Haut PDF Syndrome de Lemierre - RERO DOC

Syndrome de Lemierre - RERO DOC

Syndrome de Lemierre - RERO DOC

Le hasard a voulu que, durant la même période, nous avons pris en charge un patient atteint d’une méningite à méningocoque avec début de coagulopathie de consommation. Après avoir effectué une brève revue de la littérature, nous avons été surpris de constater que le syndrome de Lemierre n’est que dix fois moins fréquent que les infections dues au méningocoque et qu’il est donc probablement aussi fréquent que le syndrome de Waterhouse- Friderichsen qui, lui, est par contre bien ancré dans l’esprit de la majorité des médecins. Etant donné que les deux entités partagent certains points communs, à savoir un point de départ pharyngé chez des sujets jeunes et le plus souvent en bonne santé et une évolution potentiellement fatale en l’absence de traitement, nous avons décidé d’effectuer une revue exhaustive de la littérature récente afin de mettre à disposition de nos collègues un résumé complet, actualisé et pragmatique sur le syndrome de Lemierre.
En savoir plus

35 En savoir plus

Syndrome de Sjögren, étude de la cohorte HUG entre 1995 et 2000 - RERO DOC

Syndrome de Sjögren, étude de la cohorte HUG entre 1995 et 2000 - RERO DOC

Dans le SS le patient a principalement une déficience de la couche acqueuse. La production des larmes est influencée par des hormones et des neurotransmetteurs. Le lysozyme est une enzyme cationique de bas poids moléculaire qui réduit la concentration bactérienne en attaquant les mucopeptides de la paroi. Alors que la plupart des bactéries Gram-positives sont touchées par le lysozyme, le Staphylococcus aureus, un pathogène commun des paupières, ne l’est pas car sa structure de paroi ne permet pas l’attaque par le lysozyme. La concentration de lysozyme dans les larmes est nettement supérieure par rapport au sérum (Gillette TE, 1981) et est soumis à un rythme circadien avec un maximum le matin et un minimum durant le sommeil. Dans le SS, le lysozyme est très fortement abaissé d’où l’utilité d’outils diagnostics permettant la mise en évidence de cette anomalie (Velos P, 1985). Le lysozyme n’est pas uniquement réduit dans les larmes de patients avec SS mais aussi chez les patients avec blépharite et xérophtalmie. Plusieurs études ont montré que l’analyse de la composition protéique du film lacrymal avait une sensibilité plus grande que le test de Schirmer, le break-up time et le test au Rose Bengale (Janssen PT, 1986). Dans ce contexte l’abaissement de la concentration en lysozyme peut précéder un test de Schirmer pathologique dans le syndrome sec (Mackie IA, 1986). Plusieurs groupes ont mis au point des procédé électrophorétiques pour l’analyse des protéines des larmes (Grus FH, 2000).
En savoir plus

159 En savoir plus

Les différents moyens d'approche diagnostique dans le Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë (ARDS*) - RERO DOC

Les différents moyens d'approche diagnostique dans le Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë (ARDS*) - RERO DOC

Malgré ces progrès, le pronostic vital de cette pathologie reste réservé et il est grevé de troubles fonctionnels et neuromusculaires à distance. Alors qu’avant les années 90, la mortalité était supérieure à 50 %, il semble qu’actuellement elle soit tombée à 35-40 % (14, 15). Il est vrai que la complexité de l’histoire naturelle de l’ARDS et des interventions thérapeutiques qu’il nécessite, rend difficile l’identification de la cause directe de la mortalité associée à cette affection. Il ressort cependant que le type et le nombre de facteurs déclenchants de l’ARDS expliquent la mortalité qui est associée à ce syndrome, initialement en tous cas. La gravité de l’hypoxémie, l’apparence radiologique, la compliance du système respiratoire initiale et le niveau de PEEP nécessaire ne sont pas corrélés avec la mortalité (16). Parmi les paramètres à même de grever le pronostic, nous retenons la persistance d’altérations des échanges gazeux, les perturbations de la mécanique respiratoire, l’atteinte d’organes extra-pulmonaires et le taux de différents médiateurs de la réponse inflammatoire systémique dans le sang ou dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire (17, 18).
En savoir plus

