Haut PDF La sélectivité fonctionnelle des ligands du récepteur delta opiacé

La sélectivité fonctionnelle des ligands du récepteur delta opiacé

La sélectivité fonctionnelle des ligands du récepteur delta opiacé

382]. Ces exemples étaient toutefois confondus avec un autre concept, la sélectivité fonctionnelle tissulaire. Étant donné que les différences entre les ligands étaient observées au travers d’un seul point de vue (par exemple la réponse d’un tissu ou la production de l’AMPc), ces différences pouvaient être le reflet de l’efficacité des agonistes, de l’affinité de ceux-ci, de la densité des récepteurs sur la membrane cellulaire des différents tissus ou encore une combinaison de ces caractéristiques. Par exemple, l’oxotremorine est 2 fois plus puissant que le carbachol pour produire la contraction de l’iléon d’un cochon d'Inde au travers des récepteurs muscariniques. Toutefois, la réduction du nombre de récepteurs par alkylation a comme effet d’éliminer complètement la réponse à l’oxotremorine tandis que la réponse au carbachol reste présente, quoique sensiblement diminuée. La raison de cette perte de puissance de l’oxotremorine est très simple, l’oxotremorine est un agoniste à haute affinité, mais à faible efficacité tandis que le carbachol est un agoniste à faible affinité, mais très haute efficacité. Le premier est donc plus sensible à la diminution du nombre de récepteurs et perd complètement son effet tandis que le deuxième est capable de lier les quelques récepteurs restants et de produire un effet même si son efficacité est plus faible [383]. À première vue, ces données peuvent paraitre comme étant un exemple de sélectivité fonctionnelle des ligands, elle ne représente cependant pas nécessairement la stabilisation de différentes conformations actives du récepteur, car elle s’explique facilement par les concepts d’affinité et d’efficacité au travers de deux systèmes différents : un système avec une forte concentration de récepteurs et un système avec une faible concentration de récepteurs. Et cette dernière condition est essentielle dans le concept de la sélectivité fonctionnelle des ligands [384].
En savoir plus

289 En savoir plus

Sélectivité fonctionnelle de ligands orthostériques du récepteur FP de la PGF[indice inférieur 2alpha]

Sélectivité fonctionnelle de ligands orthostériques du récepteur FP de la PGF[indice inférieur 2alpha]

L'efficacité du fluprostenol à activer la signalisation en aval de Gq a également été caractérisée en comparaison avec la PGF2a· Le clone 10 a été stimulé avec des conce[r]

71 En savoir plus

Implication des récepteurs de la mélatonine dans les troubles neurologiques et le diabète de type 2 et identification de régions clés du récepteur MT1 responsables de sa sélectivité fonctionnelle

Implication des récepteurs de la mélatonine dans les troubles neurologiques et le diabète de type 2 et identification de régions clés du récepteur MT1 responsables de sa sélectivité fonctionnelle

RCPGs cristallisés, ce qui rend leur modélisation possible mais difficile. Plusieurs modèles 3D de MT 1 et MT 2 ont déjà été proposés et différents modes de liaison à différents ligands ont été proposés. La plupart de ces modèles de récepteurs ont été construits avant 2007 lorsque la première structure rayons-X du RCPG activé β2-adrénergique fut découverte. En conséquence, la majorité de ces modèles ont été construit à partir de la structure de la rhodopsine bovine qui était le seul modèle validé. Seulement récemment, des modèles par homologie ont été construit basés sur les nouvelles structures aux rayons X de récepteurs aminergiques ou de structures de RCPGs cristallisés dans leur forme activée. Les avancées récentes en informatique ainsi que le nombre croissant d’informations sur les différents ligands permettent de prédire les relations entre structure et activité. De plus, les modèles de récepteurs basés sur les mutations ont été appliqués à la fois pour décrire la liaison du ligand au niveau moléculaire ou pour évaluer la sélectivité de certains ligands (71, 72).
En savoir plus

230 En savoir plus

Implication des récepteurs de la mélatonine dans les troubles neurologiques et le diabète de type 2 et identification de régions clés du récepteur MT1 responsables de sa sélectivité fonctionnelle

Implication des récepteurs de la mélatonine dans les troubles neurologiques et le diabète de type 2 et identification de régions clés du récepteur MT1 responsables de sa sélectivité fonctionnelle

