Haut PDF Synthèse et caractérisation de nanoparticules métalliques vers la nanomédecine

Synthèse et caractérisation de nanoparticules métalliques vers la nanomédecine

Synthèse et caractérisation de nanoparticules métalliques vers la nanomédecine

III. Propriétés Plasmoniques et Spectroscopie de Diffusion Raman présentes dans la gamme 1500-1700 cm -1 au même mode mais dans le PVP lié à l'or par l'oxygène. Allons plus loin dans l'analyse et l'attribution des modes vibrationnels. Dans le PVP, l'oxygène est lié au cycle pyroll. L'élongation de la liaison CO dans le PVP libre ou lié implique donc le mouvement de l'ensemble du cycle. Autrement dit, des modes de vibrations différents du cycle pyroll peuvent entrainer un mouvement d'élongation de la liaison CO. Par exemple, les deux pics intenses visibles dans le spectre Raman calculé par DFT pour une distance O-Au de 2.2 nm, sont associés à deux modes du cycle pyroll impliquant une forte élongation de la liaison CO (voir Figure 17). Le pic vers 1350 cm -1 correspond à un mouvement de respiration du cycle entrainant une élongation/contraction de la liaison CO (voir Figure 17). Le pic plus intense vers 1450 cm -1 est un mouvement de distorsion de l'angle formé par les deux carbones et l'azote du cycle. Ce mouvement entraine aussi une élongation/contraction de la liaison CO étant donné que l'un des deux carbones est commun à l'azote et à l'oxygène. Il se trouve que c'est justement autour de ces deux fréquences que nous observons deux raies Raman SERS (Figure 12-a) présentant d'importantes fluctuations d'intensité. Sur la base de cette constatation expérimentale et des calculs vibrationnels DFT, nous attribuons ces deux raies SERS aux deux modes du cycle pyroll entrainant avec eux une forte élongation/contraction de la liaison CO. Il est utile de noter que d'autres modes du cycle laissent la liaison CO quasiment immobile. Nous n'avons pas observé de raies Raman SERS remarquables aux fréquences attendues pour ces modes.
En savoir plus

156 En savoir plus

Synthèse verte et caractérisation de nanoparticules métalliques par l’extrait des feuilles de Phoenix Dactylifera L et leur activités biologiques.

Synthèse verte et caractérisation de nanoparticules métalliques par l’extrait des feuilles de Phoenix Dactylifera L et leur activités biologiques.

Synthèse verte et caractérisation de nanoparticules métalliques par l’extrait des feuilles de Phoenix Dactylifera L et leur.. activités biologiques.[r]

8 En savoir plus

Synthèse et caractérisation de nanoparticules d'oxydes métalliques par voie organométallique : vers des applications biomédicales

Synthèse et caractérisation de nanoparticules d'oxydes métalliques par voie organométallique : vers des applications biomédicales

les interactions dipolaires. Les mesures ZFC/FC (figures 4,6 et 8)mettent en évidence le caractère superparamagnétique d’une assemblée de nanoparticules : il s’agit de refroidir le système en champ nul, d’appliquer un faible champ, de mesurer l’aimantation M(T) en température croissante (ZFC:zero field cooled) puis décroissante (FC:field cooled). L’intérêt de ce type de mesures est de mettre en évidence la température de blocage, caractéristique de l’état ferromagnétique stable à l’état fluctuant superparamagnétique. En effet, le refroidissement en champ nul depuis la température ambiante jusqu’à basse température a pour effet de geler la configuration des moments magnétiques dans un état désordonné de faible aimantation résultante car statiquement autant de moments sont aimantés dans un sens que dans l’autre. Un faible champ magnétique appliqué à basse température n’est pas suffisant pour vaincr e la barrière d’énergie et renverser les moments dans la direction du champ appliqué. En revanche, l’augmentation de la température permet, grâce à l’activation thermique, d’aligner l’aimantation dans la direction du champ. À plus haute température, l’aima ntation suit une loi de Curie. Lors du refroidissement sous champ depuis une température supérieure à la
En savoir plus

155 En savoir plus

Synthèse et caractérisation de nanoparticules d'oxydes métalliques par voie organométallique : vers des applications biomédicales

Synthèse et caractérisation de nanoparticules d'oxydes métalliques par voie organométallique : vers des applications biomédicales

3 Les nanotechnologies représentent aujourd‟hui un domaine scientifique et technique en plein essor. A l‟échelle mondiale, les nanotechnologies suscitent de plus en plus d‟intérêt tant au niveau fondamental qu'au niveau des applications. Certains considèrent même qu'elles seront au cœur de la prochaine révolution industrielle. L‟utilisation des nanotechnologies et, en particulier, de nanoparticules, dans le cadre plus spécifique de la médecine constitue un des enjeux actuels majeurs. Notamment, ce domaine d'application des nanoparticules devrait permettre d‟améliorer la détection précoce de nombreuses pathologies (cancers, maladies auto-immunes ou infectieuses, par exemple) permettant ainsi d'augmenter l'efficacité de leur traitement. Le développement de ce type de technologie constitue donc un enjeu majeur de santé publique. Beaucoup de travaux restent cependant nécessaire pour atteindre ce noble objectif.
En savoir plus

150 En savoir plus

Synthèse, caractérisation et spectroscopie de nanoparticules de Co et (coeur) Co / (coquille) CoO auto-organisées

Synthèse, caractérisation et spectroscopie de nanoparticules de Co et (coeur) Co / (coquille) CoO auto-organisées

171 Résumé L’un des enjeux actuels dans le domaine de la chimie des nanomatériaux est de développer des stratégies visant à contrôler la synthèse, l’organisation et la réactivité de nanoparticules (NPs) métalliques, y compris sous forme cœur (métal)@coquille (oxyde(s)). Dans ce contexte, en revisitant la synthèse par voie micellaire, a été établi une stratégie basée sur la modification des interactions ligand-ligand contrôlées par le solvant, suivant la modélisation de la solubilité de Hansen, afin de contrôler de la taille des NPs de cobalt entre 3,8 nm et 9,1 nm (mesure MET). De l’acide dodécanoïque passive les NPs et protège de l’oxydation et de la coalescence (contrôle MET & SAXS). Des monocouches en réseau hexagonal et des supercristaux cubiques 3D à faces centrées ont été obtenus. En utilisant deux méthodes d’oxydation combinées à des recuits, par voie sèche et en solution, des NPs coeur/coquille [Co(ferro)@CoO(antiferromagnétique)] de taille uniforme ont été préparées avec un cœur métallique polycristallin cfc ou monocristallin hcp. L’étude préliminaire des propriétés magnétiques (mesures FC & ZFC entre 10 et 300K) montre que l’interface Co/CoO favorise une interaction d’échange ferromagnétique/antiferromagnétique modérée. La spectroscopie Raman, méthode non-invasive, sous différentes excitations laser permet d’analyser simultanément la particule métallique (contrôle de la cristallinité et mesure non-invasive des diamètres à partir des modes de Lambs), l’agent passivant et son interaction avec la NP et les éventuelles coquilles d’oxyde (oxyde natif CoO /CoOH, CO 3 O 4 ) ainsi que la dynamique des chaines dodécanoates, montrant une
En savoir plus

173 En savoir plus

Synthèse et caractérisation de nanoparticules de conducteurs et de supraconducteurs moléculaires. Application à la thermoélectricité

Synthèse et caractérisation de nanoparticules de conducteurs et de supraconducteurs moléculaires. Application à la thermoélectricité

I.3.2 Historique de la supraconductivité « Le hasard fait bien les choses », comme on le dit souvent et ceci est d’autant plus vrai quand il s’agit de parler de supraconductivité, puisqu’en 1911, au cours de l’étude de la résistivité du mercure à la température de liquéfaction de l’hélium liquide, un étudiant du futur prix Nobel de physique, le hollandais K. Onnes, découvrit fortuitement que la résistivité s’annulait en dessous de 4,15 K [2] . Ce qui semblait être, au premier abord, juste une trouvaille anodine, va être à l’origine d’un boom en physique de la matière condensée. Cette découverte qui intervient juste trois ans après qu’on ait liquéfié pour la première fois de l’hélium, a permis au fil des ans la découverte d’autres métaux supraconducteurs tels que le plomb, l’étain, le vanadium, le cadmium, le molybdène, puis des alliages métalliques avec des températures critiques de plus en plus élevées. Au début des années 1970, la limite semblait être presque atteinte avec l’alliage Nb3Ge qui plafonnait à 23,3 K. Paradoxalement, des métaux considérés comme de bons conducteurs tels que l’or, l’argent ou le cuivre, ne sont pas supraconducteurs.
En savoir plus