65 En savoir plus

Le syndrome de Dandy-Walker - RERO DOC

Le syndrome de Dandy-Walker - RERO DOC

Il s'agit d'une maladie autosomale récessive. Dans les anomalies on note l’absence de circonvolutions cérébrales (lissenencéphalie) (Walker, 1942) ou une microgyrie, une fréquente hypoplasie ou absence du septum pellucidum et l’absence de corps calleux (W arburg, 1976 et 1978). Dans tous les cas de syndrome de Walker-Warburg, il existe une malformation cérébelleuse remplissant dans 53% les critères du syndrome de DW . Une atteinte des yeux avec anomalie de la chambre antérieure, de la rétine et parfois présence d'une microphtalmie sont notés dans 55% des cas. Dans quelques cas, des problèmes de fusion du palais, des microcéphalies, des dysplasies rénales, des imperforations anales et des malformations du conduit auditif externe sont constatés. La majorité des enfants décède au cours des premiers mois de vie. Les survivants présentent un retard mental sévère avec fréquentes crises d'épilepsie.
En savoir plus

64 En savoir plus

Syndrome coronarien aigu - RERO DOC

Syndrome coronarien aigu - RERO DOC

"si j'ai un certain facteur de risque, en présence de douleur thoracique je dois évoquer la possibilité d'un syndrome coronarien aigu et donc je dois agir le plus rapidement possible". Pour le groupe infarctus aigu du myocarde, notre étude montre également que les hommes fumeurs, en cas de douleur, atteignent l'hôpital plus tardivement que les femmes. Il n’est pas aisé d’interpréter cette différence qui est peut-être d’ordre socio-culturelle : une plus grande résistance à la douleur, une meilleure intégration familiale (et donc un soutien psychologique meilleur pour les hommes), ainsi qu’un âge moyen plus bas que les
En savoir plus

66 En savoir plus

Le trouble somatoforme douloureux et le syndrome de fatigue chronique, des nouvelles expressions de la médicalisation de la souffrance - RERO DOC

Le trouble somatoforme douloureux et le syndrome de fatigue chronique, des nouvelles expressions de la médicalisation de la souffrance - RERO DOC

préexistante parfois et entraîne également, une diminution de la tolérance aux contraintes de la vie quotidienne (83). Ce phénomène n’est pas différent en Suisse. L’apparition chez les émigrants des troubles liés à la transplantation, dépend de plusieurs facteurs: le temps de séjour, le degré de maturité psychologique de l’individu, le niveau socioculturel, la spécialisation professionnelle (104). Face à toute demande de prise en charge médicale et sociale, on s’interroge sur un éventuel caractère “sinistrosique” de celles-ci. Toutefois, ces plaintes réitérées qui se font sur une tonalité revendicatrice, ne reflètent que la tentative de réparer une blessure profonde dans le narcissisme de ces patients, ce qui souligne finalement, un processus d’invalidation chez l’émigré (94). Celui-ci a débuté probablement, avant l’événement traumatique à l’origine de la maladie et l’apparition des troubles. Les statistiques OAI-Vaud, correspondant à un période de 6 mois entre 1995 et 1996 (cf. chapitre 2.2.), montrent que dans le 18.3% des cas d’expertises psychiatriques (N=419), un diagnostic de syndrome douloureux persistant était posé. Il correspondait à 88.1% de travailleurs étrangers, et à 11.8 % de suisses. Parmi les émigrants, les origines sont distribuées de la manière suivante: 47.7% ibériques, 23.8% italiens, 22.3% ex-yougoslaves, 5.9% autres nationalités. Malgré la courte période prise en compte par l’échantillon, il semble que la population étrangère est touchée plus fréquemment par cette pathologie, finissant son parcours avec une prise en charge par les institutions sociales et médicales.
En savoir plus