RCPGs cristallisés, ce qui rend leur modélisation possible mais difficile. Plusieurs modèles 3D de MT 1 et MT 2 ont déjà été proposés et différents modes de liaison à différents ligands ont été proposés. La plupart de ces modèles de récepteurs ont été construits avant 2007 lorsque la première structure rayons-X du RCPG activé β2-adrénergique fut découverte. En conséquence, la majorité de ces modèles ont été construit à partir de la structure de la rhodopsine bovine qui était le seul modèle validé. Seulement récemment, des modèles par homologie ont été construit basés sur les nouvelles structures aux rayons X de récepteurs aminergiques ou de structures de RCPGs cristallisés dans leur forme activée. Les avancées récentes en informatique ainsi que le nombre croissant d’informations sur les différents ligands permettent de prédire les relations entre structure et activité. De plus, les modèles de récepteurs basés sur les mutations ont été appliqués à la fois pour décrire la liaison du ligand au niveau moléculaire ou pour évaluer la sélectivité de certains ligands (71, 72).
En savoir plus

232 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Progesterone Receptor Isoforms : functional Selectivity and Pharmacological Targeting Isoformes du récepteur de la progestérone : sélectivité fonctionnelle et ciblage pharmacologique

Hormonologie, and Assistance Publique-Hoˆpitaux de Paris (M.L.), Hoˆpital Biceˆtre, Service d’Endocrinologie et Maladies de la Reproduction, Le Kremlin-Biceˆtre F-94275, France Progesterone receptor (PR) isoforms (PRA and PRB) are implicated in the progression of breast cancers frequently associated with imbalanced PRA/PRB expression ratio. Antiprogestins repre- sent potential antitumorigenic agents for such hormone-dependent cancers. To investigate the mechanism(s) controlling PR isoforms degradation/stability in the context of agonist and antag- onist ligands, we used endometrial and mammary cancer cells stably expressing PRA and/or PRB. We found that the antiprogestin RU486 inhibited the agonist-induced turnover of PR isoforms through active mechanism(s) involving distinct MAPK-dependent phosphorylations. p42/44 MAPK activity inhibited proteasome-mediated degradation of RU486-bound PRB but not PRA in both cell lines. Ligand-induced PRB turnover required neosynthesis of a mandatory down-regulating partner whose interaction/function is negatively controlled by p42/44 MAPK. Such regulation strongly influenced expression of various endogenous PRB target genes in a selective manner, supporting functional relevance of the mechanism. Interestingly, in contrast to PRB, PRA stability was specifically increased by MAPK kinase kinase 1-induced p38 MAPK activation. Selective inhi- bition of p42/p44 or p38 activity resulted in opposite variations of the PRA/PRB expression ratio. Moreover, MAPK-dependent PR isoforms stability was independent of PR serine-294 phosphory- lation previously proposed as a major sensor of PR down-regulation. In sum, we demonstrate that MAPK-mediated cell signaling differentially controls PRA/PRB expression ratio at posttransla- tional level through ligand-sensitive processes. Imbalance in PRA/PRB ratio frequently associated with carcinogenesis might be a direct consequence of disorders in MAPK signaling that might switch cellular responses to hormonal stimuli and contribute towards pathogenesis. (Molecular
En savoir plus

278 En savoir plus

Régulation du complexe constitutif formé par le récepteur opioïde delta et le canal potassique de la famille Kir3

Régulation du complexe constitutif formé par le récepteur opioïde delta et le canal potassique de la famille Kir3

171 Figure 19. Le biosenseur EPAC. Sachant que les différents biosenseurs de cette étude sont basés sur la technologie BRET, des courbes dose-réponse de chaque biosenseur et pour chaque ligand testé seront réalisées et analysées en utilisant le modèle opérationnel. Ce modèle proposé en 1983 par Black & Leff [407] et amélioré, récemment, par Kenakin & Christopoulos [408, 409] est considéré, de nos jours, un des meilleurs modèles pour quantifier l'efficacité d’un ligand à générer une réponse biologique. Le postulat fondamental de ce modèle repose sur sa capacité de contourner le besoin de décrire l’efficacité d'un ligand par une constante [407] mais plutôt par un paramètre de la courbe qui dépend de la relation saturable entre la stimulation du récepteur et la réponse observée. Le modèle opérationnel tel qu'utilisé par Kenakin & Christopoulos tient en considération la présence de plusieurs conformations actives d'un même récepteur (Figure 19) et utilise ainsi deux paramètres liés au ligand pour mesurer l'efficience de ce dernier à activer une réponse spécifique. Ces deux paramètres sont : 1) l'efficacité ( τ) qui fait référence aux changements conformationnels qui se réalisent une fois le récepteur devient activé par la drogue et 2) l’affinité fonctionnelle (KA) qui fait référence à la capacité de la drogue à reconnaitre la forme active du récepteur produisant ainsi la réponse d’intérêt [410, 411]. En d'autres termes, l'affinité pour les ligands efficaces est déterminée, au moins en partie, par les partenaires de signalisation avec lesquels s'associe le récepteur.
En savoir plus

