Haut PDF Prise en charge des hernies de l'aine trangles Exprience du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des hernies de l'aine trangles Exprience du CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des hernies de l'aine trangles Exprience du CHU Mohammed VI de Marrakech

2-3 Infection Le risque d’infection est faible en chirurgie herniaire. L’utilisation d’une prothèse n’est pas associée à un risque plus élevé d’infection. Ce risque, toute technique confondue, est estimé de 1 % à 3 % pour la chirurgie ouverte versus moins de 1 % pour la voie coelioscopique [90]. En cas d’épisodes aigus dans les premiers jours postopératoires, le traitement consiste en un drainage associé à une antibiothérapie à large spectre. Il n’est pas nécessaire dans la plupart des cas de retirer la prothèse. En revanche, la présence d’un corps étranger au long cours peut voir apparaître des années après la chirurgie une suppuration chronique se manifestant par un orifice fistuleux productif de manière intermittente nécessitant l’ablation du matériel prothétique et du tissu de granulation afin d’obtenir une guérison définitive. L’antibiothérapie prophylactique ne doit pas être réalisée en routine, quel que soit l’abord utilisé, car elle n’a pas fait la preuve de son efficacité dans les différentes méta-analyses réalisées [90–92].Toutefois, cette conduite à tenir doit être pondérée par la prise en compte des antécédents du patient (reprise chirurgicale, âge supérieur à 60 ans, immunodépression) ou du déroulement de l’intervention chirurgicale (temps opératoire, mise en place de drains).
En savoir plus

130 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la sciatique  par hernie discale lombaire  Exprience du service de neurochirurgie du CHU  Mohammed VI de Marrakech sur une priode de 13 ans

La prise en charge chirurgicale de la sciatique par hernie discale lombaire Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech sur une priode de 13 ans

Concernant l’histoire naturelle de la HD, l’analyse morphologique de la hernie indique que les hernies volumineuses et migrées tendent à se résorber spontanément plus souvent que les protrusions ou les petites hernies. Les changements du volume herniaire s’observent habituellement après six mois et correspondant généralement à une évolution clinique favorable. Des cytokines pro inflammatoires secrétées par les macrophages et les cellules endothéliales du tissu de granulation stimulent la production de collagénase et de stromélysine favorisant ainsi le processus de destruction du fragment discal dégénéré.
En savoir plus

158 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Résumé Les tumeurs de la région pinéale représentent une entité rare en neurochirurgie. Nous rapportant dans ce travail l’étude rétrospective d’une série de 14 cas de tumeurs de la région pinéale, colligées au service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech, durant 9 ans de 2003 à 2011. Ces tumeurs représentent 1,1% des tumeurs cérébrales. L'âge moyen de nos patients était de 30 ans avec un sex-ratio de 1. Le délai moyen de consultation était de 5 mois. Les manifestations cliniques restent dominées le syndrome d’hypertension intracrânienne (100%). Une tomodensitométrie (TDM) a été effectuée dans 100% et le recours à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) a concerné 85,7% des cas. Le dosage des marqueurs tumoraux réalisés dans 64,2%, ainsi que la cytologie du liquide céphalo-rachidien réalisée dans 42,8%, étaient tous deux négatifs. Le traitement chirurgical de l’hydrocéphalie (85,7%) et de la tumeur par biopsie (85,7%) ou par exérèse (14,2%), suivi d’une thérapie adjuvante adaptée (78,5%) était la conduite thérapeutique adoptée dans notre série. Les suites postopératoires étaient simples dans la plupart des cas. Les principales complications étaient les déficits neurologiques (7,1%) et la mortalité globale était de 7,1%. L’étude histopathologique a permis de trier 4 pinéaloblastomes, 2 pinéalocytomes, 2 germinomes et 3 tumeurs gliales.
En savoir plus

205 En savoir plus

Prise en charge des ingestions caustiques svres exprience de service de chirurgie gnrale au CHU Mohammed VI -Marrakech-

Prise en charge des ingestions caustiques svres exprience de service de chirurgie gnrale au CHU Mohammed VI -Marrakech-

