Haut PDF La prise en charge neurochirurgicale des mningiomes de la faux du cerveau

La prise en charge neurochirurgicale des mningiomes de la faux du cerveau

La prise en charge neurochirurgicale des mningiomes de la faux du cerveau

traitement sera rapidement appréciée. Cette drogue, peu toxique, est largement utilisée en hématologie dans le traitement des leucémies. Elle présente l’avantage de pouvoir être administrée par voie orale en continu, sans toxicité importante et sous simple surveillance de l’hémogramme. La publication des travaux de Schrell et al. [74] a montrée l’efficacité in vitro associée aux résultats cliniques de l’hydroxyurée dans la prise en charge des méningiomes. Les conclusions de son étude sur culture cellulaire de méningiome humain étaient une inhibition de la croissance cellulaire par apoptose des cellules de méningiomes. Les résultats rapportés par Schrell et al. [74] à propos des patients qu’ils ont traités étaient très encourageants : sur 4 patients, trois ont montré une diminution du volume de leur tumeur, et 2 ont vu leurs symptômes s’améliorer. Dans une étude récente menée par Fuentes et al. [75], L’analyse de 43patients traités par hydroxyurée, avec une moyenne de 23,7 mois de traitement, permettait de dénombrer 3 réponses objectives (7%). Une progression tumorale sous hydroxyurée a été retrouvée dans 60,5% des cas (26 cas sur 43), par conséquent, cette thérapeutique ne doit, en aucune façon, différer un traitement chirurgical ou une radiothérapie dans la prise en charge des méningiomes.
En savoir plus

170 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne

La prise en charge neurochirurgicale des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne

En séquence pondérée T2, ils apparaissent en isosignal (30%), en hypersignal (60%) ou plus rarement en hyposignal (10%) des cas [77]. Ce qui rejoignent les résultats de notre série : 26,31% des méningiomes sont en isosignal, 73,68% sont en hypersignal en séquence pondérée T2. Sur les séquences pondérées en T1, pratiquement tous les méningiomes se rehaussent après injection de Gadolinium intraveineux. Et ceci est un moyen fiable d’éviter les faux négatifs. Ce rehaussement intense et homogène de la tumeur est parfois supérieur à celui qui existe au scanner après injection d’iode. A noter qu’il existe, à la base d'implantation de la tumeur, un épaississement méningé prenant le contraste, évocateur mais non spécifique du méningiome [78].
En savoir plus

203 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

− Apprécier mieux que la TDM l’importance de l’œdème péri lésionnel. Selon Jan et coll. [16], contrairement à la plupart des tumeurs intracrâniennes, les méningiomes peuvent théoriquement échapper au diagnostic en IRM car ils ont assez fréquemment des signaux qui en T1 et T2, sont semblables, à ceux de cerveau normal. Cependant, les protocoles d’examen actuel incluant une utilisation fréquente du gadolinium intraveineux rendent très peu probable l’existence de faux négatifs en matière de méningiome, même de petite taille.

157 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

a. L’os ethmoïdal : [5] Os impair et médian situé en avant de l’os sphénoïdal, en-dessous de l’os frontal, en arrière des os propres du nez et de l’os unguis, au-dessus du maxillaire supérieur. Son extrémité supérieure s’intercale entre les toits des orbites. Il est constitué de quatre parties : une lame osseuse verticale, une lame horizontale et deux masses latérales. La lame verticale est elle-même subdivisée en 2 parties : l’apophyse cristagalli, ou crête de coq, en haut qui fait saillie dans la boite crânienne et constitue un lieu d’insertion de la faux du cerveau et la lame perpendiculaire qui contribue, avec le vomer, à former la cloison nasale.
En savoir plus

