Haut PDF [PDF] Cours pdf classes et objets en Eiffel | Formation informatique

[PDF] Cours pdf classes et objets en Eiffel | Formation informatique

[PDF] Cours pdf classes et objets en Eiffel | Formation informatique

De façon surprenante, le programme test affiche la même valeur 9 pour i.value et j.value alors qu'on  attendrait i égal à 9 et j à 5. Pourquoi?  A la ligne 13, l'objet i est créé avec create, qui réserve de la place mémoire pour stocker les attributs  de   l'objet   i.   La   ligne   14   « j   :=   i »   ne   provoque   pas   la   copie   de   l'objet   i   dans   l'objet   j,   mais  simplement, affecte à l'objet j, un «lien» vers l'objet i (une référence dans le jargon informatique).  Ce « lien » permet à l'objet j de retrouver l' emplacement mémoire où se situe l'objet i. 
En savoir plus

15 En savoir plus

[PDF] Cours Héritage non-conforme en Eiffel | Formation informatique

[PDF] Cours Héritage non-conforme en Eiffel | Formation informatique

{frederic.merizen, dominique.colnet, philippe.ribet}@loria.fr cyril.adrian@laposte.net RÉSUMÉ. L’héritage non-conforme est un mécanisme récemment introduit dans la nouvelle dé- finition du langage Eiffel. Nous rendons compte de la première implantation de ce mécanisme dans un compilateur de production. Ce mécanisme est similaire à l’héritage traditionnel à la différence près qu’il n’induit pas de relation de sous-typage entre l’héritier et le parent, et qu’il n’autorise pas de polymorphisme. Il permet au concepteur de capturer davantage de décisions de conception dans le code source lui-même. De plus, ce mécanisme aide les compilateurs à réduire la quantité de liaison dynamique dans le programme final. L’héritage non-conforme permet de redéfinir des arguments de méthode de manière covariante, et de réduire la visibilité d’une méthode sans risque d’erreurs de typage à l’exécution.
En savoir plus

15 En savoir plus

[PDF] Cours Eiffel classes fiables Assertions et débogage | Formation informatique

[PDF] Cours Eiffel classes fiables Assertions et débogage | Formation informatique

Assertions au niveau des routines Les routines en Eiffel peuvent être réglementées par des pré­ et des post­conditions qui sont des  assertions placées respectivement dans les blocs requ[r]

7 En savoir plus

[PDF] Cours langage C++ : classes, Héritage et Polymorphisme | Formation informatique

[PDF] Cours langage C++ : classes, Héritage et Polymorphisme | Formation informatique

– la pire : – Le problème avec C++ en calcul scientifique est qu’un certain nombre de constructions, très séduisantes à priori, ne doivent pas être utilisées sous peine d’une baisse intolé- rable des performances. Un cours adapté de C++ adapté au calcul est nécessaire ! Le programmeur C++ doit faire le grand écart : l’abstraction permet de s’éloigner beaucoup du hardware, mais il faut aussi regarder les programmes du point de vue de leur adaptation au hardware : cela nécessite le développement d’une certaine manière de penser. – C++ est un langage compliqué, relativement difficile à apprendre.
En savoir plus

75 En savoir plus

[PDF] Cours C++ : Les opérateurs, les Classes et composition | Formation informatique

[PDF] Cours C++ : Les opérateurs, les Classes et composition | Formation informatique

Remarque : rien n’oblige a priori le programmeur a faire de l’opérateur = un opérateur d’affectation, mais c’est tout de même recommandé. Sans quoi, la classe devient très difficile à comprendre par l’utilisateur ! 5.4. Le mécanisme de définition des opérateurs en C++ Lorsqu’un opérateur est utilisé sur un type défini par le programmeur (une classe ou un type structuré), l’emploi de cet opérateur est équivalent à l’appel d’une fonction particulière qui peut être hors classe ou membre d’une classe (ou d'une structure). Si l’on définit une nouvelle classe CLS, et deux objets x et y de la classe CLS , alors la syntaxe (1) peut être équivalente à (2) ou (3) pour le compilateur C++ :
En savoir plus

71 En savoir plus

[PDF] Cours Langages Eiffel mécanismes d'héritage | Formation informatique

[PDF] Cours Langages Eiffel mécanismes d'héritage | Formation informatique

D’une part l’héritage classique peut être implémenté par tous les langages objets, en effet dans « l’univers » de la programmation objet il est fondamental de pouvoir réutiliser des objets déjà existants et permettre ainsi de créer des objets plus spécifiques ayant les mêmes caractéristiques que l’objet principal tout en développant ses propres caractéritisques ou en développant d’une manière différente les comportements de l’objet principal.