69 Résumé : Les ingestions caustiques sont une véritable urgence médico-chirurgicale, nécessitant une prise en charge multidisciplinaire. Le but de notre étude rétrospective réalisée entre 2007 et 2012, au service de chirurgie générale du centre hospitalier Ibn Tofaïl, est d’analyser les caractéristiques épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutives des ingestions caustiques sévères. Les patients colligés dans cette étude sont au nombre de 26, (16 hommes et 10 femmes), soit un sexe ratio de 1,6. Ils sont âgés entre 20 et 72 ans (moyenne de 35 ans). 23% de nos patients ont eu un passé psychologique connu. Les circonstances accidentelles sont moins fréquentes (46,16%) que les formes volontaires (53,84%). L’esprit de sel (HCl) est le produit le plus utilisé (73,07%), suivi de l’eau de Javel (19,23%).
En savoir plus

107 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Pour l’instant aucune publication n’a montré l’efficacité de la rééducation dans la prise en charge des troubles de la statique pelvienne. d. Pessaire : Le pessaire est un dispositif placé dans le vagin pour soutenir les parois vaginales en prolapsus ou pour assurer une continence urinaire. Les pessaires ont pour avantage particulier de n’être que peu envahissants, en plus de fournir une atténuation immédiate des symptômes. Ces dispositifs constituent une excellente solution de rechange pour les femmes symptomatiques qui souhaitent encore connaître une grossesse, ainsi que pour celles qui choisissent d’avoir recours à une intervention non chirurgicale ou qui veulent obtenir un soulagement des symptômes avant la tenue d’une chirurgie. Les pessaires connaissent un regain de popularité et constituent une option pour la prise en charge du prolapsus et de l’incontinence chez les femmes de tous âges. Les pessaires sont principalement faits de silicone de qualité médicale; seuls les plus grands formats de pessaire sont faits d’acier chirurgical recouvert de silicone [127].
En savoir plus

216 En savoir plus

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Temps important de la prise en charge des fractures ouvertes, consiste à l’ablation des tissus dévitalisés, il concerne le tissu cutané, sous cutané, fascias et muscles. Le parage du segment jambier doit être longitudinal et si possible en ellipse, de la superficie à la profondeur, le parage doit être complet mais économe, toute la graisse dévitalisée ou douteuse doit être excisée, tous les fragments osseux libres dévascularisés doivent être réséqués. [38]

113 En savoir plus

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphrse : exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphrse : exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech

de tout ce que vous avez souhaité pour moi. Je vous dédie ce travail et je prie le bon Dieu vous garder . A Toutes les formidables rencontres à Marrakech (Particulièrement à vous : Mariéta Dia, Sandrine SIGA SENE, Adama lO, Amina DIAGNE, Seynabou fall, Anna LY, Mame diarra THIAM, Awa Farry BA, Madina TALL, Mouhamed FAYE, Binta SALL, Yassin JAH, Sainabou CHAN, Binta Faye, Fatou NJAY …)

134 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge des mningiomes de ltage antrieur de la base du crne : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Dans notre série, nous avons dénombré 15 cas de méningiomes du jugum soit 35,71% des méningiomes de l’étage antérieur, 14,42% des méningiomes de la base du crâne et 4,74% des m[r]

223 En savoir plus

L'intrt de l'abord antrieur dans la prise en charge de la hernie discale cervicale Exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

L'intrt de l'abord antrieur dans la prise en charge de la hernie discale cervicale Exprience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Cette technique a cependant un inconvénient qui est le cout élevé. jour postopératoire sans aucune contention. Un traitement par A.I.N.S. est prescrit pendant deux semaines afin de prévenir la survenue de calcifications péri-prothétiques dont le développement pourrait aboutir à une limitation des mobilités de la prothèse. L’indication de cette technique doit d’ailleurs être réservée aux hernies discales développées sur des étages encore mobiles. Les résultats cliniques sont très encourageants, analogues à ceux des techniques avec fusion. Seul l’avenir confirmera l’intérêt de cette technique en montrant, peut- être, des taux de dégradations et de ré interventions moindres sur les étages adjacents.
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge des gliomes de bas grade sus tentoriels de l'adulte Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des gliomes de bas grade sus tentoriels de l'adulte Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech 83 2.4.4. Technique de convection : La technique de convection nécessite la mise en place temporaire d’un fin cathéter dans le parenchyme cérébrale avec une pression et un débit de perfusion bien précis du produit actif pour ne pas créer de cavité kystique ni de back flow du produit lors de l’ablation du cathéter. Sur ce mode technique, plusieurs essais thérapeutiques ont été réalisés notamment en thérapie génique ou en immunothérapie. Des vecteurs spécifiques ont été adaptés à la technique de convection y compris pour les visualiser en IRM: les nouveaux Reovirus, les nanoparticules de typemonodispersedmaghemite nanoparticles, etc... Carpentier et al. ont rapporté une étude clinique de phase 1 sur l’intérêt de l’immunostimulation par oligonucléotides synthétiques (vaccin ADN) rapportant une amélioration de la survie chez 15% des patients. L’essai de phase 2 est en cours de publication et l’essai de phase 3 est en cours de réalisation [118].
En savoir plus