223 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

rétinohypothalamiques qui projettent sur la glande par des voies nerveuses empruntant le système nerveux central puis le système sympathique via le ganglion cervical supérieur. La mélatonine a de nombreux effets physiologiques en raison de la large distribution de ces récepteurs qui prédominent toutefois dans le cerveau et notamment dans l’hypothalamus. Elle agit principalement sur le cycle du sommeil mais aussi sur les autres rythmes circadiens. En temps normal, l’hormone du sommeil est secrétée la nuit uniquement (avec un pic à 4 h du matin en moyenne). Dans les régions à hiver gris comme l’Europe du Nord, c’est la baisse de luminosité hivernale (jours courts et gris) qui déclencherait une surproduction de mélatonine engendrant chez un grand nombre une asthénie, voire une dépression saisonnière, et qui disparaissent au printemps. C’est ainsi qu’un antidépresseur, ciblant les récepteurs de la mélatonine, a vu le jour [130,131]. Une autre étude indique que l’administration de mélatonine produit un effet anxiolytique que le Valium, administrée à la dose de 1 mg/kg [132].
En savoir plus

205 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

Parmi ces structures, l’axe hypothalamo-hypophysaire .Le CP lamine ainsi l’hypophyse dont il est séparé ou pas, selon son point de départ par le diaphragme sellaire. De plus il est en rapport avec la tige pituitaire qu’il envahit. En haut, il répond à l’hypothalamus qui constitue le « cœur » du cerveau endocrinien, végétatif et limbique. En effet, l’hypothalamus est responsable de la sécrétion d’une part des stimulines hypophysaire, et d’autre part de l’hormone antidiurétique (par ses noyaux supra-aortiques) et de l’ocytocine (par ses-noyaux para ventriculaires).Il exerce également par le truchement de ses noyaux un rôle primordial dans le contrôle des régulations végétatives, entre autres la thermorégulation et la régulation de la pression artérielle. De plus il est responsable de la régulation de l’équilibre hydrique et de la soif de l’apport alimentaire (sensation de satiété et de faim), du cycle veille-sommeil, et des réactions émotionnelles et du comportement. Ceci explique la gravité des dommages, parfois fatals, de l’hypothalamus engendrés par l’exérèse chirurgicale du CP.
En savoir plus

155 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

permettant parfois de préciser le siège de l’écoulement. Toute rhinorrhée doit être prélevée pour des tests et dosages biologiques [27,35]. Cependant, on peut réaliser, au lit du malade, une bandelette réactive à la glucose-oxydase qui permet de rechercher la présence de glucose. Ce test est peu spécifique et peu sensible du fait de l’existence de faux négatifs (quantité insuffisante) et de faux positifs (contamination par du sérum ou du sang). Au laboratoire, le dosage biochimique du liquide d’écoulement permet de quantifier le taux des protides et glucides mais ce dosage reste aussi peu spécifique et peu sensible. Le test le plus sensible et le plus spécifique est le dosage de la β-2-transferrine par immunoélectrophorèse. La sensibilité de ce test est de 100% [27,36]. Cependant, ce dosage nécessite une maîtrise technique et des délais de réalisation relativement longs [37]. La β- trace protéine est un marqueur de choix des BOM [38]. C’est la deuxième protéine la plus abondante du LCR après l’albumine [39], avec une concentration très faible dans le sérum et les secrétions. Si toutefois le résultat est équivoque ou en présence de méningite bactérienne ou d’insuffisance rénale, il sera conseillé de recourir à une confirmation par la détection électrophorétique de la β-2-transferrine. L’évolution peut être variable : certaines rhinorrhées n’ont aucune tendance à se tarir spontanément. Cependant, La plupart se tarissent spontanément après quelques jours ou semaines. Ce tarissement peut être responsable d’une guérison plus apparente que réelle, car le malade n’est pas à l’abri d’autres récidives et notamment des complications infectieuses [1,32].
En savoir plus

109 En savoir plus

Prise en charge Neurochirurgicale des tumeurs ventriculaires, Expérience du service de neurochirurgie du CHU Med VI, Marrakech période allant de l'an 2006 à l'an 2010

Prise en charge Neurochirurgicale des tumeurs ventriculaires, Expérience du service de neurochirurgie du CHU Med VI, Marrakech période allant de l'an 2006 à l'an 2010

L’expérience de la pratique de la radiochirurgie a appris qu’il s’agissait d’une méthode particulièrement efficace lorsque sont traitées des lésions de petite taille, bien circonscrites, situées profondément dans le cerveau en des régions ou une approche microchirurgicale représenterait des risques fonctionnels et/ou vitaux. La limite principale de la radiochirurgie est incontestablement la taille (au-delà d’un diamètre de 2,5 ou 3 cm une lésion ne relève plus de la radiochirurgie). Bien entendu, il s’agit d’une règle qui doit être adaptée en fonction de la nature de la lésion, de sa topographie et de l’évaluation que l’on fait des risques spécifiques des différentes alternatives. [117]
En savoir plus

207 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des anvrysmes intracrniens

La prise en charge neurochirurgicale des anvrysmes intracrniens

64 rarement sacciformes, de contours irréguliers ; surtout, ils ont un siège distal et épargnent le polygone de Willis, présentent un risque élevé de rupture. [18]  les anévrysmes disséquants : ils sont le résultat d’une déformation focale de l’artère par dissection spontanée ou traumatique de sa paroi, comportant un flap intima–média plus ou moins important, et associé à un faux chenal intramural circulant à l’origine de phénomènes d’ordre ischémique (emboles ou thrombose) ou hémorragique (rupture). Ils peuvent cicatriser spontanément en trois à quatre semaines en laissant une déformation anévrysmale, en général non évolutive.
En savoir plus

270 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des tuberculomes crbraux : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI

La prise en charge neurochirurgicale des tuberculomes crbraux : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI

Figure 31 : Fond d’oeil objectivant des nodules de Bouchut (19) IX. LES FORMES CLINIQUES : Les tuberculomes peuvent siéger n'importe où dans le cerveau d’où la non spécificité de sa symptomatologie (41). Classiquement, la localisation a plutôt tendance à être sous-tentorielle chez l'enfant, sus-tentorielle chez l'adulte (65). Les localisations les plus fréquentes sont : les hémisphères cérébraux, le cervelet, le tronc cérébral et le chiasma optique. D'autres localisations plus rares à savoir : tubercules quadrijumeaux, corps calleux, amygdales cérébelleuses, plexus choroïdes, région hypophysaire, ventricules, espace sous-dural (41). II faut souligner la possibilité de double localisation supra et sous-tentorielle (80).
En savoir plus

199 En savoir plus

Le faux informatique : le (faux) frère jumeaux du faux en écritures ?

Le faux informatique : le (faux) frère jumeaux du faux en écritures ?

Il fallut ensuite attendre la fin de l’année 1999 pour qu’un autre projet de loi soit envisagé par la Chambre des représentants 64 . Cette fois-ci, il ne fallut même pas attendre un an pour découvrir la nouvelle loi. En effet, cette dernière fut adoptée le 28 novembre 2000 65 . En son article 4, elle insère un article 210bis dans le Code pénal. Mais ce n’est pas tout, en effet, outre le faux informatique, d’autres incriminations furent également ajoutées à notre Code, comme par exemple, la fraude informatique (art. 504quater), l’accès non autorisé à un système informatique (art. 550bis), le sabotage de données et le sabotage informatique (art. 550ter). En effet, par cette loi du 28 novembre 2000, le législateur voulait contrer le fait que les incriminations déjà présentes dans le Code pénal ne répondaient pas aux évolutions technologiques et il souhaitait également adapter la procédure pénale afin que les autorités tant policières que judiciaires puissent être en mesure de détecter et de poursuivre ces nouvelles infractions 66 .
En savoir plus

51 En savoir plus

Prise en charge des fenteslabiopalatines

Prise en charge des fenteslabiopalatines

Un spécialiste en rééducation de la parole (orthophoniste) évaluera alors le parler de l’enfant, vers l’âge de quatre/cinq ans, et établira, si besoin, un calendrier de prise en charge qui s’étale de façon générale sur une année entière. A terme, une très grande majorité d’enfant (4 sur 5) ne nécessiteront pas d’autres traitements pour acquérir un langage audible. Les autres pourront bénéficier, entre autre, d’une intervention chirurgicale sur le voile pour le raccourcir, le rallonger ou pour améliorer sa fonction .

