Haut PDF Prise en charge en milieu d'urgence du pied diabtique

Prise en charge en milieu d'urgence du pied diabtique

Prise en charge en milieu d'urgence du pied diabtique

La répartition des lésions entre leur origine neurologique, vasculaire ou infectieuse a fait l’objet de plusieurs études, en Grande Bretagne, en France et en pays scandinaves. Dans notre série, une étiologie multifactorielle était la plus révélatrice de la lésion associant la neuropathie, l’artériopathie et l’infection chez 62,4% de nos malades. Par ailleurs, la neuropathie seule l’a révélé chez 6% des patients, l’artériopathie chez 15,6% et l’infection dans 16% des cas. Ces résultats sont comparables de ceux de la littérature, par contre nous avons retrouvé un taux plus élevé de la composante infectieuse dû, probablement, à une hygiène défectueuse de nos patients. Nous avons comparé les différentes étiologies du pied diabétique selon les auteurs dans le tableau XVI.
En savoir plus

112 En savoir plus

Prise en charge dun polytraumatis en milieu de ranimation chirurgicale  lhpital militaire Avicenne

Prise en charge dun polytraumatis en milieu de ranimation chirurgicale lhpital militaire Avicenne

Un bilan radiologique sur touts les sites suspects est ensuite effectué. Le cliché du bassin de face, réalisé lors de l’admission du patient, permet l’observation du cadre osseux, dans notre étude la radio du bassin était systématique chez tous les patients et la radio des membres selon l’examen clinique. La mise en évidence d’une fracture associée à l’absence de pouls sur le même membre évoque une ischémie aigue et constitue une urgence vasculaire. Dans les autres cas, une immobilisation précoce par attelle, le parage et la fermeture du foyer sont nécessaires et suffisants et doivent être rapide et basique, en dehors des situations où la fracture osseuse est à l’origine d’un choc hémorragique (essentiellement dans les fractures du bassin), elles ne sont pas une contre-indication à la poursuite des explorations à visée diagnostique [73,74,75].
En savoir plus

169 En savoir plus

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation   - 41 - a. les indications du traitement chirurgical Parmi les indications consensuelles d’intervention chirurgicale figurent le drainage ventriculaire d’une hydrocéphalie aiguë, les hématomes lobaires liés à une rupture d’anévrisme, les patients jeunes ayant une hémorragie superficielle et des signes d’engagement et les hémorragies cérébelleuses avec signes de compression du tronc cérébral. Dans cette dernière indication, il est montré qu’une localisation vermienne ou une hydrocéphalie aiguë à l’admission sont des facteurs indépendants d’aggravation neurologique [67]. Les patients ayant ces signes sur le scanner, à fortiori lorsqu’il existe des troubles de la conscience ou une hypertension artérielle sévère, doivent être surveillés de manière très étroite car l’aggravation est souvent très rapide et peut nécessiter une intervention neurochirurgicale en urgence. Celle-ci améliore souvent de manière spectaculaire l’état neurologique des patients et s’accompagne de séquelles neurologiques souvent mineures.
En savoir plus

93 En savoir plus

Les traumatismes abdominaux pendant la grossesse : évaluation de la prise en charge en milieu hospitalier

Les traumatismes abdominaux pendant la grossesse : évaluation de la prise en charge en milieu hospitalier

Nous n’avons pas retrouvé d’études s’attachant au caractère prédictif ou non du test de Kleihauer en cas de traumatisme abdominal. Dans ce contexte, une étude sur une série plus importante pourrait être intéressante afin de confirmer le lien entre la positivité de ce test et l’existence de complications. Quelque soit la situation, il reste malheureusement difficilement utilisable en urgence au vu des délais d’analyse par le laboratoire. Les résultats de cette analyse parviennent rarement aux professionnels avant plusieurs heures, voire parfois plusieurs jours dans certains établissements. Il nous semble rester nécessaire dans la prise en charge des femmes enceintes ayant subi un traumatisme abdominal pour détecter les hémorragies fœto-maternelles pouvant être à l’origine de détresses fœtales. Un intérêt médico- légal peut aussi lui être conféré. Il peut permettre de relier certaines complications tardives à un choc si une hémorragie fœto-maternelle est constatée dés le bilan initial. Cela peut en effet s’avérer important en cas d’agression par un tiers ou d’accident de la voie publique.
En savoir plus