179 En savoir plus

Lapport de lhypothermie slective dans la prise en charge de lencphalopathie anoxo-ischmique nonatale. Exprience du service de ranimation nonatale CHU Mohammed VI Marrakech

Lapport de lhypothermie slective dans la prise en charge de lencphalopathie anoxo-ischmique nonatale. Exprience du service de ranimation nonatale CHU Mohammed VI Marrakech

Notre étude est basée sur les dossiers médicaux enregistrés dans notre registre avec le diagnostic d’EHI chez les nouveau-nés à terme. 38 nouveau-nés parmi 72 nouveau-nés hospitalisés au service de réanimation néonatale, du CHU Mohammed VI de Marrakech, du 18 juillet 2012 au 15 janvier 2015 sont inclus dans l’étude. Ces enfants ont été séparés ont deux groupes: un groupe de 19 Nouveau-nés mis sous hypothermie (= groupe protocole) et un groupe témoin incluant 19 nouveau-nés ayant une EHI mais non mis sous hypothermie.

109 En savoir plus

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

II II II II.... ETUD ETUDE GENETIQUE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE : ETUD ETUD E GENETIQUE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE : E GENETIQUE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE : E GENETIQUE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE : Les oligodendrogliomes et les oligoastrocytomes de grade II et de grade III forment le groupe des tumeurs oligodendrogliales. Ils représentent environ 1/3 des tumeurs gliales. À grade de malignité équivalent, ces tumeurs sont de meilleur pronostic que les tumeurs astrocytaires. Cependant, au sein de ces sous groupes neuropathologiques, il existe une grande hétérogénéité pronostique et de réponse aux traitements antitumoraux, extrêmement difficile à prévoir lors de la prise en charge initiale des patients. La biologie moléculaire et la génétique en particulier ont permis de dégager des biomarqueurs permettant d’identifier des sous-catégories histo-moléculaires au comportement clinique plus homogène. Plus de la moitié des tumeurs oligodendrogliales ont une codélétion des régions chromosomiques 1p36 et 19q13 [24]. Cette double délétion correspond en réalité à une translocation déséquilibrée réciproque
En savoir plus

143 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des hernies discales cervicales : Exprience du service de neurochirurgie du CHU MOHAMMED VI

Prise en charge chirurgicale des hernies discales cervicales : Exprience du service de neurochirurgie du CHU MOHAMMED VI

Cervical disc arthroplasty versus anterior cervical discectomy and fusion for treatment of symptomatic cervical disc disease: a meta-analysis of randomized controlled trials. Arch Ortho[r]

169 En savoir plus

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

Nous rapportons les observations de 18 cas d’encéphalocèles dans notre étude au service de neurochirurgie au niveau du CHU Mohammed VI de Marrakech pendant une durée de 9 ans de 2002 jusqu'à 2011. La localisation occipitale été la plus fréquente (67 %) suivi par la localisation nasoéthmoidale puis la localisation frontale et enfin la localisation pariétale. Toutes les malformations étais diagnostiqués au scanner sauf un cas diagnostiqué à l’IRM. Tous les cas ont bénéficié d’un traitement chirurgical avec résection de l’encéphale dysgénésique non fonctionnel (une réduction d’encéphale fonctionnel faite chez un seul patient) et la fermeture des défect osseux et dure mèrien, avec une évolution favorable dans la plupart des cas (des cas de méningite et d’hydrocéphalie post-opératoire ont été notés).
En savoir plus

136 En savoir plus

Prise en charge des cancers digestifs aux urgences(exprience au CHU Mohammed VI Marrakech)

Prise en charge des cancers digestifs aux urgences(exprience au CHU Mohammed VI Marrakech)

Si la prise en charge des formes occlusives du cancer colique est soumise à large discussion, la prise en charge des formes perforées est consensuelle et va consister en un geste de résection en urgence, sans anastomose en cas de péritonite (colostomie de Hartmann). Pour les cancers grêliques, la perforation est plus fréquente. Dans une étude rétrospective des cas de cancer de l’intestin grêle opérés au CHU de Lomé, la péritonite sur perforation a représenté 25 % des motifs de consultations, et tous les cas sont traités chirurgicalement par une résection intestinale segmentaire unique passant au large de la tumeur et emportant le mésentère adjacent et les ganglions satellites, suivie d’anastomose termino- terminale. Donc, il s’agit d’une intervention curative, mais quand l’exploration de la cavité abdominale a confirmé des métastases hépatiques ou une carcinose péritonéale, l’intervention est considérée dans palliative. [70]
En savoir plus

129 En savoir plus

Prise en charge des tumeurs trophoblastiques gestationnelles : Exprience du CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge des tumeurs trophoblastiques gestationnelles : Exprience du CHU Mohammed VI Marrakech

Les tumeurs trophoblastiques du site d’implantation (TTSI) et les tumeurs trophoblastiques épithélioïdes : La lymphadénectomie peut être bénéfique ; actuellement seule la résection des ganglions lymphatiques suspects est recommandée (113) . Les patientes présentant une maladie métastatique reçoivent l’EMA-EP en plus de leur prise en charge chirurgicale (183) . Celles qui ne pourront bénéficier d’une résection chirurgicale auront recours à la radiothérapie ou à une chimiothérapie combinée seule à base de EMA-CO ou TE / TP comme le cisplatine semble être particulièrement actif sur ces tumeurs (183) . Du moment que le délai de survenue de la tumeur par rapport à la grossesse causale constitue l’élément pronostique le plus important quant à la réponse thérapeutique (98% de survie pour un délai< 4 ans versus 100% de mortalité si >4 ans), ces patientes devraient selon Papadopoulos et al. recevoir une chimiothérapie combinée à doses élevées, même lorsque la maladie est localisée (34) .
En savoir plus

210 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Sa localisation préférentielle siège au niveau cervical. L’IRM montre l’élargissement médullaire ainsi que les composantes tumorales charnues et kystiques. Les images pondérées en T1 montrent un élargissement souvent irrégulier de la moelle avec des zones hypo-intenses, souvent mal limitées, parfois nodulaires liées à la nécrose tumorale. Les images pondérées en T2 montrent que l’élargissement médullaire est le siège d’un hyper-signal, celui-ci n’est pas spécifique et correspond à la fois à l’infiltration tumorale et à l’œdème. L’injection intraveineuse de Gadolinium met en évidence dans tous les cas une prise de contraste homogène et rapide permettant une délimitation nette entre la tumeur, l’éventuel œdème périlésionnel et la moelle normale adjacente, ainsi que les nodules d’essaimage dans les espaces sous arachnoïdiens. [83]
En savoir plus

159 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

L’évolution en postopératoire des patients ayant une malformation de Chiari est variable et peut dépendre de plusieurs facteurs pronostic tel que la présentation clinique, la présence o[r]

186 En savoir plus

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Une revue critique de la littérature a eu pour objectif d’évaluer les effets de l’AP seule ou combinée à des modifications de l’alimentation sur la perte du poids (167). Cette étude montrait que les interventions qui associaient la prise en charge alimentation à l’exercice physique étaient plus efficaces que les interventions basées uniquement sur le régime alimentaire en terme de perte de poids à 6 mois, avec une perte de poids allant de 8 à 11%. Cependant, les interventions qui assuraient une activité physique d'intensité modérée à intense, sans régime prescrit, menées à une fréquence d'au moins trois à cinq fois par semaine avaient également entraîné une perte d'environ 2 à 3% du poids initial dans une durée de 6 mois. De plus, les interventions ciblant la marche et l’activité habituelle de faible intensité, qui visaient généralement l’augmentation graduelle des pas journaliers, semblent également produire des faibles taux de perte de poids de 1 à 1,5% du poids initial à 3–6 mois.
En savoir plus

158 En savoir plus

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2011, 16 cas de cavernomes du système nerveux central ont été pris en charge dans le service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech. Les données épidémiologiques, cliniques, radiologiques, thérapeutiques et évolutives ont été analysées. Les cavernomes étaient cérébraux (y compris le tronc cérébral et le cervelet) chez 14 patients et médullaires dans deux cas. Le sex-ratio est de 1,66 montrant une légère prédominance masculine, l’âge moyen est de 42 ans et la symptomatologie clinique est dominée par des crises d’épilepsie. Le cavernome était solitaire dans tous les cas. La localisation sus- tentorielle était la plus fréquente (13 cas). Un saignement de la lésion a été objectivé de façon claire dans un cas.
En savoir plus

143 En savoir plus

Show all 6781 documents...

Sujets connexes