Haut PDF Prise en charge des fractures de la palette humérale chez l'adulte

Prise en charge des fractures de la palette humérale chez l'adulte

Prise en charge des fractures de la palette humérale chez l'adulte

RESUME Les fractures de la palette humérale sont relativement rares chez l’adulte. Leur pronostic est souvent bon, mais elles peuvent mettre en cause la fonction du coude. Le traitement repose principalement sur la chirurgie de reconstruction par ostéosynthèse. Notre travail porte sur 50 cas de fractures de la palette humérale au service de traumato orthopédie (A) du CHU Mohammed VI de Marrakech, sur une période de 05 ans, allant de 2005 à 2010. Le but de notre étude était d'analyser les résultats en fonction de type de la fracture et du traitement entrepris.
En savoir plus

114 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des fractures de la diaphyse fémorale chez l'adulte

Prise en charge chirurgicale des fractures de la diaphyse fémorale chez l'adulte

Il permet de transformer le canal médullaire de son aspect initial de sablier en un cylindre de calibre uniforme sur la plus grande longueur possible. Cela autorise l'enclavement transversal du clou sur une distance plus importante dans les deux fragments proximaux et distaux. Ainsi est rendue possible l'ostéosynthèse de fracture ne siégeant pas uniquement dans la portion rétrécie du canal médullaire. Une étude menée par KEMPF [110] montre que l'alésage autorise également l'implantation de clous de diamètre plus important. La résistance d'un cylindre creux est proportionnelle à la puissance 4 de son diamètre. Duparc [121] a démontré que l'utilisation d'un clou de gros diamètre plus solide permettrait également d'obtenir un meilleur alignement, mais il expose au risque de fractures iatrogènes per opératoires. Les inconvénients de l'alésage sont la destruction de la vascularisation endo-médullaire, l'augmentation de la durée de l'intervention, les incidents per opératoires.
En savoir plus

126 En savoir plus

Prise en charge et rééducation des fractures du condyle mandibulaire de l'adulte : revue bibliographique

Prise en charge et rééducation des fractures du condyle mandibulaire de l'adulte : revue bibliographique

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

117 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes de l'urètre postérieur dans les fractures du bassin chez l'homme adulte : comparaison du réalignement endoscopique précoce versus urétroplastie différée

Prise en charge des traumatismes de l'urètre postérieur dans les fractures du bassin chez l'homme adulte : comparaison du réalignement endoscopique précoce versus urétroplastie différée

Dans notre étude, au terme de la prise en charge urologique globale, le retour à une miction normale dans notre étude semble plus long chez les patients ayant eu un REP (de 96 jours en moyenne) par rapport à ceux ayant eu une UD. Le parcours des patients développant une sténose après REP pourrait être rallongé, d’une part par le fait que la sténose apparaitrait plus tardivement, et d’autre part par la stratégie thérapeutique dont on essaierait de limiter le caractère invasif, en privilégiant l’urétrotomie interne notamment.
En savoir plus

67 En savoir plus

Efficacité et innocuité de l'anesthésie intra-focale dans la prise en charge initiale des fractures déplacées de l'extrémité inférieure du radius chez l'adulte : une revue systématique de littérature

Efficacité et innocuité de l'anesthésie intra-focale dans la prise en charge initiale des fractures déplacées de l'extrémité inférieure du radius chez l'adulte : une revue systématique de littérature

D/ Analyse de la revue systématique de littérature incluse Handoll (21) avait inclus 18 essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés. L'objectif de son travail était de synthétiser les preuves de l'efficacité relative des principales méthodes d'anesthésie utilisées pour la prise en charge des fractures distales du radius chez les adultes. Neuf essais de sa revue concernaient l'AIF, dont huit avaient déjà été inclus au terme de notre recherche et ont été analysés précédemment. Un essai avait été exclu lors de la deuxième étape de sélection (texte complet en langue allemande).
En savoir plus

93 En savoir plus

Intérêt de l'ostéosynthèse dans le traitement des fractures complexes de la palette humérale chez l'adulte

