaire soutenue ou fibrillation ventriculaire (FV) dans 3% des cas 11 . Les arythmies menaçant le pronostic vital (incluant les TV soutenues et les FV) sont une cause majeure de mortalité dans les suites d’un infarctus du myocarde. Cependant, depuis le développement de la revascularisation par fibrinolyse ou par angioplastie percutanée primaire, l’incidence des arythmies ventriculaires malignes a nettement diminué dans le temps. En effet, avant l’avènement des thérapies thrombolytiques, la fibrillation ventriculaire survenait chez 20 % des patients 12 , chiffre probablement sous-estimé par l’exclusion des patients décédés d’une mort subite en pré-hospitalier. L’arrivée des thérapies fibrinolytiques a permis une diminution de ces arythmies ventriculaire post infarctus : dans les différentes études GUSTO (Global Utilization of Streptokinase and Tissue Plasminogen Activator for Occluded Coronary Arteries), l’incidence des arythmies ventriculaires hospitalières était de 9 % 13 . L’effet protecteur de la thrombolyse est probablement secondaire à la restauration d’un flux péricardique dans le vaisseau concerné permettant une diminution de l’ischémie et de la charge de catécholamines arythmogènes.
En savoir plus

80 En savoir plus

Evaluation de la fonction diastolique  la phase aigue des syndromes coronariens

Evaluation de la fonction diastolique la phase aigue des syndromes coronariens

L a mortalité est basse, par contre le taux de complications à court, moyen et long terme reste élevé, particulièrement les récidives douloureuses. L ’évaluation de la fonction diastolique pendant l'hospitalisation pour infarctus du myocarde doit être systématique puisque elle peut fournir une stratification supplémentaire du risque pronostique(11).

86 En savoir plus

Impact de l'ouverture de la salle de coronarographie du Centre Hospitalier de Chambéry sur la prise en charge en Savoie des infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST

Impact de l'ouverture de la salle de coronarographie du Centre Hospitalier de Chambéry sur la prise en charge en Savoie des infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST

27 système et le pronostic du STEMI à court (10,12) et long terme (4) et c’est sur ce délai que l’on peut avoir la plus grande incidence à la phase aiguë. De fait, dans une étude danoise, il a été démontré que la mortalité à long terme était fortement associée au délai système (13). En effet, la mortalité augmentait d’un hazard ratio de 1,22 par heure de délai système. Cependant, on s’aperçoit que le délai moyen ‘door to balloon’ ou premier contact médical- ponction artérielle avec une prise en charge initiale par le SMUR était supérieur à 90 minutes, de 111 minutes et de 98 minutes respectivement. Outre le non respect des recommandations de l’ESC, plusieurs explications sont possibles. Etant une moyenne, le délai ‘door to balloon’ pouvait être inférieur à 90 minutes et donc respecter les recommandations. Mais quand il était supérieur à 90 minutes, une contre-indication à la thrombolyse pouvait exister ou alors une balance bénéfice-risque en faveur de l’angioplastie primaire, dépendant en partie de l’heure du début de la douleur et de l’état général du patient.
En savoir plus

44 En savoir plus

Infarctus du myocarde du jeune fumeur de cannabis‎ : expérience amiénoise

Infarctus du myocarde du jeune fumeur de cannabis‎ : expérience amiénoise

Ces deux syndromes impliquent des prises en charge différentes dès le diagnostic établi car la cascade lésionnelle est dissemblable. C’est de cette façon que nous distinguerons les infarctus dans notre étude. En ce qui concerne le STEMI, il correspond le plus souvent à une occlusion aigue thrombotique interrompant le flux d’une artère coronaire. Ceci est consécutif à la rupture d’une plaque vulnérable d’athérome, la plupart du temps non sténosante à l’état de base. Il s’agit le plus souvent d’un infarctus du myocarde de type 1 (il existe toutefois l’exception des infarctus sans lésion coronaire obstructive). Selon les recommandations internationales, si l’événement date de moins de douze heures, une reperfusion urgente par thrombolyse et/ou angioplastie est indiquée.(3)
En savoir plus

