Haut PDF Les perceptions des parents d’élèves du primaire et du secondaire à l’égard des produits et services offerts par les services alimentaires de la Commission Scolaire de Montréal

Les perceptions des parents d’élèves du primaire et du secondaire à l’égard des produits et services offerts par les services alimentaires de la Commission Scolaire de Montréal

Les perceptions des parents d’élèves du primaire et du secondaire à l’égard des produits et services offerts par les services alimentaires de la Commission Scolaire de Montréal

3.3.1. Les espaces destinés à la consommation Au Québec, les infrastructures scolaires ont des caractéristiques bien particulières dues au contexte dans lequel la majorité de celles-ci ont été bâties. Vers les années 1950 et 1960, afin de répondre aux grands besoins d’établissements scolaires de la population suite au baby- boom qu’à connu le Québec dès la fin de la deuxième guerre mondiale, une période de construction intense d’écoles primaires s’en est suivie (57). Ainsi, 75% du parc scolaire de niveau primaire a entre 40 et 70 ans au Québec. Toutefois, le mode de vie des Québécois ayant considérablement évolué depuis les années 50 et 60, ces écoles ne disposent pas des caractéristiques nécessaires à la réalité actuelle des ménages (58). À cette époque, les élèves dînaient à la maison et rentraient dès la fin des classes. La réalité d’aujourd’hui est différente. En effet, selon une publication de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), ce sont 70 % des élèves du primaire qui dînent à l’école le midi (59). Toutefois, ces proportions sont assez variables d’une école à l’autre et semblent plus importantes en milieu métropolitain (42). De plus, les élèves du primaire sont aussi très nombreux à demeurer à l’école après la fin des classes, puisque la plupart des mères et des pères occupant un emploi ne peuvent être présents à la maison, à ce moment de la journée. Les établissements scolaires primaires doivent donc être dotés d’une ou plusieurs salles pour la prise des repas et pour accueillir les élèves fréquentant les services de garde. Par contre, la grande majorité des écoles, soient environ 85 %, n’ont pas été conçues pour pallier à la présence des élèves en dehors des heures de classes (58).
En savoir plus

156 En savoir plus

Satisfaction et perception des services alimentaires de la Commission scolaire de Montréal telles que rapportées par les élèves du troisième cycle du primaire et du secondaire

Satisfaction et perception des services alimentaires de la Commission scolaire de Montréal telles que rapportées par les élèves du troisième cycle du primaire et du secondaire

80 Dans un autre ordre d’idées, par le passé, des études québécoises se sont intéressées au contrôle du poids chez les jeunes, mais de façon plus spécifique que l’a fait la présente enquête. Ces diverses études ont révélé que la diminution ou la restriction de sucre ou de gras ainsi que le saut de repas figurent parmi les méthodes populaires auprès des jeunes pour influencer leur poids (Camirand et al., 2012; Morin & coll, 2009). L’enquête de la CSDM, quant à elle, permet de savoir si les jeunes choisissent les aliments dans le but de contrôler leur poids. La variation dans la formulation permet donc difficilement de comparer les résultats à ceux des études antérieures. Cela dit, les données ont montré que cette attitude est plus fréquente chez les plus jeunes élèves soit ceux de la première année du troisième cycle du primaire. Le nombre important d’élèves qui contrôle leur poids avec leur alimentation soulève des questionnements quant à l’influence des discours des parents et des intervenants et à l’égard de l’efficacité des interventions effectuées dans les écoles. Néanmoins, puisque la tendance semble diminuer avec l’âge, cela porte à croire que les interventions menées auprès des élèves les plus âgés sont fructueuses. Une autre justification concerne plutôt la possible augmentation de l’effet de désirabilité sociale de cacher sa préoccupation à l’égard de son poids chez les jeunes en vieillissant.
En savoir plus

167 En savoir plus

Attentes et motivations des jeunes relativement aux services alimentaires de la Commission scolaire de Montréal