191 En savoir plus

Accès veineux permanents - RERO DOC

Accès veineux permanents - RERO DOC

Il faut signaler que dans quinze cas ces cathéters ont été utilisé par la voie intra- artérielle hépatique, dans trois cas par la voie intra-péritonéale et dans deux cas par la voie épidurale. A l’hôpital des Cadolles, la technique opératoire est homogène avec, en général, cathétérisation de la veine sous-clavière droite par la méthode dite de Seldinger. Dans les hôpitaux périphériques, quelques cathéters ont été posés par dénudation. A quatre reprises, la veine saphène a été utilisée en raison d’un syndrome de la veine cave supérieure. Il n’y a pas eu de pose brachiale.
En savoir plus

46 En savoir plus

Interactions statines - clopidogrel - RERO DOC

Interactions statines - clopidogrel - RERO DOC

Une étude clinique récente a recherché l’effet du clopidogrel chez 45 patients hypercholestérolémiques ayant présenté un premier épisode de syndrome coronarien. Ces patients ont reçu de manière randomisée soit 10 mg d’atorvastatine (n = 21), soit 40 mg de pravastatine (n = 24). Parmi ces deux groupes, 30 bénéficient d’une coronarographie et reçoivent également du clopidogrel (dose de charge et entretien), 15 refusent la coronarographie et ne sont pas sous clopidogrel. Les agrégations plaquettaires sont mesurées à l’admission et après 5 semaines de traitement, par un agrégomètre optique (en présence de différentes concentrations d’ADP et de peptide-14 activateur du récepteur de la thrombine) et par cytométrie de flux (expression de P-sélectine notamment). Les auteurs ne mettent en évidence aucune différence significative dans le deux groupes. 80
En savoir plus

59 En savoir plus

La calciphylaxie et ses manifestations stomatologiques - RERO DOC

La calciphylaxie et ses manifestations stomatologiques - RERO DOC

la première fois la calciphylaxie comme un syndrome rare, comportant des calcifications associées à des nécroses ischémiques périphériques 59, 64 . En 1962, Selye et al. 62 présentent un modèle expérimental dans lequel ils définissent la calciphylaxie comme une calcification locale aiguë, secondaire à une réaction d’hypersensibilité favorisée par un traitement topique ou par des facteurs sensibilisants. Cette calcification locale entraîne une inflammation et une sclérose. Selye et al. utilisent le terme d’hypersensibilité qui semble inapproprié puisqu’il ne s’agit pas d’une réaction allergique en relation avec les IgE, comme dans la réaction de type 1 de la classification de Gells et Combs. Avec ses collaborateurs, il développe un modèle animal en sensibilisant des rats par des injections de vitamine D et / ou de PTH, substances qui ont la propriété de mobiliser le calcium systémique. Après un temps de latence, l’introduction d’un facteur précipitant ou «challenger » provoque une calcinose tissulaire brutale 2 . Ce facteur précipitant peut être administré par voie générale, par exemple l’absorption de sels métalliques, entraîne des dépôts calciques dans divers organes ou, autre exemple, l’injection sous-cutanée de certaines substances (sels de fer, albumine, polymyxine, 5-OH tryptamine) provoque une calcification des tissus mous avoisinants. On distingue ainsi deux formes de calciphylaxie : une forme localisée et une forme généralisée 11 .
En savoir plus