154 En savoir plus

Synthèse, mise en forme de caractérisation de matériaux à base de nanoparticules d'oxyde de zinc pour la réalisation de varistances intégrées

Synthèse, mise en forme de caractérisation de matériaux à base de nanoparticules d'oxyde de zinc pour la réalisation de varistances intégrées

La synthèse de nanoparticules de 18 nm de diamètre de fer/cobalt a été réalisée. Ces dernières sont synthétisées par codécomposition de précurseurs organométalliques avec un rapport Fe/Co contrôlé et égal à 0,6/0,4. Après traitement thermique des nanoparticules à 500°C sous atmosphère inerte d’argon, celles-ci sont stables à l’air. En effet, la décomposition des ligands se trouvant à leur surface forme une couche de carbone qui protège les nanoparticules métalliques de l’oxydation. De plus, dans chaque nanoparticule, les éléments Fe et Co sont distribués de manière homogène en un alliage ordonné. Dans un deuxième temps, l’enrobage des nanoparticules dans de la silice, a permis de rendre ces dernières isolantes. Ces nanoparticules présentent, en outre, la particularité de s’organiser en réseaux tridimensionnels (figure 3-1). Pour l’application visée, cette propriété est particulièrement intéressante étant donné que l’arrangement en super-réseaux constitue un matériau de compacité, c'est-à-dire de fraction volumique, importante qui peut aller jusqu’à 0,74 si les nanoparticules s’arrangent selon un empilement cubique faces centrées ou hexagonal compact. [104]
En savoir plus

225 En savoir plus

Synthèse et caractérisation des revêtements superhydrophobes à base d’aluminium pour une protection active contre la corrosion des substrats métalliques

Synthèse et caractérisation des revêtements superhydrophobes à base d’aluminium pour une protection active contre la corrosion des substrats métalliques

l'eau de 155° avec des propriétés de roll-off. De plus, l'énergie d'activation du dépôt électrophorétique de nanoparticules de ZnO fonctionnalisées par l'acide stéarique est de 0.5 eV [71]. Na a préparé des films minces superhydrophobe de stéarate de cuivre et d'oxyde de cuivre par un procédé électrochimique simple en une étape, puis a étudié leurs propriétés de résistance à la corrosion. La structure micro-nano hiérarchique en forme de pétale de rose du stéarate de cuivre et de l'oxyde de cuivre fournit un angle de contact maximum de 162°. La résistance de polarisation calculée à partir de la courbe de Tafel de la surface superhydrophobe obtenue à partir de la solution avec le rapport molaire Cu/SA de 0.5 était 66 fois supérieure à celle d'un substrat d'alliage d'aluminium nettoyé chimiquement. La spectroscopie d'impédance électrochimique a également révélé une augmentation de la résistance au transfert de charge de la surface superhydrophobe [1]. Dans son autre travail, elle a remplacé le nitrite de cuivre par du nitrite de nickel dans la solution d'électrolyte. De même, d'excellentes surfaces en aluminium superhydrophobes ont été fabriquées et les bonnes performances anticorrosion ont été observées [14].
En savoir plus

150 En savoir plus

Synthèse,caractérisation et la complexation des cations métalliques Ag+ par la polyaniline chimique, Etude de l'activité antibactérienne

Synthèse,caractérisation et la complexation des cations métalliques Ag+ par la polyaniline chimique, Etude de l'activité antibactérienne

Les propriétés biocides de l’argent ionique sont connues depuis très longtemps, celles des particules d’argent métallique de façon beaucoup plus récente. Incorporées à l’échelle nanométrique dans les matériaux polymères, elles peuvent donc tout à fait être envisagées comme agent bactéricide. De nombreuses méthodes in-situ et ex-situ ont été développées pour l’incorporation de nanoparticules d’argent dans un polymère. Celles-ci font souvent intervenir des procédés complexes, des solvants organiques, des agents réducteurs, des agents stabilisants…
En savoir plus

