Haut PDF Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

abdominaux [69]. Sa meilleure indication réside dans l’exploration des plaies par arme blanche, alors que son utilisation est controversée dans les traumatismes hépatiques fermés [70, 71]. Dans les cas où l’hémopéritoine apparait modéré, l’hémodynamique conservée, et en absence de lésions diaphragmatiques, la laparoscopie constitue une technique faisable et efficace aussi bien pour le diagnostic, que pour la prise en charge de ces patients présentant une plaie pénétrante de l’abdomen [72,73] ou un traumatisme fermé [74,75].

153 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI Marrakech 2-2.Déformation du canal rachidien : Le risque neurologique est surtout dans la partie centrale du canal, un risque de compression médullaire ou de compression de la queue de cheval suivant le niveau vertébral. Ce rétrécissement s’évalue en général par la diminution du diamètre du sagittal de ce canal. Le tissu nerveux occupant environ la moitié du canal [60,61], si ce diamètre est réduit de 50% ou plus, il paraît nécessaire d’obtenir une décompression nerveuse. En effet les travaux de Willen [62,63] ont montré qu’un recul du mur postérieur de plus de 50% est en règle associé à une rupture du ligament vertébral postérieur et à une rotation du fragment reculé qui compromettent ses possibilités de réduction par ligamentotaxis (mise en tension du ligament vertébral postérieur par distraction et extension du rachis).
En savoir plus

147 En savoir plus

Prise en charge des tumeurs trophoblastiques gestationnelles : Exprience du CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge des tumeurs trophoblastiques gestationnelles : Exprience du CHU Mohammed VI Marrakech

Les tumeurs trophoblastiques du site d’implantation (TTSI) et les tumeurs trophoblastiques épithélioïdes : La lymphadénectomie peut être bénéfique ; actuellement seule la résection des ganglions lymphatiques suspects est recommandée (113) . Les patientes présentant une maladie métastatique reçoivent l’EMA-EP en plus de leur prise en charge chirurgicale (183) . Celles qui ne pourront bénéficier d’une résection chirurgicale auront recours à la radiothérapie ou à une chimiothérapie combinée seule à base de EMA-CO ou TE / TP comme le cisplatine semble être particulièrement actif sur ces tumeurs (183) . Du moment que le délai de survenue de la tumeur par rapport à la grossesse causale constitue l’élément pronostique le plus important quant à la réponse thérapeutique (98% de survie pour un délai< 4 ans versus 100% de mortalité si >4 ans), ces patientes devraient selon Papadopoulos et al. recevoir une chimiothérapie combinée à doses élevées, même lorsque la maladie est localisée (34) .
En savoir plus

210 En savoir plus

Le cancer du pancras : Prise en charge thrapeutique exprience du centre hospitalier universitaire Mohamed VI de Marrakech

Le cancer du pancras : Prise en charge thrapeutique exprience du centre hospitalier universitaire Mohamed VI de Marrakech

Les techniques de splanchnicectomie peropératoire chimique lors de laparotomie pour cancer du pancréas non résecable peuvent être réalisées. Ces procédures sont réalisées au cours de dérivations biliaires palliatives et/ou gastro-intestinales. Les techniques chirurgicales de neurectomie donnent des résultats semblables à ceux de l'alcoolisation percutanée du plexus coeliaque. Ces résultats sont difficilement comparables d'une étude à l'autre. Peu d'études mentionnent le délai entre le début de l'apparition de la douleur et la prise en charge thérapeutique. La prise en compte de ce délai est importante car la précocité du geste chirurgical paraît être un critère d'efficacité thérapeutique déterminant. L'étude prospective randomisée de Lillemoe et al. a montré que la splanchnicectomie chimique systématique peropératoire pouvait prévenir l'apparition de la douleur chez les patients non algiques et chez les sujets ayant une douleur dans la période préopératoire, et améliorer significativement la durée de survie [196]. Un traitement systématique et préventif en peropératoire avant altération importante de l'état de santé peut donc être proposé quand l'indication d'une opération exploratrice ou palliative a été posée.
En savoir plus

175 En savoir plus

La prise en charge des anvrysmes intracrniens. Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI (2002-2012)

La prise en charge des anvrysmes intracrniens. Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI (2002-2012)

