Haut PDF Prématurité : profil épidémiologique et devenir à court terme : expérience du CHU Mohammed VI

Prématurité : profil épidémiologique et devenir à court terme : expérience du CHU Mohammed VI

Prématurité : profil épidémiologique et devenir à court terme : expérience du CHU Mohammed VI

Prematurity is defined as a birth occurring before the 37th week of amenorrhea (SA), calculated from the 1st day of last menstrual period. It remains today the main concern of neonatologists and obstetric teams. The objective of this study is to determine the epidemiological aspects of prematurity in Marrakech, conduct short-term fate of premature and suggest preventive measures to improve the care of these patients. We report in the unit of Neonatology of the Mohammed VI hospital, from 1 January 2006 to 31 December 2007, 459 cases of prematurity collected and divided into 60.8% of mild premature, 34.6% of very premature 4.6% of extremely preterm. The birth’s weight varies between 750 and 3600 g, with an average of 1714,33+/-505g. The sex ratio is 1.04. Prematurity is induced in 22%, and spontaneous in 78% of the cases. The main diseases are respiratory distress (68.4%), infection (48.1%) and neonatal pain (9.8%). The mortality rate is 48.8%. It is significantly correlated with gestational age and birth’s weight. The results of our study are intended to be a warning signal because they show that it is necessary to undertake actions to improve and ensure the well being of this category of infants. These actions should focus on the preventive arm of preterm delivery, strengthening of existing structures in terms of qualified personnel and technical means for a better performance.
En savoir plus

112 En savoir plus

Profil épidémiologique des tumeurs intracrâniennes chez l’enfant au CHU Mohammed VI de Marrakech

Profil épidémiologique des tumeurs intracrâniennes chez l’enfant au CHU Mohammed VI de Marrakech

La plus importante étude en terme de nombre de patients analysés est proposée par Bowers et al., qui ont publié en 2006 l’expérience d’un groupe coopératif américain, la Childhood Cancer Survivor Study (CCSS). Cette étude a porté sur 1.871 patients traités durant l’enfance pour une tumeur cérébrale entre 1970 et 1986 (127). Dans cette cohorte, l’intervalle moyen entre le diagnostic et l’étude des complications vasculaires cérébrales était de 17,6 ans. Cette étude a identifié 117 accidents vasculaires cérébraux (6,3%), dont 63 événements survenant à distance du traitement initial et du diagnostic, après un délai moyen de 13,9 ans. L’incidence était donc évaluée à 3,3%. L’étude montrait un risque relatif (RR) de 29, en comparaison avec la population témoin. Aucun autre facteur de risque n’avait été mis en évidence dans cette étude.
En savoir plus

175 En savoir plus

Profil épidémiologique thérapeutique et évolutif des lymphomes malins non hodgkiniens : expérience du service d’hématologie clinique du CHU Mohammed VI

Profil épidémiologique thérapeutique et évolutif des lymphomes malins non hodgkiniens : expérience du service d’hématologie clinique du CHU Mohammed VI

La surveillance après traitement des lymphomes non hodgkiniens répond au triple besoin de prise en charge des complications de la chimiothérapie à court terme, de diagnostic précoce d'une rechute et de dépistage d'une éventuelle complication tardive du traitement [100]. Dans notre série, la toxicité du traitement a été rapportée chez 39 malades, les complications thérapeutiques on été dominées par des complications à court terme surtout infectieuses à type d’infection pulmonaire chez 9 malades, infection urinaire chez 6 cas et infection cutanée chez un malade, ainsi que les effets secondaires des antimitotiques à type de toxicité gastro-intestinale chez 35 malades et alopécie chez 36 malades.
En savoir plus

120 En savoir plus

Profils pidmiologique, clinique, tiologiques, et valuation  court terme des RCIU hospitaliss au service de Nonatalogie et de Ranimation Nonatale du CHU Mohammed VI durant l'anne 2010

Profils pidmiologique, clinique, tiologiques, et valuation court terme des RCIU hospitaliss au service de Nonatalogie et de Ranimation Nonatale du CHU Mohammed VI durant l'anne 2010

1. Pronostic Pronostic Pronostic à court terme Pronostic à court terme à court terme à court terme Le devenir immédiat des nouveau-nés RCIU est difficile à préciser car les caractéristiques des populations étudiées varient d’une étude à l’autre ; les seuils des poids et les âges gestationnels pris en compte varient d’une équipe à l’autre. L’étiologie du RCIU et les conditions du diagnostic constituent des éléments essentiels du pronostic. Le pronostic immédiat est grevé par la mortalité, la souffrance fœtale aigue et la prématurité. Le risque de décès néonatal est de 2,5 fois supérieur chez les nouveau-nés RCIU prématurés que chez les nouveau-nés prématurés de poids normal [69]. Zeitlin et al., dans une étude de cohorte dont l’objectif était d’évaluer l’impact du RCIU sur la mortalité et la morbidité dans une cohorte de grands prématurés, la mortalité chez les nouveau-nés RCIU était de 25,8% ; cela pourrait s’expliquer par l’augmentation des complications de la prématurité chez les nouveau-nés RCIU [70]. Dans notre étude la mortalité était de 23% dont 56% étaient des prématurés. En France, la mortalité des RCIU sévères est aux alentours de 10-12% à l’exclusion des malformations et des grossesses gémellaires [1].
En savoir plus

117 En savoir plus

Profil épidémiologique des tumeurs vertébrales chez l'adulte Expérience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI (2003-2010)

Profil épidémiologique des tumeurs vertébrales chez l'adulte Expérience du service de Neurochirurgie CHU Mohammed VI (2003-2010)

Notre série - 1cas 2cas - - - h.Traitement : Le traitement actuel repose sur l’association de la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie (92).C’est une tumeur très agressive avec risque de récidive locale après traitement et de dissémination métastatique élevée (100-101), ce qui est le cas pour le seul patient qui a bénéficié d’une exérèse large associée à une chimio-radiothérapie et dont on connait l’évolution à long terme était marquée par une récupération neurologique totale pendant 3 ans, puis il a présenté une métastase cérébrale pour laquelle il a bénéficié d’une exérèse totale, quelque mois après, le patient a présenté une 3 ème rechute révélée par un syndrome de compression
En savoir plus

181 En savoir plus

Profil épidémiologique des métastases cérébrales : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Profil épidémiologique des métastases cérébrales : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Les indications de la chirurgie des MC se sont également élargies et la chirurgie peut être aujourd’hui envisagée dans certaines conditions particulières : – L L L Les MC multiples es MC multiples es MC multiples es MC multiples : il est devenu légitime de retenir le traitement chirurgical lorsque deux lésions sont contigües et peuvent être retirées par la même voie d’abord. Il existe également un consensus pour opérer une lésion volumineuse immédiatement menaçante et/ou à l’origine du tableau clinique et traiter les autre localisations par radiothérapie conventionnelle ou stéréotaxique (57,58). Elle garde également une indication dans le cas de métastase de cancers réputés radiorésistants, comme le cancer du rein, les sarcomes et les mélanomes. Par contre, la place de la chirurgie est objectivement controversée en cas de lésions multiples disséminées. En effet, une étude rétrospective récente a montré, chez des patients sélectionnés, que l’exérèse de plusieurs MC (deux ou trois) permettait d’obtenir une MS de 14 mois sans différence en terme de survie, ni en termes de morbidité opératoire avec des patients comparables opérés de MC uniques (59).
En savoir plus

129 En savoir plus

Etude épidémiologique de la pathologie traumatique au service de traumato-orthopédie B du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Etude épidémiologique de la pathologie traumatique au service de traumato-orthopédie B du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

RESUME À travers une étude rétrospective, nous rapportons une série de 1133 cas hospitalisés dans le service de traumato-orthopédie B du CHU Mohammed VI de Marrakech. L’étude est menée sur une durée d’un an allant du premier Janvier au 31 Décembre 2008. Elle a pour objectif d’étudier le profil épidémiologique des différentes lésions traumatiques traitées au service.

163 En savoir plus

Thrombopénies en réanimation au CHU Mohammed VI

Thrombopénies en réanimation au CHU Mohammed VI

Severe Sepsis ») a été interrompue avant son terme car elle a démontré que la protéine C activée recombinante humaine (rhPCA, perfusion continue de 24 µg/kg/h sur 96 heures) réduit significativement la mortalité à 28 jours (30,8 % vs 24,7 %, p =0,005). Il faut toutefois signaler qu'en cas de thrombopénie majeure (< 50 G/l) il existe un risque accru d'hémorragie

124 En savoir plus

Eclampsie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Eclampsie au CHU Mohammed VI de Marrakech

VI. Evolution 1. Maternelle 1-1 les risques du post-partum Le post-partum des patientes éclamptiques demeure une période à risque de complication puisque 20 % des éclampsies et des HELLP syndromes surviennent dans le post- partum (117). En effet, des crises éclamptiques et des complications sont encore possibles pendant les premières 24-48 heures après l'accouchement. Après une baisse transitoire de la pression artérielle au cours des 12 premières heures du post-partum, celle-ci remonte souvent à des chiffres élevés chez les femmes éclamptiques, augmentant ainsi la post charge du ventricule gauche. Pendant cette période, le risque de défaillance cardiaque avec oedème pulmonaire ou des crises d’éclampsie est très grand. Ceci justifie la prolongation nécessaire d’une surveillance clinique et biologique « in out ». Elle comporte :
En savoir plus

