Haut PDF [PDF] Cours de Tcl et Tk sous Linux pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de Tcl et Tk sous Linux pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de Tcl et Tk sous Linux pdf | Formation informatique

Ce document d´ ecrit l’approche de Linux ` a Tcl, un langage de script. C’est un langage interpr´ et´ e, facile ` a appren- dre, qui utilise l’absence de typage pour permettre un niveau de programmation plus ´ elev´ e et le d´ eveloppement rapide d’applications. La boˆıte ` a outils Tk est un environnement de programmation pour cr´ eer des interfaces graphiques (Graphical User Interfaces, GUI) sous le syst` eme X-Window. Leurs fonctionnalit´ es incluent la pos- sibilit´ e d’extension et l’inclusion dans une autre application, le d´ eveloppement rapide et la facilit´ e d’utilisation. Conjointement, Tcl et Tk apportent de grands b´ en´ efices ` a la fois au d´ eveloppeur et ` a l’utilisateur. Les inter- faces bas´ ees sur Tk ont tendance ` a ˆ etre plus personnalisables et dynamiques que celles construites avec une boˆıte ` a outils reposant sur du C ou C++. Tk reproduit l’allure et les sensations de Motif. Un grand nom- bre d’applications int´ eressantes sous X sont enti` erement impl´ ement´ ees en Tk, sans aucune nouvelle commande sp´ ecifique ` a l’application elle-mˆ eme.
En savoir plus

18 En savoir plus

[PDF] Cours Tcl complet en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Tcl complet en pdf | Formation informatique

Tcl Acc` es aux fichiers • Commandes d’acc` es aux fichiers : open gets seek flush glob close read tell cd fconfigure fblocked fileevent puts source eof pwd filename • Les commandes utilisent des mots clefs pour d´ esigner les fichiers ouverts. set f [open "myfile.txt" "w"]

40 En savoir plus

[PDF] Formation programmation web sous linux | Cours Informatique

[PDF] Formation programmation web sous linux | Cours Informatique

Cette documentation non officielle a pour but d'expliquer plus visuellement l'installation de Xampp pour Linux de façon simple et en évitant au maximun l'utilisation du terminal, souvent austère pour les débutants. Xampp permet d'installer et de configurer facilement sous Linux un serveur web Apache Php Mysql et Ftp. La documentation originale, en ligne, en anglais, de Xampp pour Linux se trouve à cette adresse : http://www.apachefriends.org/en/xampp-linux.htm

9 En savoir plus

[PDF] Cours Tcl avancé en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Tcl avancé en pdf | Formation informatique

Pour une erreur ordinaire, les m´ecanismes internes de Tcl permettent de faire remonter cette erreur depuis la proc´edure o` u elle a eu lieu `a travers la s´erie des appels de proc´edures jusqu’au sommet d’o` u l’application peut rendre compte de l’erreur comme elle le souhaite. Pour une erreur d’arri`ere-plan, le d´eroulement des appels aboutit `a la biblioth`eque Tcl et il n’y a pas de moyen ´evident de la r´ecup´erer. Lorsque Tcl d´etecte une telle erreur, il l’enregistre et invoque la commande bger- ror plus tard d`es qu’un temps mort se produit dans l’application. Avant d’invoquer bgerror, Tcl recharge dans les variables errorInfo et errorCode l’information sau- vegard´ee sur l’erreur puis il appelle bgerror avec le message d’erreur comme unique argument. Cela suppose que l’application a impl´ement´e une commande bgerror et que celle-ci a ´et´e d´efinie de mani`ere `a rendre compte de l’erreur dans le cadre de l’application. Tcl ignore tout r´esultat renvoy´e par la commande bgerror (`a moins qu’il ne s’agisse encore d’une erreur !).
En savoir plus