88 En savoir plus

Synthèse et dépôt de nanoparticules métalliques dans un support poreux par imprégnation en voie sèche dans un lit fluidise : élaboration de catalyseurs supportes

Synthèse et dépôt de nanoparticules métalliques dans un support poreux par imprégnation en voie sèche dans un lit fluidise : élaboration de catalyseurs supportes

La caractérisation structurale des nanoparticules a été effectuée par microscopie électronique en transmission à basse résolution (MET), sur l’appareil TEM JEM 1011 situé au service de microscopie de l’Université Paul Sabatier (Faculté de Médecine de Toulouse), après ultramicrotomie réalisée au Centre de Microscopie Électronique Appliquée à la Biologie (Toulouse), c'est-à-dire une coupe des particules de catalyseurs après inclusion dans une résine. Elle permet d’évaluer l’état de dispersion des nanoparticules dans le support ou encore la taille des cristallites. L’échantillon est bombardé d’électrons et l’image obtenue est le résultat de l’analyse du faisceau d’électrons transmis ou d’un des faisceaux diffractés par l’échantillon. A partir d’un certain nombre de clichés d’une même particule, un comptage manuel des nanoparticules métalliques est effectué. Il permet de déterminer leur distribution en tailles grâce à un histogramme représentant un nombre de nanoparticules associé à une taille. Notons que parfois tous les bâtonnets de l’histogramme ne présentent pas la même taille car pour des tailles élevées, qui dépassent la dizaine de nm, certaines classes de nanoparticules pourront être regroupées.
En savoir plus

262 En savoir plus

Synthèse et caractérisation de glycosilicones et leur application à la préparation et stabilisation de nanoparticules d'or

Synthèse et caractérisation de glycosilicones et leur application à la préparation et stabilisation de nanoparticules d'or

2 La famille des polysiloxanes offre une grande variété de fonctionnalisations, dont beaucoup sont produites industriellement. Cependant, dans certains cas, les taux de groupements fonctionnels par chaîne ainsi que les masses molaires peuvent être assez limités pour les polymères industriels. Le couplage d'une chaîne siloxane avec des groupements fonctionnels divers donne accès à des polymères aux propriétés originales couplant la flexibilité de la chaîne avec les propriétés des groupes fonctionnels. Dans cet état d'esprit, nous avons souhaité étudier le couplage de groupements de type saccharidiques aux chaînes de polysiloxane. Ce type de greffons a été relativement peu étudié dans la littérature. Les polysiloxanes résultants peuvent rentrer dans la catégorie des polysiloxanes amphiphiles, de la même façon que les polysiloxanes greffés par des groupements polyéthylèneoxyde. On peut s'attendre à ce qu'ils présentent des propriétés tensioactives et d'organisation originales. Compte tenu de la complexité structurale des sucres d'une part et de la fragilité du squelette siloxane d'autre part dans des conditions acides ou basiques, typiquement rencontrées en chimie des sucres, une première étape consiste en la mise au point d'une méthode de synthèse simple et robuste, permettant d'obtenir ces siloxanes à groupements sucres en relativement peu d'étapes afin de disposer de quantités suffisantes pour envisager diverses applications, notamment dans la stabilisation de nanoparticules métalliques en solution aqueuses.
En savoir plus

269 En savoir plus

Synthèse, caractérisation et étude de l’adsorption des cations métalliques Co2+ et Cd2+ par le polypyrrole chimique et l’application d’électrodes modifiées en électrocatalyse

Synthèse, caractérisation et étude de l’adsorption des cations métalliques Co2+ et Cd2+ par le polypyrrole chimique et l’application d’électrodes modifiées en électrocatalyse

Ces matériaux ont été utilisés avec succès en électrocatalyse de réduction de substrats organiques en milieu aqueux. Ils ont décrit une nouvelle approche pour l’électrosynthèse de films de poly(pyrrole- acide malonique) [86] , matériau d’électrode, qui présente d’importantes propriétés de complexation vis-à-vis de divers cations de métaux de transition [86, 87]. Ils ont également, montré que des nanoparticules métalliques peuvent être dispersées dans ces films de polymère, suite à l’accumulation dans ces films de cations métalliques par complexation, suivie de l’électroréduction des cations complexés [86, 87]. Cette approche, permet a priori d’obtenir une dispersion homogène de particules métalliques dans la matrice polymère. De plus, un polymère complexant peut jouer le rôle de stabilisant vis-à vis des particules métalliques et prévenir leur agrégation en clusters de plus grande taille [106].
En savoir plus