Attentes et motivations des jeunes relativement aux services alimentaires de la Commission scolaire de Montréal

moyen de consulter les jeunes qui prend peu de temps. Par ailleurs, il serait pertinent de compléter les données recueillies à l’aide de groupes de discussion afin de mieux comprendre certaines attentes et perceptions des jeunes. Des analyses croisées pourraient également être faites pour faire ressortir des différences entre les réponses des filles et des garçons, ou selon l’indice de défavorisation des écoles. Plusieurs sujets méritent d’être étudiés, tels que la faisabilité de revoir une offre alimentaire répondant à la demande de la clientèle tout en suivant la politique alimentaire de la CSDM, l’importance des marques commerciales, l’importance de la présence de ses amis. Les jeunes semblent être insatisfaits de la qualité de l’offre de fruits et légumes, mais mangeraient-ils plus de fruits et légumes provenant de leur cafétéria si l’offre répondait à leurs attentes à l’égard de leur fraicheur et de leur variété ? Également, il est surprenant de voir les jeunes nommer en grand nombre les plats de « type table chaude », ces attentes mériteraient d’être clarifiées. Aussi, il serait intéressant de savoir sur quel référentiel ils se basent pour juger de l’ambiance et de la qualité alimentaire. Se basent-ils sur les environnements de lieux d’alimentation commerciaux ? Il pourrait alors être intéressant d’étudier l’environnement des établissements compétiteurs. Les environnements physiques et sociaux sont-ils aussi importants au primaire qu’au secondaire ? Quelles sont les différences ? Finalement, peu de données sont disponibles quant aux préjugés défavorables associés aux cafétérias. Et de l’autre côté de la ligne de service, les employés des services alimentaires devraient également être étudiés afin de mieux comprendre leurs perceptions de ces jeunes consommateurs. Finalement, il serait intéressant d’étudier des façons réalistes d’inclure les jeunes dans les différents aspects du service alimentaire par exemple dans le choix des nouvelles recettes à intégrer au menu par le biais de panels de dégustation, l’amélioration des communications de la cafétéria et la création d’activités de valorisation des services alimentaires.
En savoir plus

128 En savoir plus

L'école communautaire à la Commission scolaire de Montréal étude des logiques d'action

L'école communautaire à la Commission scolaire de Montréal étude des logiques d'action

Brunswick, en 1979. Un CSC est une « institution intégrée, créée pour répondre aux besoins éducatifs, sociaux, culturels, récréatifs et communautaires des groupes de minorités de langues officielles » (Michaud, 1995, p. 25). Il résulte de la fusion de l'école et du centre communautaire de quartier, comme son nom l'indique. Il se rapproche du modèle américain de l'ÉC, parce qu'il offre des services à sa population, mais davantage car il contribue au sentiment d'appartenance de celle-ci puisqu'elle constitue une minorité linguistique et culturelle dans un milieu donné. La mise en place d'un tel centre sollicite une mobilisation locale. En fonction qu'il existe un ou plusieurs sites d'opération, sa gestion peut être faite selon trois modes. Le premier correspond au mode de fonctionnement autonome qui implique une forme de cohabitation des deux entités (Michaud, 1995), ce que Hébert (1993) appelle aussi le type "Murs imaginaires". Le second se veut entièrement intégré (Michaud, 1995) et nécessite une cogestion qualifiée de "Murs perméables" par Hébert (1993). Enfin, le troisième est un mode mixte, équivalent à un compromis entre les deux autres (Michaud, 1995), de type "Murs et espaces" (Hébert, 1993) qui facilite la
En savoir plus

305 En savoir plus

La conduite avec facultés affaiblies : les contrevenants et les services offerts dans les établissements de détention du Québec

La conduite avec facultés affaiblies : les contrevenants et les services offerts dans les établissements de détention du Québec

Cet outil permet de déterminer trois indicateurs de la consommation: 1) feu vert, à faible risque donc peu besoin de service; 2) feu jaune, à risque donc demandant des services de seconde ou troisième ligne; 3) feu rouge, problématique donc nécessitant un service spécialisé. À la suite de cette évaluation, l'agent des services correctionnels titulaire de dossier vérifie auprès de la personne l'intérêt à suivre la thérapie. Habituellement, les gens doivent obtenir un feu jaune ou rouge à DÉBA pour aller au département 21, ce secteur de l’établissement de détention constitué en dortoir avec un espace de vie commune. Néanmoins, il arrive selon certaines circonstances qu'on accepte des gens qui ne répondent pas exactement aux critères, comme par exemple lorsque de graves conséquences résultent de la consommation. En plus d’être volontaires et d’avoir une problématique de consommation détectée grâce à l’outil DÉBA, les personnes incarcérées doivent satisfaire à l’évaluation sécuritaire leur permettant l’accès à ce secteur de vie et leur motivation doit être reconnue par le CRDQ. Une entrevue pré-groupe permet d’évaluer le fonctionnement social et la possibilité d'action sur la toxicomanie de la personne, de lui expliquer les règles et les attentes du département et de lui faire signer une autorisation à divulguer l’information aux autres intervenants correctionnels si besoin.
En savoir plus

132 En savoir plus

Vécu de l’inclusion scolaire au secondaire des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme : regards croisés des adolescents et de leurs parents, en France et au Québec

Vécu de l’inclusion scolaire au secondaire des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme : regards croisés des adolescents et de leurs parents, en France et au Québec

Le macrosystème. Le macrosystème englobe les strates inférieures précitées et constitue l’ensemble des valeurs, normes et croyances culturelles dans lequel la personne se développe. Ce système a une influence sur tous les autres et est, selon Pelchat et Lefebvre (2005), celui dont la stabilité est la plus compliquée à changer. C’est en effet au sein de ce système que la prise de conscience et la reconnaissance de la diversité vont être questionnées : le décalage entre les politiques d’inclusion – gouvernementales ou locales – et le ressenti des parents concernant l’accueil de leur enfant au sein des établissements scolaires ordinaires varie fortement selon les écoles (Hebron et Bond, 2017). Les différences culturelles entre la France et le Québec – tant au niveau sociétal qu’organisationnel – prennent place dans le macrosystème et leurs impacts sur le vécu de l’inclusion scolaire par les participants seront discutés. Le chronosystème. Enfin, le chronosystème correspond à la trajectoire de vie d’un individu et aux diverses transitions rencontrées. Selon Cappe et Boujut (2017), « l’individu au cours de son développement passe par différents stades qui exigent à chaque fois des restructurations internes et externes afin de maintenir sa continuité tout en favorisant sa croissance psychosociale. ». La période du secondaire, pour les individus ayant un TSA, constitue une transition décisive que ce modèle permet d’étudier dans sa complexité. Les bouleversements propres à l’adolescence (changements hormonaux, relationnels, comportementaux) sont également pris en compte au sein du chronosystème.
En savoir plus

388 En savoir plus

L'occupation du sous-sol urbain et la Commission des services électriques de la ville de Montréal : les difficultés de la coordination des acteurs individuels.

L'occupation du sous-sol urbain et la Commission des services électriques de la ville de Montréal : les difficultés de la coordination des acteurs individuels.

Le présent travail nous a permis d'observer in vivo les pratiques de coordination et de cohabi- tation de différents opérateurs de réseau dans le cas où ces deux tâches sont placée[r]

150 En savoir plus

Vue de Impact du comportement des auditeurs sur la qualité de services offerts dans le cadre de leur mission

Vue de Impact du comportement des auditeurs sur la qualité de services offerts dans le cadre de leur mission

Pour assurer la confiance auprès des utilisateurs de l’information comptable et financière, les CAC doivent avoir un comportement éthique et professionnel dans l’exercice de leur profession. Dans le même ordre d’idées, on note qu’à l'ère de la transparence et de l'ouverture, l’auditeur doit être plus responsable pour les résultats des tests effectués sur la base du code d'éthique et normes professionnelles (Nasrullah, 2003). Selon IFAC (1998), être intègre signifie agir de façon éthique et honnête, exécuter son travail en toute objectivité et conserver son indépendance, dans les faits et en apparence, lors des prestations de services indépendantes. D’après le code éthique de l’IFAC, la confidentialité n’est pas seulement une question de divulgation d’informations, mais elle implique qu’un professionnel du contrôle qui reçoit des informations lors du déroulement de la mission ne les utilise pas et n’apparaisse pas comme utilisant ces informations pour son intérêt personnel ou celui d’un tiers.
En savoir plus

26 En savoir plus

Vécu de l’inclusion scolaire au secondaire des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme : regards croisés des adolescents et de leurs parents, en France et au Québec

Vécu de l’inclusion scolaire au secondaire des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme : regards croisés des adolescents et de leurs parents, en France et au Québec