215 En savoir plus

[PDF] Cours Applications graphiques à l’aide de Tcl Tk | Formation informatique

[PDF] Cours Applications graphiques à l’aide de Tcl Tk | Formation informatique

un événement donné. X ne fournit pas de support pour un aspect ou un design particulier [look and feel] et ne fournit aucun bouton ou menu pour le contrôle de l’application. C’est le rôle des boîtes à outils [toolkit] de four- nir tout cela. Tk en est une au même titre que Xm (de OSF/Motif), AUIS (Andrew Toolkit), etc. Afin de gérer les toplevels de façon uniforme, on va faire appel à une window manager [wm], application par- ticulière qui dialogue avec le serveur X et les autres applications, gérant:

30 En savoir plus

[PDF] Formation  de Tcl en pdf | Cours informatique

[PDF] Formation de Tcl en pdf | Cours informatique

les lignes ne seront coup´ees qu’aux endroits o` u se place explicitement un symbole de saut de ligne. -xscrollcommand xScrollCommand ScrollCommand Sp´ecifie le pr´efixe pour une commande utilis´ee pour communiquer avec les barres de d´efilement horizontales. Lorsque la vue contrˆol´ee par une barre de d´efilement change, le composant g´en`ere une commande Tcl obtenue en concat´enant la com- mande de d´efilement et deux valeurs num´eriques : ces valeurs sont des fractions comprises entre 0 et 1 qui indiquent une position dans le document. La valeur 0 indique le d´ebut du document et une valeur 0,333 indiquerait la position au tiers du document etc. La premi`ere valeur indique la premi`ere information du do- cument qui est visible dans la fenˆetre et la seconde indique l’information qui se trouve imm´ediatement apr`es la derni`ere portion visible. La commande obtenue est alors pass´ee `a l’interpr´eteur Tcl pour ˆetre ex´ecut´ee. Typiquement, l’option - xScrollCommand consiste en un nom de chemin d’une barre de d´efilement suivi de la commande set comme par exemple :
En savoir plus

278 En savoir plus

[PDF] Cours d Android en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours d Android en pdf | Formation informatique

Compatibilit´ e Linux Noyau d´ eriv´ e de Linux mais a ´ et´ e modifi´ e par Google : Pas de syst` eme X-Window nativement Ne supporte pas toutes les libraires GNU standards Difficult´ e de porter toutes les applications (ou librairies) compatibles linux.

148 En savoir plus

[PDF] Cours de langage FORTRAN en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de langage FORTRAN en pdf | Formation informatique

Fortran a fait l’objet de plusieurs normalisations : fortran 77, fortran 90 et 95, et plus r´ ecemment fortran 2003. Le pr´ esent document s’int´ eresse aux versions 90/95 (peu diff´ erentes l’une de l’autre). Le document d´ ecrit l’usage de fortran sous unix (linux), bas´ ee sur l’utilisation du com- pilateur gfortran, faisant partie de la suite de compilation gcc (Gnu Compiler Collection, http://gcc.gnu.org/fortran). Il s’agit d’une suite de logiciels sous licence libre, pr´ esente dans toutes les distributions linux. Des versions ex´ ecutables de gfortran pour Windows, Li- nux, MacOS sont disponibles ` a partir de la page web http://gcc.gnu.org/wiki/GFortran.
En savoir plus

27 En savoir plus

[PDF] Cours Programmer en BASIC sous Unix | Formation informatique

[PDF] Cours Programmer en BASIC sous Unix | Formation informatique

Ce tour d’horizon des différents interpréteurs et compilateurs BASIC nous apprend plusieurs choses. Tout d’abord, une demi surprise, BASIC, ce langage tant décrié par les développeurs des autres langages, n’est pas mort, même sur les sytèmes Unix où son utilisation reste pourtant toujours très discrète à cause de concurrents sérieux (perl, python, Tcl/Tk,php....) qui fonctionnent eux aussi en mode interprété. L’activité que génère ce langage dans le monde des développeurs libres est significative. Le nombre de projets est important et tous ces projets sont très actifs. A n’en pas douter la demande est sûrement forte et ce fait ne peut que favoriser le développement du logiciel libre en facilitant la migration de programmeurs BASIC vers les Unix libres.
En savoir plus

15 En savoir plus

[PDF] Cours Traitement d’images sous Matlab | Formation informatique

[PDF] Cours Traitement d’images sous Matlab | Formation informatique

Les fonctions imwrite et print permettent la sauvegarde, respectivement, des images et des figures sous diff´erents formats (tif, jpg, bmp, pcx, png, gif, emf, eps, ...). 2) Enregistrer l’image ’cameraman.tif’ sous les formats suivants : JPEG, BMP, PNG, GIF et le format TIFF sans compression. Ouvrir et afficher ensuite chacune de ces images, observer leurs diff´erences et comparer les avec l’image d’origine. Mesurer ces diff´erences avec l’image d’origine en calculant l’erreur quadratique moyenne.