54 En savoir plus

Amylose et nécrose linguale - RERO DOC

Amylose et nécrose linguale - RERO DOC

transmission autosomique dominante. Elle comprend plusieurs formes et la plupart se caractérise principalement par une polyneuropathie périphérique [11] . La protéine donnant naissance à la substance amyloïde est une pré-albumine anormale où une méthionine remplace une valine en position 30. La pré-albumine totale circulante est composée de pré-albumine normale et de pré-albumines isotopiques [11] . La protéine causale est l’AFp pour la forme portugaise, l’AFj pour la forme japonaise, l’AFi pour la forme islandaise… L’amylose AS - S pour sénile - comporte une forme localisée touchant surtout le cœur, et une forme généralisée ; elle n’est rencontrée que chez les personnes âgées. La substance amyloïde semble constituée par de la pré-albumine, mais il ne s’agit pas d’une pré-albumine présentant une anomalie de synthèse ; la protéine responsable est l’ASc1 et l’ASc2 (c pour cardiaque) ou l’ASb (b pour brain). L’amylose AH - H pour hémodialyse - apparait après une longue période d’hémodialyse. Un dépôt de substance amyloïde dans la synovie du tunnel carpien ou dans les os provoque respectivement un syndrome du tunnel carpien ou des manifestations de type rhumatismal [11] ; la β2-microglobuline est responsable de l’amylose AH. Il y a également l’amylose AD - D pour dermique - formée à partir de la kératine. La majorité des amyloses sont de type AL ou AA [11] .
En savoir plus

61 En savoir plus

Le profilage de l'héroïne et de la cocaïne - RERO DOC

Le profilage de l'héroïne et de la cocaïne - RERO DOC

D ISCUSSION GÉNÉRALE DES RÉSULTATS 190 littérature propose une manière élégante de répondre à cette problématique consistant à utiliser une approche continue dite probabiliste. L’utilisation de cette approche a été validée dans une recherche menée à l’IPS [Dujourdy et al., 2003]. Afin de déterminer si deux saisies sont liées entre elles, on calcule un rapport de vraisemblance connu sous la locution anglaise Likelihood Ratio (LR). Ce LR représente en fait le rapport entre deux hypothèses concurrentes. Il calcule le poids entre la probabilité que les deux saisies soient liées si elles le sont vraiment et la probabilité inverse à savoir la valeur de probabilité si elles ne le sont pas. Le dénominateur est calculé en estimant la probabilité d’observer la fréquence de corrélation (le C de la fonction cosinus) obtenue par la comparaison entre deux saisies si elles sont réellement liées (l’estimation s’effectue en calculant la probabilité d’observer cette valeur de corrélation dans la population des valeurs de corrélation obtenues en comparant les échantillons constituants une des deux saisies). Le numérateur s’obtient quant à lui en estimant la probabilité d’observer la fréquence de corrélation obtenue par la comparaison entre les deux saisies si elles ne sont pas liées (l’estimation s’effectue en calculant la probabilité d’observer cette valeur dans une population de valeurs de corrélation obtenues entre saisies non liées). Il faut remarquer que cette approche bien qu’étant considérée comme continue souffre également du syndrome « fall of the cliff effect ». En effet, divers auteurs ont proposé l’utilisation d’une échelle verbale pour qualifier la nature du lien. En ce faisant on retombe également dans le même travers rencontré avec les fonctions standards de mesures de distances ou de corrélations entre deux chromatogrammes. Si l’on définit par exemple qu’une valeur de LR comprise entre 10 et 100 soutient l’hypothèse que deux saisies sont liées ou qu’au dessous de 1 les échantillons ne sont plus liés, il est difficile de conclure lorsque l’on est confronté à une valeur de LR de 9.8 ou de 0.9. On se retrouve donc confronté à la même situation ou l’approche choisie aide l’expert à réfléchir sur la valeur des indices à disposition. Cependant, dans le cadre de cette recherche, la priorité n’a pas été donnée à la comparaison d’échantillons au cas par cas dans une perspective probatoire, mais plutôt de fournir un outil de travail et d’analyse supplémentaire et complémentaire aux forces d’enquête.
En savoir plus