173 En savoir plus

Synthèse de nanoparticules de carbonate de calcium

Synthèse de nanoparticules de carbonate de calcium

Tai et Chen (2008) ont synthétisé le carbonate de calcium à partir de deux microémulsions de chlorure de calcium (CaCl 2 ) et de carbonate de sodium (Na 2 C03). Ils ont étudié l'effet de paramètres comme le rapport eau/surfactant noté W, le rapport eau/huile noté S, le rapport de concentration des deux phases aqueuses noté R ainsi que l'ajout des additifs sur la morphologie et la taille des particules synthétisées et ont conclu que de tous ces paramètres, le rapport eau/surfactant (W) était celui qui avait le plus d'influence sur la taille et la morphologie des particules car la variation de sa valeur affectait la taille et la stabilité des gouttelettes d'eau dispersées dans les emulsions. En effet, le diamètre des micelles dans lesquelles seront contenues les nanoparticules en cours de formation est inversement proportionnel à la concentration en surfactant. Plus ces micelles sont petites, plus les particules formées sont de faible taille. Une forte concentration en surfactant signifierait un rapport W faible et donc des micelles de petite taille et par conséquent la production de particules de petite taille. Par contre, une faible concentration en surfactant entraînerait la formation de grosses micelles qui du fait de la grande quantité d'eau exploseraient et libéreraient leur contenu en particules qui s'agrégeraient et il en résulterait des particules de grosse taille. Une nouvelle méthode de préparation de nanoparticules a été développée et est basée sur l'utilisation de deux types de mélanges. Le premier mélange est fait de la solution aqueuse de CaCl 2 avec un surfactant anionique tandis que le second mélange est
En savoir plus

92 En savoir plus

Synthèse et caractérisation d'hydrogels macroporeux contenant des nanoparticules pour des procédés catalytiques hétérogènes en écoulement continu

Synthèse et caractérisation d'hydrogels macroporeux contenant des nanoparticules pour des procédés catalytiques hétérogènes en écoulement continu

corrélation entre la microstructure des gels poreux chargés avec des nanoparticules catalytiques, le taux de réaction catalytique et les paramètres expérimentaux d’écoulement. De plus, lorsque des gels sensibles aux conditions externes sont utilisés pour immobiliser des nanoparticules catalytiques afin de moduler leur réactivité, des problèmes au niveau des cinétiques de transitions lentes dans ces matériaux apparaissent. Pour passer d’un état gonflé à un état dégonflé, ou l’inverse, un gel sensible macroscopique (~ 1 mm de diamètre, géométrie sphérique) peut prendre plus de 7 h. Évidemment, cette réponse lente n’est pas avantageuse pour ajuster la réactivité catalytique des nanoparticules. Une solution prometteuse est d’utiliser des gels sensibles avec des porosités permettant une évacuation ou une absorption rapide des molécules du solvant, suite à un changement d’une (ou plusieurs) condition(s) externe(s). Cependant, comme aucune technique de préparation de gels macroporeux ne permettait jusqu’à récemment de contrôler avec précision la porosité de ces matériaux, des corrélations entre la microstructure des gels sensibles et leurs réponses doivent être développées.
En savoir plus

177 En savoir plus

Synthèse et caractérisation de nanoparticules de Cu1.0(In1.05-x,Alx)S2.1 pour application dans des cellules photovoltaïques

Synthèse et caractérisation de nanoparticules de Cu1.0(In1.05-x,Alx)S2.1 pour application dans des cellules photovoltaïques

D ' autres technologies plu s récentes utili sées par les compagnies pour la production à grand e échelle, telles l'évaporation so us vide(« mu! ti-source evaporation »[r]

163 En savoir plus

Agrégation de nanoparticules d'oxydes métalliques dans divers milieux liquides

Agrégation de nanoparticules d'oxydes métalliques dans divers milieux liquides

L'ensemble des résultats présentés dans cette étude a démontré, à l'aide de protocoles relativement simples, qu'il est possible d'obtenir des suspensions de NP stables sur u[r]