14 En savoir plus

[PDF] Cours d'initiation à la programmation sous Delphi | Formation informatique

[PDF] Cours d'initiation à la programmation sous Delphi | Formation informatique

Les + qui sépare chaque partie dans le writeln servent a concaténer (assembler) les différentes parties. C'est la fin de ce 2éme cours Delphi. C'est assez dur d'expliquer les bases de la programmation mais une fois que vous avez compris, ça devient très facile. Dans le prochains cours, vous apprendrez les conditions, cela fait toujours partie des bases, c'est ce qui permet de dire a un programme : si condition alors faire instructions sinon faire autres instructions.

13 En savoir plus

[PDF] Cours C++ de base pdf | Formation informatique

[PDF] Cours C++ de base pdf | Formation informatique

Pour certains TDs un code de départ est fourni. De plus les solutions des TDs sont mises en ligne régulièrement sur le site Web. Pour compiler le code fourni et les solutions, il ne suffit pas de copier chez vous le répertoire contenant le TD courant. Encore faut-il respecter la hié- rarchie proposée (en particulier le répertoire include, la Makefile et le fichier default.mk sont indispensables). Le plus simple est de suivre les indications du site Web pré-mentionné en copiant et décompressant chez vous le fichier Basic_C++.zip fourni sur le site et qui contient les premiers sujets de TDs et les exemples de programmes du cours. Il vous suffira ensuite de copier au fur et à mesure les solutions et sujets suivants en respectant cette hiérarchie.
En savoir plus

48 En savoir plus

[PDF] Cours sur les masques de sous réseau pour débutant | Formation informatique

[PDF] Cours sur les masques de sous réseau pour débutant | Formation informatique

1.2 R´ eutilisation de ce cours Vous ˆ etes libre d’utiliser de courts extraits de ce cours, dans la me- sure o` u vous incluez un lien permettant d’avoir acc` es ` a l’ensemble du do- cument. Ceci dans le but de permettre ` a vos lecteurs d’obtenir facilement un compl´ ement d’information. De mˆ eme, vous ˆ etes libre de copier ce cours dans son int´ egralit´ e, ` a condition cependant d’en avertir l’auteur, et que cette uti- lisation soit exempte de tout caract` ere commercial (banni` eres publicitaires incluses). Cette restriction ´ etant principalement due au plus ´ el´ ementaire des respects : celui du temps que j’ai consacr´ e ` a la r´ edaction de ce cours. Toute autre utilisation devra faire l’objet d’un accord pr´ ealable avec l’auteur.
En savoir plus

29 En savoir plus

[PDF] Cours Modélisation numérique sous MATLAB | Formation informatique

[PDF] Cours Modélisation numérique sous MATLAB | Formation informatique

3 3 - On divise en sous domaines : C'est le maillage. Les sous domaines sont appelés mailles. 4 - On choisit la famille de champs locaux, c'est à dire à la fois la position des noeuds dans les sous domaines et les polynômes (ou autres fonctions) qui définissent le champ local en fonction des valeurs aux noeuds (et éventuellement des dérivées). La maille complétée par ces informations est alors appelée élément.