129 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs orbitaires expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs orbitaires expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Tumors of the orbit are rare diseases, presenting in a stereotyped clinical picture. We report in this work, the retrospective study of a series of 23 cases of orbital tumors collected in the department of Neurosurgery, CHU Mohammed VI Marrakesh, for 9 years, from 2002 to 2010. The age group between 21 and 40 years was the most represented (43.47%). A feminine ascendancy was noted (56.53%). Clinical manifestations are dominated by proptosis (69.57%). Cerebral computed tomography made the diagnosis in 20 cases (86.95%), and the use of magnetic resonance imaging concerned only 8 patients (34.78%). The right localization is predominant.
En savoir plus

197 En savoir plus

Complications de la chirurgie encéphalique (2002-2011) : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Complications de la chirurgie encéphalique (2002-2011) : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique dont le but est d’évaluer la survenue de complications postopératoires chez les patients opérés pour [r]

147 En savoir plus

Profil épidemio-clinique, thérapeutique et évolutif du cancer du col utérin au CHU Mohammed VI

Profil épidemio-clinique, thérapeutique et évolutif du cancer du col utérin au CHU Mohammed VI

Notre étude a concerné 246 cas de cancers du col utérin colligés au centre d’oncolgie- radiothérapie du CHU Mohamed VI de Marrakech entre Janvier 2002 et Décembre 2006, représentant environ 9% de tous les cancers colligés durant cette période. L’âge moyen de survenue était de 51,17 ans, les extrêmes d’âge se situaient entre 28 et 83 ans. La majorité de nos malades (87%) ont débuté leur activité sexuelle avant l’âge de 20 ans. Le délai moyen à la consultation était de 9mois et 52,4% n’ont consulté qu’au-delà de 6 mois après le début des symptômes. La symptomatologie était dominée par les métrorragies (91,8%) et le carcinome épidermoïde était le type histologique prépondérant avec 92,7% des cas.
En savoir plus

188 En savoir plus

Profil épidemio-clinique, thérapeutique et évolutif du cancer du col utérin au CHU Mohammed VI de Marrakech, expérience de service de gynécologie obstétrique B

Profil épidemio-clinique, thérapeutique et évolutif du cancer du col utérin au CHU Mohammed VI de Marrakech, expérience de service de gynécologie obstétrique B

Le cancer du col de l’utérus représente toujours un problème de santé publique puisqu’il occupe le deuxième rang des cancers féminins dans le monde et touche surtout les femmes entre 40 et 60 ans. L’HPV est le principal facteur de risque. Notre étude a concerné 91cas de cancers de col utérin colligés au service de gynécologie obstétrique B du CHU Mohammed VI de Marrakech entre Janvier 2005 et Décembre 2009. Il ressort de notre étude que le cancer du col est le deuxième après celui du sein avec un taux de 24,1% de tous les cancers gynéco-mammaires. La symptomatologie était faite dans 90,1% des cas par des métrorragies et le carcinome
En savoir plus

121 En savoir plus

Complications de la chirurgie discale cervicale : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Complications de la chirurgie discale cervicale : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Les complications post-opératoires étant parfois irréversibles ou plus souvent d’évolution chronique, il serait tout à fait judicieux de faire une approche médico-légale du problème. à la lumière de notre expérience acquise au cours de cette étude. Bien que la chirurgie discale notamment les approches antérolatérale sont généralement surs. Les complications engageant le pronostic vitale ainsi que fonctionnel peuvent survenir. Le respect des indications et l’adhérence stricte aux techniques chirurgicales peuvent aider à limiter le risque de survenue des complications peri-operatoire.
En savoir plus

173 En savoir plus

Implantation cochléaire : Expérience du service d'Oto-rhino-laryngologie du CHU Mohammed VI (2007-2010)

Implantation cochléaire : Expérience du service d'Oto-rhino-laryngologie du CHU Mohammed VI (2007-2010)

L’implantation cochléaire a concerné une fille et 2 garçons. L’âge d’implantation varie entre 2 ans et 5 ans. Les enfants n’avaient pas d’ATCD pathologiques particuliers. L’examen otoscopique était normal. Des potentiels évoqués auditifs ont été réalisés, ont montré une surdité bilatérale et profonde chez tous les enfants. Le bilan radiologique a été basé sur une TDM des rochers et une IRM cérébrale. Une évaluation orthophonique et psychologique en pré-implantation était systématique. Les 3 enfants ont bénéficié d’une implantation cochléaire unilatérale. Tous les enfants de notre expérience ont tiré un bénéfice significatif de leurs implants avec un recul moyen de 30 mois. Malgré les difficultés rencontrées, ces résultats préliminaires étaient très encourageants et doivent nous inciter à élargir notre expérience et de diagnostiquer ces surdités de l’enfant à un âge précoce.
En savoir plus

210 En savoir plus

PROFIL GANGLIONNAIRE DES CANCERS ORL AU SERVICE D'ORL ET DE CHIRURGIE CERVICO-FACIALE DU CHU MOHAMMED VI

PROFIL GANGLIONNAIRE DES CANCERS ORL AU SERVICE D'ORL ET DE CHIRURGIE CERVICO-FACIALE DU CHU MOHAMMED VI

En cas d’infiltration maligne, les ganglions ont tendance à s’hypertrophier et s’arrondir avec un épaississement cortical plus ou moins régulier. Ils deviennent globalement hypoéchogènes avec perte de l’aspect hyperéchogène du hile. Fréquemment, on peut voir une plage de nécrose centrale hyperéchogène ou anéchogène lorsque celle-ci est kystique. En général, ils sont nombreux (> 3). Leurs contours peuvent devenir flous et irréguliers en cas de rupture capsulaire. En Doppler, du fait de l’infiltration tumorale les vaisseaux apparaissent classiquement refoulés vers la périphérie et les index de résistance sont élevés.(Fig.42)
En savoir plus

170 En savoir plus

Evaluation de la consommation des antibiotiques au CHU Mohammed VI

Evaluation de la consommation des antibiotiques au CHU Mohammed VI

Cette prévalence de l’antibiothérapie au niveau du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de notre étude est plus élevée que celle retrouvée en Europe dans diverses études réalisées soit par enquête nationale ou au sein d’un centre hospitalier et qui variait entre 15% et 27%. (16,20– 23,28). Ceci pourrait être dû à la fréquence des problèmes infectieux dans notre étude. En effet, du fait du climat subtropical de notre pays et des problèmes d’hygiène ; le risque de survenue des infections bactérienne est beaucoup plus élevé par rapport à l’Europe.

128 En savoir plus

Sciatique par hernie discale à propos de 420 cas. Expérience du service de neurochirurgie de CHU Mohammed VI de Marrakech

Sciatique par hernie discale à propos de 420 cas. Expérience du service de neurochirurgie de CHU Mohammed VI de Marrakech

Résumé La sciatique par hernie discale représente un problème de la santé publique, par sa fréquence et son retentissement socioprofessionnel. Notre travail est une étude rétrospective concernant 420 cas de sciatique par hernie discale, opérés au service de neurochirurgie de CHU Mohamed VI de Marrakech sur une période de 6ans allant de2001à 2006. Dans cette étude nous nous sommes proposé de dresser le profil épidémiologique, clinique, paraclinique, thérapeutique et évolutif, afin de rapporter l’expérience du service en matière de la prise en charge des sciatiques par hernie discale, et de comparer nos résultats avec les données de la littérature.
En savoir plus

122 En savoir plus

Profil immunohistochimique et molculaire des cancers colorectaux : Exprience du service danatomie pathologique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Profil immunohistochimique et molculaire des cancers colorectaux : Exprience du service danatomie pathologique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Treatment is traditionally based on a carcinological surgical resection, with or without radiotherapy and/or chemotherapy, and increasingly on a targeted therapy. The study has been conducted in the anatomo-pathological department of the Mohammed VI University Hospital in Marrakech. The objective of this retrospective and prospective work was two-fold. On one hand, we aimed to establish the molecular profile through a search ofthe KRAS/NRAS/BRAF mutations in order to predict the response to anti- EGFR and to redress treatment in certain advanced stages of the disease. On another hand, we attempted to define the immuno-histochemical profile to further identify the functional MMR or failing MMR status targeting patients with HNPCC syndrome, and to consider adjuvant treatment in stage II patients approaching the micro-satellite instability of CRCs.
En savoir plus

111 En savoir plus

Profil de lantibio-rsistance de l'infection urinaire nosocomiale en urologie exprience du service d'urologie CHU Mohammed VI

Profil de lantibio-rsistance de l'infection urinaire nosocomiale en urologie exprience du service d'urologie CHU Mohammed VI

 Antibioprophylaxie [62,63,64] : Dans un contexte de prévention, ce terme peut avoir un double sens. En effet, Il peut s’agir d’une antibioprophylaxie chirurgicale classique mais aussi l’administration d’antibiotiques au long cours dans le but de prévenir une infection urinaire liée au sondage vésical. Son rôle principal est d’éviter ou de prévenir les infections génito urinaires fébriles, comme les pyélonéphrites, prostatites, épididymites, l’uro- sepsis et tenter aussi d’éradiquer les bactériuries, même asymptomatiques chez les patients devant être opérés essentiellement en urologie.
En savoir plus

140 En savoir plus

Show all 4796 documents...

Sujets connexes