Haut PDF Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques en milieu de réanimation   - 41 - a. les indications du traitement chirurgical Parmi les indications consensuelles d’intervention chirurgicale figurent le drainage ventriculaire d’une hydrocéphalie aiguë, les hématomes lobaires liés à une rupture d’anévrisme, les patients jeunes ayant une hémorragie superficielle et des signes d’engagement et les hémorragies cérébelleuses avec signes de compression du tronc cérébral. Dans cette dernière indication, il est montré qu’une localisation vermienne ou une hydrocéphalie aiguë à l’admission sont des facteurs indépendants d’aggravation neurologique [67]. Les patients ayant ces signes sur le scanner, à fortiori lorsqu’il existe des troubles de la conscience ou une hypertension artérielle sévère, doivent être surveillés de manière très étroite car l’aggravation est souvent très rapide et peut nécessiter une intervention neurochirurgicale en urgence. Celle-ci améliore souvent de manière spectaculaire l’état neurologique des patients et s’accompagne de séquelles neurologiques souvent mineures.
En savoir plus

93 En savoir plus

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux au service de réanimation de l’hôpital militaire Avicenne

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux au service de réanimation de l’hôpital militaire Avicenne

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux au service de réanimation à L’hôpital Militaire Avicenne, Marrakech   - 46 - Les anomalies caractéristiques du liquide céphalorachidien en cas d’hémorragie méningée sont un liquide uniformément rouge (rosé), incoagulable dans les différents tubes, un surnageant xanthochromique après centrifugation avec pigments sanguins (à partir de la 12eheure), des érythrocytes en nombre abondant, un rapport érythrocytes/ supérieur à celui du sang [1, 60].

105 En savoir plus

Mise en place de la filière de thrombectomie mécanique pour la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux ischémiques sur le centre hospitalier de la côte basque : retour sur les six premiers mois de fonctionnement de la filière

Mise en place de la filière de thrombectomie mécanique pour la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux ischémiques sur le centre hospitalier de la côte basque : retour sur les six premiers mois de fonctionnement de la filière

d’Assistance aux Victimes (VSAV) du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), Service Médical d’Urgence et de Réanimation (SMUR) terrestre ou héliporté,... L’envoi d’une équipe SMUR peut permettre de gagner du temps sur les prélèvements sanguins (hémostase, glycémie...), sur la réalisation d'un électrocardiogramme (ECG), sur le recueil des antécédents (et des éventuelles contre-indications à certaines thérapeutiques...) ou encore permettre de « corriger » certains diagnostics voire d’administrer des traitements immédiats comme dans le cadre d'une hypoglycémie. S’il peut donc être une facilité en cas de doute de la part du régulateur, ce choix ne doit en aucun cas retarder la prise en charge et n’est réellement nécessaire qu’en cas de trouble de la vigilance, de détresse respiratoire ou
En savoir plus

119 En savoir plus

Épidémiologie des accidents vasculaires cérébraux associés à la grossesse : revue systématisée de la littérature

Épidémiologie des accidents vasculaires cérébraux associés à la grossesse : revue systématisée de la littérature

Résultats : 35.845 cas ont été analysés au travers de 37 études. L’incidence des AVC associés à la grossesse était de 26,4/100.000 grossesses, avec un taux de mortalité de 11%. Les AVC étaient hémorragiques dans 53% des cas. Ceux-ci étaient fréquemment associés à un désordre hypertensif de la grossesse, révélés par des céphalées, et étaient de pronostic péjoratif. Les AVC ischémiques étaient fréquemment associés aux facteurs de risque cardiovasculaires, et étaient de meilleur pronostic. Les issues fœtales étaient généralement favorables indépendamment du type d’AVC, mais avec un taux de césariennes important. Discussion : Il s’agit de la première revue de la littérature portant sur l’épidémiologie de cette pathologie. Elle permet de consolider les connaissances sur cette pathologie dont l’incidence et le pronostic semblent stables depuis plusieurs décennies malgré les progrès techniques. D’autres études seront nécessaires pour dégager des facteurs de risque et permettre une amélioration de la prévention et de la prise en charge de ces patientes.
En savoir plus

95 En savoir plus

Etude Epidémiologique Des Accidents Vasculaires Cérébraux Au Service De Neurologie De l’’EPH Ché-Gué-Vara De Mostaganem

Etude Epidémiologique Des Accidents Vasculaires Cérébraux Au Service De Neurologie De l’’EPH Ché-Gué-Vara De Mostaganem

Les AVC se répartissent en deux types : 80% sont ischémiques ; 20% sont hémorragiques .Dans les pays industrialisés les AVC représentent la première cause d’handicap ; la deuxième de démence et la troisième cause de mortalité. Les patients atteignent d’AVC ont plus de 65 ans et représentent 75% mais la survenue d’un AVC chez un sujet de moins de 45 ans n’est pas rare. En plus des problèmes médicaux aux quels ils exposent ; les AVC posent également un problème de cout [10] , il s’agit d’un problème de santé publique.
En savoir plus

53 En savoir plus

Incidence et prise en charge des accidents hémorragiques. Étude observationnelle rétrospective et analyse des pratiques aux Urgences de la Timone durant 9 mois

Incidence et prise en charge des accidents hémorragiques. Étude observationnelle rétrospective et analyse des pratiques aux Urgences de la Timone durant 9 mois

du risque d’atteintes immuno-allergiques, souvent sévères, apparaissant dans les 6 premiers mois et plus fréquemment observées qu’avec les autres AVK. Chez les patients traités par fluindione au long cours (plus de 6 mois), bien équilibrés et avec une bonne tolérance au traitement, il n’y a pas de raison de modifier le traitement. Chez les patients ayant récemment débuté un traitement par fluindione, la fonction rénale doit être surveillée régulièrement ainsi que tout signe pouvant évoquer un effet indésirable immuno-allergique de type cutané, hépatique ou hématologique. Si la prescription d’un AOD est envisagée, il convient de prendre en considération son élimination rénale et les modalités de prescription propres à chaque médicament telles que le nombre de prise, les critères de réduction de dose, les interactions médicamenteuses ainsi que les précautions d’emploi et les contre-indications.
En savoir plus

122 En savoir plus

Les accidents vasculaires crbraux ischmiques en milieu de ranimation : aspects pidmiologiques et pronostiques

Les accidents vasculaires crbraux ischmiques en milieu de ranimation : aspects pidmiologiques et pronostiques

Vue que l’hypoxémie est fréquente, l’administration systématique d’oxygène semble logique mais On peux pas recommander l’administration d’oxygène à tout les patients atteins d’infarctus cérébral car il n’a pas montrer une amélioration du devenir de l’AVC [74,75,76]. En revanche les patients doivent être monitorés en continu avec saturation, l’administration d’oxygène est proposé quand celle si est inferieur a 92%, en cas d’AVC avec coma l’intubation et la ventilation mécanique sont recommandées, il n’y a pas de mode ventilatoire ayant prouvé un meilleur devenir chez les patients souffrant d’AVC [74] ,Dans notre série une ventilation assistée était nécessaire chez 66,7% de nos patients. Le pronostic des accidents ischémiques cérébraux ventilés est sombre avec une mortalité 1 an variant de 61 à 100% [77,78].
En savoir plus

142 En savoir plus

Mise en place et retentissement de la téléthrombolyse dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques à la clinique mutualiste de Lesparre-Médoc

Mise en place et retentissement de la téléthrombolyse dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques à la clinique mutualiste de Lesparre-Médoc

En 2009, seul 26% de l’ensemble des patients victimes d’AVC étaient hospitalisés en UNV et seulement 1% bénéficiait d’une thrombolyse. Ce faible taux est principalement expliqué par un dépassement des délais autorisés pour mettre en place le traitement curatif. La clinique mutualiste du Lesparre –Médoc est située à 67 km de du CHU de Bordeaux, où se situe la plus proche UNV. Elle est suivie depuis décembre 2011 dans le cadre du plan régional des maladies neuro-vasculaires par l’Observatoire aquitain des accidents vasculaires cérébraux (ObA²). Celui-ci a pour but de décrire les populations touchées par un AVC, ainsi que la prise en charge de ces patients en phase pré, per et post-hospitalière.
En savoir plus

97 En savoir plus

Les accidents hémorragiques aux antivitamines K

Les accidents hémorragiques aux antivitamines K

En France, environ 600000 patients sont traités par AVK, soit près de 1% de la population générale [11, 12]. Cette proportion va selon toute vraisemblance, s’accroître dans les prochaines années. Une étude américaine suggérant l’augmentation d’un facteur 3 du nombre de patient sous AVK d’ici 2050 [13]. Le vieillissement de la population et l’augmentation de l’incidence des pathologies cardio-vasculaires sont la principale raison de cette évolution exponentielle [14]. Les principales indications des AVK sont la fibrillation auriculaire, la présence d’une prothèse valvulaire cardiaque et les accidents thromboemboliques veineux (thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire). Les AVK permettent de prévenir efficacement la thrombose dans chacune de ces situations avec une efficacité largement supérieure aux thérapeutiques, en particulier les agents antiplaquettaires [15].
En savoir plus

108 En savoir plus

La prise en charge des risques hémorragiques en odontologie pédiatrique

La prise en charge des risques hémorragiques en odontologie pédiatrique

La fédération mondiale de l'hémophilie travaille sur l'établissement d'un certain nombre d’outils afin de permettre de diagnostiquer les troubles de la coagulation ; certains à caractères généraux et d’autres en fonction des symptômes. Ce consensus fournit des outils d'évaluations des plus utiles dans la pratique courante. Ces outils sont des tests sous forme de questionnaires (un exemple est fourni en Annexe 1) qui permettent l'obtention d'un score hémorragique quantitatif normalisé fournissant des informations sur le dépistage des troubles de la coagulation (même légers); l'évaluation de la sévérité de la maladie; tient compte de l'hétérogénéité phénotypique, amélioration de la communication en milieu clinique.
En savoir plus

135 En savoir plus

Validité et fiabilité des questionnaires d'évaluation de la qualité de vie : une étude appliquée aux accidents vasculaires cérébraux

Validité et fiabilité des questionnaires d'évaluation de la qualité de vie : une étude appliquée aux accidents vasculaires cérébraux

La méthodologie de l'évaluation d'une pathologie ou d’une thérapeutique a évolué au cours des deux derniers siècles. Les premières évaluations étaient réalisées sur la base d'un critère quantitatif qui s'exprimait le plus souvent en termes d’espérance de vie. Aujourd'hui, la recherche médicale intègre dans ces objectifs non seulement la survie des patients, mais également leur mieux-être, ceci étant particulièrement frappant en ce qui concerne la recherche gériatrique. La prise en compte explicite de la qualité de vie pose le problème de sa définition (Baldwin, 1990 ; Bucquet, 1993 ; Patrick, 1995). La qualité de vie est en premier lieu un concept multidimensionnel. Elle recouvre "tout ce qui fait que la vie est ce qu'elle est", décrivant ainsi ce que nous appellerons un état de vie. La qualité de vie est ensuite un concept subjectif, qui comporte un jugement de valeur sur cet état de vie. On peut alors définir la qualité de vie comme la propriété d'être bon ou mauvais d’un état de vie. Son évaluation consiste donc à demander à un individu
En savoir plus

44 En savoir plus

Étude de l'efficacité et des facteurs pronostiques de la thrombectomie dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques du tronc basilaire

Étude de l'efficacité et des facteurs pronostiques de la thrombectomie dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques du tronc basilaire

En France, pour l'année 2016, l'ensemble des régimes de protection sociale ont remboursé 1,5 milliard d'euros pour la prise en charge des AVC à la phase aiguë et 2 milliards pour la prise en charge des séquelles. Entre 2012 et 2016, le taux de personnes prises en charge pour un accident vasculaire cérébral aigu a augmenté de 2,59%, avec une hausse des dépenses de 3,05%. Concernant la prise en charge des séquelles d'AVC, le taux des personnes prises en charge a augmenté de 4,48% avec un surcoût de 3,43% [52]. Le montant de la prise en charge à la phase initiale est en lien avec la sévérité clinique, allant de 5 675 e pour les AVC légers à 29 065 e pour les AVC sévères. Dans l'année suivant l'AVC, les dépenses réalisées pour un patient autonome sont de 4 233 e et de 30 977 e pour un patient avec un handicap sévère [56]. À l'ensemble de ces estimations doivent se rajouter les dépenses non médicales comme les aides à domicile et des dépenses indirectes comme l'impact sur la vie professionnelle.
En savoir plus

90 En savoir plus

Les anticoagulants oraux directs dans la prévention secondaire des accidents vasculaires cérébraux chez les patients atteints de fibrillation auriculaire

Les anticoagulants oraux directs dans la prévention secondaire des accidents vasculaires cérébraux chez les patients atteints de fibrillation auriculaire

Le risque de thrombose (sous dosage) est également à prendre en compte. Notons également d’autres effets indésirables possibles : nécrose des tissus, diarrhées, vascularite, atteinte hépatique, arthralgie, alopécie, embryopathie, manifestation immunoallergique...  Notons que le sujet âgé doit présenter une attention particulière, d’autant qu’il représente une grande part des sujets traités. La décision d'un traitement par AVK et son suivi doivent prendre en compte les risques particuliers liés au terrain : fréquence des pathologies associées et des associations thérapeutiques, fréquence et gravité des accidents hémorragiques, liés en particulier au risque de chute, risque d'altération des fonctions cognitives entraînant un risque d'erreur de prise. L'INR cible est le même que chez le sujet jeune, mais la dose initiale sera diminuée de moitié.
En savoir plus

106 En savoir plus

Duodénopancréatectomie céphalique : incidence, facteurs de risque et prise en charge de complications hémorragiques

Duodénopancréatectomie céphalique : incidence, facteurs de risque et prise en charge de complications hémorragiques

1. Préopératoire En préopératoire (Tableau 1), le nombre de femmes (HR 3.447, IC 95% 1.648-7.21, p=0.01), l’indice de masse corporel (HR 1.16, IC 95% 1.083-1.242, p<0.01) étaient significativement plus important dans le groupe où une complication hémorragique est survenue en postopératoire en analyse univariée. En revanche, l’âge, la perte de poids, la prise d’un traitement antiagrégant ou anticoagulant, les antécédents de chirurgie abdominale, le tabagisme actif, les scores ASA et Charlson ainsi que le drainage biliaire et la radio- chimiothérapie et n’ont pas été retrouvés comme associés à une hémorragie post DPC. Aucune différence concernant le bilan préopératoire n’a été retrouvé entre les deux groupes. Un traitement néoadjuvant par chimiothérapie (HR 0.2782, IC 95% 0.1063-0.7283, p<0.01) est apparu comme facteur protecteur de saignement postopératoire.
En savoir plus

93 En savoir plus

Physiopathologie, imagerie et prise en charge des anomalies vasculaires utérines

Physiopathologie, imagerie et prise en charge des anomalies vasculaires utérines

Dans les cas plus frustes, certains critères d’imagerie sont à prendre en compte afin de prédire le risque de saignement cataclysmique. Timmerman et al. (24) ont étudié la valeur prédictive d’une prise en charge invasive concernant des critères échographiques. Sur une série de 30 patientes, celles dont les AVU présentaient des PSV >0,83/s étaient plus à risque de nécessiter un traitement par embolisation. Inversement, aucune AVU qui présentait des PSV <0,39m/s n’a été traité par un geste invasif. Néanmoins, 5 patientes présentant des PSV très élevées n’ont pas nécessité de prise en charge, et ont vu une régression spontanée des lésions. De plus, il n’existait pas de différence significative des PSV moyens entre le groupe traité par embolisation et le groupe « surveillance ».
En savoir plus

63 En savoir plus

Les ligatures vasculaires dans la prise en charge de lhmorragie grave de la dlivrance

Les ligatures vasculaires dans la prise en charge de lhmorragie grave de la dlivrance

L’hémorragie du post partum reste une urgence obstétricale grave, qui constitue la première cause de mortalité maternelle au Maroc. Sa prise en charge ne cesse de faire l’objet de recommandations nationales par le Ministère de la Santé Publique. Ce travail rétrospectif, mené au sein du CHU Mohamed VI et couvrant une période six ans a permis de faire le point sur un nombre important de données, notamment celles relatives à la pratique chirurgicale des ligatures vasculaires, leur contexte et leur efficacité. L’inertie utérine s’est révélée la première étiologie de l’hémorragie grave du post partum dans cette étude suivie de rupture utérine et des défauts d’insertion placentaire.
En savoir plus

143 En savoir plus

Accidents vasculaires cérébraux reliés au transport aérien long-courrier : une étude observationnelle rétrospective au centre hospitalier universitaire de la Réunion

Accidents vasculaires cérébraux reliés au transport aérien long-courrier : une étude observationnelle rétrospective au centre hospitalier universitaire de la Réunion

A chaque patient inclus était attribué un numéro. Chaque ligne du tableur correspondait aux caractéristiques d’un même numéro. Chaque colonne correspondait à une caractéristique recherchée (exemple : HTA). Les cases étaient remplies par 0 si la caractéristique était absente, 1 si elle était présente. Pour le sexe : 0 correspondait au sexe masculin, 1 au sexe féminin. Pour le site d’hospitalisation : 0 correspondait à Saint-Denis, 1 correspondait à Saint-Pierre. Les critères quantitatifs étaient : le score NIHSS à la prise en charge (de 1 à 40), le délai pour obtenir une IRM en jours, le délai avant la thrombolyse en heures, l’âge des patients au moment de l’AVC en années. La liste des noms des patients a été supprimée une fois le recueil complété. Puis seul le recueil de données a été exploité. Ainsi il n’était pas possible de remonter au nom du patient à partir du recueil de données.
En savoir plus

62 En savoir plus

Analyse des écoulements micro-vasculaires cérébraux

Analyse des écoulements micro-vasculaires cérébraux

Mots cl´ es : Micro-circulation / rh´eologie sanguine / effet F˚ ahræus-Lindquist / cortex / viscosit´e apparente / s´eparation de phase / micro-tomographie Abstract – Cerebral micro-vasc[r]

220 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Elaboration of a Predictive Score for Cerebrovascular Accidents in Lebanon Elaboration d'un Score Prédictif des Accidents Vasculaires Cérébraux au Liban

We aim to identify stroke risk factors and symptoms in the Lebanese population and develop a score for future stroke prediction and another for stroke diagnosis at emergency.. Methods:[r]

317 En savoir plus

Accidents vasculaires cérébraux ischémiques néonatales et symptomatologie, traitement anti-épileptique, évolution en Basse Normandie, de 2005 à 2017

Accidents vasculaires cérébraux ischémiques néonatales et symptomatologie, traitement anti-épileptique, évolution en Basse Normandie, de 2005 à 2017

obstétricales sans conséquence immédiate. Il n’a aucun antécédent familial. L’examen clinique et notamment moteur est normal entre les crises [1,15–17]. 1.1.6. Principes de prise en charge Des recommandations nationales sont disponibles depuis octobre 2017. Le transfert est recommandé en urgence vers une unité de soins intensifs néonatale dès la moindre suspicion clinique de convulsions. Un bilan biologique à la recherche d’une cause traitable (infection, désordre ionique, hypoglycémie), un électroencéphalogramme (EEG) (orientation diagnostique) et une échographie transfontanellaire (ETF) (diagnostic différentiel) sont à réaliser en urgence. La confirmation diagnostic des AVCian est réalisée au mieux entre les 2 ème et 4 ème jour de
En savoir plus

64 En savoir plus

Show all 8184 documents...