PROBLÉMATIQUE Ces trois chapitres ont permis de dresser un état des lieux de l’inclusion des adolescents ayant un TSA, de ses débuts à aujourd’hui, tant à l’international qu’en contexte francophone. Cet état de l’art a mis en évidence une forte augmentation du nombre de diagnostics posés, ayant conduit à un accroissement du nombre d’adolescents présentant un TSA dans le milieu scolaire ordinaire, notamment au secondaire (Blanc, 2011 ; Leach & Duffy, 2009 ; Poirier & Cappe, 2016 ; Tobias, 2009). Malgré cela, très peu de recherches ont cherché à donner la parole directement aux élèves TSA concernant leur vécu scolaire (Humphrey & Lewis, 2008a ; McLaughlin & Rafferty, 2014). Celles qui s’y sont intéressées, majoritairement anglophones et réalisées auprès de petits échantillons (N<10), ont mis en évidence un paradoxe délicat : l’inclusion scolaire des jeunes avec TSA apparaît particulièrement stressante... tout en étant considérée comme bénéfique, sinon nécessaire pour leur permettre l’acquisition de compétences sociales au milieu de leurs pairs ordinaires (Barnard, Prior, & Potter, 2000 ; Leach & Duffy, 2009 ; Osborne & Reed, 2011 ; Saggers, 2015). Ce constat impose une réflexion approfondie et urgente, justement soulignée par Tobias (2009) : face à ces élèves de plus en plus nombreux en milieu ordinaire, il convient de se demander si les écoles répondent correctement aux besoins de cette population et quelles sont les stratégies qu’elles ont mises en place pour faciliter le bien-vécu au secondaire.
En savoir plus

389 En savoir plus

: De la commission des comptes des services à la mesure de l’utilité sociale

: De la commission des comptes des services à la mesure de l’utilité sociale

confondu avec celui du secteur tertiaire marchand (56%) ou du tertiaire, marchand et non marchand (78%) C’est ce périmètre résiduel qui a été adopté par la Commission des comptes des services qui fut inaugurée en 1987 par Edouard Balladur, alors ministre de l’économie et des finances. Jean Gadrey en fut légitimement le premier président et il sut remarquablement bien canaliser les débats souvent vifs mais constructifs entre les représentants des

5 En savoir plus

L'influence de trois facteurs familiaux sur la réussite scolaire au primaire et au secondaire d'élèves arabophones, créolophones et francophones de Montréal

L'influence de trois facteurs familiaux sur la réussite scolaire au primaire et au secondaire d'élèves arabophones, créolophones et francophones de Montréal

Les données de ces croisements proviennent d ' une enquête (1992) du groupe de recherche PLURI (groupe de recherche en pluriethnicité de l ' Université du Québec à Montré[r]

107 En savoir plus

Avantages et défis inhérents à l’usage des ordinateurs portables au primaire et au secondaire : Enquête auprès de la Commission scolaire Eastern Townships

Avantages et défis inhérents à l’usage des ordinateurs portables au primaire et au secondaire : Enquête auprès de la Commission scolaire Eastern Townships

Karsenti de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les TIC en éducation. Lors de cette réunion, qui en a précédé plusieurs autres, il a été convenu de mettre en place un projet de recherche qui correspondait à la fois aux objectifs scientifiques de la Chaire de recherche du Canada sur les TIC, mais aussi au souci constant de la Commission scolaire Eastern Townships de trouver des façons de maximiser la réussite de tous ses élèves, sur l’ensemble de son territoire. Après plusieurs échanges avec la direction de la commission scolaire, mais aussi avec les directeurs d’école, il a été convenu de mettre en place une étude qui chercherait notamment à mieux comprendre les avantages et les défis inhérents à l’usage des ordinateurs portables au primaire et au secondaire à la Commission scolaire Eastern Townships, regroupement scolaire connu pour avoir été un des premiers au Canada à avoir implanté, à grande échelle, des ordinateurs portables chez ses élèves. En effet, depuis huit ans, ce sont plus de 5600 ordinateurs portables qui ont été déployés dans la commission scolaire, principalement auprès des élèves de la 3 e à la 11 e année. Soulignons également
En savoir plus

29 En savoir plus

La mixité en éducation physique et sportive quelles sont les perceptions des élèves du secondaire?

La mixité en éducation physique et sportive quelles sont les perceptions des élèves du secondaire?

(1996) Méthodes et recherche pour l'éducation. De Boeck Université. La motivation en contexte scolaire. Éditions du renouveau pédagogique. Mixité et éducation physique et sp[r]

155 En savoir plus

Avantages et défis inhérents à l’usage des ordinateurs portables au primaire et au secondaire : Résultats de la 2e enquête auprès de la Commission scolaire Eastern Townships

Avantages et défis inhérents à l’usage des ordinateurs portables au primaire et au secondaire : Résultats de la 2e enquête auprès de la Commission scolaire Eastern Townships

Les recherches sur les impacts à long terme et sur de larges échantillons sont d’ailleurs quasi-inexistantes (Fleischer, 2012), bien que quelques revues de litté- rature telles que celles de BECTA (2005b), Penuel (2006) et Holcomb (2009) soient éclairantes. Ces limites dues à l’innovation que représentent les classes-portables s’ajoutent à celles qui concernent plus largement l’intégration pédagogique des TIC en général. À ce chapitre, notons que malgré l’im- portance que revêtent les TIC sur le plan socio-pro- fessionnel et éducatif, l’usage pédagogique des TIC en contexte scolaire demeure toujours un grand défi de partout en Occident. Plusieurs études montrent que les formateurs intègrent toujours peu les TIC à leur pédagogie (voir Balanskat et al., 2006; Becta, 2006; Hutchison et Reinking, 2011; OCDE, 2008; Ramboll Management, 2006). Il s’agit d’un constat retrouvé dans des études réalisées tant en Amérique du Nord qu’en Europe. Par conséquent, le potentiel éducatif des TIC, bien qu’il soit perçu positivement par l’ensemble des acteurs éducatifs (enseignants, directions d’école, commissions scolaires), semble actuellement en grande partie fondé sur des argu- ments intuitifs et idéologiques (Livingstone, 2012) plutôt que sur des études empiriques menées dans des terrains de recherche où l’usage des TIC a été éprouvé.
En savoir plus

41 En savoir plus

Analyse organisationnelle des services de santé offerts aux populations réfugiées dans la région de la Capitale-Nationale

Analyse organisationnelle des services de santé offerts aux populations réfugiées dans la région de la Capitale-Nationale

La littérature est peu explicite sur qui devrait assumer le leadership dans l'offre des services à cette population, mais dans la majorité des pays occidentaux, il apparaît que le leadership est assumé activement par des institutions gouvernementales (Jones, D. and Gill, P. S., 1998; Lawrence, J. and Kearns, R., 2005; Johnson, D. R., Ziersch, A. M. et a l , 2008). Cela est vu comme apportant des avantages pour l'intervention : un tel leadership gouvernemental assure une centralisation des connaissances, facilite l'éducation et le soutien à la formation des ressources humaines et communautaires. Il encourage aussi la mise en place des liens formalisés entre les institutions de même que l'accès à l'interprétariat et aux spécialistes (Gould, G. et a l , 2010; Kennedy, J. et a l , 1999). Un leadership dans le milieu institutionnel facilite également la communication et la collaboration entre les cliniciens et les différents services (Howells, J. et al, 2008; Telleen, S. et a l , 2009), tels que les infirmiers de liaison entre les écoles et la communauté (Alizadeh, V. et a l , 2011; Me Elmurry, B. et a l , 2003; Breedlove, G. et a l , 2006; Omeri, A. et a l , 2006; Mendonca, L. et a l , 2009).
En savoir plus

154 En savoir plus

La relation entre l’importance accordée à la réussite scolaire par les parents et l’engagement scolaire des élèves d’origine haïtienne au primaire : l’effet modérateur de la relation maître-élève

La relation entre l’importance accordée à la réussite scolaire par les parents et l’engagement scolaire des élèves d’origine haïtienne au primaire : l’effet modérateur de la relation maître-élève