Dans notre série 9 patients ont bénéficié d’un drainage ventriculaire externe, dans le cadre de la prise en charge de l’hydrocéphalie aigue associé. e- les résultats de la chirurgie : La chirurgie a généralement de bons résultats dans le traitement des anévrysmes intracrâniens rompus ou non rompus. Cependant, un contrôle angiographique en postopératoire est nécessaire même avec une équipe compétente et ayant une large expérience dans la chirurgie anévrysmale. L’occlusion incomplète a été trouvée dans 16,66% des patients traités par clipping chirurgical. Certains anévrysmes peuvent être le plus souvent sujets à un clipping inadéquat. C'est le cas des anévrysmes à localisation postérieure, et les anévrysmes géants (91).
En savoir plus

150 En savoir plus

Prise en charge des cancers digestifs aux urgences(exprience au CHU Mohammed VI Marrakech)

Prise en charge des cancers digestifs aux urgences(exprience au CHU Mohammed VI Marrakech)

sauvetage» pour récidive retardée devra être évalué dans un essai randomisé stratégique, actuellement en préparation par la FFCD et la FRENCH. [98] 4-2 Cancer gastrique : Même si la chirurgie garde une place centrale dans la prise en charge thérapeutique des cancers de l’estomac, l’efficacité de la chimiothérapie permet dans certains cas d’améliorer le pronostic des malades non opérables. Les principaux buts de la chimiothérapie sont d’améliorer les résultats de la chirurgie à visée curative grâce à l’optimisation des traitements adjuvants et néo-adjuvants, et de réduire la masse tumorale chez les malades métastatiques pour augmenter leur survie en cas d’inopérabilité.
En savoir plus

129 En savoir plus

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

4 4 4 4.... Place des chimiothérapies Place des chimiothérapies :::: Place des chimiothérapies Place des chimiothérapies Le caractère transitoire des résultats obtenus par l’association « chirurgie plus radiothérapie » a conduit, dans les années 1970, à poser la question de l’intérêt de traitements, complémentaires ou combinés, par chimiothérapie. Ce retard par rapport aux autres cancers est dû à de nombreux facteurs et en particulier à l’échec des premières tentatives de chimiothérapie, à la prise en charge initiale de ces patients dans les milieux neurochirurgicaux peu familiers des traitements anticancéreux et à l’ensemble des facteurs qui ont fait et font considérer le tissu cérébral comme un site anatomiquement protégé par la barrière hémato-encéphalique.
En savoir plus

143 En savoir plus

Prise en charge du cancer du sein chez la femme jeune de moins de 40 ans : exprience du service doncologie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge du cancer du sein chez la femme jeune de moins de 40 ans : exprience du service doncologie du CHU Mohamed VI de Marrakech

X. Retentissement psychologique Le diagnostic et le traitement du cancer du sein représentent un stress émotionnel et physique majeur dont les conséquences psychologiques, physiques et psychosociales peuvent s’étendre sur plusieurs années. L’amélioration des traitements et de l’espérance de vie entraînent, en effet, pour les patientes un double challenge : après avoir affronté la maladie et ses traitements médicochirurgicaux, celles-ci auront la possibilité, mais aussi la charge, de retrouver leurs investissements antérieurs. Cette charge s’alourdit lorsque leur maladie devient chronique ou qu’elles en conservent un handicap résiduel. Chez la femme jeune, ces difficultés sont encore accrues par l’importance des investissements socio- familiaux et professionnels. La femme assume en général à cet âge de nombreuses responsabilités, ce qui entraîne à la fois l’accumulation des facteurs de stress et un risque accru de déséquilibre de la structure socio-familiale dans laquelle elle évolue. On estime à un quart le nombre de femmes présentant des symptômes d’une détresse psychologique marquée [115], quel que soit le type de traitement proposé. Par ailleurs, ce niveau de détresse psychologique est, chez les patientes jeunes comme chez les autres, maximal durant l’année qui suit le diagnostic, tout en étant plus important que celui des échantillons plus âgés à sévérité de la maladie égale [116].
En savoir plus

172 En savoir plus

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU MOHAMED VI

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU MOHAMED VI

Les disques intervertébraux agissent comme des coussinets élastiques dans lesquels le nucleus repartit les pressions de façon égale et uniforme et les transmet aux lamelles de collagènes de l'anneau fibreux dont l'élasticité les amortit et les absorbe. L'annulus est l'agent de précontrainte. C'est l'amortisseur effectif des charges. Ces fibres sont obliques et parallèles et d'une lamelle à l'autre s'inversent en formant un angle de 60° par rapport a l'axe discal. Cette organisation qui permet une variation d'obliquité de 15° est responsable de l'élasticité discale. Ils sont comprimés par la charge qu'ils supportent et reprennent graduellement leur forme originale en l'absence de contrainte durable. Le dispositif des fibres croisées est particulièrement résistant en torsion et en traction compression mais moindre en cisaillement. Néanmoins ce dernier mouvement n'est pas un mouvement physiologique et correspond au mécanisme des entorses.
En savoir plus

209 En savoir plus

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Résumé L’obésité est une maladie chronique dont la prévalence a connu une augmentation importante ces dernières décennies au Maroc. Cette maladie complexe, par ses déterminants et ses comorbidités représente l’un des plus grand challenges thérapeutiques de ce siècle. L’objectif de ce travail est de décrire le projet éducatif dans sa globalité et d’évaluer l’impact d’une telle approche sur la prise en charge des patients obèses au sein du service d’Endocrinologie, Diabétologie, Maladies Métaboliques et Nutrition du CHU Mohammed VI, Marrakech avec un recul de 6 mois.
En savoir plus

158 En savoir plus

La prise en charge de l'anvrysme 
artriel intracrnien, exprience du service de neurochirurgie du centre
 hospitalier universitaire Mohamed VI Marrakech

La prise en charge de l'anvrysme artriel intracrnien, exprience du service de neurochirurgie du centre hospitalier universitaire Mohamed VI Marrakech

Malgré un taux de mortalité et de morbidité élevés dans les cas des anévrysmes rompus, les résultats de l’étude internationale des anévrysmes intracrâniens non rompus (ISUIA) [124], on[r]

189 En savoir plus

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphrse : exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphrse : exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech

VI. Échanges plasmatiques dans la myasthénie : La myasthénie est une maladie auto-immune chronique affectant la transmission neuromusculaire [58]. Les exacerbations aiguës de la myasthénie nécessitent un traitement efficace et urgent, car une hypoventilation potentiellement mortelle peut se développer (crise myasthénique). L'EPT est utilisé principalement pour éliminer les auto-anticorps circulants, bien que les patients séropositifs et séronégatifs répondent à l'EPT. Les IgIV et les EPT ont un effet clinique et un taux de réponse similaire [59].

134 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

L’évolution en postopératoire des patients ayant une malformation de Chiari est variable et peut dépendre de plusieurs facteurs pronostic tel que la présentation clinique, la présence o[r]

186 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Les compressions médullaires d’origine tumorale représentent une urgence neurochirurgicale par excellence. Leur diagnostic et leur prise en charge ne doivent souffrir d’aucun retard et ceci dès la survenue des premiers symptômes. Malheureusement, cette pathologie est souvent diagnostiquée tardivement, c’est le cas dans notre série où 29% des patients étaient admis au service au stade de paraplégie. Ceci est attribuable d’une part, à l’ignorance des malades, à la mauvaise orientation à cause de la discrétion et de l’aspect trompeur des signes de début et d’autres parts, aux moyens d’investigation limités surtout par leur coût élevé.
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge des hernies de l'aine trangles Exprience du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des hernies de l'aine trangles Exprience du CHU Mohammed VI de Marrakech

Dans notre série 38% des cas, les patients ont consulté plus de 24 heures après l’étranglement, Ce retard à la consultation pourrait être expliqué entre autre par le recours premier à la médecine traditionnelle, le peu de moyens financiers de nos malades qui craignent de faire face au coût des soins, la peur de l’anesthésie et de la chirurgie et l’absence de prise en charge sociale. Au Centre nationale hospitalier universitaire de Cotonou les hernies étranglées de l’aine sont presque toujours opérées au-delà des 6 premières heures suivant l’étranglement. C’est un paramètre clé de la prise en charge. Les difficultés liées à l’accessibilité sont multidimensionnelles associant des problèmes de transport, d’accessibilité financière, géographique, culturelle et psychologique.
En savoir plus

130 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical inferieur au chu Mohamed VI

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical inferieur au chu Mohamed VI

F. TRAITEMENT CHIRURGICAL : 1. L’anesthésie (76) : ª Préparation à l’intervention chirurgicale : Les problèmes posés par l’abord chirurgical potentiellement hémorragique ainsi la durée de l’intervention obligent, en cas de polytraumatisme, à discuter une stratégie thérapeutique .La règle est donner la priorité au traitement des lésions qui mettent en jeu le pronostic vital et de différer la prise en charge des lésions qui n’engagent que le pronostic fonctionnel. Il faut donc s’assurer qu’il n’existe pas de lésions associées, surtout lorsque celles-ci ne sont pas cliniquement évidentes. Elles peuvent être responsables d’une décompensation respiratoire ou cardio-circulatoire dont la prise en charge est extrêmement difficile en cours d’intervention.
En savoir plus

124 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

-156- Abstract Brain tumours represent a frequent pathology in current neurosurgical practice. They are classified according to their histological types and form a heterogeneous group of forecast and variable evolution. Our work is a retrospective study on a period of 10 years, extending from October, 2001 upto December, 2011, of a consecutive series of 838 cases of brain tumours which were recruited and operated in the Neurosurgery service of the CHU Mohammed VI in Marrakesh. The average age of our patients was 41 years, with two extremes starting from 1 year up to 80 years. The majority of patients were between 41 and 50 years old, so according to this study, we realize male ascendancy by sexe ratio 1.17. The clinical picture had been dominated by the intra-cranial syndrome of high pressure (79,59 %), the overdrawn syndrome(50.59 %) and the comitiales crises by (31.02 %) of the cases. The scannographic examination was realized in 95.22 % of the cases .the subject known-tentoriel has been dominant by (64.31 %).The surgical treatment was focused on a diversion of the cerebrospinal fluid in 8.11 % of our series , a macroscopic tumoral exérèse in 82,10 % of the total patients, partial in 14,08 % of the cases, and a simple biopsy in 3,81 % of the patients. The most frequent histological type found was the méningiome in 20.52 % of the sick, followed by the glioblastome in (17.18 %), followed by astrocytomes in (15.39 %) then the tumors of the region sellaire (the pituitary adenoma and the craniopharyngiome) in (10 %), the metastases in (08,83 %). In our series 41,05 % of our patients were sent the oncology service of to get the therapeutic complement with radiotherapy only or associated with a chemotherapy. The post-operative consequences were simple to 669 sick so 79,83 % of the cases, whereas in 169 patients which is 20,16 % of the cases were marked by varied complications. We noted 49 cases of tumoral recurrences that is 5,84 % of the cases.
En savoir plus

203 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Parfois, une extension controlatérale et un rehaussement hétérogène nodulaire et/ou annulaire après injection de contraste sont notés [50]. L’oligodendrogliome de grade III de l’OMS présente classiquement une composante charnue vascularisée, une ou plusieurs composantes kystiques et souvent une composante calcifiée, difficilement individualisée en IRM, nécessitant le recours à des coupes en T2 en écho de gradient, témoignant de la dégénérescence secondaire de gliomes de bas grade. Les composantes hémorragiques hyperintenses en T1 et hypointenses en T2 sont aussi possibles. La recherche d’une carcinomatose méningée doit être systématique. Elle se traduit par une prise de contraste au sein des citernes de la base et des sillons corticaux en T1 et en FLAIR après injection du produit de contraste [93, 108].
En savoir plus

152 En savoir plus

La prise en charge thrapeutique du cancer gastrique : exprience du centre doncologie hmatologie CHU Mohamed VI Marrakech

La prise en charge thrapeutique du cancer gastrique : exprience du centre doncologie hmatologie CHU Mohamed VI Marrakech

Risk factors for stomach cancer in Brazil (I): a case-control study among non-Japanese Brazilians in Sao Paulo. Japanese journal of clinical oncology, 2002, vol. Helicobacter et[r]

160 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical supérieur au chu Mohamed VI

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical supérieur au chu Mohamed VI

Souvent asymptomatique sur le plan neurologique, ces traumatismes doivent être recherchés radiologiquement chez tout patient avec un traumatisme crânien présentant des douleurs cervicales, et de façon systématique si ce patient est comateux. La radiographie standard et la tomodensitométrie permettent dans la majorité des cas de faire le diagnostic de ces traumatismes. La recherche des signes d’instabilités nécessitent parfois le recours à des clichés dynamiques. L’imagerie par résonance magnétique permet un diagnostic précis des lésions médullaires en corrélation avec l’atteinte neurologique clinique.
En savoir plus

132 En savoir plus

Show all 6864 documents...

Sujets connexes