231 En savoir plus

Conception et synthèse d'analogues de Leu enképhalines ciblant le récepteur opioïdergique delta

Conception et synthèse d'analogues de Leu enképhalines ciblant le récepteur opioïdergique delta

comme le U50-488 (figure 16), ne respectent pas exactement le concept message-adresse. Leur mode de liaison différent explique que leur sélectivité échappe un peu au concept. I.3.6. La structure tridimensionnelle des récepteurs aux opioïdes Le domaine des opioïdes et du développement d‟analgésiques contient une vaste étendue de connaissances sur les interactions entre ligands et récepteurs. La compréhension du concept message- adresse ainsi que d‟autres concepts et connaissances sur les récepteurs aux opioïdes a été approfondie par la publication de la structure cristalline (rayons X) des trois récepteurs aux opioïdes. 140 Ces publications marquent une avancée majeure dans la compréhension des interactions entre ligands et récepteurs. La structure tridimensionnelle des récepteurs aux opioïdes avait été étudiée par modélisation moléculaire (contribution majeure de Mosberg). 122 La publication des structures rayons X n‟est pas venue révolutionner totalement notre vision de la structure de ces récepteurs.122 C‟est grâce aux nouvelles méthodes de cristallisation de GPCR que ces récepteurs ont pu être cristallisés. L‟inclusion d‟une protéine hautement cristalline (protéine T4L) dans la troisième boucle intracellulaire a été utilisée dans les trois cas. 140 Les trois récepteurs ont été cristallisés avec des antagonistes (DOP : naltrindole, MOP : β-FNA, KOP : JDTic). Il faut considérer que ces structures sont les structures inactives des récepteurs.140 À cause des interactions de la Leu enképhaline avec DOP, la structure active de celui-ci peut être différente de celle du cristal.
En savoir plus

436 En savoir plus

Déterminants structuraux et moléculaires de la sélectivité fonctionnelle du récepteur β2-adrénergique

Déterminants structuraux et moléculaires de la sélectivité fonctionnelle du récepteur β2-adrénergique

73 Figure legends Figure 1. Description and functional characterization of the intramolecular β2AR conformational biosensors. a) Schematic representation of the biosensors. b) Bioluminescence emission spectra of the YFP (NY-β2AR) and GFP10 (NG-β2AR) versions of the biosensor. c) Concentration-response curves of the NY-β2AR conformational biosensor following isoproterenol (ISO) stimulation, in the presence or absence of 10 μM propranolol (PRO). The data are express as % of the maximal ISO-promoted response. d) Absolute ΔBRET values of a typical experiment. e) BRET changes in the NY-β2AR induced by ligands with different intrinsic efficacy. Statistical analysis was performed using Student’s tests with Holm-Sidak correction for multiple comparison ( * p-value <0.05). f-g) Concentration-response curves for cAMP production (f) and recruitment of β-arrestin (g), using GFP10-mutE- PAC1-RlucII (a decrease BRET signal indicates an increase in cAMP production) and rGFP-CAAX/β-arrestin2- RlucII (an increase in BRET indicates a recruitment of β-arrestin to the receptor) BRET sensors, respectively, upon activation of NY-β2AR or the Flag-tagged wild-type β2AR (WT-β2AR) (for equivalent receptor levels; see Supplementary Fig. 2). In all cases, data are expressed as the mean ± SEM from 3 to 5 independent experiments conducted in duplicates.
En savoir plus

348 En savoir plus

Synthèse d’agonistes sélectifs du récepteur opioïde delta. Évaluation de leur profils pharmacologiques pour le traitement de la douleur

Synthèse d’agonistes sélectifs du récepteur opioïde delta. Évaluation de leur profils pharmacologiques pour le traitement de la douleur