Résumé Le désengagement scolaire constitue un problème social important au Québec. Les difficultés qu’éprouvent certains élèves à suivre les instructions, à participer en classe et à s’investir dans leur travail scolaire peuvent, à plus long terme, influencer leur réussite scolaire et mener à l’échec ou au décrochage. Vu l’importance du rôle joué par les parents et les enseignants sur l’engagement, la présente étude a pour but d’étudier la contribution des parents et des enseignants à l’engagement comportemental des élèves d’origine haïtienne issus de l’immigration fréquentant des écoles primaires en milieux défavorisés à Montréal. Elle vise également à examiner comment la contribution de ces acteurs se combine pour favoriser l’engagement comportemental de ces élèves. Les données ont été recueillies auprès de 211 élèves de 3 e à 5 e année provenant d’écoles de milieux défavorisés et multiethniques sur l'île de Montréal, et de leurs enseignants. Les résultats de nos analyses de régressions montrent que la chaleur dans la relation maître-élève exerce un effet modérateur sur le lien entre l’importance accordée à la réussite scolaire et l’engagement comportemental. Ainsi, l’importance accordée à la réussite scolaire par les parents est plus importante pour l’engagement des élèves qui partagent des relations peu chaleureuses et amicales avec leur enseignant que pour leurs pairs qui ont de bonnes relations avec leur enseignant. Des pistes pour l’intervention et pour la recherche future sont présentées à la lumière de ces résultats.
En savoir plus

85 En savoir plus

Perceptions d'enseignants concernant le passage de l'école primaire à l'école secondaire

Perceptions d'enseignants concernant le passage de l'école primaire à l'école secondaire

En résumé, la transition primaire secondaire ne semble pas être vécue de la même façon pour l’ensemble des élèves. La différence de l’ajustement des élèves à ce changement amène plusieur[r]

86 En savoir plus

Réalité socioculturelle des élèves de cheminement particulier de formation de type temporaire au terme de la scolarite primaire à la Commission scolaire de Val-d'Or

Réalité socioculturelle des élèves de cheminement particulier de formation de type temporaire au terme de la scolarite primaire à la Commission scolaire de Val-d'Or

La "réalité socioculturelle" se veut une description du profil socioculturel de l'élève de cheminement particulier de formation de type temporaire (C.P.F.T.) selon les [r]

181 En savoir plus

Élaboration d'un mode d'organisation des services d'éducation aux analphabètes dans une commission scolaire couvrant un territoire étendu et faiblement peuplé

Élaboration d'un mode d'organisation des services d'éducation aux analphabètes dans une commission scolaire couvrant un territoire étendu et faiblement peuplé

C.S.S. Centre des services sociaux.. L'augmentation du nombre d'analphabètes au Québec depuis les années '70 incita la population québécoise à s'intéresser davantage au phé[r]

185 En savoir plus

Les personnes itinérantes et les services psychiatriques à Montréal

Les personnes itinérantes et les services psychiatriques à Montréal

Les données sur la clientèle confirment aussi le petit nombre de personnes reçues pendant la semaine de garde (moyenne de 4,5 personnes) rapporté par certains intervenants des équipes des urgences et l’étude de Mignault (1993). De plus, l’hypothèse de personnes itinérantes utilisant ce circuit de façon répétitive, formulée par l’Équipe Itinérance du CLSC des Faubourgs, est clairement infirmée. Par contre, ces chiffres diffèrent de ceux amenés par les intervenants référents, notamment ceux des techniciens-ambulanciers, qui disent amener une trentaine de personnes par fin de semaine et ceux de Raynault (1994) sur la fréquentation de l’urgence générale de l’hôpital St- Luc par les personnes itinérantes en 1988-1989 (moyenne hebdomadaire de 31,4 personnes). Ceci s’expliquerait par le phénomène de filtrage de l’urgence générale mentionné précédemment. Les données révèlent également l’existence de troubles mentaux chez la plupart des patients vus par les intervenants des urgences de garde et les autres problématiques associées comme la toxicomanie, les troubles de comportement et les démêlés avec la justice. Elles suggèrent que les urgences psychiatriques de garde rejoignent seulement une partie des personnes itinérantes souffrant de troubles mentaux sévères et persistants en crise ou en difficulté, soit la portion la plus visible qui perturbe l’environnement, souvent à cause d’une intoxication, et celles qui sont les moins réticentes à la fréquenter. Elles permettent d’émettre l’hypothèse qu’une portion encore plus importante, plus discrète et récalcitrante aux services psychiatriques, se retrouve à l’urgence générale, dans les ressources communautaires et ailleurs dans la communauté.
En savoir plus

59 En savoir plus

Show all 10000 documents...