71 En savoir plus

État de stress aigu et état de stress post-traumatique après un infarctus  du myocarde : prévalence et facteurs associés

État de stress aigu et état de stress post-traumatique après un infarctus du myocarde : prévalence et facteurs associés

Les facteurs associés au développement de symptômes d'ÉSA et d'ÉSPT identifiés dans cette étude pourraient être utilisés pour favoriser la détection des patients à ris[r]

225 En savoir plus

L’implication du Stromal Cell-derived Factor-1 alpha dans le remodelage cardiaque une semaine après un infarctus du myocarde

L’implication du Stromal Cell-derived Factor-1 alpha dans le remodelage cardiaque une semaine après un infarctus du myocarde

5.3 Effet bénéfique «in vivo» de l’administration de 1mg/kg de l’AMD3100 24 heures après l’infarctus Un des rôles principaux du SDF-1 D dans les tissus ischémiques implique la migration de cellules souches de la moelle osseuse ainsi que de cellules inflammatoires à l’endroit de la lésion (Askari et al, 2003; Schober et al, 2003; Abbott et al, 2004; Kucia et al, 2004; Misao et al, 2006). Cependant, plusieurs études suggèrent que la chimiokine pourrait avoir un rôle sur le remodelage cardiaque par un autre mécanisme que son effet chimiotaxique sur les cellules souches et inflammatoires (Hoffmeyer et al, 2000; De Klerck et al, 2005). Les résultats précédents démontrent que dans la cicatrice, 7 jours après un IM, le SDF-1 D est produit par les cellules endothéliales et les cellules musculaires lisses des vaisseaux. La prochaine étape consiste à évaluer le rôle de l’axe SDF-1D/CXCR4 chez un animal ayant subi un IM. Afin de déterminer le rôle local du SDF-1D pendant la phase aiguë de la cicatrisation, l’antagoniste sélectif du CXCR4, l’AMD3100, a été administré à raison de 1 mg/kg dans la nourriture de rat, 24 heures après l’IM, pendant 6 jours. En ce qui concerne les souris, elles ont reçu la même concentration d’AMD3100, par une voie d’administration différente, soit en IP.
En savoir plus

187 En savoir plus

Pronostic fonctionnel des patients traités pour un infarctus cérébral par thrombolyse intraveineuse combinée à la thrombectomie mécanique versus thrombectomie mécanique seule

Pronostic fonctionnel des patients traités pour un infarctus cérébral par thrombolyse intraveineuse combinée à la thrombectomie mécanique versus thrombectomie mécanique seule

Avec pour objectif de réduire les délais de prise en charge de ces patients, dans notre établissement a été mise en place en 2014, une unité mobile de soins de neuro-vasculaire (UMS) comprenant un(e) IDE dédié(e) à la prise en charge des patients à la phase aigüe de l’IC, depuis l’admission à l’accueil des urgences (pose d’une voie d’abord veineuse, prélèvement d’un bilan sanguin, aide au brancardage jusqu’au service de radiologie) jusqu’à la procédure de revascularisation. L’IDE de l’UMS est notamment équipé(e) du matériel nécessaire à la réalisation de la TIV. Le travail couplé du médecin neurologue et de l’IDE de l’UMS a permis de réduire les délais de prise en charge des patients traités par TIV à la phase aiguë d'un IC (55). Ce dispositif est disponible tous les jours, 24H/24 au CHU de Rouen depuis 2017.
En savoir plus

72 En savoir plus

Évolution des ressources et des coûts directs à la suite d'un infarctus du myocarde au Québec – Une étude longitudinale de 1992 à 2018

Évolution des ressources et des coûts directs à la suite d'un infarctus du myocarde au Québec – Une étude longitudinale de 1992 à 2018