Ainsi par cette étude, nous avons démontré que le remplacement simultané de chaque extrémité de la Leu-enképhaline était une stratégie viable pour l’amélioration de son profil pharmacocinétique tout en conservant ses propriétés pharmacodynamiques. Au chapitre 2, nous nous sommes intéressés à l’influence de la substitution du noyau aromatique sur la phénylalanine en position 4. Bien qu’il soit admis que ce résidu contribue à la sélectivité entre les différents récepteurs opioïdes, son positionnement dans le récepteur DOPr est encore sujet à controverse. Plusieurs modifications sur cette position avaient déjà été décrites dans la littérature, cependant aucune approche rationnelle n’avait encore été réalisée. C’est donc la tâche à laquelle nous nous sommes attelés, en nous aidant pour cela de l’arbre décisionnel de Topliss. La plupart des composés synthétisés ont conservé des valeurs d’affinité et d’efficacité similaires à la Leu-enképhaline, confirmant la forte latitude de ce résidu. Des variations de sélectivité pour DOPr ont toutefois été observées. La série d’analogues comportant un halogène en position 3 (composés 26, 30 et 31) du cycle aromatique s’est toutefois démarquée (Figure 109), en particulier le peptide 26. Les travaux de docking induit sur ces composés ont révélé que l’halogène en cette position serait potentiellement capable de former une liaison halogène bénéfique avec le carbonyle de Trp284 pour la liaison des ligands dans le récepteur.
En savoir plus

322 En savoir plus

Étude du trafic du récepteur delta-opiacé suite à sa stimulation par différents agonistes

Étude du trafic du récepteur delta-opiacé suite à sa stimulation par différents agonistes

Résumé Les opiacés figurent parmi les analgésiques les plus puissants pour le traitement des douleurs sévères. Les agonistes du DOR (récepteur delta opiacé) induisent moins d'effets secondaires que ceux du mu, ce qui les rend une cible d'intérêt pour le traitement des douleurs chroniques. Cependant, ils induisent la tolérance à l'analgésie. Des hypothèses récentes proposent que le potentiel des drogues à induire la tolérance soit la conséquence de la stabilisation de différentes conformations du récepteur induites par la liaison avec différents ligands, chacune ayant différentes propriétés de trafic. Dans ce contexte, nous avons déterminé si différents ligands du DOR différaient dans leur capacité à induire la signalisation et le trafic du récepteur. Nos résultats indiquent que DPDPE et SNC-80 sont les drogues les plus efficaces à inhiber la production d’AMPc, suivis par UFP-512, morphine et TIPP. DPDPE et SNC-80 induisent à eux seuls l’internalisation du DOR dans les cellules HEK-293 de façon dépendante de la β-arrestine mais pas de la GRK2 ni PKC. Ces deux drogues induisent également l’internalisation du DOR dans les neurones corticaux et c’est seulement le DPDPE qui permet au DOR de regagner la membrane des cellules HEK-293 et des neurones après récupération. Cette capacité de recyclage était suggérée comme un mécanisme protégeant contre la survenue de la tolérance. Ces observations indiquent que le DOR peut subir différentes régulations en fonction du ligand lui étant associé. Cette propriété de sélectivité fonctionnelle des ligands pourrait être utile pour le développement de nouveaux opiacés ayant une activité analgésique plus durable.
En savoir plus

141 En savoir plus

Sélectivité fonctionnelle des ligands des récepteurs opiacés

Sélectivité fonctionnelle des ligands des récepteurs opiacés

SUMMARY Functional selectivity of opioid receptors ligands Opiates are the most effective analgesics available for the treatment of severe pain. However, their clinical use is restricted by unwanted side effects such as tolerance, physical dependence and respiratory depression. The strategy to develop new opiates with reduced side effects has mainly focused on the study and production of ligands that specifically bind to different opiate recep- tors subtypes. However, this strategy has not allowed the production of novel therapeutic ligands with a bet- ter side effects profile. Thus, other research strategies need to be explored. One which is receiving increasing attention is the possibility of exploiting ligand ability to stabilize different receptor conformations with distinct signalling profiles. This newly described property, ter- med functional selectivity, provides a potential means of directing the stimulus generated by an activated receptor towards a specific cellular response. Here we summarize evidence supporting the existence of ligand- specific active conformations for two opioid receptors subtypes (delta and mu), and analyze how functional selectivity may contribute in the production of longer
En savoir plus

