Haut PDF Prise en charge prothétique des patients à besoins spécifiques

Prise en charge prothétique des patients à besoins spécifiques

Prise en charge prothétique des patients à besoins spécifiques

Enfin, nous avons essayé de mettre en avant les différents critères à respecter lors de la conception de la prothèse; des critères qui permettent une acceptation plus facile de la prothèse par le patient en l’intégrant dans des habitudes de fonctionnement déjà présentes et une amélioration pratique lors par exemple de l’insertion/désinsertion de la prothèse ; mais également des critères qui facilitent l’hygiène buccale et l’entretien des prothèses. Au final, la prise en charge prothétique des patients à besoins spécifiques, au même titre que les autres types de soins, doit s’effectuer durant un temps de soins approprié, avec une prise en charge à quatre mains, une sédation disponible et… de la patience, de la compétence, de la gentillesse et de l’efficacité.
En savoir plus

71 En savoir plus

Prise en charge des patients douloureux chroniques‎ : analyse de besoins des patients vis-à-vis de leurs médicaments antalgiques

Prise en charge des patients douloureux chroniques‎ : analyse de besoins des patients vis-à-vis de leurs médicaments antalgiques

Plusieurs pistes d’actions peuvent être proposées : formations des soignants développant des connaissances professionnelles et des compétences en communication / création d’offres éducatives ciblant la problématique des effets indésirables, imaginant des outils d’aide à la gestion du traitement au quotidien, associant des séances de groupe et des entretiens individuels, par exemple à l’officine / renforcer les offres de soutien et d’évaluation des besoins au cours du temps … Ces différentes propositions pourraient compléter les offres éducatives existantes. De plus, il semble nécessaire de continuer à renforcer les liens entre les soignants afin de répondre au mieux aux attentes des patients et optimiser leur prise en charge.
En savoir plus

183 En savoir plus

La protéine C-réactive sérique, en postopératoire précoce, est prédictive de complications pancréatiques spécifiques et permet d'optimiser la prise en charge des patients après duodénopancréatectomie

La protéine C-réactive sérique, en postopératoire précoce, est prédictive de complications pancréatiques spécifiques et permet d'optimiser la prise en charge des patients après duodénopancréatectomie

Estimer le risque de FPPO, et en faire le diagnostic précoce est primordiale pour améliorer la prise en charge postopératoire des patients après DPC. Les patients ne présentant pas de FPPO ou une fistule grade A pourraient bénéficier d’un programme de réhabilitation accéléré en postopératoire (16-19) comprenant la mobilisation précoce des drains (20-22), une reprise rapide de l’alimentation orale, pour ainsi réduire la durée de leur hospitalisation. En revanche, les patients présentant une fistule de grade B et C sont susceptibles de nécessité une surveillance rapprochée, afin d’entreprendre rapidement le traitement de complications spécifiques. Plusieurs études ont souligné l’importance de l’analyse des liquides de drainage après DPC (22, 23) et la mesure du taux sérique postopératoire précoce de l’amylase, de la lipase et de la protéine C - réactive (CRP) pour prédire la survenue d’une FPPO et de complications pancréatiques spécifiques cliniquement pertinentes (CPS) (24-27). Toutefois, aucun de ces facteurs n’a encore été accepté comme « gold standard » pour la détection précoce des FPPO, et des recommandations claires concernant leurs prises en charge sont encore manquantes.
En savoir plus

62 En savoir plus

Développement d’un outil électronique d’aide à la prise en charge des patients non adhérents aux médicaments à usage chronique adapté aux besoins des pharmaciens communautaires

Développement d’un outil électronique d’aide à la prise en charge des patients non adhérents aux médicaments à usage chronique adapté aux besoins des pharmaciens communautaires

