Haut PDF [PDF] Cours sur Règles de programmation FORTRAN | Formation informatique

[PDF] Cours sur Règles de programmation FORTRAN | Formation informatique

[PDF] Cours sur Règles de programmation FORTRAN | Formation informatique

Notons tout de suite le caractère impératif de ces règles. Il ne s’agit pas de conseils vertueux. Chaque règle est écrite de façon à ce que l’on puisse dire sans ambiguïté si elle est respectée ou non : il n’y a rien de qualitatif. Les développeurs du code Aster doivent les respecter. Nous verrons que la première règle énoncée (la plus importante) est le respect de la norme ANSI. L’outil de compilation actuel d’Aster (ifort) permet de vérifier facilement son application. D’autres règles sont vérifiées par l’AGLA [D2.01.02] nous indiquerons systématiquement entre parenthèses le code-retour émis lorsqu’il est non nul (2 ou 4). Le code retour (2) permet à l’administrateur des sources d’Aster (ASA) de contrôler les exceptions aux règles. Le code retour (4) interdit la restitution des sources . Pour les règles dont la vérification automatique est moins facile, la “sanction” se fera a posteriori : la procédure d’évolution des sources permet en effet de retrouver facilement l’identité d’un éventuel développeur négligent.
En savoir plus

12 En savoir plus

[PDF] Cours Fortran : Procédures, Modularité et Fichiers | Formation informatique

[PDF] Cours Fortran : Procédures, Modularité et Fichiers | Formation informatique

▪ La syntaxe du Fortran est sobre (peu de caractères spéciaux, pas d'accolades, de points- virgules, etc.). Les matrices sont des objets complexes mais, en Fortran, le code nécessaire pour les manipuler est en général à la fois compact et simple. On le voit dans le programme de la page 5 si on compare la ligne 19 (typique du Fortran) avec les lignes 23 à 27 (typiques d'un autre langage).

10 En savoir plus

[PDF] Cours Module et Types dérivés en Fortran 95 pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Module et Types dérivés en Fortran 95 pdf | Formation informatique

☞ 1957, Fortran II (premier compilateur, notions de sous-programme et de fonction). ☞ 1958, Fortran III est disponible mais ne sort pas de chez IBM (type logique, param`etres et prototypage des proc´edures). ☞ 1962, Fortran IV est le langage des scientifiques mais il faut ´etablir une norme. ☞ 1966, Fortran IV est rebatis´e Fortran 66 (norme ANSI : American National

8 En savoir plus

[PDF] Cours de programmation avec LAZARUS | Formation informatique

[PDF] Cours de programmation avec LAZARUS | Formation informatique

else result:=x*puissance(x,m-1) end ; Cette fonction présente une grande différence par rapport à toutes les fonctions que nous avons définies précédemment. Dans la définition même on trouve déjà un appel à la fonction puissance. Il s’agit ici d’un mécanisme très puissant, présent dans tous les langages de programmation modernes : la récursivité. Le fonctionnement exact de ce mécanisme ainsi que les conditions d’utilisation seront étudiées en détail dans les paragraphes suivants. Remarquons cependant qu’il existe un lien étroit entre la récursivité en informatique et la récurrence en mathématique. La définition de la fonction puissance présentée ici est une transcription quasi directe des formules
En savoir plus

92 En savoir plus

[PDF] Formation en Programmation JavaScript pdf | Cours informatique

[PDF] Formation en Programmation JavaScript pdf | Cours informatique

code javascript directement plac´ e dans le corps du fichier html :.. <script type="text/javascript">.[r]

89 En savoir plus

[PDF] Cours Programmation Logique en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Programmation Logique en pdf | Formation informatique

• Dans certains cas, la signification d´ eclarative du programme est conserv´ ee (coupe-choix “vert”) : le programme a la mˆ eme interpr´ etation logique avec et sans coupe-choix. • Dans[r]

