Haut PDF [PDF] Formation à ActionScript 2.0 dans Flash | Cours informatique

[PDF] Formation à ActionScript 2.0 dans Flash | Cours informatique

[PDF] Formation à ActionScript 2.0 dans Flash | Cours informatique

Le principe de fonctionnement Depuis le début de ce cours, tout ce que nous faisons se trouve à l'intérieur d'une fonction nommée Main (ou peut-être d'une fonction init si vous utilisez FlashDevelop). En effet, nous n'avons pas encore écrit à l'extérieur des accolades de celle-ci. En général pour écrire un programme, il faut compter entre une centaine de lignes de code à plusieurs milliers pour les plus conséquents. Il n'est donc pas envisageable d'insérer la totalité du code à l'intérieur de la fonction Main. En effet il faut organiser le code, ce qui permet de le rendre plus lisible mais également de faciliter le débogage. Pour cela nous allons découper notre programme en morceaux. Nous regrouperons donc certaines instructions ensemble pour créer des bouts de programme, puis nous les assemblerons pour obtenir le programme complet. Chaque morceau est alors appelé : fonction !
En savoir plus

400 En savoir plus

[PDF] Cours complet sur les bases de la programmation avec ActionScript | Formation informatique

[PDF] Cours complet sur les bases de la programmation avec ActionScript | Formation informatique

2. Un exemple de classe ActionScript autorisant la programmation orientée objet, ce langage nous donne la possibilité d’écrire nos propres classe. Cela sert principalement lors de la réalisation de gros projets. Imaginons une classe Personne() qui pourrait servir au traitement d’une liste dans une administration, ou autre… Chaque personne dispose d’un nom, d’un prénom et d’une date de naissance. Voici la déclaration simplifiée de la classe, suivi de quelques méthodes pouvant être utile :

29 En savoir plus

[PDF] Cours Java 2 Enterprise Edition | Formation informatique

[PDF] Cours Java 2 Enterprise Edition | Formation informatique

out.print(_jspx_html_data[0]); // begin [file="C:\\test\\jsp\\hello.jsp";from=(4,2);to=(8,0)] String pname; // d\u00e9claration de variable pname = request.getParameter("name"); // request : objet implicite if (pname== null) { out.println("World"); } else {

89 En savoir plus

[PDF] Cours complet pour apprendre à programmer en Actionscript 3 | Formation informatique

[PDF] Cours complet pour apprendre à programmer en Actionscript 3 | Formation informatique

Sans donner plus de détails, je vous propose de découvrir la représentation correspondant à notre classe Voiture : Représentation UML de la classe Voiture Comme vous le voyez, notre classe est divisée en deux parties : les attributs et les méthodes ! Ceux-ci sont donc listés en spécifiant de quels types ils sont, ainsi que les paramètres à renseigner en ce qui concerne les méthodes. Cela permet de dresser une sorte de « plan de construction » de la classe à coder, mais également son mode d'emploi pour d'éventuels autres programmeurs. Cela permet également de mettre en évidence les relations liant les classes les unes aux autres, comme nous le verrons au cours des chapitres à venir.
En savoir plus

150 En savoir plus

[PDF] Débuter la Programmation Flash avec Actionscript 3.0 | Cours informatique

[PDF] Débuter la Programmation Flash avec Actionscript 3.0 | Cours informatique

– soit un paramètre numérique qui va créer une liste de x éléments vides . – soit tout autres paramètres (par exemple une chaine de caractères) qui créera alors une liste contenant ces différents éléments. – La classe vector a le même rôle que la classe Array. Cependant les éléments auront tous le même type, celui-ci sera spécifié lors de la déclaration et vérifié lorsque l'on ajoutera un élément. – La classe vector nécessite Flash Player 10.

88 En savoir plus

[PDF] Cours C++ de base pdf | Formation informatique

[PDF] Cours C++ de base pdf | Formation informatique

Le plus grand problème est certainement celui de l’efficacité, en temps (trop de copies ?) et surtout, en mémoire. En effet, le stockage des éléments de nos matrices ne dépend pas du type de ces dernières : elles héritent toutes leur implémentation de la classe Matrix, et donc allouent m × n éléments (ou n 2 si elles sont carrées) quelle que soit leur nature. Cela a l’avantage de faciliter les conversion en montant dans la hiérarchie, par exemple de DiagonalMatrix à SquareMatrix . Cependant, on pourrait souhaiter n’allouer que les éléments nécessaires (une demie matrice pour une matrice triangulaire ou symétrique, un vecteur pour une matrice diagonale, un simple double pour une matrice scalaire, etc.). Mais alors les conver- sions implicites d’héritage ne fontionneraient plus aussi bien, ce qui veut dire qu’il nous fau- drait réviser complètement notre hiérarchie de classes ! Et il ne faudrait pas que cette réorganisation nous fasse perdre la vision logique de la hiérarchie des types de matrices...
En savoir plus

48 En savoir plus

[PDF] Tutoriel sur les Notions de bases de la programmation avec ActionScript 3.0 | Cours informatique

[PDF] Tutoriel sur les Notions de bases de la programmation avec ActionScript 3.0 | Cours informatique

dynamic Spécifie que les occurrences d'une classe peuvent posséder des propriétés dynamiques qui sont ajoutées lors de l'exécution. final Permet de spécifier qu'une méthode ne peut pas être remplacée ou qu'une classe ne peut pas être étendue. internal Permet de spécifier si une classe, une variable, une constante ou une fonction est disponible pour tous les appels au sein du même package. native Permet de spécifier si une fonction ou méthode doit être implémentée par Flash Player en code natif.

9 En savoir plus

[PDF] Cours de C++ à Objective-C en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de C++ à Objective-C en pdf | Formation informatique

2 Généralités sur la syntaxe 2.1 Mots-clefs Objective-C est un sur-ensemble du langage C. Comme en C ++ , un programme correctement écrit en C devrait être compilable en Objective-C, sauf s’il utilise certaines mauvaises pratiques autorisées par le C. L’Objective-C n’a fait que rajouter des concepts et les mots-clefs les ac- compagnant. Pour éviter tout conflit, ces mots-clefs commencent par le caractère @ (at). En voici la (courte) liste exhaustive : @class, @interface, @implementation, @public, @private, @protected, @try, @catch, @throw, @finally, @end, @protocol, @selector, @synchronized, @encode, @defs (qui n’est plus documenté dans [4]). Objective-C 2.0 (cf. 1.3 page précédente) a ajouté @optional, @required, @property, @dynamic, @synthesize. Notons également la pré- sence des valeurs nil et Nil, du type id, du type SEL et du type BOOL avec ses valeurs YES et NO. Enfin, il existe quelques mots-clefs qui ne sont définis que dans un certain contexte bien particulier, et qui ne sont pas réservés hors de ce contexte : in, out, inout, bycopy, byref, oneway (ceux-là peuvent se rencontrer dans la définition de protocoles : cf. section 4.4.5 page 25) et getter, setter, readwrite, readonly, assign, retain, copy, nonatomic (ceux-là peuvent se rencontrer dans la définition des propriétés : cf. section 12.2 page 61).
En savoir plus

75 En savoir plus

[PDF] Cours MATLAB pas à pas en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours MATLAB pas à pas en pdf | Formation informatique

>> f = ’x^3 - 2*sin(x) + 1’; • Tracer le graphe : >> fplot(f,[-1,1]); grid; La commande fplot demande la d´ efinition de la fonction f et de l’intervalle o` u il faut la tracer. La d´ efinition des vecteurs x et y n’est plus n´ ecessaire et on note que dans la d´ efinition de f il suffit d’´ ecrire f=’x^3 - ...’ au lieu de f = x.^3 - ...’, comme on avait fait pour utiliser plot. Le graphe obtenu est encore montr´ e dans la Figure 1.

13 En savoir plus

[PDF] Le langage C# cours pas à pas en pdf | Formation informatique

[PDF] Le langage C# cours pas à pas en pdf | Formation informatique

3.2 Using Dans la partie 2 vous avez certainement trouvé que l’on utilisait beaucoup « System. ». System est un NameSpace que l’on peut aussi appeler « espace de nom ». Les NameSpaces servent à ranger les classes un peu comme dans des dossiers. Si l’on veut s’économiser d’écrire System à chaque fois que l’on veut accéder à un objet de ce NameSpace, il suffit de mettre au début du fichier « using System ; ». Ces imports d’espaces de nom permettent d’accéder directement à tous les éléments contenus (appart les NameSpaces qu’il contient) sans avoir à mentionné ou il est rangé. Plus vous ferrez de using plus vous aurez de propositions à l’auto complétion, d’où l’intérêt de limiter l’usage des using car cela permet une auto complétion plus rapide et plus pertinente.
En savoir plus

42 En savoir plus

[PDF] Cours de Haskell en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de Haskell en pdf | Formation informatique

Benoît Fraikin Département d’informatique UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE 28 juin 2012 1 / 42 UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Plan de la séance 1 Présentation d’Haskell Historique Caractéristiques 2 I[r]

6 En savoir plus

[PDF] Cours HTML Pas à Pas en PDF | Formation informatique

[PDF] Cours HTML Pas à Pas en PDF | Formation informatique

HTML veut dire L’Hypertext Markup Languag , il est conçu pour créer de page web . 2) Quels logiciels utiliser pour HTML ? Je suis sûr que vous pensez qu’un logiciel spécifié existe pour HTML Mais la réponse est non, HTML peut être écrit soit dans le bloc note qui se trouve dans

14 En savoir plus

[PDF] Formation pas à pas en Algorithmique en pdf | Cours informatique

[PDF] Formation pas à pas en Algorithmique en pdf | Cours informatique

1.3 Des chires (mais pas des lettres) Le problème qu'on présente ici a comme données un tableau de n nombres (positifs et négatifs) et un nombre "but" x. Le problème consiste de dire si, en additionnant un sous-ensemble non vide de nombres dans le tableau, on peut obtenir x. Un algorithme conceptuellement simple pour cela consiste à essayer toutes les possibilités. Pour chaque sous-ensemble, on additionne les nombres et on voit si le résultat est égal à x. Combien de pas faut-il faire ? Dans le pire des cas (le quel c'est ?) il faut essayer tous les sous-ensembles non vides. Combien y en a-t-il ? Combien de sous-ensembles, éventuellement vides, a un ensemble avec 1 élément, appelons- le {a} ? 2 : l'ensemble vide, et {a}. Combien de sous-ensembles, éventuellement vides à un ensemble avec 2 éléments, disons {a, b} ? 4 : l'ensemble vide, {a}, {b}, {a, b}. Pour l'ensemble
En savoir plus

51 En savoir plus

[PDF] Formation informatique d introduction à Prolog | Cours informatique

[PDF] Formation informatique d introduction à Prolog | Cours informatique

Afin de remédier à cet état de choses nous avons profondément remanié Prolog en intégrant au niveau de l'unification: (1) une manipulation plus fine des arbres, qui peuvent être infinis, avec un traitement spécifique pour les listes, (2) un traitement complet de l'algèbre de Boole à deux valeurs, (3) un traitement numérique, comprenant l'addition, la soustraction, la multiplication par une constante et les relations <, =, =, >, (4) un traitement général de la relation ? . Ce remaniement s'est fait en remplaçant le concept même d'unification par celui de résolution de contraintes dans une structure mathématique donnée une bonne fois pour toutes. Par structure mathématique nous entendons ici un domaine muni d'opérations et de relations, les opérations n'étant pas forcément définies partout.
En savoir plus

26 En savoir plus

[PDF] Cours de formation langage C et Arduino en pdf | Cours Informatique

[PDF] Cours de formation langage C et Arduino en pdf | Cours Informatique

(4) (5) Fig.1 Un programme très complet avec vérification du non débordement est proposé dans Lire_Chaine_LGR_verifiee.ino dont voici la structure : Dans les initialisations de base, PTR=0 signifie qu'actuellement aucune chaîne n'est arrivée sur la ligne série. Dès que la PILE de réception n'est plus vide, c'est que l'on a reçu des caractères et le test (1) devient positif. On va alors extraire de la PILE FIFO le texte saisi sur la ligne série. Sur la Fig.1 les instructions de lecture sont non colorées. Mais avant de lire l'octet en attente dans la PILE, le test (2) vérifie que l'on ne va pas déborder la taille réservée à la chaîne et pointée par PTR. Il est possible que la chaîne saisie sur la ligne série dépasse la taille autorisée. Dans ce cas la PILE n'est pas entièrement vidée. On effectue la vérification (3) que l'on peut faire suivre de la purge du tampon de donnée, ou laisser en attente et la traiter après l'instruction repérée en orange. Le test (4) a pour fonction de déterminer si une réception sur la ligne série a été traitée. Enfin l'instruction (5) signale qu'il n'y a plus de chaîne à traiter.
En savoir plus

24 En savoir plus

[PDF] Formation à l’audit Systèmes informatique | Cours informatique

[PDF] Formation à l’audit Systèmes informatique | Cours informatique

 Exemple de fraude n°2 : Le processus achats présente de nombreux risques puisqu’il engendre la sortie d’argent. La collusion avec un fournisseur est un cas de fraude fréquent dans les sociétés.  Rôle de l’auditeur en SI : Identification des factures fournisseurs non justifiées par un flux achat classique (commandes achat et /ou bon de réception). Ces factures clients créées directement en comptabilité devraient être liés à des types de dépense clairement identifiés (impôts, cas d’urgence…) et il est donc nécessaire d’établir leur liste afin de les revoir ligne par ligne avec un Responsable approprié.
En savoir plus

75 En savoir plus

[PDF] Cours ActionScript 3 : Programmation séquentielle et orientée objet | Cours informatique

[PDF] Cours ActionScript 3 : Programmation séquentielle et orientée objet | Cours informatique

Il ne faut donc pas considérer ce comportement comme un désagrément mais comme un avantage contribuant à de meilleures performances. Ce comportement diffère d’ActionScript 2, où la machine virtuelle 1 (AVM1) évaluait dynamiquement tous les types à l’exécution, aucune optimisation n’était réalisée. Le typage des variables n’était qu’une aide à la compilation.

35 En savoir plus

[PDF] Formation sur l’Ergonomie du poste informatique | Cours informatique

[PDF] Formation sur l’Ergonomie du poste informatique | Cours informatique

2. Méthodologie 2.1 Introduction. Les méthodes de la psychologie ergonomiques sont celles de la psychologie expérimentale, mais les conditions – et les paramètres – sont plus difficiles à contrôler. De plus, les objectifs sont différents, puisque les ergonomes s’intéressent à des situations particulières, quand les psychologues (hors clinique) s’intéressent à des invariants de l’esprit humain. De plus, au contraire de la psychologie générale, l’ergonomie s’intéresse à des situations complexes (écologiques), ce qui a un impact sur les possibilités de généralisation. On a également une différence au niveau des consignes, puisqu’il s’agit plus de connaître les performances « normales » que les compétences (performances optimales), et au niveau des sujets, qui sont le plus souvent experts (c’est leur travail).
En savoir plus

11 En savoir plus

[PDF] Apprendre ALM cours en pdf | Formation Informatique

[PDF] Apprendre ALM cours en pdf | Formation Informatique

L'absence d'une relation stable, au moins à court terme, entre les cours boursiers et leurs déterminants fondamentaux peut être expliquée au niveau macroéconomique, soit par l'irrationalité ou la myopie des agents économiques, soit par l'existence de bulles rationnelles. Autrement dit, étudier la relation entre les prix des actifs financiers et l'inflation sans tenir compte de ces imperfections et anomalies conduit nécessairement à des relations erronées. Le graphique 11 illustre cette instabilité au niveau des corrélations glissantes entre l'inflation et les rendements des actions aux Etats-Unis : par exemple, pour deux crises différentes (celle de 2001 et de celle de 2008) ce niveau de corrélation passe de – 0,2 à 0,2 ce qui s'explique par la différence de la source de la crise et de ses effets sur le comportement des investisseurs. En adoptant un modèle issu de la combinaison de la théorie de la demande de la monnaie et de la théorie quantitative de la monnaie, Fama [1981] affirmait que la relation négative entre les taux nominaux de rentabilité des actions et l'inflation n'est que le reflet du lien négatif entre cette dernière et l'activité économique réelle. Il explique que dans la mesure où l'activité économique réelle est négativement corrélée à l'inflation et puisque la rentabilité des actions est corrélée positivement à l'activité économique, la corrélation négative entre l'inflation et les taux nominaux de la rentabilité des actions est fausse. Elle ne représente qu'une relation proxy du lien entre les évolutions des prix des actions et de la production.
En savoir plus

295 En savoir plus

[PDF] Cours de langage FORTRAN en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de langage FORTRAN en pdf | Formation informatique

test = .not. (2>3) affecte ` a la variable bool´ eenne test la valer .true. . Diff´ erents op´ erateurs de test rendent des r´ esultats bool´ eens : <, >, <=, >=,==, /=. (6) Les chaˆınes de caract` eres : une chaˆıne de caract` ere est une expression litt´ erale ´ ecrite entre des apostrophes (quote en anglais). On d´ eclare une variable de type chaˆıne de caract` eres grˆ ace au mot cl´ e character, en pr´ ecisant la longueur de la chaˆıne de caract` ere par l’attribut len. Ainsi, si on veut utiliser une variable chaˆıne de caract` ere qui pourra prendre pour valeur les diff´ erents mois de l’ann´ ee, on d´ efinira par exemple
En savoir plus

27 En savoir plus

Show all 10000 documents...