39 En savoir plus

LE TRAVAIL ÉDUCATIF CONTRAINT EN MILIEU OUVERT DANS LA PRISE EN CHARGE PÉNALE DES MINEURS

LE TRAVAIL ÉDUCATIF CONTRAINT EN MILIEU OUVERT DANS LA PRISE EN CHARGE PÉNALE DES MINEURS

« C’est une bonne question. Moi, je pense qu’on ne travaille que dans l’urgence. Pour être très objectif, on ne peut pas travailler avec vingt-cinq jeunes en prise en charge, de la même manière avec tous les jeunes, ce n’est pas possible. Moi je n’y crois pas, ou alors il faudrait que j’ai des semaines où je fais quatre-vingt heures, ce n’est pas envisageable autrement. Donc l’urgence, c’est la situation du jeune, c’est-à-dire : est-ce que c’est très compliqué au niveau familial ? Est-ce qu’il passe beaucoup à l’acte ? Est-ce qu’au niveau de la scolarité, ça tient ou au niveau de l’insertion, il y a quelque chose qui se met en place ? Donc c’est vraiment… l’urgence, c’est les échéances. Voilà, s’il a un CJ par exemple et qu’il ne respecte pas les termes du CJ, on va accentuer la prise en charge pour qu’il puisse les respecter. De l’autre côté, si j’ai un jeune, comme là c’est le cas par exemple pour une jeune fille, qui a commis une fois un fait de violence à l’encontre de sa mère, pour lequel on avait eu une MJIE civile, c’est-à-dire que la situation était déjà problématique du point de vue familial. Ça s’est produit une fois dans un contexte particulier, qui a été repéré, que les choses vont avancer. Aujourd’hui, elle travaille en usine, oui je ne vais pas la voir toutes les semaines, même pas d’ailleurs toutes les deux semaines, voilà. Donc je vais accentuer ma prise en charge sur des jeunes qui à ce moment-là en ont besoin, voilà. Par exemple, j’ai un jeune, là, qui a commis des faits, en ce moment, le placement ne se déroule pas bien, il s’est fait exclure de l’établissement scolaire. Je pense qu’il y a une problématique psychiatrique. Il y a des CER, donc là c’est vrai que j’ai accentué ma prise en charge sur ce jeune-là, pour pouvoir lui permettre de rentrer dans ce CER qui me semble adapté à ses difficultés, voilà. Mais c’est vrai qu’on fait au plus urgent, il ne faut pas se mentir. On pourrait faire mieux si on avait moins de mesures, on pourrait être beaucoup plus présent. Parce qu’effectivement, des fois à se dire : là le jeune, il va bien, il est inséré, on rate peut-être des choses aussi… ça c’est sûr… mais voilà, avec vingt-cinq jeunes, on ne peut pas faire vraiment autrement. Voilà, mais sur l’urgence oui… c’est essentiellement la situation du mineur et éventuellement les échéances, essentiellement de placement ou s’il y a des signes qui peuvent nous faire penser que la situation est inquiétante et qu’il faut trouver des solutions et qu’il faut être présent pour ce jeune. Ça va être ça, nos indicateurs. Donc je vous dis, à partir de plein de critères : comment ça se passe au niveau familial, comment ça se passe à l’école, est-ce qu’il repasse à l’acte… ? » Entretien avec un éducateur, UEMO.
En savoir plus

404 En savoir plus

Prise en charge de linsuffisance rnale aigu en milieu de ranimation  lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Prise en charge de linsuffisance rnale aigu en milieu de ranimation lhpital militaire Avicenne de Marrakech

Les étiologies en sont extrêmement variées, et leur prise en charge constitue, dans la plupart des cas, une urgence médicale et/ou chirurgicale. A côté des mesures symptomatiques et étiologiques, le traitement supplétif dans la phase aiguë a permis d’améliorer le pronostic des patients en IRA, sachant que chaque modalité a ses avantages et ses inconvénients, aucune d’entre elles n’a pu démontrer sa supériorité par rapport aux autres, le choix de la méthode est avant tout une décision basée sur sa disponibilité et l’expertise de l’équipe, les connaissances des avantages et limites de chaque méthode , permettent lorsque l’on dispose de l’ensemble des thérapies, de s’adapter plus précisément aux indications de l’EER et à ses exigences.
En savoir plus

161 En savoir plus

Lacidoctose diabtique en milieu de ranimation

Lacidoctose diabtique en milieu de ranimation

Elles peuvent nécessiter une prise en charge spécifique en milieu chirurgical (mise à plat d’un abcès, amputation…). Leurs diagnostics peuvent poser des problèmes variables : connues pouvant être décapitée par une antibiothérapie, dans d’autres cas, les signes spécifiques peuvent être différés dans le temps (éruption d’érysipèle, foyer radiologique d’une pneumopathie…) [79]. Dans notre série, les localisations les plus fréquentes ont été l’infection urinaire (20 %), pulmonaire (15 %) et cutanée (6 %).

112 En savoir plus

"Fiche réflexe soins palliatifs"‎ : un outil de coopération avec le SAMU 74 pour améliorer la prise en charge en urgence des patients en soins palliatifs en phase avancée à domicile

"Fiche réflexe soins palliatifs"‎ : un outil de coopération avec le SAMU 74 pour améliorer la prise en charge en urgence des patients en soins palliatifs en phase avancée à domicile

Puis, les professionnels de la santé, les patients et leur entourage ont réalisé que les unités hospitalières n’étaient pas forcément un lieu adéquat pour la fin de vie. Le manque d’intimité dans des structures trop bruyantes, la difficulté de communication avec le personnel médical et paramédical, le sentiment d’abandon... sont devenus des obstacles au "bien mourir". D’autre part, on a réalisé peu à peu que la médecine avait ses limites. C’est dans ce contexte que s’est développé dans le milieu hospitalier le mouvement des Soins Palliatifs, qui a débuté en Angleterre dans les années 1950 puis dans les années 80, en France.
En savoir plus

102 En savoir plus

Intérêt de la biopsie osseuse transcutanée au lit du patient‎. Aspect diagnostique et thérapeutique dans la prise en charge de l'ostéite du pied diabétique‎ : à propros de 54 cas

Intérêt de la biopsie osseuse transcutanée au lit du patient‎. Aspect diagnostique et thérapeutique dans la prise en charge de l'ostéite du pied diabétique‎ : à propros de 54 cas

15 MATÉRIEL ET MÉTHODES : I. Population de l'étude : Nous avons inclus tous les patients diabétiques présentant une ostéite clinique ou radiologique du pied sans critère d'urgence pour une chirurgie et ayant bénéficié d'une biopsie osseuse transcutanée réalisée par voie saine au lit du patient hospitalisé ou en consultation pansement dans le service d'Endocrinologie – Diabétologie du CHU d'Amiens Nord de novembre 2014 à novembre 2016. L'ostéite clinique était suspectée devant la présence d'une plaie ulcérée chronique, profonde et avec contact osseux détecté au moyen d'une sonde métallique stérile introduite au travers de la plaie (ANNEXE 1). Une radiographie osseuse était réalisée en 1ère intention à la recherche de signes en faveur d’une ostéite : rupture de corticale, érosion osseuse ou séquestre osseux. En cas de discordances radio-cliniques, les clichés radiologiques étaient renouvelés à un intervalle minimum de 2 semaines afin de ne pas méconnaître une ostéite en cas de radiographies initialement normales. [13].
En savoir plus

44 En savoir plus

La prise en charge du sportif à l’officine‎ : le coureur à pied

La prise en charge du sportif à l’officine‎ : le coureur à pied

Les mécanismes sont nombreux, mais le principal est hormonal avec la diminution de sécrétion d’IGF-1 et des facteurs de croissance tumorale associés. (C. Paumard 2014) 6. Course à pied et âge La diminution des capacités physiques avec l’âge est inévitable. Ceci dit, certaines personnes continuent de repousser les limites notamment en sport d’endurance. La preuve en est avec l’âge moyen des participants au marathon de Paris 2016 qui était de 41 ans. Ed Whitlock qui à 73 ans courait le marathon en moins de 3 heures, ou encore dernier en date, Robert Marchand qui a 105 ans continu de battre des records en cyclisme.
En savoir plus

180 En savoir plus

Céphalées aiguës aux urgences de l'Hôpital d'Instruction des Armées Sainte-Anne : évaluation de la prise en charge initiale et du suivi post-urgence par le médecin généraliste

Céphalées aiguës aux urgences de l'Hôpital d'Instruction des Armées Sainte-Anne : évaluation de la prise en charge initiale et du suivi post-urgence par le médecin généraliste

3 1 Introduction Les céphalées aiguës sont l’un des motifs les plus fréquents de consultation médicale, au lourd retentissement médico-économique. La banalité de ce symptôme ne masque néanmoins pas sa complexité puisque l’International Headache Society (IHS) dénombre plus de cinquante causes possibles de céphalées aiguës, avec une nosologie de plus en plus complexe et élaborée. La prise en charge d es céphalées aiguës est essentiellement l’apanage des médecins urgentistes puisqu’elles représentent jusqu’à 2% des motifs de consultation des services d’urgences. Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge des céphalées aiguës est également fo ndamental, mais assez mal évalué avec peu d’études réalisées sur ce sujet. Les médecins militaires font aussi régulièrement face à des patients souffrants de céphalées aiguës quel que soit leur mode d’exercice, tout particulièrement lors des opérations extérieures durant lesquelles une recrudescence des céphalées aiguës a été mise en évidence.
En savoir plus

92 En savoir plus

Prise en charge et imputation, ou la prise en charge à responsabilité limitée

Prise en charge et imputation, ou la prise en charge à responsabilité limitée

- B2a : Dans le cas d’une visée informative, la « neutralité » peut s’analyser d’abord comme prise en compte : celle-ci porte sur la vérité du rapport de l’information, sans qu’il soit nécessaire que L1/E1 ne s’engage sur la vérité du contenu propositionnel rapporté : le PDV ayant été déjà formulé, L1/E1 n’est pas tenu de le reprendre à son compte (sauf volonté délibérée). Ainsi, le policier qui rédige une main courante ou un procès verbal, le journaliste qui rapporte des déclarations, ne font qu’enregistrer les PDV, et leur enregistrement ne signifie pas qu’ils les accréditent sur le fond. S’ils veulent le faire, ils doivent les réasserter pour leur propre compte. Relèvent de cette prise en compte « neutre » les exemples (1), (9) à (11), (16). Mais il n’est pas facile de tracer une frontière nette entre une information et son profilage en vue d’une certaine visée argumentative de L1/E1. Ainsi dans les énoncés de fiction. Lorsque le narrateur d’un récit réaliste écrit que « Jeanne, ayant fini ses malles,
En savoir plus

22 En savoir plus

2019 — Développement d'une trousse d'intervention pour une prise en charge de la maintenance en milieu de faible maturité

2019 — Développement d'une trousse d'intervention pour une prise en charge de la maintenance en milieu de faible maturité

optimale représente la meilleure stratégie de planification de la maintenance. 1.2.3 Politique de maintenance La politique de maintenance joue un rôle clé dans la réalisation des objectifs d’une organisation. Elle contribue à réduire les temps d’arrêt des équipements, améliorer la qualité et augmenter la productivité. Ilangkmaran et Kumanan (2009) ont produit une approche multicritère de prise de décision pour déterminer la stratégie optimale de maintenance. Les auteurs ont tout d’abord combiné la théorie des ensembles flous avec un processus de hiérarchisation analytique pour surmonter les incertitudes et les imprécisions associées à la cartographie de la perception des nombres exacts des décideurs. Une technique d’ordre de préférence par similarité à la solution idéale est ensuite utilisée pour classer les alternatives de sélection d’une politique de maintenance appropriée. Leur méthodologie de hiérarchisation analytique est un puissant outil multicritère d’aide à la décision structurant hiérarchiquement le problème de décision en plusieurs niveaux où les aspects qualitatifs et quantitatifs sont pris en compte. En combinant cet outil multicritère à la théorie des ensembles floue, les rapports de comparaison incertains sont exprimés sous la forme d’ensembles flous. Ainsi, tous les éléments de la matrice de jugement et des vecteurs de pondération sont représentés par des nombres flous triangulaires. Quant à la technique de sélection de la politique de maintenance appropriée, elle est basée sur un concept simple et intuitif qui s’appuie sur des critères cohérents et systématiques (conditions environnementales, types de défaillance, besoin de formation, etc.) pour définir l’alternative (maintenance prédictive, maintenance axée sur la fiabilité, maintenance réactive, etc.) la plus proche de la solution idéale, mais aussi la plus éloignée de la pire solution.
En savoir plus

113 En savoir plus

Difficultés et ressentis des soignants dans la prise en charge des toxicomanes aux opiacés en milieu carcéral en Savoie en 2011

Difficultés et ressentis des soignants dans la prise en charge des toxicomanes aux opiacés en milieu carcéral en Savoie en 2011

E2 : « Et puis finalement, je me dis après tout je suis pas là pour faire le gendarme ». E4 : « Je suis tombée dans un truc de fou à ce moment-là : on m’a demandé de vérifier la prise, et on se retrouvait à noter sur le cahier où on marque les prises, je me suis retrouvée à lire ce que marquaient les collègues, et je voyais « bouchon vert, bouchon rouge… ». Et là je me suis dit : « c’est quoi ? ». Et en fait, elles avaient fliqué parce que les détenus avaient tous les trucs pour partir avec leur Subutex®. Donc ils mettaient un bouchon sous la langue. Donc ils jetaient le cachet, ça tombait dans le bouchon, soit ils le vendaient derrière, soit ils le prenaient à d’autres heures, soit ils le sniffaient ou… Mais moi me retrouver dans le rôle de l’infirmière qui va noter : « bouchon rouge, bouchon vert », non c’est pas possible ça ».
En savoir plus

170 En savoir plus

Actualites dans la prise en charge du pied diabetique.

Actualites dans la prise en charge du pied diabetique.

Classiquement, la chirurgie face à un pied diabétique peut être proposée en prévention secondaire, par exemple pour procéder à une amputation suite à une ostéomyélite ne répondant pas au traitement antibiotique classique. Il peut s’agir, le plus souvent, d’une amputation mineure (ostéo- tomie) telle celle d’un orteil, mais il est parfois nécessaire de recourir à une amputation majeure telle celle de l’avant-pied, voire même de la jambe. La prise en charge multidisciplinaire a pour intérêt, lorsque l’amputation est inévitable, d’en limiter l’étendue et la rendre la plus ciblée possible, de façon à garantir ultérieurement un chaussage adéquat.
En savoir plus

5 En savoir plus

Prise en charge de la maladie en milieu traditionnel, le cas des Gbaya de Centrafrique (étude ethnolinguistique)

Prise en charge de la maladie en milieu traditionnel, le cas des Gbaya de Centrafrique (étude ethnolinguistique)

3. Une médecine sans spécialistes Dans tous les cas c’est l’établissement d’un diagnostic même partiel qui détermine le type ou les types de remède à appliquer pour combattre les effets de la maladie. Ce sont les plantes qui fournissent la plupart des remèdes. Je présenterai une ébauche de la typologie des différentes préparations à la base des remèdes, ainsi que des pratiques de soins et préciserai ce qu’on attend du remède en fonction de la maladie à soigner, toujours à partir des termes gbaya. J’examinerai ensuite la place de celui qui soigne, soulignant l’absence de tradithérapeutes en milieu gbaya.
En savoir plus

14 En savoir plus

Par quel moyen un pharmacien peut appliquer ses compétences dans la prise en charge de la douleur en milieu humanitaire

Par quel moyen un pharmacien peut appliquer ses compétences dans la prise en charge de la douleur en milieu humanitaire

95 différentes réalités qui existent face à une situation de douleur et aux liens que nous entretenons alors avec nos proches, les professionnels de la santé, notre environnement… A terme, DSF espère, permettre à ceux qui se taisent de devenir acteur de leur propre santé. Le public peut intervenir, aider le comédien/patient, poser des questions, faire avancer l’histoire. Le principe de ce type de sensibilisation est de rendre le patient/public acteur dans le cadre de sa pathologie. Suite à la représentation, un débat s’installe entre le public et les acteurs. Il faut crever l’abcès et permettre à chacun de s’exprimer. L’année 2014 marque la consécration du projet qui a été reconnu par l’Union Européenne (U.E.) comme étant une bonne pratique de sensibilisation de la douleur chronique. Cette reconnaissance est une étape importante, une démarche supplémentaire pour que la prise en charge de la douleur soit davantage prise en compte et intégrée à différentes pratiques médicales.
En savoir plus

112 En savoir plus

Les polyradiculonvrites aigues en milieu de ranimation pdiatrique : profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique

Les polyradiculonvrites aigues en milieu de ranimation pdiatrique : profil pidmiologique et prise en charge thrapeutique

3.2. Bilan radiologique : Le bilan radiologique s’avère sans grande utilité dans le diagnostic du SGB, en raison de son faible apport, et la non spécificité des résultats. L’IRM médullaire semble être l’examen le plus demandé, elle peut aider dans le diagnostic de syndrome de Guillain-Barré, en montrant une prise de contraste anormale au niveau du cône terminal de la queue de cheval ou des racines nerveuses lombaires, sans anomalies morphologiques ni changement de signal en T1 et T2. Elle peut également éliminer les diagnostics différentiels de paralysie aigue notamment les compressions médullaires {64,65}
En savoir plus

125 En savoir plus

La prise en charge du choc septique en milieu de ranimation tude rtrospective de 43 cas

La prise en charge du choc septique en milieu de ranimation tude rtrospective de 43 cas

Le but de notre travail est d’étudier le profil épidémiologique, clinique, biologique, évolutif et d’analyser les facteurs pronostiques liés à la mortalité chez les patients en état d[r]

112 En savoir plus

Pied diabtique : Profil pidmiologique thrapeutique et pronostique

Pied diabtique : Profil pidmiologique thrapeutique et pronostique

Il est actuellement difficile de faire la part entre la forme neuropathique et ischémique d’où l’intérêt de recueillir les signes cliniques correspondant à chacune d’entre elles. Les lésions provoquées par la neuropathie et l’ischémie prédisposent à la survenue d’une infection du pied. Cette dernière peut être bactérienne ou fungique, et souvent ne peut être découverte qu’au stade où le membre ou la vie du patient sont en danger. Ce retard diagnostic est du au retard de l’apparition des signes d’infection chez le patient diabétique qui peuvent être remplacés par des taux de glycémie déséquilibrés ou un syndrome pseudo grippal. [7]
En savoir plus

209 En savoir plus

Show all 7762 documents...