12 En savoir plus

Linux cours général en pdf

Linux cours général en pdf

Mode canonique  Pour le mode canonique les indices du tableau sont : Indice Description VEOF VEOL VERASE VINTR VKILL VQUIT VSUSP VSTART VSTOP Caractère EOF Caractère EOL caract[r]

12 En savoir plus

[PDF] Cours en pdf Eiffel Les collections | Formation informatique

[PDF] Cours en pdf Eiffel Les collections | Formation informatique

Remarque:   On   pourrait   déterminer   automatiquement   la   nature   de   la   séquence   d'après   sa  composition   en   lettres   mais   cela   dépasse   le   cadre   de   cet   exemple.   Vous   pouvez  parfaitement essayé de le faire mais faire attention aux nucléotides qui peuvent être  définis   différemment   selon   les   tables   utilisées   (pour   plus   de   détail,   voir  http://www.infobiogen.fr/doc/documents.php?cours=tabaanuc)

15 En savoir plus

[PDF] Cours premiers pas en Eiffel pdf | Formation informatique

[PDF] Cours premiers pas en Eiffel pdf | Formation informatique

Une routine appelée aussi méthode dans d'autres langages à objets soit se conformer à la syntaxe  suivante: nom_de_la_routine is →   →   →   ­­ On peut ajouter un commentaire →   →   →  [r]

20 En savoir plus

[PDF] Introduction à Fortran cours pdf | Formation informatique

[PDF] Introduction à Fortran cours pdf | Formation informatique

etre modifi´ ee au cours du programme. 1.2.2 L’attribut DIMENSION C’est l’attribut qui permet de d´ efinir des tableaux, et plus pr´ ecis´ ement sa taille. Si on pr´ ecise un entier, il s’agira de la taille du tableau et les indices commenceront ` a 1. Si on pr´ ecise une plage de valeurs, il s’agira des valeurs des indices. Si on pr´ ecise plusieurs ´ el´ ements, il s’agira d’un tableau ` a plusieurs dimensions.

12 En savoir plus

[PDF] Formation pas à pas en Algorithmique en pdf | Cours informatique

[PDF] Formation pas à pas en Algorithmique en pdf | Cours informatique

1.3 Des chires (mais pas des lettres) Le problème qu'on présente ici a comme données un tableau de n nombres (positifs et négatifs) et un nombre "but" x. Le problème consiste de dire si, en additionnant un sous-ensemble non vide de nombres dans le tableau, on peut obtenir x. Un algorithme conceptuellement simple pour cela consiste à essayer toutes les possibilités. Pour chaque sous-ensemble, on additionne les nombres et on voit si le résultat est égal à x. Combien de pas faut-il faire ? Dans le pire des cas (le quel c'est ?) il faut essayer tous les sous-ensembles non vides. Combien y en a-t-il ? Combien de sous-ensembles, éventuellement vides, a un ensemble avec 1 élément, appelons- le {a} ? 2 : l'ensemble vide, et {a}. Combien de sous-ensembles, éventuellement vides à un ensemble avec 2 éléments, disons {a, b} ? 4 : l'ensemble vide, {a}, {b}, {a, b}. Pour l'ensemble
En savoir plus

51 En savoir plus

[PDF] Apprendre ALM cours en pdf | Formation Informatique

[PDF] Apprendre ALM cours en pdf | Formation Informatique

Proportion Portfolio Insurance (cf. Perold et Sharpe [1988]) sont mises en place et certains résultats relatifs à ce modèle sont étudiés. De même, les principes des techniques de programmation dynamique et leurs limites sont également mises en évidence. Nous nous penchons par la suite sur une approche innovante fondée sur les techniques de « programmation stochastique » (cf. Birge et Louveaux [1997]). Il s'agit d'une version adaptée d’une technique déjà utilisée dans le domaine de l’ingénierie pour la planification de la production (cf. Dantzig et al. [1990], Escudero et al. [1993]). Dans ce cadre, nous mettons en place un modèle d’ALM dynamique basé sur les techniques de programmation stochastique. Nous proposons, au cours d’une illustration numérique, une nouvelle méthodologie de génération de scénarios économiques que nous appelons méthodologie « des quantiles de référence ». Cette dernière permet de partir d’une structure linéaire de génération de scénarios (telle que décrite dans le chapitre 2 de la partie I) pour réduire la dimension du problème rencontré avec la stratégie Fixed-Mix tout en tenant compte de la corrélation entre les distributions des différentes variables projetées.
En savoir plus

295 En savoir plus

Show all 10000 documents...