85 En savoir plus

Synthèse, caractérisation et étude de l’efficacité inhibitrice et biologique des dérivés du 4,4’-diaminobibenzyl et de leurs complexes métalliques

Synthèse, caractérisation et étude de l’efficacité inhibitrice et biologique des dérivés du 4,4’-diaminobibenzyl et de leurs complexes métalliques

Chapitre. III Synthèse, caractérisation et étude anticorrosive et biologique des bases de Schiff L1 et L2. Analyse des résultats La variation de l’efficacité inhibitrice des produits testés en fonction de la concentration est illustrée par la figure III.20. I l apparait que la vitesse de corrosion diminue ce qui conduit à une augmentation de l’efficacité inhibitrice avec la concentration en inhibiteur. Cette diminution de la vitesse de corrosion est vraisemblablement due à l’adsorption des molécules de l’inhibiteur à la surface du métal et la formation d’une couche barrière ou film moléculaire entre le métal et le milieu corrosif selon Obot [ 30 ]. L’analyse des résultats obtenus du tableau III. 3, montre clairement que l’addition de L1, L2 et M1 au milieu corrosif ont une influence sur la vitesse de corrosion (VcorrG) de l’acier. Cette diminution de la vitesse de corrosion est probablement due à l’adsorption de ces composés à la surface métallique et la réaction de réduction de l’acide chlorhydrique sera donc freinée. Il est évident que les performances d'inhibition augmentent avec l'augmentation des concentrations des inhibiteurs et l'efficacité d'inhibition des bases de Schiff L1 et L2 est marquée plus élevée que la diamine correspondante M1 pour les concentrations étudiées (Figure III.21). L'efficacité d'inhibition élevée a été obtenue à 5 x 10 -4 M pour M1, L1 et L2 atteignant respectivement 66.46 %, 97.44 %, 95.57 %, est attribuée à la présence de plusieurs hétéroatomes sous forme de groupes fonctionnels polaires. A partir des mesures gravimétriques, on peut déduire que l'efficacité d'inhibition des trois composés testés suit l'ordre: L1> L2> M1. La présence du groupe -C = N-, qui n'est pas présent dans la diamine, est responsable de l'efficacité inhibitrice élevée des bases de Schiff. Cette étude démontre clairement le rôle de la liaison azométhine (C=N) et le groupe –OH, qui participent activement au mécanisme d'inhibition de la corrosion [ 31-33 ]. D'autres auteurs ont également suggéré que la surface moléculaire [ 34 ] et le poids moléculaire [ 35 ] de la molécule organique ont un effet sur l'inhibition de la corrosion des métaux dans des solutions acides. Les atomes d'oxygène et d'azote des inhibiteurs L1 et L2 sont probablement les centres d'adsorption actifs à la surface de l'acier doux.
En savoir plus

265 En savoir plus

Synthèse et caractérisation de complexes métalliques avec le ligand 2,2'-biimidazole et son dérivé 1,1'-diméthyl-2,2'-biimidazole

Synthèse et caractérisation de complexes métalliques avec le ligand 2,2'-biimidazole et son dérivé 1,1'-diméthyl-2,2'-biimidazole

Dans le composé neutre analogue (N03hCd(Il-Me2biimhCd(N03h comportant seulement des ligands Me2biim pontants, la coordination octaédrique déformée de chacun des atomes[r]

296 En savoir plus

Toxicité des nanoparticules métalliques chez différents modèles biologiques

Toxicité des nanoparticules métalliques chez différents modèles biologiques

En raison de leur taille nanométrique, les nanomatériaux possèdent des propriétés physico-chimiques différentes des mêmes matériaux de plus grande taille.. Ces propri[r]

225 En savoir plus

Nanoparticules métalliques déposées sur des matériaux poreux multifonctionnels pour des applications catalytiques

Nanoparticules métalliques déposées sur des matériaux poreux multifonctionnels pour des applications catalytiques

În urma caracterizării probelor pe bază de Cu, se poate observa influența majoră a prezenței heteroatomilor în structura suportului asupra dispersiei și stabilității termic[r]

263 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes