Haut PDF Prévalence de l’allaitement maternel à Marrakech

Prévalence de l’allaitement maternel à Marrakech

Prévalence de l’allaitement maternel à Marrakech

II- FACTEURS INFLUENÇANT LA PRATIQUE DE L’ALLAITEMENT MATERNEL : Si l’allaitement maternel est largement désiré et adopté par les mères au Maroc et partout dans le monde, la réussite de sa poursuite reste tributaire de plusieurs facteurs. Au Maroc, les données des enquêtes nationales sur la population et la santé (ENPS 1992, Papchild 1997, EPSF 2003-04) tirent une réelle sonnette d’alarme face au déclin observé concernant la pratique de l’allaitement maternel [4]. En effet, on assiste actuellement à une tendance à la régression de cette pratique en rapport avec les progrès dans la fabrication, la commercialisation des laits industriels et le manque d’information et de sensibilisation des mères. Dans une étude réalisée à Agadir en 1996 [68], la prévalence de l’allaitement maternel était de 83,7% dont 17,7% d’allaitement partiel, Le sevrage complet survenait vers 10 mois ± 4. Dans notre étude cette prévalence est de 70.5 % dont 44 % d’allaitement partiel. La durée moyenne d’allaitement maternelle est de 9.6 mois, la médiane est de 12mois, avec un maximum de 36 mois. 34.4 % des nourrissons sont sevrés avant 6 mois et seulement 2.6 % à 2 ans.
En savoir plus

172 En savoir plus

Pratiques de l’allaitement maternel à la maternité IBN TOFAIL à Marrakech

Pratiques de l’allaitement maternel à la maternité IBN TOFAIL à Marrakech

- 7 - La supériorité du lait maternel sur le lait de vache et les substituts industriels est admise de tous et résumée dans le Slogan Anglo-Saxon devenu classique : « Breast is best». C’est ainsi beaucoup d’acteurs de santé limitent leur soutien à l’allaitement maternel à cette seule proclamation. Pourtant l’AM est la suite naturelle de la grossesse : c’est, non seulement, l’alimentation idéale du nouveau-né, mais aussi, un intense plaisir partagé par la mère et l’enfant. Ainsi le Coran le recommande pendant deux ans et il sacralise le lien lacté à tel point de considérer comme frères et sœurs des enfants ayant tété le lait de la même femme interdisant le mariage entre eux, et stipule un certain nombre de lois pour protéger les droits de la femme allaitante.
En savoir plus

127 En savoir plus

Prévalence de l’allaitement maternel sur une cohorte de 343 parturientes au sein de l’EHS Mère – Enfant de Mostaganem

Prévalence de l’allaitement maternel sur une cohorte de 343 parturientes au sein de l’EHS Mère – Enfant de Mostaganem

Parmi les causes principales des infections aigues respiratoires qui constituent la première cause de morbidité, c'est l’abandon précoce de l'allaitement maternel qui a entraîné le décès de 911enfants en 2000, aussi la faible performance de la politique d'éducation sanitaire à laquelle peut être imputée d'une part le recul de l'allaitement maternelle [2]. La durée moyenne baisse de façon alarmante : 16 mois en 1975 ; 12 mois en 1982 ; 6 mois en 1992 et 15.9% pour les nourrissons de moins de quatre mois en 2000 avec un taux urbain de 11.5% et rural de 18.8% (Est : 4.8%, centre : 15.9%, ouest : 20.7%, Sud : 21.3%). La désaffection des femmes Algérienne vis à vis de l'allaitement au sein est un phénomène relativement ancien. BELATECHE a retrouvé en 1981 seulement 35.87% de femmes allaitantes. Le pourcentage atteignant cependant 53%en 1973 [3].
En savoir plus

55 En savoir plus

Les pratiques de lallaitement maternel  la maternit du Centre Hospitalier Mohammed VI  Marrakech

Les pratiques de lallaitement maternel la maternit du Centre Hospitalier Mohammed VI Marrakech

- 2 - L’allaitement maternel (AM) est la suite naturelle de la grossesse, il permet une période de transition douce pour l’enfant et la mère où ils tissent des liens forts. Le lait maternel est, non seulement, l’alimentation idéale du nouveau-né, mais aussi, un intense plaisir partagé par la mère et l’enfant. Ainsi le Coran le recommande pendant deux ans et il sacralise le lien lacté à tel point de considérer comme frères et sœurs des enfants ayant tété le lait de la même femme interdisant le mariage entre eux, et stipule un certain nombre de lois pour protéger les droits de la femme allaitante.
En savoir plus

125 En savoir plus

Allaitement maternel : comment les médecins généralistes se positionnent-ils ? Étude qualitative auprès de 17 médecins généralistes de l'Oise

Allaitement maternel : comment les médecins généralistes se positionnent-ils ? Étude qualitative auprès de 17 médecins généralistes de l'Oise

« Il faut encore savoir ce qu‟on met dans cette consultation » « les médecins n‟ont pas le temps », « c‟est le rôle des sages-femmes de passer à domicile pour évaluer ce qui s‟y passe » « on ne les voit que pour des rhumes, ou bien plus tard après les 1 an de l‟enfant » Ces consultations dédiées seraient pourtant une piste pour prévenir et minimiser le risque de sevrage précoce d‟allaitement dont les difficultés précédant le sevrage spontané ont échappé au médecin ; dans une étude ayant porté sur 231 femmes en sortie de maternité, (42) les résultats montrent que le fait de bénéficier d‟une visite de routine au cabinet d‟un médecin formé à l‟allaitement avant les 2 semaines du post- partum permettait d‟augmenter le taux d‟allaitement exclusif à 4 semaines, ainsi que la durée totale d‟allaitement, d‟abaisser la prévalence de complications et, même si la durée d‟allaitement constatée dans le groupe intervention restait inférieure aux recommandations officielles. Cette étude montrait également qu‟une courte formation à l‟allaitement destinée aux médecins pouvait contribuer à améliorer les pratiques d‟allaitement des m res de leur client le.
En savoir plus

75 En savoir plus

Précarité et allaitement : les déterminants infuençant le choix

Précarité et allaitement : les déterminants infuençant le choix

L’allaitement maternel entraine une réduction de 36% du taux de mort subite du nourrisson. Ainsi, la morbidité et la mortalité infantile voient leur taux diminuer (41). De nombreuses observations ont montré que la dégradation de l’alimentation et certains comportements alimentaires des populations en situation de précarité engendrent une autre forme d’inégalité relative à la santé. Il y a un risque de malnutrition et on observe que la prévalence de l’obésité est plus importante (50). Or le lait maternel apporte au nourrisson une alimentation suffisante et permet à long terme de réduire le taux de surpoids et d’obésité pendant l’enfance mais aussi à l’âge adulte. Chaque mois d’allaitement diminue le risque de 4% (41). Il permet également de réduire l’incidence des diabètes de type I (diminution du risque de 30% si allaitement exclusif supérieur ou égal à 3mois) et de type II (risque diminué de 40% quel que soit le type d’allaitement maternel) (41).
En savoir plus

95 En savoir plus

Allaitement ou préparations infantiles : le point en 2010

Allaitement ou préparations infantiles : le point en 2010

En ce qui concerne les drogues, elles sont évidemment contre-indiquées pendant l’allaitement comme durant la grossesse. Bien évidemment, éviter l’alcool et les stimulants : café et thé en grande quantité (max 3/jour). La caféine diffuse dans le lait maternel et son métabolisme est lent chez le nouveau- né, il est donc préférable de limiter voire d’éviter la consommation de boissons en contenant. Le lait peut aussi contenir d’autres toxiques comme les dioxines mais les données montrent que l’effet bénéfique apporté par l’allaitement est supérieur aux risques encourus et que les taux d’exposition via le lait maternel restent largement inférieur au seuil toxique. Par
En savoir plus

148 En savoir plus

La formation en allaitement maternel en maternité : état d’esprit, sentiment de compétence et investissement des soignants.
Cas de la maternité de l'Hôpital Saint Joseph à Marseille, en démarche pour le label Initiative Hôpital Amis des Bébés

La formation en allaitement maternel en maternité : état d’esprit, sentiment de compétence et investissement des soignants. Cas de la maternité de l'Hôpital Saint Joseph à Marseille, en démarche pour le label Initiative Hôpital Amis des Bébés

condition énonce que « tous les établissements qui assurent des prestations de maternité et des soins aux nouveau-nés devraient donner à tous les personnels soignants les techniques nécessaires pour mettre en œuvre cette politique » (OMS, 1989, iv), mais l’ensemble des points évoqués doivent être remplis par les maternités si elles souhaitent obtenir le label Initiative Hôpital Amis des Bébés (IHAB). Mis en place au niveau international depuis 1991 à l’initiative de l’OMS et introduit en France depuis 2000, ce label attribué pour une durée de quatre ans aux maternités labellisées est tourné vers le soutien et le respect de l’allaitement maternel et garantit une qualité d'accueil du nouveau-né et de ses parents dans les maternités et les services de néonatologie (Piraud-Rouet, 2018). Lorsqu'une maternité décide d'entrer en démarche pour l'obtention du label IHAB, elle doit non seulement respecter les dix conditions évoquées ci-dessus mais elle a de surcroît l'obligation de former tout son personnel.
En savoir plus

50 En savoir plus

Pépite | Allaitement maternel : élaboration d’un référentiel de compétences et d’un programme d’apprentissage destinés aux internes de pédiatrie du pôle mère-enfant

Pépite | Allaitement maternel : élaboration d’un référentiel de compétences et d’un programme d’apprentissage destinés aux internes de pédiatrie du pôle mère-enfant

2) Il faut prescrire du lait maternel pasteurisé de pool et faire le point sur l’absence de montée de lait ou de baisse de lactation de la mère. 6 ème vignette : compétence 3 Vous êtes interne aux soins intensifs de néonatologie et vous accueillez Lucien. Il est né à 34 SA + 2 jours, poids de naissance de 1850 grammes (10 ème – 50 ème percentile) d’une mère de 29 ans G4P3. La grossesse était marquée par une diminution des mouvements actifs fœtaux. L’accouchement était provoqué par césarienne en urgence pour anomalie du rythme cardiaque fœtal sur un hématome rétroplacentaire. Le liquide amniotique était hémorragique. L’Apgar était de 4/6/8. Il était transféré sous lunettes à oxygène à 2,5L/min. Les sérologies maternelles étaient les suivantes : VIH, VHB, VHC, syphilis négatives, non immunisée pour la toxoplasmose et la rubéole.
En savoir plus

117 En savoir plus

État des lieux des connaissances et des outils utilisés par les équipes officinales dans le Finistère sur la problématique allaitement maternel et médicaments. Étude descriptive transversale

État des lieux des connaissances et des outils utilisés par les équipes officinales dans le Finistère sur la problématique allaitement maternel et médicaments. Étude descriptive transversale

Une carence des professionnels en matière d’allaitement maternel a été démontré dans d’autres études (26) (27) (28) ; leurs conclusions sont que les professionnels de santé se sentent démunis face à la problématique allaitement maternel et médicaments. Lorsqu’on interroge les participants sur leurs préférences pour améliorer leurs connaissances sur cette thématique, il ressort deux types de formation à privilégier : des formations spécifiques sur l’allaitement maternel de type journée ou soirée de formation et des formations en ligne (e-learning). L’apprentissage via des technologies numériques multimédia est un moyen contemporain de formation à distance. Il permet à l’usager d’étudier quand il veut et où il veut, en fonction de ses disponibilités. L’accès à un large contenu de formation au travers de différents supports pédagogiques (vidéo, interventions d’experts, évaluations formatives, questionnaires…) permet de se former facilement. Cela nécessite cependant une bonne assiduité pour suivre de façon complète la formation en ligne proposée.
En savoir plus

58 En savoir plus

Pépite | Allaitement : spécialisation de l’officine et approche pluridisciplinaire

Pépite | Allaitement : spécialisation de l’officine et approche pluridisciplinaire

jusqu’à 14% du revenu familial pour une mère vivant seule avec un revenu minimal) et les dépenses supplémentaires en soins médicaux et en pharmacie peuvent représenter un surcoût important pendant les 6 premiers mois de vie du nourrisson. Paradoxalement, la prévalence de l’allaitement est plus faible dans les foyers les plus pauvres. De plus, contrairement aux idées reçues selon lesquelles l’allaitement pourrait être un frein au travail, il apparaît que les enfants allaités sont 4 fois moins sujets à contracter certaines pathologies (infections ORL, diarrhées) pendant la première année de vie. Ainsi, deux tiers des absences maternelles surviendraient chez des mères n’allaitant pas. La méconnaissance des employeurs quant aux avantages de l’allaitement justifie l’information de ces derniers et la mise en place de mesures adéquates pour le favoriser sur le lieu de travail.
En savoir plus

92 En savoir plus

Corrélation entre la prévalence du diabète gestationnel et l'âge maternel en début de grossesse

Corrélation entre la prévalence du diabète gestationnel et l'âge maternel en début de grossesse

- 12 - IV - DISCUSSION L'intérêt de notre étude est double. D'une part, nous avons comparé des cohortes de femmes catégorisées selon leur âge en début de grossesse et non regroupées par tranche de cinq ans ou plus comme cela est le cas dans les études établissant l'âge maternel comme facteur de risque de DG ([11], [15], [28]-[41])(cf. Annexe 1). Nous avons ainsi obtenu un maximum de points et cela nous a permis d’affiner la courbe afin qu’elle soit la plus représentative possible de la réalité.

46 En savoir plus

Poursuite de l’allaitement maternel lors d’une nouvelle grossesse : le vécu des mères sur l’instauration d’un co-allaitement

Poursuite de l’allaitement maternel lors d’une nouvelle grossesse : le vécu des mères sur l’instauration d’un co-allaitement

Par rapport aux professionnels de santé, vous m'avez dit avoir été prise en charge par une équipe plutôt bienveillante, auriez-vous espérez en avoir plus ? De toute manière, c'est sûre j'aurais préféré être suivie par une sage-femme, mais cela n'était pas possible au niveau des distances, mais je n’avais pas trop d'attentes particulières. Je me suis surtout documentée par moi-même, après si j'avais eu un souci j'aurais peut-être été plus demandeuse. Mais bon déjà mon gynécologue était bien, j'ai d'ailleurs été surprise qu'il ne me demande pas de sevrer, en plus ils sont plutôt pour l'allaitement maternel, car je suis dans un département avec un taux très bas d'allaitement maternel. Après dans les sages-femmes que j'ai pu rencontrer, il y en a pas mal qui m'ont dit qu'elles avaient allaité plusieurs années leurs enfants, mais je ne crois pas qu'ils y en aient qui aient co-allaités, mais elles n'avaient pas l'air surprise.
En savoir plus

62 En savoir plus

Automédication et allaitement maternel : enquête auprès de 233 femmes consultant les centres de PMI-PS et cabinets de sages-femmes libérales du bassin annécien

Automédication et allaitement maternel : enquête auprès de 233 femmes consultant les centres de PMI-PS et cabinets de sages-femmes libérales du bassin annécien

- On note que parmi les femmes ayant pratiqué l’automédication, 5 ont consommé des huiles essentielles. Or, on retrouve dans la littérature que ces préparations sont très concentrées en principe actif et peuvent entrainer des effets indésirables importants. Puisqu’aucune étude sur le transfert dans le lait maternel des huiles essentielles n’a été réalisée, les manuels de références déconseillent leur utilisation pendant l’allaitement maternel. De plus, certaine huiles essentielles (comme celles à base d’eucalyptus) contiennent des dérivés terpéniques qui peuvent abaisser le seuil epileptogène et présenter une toxicité neurologique potentielle chez le nourrisson. Il est conseillé de ne pas les utiliser chez les enfants de moins de 30 mois et de s’abstenir de les consommer au cours de l’allaitement maternel.
En savoir plus

53 En savoir plus

Visites externes et allaitement en maternité

Visites externes et allaitement en maternité

Quatre cibles opérationnelles reprises de la Déclaration Innocenti de 1990 : 1. Désigner un coordinateur national doté de pouvoirs appropriés et créer un comité national multisectoriel pour la promotion de l’allaitement maternel, composé de représentants des services gouvernementaux compétents, d’organisations non gouvernementales et d’associations professionnelles dans le domaine de la santé. 2. Faire en sorte que chaque établissement assurant des prestations de maternité respecte

45 En savoir plus

Douleur et allaitement, une fatalité ?

Douleur et allaitement, une fatalité ?

plus que les femmes ayant des difficultés à mettre leur enfant au sein ont significativement plus de douleurs mais sont également majoritairement des primipares. Cela peut s’expliquer par le fait que les multipares mettent à profit les conseils qu’elles ont déjà reçus lors de leur(s) précédent(s) allaitement(s), que ce soit pour le positionnement de leur enfant, la variation des positions ou pour soulager voire éviter la douleur. Grâce à cela elles ne ressentent pas forcément le besoin de recevoir plus de conseils donc ne signalent pas un manque d’accompagnement. Au contraire, peut-être sont-elles satisfaites de pouvoir être moins sollicitées.
En savoir plus

70 En savoir plus

Alcool, grossesse et allaitement.

Alcool, grossesse et allaitement.

La bonne diffusion placentaire et un taux d’élimination fœtale de l’alcool de seulement 3 à 4 % des capacités de métabo- lisation maternelle maintiennent une concentra- [r]

5 En savoir plus

Prévalence de l'incontinence urinaire chez la femme jeune de moins de 40 ans a Marrakech

Prévalence de l'incontinence urinaire chez la femme jeune de moins de 40 ans a Marrakech

La prévalence de l’incontinence urinaire chez la femme jeune de moins de 40 ans à Dans la littérature, la plupart des travaux déjà publiés, ont été réalisés à partir d’un questionnaire d’évaluation sans faire d’examen clinique ou urodynamique. Dans les rares études [2,9], où un examen clinique ou urodynamique a été réalisé, les chiffres de prévalence observés variaient entre 14 et 44%, et donc comparables à ce que nous avons trouvé. Il semble alors, que l’association d’un examen clinique ne modifie pas de manière significative les données de prévalence.
En savoir plus

82 En savoir plus

Allaitement maternel : quelle relation entretiennent les mères avec leur médecin généraliste ? : étude qualitative auprès de 13 mères de l’Hérault ayant abordé le sujet avec leur médecin

Allaitement maternel : quelle relation entretiennent les mères avec leur médecin généraliste ? : étude qualitative auprès de 13 mères de l’Hérault ayant abordé le sujet avec leur médecin

V. CONCLUSION Grâce à cette recherche nous avons pu mieux comprendre la relation qu’entretiennent les  mères avec leur généraliste pendant l’allaitement ainsi que la place qu’elles lui donnent dans le  suivi. Les mères décrivent leur généraliste comme quelqu’un de professionnel, ne jugeant pas,  disponible et compréhensif. Pourtant lorsqu’elles nous parlent d’une consultation à propos de  l’allaitement  maternel,  certaines  semblent  l’avoir  plutôt  mal  vécue.  Plusieurs  médecins  ne  respectent  plus  les  codes  d’une  bonne  relation  médecin‐patient :  jugement  de  la  patiente,  absence  de  décisions  partagées,  manque  de  soutien  et  de  conseils,  culpabilisation,  manque  d’empathie  et  parfois  diffusion  d’informations  erronées.  Parfois,  cette  consultation  a  une  influence  négative  sur  l’allaitement  :  découragement  et  perte  du  soutien  de  l’entourage.  Ces  lacunes  peuvent  peut‐être  s’expliquer  par  un  manque  de  connaissances  et  de  contact  dans  l’allaitement,  mais  aussi  par  le  poids  de  l’industrie  du  lait  artificiel  aujourd’hui  en  France.  La  formation des généralistes doit être améliorée et la publicité des fabricants de lait auprès des  professionnels interdite, tel que le recommande le code international de commercialisation des  substituts du lait maternel publié par l’OMS.(81)  
En savoir plus

116 En savoir plus

Allaitement / Breastfeeding

Allaitement / Breastfeeding

L’Organisation mondiale de la santé recommande un allaitement maternel exclusif durant les six premiers mois de la vie du nourrisson (le nourrisson s’alimentant alors uniquement de lait maternel). Après six mois, elle recommande une diversification alimentaire incluant une poursuite de l’allaitement maternel jusqu’aux deux ans de l’enfant. L’allaitement protège l’enfant de certaines infections. Pour la mère, il prolonge la période d’aménorrhée* post-partum. En 2003, en France, 56 % des enfants étaient nourris exclusivement au sein à leur naissance (Blondel et al., 2005).
En savoir plus

2 En savoir plus

Show all 1275 documents...