Intérêt de l'ostéosynthèse dans le traitement des fractures complexes de la palette humérale chez l'adulte

L’étude sommaire des contraintes exercées sur l’extrémité inférieure de l’humérus permet de déterminer les conditions mécaniques les plus favorables lors d’une ostéosynthèse. Le coude est une articulation non portante, qui combine entre mobilité et motricité. +En outre, une limitation de l’amplitude du mouvement de flexion extension du membre supérieur est toujours grave de conséquences, d’où l’intérêt d’une maîtrise parfaite de la biomécanique articulaire pour bien guider la kinésithérapie ; complément indispensable de tout traitement des fractures de l’extrémité inferieure de l’humérus.
En savoir plus

157 En savoir plus

Fractures de la palette humérale traitées par arthroplasties de coude type Coonrad Morrey® : à propos de 12 cas

Fractures de la palette humérale traitées par arthroplasties de coude type Coonrad Morrey® : à propos de 12 cas

Proust et al 45 en 2007, ont opéré 34 patients (36 fractures) d’âge moyen 78 ans par ostéosynthèse pour le traitement de fractures de type C de l’AO. A 35 mois de recul moyen, seul 58% des patients présentaient un résultat satisfaisant. L’arc de mobilité moyen en flexion-extension s’étendait de 38° à 116°. Le taux de complications était de 56%, avec 9 cas de pseudarthroses et 4 défaillances de matériel. Dans notre série, 6 patients ont été opérés dans un contexte de fracture récente type C de l’AO, et revus en consultation. Leur âge moyen était de 76,5 ans. Le recul moyen était de 57 mois. Leur arc de flexion-extension s’étendait de 18° à 131°. 4 patients présentaient un MEPS jugé excellent (93 points). Deux complications sont à déplorer. Il s’agit d’un hématome n’ayant pas nécessité de geste pour un patient, et d’une fracture descellement de la pièce ulnaire humérale reprise chirurgicalement par changement de la pièce humérale. Par la suite, la pièce ulnaire se descellera. Face à une population comparable à la nôtre, cette série d’ostéosynthèse semble présenter des résultats cliniques inférieurs aux nôtres. Les complications semblent également plus fréquentes mais leurs prises en charge ne sont pas comparables.
En savoir plus

59 En savoir plus

Fractures de la diaphyse humérale traitées par l'enclouage centromédullaire verrouillé : à propos de 25 cas

Fractures de la diaphyse humérale traitées par l'enclouage centromédullaire verrouillé : à propos de 25 cas

En raison des implications chirurgicales, il faut rappeler l’état du canal médullaire. 3. Le canal médullaire : La diaphyse humérale est vrillée sur son axe comportant une section proximale cylindrique qui tend à s’effacer à la partie distale pour constituer les deux piliers de la palette humérale de structure compacte et triangulaire. De Mourgues [12] a mesuré chez l’adulte les diamètres endomédullaires transversaux et sagittaux qui sont respectivement de l’ordre de 18 et 17 mm au 1/3 proximal, 12 et 11 mm au 1/3 moyen et 8,5 et 9 mm au 1/3 distal. On conclu donc que la cavité médullaire présente un rétrécissement progressif proximo-distal parfois très marqué. Elle est globalement rectiligne dans le plan frontal mais elle présente une double courbure dans le plan sagittal et la courbure distale dirigée vers l’avant est la plus marquée. L’alésage a pour but d’unifier le diamètre intramédullaire (Figure n°23).
En savoir plus