112 En savoir plus

Les hypercholestérolémies et leur prise en charge

Les hypercholestérolémies et leur prise en charge

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

142 En savoir plus

La prise en charge des brulures

La prise en charge des brulures

concernant la prise en charge d’une brûlure cutanée. La pré-enquête est une phase de terrain assez précoce dont les buts essentiels sont d'aider à constituer une problématique plus précise et surtout à construire des hypothèses qui soient valides, fiables, renseignées, argumentées et justifiées. De même, la pré-enquête permet de fixer, en meilleure connaissance les cause et les objectifs, que le chercheur aura à réaliser pour vérifier ces hypothèses.

101 En savoir plus

Prise en charge de l'angiocholite

Prise en charge de l'angiocholite

Le drainage est actuel- lement réalisé par cholangiographie rétrograde endoscopique sous anesthésie générale, avec de manière optimale: un prélèvement de bile pour analyse bactériolog[r]

3 En savoir plus

Faux et usages de faux en détrompe l'oeil

Faux et usages de faux en détrompe l'oeil

Deux ans plus tard les Yes Men frappent encore. Lors du 20ème anniversaire de la catastrophe, le duo décide de prendre le contre- pied du discours habituellement tenu en se faisant passer pour un porte-parole de la société. L’un d’eux annonce lors d’une interview donnée à BBC que la firme prend la décision d’assumer l’épouvantable évènement et s’engage à remettre le site en état ainsi que de débloquer les douze milliards de dollars de dédommagement réclamés depuis des années par les victimes. La nouvelle se propage si vite qu’elle fait le tour du monde et en Inde, la foule en plein défilé commémoratif exulte. Dow publie un démenti qui est ensuite soutenu par les Yes Men. La révélation de leur hoax permet d’appuyer l’état d’inertie de la société puisqu’elle n’a nullement l’intention de faire quoi que ce soit à l’avenir. Malgré les excuses adressées aux indiens, le duo avait conscience de ce risque. Le faux espoir est très mal digéré puisqu’ils jugent cet acte comme cruel. Et pourtant le canular prend un tournant positif, les personnes à la tête des associations qui viennent en aide aux victimes reconnaissent finalement ce canular comme un moyen implacable de conscientiser et sensibiliser, notamment grâce au retentissement que cette méthode a provoqué. Les différentes actions de ce projet oscillent entre stratégie et tactique, mais en se trouvant dans une position inférieure (mais pas forcément plus faible comme démontré par les conséquences) elles opèrent d’abord en tant que tactique. En outre, c’est par la compréhension
En savoir plus

74 En savoir plus

Prise en charge de l'enfant hémophile

Prise en charge de l'enfant hémophile

RESUME EN FRANCAIS: L'hémophilie est une maladie héréditaire récessive liée au chromosome X, donc touchant essentiellement les garçons. Elle implique une diminution, voire un déficit total en facteur VIII (hémophilie A) ou en facteur IX (hémophilie B) de la coagulation ce qui entraîne un trouble de la coagulation. Le principal signe est le saignement : hémorragies digestives, intracrâniennes... Après quelques rappels sur l'hémostase, nous décrirons l'hémophilie A puis l'hémophilie B à travers leurs manifestations cliniques, leurs diagnostics et leurs traitements. Ensuite, nous donnerons des conseils quand à la prise en charge des hémophiles en pédodontie afin de minimiser le besoin en facteur de remplacement lors des soins.
En savoir plus

76 En savoir plus

La prise en charge des fractures du calcaneus

La prise en charge des fractures du calcaneus

La tomodensitométrie a joué un rôle important au cours des dernières années dans la compréhension et la classification des types lésionnels. Le traitement est basé sur la compréhension de l'architecture du calcanéus qui permet de choisir la zone où l'ostéosynthèse aura la prise la plus solide tout en neutralisant les forces de cisaillement. Il est ainsi possible de dégager des principes généraux de réduction et d'ostéosynthèse des fractures thalamiques du calcanéus qui seront applicables quelque soit la voie d'abord (à foyer ouvert ou en percutané, voie latérale ou voie postérieure...), ou le type d'ostéosynthèse (broche, vissage simple, plaque vissée ...).
En savoir plus

132 En savoir plus

Prise en charge du cancer du Rectum

Prise en charge du cancer du Rectum

RESUME : Le cancer du rectum est un cancer fréquent à l’échelle mondiale et au Maroc. Son traitement a connu plusieurs progrès, mais son pronostic reste mauvais en raison du retard diagnostic. Notre étude a porté sur 89 cas de cancer du rectum de 2003 à 2006, recruté au sein du service d’hepato- gastro-entérologie et proctologie et le service d’oncologie du centre hospitalier universitaire Med VI à Marrakech. L’âge moyen des malades a été de 54,3 ans avec une prédominance féminine (55 %). Les signes cliniques étaient prédominés par les rectorragies (85%) Au toucher rectal, la tumeur siégeait au bas rectum dans 50 cas (61,7%). Le type histologique à la biopsie était : adénocarcinome lieberkunien dans 77 cas (86,5%). Le traitement neoadjuvant suivi de chirurgie a été la stratégie adoptée chez 48 % des cas, ce traitement neoadjuvant fait en pratique, a été surtout type chimiothérapie chez 48,8 % des cas, radiothérapie chez 34,6 % des cas, alors que leur association concomitante a été faite chez 16,2 % des cas. La chirurgie était conservatrice chez 50 % des cas et mutilante chez 22 ,7 % des cas. Dans notre série, l’association radio chimiothérapie préopératoire devient le standard suivi, comme le recommande les différents consensus récents mais le taux des patients bénéficiant de la radiothérapie reste faible en raison de l’absence d’un service de radiothérapie au sein du centre hospitalier universitaire. Le taux de la chirurgie conservatrice est élevé dans notre série ce qui rejoint les constations des différentes séries et ceci en raison des nouvelles techniques d’anastomoses et du traitement neoadjuvant. Le traitement du cancer du rectum a connu de grands progrès. Sa prise en charge sera améliorée grâce à l’introduction des nouvelles techniques d’anastomoses et au traitement neoadjuvant pour la préservation de la fonction sphinctérienne.
En savoir plus

168 En savoir plus

Description de la prise en charge néonatale dans le protocole de déclenchement pour prise en charge pédiatrique à l’HCE de Grenoble

Description de la prise en charge néonatale dans le protocole de déclenchement pour prise en charge pédiatrique à l’HCE de Grenoble

8 INTRODUCTION Avec l’évolution de la qualité de l’échographie obstétricale, les progrès dans le cadre du diagnostic anténatal sont rapides. En 2012, le rapport d’activité du Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) recensait 1955 cas de malformations (naissances, IMG, MFIU et décès périnataux compris) sur les 4 départements surveillés : Rhône, Loire, Isère et Ain, qui ont compté 59123 naissances (source Insee). La prévalence totale des malformations, pour les fœtus/nouveau-nés de 2012, était donc à 3,3% des naissances [1]. Ces diagnostiques anténataux entraînent une nécessité de programmer l’accouchement pour adapter et organiser la prise en charge pédiatrique à la naissance, et ainsi permettre aux nouveau-nés la meilleure qualité de vie possible.
En savoir plus

37 En savoir plus

Show all 5489 documents...

Sujets connexes