106 En savoir plus

[PDF] Cours de programmation Android en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de programmation Android en pdf | Formation informatique

graphique ListView associé à cette activité.  public void setListAdapter(ListAdapter adapter) positionne le[r]

48 En savoir plus

[PDF] Cours Décomposition d’algorithme en Fortran 95 | Formation informatique

[PDF] Cours Décomposition d’algorithme en Fortran 95 | Formation informatique

Nous choisissons de multiplier par P à droite, ce qui correspond à une permutation des colonnes de A ainsi que des inconnues x, plutôt qu’à gauche, ce qui correspondrait à permuter les lignes de A, donc les équations (et le second membre b). En effet, en Fortran 95, les matrices sont stoquées colonnes par colonnes. Ainsi une permutation effective des colonnes consisterait à un échange de blocs de mémoires (contigues).

22 En savoir plus

[PDF] Formation avancé sur le lngage Fortran avec exmples - Cours informatique

[PDF] Formation avancé sur le lngage Fortran avec exmples - Cours informatique

Les caract` eres ’i<10’ correspondent en fait ` a une valeur logique qui est vraie tant que ’i<10’. On revient sur la d´ efinition des variables logiques ci-dessous. Il existe aussi en fortran la possibilit´ e d’effectuer des boucles implicites. Pour un tableau ’real xxx(im)’, on peut par exemple r´ ecrire l’initialisation des valeurs du tableau ` a 0., ` a savoir

19 En savoir plus

[PDF] Support de Cours de Langage Fortran avancé en pdf | Formation informatique

[PDF] Support de Cours de Langage Fortran avancé en pdf | Formation informatique

Les types de données détaillés dans le chapitre 1.2.1 sont les types standards du FORTRAN . Il est en fait possible de préciser la taille en octets des variables entières, rationnelles, complexes ou logiques. Le ta- bleau 3.1 présente les types dérivés. Suivant la place mémoire accordée, les valeurs prises par ces variables Type Taille mémoire en octets INTEGER (2) ou 4

39 En savoir plus

[PDF] Cours de programmation informatique le langage Caml | Formation informatique

[PDF] Cours de programmation informatique le langage Caml | Formation informatique

Partie II EXEMPLES Cette partie donne quelques exemples d’utilisation de caml. On y trouvera du simple et du compliqu´e, le tout pouvant se classer sous trois rubriques : (1) les algorithmes au progamme de premi`ere ann´ee (ils sont signal´es par le symbole ¶); (2) des id´ees qui seront (ou pourraient ˆetre) d´evelopp´ees en TD de programmation; (3) des id´ ees compl´ementaires et/ou des pr´esentations d’outils qui pourront servir (ou non) “pour la suite”. Les textes caml qui suivent ont donc soit un caract`ere de compl´ement, soit seront repris en cours et/ou en TD; j’en tire excuse pour, trop souvent, ne pas les commenter autant qu’ils devraient l’ˆetre.
En savoir plus

105 En savoir plus

[PDF] La PROgrammation Logique cours pour débutant en pdf | Formation informatique

[PDF] La PROgrammation Logique cours pour débutant en pdf | Formation informatique

• S´emantique op´erationnelle (rappel). • Termes et pr´edicats en Prolog. • Relations entre les s´emantiques. .}).. D´efinition: un alphabet (F, P ) consiste de deux ensembles de symbole[r]

15 En savoir plus

[PDF] Formation en Programmation fonctionnelle LISP pdf | Cours informatique

[PDF] Formation en Programmation fonctionnelle LISP pdf | Cours informatique

1. Les entiers sont en précision infinie : ils ont autant de chiffres qu’il leur en faut. Exemple : un exercice auquel on n’échappe pas quand on apprend un langage de programmation est l’écriture du programme qui calcule la factorielle n! d’un entier n. On est alors déçu devant l’incapacité de la machine à représenter le résultat, dès que n n’est pas ridiculement petit (7 ou 12, selon la « taille des entiers » du langage utilisé). Alors qu’en Lisp, les entiers n’étant pas limités en taille, on fait de belles expériences :

43 En savoir plus

[PDF] Approche fonctionnelles de la programmation cours pdf | Formation informatique

[PDF] Approche fonctionnelles de la programmation cours pdf | Formation informatique

Au paragraphe 2.5.1, nous avions vu qu’au moment de la d´efinition d’une valeur fonctionnelle, tous les symboles intervenant dans l’expression qui est le corps de fonction sont verrouill[r]

52 En savoir plus

[PDF] Cours Algorithmique et Programmation Ada en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Algorithmique et Programmation Ada en pdf | Formation informatique

Introduction Ces notes de cours ne pr´etendent pas ˆetre exhaustives ni se substituer en aucune mani`ere aux ouvrages publi´es notamment sur le langage de programmation choisi Ada 95 (”Programmer en Ada 95” de J.G.P. Barnes chez Addison-Wesley. . .). Ce document n’a d’autre but que de fournir aux ´etudiants de L2 un support de cours leur permettant de revoir les notions du cours de premi`ere ann´ee utilisant Ada. Les programmes ont ´et´e test´es sur le compilateur GNAT (GNU Ada Translator) de diffusion libre et gratuite par ftp ://ftp.cs.nyu.edu/pub/gnat
En savoir plus

33 En savoir plus

[PDF] Cours la programmation logique par contraintes pdf | Formation informatique

[PDF] Cours la programmation logique par contraintes pdf | Formation informatique

Une substitution est une fonction partielle qui associe des termes à des variables (quʼon peut noter comme un ensemble de couples (Var, terme). si les deux termes résultants de la subst[r]

39 En savoir plus

[PDF] Cours Programmation Avancée Prolog pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Programmation Avancée Prolog pdf | Formation informatique

Programmation déclarative Un programme déclaratif est une suite de déclarations qui constitue une base de connaissances dont on ne présuppose pas forcément l’utilisation qu’il en sera fait : on y affirme ce qui est mais on ne dit pas ce qu’il faut en faire .

26 En savoir plus

[PDF] Cours Programmation Fonctionnelle Avancée pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Programmation Fonctionnelle Avancée pdf | Formation informatique

On a vu que le fonctionnel pur avait un intérêt mais il complique aussi la programmation et a un impact en terme d'efficacité. L'évaluation paresseuse peut parfois rendre la compréhension des programmes diffi- ciles et n'a en pratique pas d'impact sur l'efficacité. Par ailleurs cela demande d'être assez vigilant lorsque l'on veut programmer des programmes « temps réel ». Ces considérations nous montrent qu'un langage purement fonctionnel strict aurait un réel intérêt, mais il n'en existe pas vraiment.

75 En savoir plus

[PDF] Cours Programmation fonctionnelle Haskell pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Programmation fonctionnelle Haskell pdf | Formation informatique

Consid´ erons comme exemple la sp´ ecification d’un type Queue a pour repr´ esenter une queue d’´ el´ ements de type a. L’intention d’une telle structure de donn´ ees est d’ins´ erer un [r]

25 En savoir plus

[PDF] Cours complet de Programmation logique en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours complet de Programmation logique en pdf | Formation informatique

Introduction Ce manuel entend répondre à un certain nombre des besoins légitimes de l'utilisateur d'un nouveau langage de programmation. Ces besoins sont d'autant plus nombreux que certains des concepts utilisés couramment dans les programmes Prolog III ne sont présents dans aucun autre langage. Ainsi, nous présenterons ici, outre les caractéristiques purement syntaxiques qui décrivent les programmes, un certain nombre de considérations, parfois assez complexes, qui permettent, en cernant les mécanismes sous-jacents qui régissent l'unification, de programmer mieux, plus clairement, plus efficace- ment, et peut être de programmer tout court. Dans cet ordre d'idées, de nombreux exemples seront fournis et développés, au fur et à mesure des besoins rencontrés.
En savoir plus

672 En savoir plus

Show all 10000 documents...