43 En savoir plus

[PDF] Cours Langages Eiffel pas à pas complet | Formation informatique

[PDF] Cours Langages Eiffel pas à pas complet | Formation informatique

13.3 Ancienne et Nouvelle notation pour l’instanciation La nouvelle notation passe par l’utilisation du mot clef create en remplacement des caract`eres ! ! habituels. Pour l’instant encore, les compilateurs Eiffel acceptent les deux notations. La vue 111 donne ` a l’aide d’exemples l’´equivalence entre l’ancienne notation et la nouvelle (remplacement d’instructions ! ! par des instructions create. Mis ` a part le cˆ ot´e plus verbeux de la nouvelle notation, la notation avec create permet en plus, la cr´eation d’objets de mani`ere anonyme, sous sa forme d’expression, sans utiliser de variable suppl´ementaire. Par exemple, sur la vue 112, la proc´edure foo prend en argument un point nouvellement cr´e´e. La proc´edure bar prend en argument un triangle lui aussi nouvellement cr´e´e, lui mˆeme compos´e de trois points neufs. L’utilisation de create donne donc lieu soit ` a une instruction, soit ` a une expression (l’absence de l’utilisation d’une variable cible permet de distinguer syntaxiquement une expression create d’une instruction create). Par exemple, toutes les utilisations de create sur la vue 111 sont des instructions alors que toutes les utilisations de create sur la vue 112 sont des expressions.
En savoir plus

177 En savoir plus

[PDF] Cours premiers pas en Eiffel pdf | Formation informatique

[PDF] Cours premiers pas en Eiffel pdf | Formation informatique

Une routine appelée aussi méthode dans d'autres langages à objets soit se conformer à la syntaxe  suivante: nom_de_la_routine is →   →   →   ­­ On peut ajouter un commentaire →   →   →  [r]

20 En savoir plus

[PDF] Cours en pdf Eiffel Les collections | Formation informatique

[PDF] Cours en pdf Eiffel Les collections | Formation informatique

Remarque:   On   pourrait   déterminer   automatiquement   la   nature   de   la   séquence   d'après   sa  composition   en   lettres   mais   cela   dépasse   le   cadre   de   cet   exemple.   Vous   pouvez  parfaitement essayé de le faire mais faire attention aux nucléotides qui peuvent être  définis   différemment   selon   les   tables   utilisées   (pour   plus   de   détail,   voir  http://www.infobiogen.fr/doc/documents.php?cours=tabaanuc)

15 En savoir plus

[PDF] La technologie objet Eiffel cours pdf | Formation informatique

[PDF] La technologie objet Eiffel cours pdf | Formation informatique

d’une ou plusieurs autres classes. La classe qui h´ erite est appel´ ee classe fille ou sous-classe de la classe dont elle h´ erite. Cette derni` ere est appel´ ee classe m` ere ou surclasse . ⇒ La classe fille h´ erite de toutes les primitives accessibles d´ efinies

64 En savoir plus

[PDF] Cours en pdf Eiffel Composition et héritage | Formation informatique

[PDF] Cours en pdf Eiffel Composition et héritage | Formation informatique

feature do_complex_things(a,b : REAL; c : SEQUENCE)  is do Precursor(a,b,c) ­­ add new computations end class SEQUENCE_OF_PROTEIN inherit SEQUENCE redefine calc_weight end creation from_[r]

6 En savoir plus

[PDF] Cours Attributs Variables et Types de base Eiffel pdf | Formation informatique

[PDF] Cours Attributs Variables et Types de base Eiffel pdf | Formation informatique

Visibilité Les variables définies dans une classe appartiennent à deux catégories: les variables d'instance et les  variables locales Variables d'instance Les variables d'instance sont d[r]

8 En savoir plus

[PDF] Cours de C++ à Objective-C en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours de C++ à Objective-C en pdf | Formation informatique

Ce « pseudo-clonage » n’est pas une optimisation marginale. La création d’un objet demande une allocation de mémoire, ce qui est un processus « long » qu’il vaut mieux éviter si c’est possible. Il est donc intéressant de classer les objets en deux familles : les objets non modifiables, pour lesquels on est sûr que le clonage peut être fictif, et les autres. Pour réaliser la distinction, il suffit de créer des classes « non-mutables », et d’éventuellement les dériver en versions « mutables », par adjonction de méthodes permettant de modifier les données d’instance. Par exemple, en Cocoa, NSMutableString dérive de NSString, NSMutableArray dérive de NSArray, NSMutableData dérive de NSData, etc.
En savoir plus

75 En savoir plus

[PDF] Cours sur les Modèle objets d’accès aux données ADO.NET | Formation informatique

[PDF] Cours sur les Modèle objets d’accès aux données ADO.NET | Formation informatique

Espace de nom Description System.Data.SqlClient Fournisseur de données spécifiques pour SQLServer V7 ou supérieure System.Data.OleDb Propose la gestion de sources de données accédées via un driver OleDb System.Data.Odbc Propose la gestion de sources de données accédées via un driver Odbc System.Data.OracleClient Propose un accès à des sources de données Oracle (v8.1.7 ou supérieure) System.Data.XML Propose des classes permettant d'accéder à la fonctionnalité XML sous SQL Server 2000 ou supérieur System.Data.SQLTypes Propose des classes pour des types de données spécifiques à Microsoft SQL Server
En savoir plus

14 En savoir plus

[PDF] Cours complet sur les Objets du langage Java | Formation informatique

[PDF] Cours complet sur les Objets du langage Java | Formation informatique

java.nio Définit des tampons java.rmi Toutes les classes liées au package RMI (Remote Method Invokation) java.security Classes et interfaces du framework de sécurité Java java.sql Pour l’accès et la gestion des bases de données  JDBC java.text Pour la manipulation de texte, dates, nombres et messages

327 En savoir plus

[PDF] Formation  de Tcl en pdf | Cours informatique

[PDF] Formation de Tcl en pdf | Cours informatique

option get fenˆetre nom classe option readfile nomFichier?priorit´e? Description La commande option permet d’ajouter des entr´ees `a la base de donn´ees d’op- tions de Tk ou de r´ecup´erer certaines options de cette base de donn´ees. L’argument motif repr´esente l’option sp´ecifi´ee et consiste en une s´erie de noms et de classes s´epar´es par des ast´erisques ou des points dans le format X usuel. L’argument va- leur contient une chaˆıne de texte `a associer `a motif ; c’est la valeur qui sera renvoy´ee par l’invocation de la commande option dans un script Tcl ou, dans du code C, par des appels `a la fonction Tk GetOption. Si l’argument priorit´e est sp´ecifi´e, il indique le niveau de priorit´e pour cette option (voir ci-dessous les valeurs auto- ris´ees) ; la valeur par d´efaut est interactive. Cette commande renvoie toujours une chaˆıne vide.
En savoir plus

278 En savoir plus

[PDF] Cours C++ de base pdf | Formation informatique

[PDF] Cours C++ de base pdf | Formation informatique

On trouvera, dans le répertoire List_Queue_Stack, la réalisation d’une classe générique List<ELEM> (ELEM est le type des éléments). En fait c’est exactement celle que vous avez du réaliser dans le TD 7 (plus précisément en 7.3.2). Le répertoire comporte quatre fichiers : List.h , la définition de la classe générique List<ELEM> ; List.cpp, la définition du corps de ses fonctions-membres et amies ; main_List.cpp, un programme de test ; et une Makefile (que vous aurez à compléter pour la suite de cet exercice). Notez que le fichier List.cpp est inclus à la fin de List.h et non pas compilé séparément (la Makefile ne génère pas de List.o). Rappelez-vous que c’est ainsi qu’il convient de faire dans le cas des classes template (voir 1.3).
En savoir plus

48 En savoir plus

[PDF] Le langage C# cours pas à pas en pdf | Formation informatique

[PDF] Le langage C# cours pas à pas en pdf | Formation informatique

3.2 Using Dans la partie 2 vous avez certainement trouvé que l’on utilisait beaucoup « System. ». System est un NameSpace que l’on peut aussi appeler « espace de nom ». Les NameSpaces servent à ranger les classes un peu comme dans des dossiers. Si l’on veut s’économiser d’écrire System à chaque fois que l’on veut accéder à un objet de ce NameSpace, il suffit de mettre au début du fichier « using System ; ». Ces imports d’espaces de nom permettent d’accéder directement à tous les éléments contenus (appart les NameSpaces qu’il contient) sans avoir à mentionné ou il est rangé. Plus vous ferrez de using plus vous aurez de propositions à l’auto complétion, d’où l’intérêt de limiter l’usage des using car cela permet une auto complétion plus rapide et plus pertinente.
En savoir plus

42 En savoir plus

[PDF] Cours d Android en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours d Android en pdf | Formation informatique

- Il d´ ecrit les composants de l’application - - Liste des activit´ es, services, broadcast receivers - - Pr´ ecise les classes qui les impl´ ementent - - Pr´ ecise leurs capacit´ es (` a quels intents ils r´ eagissent) - - Ceci permet au syst` eme de savoir comment lancer chaque

148 En savoir plus

[PDF] Formation programmation par objets et langage Java | Cours informatique

[PDF] Formation programmation par objets et langage Java | Cours informatique

Le pr´efixe d’un nom de package unique est toujours ´ecrit en ca- ract`eres ASCII minuscules et doit ˆetre l’un des noms des domaines pri- maires, actuellement com, edu, gov, mil, net et org, ou l’un des codes an- glais de deux lettres identifiant les pays selon le standard ISO3166. Les composants suivants du nom varient selon les conventions in- ternes `a l’organisme, utilisant par exemple des noms de d´epartements, projets, machines ou logins. Classes

19 En savoir plus

Show all 10000 documents...