274 En savoir plus

Hémimélie tibiale - RERO DOC

Hémimélie tibiale - RERO DOC

parent is maximally 8,6% at a penetrance of 60%. It decreases with higher or lower penetrance [Aylsworth and Kirkman 1979]. Risk to a sib of an isolated patient is maximally 12,5% at a penetrance of 50% [Frota- Pessoa et al. 1976]. Finally, recurrence risk to offspring of healthy sibs of affected may be up to 25% [Majewski et al. 1996]. Because of these risks, prenatal diagnosis should be recommended in these situations. Prenatal diagnoses of unilateral tibial aplasia [Dreyfus et al. 1996] and of tibial hemimelia syndrome [Ramirez et al. 1994] by real-time ultrasound have been reported. In those two cases, pregnancy was electively terminated.
En savoir plus

51 En savoir plus

Le mutisme sélectif - RERO DOC

Le mutisme sélectif - RERO DOC

Notre expérience nous montre que avec de très jeunes enfants, ni un réductionnisme qui néglige le reste de la personnalité de l’enfant en ne soulignant que les aspects symptomatiques “ visibles ”, ni une trop grande concentration sur les facteurs étiologiques ne nous aident pas à mieux comprendre pourquoi certains enfants s’expriment par ce symptôme en particulier. Le mutisme sélectif ne nous semble pas être un syndrome mais plutôt un symptôme qui s'inscrit dans des tableaux cliniques très divers. Nous nous intéressons à savoir quels types de psychopathologies sous-jacentes sont présentes chez ces enfants et dans quels proportions. Nous aimerions aussi pouvoir comparer ces enfants sur le plan de leurs anamnèses et de leurs évolutions qui nous semblent aussi très variables.
En savoir plus

47 En savoir plus

Des théories implicites de l'homme - RERO DOC

Des théories implicites de l'homme - RERO DOC

Tant l’expérience de Deconchy sur le patrimoine comportemental commun à l’homme et à l’animal que les travaux de Poeschl sur la représentation de l’intelligence humaine et animale démont[r]

339 En savoir plus

La perception kinesthésique des distances - RERO DOC

La perception kinesthésique des distances - RERO DOC

Les expériences 2, 3, 4 et 5 ont été élaborées afin de tester cinq facteurs potentiellement pertinents pour l’estimation kinesthésique de la distance euclidienne (DE) dans la tâche d’i[r]

256 En savoir plus

Le dialogue d'Athanase et Zachée - RERO DOC

Le dialogue d'Athanase et Zachée - RERO DOC

réimpr.. arrêtons guère sur les autres). En effet, dans ce dernier cas, les considérations théoriques que nous avons énoncées ne nous permettraient pas de tirer grand parti de cet argu[r]

556 En savoir plus

Vocation: régent, institutrice - RERO DOC

Vocation: régent, institutrice - RERO DOC

Les jeunes gens et les jeunes filles ont été formés – et non seulement instruits – pour servir à leur tour, en tant qu’instituteurs et institutrices, de modèles moraux : « Tel maître,[r]

441 En savoir plus

Primo-infection VIH - RERO DOC

Primo-infection VIH - RERO DOC

L’analyse de la charge virale cellulaire chez 8 patients après 1 an de traitement dont 6/8 avec virémie< 100 copies/ml, montre que tous les patients présentent dans leur cellules mo[r]

53 En savoir plus

JMicroVision - RERO DOC

JMicroVision - RERO DOC

Dans certains cas, lorsque les méthodes de segmentation (voir Chapitre 3) ne sont pas suffisamment robustes pour distinguer les différents composants pétrographiques, la composition mo[r]

128 En savoir plus

L'algorithme du charmeur de serpents - RERO DOC

L'algorithme du charmeur de serpents - RERO DOC

La preuve dans le cas de la variété de dimension finie (S d−1 ) N utilise un théorème de Sussmann [Su73] qui décrit, pour une distribution ∆ sur une variété M, les compo- santes connexes [r]

90 En savoir plus

Show all 2122 documents...