1 Introduction Problématique Le profil épidémiologique des maladies cardiovasculaires (MCV) a subi de profondes modifications, au niveau mondial, au cours des trois dernières décennies (1). Alors que le taux de mortalité a diminué de moitié dans les pays les plus développés, la tendance est tout autre dans les pays à revenu faible et moyen. Le taux de mortalité dans ces pays est stable, voire en augmentation (1). Malgré une forte baisse du taux de mortalité dans les pays à revenu élevé, il s’agit malgré tout de la première cause de décès dans le monde depuis plus de 16 ans (2). À elles seules, les MCV sont responsables de plus de 17,3 millions de décès annuellement (3). En 2015, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a affirmé que 42% des décès liés aux MCV étaient attribuables aux cardiopathies ischémiques, dont fait partie l’infarctus du myocarde (IM) (3). L’IM se caractérise par l’obstruction partielle ou complète d’une ou de plusieurs artères coronaires en plus d'entraîner une ischémie et une nécrose cellulaire qui peut s’avérer irréversible (4). Au Canada, environ 2,4 millions de personnes de plus de 20 ans vivent avec une cardiopathie ischémique. En 2012-2013, 62 300 personnes ont eu un premier IM, correspondant à une incidence de 2,3 pour 1000-personnes-année (5).
En savoir plus

99 En savoir plus

Mesure de l’adéquation de la prise en charge pré-hospitalière des infarctus aigus du myocarde avec les recommandations de bonnes pratiques

Mesure de l’adéquation de la prise en charge pré-hospitalière des infarctus aigus du myocarde avec les recommandations de bonnes pratiques

Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude prospective observationnelle non randomisée portant sur l’ensemble des patients consécutifs victimes d’un infarctus du myocarde de moins de 12h, pris en charge en pré-hospitalier par le SMUR d’Annecy et suivis au sein du réseau des Urgences Coronariennes du RENAU entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2012.

24 En savoir plus

Étude des événements indésirables survenant lors du transport de patients en infarctus du myocarde vers un centre de cardiologie tertiaire

Étude des événements indésirables survenant lors du transport de patients en infarctus du myocarde vers un centre de cardiologie tertiaire

Je tiens à vous remercier, Alain Tanguay et Denis Hébert, pour tout le soutien que vous m’avez apporté depuis le début de mon implication à l’UCCSPU en 2013. Vous avez été des mentors précieux à un moment où j’avais encore peu d’expérience en recherche clinique. Avec vous, j’ai énormément appris à propos de la télémédecine et de la prise en charge des patients en infarctus du myocarde en milieu préhospitalier. Votre dévouement à améliorer la qualité et l’accès aux soins est une véritable source d’inspiration. D’ailleurs, il faut souligner les reconnaissances que vous avez obtenues pour la contribution de l’UCCSPU au fil des ans, dont celle pour pratiques exemplaires par Agrément Canada (2011) ainsi que le prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux (2016), pour n’en nommer que quelques-unes. Ce fut un honneur et un plaisir de travailler avec vous. De plus, sans votre collaboration et votre soutien, je n’aurais pas été en mesure de rédiger les deux articles insérés dans ce mémoire. Merci encore pour tout !
En savoir plus

62 En savoir plus

Dépression post-infarctus du myocarde : caractérisations comportementale et biochimique d'un modèle expérimental chez le rat

Dépression post-infarctus du myocarde : caractérisations comportementale et biochimique d'un modèle expérimental chez le rat

vi Apoptosis vas assayed in the limbic system (prefrontal cortex, hypothalamus, amygdala, and hippocampus) as weH as in a control structure (cerebellum) by measuring the biochemical acti[r]

307 En savoir plus

Stratification du risque cardiovasculaire dans le post infarctus du myocarde, exprience du service de cardiologie Hpital Militaire Avicenne

Stratification du risque cardiovasculaire dans le post infarctus du myocarde, exprience du service de cardiologie Hpital Militaire Avicenne

Malgré les nouvelles thérapeutiques, la cardiopathie ischémique et en particulier l’infarctus du myocarde, reste l’un des principaux problèmes de santé publique. Après un infarctus du myocarde, l’aspirine et les bêta-bloquants devraient être prescrits chez tous les patients en dehors de leurs contre-indications respectives. Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion sont bénéfiques après un infarctus du myocarde, en particulier chez les patients avec une mauvaise fonction ventriculaire gauche. Un traitement hypolipémiant est à prescrire chez les patients avec un bilan lipidique perturbé. Les recommandations concernant l’arrêt du tabac, le changement des habitudes alimentaires et le changement de style de vie devraient être une partie intégrante du traitement après un infarctus du myocarde aigu.
En savoir plus

91 En savoir plus

La protéine MAP kinase-activated protein kinase-2 n’est pas essentielle lors de la phase inflammatoire du processus de guérison après un infarctus du myocarde chez la souris

La protéine MAP kinase-activated protein kinase-2 n’est pas essentielle lors de la phase inflammatoire du processus de guérison après un infarctus du myocarde chez la souris

L’inhibition de p38α et p38β dans le cadre de différentes expériences résulte souvent en données conflictuelles puisqu’il est impossible de distinguer quels effets sont reliés à quel isoforme (94, 206). Dernièrement, certaines distinctions fonctionnelles ont été apportées (94). Plusieurs décrivent l’activation de p38α comme étant nuisible après une ischémie, car elle aggraverait l’étendue des dommages (94, 206). À l’inverse, p38β aurait un effet cardioprotecteur en limitant les dommages et l’énergie consommée dans les tissus ayant subi une ischémie (94). L’augmentation de l’ARNm de p38β 5 jours après l’IM est présente seulement dans l’infarctus des souris MK2 +/+ . Cette abondance d’ARNm est spécifique aux tissus ischémiques puisqu’elle n’est pas présente dans les tissus sains du LV MK2 +/+ . Il serait nécessaire de déterminer si cette augmentation est reflétée au niveau protéique. Ces résultats démontrent que MK2 est impliqué dans la régulation de la transcription du gène p38β vers la fin de la phase inflammatoire post-IM. Cette augmentation de la transcription pourrait être directement régulée par l’activité de MK2 ou encore être causée par l’activation d’une voie qui entraînerait un besoin pour les effets de p38β. En effet, l’augmentation de l’abondance de l’ARNm n’a pas lieu en son absence.
En savoir plus

186 En savoir plus

La signification d'être soigné en tant que personne durant l'hospitalisation : perspective de patients vivant un premier infarctus du myocarde

La signification d'être soigné en tant que personne durant l'hospitalisation : perspective de patients vivant un premier infarctus du myocarde

Le but de cette recherche consiste à décrire et à comprendre la signification d’être soignée en tant que personne, durant l’hospitalisation, pour un individu vivant un premier infarctus [r]

160 En savoir plus

Description des données comparatives démographiques, biologiques, échocardiographiques et angiographiques des infarctus du myocarde de type 1 et de type 2

Description des données comparatives démographiques, biologiques, échocardiographiques et angiographiques des infarctus du myocarde de type 1 et de type 2

BNP, pg/ml X 8,4 X X X X X X X X X X X X X Tropo 1* X 1,6 X X 0,3 0,23 56 43 X X X X X X 1,5 Tropo pic* X 2,8 X X 3,8 0,8 450 150 15 5 X X X X X T1 : IDM de type 1, T2 : IDM de type 2, T2 - : IDM de type 2 sans lésion coronaire, T2+ : IDM de type 2 avec lésions coronaires, SS : sténose significative, Demogr. : démographie, FDR CV : Facteurs de risque cardiovasculaire, ATCD : Antécédents, Symp. princ : symptôme principal, ECG : électrocardiogramme, Sexe masc : sexe masculin, HTA : Hypertension artérielle, Dyslip : dyslipidémie, ATCD fam : antécédents familiaux, MAP : maladie athéromateuse périphérique, IDM : Infarctus du myocarde, PAC : Pontage aorto-coronaire, Ins card : insuffisance cardiaque, AVC : Accident vasculaire cérébral, BPCO : Bronchopneumopathie chronique obstructive , FA : Fibrillation atriale, DT : douleur thoracique, PAS : pression artérielle systolique, PAD : pression artérielle diastolique, FC : Fréquence cardiaque, SpO 2 : Saturation percutanée
En savoir plus

67 En savoir plus

Syndrome d'apnées hypopnées obstructives du sommeil et infarctus du myocarde : revue des mécanismes mis en jeu : état des lieux des thérapeutiques préventives et curatives

Syndrome d'apnées hypopnées obstructives du sommeil et infarctus du myocarde : revue des mécanismes mis en jeu : état des lieux des thérapeutiques préventives et curatives

RÉSUMÉ : Les coronaropathies, et plus particulièrement l’infarctus du myocarde, sont une cause majeure de mortalité et de morbidité dans le monde. L’ischémie qui survient au niveau du myocarde entraîne la mort des cardiomyocytes si la circulation coronarienne n’est pas rétablie rapidement. Divers paramètres tels que la zone à risque d’ischémie, le débit des artères coronaires collatérales, la durée de l’ischémie et la restauration du flux sanguin jouent un rôle important sur la taille de la zone infarcie, déterminant majeur de la récupération post- ischémique et de la survie des patients. Par ailleurs, l’état de santé global du patient est également à prendre en compte. En effet, le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS), connu pour être associé à des pathologies cardiovasculaires et métaboliques, semble avoir un impact sur la taille de l’infarctus du myocarde. Ce syndrome multifactoriel induit notamment des micro-éveils, des changements de pression intra- thoracique et une hypoxie intermittente qui est délétère lorsqu’elle devient chronique. L’hypoxie intermittente chronique promeut l’activation du système nerveux sympathique, l’inflammation systémique et le stress oxydatif. La recherche scientifique se dirige vers ces cibles potentielles afin de limiter les effets négatifs de l’hypoxie intermittente chronique sur les lésions cardiaques lors de l’infarctus du myocarde. L’observance des patients aux thérapeutiques existantes pour traiter le SAHOS reste limitée malgré de bons résultats. Ceci laisse une place au pharmacien d’officine quant à l’éducation thérapeutique des patients atteints de SAHOS et/ou à ceux ayant déclaré un infarctus du myocarde.
En savoir plus

126 En savoir plus

Déformation myocardique par Speckle Tracking Echocardiography 2D et atteinte micro-circulatoire en post infarctus du myocarde : étude des corrélations et de la valeur pronostique

Déformation myocardique par Speckle Tracking Echocardiography 2D et atteinte micro-circulatoire en post infarctus du myocarde : étude des corrélations et de la valeur pronostique

Nous  avons  néanmoins  tenu  compte  de  la  taille  de  la  nécrose  a  posteriori,  par  le  calcul  de  la   zone  à  risque,  grâce  au  BARI  score.     Bien  que  de  plus  en  plus  disponible,  l’imagerie  cardiaque  en  coupe  ne  peut  souvent  pas   être  réalisée  dans  les  délais  que  laissent  les  durées  d'hospitalisation  pour  infarctus,  8  jours  en   moyenne  dans  notre  population,  chiffre  qui  tend  baisser  à  5  jours  dans  les  registres  (44,45).  De   plus,  certaines  études  avancent  que  l’évaluation  de  l’étendue  de  la  nécrose  est  surévaluée  par   l’IRM   et   la   récupération   sous-­‐estimée   (46).   De   même,   il   n’y   a   pas,   à   l’heure   actuelle,   de   standardisation  des  pratiques,  en  ce  qui  concerne  la  mesure  de  l’obstruction  micro-­‐vasculaire   en   IRM   (MVO)  ;   de   plus,   les   pratiques   variant   (notamment   le   délai   entre   l’injection   de   gadolinium  et  le  recueil  de  la  mesure,  utilisation  des  séquences  de  perfusion  ou  rehaussement   tardif),  les  comparaisons  sont  limitées.  
En savoir plus

72 En savoir plus

Show all 3495 documents...