104 En savoir plus

La prise en charge de la chirurgie de l'obésité chez l'adulte

La prise en charge de la chirurgie de l'obésité chez l'adulte

Carence en vitamine D La vitamine D est liposoluble, elle a donc besoin de lipides pour être absorbée au niveau du jéjunum et de l’iléon. Le BPG et la DBP, en shuntant une partie du grêle, entravent l’absorption des graisses et par conséquent celui de la vitamine D qui elle-même aggrave la malabsorption calcique. Les déficits en calcium s’expliquent également par un déficit d’apport (favorisé par une intolérance au lactose), et une diminution de l’absorption liée à l’exclusion, par les procédures chirurgicales, des zones d’absorption majoritaire que sont le duodénum et le jéjunum proximal. Par ailleurs, un mécanisme compensatoire s’ajoute à cette malabsorption vitamino-calcique : le manque relatif en calcium induit une augmentation de production de PTH (parathormone) par les parathyroïdes, ce qui induit une hyperparathyroïdie secondaire (30 à 40 % des patients après bypass) à l’origine d’une augmentation du relargage calcique à partir de l’os. La conséquence est la déminéralisation du squelette osseux avec un risque accru de fractures pathologiques. Coates et al., ont étudié les marqueurs du turn-over osseux : ils étaient significativement augmentés 9 mois après bypass avec une densité minérale osseuse réduite, notamment au niveau de la hanche et du col fémoral et une augmentation du risque d’ostéoporose. L’ostéopénie peut également s’expliquer par la baisse de la leptinémie et la diminution de la conversion des androgènes en oestrone, en relation avec la perte de tissu adipeux lors de l’amaigrissement (116) (118) (117).
En savoir plus

163 En savoir plus

La terrible triade du coude : prise en charge chirurgicale lors de
fractures non reconstructibles de la tête radiale

La terrible triade du coude : prise en charge chirurgicale lors de fractures non reconstructibles de la tête radiale

- La coronoïde, responsable de la stabilité antéro-postérieure en extension. Elle est également le lieu d’insertion du point d’angle capsuloligamentaire antéromédial. Le coude a donc une stabilité antéropostérieure assurée avant tout par la forme des surfaces articulaires humérale inférieure et ulnaire supérieure responsables d’une articulation de type charnière. La stabilité frontale en varus-valgus, tant en flexion qu’en extension, est assurée par une combinaison des structures osseuses et ligamentaires, ligament collatéral médial puis tête radiale pour le valgus ; olécrâne, apophyse coronoïde, puis ligament collatéral latéral pour le varus. L’articulation du coude nécessite aussi le maintien d’une limitation de la stabilité rotatoire le long de l’axe de l’ulna (en pronosupination), dont le facteur principal est la rotation externe de l’articulation huméroradiale peu contrainte. Cette stabilité est assurée par le complexe ligamentaire latéral composé du ligament annulaire et du ligament collatéral latéral.
En savoir plus

32 En savoir plus

Fractures de la palette humérale expérience du service de traumatologie B

Fractures de la palette humérale expérience du service de traumatologie B

-Montrer les difficultés de la prise en charge. -Evaluer les résultats de notre série. II. METHODES : Pour chaque patient inclus dans cette série, une fiche d’exploitation a été établie. Les données recueillies portaient sur le profil des patients (âge, sexe, antécédents), le côté atteint, le type de fracture en se basant sur la classification de Muller et Allogower selon l’association d’ostéosynthèse (AO), les lésions associées, l’attitude thérapeutique, le délais opératoire, les complications et le résultat fonctionnel final qui a été obtenu en se basant sur le score de performance de la Mayo Clinic.[3]
En savoir plus

116 En savoir plus

Prise en charge de la dépression chez l'adolescent

Prise en charge de la dépression chez l'adolescent

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

104 En savoir plus

Tabagisme : prise en charge chez les étudiants

Tabagisme : prise en charge chez les étudiants

En conclusion, un certain nombre de dimensions de la personnalité semblent donc émerger comme facteurs de risque de l'initiation et du maintien du tabagisme, en lien avec le développement de la dépendance, plus particulièrement les dimensions de recherche de sensations, recherche de nouveautés et plus récemment la dimension de neuroticisme qui semble de plus en plus apparente dans les pays où la pression sociale à l'arrêt est plus forte. L’image du tabagisme dans certaines sociétés ayant subi une forte déconsidération sociale et politique depuis quelques années, en particulier aux États-Unis, il s’ensuit que la population des fumeurs elle-même a évolué et que des différences individuelles se sont accentuées dans ces pays. Par ailleurs, l'association entre tabagisme et certains troubles psychopathologiques, en particulier la dépression, continue d'émerger d'études de pays différents. Il devient ainsi nécessaire de tenir compte de ces facteurs de personnalité et des associations avec des troubles psychiatriques pour adapter les prises en charge et les messages en fonction des populations. Une controverse générale est à cette occasion apparue dans les politiques de prévention aux États-Unis : le tabagisme doit-il être approché comme un problème général de santé, adressant des messages généraux à tout le monde ou faut-il cibler certaines populations que l'on suppose plus à risque de développer une dépendance ou qui présentent des troubles psychopathologiques pour adresser des messages plus spécifiques tout en mettant en place des stratégies d’intervention qui leur sont appropriées. Il ne nous semble cependant pas que les deux attitudes s'excluent mutuellement. La reconnaissance que certains individus pourraient être plus susceptibles que d'autres de devenir dépendant et d'avoir plus de difficultés à s'arrêter devrait servir en effet à informer sur ce risque plus grand sans exclure pour autant des politiques véhiculant des messages plus généraux de prévention et d'information sur les méthodes d'aide à l'arrêt disponibles. Par ailleurs, les mesures de prévention primaire devraient être renforcées non seulement vis-à-vis des jeunes qui ne fument pas, mais aussi chez ceux qui viennent de commencer à fumer. En effet, le passage est très rapide de l’expérimentation occasionnelle, où le sujet ne se sent pas concerné, ni même menacé par le phénomène de dépendance, à un tabagisme régulier. Si le fait même de ne fumer qu’occasionnellement double le risque de devenir fumeur à l’âge adulte, on a suggéré que même de très courtes périodes d’arrêt permettent de diminuer ce risque (Chassin et coll., 1990). Dans le champ de l'aide à l'arrêt, il semble judicieux de tenir compte des différents niveaux de motivation des sujets, tels que les a modélisés par exemple Prochaska, en lien avec ces facteurs de risque, dans l'objectif de différencier les messages de prévention et les prises en charge.
En savoir plus

235 En savoir plus

Prise en charge des fractures du cotyle. État des lieux‎ : à propos d'une série de 92 cas

Prise en charge des fractures du cotyle. État des lieux‎ : à propos d'une série de 92 cas

Le traitement orthopédique est indiqué si le déplacement de la fracture est inférieur à 5 mm. Les indications du traitement chirurgical concernent les fractures non congruentes ou instables avec un déplacement articulaire supérieure à 5 mm [26]. En effet, la congruence articulaire initiale est une valeur importante à prendre en compte pour l’indication chirurgicale. Un moyen pour la quantifier consiste à mesurer le « roof arc angle » sur les radiographies de bassin de face, de ¾ alaire et de ¾ obturateur en traçant une ligne verticale passant par le centre de la tête fémorale et une ligne tangente au rebord cotyloïdien restant en continuité avec l’aile iliaque jusqu’à la sacro iliaque. La tolérance de la somme des 3 angles étant de 50% de surface cotyloïdienne restante pour parler de bonne congruence articulaire globale, un « roof arc angle » médial, antérieur et postérieur respectivement inferieur à 38°, 43° et 53° entraine une indication chirurgicale car le risque d’instabilité devient majeur [27] (photo 1 en annexe). Très peu de patients dans notre étude ont bénéficié de ces 3 radios. Aujourd’hui, le bilan aux urgences n’inclut plus systématiquement ces trois incidences radiologiques qui, par ailleurs, sont douloureuses à réaliser pour le patient. Il serait peut-être opportun de vérifier la faisabilité et la fiabilité de mesures angulaires correspondantes réalisées à partir de l’examen tomodensitométrique initial.
En savoir plus

50 En savoir plus

L'hirsutisme chez la femme et sa prise en charge

L'hirsutisme chez la femme et sa prise en charge

14 II. 4. Classification des poils corporels On différencie les poils corporels humains en fonction de l’influence androgénétique. Les poils testoïdes n’apparaissent normalement que chez l’homme car ils sont sollicités par des taux d’androgènes puissants. Ils concernent les poils de la barbe, des oreilles, de la partie supérieure de la pilosité pubienne jusqu’à l’ombilic. Les poils ambosexuels (poils axillaires, situés au niveau de la partie inférieure de la pilosité pubienne et du visage) sont aussi androgéno-dépendants mais apparaissent avec des taux très bas dans les deux sexes à la puberté. Enfin, on distingue les poils constitutionnels (très peu sensibles aux androgènes) qui sont les sourcils, les cils, les cheveux, les poils des jambes et des avant- bras. [8]
En savoir plus

94 En savoir plus

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Résumé Objectif : Le but de notre étude est d’évaluer le profil des fractures ouvertes de jambe chez l’enfant sur les plans épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif dans la région de Marrakech. Patient et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective incluant les enfants pris en charge au service de traumatologie orthopédie pédiatrique du CHU MOHAMMED VI de Marrakech entre Janvier 2009 et Décembre 2013. Résultats et discussion : quatre-vingt-trois enfants sont inclus, les garçons représentent 78,3 %, la moyenne d’âge est de 8,75 ans, les accidents de la voie publique (AVP) sont incriminés dans 83,1 % des cas, les fractures à trait simple sont les plus fréquentes (83 %), le traitement était orthopédique dans 68,6 % des cas, la fermeture cutanée était primaire dans 79,5 % des cas, le recours aux lambeaux et greffes cutanées était nécessaire respectivement dans 10,8 % et 9,6 %. Le délai moyen de consolidation chez les enfants âgés de plus de 12 ans et ceux âgés de moins de 12 ans était respectivement de 14,8 semaines et 12,3 semaines, 12 % des enfants ont eu un retard de consolidation. Trente enfants sont suivis au long court, les séquelles étaient comme suit : déformation osseuse chez un enfant, raideur articulaire chez 3 enfants, restriction des activités sportives chez 6 enfants, l’évaluation globale est jugée bonne dans 63,4% des cas. Conclusion : La prédominance masculine est constante dans toutes les études, la principale cause des fractures ouvertes de jambe sont les AVP, le traitement
En savoir plus

113 En savoir plus

Intervention permettant une meilleure prise en charge des autosoins par la clientèle adulte de chirurgie intestinale

Intervention permettant une meilleure prise en charge des autosoins par la clientèle adulte de chirurgie intestinale

5 patients, les complications possibles et leur capacité à prendre en charge leurs autosoins avant et après l’intervention. De plus, des données sociodémographiques ont apporté des arguments supplémentaires en faveur d’une révision de l’enseignement (contenu et forme) donné à la clientèle en chirurgie colorectale à HMR. Il faut souligner que cet hôpital se situe dans le secteur est de Montréal. Dans ce secteur, 40 % de population est âgée de 50 ans et plus, dont 41 % provient de la population immigrante de Saint-Léonard et Saint-Michel et présente un niveau de littératie très variée (Territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint- Michel, 2008). Indéniablement, certaines caractéristiques sociodémographiques doivent être prises en compte dans l’enseignement puisqu’elles influencent la capacité de certaines personnes à bien comprendre la chirurgie, les autosoins, etc., ou du moins elles peuvent expliquer les difficultés d’apprentissage que plusieurs éprouvent dans la préparation de leur chirurgie et des autosoins à faire.
En savoir plus

102 En savoir plus

Concordance entre les interventions de l’infirmière et de médecins spécialistes dans la prise en charge des fractures de fragilisation

Concordance entre les interventions de l’infirmière et de médecins spécialistes dans la prise en charge des fractures de fragilisation

72 prévalence (référence au spécialiste lorsque nécessaire, décider d’effectuer des examens supplémentaires lorsque nécessaire, être capable de voir une condition majeur lorsqu’il y en a une, etc.). L’ICS ou l’IP sont les professionnels qui vont interagir avec les médecins afin de répondre aux besoins spécifiques de certains patients en plus de vérifier que toutes les informations pertinentes soient bien répertoriées. Tout cela en dirigeant l’équipe des soins de première ligne. Il importe donc d’avoir des aptitudes administratives, de coordination, d’autonomisation, une grande expérience en soins cliniques, d’éducateur et de consultant. L’AIIC décrit l’IP comme une infirmière avec des compétences supérieures pour effectuer la prise en charge de certains problèmes de santé (peut interpréter un test clinique, poser un diagnostic ou émettre des ordonnances) [25]. D’autres auteurs mentionnent l’utilité d’une IP dans un programme de prévention des fractures subséquentes [82, 104]. Les deux professionnels (ICS et IP) seraient donc à considérer pour cette prise en charge, mais l’ICS semble plus appropriée pour ses aptitudes d’organisation, à diriger un groupe ou de consultation. Il convient de mentionner que les infirmières en charge de l’intervention auprès des patients dans le cadre de cette étude sont des infirmières cliniciennes, c’est-à-dire titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières. Toutefois, ces dernières travaillent dans un cadre de recherche où des habiletés et aptitudes de plus haut niveau sont nécessaires pour plusieurs projets de recherche à la fois. Nous pensons donc qu’une infirmière certifiée pour des soins généraux (avec diplôme collégial) peut effectuer la prise en charge des patients dans un service de liaison pour fracture si elles sont coordonnées par une infirmière spécialisée, de préférence l’ICS.
En savoir plus

190 En savoir plus

Place du médecin généraliste dans la prise en charge du patient diabétique adulte sous pompe à insuline

Place du médecin généraliste dans la prise en charge du patient diabétique adulte sous pompe à insuline

de la mise sous pompe à insuline, il était intéressant de comprendre la place occupée par le médecin généraliste, acteur central du parcours de soins français, dans cette prise en charge (ressenti et implication). Le point de vue des patients sous pompe à insuline était étudié et mis en relation avec celui des médecins de famille, pour aboutir Matériel et Méthode. Une étude descriptive quant aux pratiques et au ressenti des médecins et des patients sous pompe à insuline était réalisée en 2018, sur le territoire de santé Caux-Maritime. 137 médecins généralistes étaient inclus, tous inscrits sur une liste de formation médical
En savoir plus

100 En savoir plus

Prise en charge des fractures de l'anneau pelvien‎ : état des lieux, à propos d'une série de 34 cas

Prise en charge des fractures de l'anneau pelvien‎ : état des lieux, à propos d'une série de 34 cas

Pour Tonetti [18], le traitement fonctionnel peut être proposé pour les lésions B1 et B2 sauf si l’instabilité postérieure est majeure. Burgess et al [19] ainsi que Tile [20] à propos de 494 patients, ont confirmé l’intérêt du traitement fonctionnel, étendant même les indications aux fractures B3, mais excluant les lésions spécifiques en ‘open book’ très déplacées. Höch et al [21], dans une revue de la littérature et dans une étude rétrospective de 71 fractures B2 suivi sur 1 an, ne retrouvaient pas de différence entre une prise en charge chirurgicale et une prise en charge fonctionnelle sur la qualité de vie et les douleurs. De plus, les complications du groupe traité chirurgicalement s’avéraient plus importantes. Hagen et al [22], dans une étude rétrospective de 123 fractures B1 ou B2 peu déplacées et traitées fonctionnellement ou de types B1 et B2 déplacées de plus de 10 mm et opérées, ne retrouvaient pas de différence entre les deux groupes en termes de douleurs et d’utilisation de morphiniques. Nous n’avons opéré qu’une seule fracture B2 très déplacée pour une patiente jeune susceptible de présenter ultérieurement une dystocie. Cette indication correspondait à celle de Höch [21]. Enfin, pour Tonetti [18], lorsqu’une indication chirurgicale est posée pour les fractures B1 et B2, la prise en charge chirurgicale de la lésion antérieure corrige la lésion postérieure.
En savoir plus

43 En savoir plus

Show all 10000 documents...