6 En savoir plus

Rôle de la PKC delta dans la fonction plaquettaire en réponse à la thrombine via le récepteur GPIb alpha

Rôle de la PKC delta dans la fonction plaquettaire en réponse à la thrombine via le récepteur GPIb alpha

134 Conclusion et perspectives Quoiqu’une diminution considérable de la mortalité due aux maladies cardiovasculaires ait été enregistrée depuis quelques décennies, ces pathologies demeurent une des premières causes de décès dans les pays occidentaux. Ces dernières années ont été marquées par l’apparition de nouveaux agents antiplaquettaires, ciblant particulièrement des récepteurs/molécules de surface (clopidogrel, ticagrelor, anti-GPIIb/IIIa, et l’anti-PAR-1), et il ne serait pas surprenant de voir apparaître, dans les années à venir, d’autres innovations pharmacologiques ciblant des voies de signalisation spécifique à l’activation plaquettaire. Dans ce contexte, les résultats de cette étude mettent en évidence une nouvelle voie de signalisation plaquettaire qui pourrait faire l’objet d’une cible thérapeutique dans les réactions thrombotiques. En effet, à travers ce travail, nous avons montré, pour la première fois, que le récepteur GPIbα régule négativement la fonction plaquettaire et la formation des thrombo-embolies pulmonaires
En savoir plus

180 En savoir plus

Identification des résidus essentiels à l’interaction du récepteur CXCR7 avec ses ligands SDF-1 et ITAC

Identification des résidus essentiels à l’interaction du récepteur CXCR7 avec ses ligands SDF-1 et ITAC

Notion de promiscuité/redondance du système récepteurs/chimiokines : Le réseau des chimiokines est très complexe: on connait actuellement près de 50 gènes codant pour les chimiokines et des gènes codant pour plus de 20 récepteurs de chimiokines. Il est à noter qu’il existe une disparité entre le nombre de chimiokines et le nombre de leurs récepteurs. Cette disparité s’explique par le fait qu’une chimiokine peut se lier à plusieurs récepteurs et que, réciproquement, un récepteur peut lier plusieurs chimiokines: on parle de phénomène de promiscuité ligands-récepteurs des chimiokines (Murphy et al., 2000). Ceci a mené à croire qu’il existait une certaine redondance du système récepteur/chimiokine ; voulant dire que ces différentes liaisons récepteurs/chimiokines aboutiraient aux même effets biologiques. Cependant, de plus en plus d’évidences s’opposant à cette notion de redondance, et selon lesquelles la liaison de plusieurs chimiokines à un récepteur ou celle d’une chimiokine à différents récepteurs n’aboutiraient pas forcément à la même réponse fonctionnelle voient le jour (Schall et al., 2011). Le récepteur de la présente étude, CXCR7, et ses ligands sont un exemple de ce phénomène de promiscuité puisqu’il est capable de lier deux chimiokines : CXCL11/ITAC et CXCL12/SDF-1. De plus, ces deux chimiokines peuvent également, à leur tour, se lier à d’autres récepteurs : soit CXCR4 pour SDF-1 et CXCR3 pour ITAC. Cette notion de redondance sera reprise plus tard et discutée dans le cas de notre système CXCR7/SDF-1/ITAC.
En savoir plus

123 En savoir plus

Caractérisation fonctionnelle de la mutation M201V du récepteur CysLT[indice inférieur 2]

Caractérisation fonctionnelle de la mutation M201V du récepteur CysLT[indice inférieur 2]

Chez les cellules exprimant le CysLT2 de type «sauvage», nous avons montré que l'activation avec le LTC4 et le LTD4 induit la transactivation du promoteur de l'IL-8, [r]

111 En savoir plus

Synthèse de précurseurs de ligands dimères de type benzothiadiazine dioxyde à haute affinité pour le récepteur AMPA

Synthèse de précurseurs de ligands dimères de type benzothiadiazine dioxyde à haute affinité pour le récepteur AMPA

Les isatines oximes NS 1209 (20) ont été développées pour être utilisées dans le cadre d’une prise orale, ce que les quinoxalinediones ne pouvaient pas faire vu leur faible solubilité 33 . Les 2,3benzodiazépines (BZD) tels que GYK152466 (21) sont, contrairement aux autres énoncés ci-dessus, des antagonistes non-compétitifs du récepteur AMPA 34 . Un antagoniste non-compétitif est une molécule qui vient bloquer le récepteur et qui, une fois en place, ne va plus pouvoir être délogée même si un excès d’agoniste est mis en contact avec le récepteur. Ce dernier peut être lié de manière covalente au récepteur comme dans le cas de l’aspirine, boucher le canal comme dans le cas de la tétrodotoxine (TTX) ou agir comme un modulateur allostérique négatif (MAN). Dans les trois cas, l’ajout d’un ligand ne pourra chasser l’antagoniste de la place qu’il occupe. Pour s’en débarrasser, la cellule n’a comme autre choix que d’internaliser son récepteur et de le détruire pour en synthétiser un nouveau.
En savoir plus

62 En savoir plus

Étude des partenaires impliqués dans le trafic du récepteur opioïde delta vers la membrane plasmique

Étude des partenaires impliqués dans le trafic du récepteur opioïde delta vers la membrane plasmique

4. Discussion Dans le cadre de mes travaux de maîtrise, je me suis principalement intéressé aux interactions de divers partenaires avec le récepteur opioïde delta, de leur possible impact sur son trafic et sur la façon dont ces interactions sont modulées pour réguler l’adressage du DOP à la membrane plasmique. L’objectif principal relié à caractériser ces interactions est de mieux comprendre comment fonctionne les mécanismes entourant le trafic du DOP vers la surface de la cellule, d’identifier de nouvelles cibles et outils pharmacologiques qui ultimement vont permettre des avancées dans le développement de traitement contre la douleur. Chaque partenaire identifié est un pas de plus vers cet objectif et peut avoir un effet sur le routage du DOP. Parmi ceux-ci, je me suis intéressé dans un projet secondaire aux 4 partenaires identifiées par système à double hybride comme interagissant avec la queue C- terminale du DOP, soit les protéines GASP-1, SNX1, NSF et NHERF-1. Ce projet visait à voir l’effet d’un traitement prolongé à la morphine ou d’inflammation sur le rôle de ces différents partenaires dans le trafic du DOP. Mais tout d’abord, le projet principal de mes travaux de maîtrise, soit le rôle de Cdk5 dans le trafic du DOP. Le but de ce projet était d’étudier l’impact des interactions de Cdk5 et son activateur spécifique neuronal, p35, sur le trafic du DOP.
En savoir plus

93 En savoir plus

Conception et évaluation de ligands biotechnologiques pour les récepteurs B₁ et B₂ de la bradykinine et pour le récepteur PTH₁R de la parathormone

Conception et évaluation de ligands biotechnologiques pour les récepteurs B₁ et B₂ de la bradykinine et pour le récepteur PTH₁R de la parathormone

31 Pour l’identité des spacers et des peptides, se référer à la Figure 7. Le vecteur codant pour la protéine de fusion EGFP-S1P1 fut généré par la délétion du codon codant pour l’arginine C-terminale du vecteur EGFP-MK. Cette délétion fut effectuée selon la méthode d’Hansson à l’aide des oligonucléotides suivants : 5’- GGG TTC TCC CCT TTT TAA CTC GAG CAT GCA TCT-3’ (sens) et 5’-TG ATG CTC GAG TTA AAA AGG GGA GAA CCC CGG-3’ (anti-sens). Le vecteur codant pour la protéine EGFP-S1P2 fut généré par la substitution de la thymine (T) du codon codant pour la phénylalanine C-terminale du vecteur EGFP-S1P1 par une adénosine (A). Les amorces suivantes furent employées : 5’-GT CCA CCG GGG TTC TCC CCT TTA TAA CTC GAG CAT GCA TCT AG-3’ (sens) et 5’-CT AGA TGC ATG CTC GAG TTA TAA AGG GGA GAA CCC CGG TGG AC-3’ (anti-sens). Ce changement résulte dans l’expression d’une leucine en position C-terminale. Les vecteurs codant pour EGFP-S2P1 et EGFP-S2P2 furent généré par l’insertion des nucléotides AAG en aval de la séquence de la BK comprise dans celle de la MK. Cela résulte dans l’ajout d’un résidu lysine, qui comme discuté plus tôt, est essentiel pour l’affinité des kinines pour le récepteur B 1 . Cette insertion s’est faite par la technique de mutagénèse dirigée par oligonucléotides à l’aide des amorces de PCR suivantes : 5’-G ATC AAC CGC AAA GGA CCA AAG CGT CCA CCG GGG TTC TCC-3’ (sens) et 5’-GGA GAA CCC CGG TGG ACG CTT TGG TCC TTT GCG GTT GAT C-3’ (anti-sens). Les mêmes amorces ont été utilisées pour les deux vecteurs. Le PCR pour EGFP-S2P1 s’est fait à partir du vecteur EGFP- S1P1 et celui pour EGFP-S2P2 à partir du vecteur S1P2. Pour ce qui est des vecteurs codant pour EGFP-S3P1 et EGFP-S3P2, ceux-ci sont basés sur un
En savoir plus

