Haut PDF Prise en charge des méningiomes intra-rachidiens au service de neurochirurgie, CHU Med VI , Marrakech : à propos de 14 cas

Prise en charge des méningiomes intra-rachidiens au service de neurochirurgie, CHU Med VI , Marrakech : à propos de 14 cas

Prise en charge des méningiomes intra-rachidiens au service de neurochirurgie, CHU Med VI , Marrakech : à propos de 14 cas

Figure n°12 : coupe histologique d’un méningiome psammomateux(69). e- Aspects particuliers : Quel que soit l’aspect primitif, des variations ou des transformations histologiques diverses peuvent survenir. Il existe des transformations xanthomateuses avec surcharge lipidique des cellules ou encore des transformations myxomateuses, avec un stroma abondant et homogène séparant les cellules. On peut également observer la formation de cartilage ou d’os et/ou des dépôts de pigment mélanique. Ce dernier, appelé également méningiome pigmenté, a pour principale caractéristique la présence de pigment mélanique intra et extracellulaire (mélanophages). En général, ce sont des tumeurs qui sont toujours uniques et de pronostic favorable, avec parfois des récidives qui sont localement agressives. Les mitoses sont absentes ou rares. La microscopie électronique montre la présence de mélanosomes à divers stades de maturation, ainsi que l’absence de desmosomes et d’interdigitations.
En savoir plus

103 En savoir plus

La prise en charge des suppurations Intracrniennes  A propos de 170 cas au service de Neurochirurgie  CHU Mohamed VI Marrakech

La prise en charge des suppurations Intracrniennes A propos de 170 cas au service de Neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech

La prise en charge des suppurations intracrâniennes (A propos de 170 cas) - 141 - Lorsque l'empyème est consécutif à un traumatisme ou à une chirurgie, l'existence d'un os dévitalisé ou d'une ostéomyélite associée conduit à la réalisation d'une craniectomie suivi d'une cranioplastie 6 à 18 mois après l'intervention. Cependant, dans le cas où le délabrement envisagé est trop important, il est possible de repositionner le volet sous couvert d'une antibiothérapie prolongée associé à une aspiration et une irrigation en espérant une revascularisation [14,19, 34,49]. Ce problème est, par contre, rarement retrouvé en cas d'EED chez l'enfant, DIEBOLD et coll. [157] rapportant un cas d'EED secondaires à une Salmonella, retrouvé chez un enfant de 5 ans qui présente une drépanocytose, et chez qui l'équipe avait tenté un traitement médical seul devant la petit taille de l'empyème et l'absence d'effet de masse, mais sans amélioration, ce qui a nécessité une petite craniectomie frontale, vu l'état dévitalisé de l'os. La reconstruction osseuse au bout de 6 mois plus tard a été obtenue avec un acceptable résultat esthétique permettant ainsi d'éviter une éventuel cranioplastie
En savoir plus

214 En savoir plus

La prise en charge du cancer de lendomtre au CHU Med VI de Marrakech entre 2009 et 2017

La prise en charge du cancer de lendomtre au CHU Med VI de Marrakech entre 2009 et 2017

Résumé Le cancer de l’endomètre est l’une des tumeurs gynécologiques les plus répandues dans le monde. Son incidence est en nette augmentation, surtout dans les pays industrialisés. Nous proposons à travers ce travail d’étudier les différentes particularités du cancer de l’endomètre chez les patientes prise en charge dans le service de génécologie-obstétrique du CHU MOHAMED VI de MARRAKECH entre 2009 et 2017. Cette étude rétrospective porte sur 70 patientes ayant un cancer de l’endomètre confirmé à l’histologie, entre Janvier 2009 et Décembre 2017. L’âge moyen de nos patientes était de 59.5 ans, le pic de fréquence était entre 51 et 70 ans. Notre série était caractérisée par un délai diagnostic supérieur à un an dans 48.57 % des cas. Les métrorragies post-ménopausiques étaient le motif de consultation le plus fréquent chez 58 patientes soit 82.85 % , alors que 32 patientes avait des douleurs pelvienne soit 45,71% et 6 patientes non ménopausées avait présenté des ménométrorragies soit 8.57 % . L’échographie était l’examen radiologique de première intention. Elle a été pratiquée chez 67 de nos patientes par voie endovaginal et sus-pubienne avec un taux de 95,71%. Elle a montré un épaississement endométrial chez 44 patientes (62.85%), une image intra cavitaire chez 18 patientes (25.71%) et une infiltration du myométre chez 5 patientes soit 7.14%
En savoir plus

239 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale de l’hématome sous dural chronique Expérience du service de neurochirurgie du CHU Med VI de la période allant de 2002 à 2010

Prise en charge chirurgicale de l’hématome sous dural chronique Expérience du service de neurochirurgie du CHU Med VI de la période allant de 2002 à 2010

2.1. Le syndrome d’hypertension intra crânienne (HIC): Constitué par la triade symptomatique céphalées, vomissements et troubles visuels, représente les premiers signes qui alertent le malade et le pousse à consulter. Il peut être complet ou incomplet. 395 (soit 63.40%) de nos malades avaient consulté pour un syndrome d’HIC. Il faut noter que ce syndrome était incomplet dans la majorité des cas, 372 cas exactement, avec une nette prédominance des céphalées. Ainsi R. Ramchandran [16] a trouvé les céphalées chez 60% de ses 647 patients. Cette proportion élevée des céphalées a été remarquée par L. DONGMO [14] qui a trouvé 67,5%. (Tableau XI)
En savoir plus

139 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des mningiomes de la convexit encphalique au service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

2. Concordance TDM-Grading histologique : La plupart des méningiomes malins sont modérément hyperdense avant l’injection de produit de contraste et montre peu ou pas de calcifications [86], ils se rehaussent de façon hétérogène [87].Ce rehaussement hétérogène est déterminé par la présence de nécrose intra tumorale. L’invasion cérébrale explique l’irrégularité des bords de la tumeur et dans certains cas l’absence d’espace d’atténuation autour de la tumeur. Les méningiomes malins sont caractérisés aussi par l’importance de l’œdème péri tumoral. Une destruction osseuse marquée a été décrite et enfin un pannus tumoral prolongé à partir de la masse tumorale globuleuse, désigné sous le nom de «mushrooming ».
En savoir plus

157 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale de lhydatidose du systme nerveux central  lhpital Ibn Tofail du CHU Med VI de Marrakech (A propos de 50 cas)

Prise en charge neurochirurgicale de lhydatidose du systme nerveux central lhpital Ibn Tofail du CHU Med VI de Marrakech (A propos de 50 cas)

Prise en charge de l’hydatidose du système nerveux centralau service de neurochirurgie à l’hôpital Ibn Tofail du CHU Med VI de Marrakech (A propos de 50 cas) La tolérance de ces médicaments, à de telles doses, n'est pas parfaite, dans la mesure où ils peuvent être responsable de douleurs abdominales, nausées, vomissements, céphalées, vertiges, fièvre, prurit, éruptions cutanées, leucopénie et anémie qui peuvent obliger à interrompre le traitement, au moins provisoirement. La chute des cheveux est assez fréquente. Des ruptures spontanées du kyste au cours du traitement ont été aussi observées. Biologiquement, les transaminases peuvent monter au-dessus de 100 U/l ; des leucopénies et une chute du taux de l'hémoglobine au-dessous de 9 g/l, ont été observées. En fait, surtout avec l'Albendazole, la toxicité, qui doit être surveillée, est surtout médullaire ou hépatocellulaire [29,83].
En savoir plus

174 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

de récidive était plus élevé en cas de résection incomplète, ce qui a incité à la réintroduction de la RTH postopératoire.Et bien que certains auteurs tels Ingraham, Scott, Love et Marshall ont soutenu que la RTH devrait être utilisée comme adjuvant à la chirurgie; Gordy, Grant et beaucoup d’autres neurochirurgiens ont pensé que l’irradiation par rayons X a peu ou pas d’effet sur les CP. Mais c’est Kramer, en 1961, qui après avoir adopté une approche chirurgicale conservatrice, a proposé un protocole combiné, chirurgie- RTH. D’autres options radiothérapeutiques ont été proposées à savoir l’injection de radio-isotopes émetteurs béta (tel le phosphate de sodium P32) en intra-kystique et la protonthérapie pour traiter les fragments tumoraux résiduels.
En savoir plus

155 En savoir plus

Traitement endoscopique de l’hydrocéphalie : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech - A propos de 21 cas

Traitement endoscopique de l’hydrocéphalie : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech - A propos de 21 cas

- 113 - Summary Since now about twenty years, endoscopic third ventriculostomy (VCS) has become the preferred treatment for obstructive hydrocephalus. Knowing that this technique was discovered since the Twenties of the 20th century, thanks to Dandy Walter. But the first results obtained were not satisfactory; moreover the discovery of the mechanical shunts with adjustable valves, about the Fifties by Nulsen and Spitz, pushed the neurosurgeons to forsake this novel method. This one regained its interest after the miniaturization of the instruments of endoscopy and the improvement of the results obtained by several authors. The purpose of this retrospective study about 21 cases is to report the preliminary experience with endoscopic treatment of hydrocephalus in our Neurosurgical Department of University Hospital Center Mohammed VI in Marrakesh.
En savoir plus

156 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

qui peut être unie ou bilatérale, la tète est placée en légère surélévation, dans un plan sagittal rectiligne ou avec une rotation légère (10° a 20°). Dans l’abord bifrontal, on pratique une incision bitragale qui permet l’exposition large de l’os frontal, puis on taille un volet osseux frontal large avec canalisation du sinus, la chirurgie peut être aide par une dérivation lombaire externe. L’exposition secondaire de la dure mère se fera de part et d’autre du sinus longitudinal supérieur, celui-ci doit être ligature au cours de la chirurgie, ceci permettra d’aborder la lésion entre les hémisphères cérébraux qui seront écarter latéralement et légèrement vers le haut, donc la tumeur est abordée au niveau de sa face antérieure, puis la réalisation d’un évidement centrotumoral primaire avant de commencer, afin de pouvoir disséquer la partie périphérique puis aborder l’insertion durale et la vascularisation a ce niveau qui devra être contrôler le plus vite possible, ensuite la chirurgie est complété par dissection périphérique de la capsule jusqu'a l’exérèse compléte. Enfin d’intervention, la dure mère doit être reséqué et l’os sous jacent en cas d’envahissement être fraiser d’une façon la plus compléte possible même si ca expose a des risques de fistule et de problèmes de reconstruction [105,126].
En savoir plus

223 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Pour les tumeurs gliales de haut garde, la médiane de survie à partir des séries les plus importantes est de 52 semaines, le pourcentage de survivants à 18 mois est de l’ordre de 20%. La stratégie varie selon la chronologie du traitement par rapport à la chirurgie et à la radiothérapie : chimiothérapie néo-adjuvante (après la biopsie), adjuvante (après une exérèse complète ou la radiothérapie), ou à la récidive. Les critères d’évaluation sont cliniques (intervalle libre, taux de réponse objective de survie) et radiologiques, en pratique mesurés par la prise de contraste (réponse complète, partielle, stabilisation). Le nombre des drogues potentiellement efficaces demeure limité (alkylants, méthylants) et il n’a pas encore pu être prouvé l’intérêt d’effectuer une polychimiothérapie plutôt qu’une monochimiothérapie. (88)
En savoir plus

203 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Les études de biologie moléculaire prennent une importance croissante. Leur développement commence à apporter des informations d’ordre thérapeutique et pronostique et devrait contribuer ainsi à améliorer la classification histo-pronostique des oligodendrogliomes. Ainsi, la délétion du chromosome 1p et, plus encore, l’association d’une délétion des chromosomes 1p et 19q, retrouvées dans 50 à 80 % des oligodendrogliomes, représentent un facteur prédictif sur la chimiosensibilité éventuelle des oligo de haut grade : le taux de réponse à la chimiothérapie étant de 100 % en cas de perte 1p et de 23,5 % en cas de non perte 1p. Cette délétion influence, par là même, la survie des patients : il a ainsi été démontré que la médiane de survie des patients traités par une chimiothérapie néo-adjuvante de type PCV serait supérieure à 10 ans en cas de la perte du 1p, de 16 mois à 6 ans dans le cas contraire. La valeur prédictive en matière de chimio-sensibilité favorable serait du même ordre pour les oligo de bas grade. À l’inverse, d’autres paramètres tels les délétions 10q ou p16/CDKN2A ou l’augmentation et/ou les mutations de la P53, semblent être des facteurs péjoratifs, mais demandent à être étudiés plus précisément. Dans le même ordre d’idée, des études récentes, parfois contradictoires, semblent montrer que l’expression du gène MGMT (O 6 méthyl guanine méthyl transférase)
En savoir plus

152 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des méningiomes de l'étage antérieur de la base du crâne au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des méningiomes de l'étage antérieur de la base du crâne au CHU Mohammed VI de Marrakech

Dans la voie frontale la voie frontale la voie frontale qui peut être unie ou bilatérale, la tête est placée en légère la voie frontale surélévation, dans un plan sagittal rectiligne ou avec une rotation légère (10° à 20°). L’emplacement des trous de trépan est identique à l’abord ptérionale pour le trou antéro- externe. Par contre, deux autres doivent être forcés le long de la ligne médiane, ou de chaque côté pour décoller le sinus longitudinal en cas d’abord bilatéral. Dans l’abord bifrontal, on pratique une incision bitragale qui permet l’exposition large de l’os frontal, puis on taille un volet osseux frontal large avec cranialisation du sinus, la chirurgie peut être aidé par une dérivation lombaire externe. L’exposition secondaire de la dure mère se fera de part et d’autre du sinus longitudinal supérieur, celui-ci doit être ligaturé au cours de la chirurgie, ceci permettra d’aborder la lésion entre les hémisphères cérébraux qui seront écarter latéralement et légèrement vers le haut, donc la tumeur est abordée au niveau de sa face antérieure, puis la réalisation d’un évidement centrotumoral primaire avant de commencer, afin de pouvoir disséquer la partie périphérique puis aborder l’insertion durale et la vascularisation à ce niveau qui devra être contrôler le plus vite possible, ensuite la chirurgie est complété par dissection périphérique de la capsule jusqu'à l’exérèse complète. Enfin d’intervention, la dure mère doit être réséquer et l’os sous jacent en cas d’envahissement être fraiser d’une façon la plus complète possible même si ça expose à des risques de fistule et de problèmes de reconstruction [108,130].
En savoir plus

206 En savoir plus

Prise en charge de l'abcès cérébral au service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge de l'abcès cérébral au service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI

II. ANATOMOPATHOLOGIE L’abcès cérébral est une collection purulente qui se développe en intra parenchymateux et en particulier à la jonction substance grise, substance blanche (3,4). Ce développement est lié en partie à la micro vascularisation artérielle qui présente une architecture originale lors du passage dans la substance blanche. A ce niveau les artères sous corticales après avoir traversé perpendiculairement le cortex prennent un aspect spiralé, en colimaçon constituant des boucles, de plus l’espace entre la gaine adventitielle et le vaisseau est élargi (5).
En savoir plus

125 En savoir plus

La prise en charge ambulatoire de la rupture prmature des membranes. Exprience du service de gynco-obsttrique CHU Med VI - Marrakech

La prise en charge ambulatoire de la rupture prmature des membranes. Exprience du service de gynco-obsttrique CHU Med VI - Marrakech

Dans l'étude rétrospective de X.Legros, comparant deux protocoles de gestion des RPM avant terme, en particuliers sur les modalités d'antibiothérapie, ces deux protocoles ont été mis en œuvre au niveau des deux maternités. (La maternité du CHU de Guadeloupe et la maternité du CHU de Martinique), L'antibiothérapie du CHU de Guadeloupe a été une amoxicilline (1g/8h d'emblée par voie orale) au moins pendant 7 jours ou en général jusqu'a l'accouchement. L'antibiothérapie au sein de la maternité de Martinique a été une céphalosporine de 1ére génération initialement par voie veineuse (Céfazoline 1g toutes les 8h pendant 48h), et puis relayée par la voie orale (Céporexine 1g toutes les 8h pendant 5j), et dans lesquelles ils ont observé une sélection des BGN résistants au cours du suivi des RPM avant terme dans les deux maternités, et cette émergence des BGN est lié directement à la durée longue de traitements antibiotiques et par la durée de latence rupture-accouchement prolongée [4].
En savoir plus

188 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs cérébrales au service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Prise en charge chirurgicale des tumeurs cérébrales au service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Le siége primitif de la tumeur est le poumon dans 44% des cas, les seins 10% des cas, le tube digestif 7% des cas, le rein 6% des cas, le mélanome 5% et d’origine inconnue 15% des cas (12) La localisation des lésions est de 80% en sus-tentorielle et 20%(12) en sous- tentorielle, dans notre étude 100% des métastases étaient en sus-tentorielle. Les métastases se situent le plus souvent dans l’épaisseur du parenchyme, à la jonction entre substance grise et substance blanche. Cependant les localisations profondes ou léptoméningées ne sont pas exceptionnelles, en particulier dans les cancers mammaires. Du fait de la dissémination métastatique par voie artérielle, la localisation se fait volontiers au voisinage de la scissure sylvienne, en particulier en fronto-pariétal. Elles donnent l’aspect d’un nodule bien circonscrit dur ou mou nécrosé ou hémorragique, et facilement clivable.
En savoir plus

195 En savoir plus

Prise en charge du cancer de l’estomac au CHU Med VI

Prise en charge du cancer de l’estomac au CHU Med VI

V –TRAITEMENT 1- But Après un bilan d’extension n’ayant pas révélé de métastases, la résection chirurgicale complète de la tumeur primitive et des adénopathies régionales constitue la seule possibilité curatrice des cancers gastriques. Les principaux buts de la chimiothérapie et de la radiothérapie sont d’améliorer les résultats de la chirurgie à visée curative grâce à l’optimisation des traitements adjuvants et neoadjuvants, et de réduire la masse tumorale chez les malades métastatiques pour augmenter leur survie en cas d’inopérabilité. Dans les LMNH la chimiothérapie est a but curatif.
En savoir plus

126 En savoir plus

L'intrt de l'abord antrieur dans la prise en charge de la hernie discale cervicale Exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

L'intrt de l'abord antrieur dans la prise en charge de la hernie discale cervicale Exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Pour la hernie discale cervicale molle unique, les études faites ont montré des bons résultats avec l’abord antérieur ainsi qu’avec celui postérieur et n’ont jamais prouvé statistiquement l’efficacité d’un par rapport à l’autre (109,110, 111, 112, 113). Selon ONIMUS (24), l’indication d’un abord antérieur est formelle en cas d’hernie discale médiane ou en cas de symptomatologie médullaire associée à la radiculopathie. L’abord antérieur semble également être préférable s’il existe une composante ostéophytique associée ou en cas de déformation sagittale en cyphose que l’on peut corriger par l’interposition d’un greffon. Par contre, la voie postérieure peut être considérée comme une alternative à l’abord antérieur en cas d’hernie discale molle postéro-latérale, à symptomatologie aiguë uniquement radiculaire notamment lorsqu’on cherche un geste chirurgical rapide. Selon KEHR (23), le traitement chirurgical moderne des hernies discales cervicales molles et dures est réalisé par les abords antérieurs du rachis cervical.
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des luxations du rachis cervical inferieur au CHU MED VI  a propos de 18 cas

Prise en charge neurochirurgicale des luxations du rachis cervical inferieur au CHU MED VI a propos de 18 cas

traumatiques et l’âge. Cette proposition de stratégie est illustrée (Fig. 13) L’exploration radiologique fait appel à :  des CS si le risque de LCPT est faible ;  une TDM si le risque de LCPT est moyen ou élevé. Une TDM cervicale se justifie par ailleurs chez le patient traumatisé inconscient (fréquence de LCPT élevée et CS de mauvaise qualité), pour préciser une lésion visible sur les CS (doute, confirmation, extension), ou chez un patient devant bénéficier d’une TDM d’une autre région du corps (le traumatisé grave). Enfin un patient présentant manifestement des signes d’irritation médullaire post-traumatique doit bénéficier d’une TDM à la recherche d’une urgence chirurgicale. En cas de TDM normale, l’IRM recherchera une atteinte médullaire isolée ;  Une IRM devant un déficit neurologique avec cervicoarthrose et/ou canal médullaire étroit
En savoir plus

137 En savoir plus

Prise en charge des gliomes de bas grade sus tentoriels de l'adulte Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des gliomes de bas grade sus tentoriels de l'adulte Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

2.3.3. Modalités d’exérèse : a. Exérèse guidée par imagerie sans guidage fonctionnel : Sous ce vocable se réunissent les techniques qui font appel à une imagerie tumorale orientée dans l’espace cérébral et asservie à des outils chirurgicaux ou à un matériel chirurgical de localisation spatiale instantanée. Les techniques suivantes répondent à cette définition : repérage stéréotaxique pré-chirurgical, exérèse en conditions stéréotaxiques, exérèse guidée par un système de neuronavigation, exérèses sous échographie peropératoire et exérèses sous IRM opératoire. Toutes ont été ou sont utilisées pour l’exérèse des GBG. Si le recours à l’ensemble de ces techniques n’est pas indispensable à la résection d’un volumineux GBG frontal ou temporal en hémisphère mineur, l’usage de l’une ou l’autre de ces techniques s’avère d’une aide précieuse pour adapter l’étendue de la résection à chaque patient. La diffusion actuelle de ces techniques au sein des Blocs opératoires de neurochirurgie fait qu’il est difficile de justifier une chirurgie d’exérèse d’un GBG sous la seule appréciation visuelle opératoire du neurochirurgien.
En savoir plus

179 En savoir plus

Prise en charge de la tuberculose osto-articulaire chez l'enfant: Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique CHU Med VI de Marrakech

Prise en charge de la tuberculose osto-articulaire chez l'enfant: Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique CHU Med VI de Marrakech

Les principaux signes physiques sont une raideur douloureuse et une amyotrophie du quadriceps. Il faut rechercher une adénopathie rétro-crurale plus facile à détecter chez l’enfant [4]. À un stade tardif, la hanche est déformée et apparaît une attitude vicieuse, le plus souvent en flexion, adduction et rotation interne. Les abcès froids peuvent se développer au triangle de Scarpa, dans la loge des adducteurs, dans la région fessière et dans le pelvis. Dans la grande majorité des cas, le diagnostic de coxalgie tuberculeuse est fait à un stade tardif avec des lésions radiologiques de stade III ou IV [4].
En savoir plus

148 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes