Haut PDF Prise en charge des glioblastomes sus tentoriels de l'adulte au sein du CHU Mohamed VI

Prise en charge des glioblastomes sus tentoriels de l'adulte au sein du CHU Mohamed VI

Prise en charge des glioblastomes sus tentoriels de l'adulte au sein du CHU Mohamed VI

Il est évident que malgré les progrès actuels en matière de prise en charge et connaissance des mécanismes biologiques, le glioblasmtome est toujours considéré comme une tumeur létale et hautement maligne. Cependant, il faut noter qu’une prise en charge optimale, associant exérèse tumorale complète, radiothérapie et chimiothérapie concomitante et adjuvante, a permis d’améliorer la survie et la qualité de vie des malades. Le rôle du clinicien est d’évoquer le diagnostic de tumeur cérébrale devant le moindre signe, avant la détérioration de l’état fonctionnelle qui constitue un facteur pronostic, et demander selon leur disponibilité les investigations appropriées.
En savoir plus

119 En savoir plus

Prise en charge des gliomes de bas grade sus tentoriels de l'adulte Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des gliomes de bas grade sus tentoriels de l'adulte Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech 92 précoce, compatible avec une récidive chez sept patients sur 51 (14 %) [160]. Une nécrose est confirmée par une nouvelle chirurgie et l’anatomopathologie. Taal et al. ont présenté à l’ASCO, une série de 85 patients traités par résection et radiothérapie/TMZ concomitants : ils valident le terme de pseudoprogression pour 18 patients : dix présentent par la suite une réponse partielle ou complète (trois patients) [161]. Leur survie est comparable aux patients n’ayant pas progressé précocement [161]. Le mécanisme est peu connu : nécrose précoce ? Rupture de la barrière hématoencéphalique ? Pour ces patients, les recommandations du Canadian GBM Committee sont de poursuivre la chimiothérapie adjuvante pour trois cycles supplémentaires [162]. Nous disposons d’éléments pour faire la part d’une récidive précoce et d’une pseudoprogression : tout d’abord, le délai court si l’exérèse a été qualifiée de complète. Secondairement, l’imagerie : spectro-IRM [158], séquences de diffusion, TEP [164], ou SPECT au thallium peuvent être d’une aide intéressante. Une méthylation du précurseur de la MGMT peut engager le thérapeute à poursuivre la chimiothérapie adjuvante [165].
En savoir plus

179 En savoir plus

Prise en charge de l'hydatidose vertébrale au service de neurochirurgie du chu Mohamed VI

Prise en charge de l'hydatidose vertébrale au service de neurochirurgie du chu Mohamed VI

L'arc postérieur, les apophyses transverses et épineuses peuvent être touchées d'une manière unilatérale. La morphologie globale de la vertèbre peut être discrètement modifiée et les disques intervertébraux sus et sous-jacents ne sont pas atteints. A un stade plus avancé, les lacunes et les microvésicules vont éroder les corticales et entraîner un affaissement des plateaux vertébraux réalisant du tassement cunéiforme ou en galette des vertèbres. Elles érodent le mur postérieur, envahissent le canal et les trous de conjugaison donnant des images assez typiques réalisant un aspect de pédicule boursouflé, vertèbre asymétrique et augmentation de l'espace inter pédiculaire.
En savoir plus

155 En savoir plus

La prise en charge des suppurations Intracrniennes  A propos de 170 cas au service de Neurochirurgie  CHU Mohamed VI Marrakech

La prise en charge des suppurations Intracrniennes A propos de 170 cas au service de Neurochirurgie CHU Mohamed VI Marrakech

Ce type d'empyème se caractérise également par la présence d'un déficit crural ou une paraplégie [27]. b. Selon la localisation : Les empyèmes de la fosse cérébrale postérieure, exceptionnels, représentent 1,5% des suppurations intracrâniennes [95], sont fréquemment dus à une otite moyenne chronique négligée [32,35], ils ont en général une évolution rapidement défavorable [27,32,96], ils se manifestent par des signes moins spécifiques qu'au cours des empyèmes supra tentoriels, avec souvent l'absence des signes neurologiques focaux [19,26,34,62], Ils ont représenté 12 cas sur 699 (soit 2%) rapportés dans la série de NATHOO et coll. [35], dont 25% sont décédés. TEWARI et coll. [61] ont également rapporté 2 cas sur 45, pour HILMANI [64] cette localisation a été retrouvée dans 10% des cas. Ce type d'empyème a été également vu chez 5 patients dans notre série et dont l'origine était otogène.
En savoir plus

214 En savoir plus

Profil clinique et therapeutique des anemies par carence en fer : prise en charge par le service d'hematologie du chu mohamed VI

Profil clinique et therapeutique des anemies par carence en fer : prise en charge par le service d'hematologie du chu mohamed VI

              L’anémie carentielle est définie selon l’OMS par un état pathologique dans lequel la teneur du sang en hémoglobine est devenue anormalement faible suite à une carence à un ou plusieurs nutriments essentiels. L’anémie par carence martiale est l’anémie la plus répandue dans le monde avec 2.15 milliards de personnes atteintes selon l’OMS [1] ; c’est un problème de santé public majeur dans le monde et particulièrement dans les pays en voie de développement de part sa fréquence et les conséquences physiques socio-économiques et intellectuelles liées à cet état [2]. L’anémie ferriprive est une pathologie dont les facteurs de risque sont connus ce qui rend possible sa prévention. Chez le sujet adulte, l’anémie est souvent liée à une perte chronique d’origine souvent gynécologique chez la femme et digestive chez l’homme. Chez l’enfant, il s’agit surtout d’une carence d’apport. Au Maroc, la prévalence de l’anémie ferriprive est de 37.2% chez les femmes enceintes et 31.6% chez les enfants âgés de 6 mois à 5 ans [2].
En savoir plus

140 En savoir plus

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

d’acier de 11mm avec un mandrin mousse. Après introduction de l’optique de 30°, on découvre dans la direction caudale, au-delà du poumon affaissé, la coupole diaphragmatique. On introduit par l’espace intercostal sous contrôle optique une canule, à deux travers de doigts dans le sens ventral de la vertèbre fracturée dessinée (le plus souvent D12/ L1) pour garantir la position intra- thoracique correcte du trocart suivant. On ouvre à cet endroit un accès par trocart à 11mm de diamètre. Pour que la visibilité ne soit pas gênée pour la radioscopie intra-opératoire, on utilise un trocart à chemise plastique.On place dans l’espace intercostal sus-jacent un autre trocart plastique de 11 mm, à la même distance de la colonne vertébrale. Puis, dans l’espace intercostal sous-jacent, un peu plus loin dans le sens ventral de la colonne vertébrale, le quatrième accès par trocart de 11mm. Il se trouve au point le plus profond du récessus phréno-costal. On repousse, pendant que l’on fait pénétrer ce trocart, la coupole diaphragmatique dans la direction caudale avec un porte-tampon de préparation pour élargir l’interstice costo-diaphragmatique.
En savoir plus

241 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des tuberculomes crbraux : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI

La prise en charge neurochirurgicale des tuberculomes crbraux : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI

Figure 31 : Fond d’oeil objectivant des nodules de Bouchut (19) IX. LES FORMES CLINIQUES : Les tuberculomes peuvent siéger n'importe où dans le cerveau d’où la non spécificité de sa symptomatologie (41). Classiquement, la localisation a plutôt tendance à être sous-tentorielle chez l'enfant, sus-tentorielle chez l'adulte (65). Les localisations les plus fréquentes sont : les hémisphères cérébraux, le cervelet, le tronc cérébral et le chiasma optique. D'autres localisations plus rares à savoir : tubercules quadrijumeaux, corps calleux, amygdales cérébelleuses, plexus choroïdes, région hypophysaire, ventricules, espace sous-dural (41). II faut souligner la possibilité de double localisation supra et sous-tentorielle (80).
En savoir plus

199 En savoir plus

Prise en charge du mal de pott dans le service de neurochirurgie au CHU Mohamed VI à Marrakech

Prise en charge du mal de pott dans le service de neurochirurgie au CHU Mohamed VI à Marrakech

2- Rappel physiopathologique : Š Mode de dissémination : La tuberculose vertébrale fait intervenir principalement une dissémination par voie hématogène, à partir d’un foyer primaire qui est le plus souvent pulmonaire. Une dissémination par voie lymphatique à partir de lésions rénales ou pleurales a été suggérée (7,8).Le disque intervertébral (DIV) n'étant plus vascularisé après l'age de 7 ans, et donc chez l'adulte la tuberculose vertébrale débute par la localisation du bacille de Koch (BK) au niveau de l’os spongieux vertébral par voie hématogène. Pour expliquer la spondylodiscite, on a souvent avancé l'argument selon lequel c'est la même branche artérielle qui vascularise les régions adjacentes des corps vertébraux sus et sous jacents au DIV. Actuellement on pense que la spondylodiscite tuberculeuse débute dans la région sous chondrale antérieure d’un seul corps vertébral, à sa partie adjacente au DIV, soit dans la partie supérieure ,soit dans la partie inférieure du corps vertébral (7,8,9) .
En savoir plus

127 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

Prise en charge des traumatismes hpatiques : Exprience du CHU Mohamed VI, Marrakech

Ces hématomes centro-hépatiques sont en général surveillés sans traitement chirurgical [111]. b. Hématome sous-capsulaire : L’hématome sous capsulaire constitue très rarement une indication opératoire, même lorsqu’il atteint un volume impressionnant. Sa rupture impose un geste d’hémostase par suture, coagulation ou application de colle biologique. Quand il est non rompu, une surveillance suffit. Il peut être responsable d’une ischémie du parenchyme par compression excessive. Elle se manifeste par une augmentation importante des alanine-aminotransférases (ALAT) et aspartate- aminotransférases (ASAT). Elle doit conduire à l’intervention de décompression-hémostase. Il peut aussi réaliser un véritable syndrome de Budd-Chiari par une compression cave et ou par torsion des veines sus-hépatiques à leur confluence [112].
En savoir plus

153 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Le siège primitif de la tumeur est le poumon dans 44% des cas, les seins 10% des cas, le tube digestif 7% des cas, le rein 6% des cas, le mélanome 5% et d’origine inconnue 15% des cas (53) La localisation des lésions est de 80% en sus-tentorielle et 20% (53) en sous- tentorielle, dans notre étude 100% des métastases étaient en sus-tentorielle. Les métastases se situent le plus souvent dans l’épaisseur du parenchyme, à la jonction entre substance grise et substance blanche. Cependant les localisations profondes ou léptoméningées ne sont pas exceptionnelles, en particulier dans les cancers mammaires. Du fait de la dissémination métastatique par voie artérielle, la localisation se fait volontiers au voisinage de la scissure sylvienne, en particulier en fronto-pariétal. Elles donnent l’aspect d’un nodule bien circonscrit dur ou mou nécrosé ou hémorragique, et facilement clivable.
En savoir plus

203 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical inferieur au chu Mohamed VI

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical inferieur au chu Mohamed VI

I. ANATOMIE ET BIOMECANIQUE : A. GENERALITE (2): Le rachis a des propriétés de mobilité très importantes. Il permet 140° en flexion extension, 100° en inclinaison latérale et 180° en torsion axiale. Le rachis cervical inférieur participe pour 70% à la flexion-extension, pour 50% à l'inclinaison latérale et pour 50% à la torsion axiale. Cette mobilité est due à la sommation étage par étage des déplacements dans l'unité fonctionnelle est constituée de la vertèbre sus-jacente, de la vertèbre sous-jacente, et du segment mobile rachidien. Ce dernier est constitué de l'ensemble des structures discoligamentaires réunissant deux vertèbres entre elles. D'avant en arrière, on trouve : le ligament longitudinal antérieur (LLA), le disque intervertébral, le ligament longitudinal postérieur (LLP) les capsules articulaires, le ligament jaune ou ligamentum flavum, le ligament interépineux, le ligament surépineux et le ligament nucal. Le déplacement des vertèbres est guidé par les trois surfaces articulaires intervertébrales et leurs moyens d'union. Sur le plan anatomique, on décrit ventralement l'amphiarthrose intervertébrale, avec les plateaux intervertébraux sus et sous jacents, les uncus, le disque, le LLA, le LLP, et dorsalement des arthrodies facettaires droites et gauches avec les surfaces planes zygapophysaires crâniales et caudales, les capsules articulaires et leur
En savoir plus

124 En savoir plus

Prise en charge des grossesses extra-utérines CHU Mohammed VI

Prise en charge des grossesses extra-utérines CHU Mohammed VI

La GEU reste une pathologie fréquente partout dans le monde, elle touche surtout la femme jeune, elle est grave car elle présente une urgence fonctionnelle et parfois vitale. Ainsi une meilleure connaissance des facteurs de risque qui sont essentiellement d’une part les antécédents d’infections génitales ou la chirurgie tubaire et d’autre part le tabac, permet d’instaurer des mesures préventives, et de poser un diagnostic précoce afin que la prise en charge se fera dans des meilleures conditions de sauvegarde de la fonction tubaire.

117 En savoir plus

Le Paludisme au CHU Mohamed VI de Marrakech

Le Paludisme au CHU Mohamed VI de Marrakech

Le Paludisme au CHU MOHAMED VI de Marrakech 2 Le paludisme ou malaria, un mot dérivé du latin qui signifie <<mal air>>, est une érythrocytopathie fébrile due à un parasite, le Plasmodium , transmis à l’homme par une piqûre de moustique, anophèle femelle, infectée [1]. C’est une endémie parasitaire fréquente dans le monde. Il constitue un problème majeur de santé publique, aussi bien pour les pays d’endémie que pour les zones non-endémiques [2].

86 En savoir plus

Profil pidemiologique des couples infertiles pris en charge par le centre de FIV de CHU Mohamed VI de Marrakech

Profil pidemiologique des couples infertiles pris en charge par le centre de FIV de CHU Mohamed VI de Marrakech

Ce travail a pour objectif d’étudier le profil épidémiologique des couples bénéficiant de la fécondation in vitro (FIV) au ventre de PMA du CHU Mohammed VI de Marrakech. Nous avons réalisé une étude auprès de notre service, récoltant de façon rétrospective les dossiers des patients ayant bénéficié de techniques de fécondation in vitro, entre janvier 2017 et décembre 2018. Le nombre total des tentatives était de 119. La moyenne d’âge des patientes était de 30 ans avec des extrêmes allant de 19 à 41, et de 26ans à 59 ans avec une moyenne de 42,5 chez les patients. S’agissant des comportements à risques13% des couples sont exposés au tabagisme. L’infertilité était dans 82,4% des cas primaire et secondaire dans 17,6%. La durée d’infertilité varie entre 1 à 20 ans avec une moyenne de 6,5.L’origine de l’infertilité était masculine dans 44% des cas et féminine dans 36,2 (dont 60,6% tubaire, 15,2% insuffisance ovarienne 9,1% OPK et 12.1% d’origine endometriosique), mixte et inexpliquée dans 6,6% et 13,2% des cas respectivement.
En savoir plus

116 En savoir plus

Les mucopolysaccharidoses au CHU Mohamed VI de Marrakech

Les mucopolysaccharidoses au CHU Mohamed VI de Marrakech

Patient data were collected through an individual information file, and then processed using Microsoft Excel© software. Results: Our series includes a total of 33 patients, their age is between 3 and 20 years, with an average age of 11,5 years. The sex ratio noted is 0.65, 55% of all patients come from a related marriage. The most of the patients come from an urban environment, and have a low socioeconomic level. The most common medical history in these patients is repetitive lung and ENT infections. Patients consult on average at 4 years of age, 2 years of age and 4 years of age in MPSI, III and VI cases respectively, abdominal distension, umbilical and/or inguinal hernias or behavioural disorders are the most common reasons for consultation.
En savoir plus

176 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes crniens au CHU Mohamed VI de Marrakech exprience de 13 annes de 2002  2014 : Profil pidmiologique

Prise en charge des traumatismes crniens au CHU Mohamed VI de Marrakech exprience de 13 annes de 2002 2014 : Profil pidmiologique

La prise en charge des TC a considérablement évolué au cours de ces dernières années en prenant compte la possibilité de la survenue des lésions secondaires dont le risque est l’ischémie surajoutée. Une bonne connaissance de l’épidémiologie, la physiopathologie et les complications des traumatismes crâniens est un préalable nécessaire pour élaborer des compagnes de préventions des AVP (prévention primaire), la bonne prise en charge des TC (prévention secondaire), la gestion des séquelles et l’insertion socioprofessionnelle et familiale (prévention tertiaire). Ainsi, la connaissance du devenir de ces patients à court, moyen et à long terme, les causes et les facteurs de mortalité, vont contribuer non seulement à une meilleure évaluation des TC, mais également à révéler de nouvelles pistes de recherche pour améliorer le pronostic à court et à moyen terme de ces patients.
En savoir plus

208 En savoir plus

La mortalit nonatale au sein de service de ranimation nonatale au CHU Mohamed VI de Marrakech

La mortalit nonatale au sein de service de ranimation nonatale au CHU Mohamed VI de Marrakech

Akinyemi par exemple a trouvé que le suivi de grossesse diminuait le risque de décès néonatal de 30% (32). En effet les soins prénatals sont primordiaux dans la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale car ils permettent de dépister les grossesses à risque et de prendre en charge leurs complications précocement. Dans notre série le fait de ne pas trouver d’association entre le suivi de grossesse et la mortalité néonatale nous pousse à poser des questions sur la qualité des prestations proposées aux parturientes lors des consultations prénatales.

140 En savoir plus

Le nphroblastome : Aspects chirurgicaux au sein du service de chirurgie infantile de CHU Mohamed VI

Le nphroblastome : Aspects chirurgicaux au sein du service de chirurgie infantile de CHU Mohamed VI

Mais le fait essentiel est la présence d’un érythème télangiectasique de la face, qui se développe en ailes de papillon ; il conduit souvent à une perte des cils, et s’exacerbe après exposition solaire. Cet érythème, qui peut être très précoce, apparait en fait à un âge variable entre les premiers mois et 2 ans ; il tend à s’atténuer après la puberté. On observe également assez souvent des taches « café au lait». Des anomalies squelettiques ont été décrites, ainsi que des anomalies urogénitales (sténose urétrale ou méatique, cryptorchidie, testicules anormalement petits). Les difficultés scolaires sont fréquentes et le jugement reste enfantin et optimiste. Cependant, pour les individus qui atteignent l’âge adulte, la petite taille reste un handicap sérieux. Le déficit immunitaire accompagnant ce syndrome est variable touchant aussi bien l’immunité humorale (diminution des lgG et des IgM, IgA normales à la différence du syndrome ataxie- télangiectasie) que l’immunité cellulaire. Les réponses prolifératives lymphocytaires en présence de mitogènes sont diminuées et il existe un défaut de la fonction NK (natural killer). [22]
En savoir plus

185 En savoir plus

La prise en charge des suppurations intracrniennes  lhpital Ibn Tofail du CHU Mohamed VI (aspect pidmiologique, clinique et thrapeutique)

La prise en charge des suppurations intracrniennes lhpital Ibn Tofail du CHU Mohamed VI (aspect pidmiologique, clinique et thrapeutique)

enzymes protéolytiques libérées par les polynucléaires neutrophiles dans le pus. Le pic d’acides aminés ne doit pas être confondu avec un pic de lipides centré également à 0,9 ppm parfois présent en cas de tumeur maligne. D’autres métabolites sont retrouvés au sein des abcès mais ne sont pas spécifiques ; le lactate est un marqueur de la glycolyse anaérobie, le succinate et l’acétate traduisent le métabolisme bactérien. La région d’intérêt doit être placée dans la zone de nécrose ; la taille d’un voxel en Spectroscopie (égale au moins à 2 cm3) ne permet d’explorer que des abcès déjà assez volumineux. Les caractéristiques spectrales disparaissent en cas de mise en route d’une antibiothérapie ce qui restreint l’intérêt de la Spectroscopie [150].
En savoir plus

197 En savoir plus

La prise en charge mdico-chirurgicale des volvulus du sigmode sur dolichoclon au service de chirurgie viscrale du CHU Mohamed VI, Marrakech

La prise en charge mdico-chirurgicale des volvulus du sigmode sur dolichoclon au service de chirurgie viscrale du CHU Mohamed VI, Marrakech

Touré et al ont rapporté 50 cas traités à Dakar, dont 13 avaient bénéficiés d’une colectomie idéale, la mortalité était lourde (31%) liée aux complications sévères de ce type d’approch[r]

129 En savoir plus

Show all 8985 documents...

Sujets connexes