103 En savoir plus

Inhibition fonctionnelle du récepteur CCR2 par une nouvelle approche d'interférence de l'ARN : application au domaine de la douleur

Inhibition fonctionnelle du récepteur CCR2 par une nouvelle approche d'interférence de l'ARN : application au domaine de la douleur

les objectifs de ce mémoire, un modèle de douleur aiguë a été privilégié pour la première étude in vivo des DsiRNA ciblant rCCR2. Ce modèle a été caractérisé par cinq groupes dans la littérature (Tanaka et al., 2004; Zhang et al., 2007; Dansereau et al., 2008; Gao et al., 2009; Thacker et al., 2009). La prem ière étude de comportem ent anim ale m ontrant l’effet allodynique de l’administration spinale de CCL2 a été réalisée par le groupe de Tanaka en 2004. Cette étude a montré que l’adm inistration de 100 ng de CCL2 exogène suffit pour induire une allodynie mécanique 40 m in après son adm inistration et perdure sur une période de plus de 120 min. Cet essai a ensuite été repris en 2008 par le groupe de Dansereau et coll. à une quantité plus élevée soit de lu g par rat. Tout com m e l’étude de Tanaka, que l ’effet de CCL2 induit rapidem ent (< 30 m in) une allodynie mécanique qui perdure dans le temps (< 4 jours). Par contre, à cette dose, CCL2 induit aussi une hyperalgésie therm ique (< 4 h) chez des rats sains (Dansereau et al., 2008). Cet effet est spécifique à l’activation du récepteur CCR2 puisqu’une coadministration de CCL2 et de l’antagoniste du récepteur CCR2, INCB3344, bloque com plètement l’induction de la douleur aiguë. Le groupe de Gao en 2009 a montré que l ’hyperalgésie therm ique induite par CCL2 suit une courbe dose-dépendante et s ’estom pe après 24 h (Gao et al., 2009). Parallèlement à son effet pronociceptif, l ’adm inistration i.t. de CCL2 active aussi la microglie au niveau spinal, un mécanisme qui peut expliquer son effet allodynique (Zhang et al., 2007; Thacker et al., 2009). Ce modèle de douleur aiguë a donc été choisi pour deux raisons. Premièrement
En savoir plus

123 En savoir plus

LA SÉLECTIVITÉ CHEZ HOLOTHURIA POLI

LA SÉLECTIVITÉ CHEZ HOLOTHURIA POLI

1 1 1 Introduction Les holothuries aspidochirotes joue un rôle important dans le "detritus food web" [1]. La sélectivité chez ces espèces, pourrait être un moyen de partition de la niche écologique et un moyen d'obtenir des aliments avec une grande valeur nutritionnelle.

1 En savoir plus

La sélectivité de la chasse chez les oiseaux

La sélectivité de la chasse chez les oiseaux

reprise_directe mais à une simple structure spatiale de la pression de chasse et des variations de traits. Néanmoins, ce genre de structuration des données pourraient amener à une sélectivité indirecte de traits par la chasse. Cet effet considéré significatif dans les analyses, ne permet donc pas, à lui seul, d’affirmer avec certitude que la longueur d’aile moyenne entre les individus repris et non repris est différente. Le fait que l’hypothèse de sélectivité de la chasse ne soit pas acceptée ici pour le colvert, ne permet pas de la rejeter dans sa globalité. Tous les individus repris à la chasse ne sont pas signalés comme « repris », ce qui rend la détection de l’effet de reprise plus difficile. De plus, une sélectivité pourrait être observée chez d’autres espèces d’oiseaux et avoir lieu sur d’autres traits physiques ainsi que des traits comportementaux et démographiques qui ne sont pas liés aux traits testés ici.
En savoir plus

31 En savoir plus

Show all 2011 documents...

Sujets connexes