i Résumé Les pharmaciens communautaires ont accès en tout temps aux informations concernant les renouvellements d’ordonnance et ont une interaction fréquente avec les patients. Ils sont donc les professionnels de la santé les mieux placés pour intervenir auprès des patients non adhérents à leurs médicaments. Il serait donc pertinent de développer un outil électronique d’aide à la prise en charge des patients non adhérents aux médicaments à usage chronique (e-AdPharm) adapté aux besoins des pharmaciens. Pour ce faire, ce projet a été mené selon un devis mixte. Dans un premier temps, un sondage a été acheminé aux pharmaciens communautaires du Québec afin d’obtenir un portrait global de leur pratique concernant la mesure de l’adhésion et des interventions réalisées auprès des patients pour optimiser l’adhésion. Les résultats du sondage nous indiquent que la méthode la plus utilisée pour identifier les patients non adhérents est le nombre de jours de retard entre les renouvellements, alors que les principales barrières rencontrées pour mesurer l’adhésion sont le manque de temps et le manque d’information sur les ordonnances. La principale intervention réalisée auprès des patients non adhérents est le conseil verbal et les principales barrières pour intervenir sont la réaction négative du patient et le manque de temps. Dans un deuxième temps, quatre groupes de discussion ont été organisés afin de questionner les pharmaciens communautaires sur le développement d’un prototype d’outil électronique pour la prise en charge de l’adhésion. Les pharmaciens souhaitent que l’adhésion soit mesurée sous forme de pourcentage et présentée dans un tableau utilisant un code de couleurs déterminé selon le niveau d’adhésion. Ils ont aussi manifesté un grand intérêt pour l’ajout d’une section permettant le suivi de l’adhésion, incluant un horizon temporel des interventions réalisées et à faire et les causes de la non-adhésion.
En savoir plus

186 En savoir plus

Échelle d’évaluation de la complexité de la prise en charge des personnes à besoins spécifiques en Odontologie : étude pilote dans le service d’odontologie de l’hôpital Louis Mourier à Colombes

Échelle d’évaluation de la complexité de la prise en charge des personnes à besoins spécifiques en Odontologie : étude pilote dans le service d’odontologie de l’hôpital Louis Mourier à Colombes

17 Figure 5 : Résultat de l’enquête de l’ONCD sur 3586 chirurgiens-dentistes Source : Ordre national des chirurgiens-dentistes, « Rapport accès aux soins bucco-dentaires », 2017 Enfin, notons que la formation initiale se conclut par un troisième cycle, soit court soit long. Le cycle long est l’internat qualifiant, après réussite du concours classant. La réforme de l’internat a introduit la spécialité Médecine bucco-dentaire (MBD) : celle-ci est définie par l’ONCD comme portant « sur la prise en charge pluridisciplinaire de patients présentant des pathologies lourdes et/ou spécifiques ». Si le terme « spécifique » est employé, la définition globale manque de clarté et ne saurait indiquer si la médecine bucco-dentaire est une filière dédiée à la prise en charge des populations dont il est question ici.
En savoir plus

89 En savoir plus

Prise en charge des patients présentant des troubles psychiques : étude descriptive des pratiques et des besoins des médecins généralistes marseillais

Prise en charge des patients présentant des troubles psychiques : étude descriptive des pratiques et des besoins des médecins généralistes marseillais

Dans un contexte où l’offre de soins en psychothérapie pose des difficultés d’accès aux généralistes (non remboursement, délais longs), l’assurance maladie a mis en place un projet expérimental de remboursement des psychothérapies dans trois départements français. Ce projet est réalisé en association avec le Ministère de la Santé, le CMG, le CNPP, le CNQSP et des représentants de psychologues et concerne les départements de Haute-Garonne, le Morbihan et les Bouches-Du- Rhône. Il vise à élargir les possibilités de prise en charge et se propose ainsi d’expérimenter une prise en charge de la psychothérapie pour les patients présentant des troubles de santé mentale d’intensité légère à modérée. Seront inclus dans ce projet les patients adultes âgés de 18 à 60 ans, affiliés au régime général, qui présentent un trouble dépressif ou anxieux d’intensité légère à modérée (selon les critères du CIM 10 ou DSM V, et avec des scores compris entre 5 et 19 pour le PHQ 9 et entre 5 et 14 pour le GAD 7), un trouble de l’adaptation avec anxiété et/ou dépression ou des troubles médicaux inexpliqués (troubles fonctionnels et somatisation). Les autres troubles d’intensité plus sévère ne relèvent pas du projet et nécessitent une prise en charge spécialisée par un psychiatre.
En savoir plus

84 En savoir plus

Prise en charge des patients présentant des troubles psychiques : étude qualitative des pratiques et des besoins des médecins généralistes marseillais

Prise en charge des patients présentant des troubles psychiques : étude qualitative des pratiques et des besoins des médecins généralistes marseillais

L'espérance de vie des personnes souffrant de troubles psychiques (quels qu’ils soient) est ainsi écourtée de 10 à 20 ans par rapport à la population générale et leur taux de mortalité est 3 à 5 fois supérieur, selon les chiffres de l'OMS en 2015 (7). Les causes de cette surmortalité ont été identifiées : d’après l’INSERM, un tiers des décès est dû à des suicides. Il est à noter qu’une cause indéterminée de décès prédomine pour ces patients. Cependant, il est tout de même avéré que les patients présentant des troubles psychiques présentent 7 fois plus de maladies respiratoires (telles que la bronchite chronique obstructive) que la population générale, 5 fois plus de maladies infectieuses (VIH, hépatite B et C), 3 fois plus de maladies
En savoir plus

89 En savoir plus

La pratique de l’hypnose orientée sur la prise en charge bucco-dentaire des enfants et adolescents à besoins spécifiques : revue systématique et application au sein d’un service hospitalier

La pratique de l’hypnose orientée sur la prise en charge bucco-dentaire des enfants et adolescents à besoins spécifiques : revue systématique et application au sein d’un service hospitalier

En ce qui concerne la focalisation sur les centres d’intérêt de l’enfant, le praticien ou l’accompagnant pourront, de la même façon, prononcer des mots ou des phrases simples qui ont une signification pour l’enfant, relatant par exemple des habitudes de vie, et souvent utilisés en renforcement positif avec une suggestion avec lien : « je te donne ta console à la maison, après les dents » ; puis d’ajouter : « elle est belle ta console, elle est toute bleue, comme ta peluche ». Il arrive fréquemment que les patients atteints de handicap sévère répètent les dernières choses entendues (« peluche ! »), nous signifiant malgré tout qu’ils sont bien avec nous, qu’ils nous écoutent parfaitement et suivent tout ce qu’il se passe. Il faut être en capacité de rebondir alors, car la communication est bien réelle, même si elle n’est pas telle qu’on la connaît habituellement : il faut s’adapter au monde de son patient. Nous devons alors poursuivre :
En savoir plus

93 En savoir plus

Analyse des besoins en développement professionnel de médecins de famille et résidents en médecine familiale relativement à la prise en charge de la santé sexuelle de leurs patients

Analyse des besoins en développement professionnel de médecins de famille et résidents en médecine familiale relativement à la prise en charge de la santé sexuelle de leurs patients

Afin de tenter de répondre à l'écart qui existe entre les recommandations présentes dans la recension des écrits et les pratiques professionnelles réelles relativemen[r]

155 En savoir plus

Prise en charge des patients greffés cardiaque : analyse de besoins auprès des patients et des professionnels de santé

Prise en charge des patients greffés cardiaque : analyse de besoins auprès des patients et des professionnels de santé

Dans le cadre de la transplantation rénale, les patients âgés semblent plus compliants que les jeunes transplantés, d’autant plus chez les adolescents transplantés pour lesquels l’observance est particulièrement faible. La compliance est plus élevée chez les transplantés rénaux mariés ou vivant en concubinage que chez les célibataires. L’influence du niveau d’éducation ou du statut socio-économique semble controversé selon les études [55]. Il en est de même pour l’influence du sexe même si un taux de non- adhérence plus élevé est retrouvé dans certaines études chez les transplantés rénaux de sexe féminin. Cela pourrait être lié aux effets indésirables « visibles » du traitement post- greffe. Ainsi, les œdèmes au visage dus aux corticoïdes ou l’hirsutisme causé par la ciclosporine pourraient être à l’origine de cette mauvaise adhérence [44, 55].
En savoir plus

145 En savoir plus

Effets des exercices spécifiques de la main dans la prise en charge des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Effets des exercices spécifiques de la main dans la prise en charge des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

LOPEZ D.E.M.K 2020 52 pour la main dominante et 2.9kg IC95% [-5 ; 10.80] pour la main non dominante, tandis qu’Ellegaard [59] obtient une taille d’effet moindre mais un intervalle de confiance plus précis : 1.24 IC95% [-0.22;2.71] pour la main droite et 0.64 IC95% [-0.71 ; 3.44] pour la main gauche. La différence de précision peut s’expliquer bien évidemment par une variabilité des résultats, mais aussi par une différence dans la taille de la population. En effet, Cima [63] a inclus peu de patients, 20 au total, contre 55 pour Ellegaard [59]. De plus, l’étude de Cima [63] est celle avec la moins bonne qualité méthodologique. Ellegaard [59] a plus d’exercices dans son intervention, avec une séance de moins par semaine les 2 premières semaines, puis 2 séances de plus après. Les deux études ont une intervention avec une durée totale identique. Cima [63] et Buljina [62] ont une population plus jeune avec une durée de la pathologie plus courte (Cima [63] ne donne pas d’informations à ce sujet). On pourrait penser que les exercices sont plus efficaces sur une population plus jeune et une pathologie plus récente, d’où une taille d’effet plus forte. Cependant, avoir une taille d’effet très importante avec un IC95% trop dispersé et négatif n’est pas représentatif à une échelle plus grande.
En savoir plus

86 En savoir plus

Prise en charge des enfants sourds au cabinet dentaire : évaluation des besoins bucco-dentaires

Prise en charge des enfants sourds au cabinet dentaire : évaluation des besoins bucco-dentaires

Titre : PRISE EN CHARGE DES ENFANTS SOURDS AU CABINET DENTAIRE : ÉVALUATION DES BESOINS BUCCO- DENTAIRES. Résumé : Les patients atteints de surdité sont, la plupart du temps, contraints de consulter des soignants qui communiquent verbalement et qui ignorent tout des façons de dire et de faire des Sourds. Pour les Sourds, cette méconnaissance est à l’origine d’une certaine anxiété vis-à-vis du monde médical. Les enfants sourds apparaissent d’autant plus anxieux et parfois hostiles de peur de ne pas comprendre ce qu’on va leur demander. L’attitude des chirurgiens-dentistes n’est pas toujours adaptée pour les prendre en charge de façon efficace.
En savoir plus

89 En savoir plus

Prise en charge en Médecine Générale des patients sous immunothérapies anticancéreuses

Prise en charge en Médecine Générale des patients sous immunothérapies anticancéreuses

II) MATERIEL ET METHODES Pour étudier la prise en charge des patients sous immunothérapies anticancéreuses par les médecins généralistes, nous avons dans un premier temps décider d’évaluer les connaissances et les besoins des médecins généralistes sur ces traitements. Puis en fonction de leurs besoins recensés, nous avons élaboré un support dans le but de les aider dans leur pratique quotidienne en résumant les indications, le mécanisme d’action, les principaux effets secondaires et leur prise en charge en lien avec ces immunothérapies. Enfin, nous avons tenté d’évaluer leur satisfaction quant à ce support et les différents axes d’amélioration à envisager.
En savoir plus

79 En savoir plus

Prise en charge odontologique des patients atteints d'épidermolyse bulleuse héréditaire

Prise en charge odontologique des patients atteints d'épidermolyse bulleuse héréditaire

Résumé : Les Epidermolyses Bulleuses Héréditaires (E.B.H.) constituent un groupe de maladies dermatologiques très rares. Elles se caractérisent principalement par l’apparition de bulles cutanées et/ou muqueuses sur le corps du patient. Elles comptent quatre sous-types principaux : les E.B. Simples, E.B. Dystrophiques, E.B. Jonctionnelles, et le Syndrome de Kindler. Leurs manifestations et leurs gravités sont très diverses ; le suivi des patients nécessite ainsi de développer des procédures spécifiques adaptées à chacun. La prise en charge de ces patients doit être pluridisciplinaire, et il est primordial d’y associer un chirurgien-dentiste, car la cavité buccale est très souvent impliquée dans le tableau clinique de la maladie. Du fait de ses particularités intrinsèques, la prise en charge des patients atteints d’épidermolyses bulleuses demeure pour la plupart des chirurgiens-dentistes un véritable défi.
En savoir plus

126 En savoir plus

Repérage et prise en charge des femmes victimes de violences : identification des besoins et actions menées dans la Manche

Repérage et prise en charge des femmes victimes de violences : identification des besoins et actions menées dans la Manche

Dans un premier temps, lors d’un stage à l’unité médico-judiciaire, nous avons pu réaliser un logigramme pour faciliter la prise en charge de patients victimes de violences sur Saint-Lô, ceci afin d’aider à l’orientation des victimes suite à leur prise en charge hospitalière (Cf. annexe 1) Nous avons souhaité ensuite nous impliquer au mieux dans l’amélioration du dépistage et de la prise en charge des patientes victimes de violences conjugales. Pour ce faire, ce travail de thèse a été axé sur deux questionnaires, l’un adressé au public, à toutes les femmes consultant dans le service des urgences de la Manche, sur la base du volontariat et d’autre part un second questionnaire cette fois adressé à l’ensemble des médecins traitants de la Manche.
En savoir plus

93 En savoir plus

Troubles vestibulaires : Améliorer la prise en charge des patients par les physiothérapeutes

Troubles vestibulaires : Améliorer la prise en charge des patients par les physiothérapeutes

En effet, même si l’outil d’aide à la décision propose un cheminement global, son approche pourrait néanmoins ne pas convenir à tous les contextes de pratique. D’une part, comme il a été élaboré grâce à la rétroaction de cliniciens-experts travaillant dans la région métropolitaine de Montréal, il se base sur une réalité urbaine où la densité de population permet une offre de services importante et diversifiée. Par conséquent, un physiothérapeute qui utiliserait le même outil d’aide à la décision, mais dans un territoire moins desservi en termes de soins de santé pourrait voir ses options de références plus limitées, et donc, pourrait plus difficilement se fier aux conclusions qui sont proposées par l’outil. D’autre part, les experts rencontrés provenant soit de centres de réadaptation (phase II) ou de cliniques privées, il se pourrait que l’utilisation de l’outil d’aide à la décision soit plus favorable dans ces circonstances de pratique spécifiques. En effet, comme aucun expert issu d’un centre hospitalier (phase I) n’a été consulté au cours du processus, il est difficile de se prononcer sur l’applicabilité de l’outil en milieu de soins critiques. Dans le même ordre d’idées, l’applicabilité du dit outil demeure incertaine dans plusieurs autres situations. Par exemple, serait-il pertinent de l’utiliser dans un contexte de soins publics où le patient consulterait pour une raison autre mais se plaindrait d’étourdissements? Dans ce cas, les options de références seraient-elles toujours appropriées?
En savoir plus

130 En savoir plus

Prise en charge odontologique des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Prise en charge odontologique des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

12 3.3 Diagnostic radiologique Les radiographies à demander sont au minimum un cliché du thorax, des clichés en taille réelle des mains et des poignets de face, et des pieds de face et de trois quarts. On recherche alors d’éventuelles lésions érosives ou un pincement de l’interligne articulaire. En fonction de l’atteinte articulaire clinique, d’autres clichés peuvent être proposés. Le bilan radiographique initial est utile comme point de référence, mais il n’y a pas à ce stade, sauf exception, de modifications radiographiques spécifiques. Elles n’apparaitront que plus tard, lorsque la destruction articulaire aura débuté. On recherche toujours une lésion érosive précoce, notamment de l’extrémité antérieure du 5 e métatarsien, très évocatrice.
En savoir plus

56 En savoir plus

Vers une inclusion optimale des publics à besoins spécifiques

Vers une inclusion optimale des publics à besoins spécifiques

entre le système généré par une institution où l’omniprésence de l’accompagnement et de la prise en charge créerait une certaine dépendance des lycéens vis-à-vis de leur famille institutionnelle, et la démarche à l’université où l’on met en avant l’autonomie de l’étudiant. Ce sur-encadrement, allié aux difficultés spatio-temporelles et d’organisation, limiterait les perspectives de réussite de l’étudiant en première année de licence.

9 En savoir plus

Prise en charge ambulatoire des patients cancéreux : exemple du cancer du sein

Prise en charge ambulatoire des patients cancéreux : exemple du cancer du sein

61 4.3.2.3 Comparaison des coûts en hospitalisation à domicile via l’HAD par rapport à l’hospitalisation conventionnelle Les données de la littérature ont montré qu’en termes de coûts directs les structures d’HAD étaient moins coûteuses que les établissements de santé mais les résultats dépendaient des protocoles mis en œuvre et des aspects organisationnels.Par conséquent, certains résultats portant sur des études étrangères ne sont pas transposables à notre système de santé. Une seule étude réalisée en France présentait des résultats nuancés ne permettant pas de définir la structure la plus avantageuse. (60) En hospitalisation conventionnelle, le codage en Groupe Homogène de Séjours (GHS) permet d’affecter un coût complet. On utilise une échelle de la base nationale de coûts correspondant à ceux observés dans un échantillon d’établissements volontaires. Cependant, plusieurs études montrent que ce codage en GHM est insuffisant par rapport au coût réel d’une chimiothérapie. En effet, les établissements bénéficient de crédits spécifiques afin d’accompagner l’augmentation des dépenses liée à l’administration de nouvelles molécules. De plus, dans le cadre de la T2A les médicaments onéreux sont financés séparément donc les coûts par GHM ne sont plus des coûts complets.
En savoir plus

119 En savoir plus

Prise en charge des patients végétaliens à l’officine

Prise en charge des patients végétaliens à l’officine

II.1.3. Les micronutriments Ils sont l’ensemble des vitamines, minéraux et oligoéléments d’apport modeste par rapport aux nutriments représentés par les glucides, lipides et protides. Cependant, leurs rôles sont essentiels dans les processus métaboliques, en permettant leur bon déroulement, souvent en tant que cofacteurs. Ils sont indispensables pour permettre la libération d’énergie, bien qu’ils n’aient pas de rôle énergétique à proprement parler. Si les apports sont insuffisants, cela peut engendrer de nombreux symptômes, peu spécifiques (fatigue, troubles de la concentration, diminution de la résistance aux agents bactériens et viraux) ou plus importants (ostéomalacie ou rachitisme à cause d’un manque en vitamine D par exemple).
En savoir plus

166 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes