Haut PDF Modélisation Numérique de la Cavitation dans les Écoulements Transitoires en Conduites

Modélisation Numérique de la Cavitation dans les Écoulements Transitoires en Conduites

Modélisation Numérique de la Cavitation dans les Écoulements Transitoires en Conduites

Le phénomène de séparation de colonnes produit au cours du coup de bélier, est parmi les domaines qui préoccupent les chercheurs [5, 12]. Une étude détaillée à propos de ce sujet est faite par Bergant [7]. Joukowsky est le premier qui a observé et analysé en 1898 le phénomène de séparation de colonnes [13]. En 1930 il a fondé son premier modèle mathématique relatif à la formation et au collapsus des cavités vaporeuses en se basant sur la méthode graphique. Les différents types du modèle de séparation de colonnes sont identifiés vers le milieu du vingtième siècle. En 1930 apparait le modèle de cavitation vaporeuse distribué, puis en 1953, le modèle de cavitation vaporeuse intermédiaire. Les résolutions numériques correspondant à ces modèles ont permis une bonne compréhension du processus physique du phénomène de séparation de colonnes. Le développement des premiers modèles est apparu pour la première fois vers la fin des années soixante du siècle dernier, et qui utilisent comme méthode numérique la méthode des caractéristiques pour la résolution des
En savoir plus

150 En savoir plus

MODÉLISATION ET SIMULATION NUMÉRIQUE DES ÉCOULEMENTS TRANSITOIRES EN CHARGE PAR LA MÉTHODE DES VOLUMES FINIS

MODÉLISATION ET SIMULATION NUMÉRIQUE DES ÉCOULEMENTS TRANSITOIRES EN CHARGE PAR LA MÉTHODE DES VOLUMES FINIS

Dans la dernière application, nous avons attaqué un problème plus complexe concernant les régimes transitoires dans une installation hydro-électriques protégée par une cheminée d’équilibre. Les tests numériques ont été effectués pour les deux cas d’absence et de prise en compte des pertes de charge dans le système. Entre autres, les simulations visaient à vérifier les hypothèses des calculs, usuellement pratiques, par la séparation de l’oscillation en masse dans la galerie d’amenée et le coup d’onde dans la conduite forcée, et ceci en recourant à une analyse complète par le modèle à ondes élastiques par le schéma de Godunov. A cet effet, il a été constaté que le modèle numérique reproduisait parfaitement l’oscillation fondamentale sinusoïdale du plan d’eau dans la cheminée et ceci en omettant dans les calculs la dissipation par frottement. Ce résultat s’accorde avec la théorie simplifiée de la colonne rigide, mais toutefois la simulation met en relief les harmoniques d’ordre élevé se superposant au mode fondamentale de l’oscillation dues aux coups d’ondes venant de la conduite forcée, chose ne pouvant être considérée dans la théorie simplifiée. Comme conséquence de cela, un phénomène de « battement », dû à la différence dans les fréquences, a été enregistré dans le système qui pourrait conduire à une auto-résonnance dans ce dernier. La prise en compte des pertes de charge a toutefois amorti les oscillations et a éliminé le battement mais n’a cependant pas touché au phénomène de propagation.
En savoir plus

226 En savoir plus

Contribution théorique et numérique a la modélisation des écoulements mixtes diphasiques hautement transitoires

Contribution théorique et numérique a la modélisation des écoulements mixtes diphasiques hautement transitoires

Les modèles « shock-capturing » souffrent de deux limitations. La première concerne la prise en compte de l’effet de l’air dispersé dans la phase liquide sur la dynamique de l’écoulement. Il a en effet été mentionné que de fortes interactions air-eau peuvent apparaitre dans un écoulement mixte. Plus précisément, la présence d’air augmente l’épaisseur de la lame fluide et diminue le frottement [15, 16] dans l’écoulement à surface libre. Dans l’écoulement en charge, la valeur de la célérité est sévèrement affectée par la présence d’air [3, 17]. En particulier, celle-ci devient fortement dépendante de la pression au sein du fluide. Il semble donc nécessaire de tenir compte de la présence d’air par le biais d’un modèle mathématique bi-phasique. La seconde limitation traditionnelle est d’ordre numérique. Les solveurs numériques à capture de chocs traditionnels sont en effet affectés par des oscillations post-transition. Celles-ci sont causées par la rapide variation de célérité au sein de la maille de transition et constitue le sujet de recherches intenses [18, 19].
En savoir plus

8 En savoir plus

Modélisation Numérique des Profils Radiaux de la Vitesse Axiale et de la Contrainte pariétale dans les Écoulements Laminaires Transitoires en Conduites

Modélisation Numérique des Profils Radiaux de la Vitesse Axiale et de la Contrainte pariétale dans les Écoulements Laminaires Transitoires en Conduites

35 II. CONTRAINTE DE FROTTEMENT EN REGIME TRANSITOIRE 1. Introduction Traditionnellement, la partie quasi-stationnaire de la contrainte de frottement est, généralement, introduite dans les protocoles d’évaluation de la perte de charge dans les réseaux hydrauliques. Cependant, la comparaison entre les résultats numériques et expérimentaux montre l’existence d’un écart assez significatif entre les calculs réalisés pour les modèles transitoires et ceux des formules de frottement stationnaire. Ces écarts sont, essentiellement, dûs aux grandes fluctuations des profils de vitesse dans chaque section transversale de la conduite. Ceci fut démontré par Zielke [12], Eichinger et Lein [13], Pezzinga [14], Brunone [15], Axworthy et autres [16].
En savoir plus

114 En savoir plus

Méthodes de discrétisation pour la modélisation par éléments analytiques en hydrogéologie quantitative - Application aux écoulements en régimes permanents et transitoires

Méthodes de discrétisation pour la modélisation par éléments analytiques en hydrogéologie quantitative - Application aux écoulements en régimes permanents et transitoires

Associer ces algorithmes aux critères d’erreur permettrait, par exemple, de choisir la repré- sentation spatiale la plus rentable en fonction de l’efficacité algorithmique et d’une résolution donnée. Cette résolution pouvant bien sûr être uniforme, mais aussi dépendante des objectifs de l’utilisateur. Par exemple, elle pourrait être déterminée en fonction du critère d’erreur local et de l’influence de la discrétisation à une certaine distance (influence des éléments analytiques les uns par rapport aux autres). Grâce à la représentation “en continu” de l’aquifère, il serait envisageable de s’abstraire du type de méthode numérique en utilisant indépendamment les FDM ou les AEM pour une résolution donnée. En allant plus loin, cela revient à coupler des méthodes numériques différentes en définissant des domaines de résolution disjoints pour les- quels l’une ou l’autre de ces méthodes serait appliquée ; ou encore de les coupler à des échelles différentes.
En savoir plus

211 En savoir plus

2016 — Étude des écoulements transitoires à l'intérieur d'un injecteur diesel en fonction de la position de l'aiguille

2016 — Étude des écoulements transitoires à l'intérieur d'un injecteur diesel en fonction de la position de l'aiguille

1.6 Synthèse de la revue de littérature et définition des objectifs Cette revue de littérature a montré que des études ont déjà été effectuées sur les injecteurs Diesel, mais qu’elles se concentraient principalement sur le phénomène de cavitation et sur les grandeurs de sortie, comme Suh et Lee (2008) et Margot et al. (2011). D’autres auteurs se sont quant à eux attardés sur l’influence de l’aiguille, que ce soit de manière expérimentale comme Arcoumanis et al. (2000), ou de manière numérique (Powell et al., 2011). Cependant là aussi les auteurs accordent une grande importance à la cavitation, et il existe peu d’études s’intéressant au sac et à l’influence du déplacement de l’aiguille sur cette zone, qui est pourtant une zone d’écoulement complexe (He et al., 2013a), et a très peu été étudiée. De plus, des effets dynamiques sont associés au déplacement de l’aiguille, effets qui ne sont pas visibles lors d’une étude à aiguille fixe. Pour simuler un cycle d’injection complet, le modèle doit pouvoir prendre en compte le déplacement de l’aiguille, ce qui ne peut pas se faire uniquement en déformant le maillage du fait qu’il s’agit de grands déplacements relatifs. Enfin, le sac étant une zone d’écoulement dans laquelle des structures tourbillonnaires sont présentes, la caractérisation de ces dernières est une étape importante pour comprendre l’écoulement dans son ensemble. Pour faire suite à cette revue de littérature,la problématique suivante a été isolée : Quelle est la nature de l’écoulement à l’intérieur d’un injecteur mono-trou lorsque le déplacement de l’aiguille est considéré ?
En savoir plus

150 En savoir plus

Contributions à la modélisation hydrodynamique des écoulements transitoires dans les réseaux de drainage urbain : théories et études de cas

Contributions à la modélisation hydrodynamique des écoulements transitoires dans les réseaux de drainage urbain : théories et études de cas

En effet, la méthode classique de dimensionnement hydraulique des conduites du réseau d’égout pluvial fait l’hypothèse d’un régime pseudo-permanent et d’un écoulement à surface libre: on calcule le diamètre minimum requis pour passer la pluie du projet et le diamètre commercial immédiatement supérieur est choisi de manière à satisfaire les conditions d’auto curage et d’écoulement sécuritaire (Brière, 2012; Capart, Sillen, & Zech, 1997; Mays, 2001). Pourtant, dans la réalité, les crues exceptionnelles sont généralement caractérisées par un écoulement complexe dans les réseaux qui s’effectue tantôt en charge, tantôt à surface libre (Fuamba, 1997b, 2002a; Yen, 1986a). Le passage d’un régime d’écoulement à l’autre génère dans les conduites des phénomènes transitoires et des phases d’emprisonnement d’air non pris en compte dans le dimensionnement initial des conduites. Ces phénomènes, négligés à cause de leur complexité, sont pourtant capables de créer des défaillances hydrauliques telles que les débordements de regards initialisant l’inondation, le phénomène des coups de bélier, le bris de canalisations, les fuites, les phénomènes de geysers, l’expulsion violente du couvercle des regards de visite, etc. Différents travaux expérimentaux mettent d’ailleurs en lumière les conséquences néfastes de l’existence des écoulements transitoires dans les réseaux de drainage pluviaux (entre autres, citons les travaux de Vasconcelos (Vasconcelos, J. G. & Wright, 2003) ou ceux de Zhou et al. (Zhou, F., Hicks, F., & Steffler, P., 2002a; Zhou, F., Hicks, & Steffler, 2004; Zhou, F., Hicks, F. E., & Steffler, P. M., 2002b, 2002c; Zhou, Fayi, Ward, Hicks, & Steffler, 1999).
En savoir plus

246 En savoir plus

Simulation numérique des écoulements mixtes hautement transitoire dans les conduites d'évacuation des eaux

Simulation numérique des écoulements mixtes hautement transitoire dans les conduites d'évacuation des eaux

Les équations d’Allievi [16] sont habituellement utilisées pour décrire les écoulements unidimensionnels en charge. Les inconnues sont la pression et le débit. La célérité de l’onde de pression est posée à priori sur base de relations de la méca- nique des matériaux et supposée constante tout le long de la simulation. Ce type d’écoulement est affecté par le phénomène du coup de bélier [16], qui résulte de la variation brusque de vitesse dans la conduite. Pour empêcher la propagation d’un tel type d’onde de pression, des dispositifs anti-bélier (che- minée d’équilibre, ballon,...) sont placés dans la plupart des conduites connectées à une pompe ou à une vanne. Un autre phénomène affectant les conduites en charge est le phénomène de cavitation, qui se caractérise par la croissance de bulles au sein du fluide suite à une pression sub-atmosphérique. Celle-ci provient soit d’un écoulement rapide soit du passage d’une onde de pression négative résultant d’un coup de bélier. L’impact de ces bulles sur les conduites peut provoquer des dégâts considérables. Pour pallier l’apparition de cavitation, des ventouses ou reniflards sont placés dans les zones où des pressions sub-atmosphériques sont susceptibles d’apparaître.
En savoir plus

8 En savoir plus

Modélisation du phénomene de cavitation dans les conduites fermées

Modélisation du phénomene de cavitation dans les conduites fermées

La cavitation liquidienne est un phénomène hydrodynamique complexe. Chercher à mieux le contrôler et mieux l’exploiter revient à le simuler de la manière la plus adéquate possible. Dans le présent travail, nous nous sommes intéressés à la modélisation mathématique et numérique de son développement. Ceci au sein d’un écoulement d’eau dans une conduite circulaire et fermée. Cependant, en se basant sur les équations de Navier Stockes et en considérant les phases air et eau simultanément ; nous avons suggéré l’application de deux modèles. L’équation de Rayleigh Plesset représentant le premier modèle dit classique. Le second est celui du transport de matière dit diffusif. Sous l’hypothèse de la sphéricité des bulles d’air, la solution du modèle classique nous a permis de prévoir l’évolution des bulles en termes de dimensions avec le champ de pression. S’intéressant à toute la section blanche et donc à l’ensemble des bulles d’air, nous avons suggéré l’utilisation du second modèle de diffusion. Sa solution analytique donne des valeurs maximales de concentration qui demeurent à l’origine de la conduite mais qui chutent avec le temps. Cette solution est signifiante pour de large pas de temps seulement. Ce qui contredit la réalité de la diffusion des bulles d’air dans l’eau. La solution numérique, basée sur une discrétisation du domaine en éléments finis, nous a permis de reproduire la distribution d’air dans de l’eau d’une conduite circulaire en partie haute et pour un temps de simulation court. Ce résultat est en concordance avec la réalité physique.
En savoir plus

7 En savoir plus

Modélisation expérimentale des écoulements transitoires avec poches d'air emprisonnées dans les réseaux de drainage urbain

Modélisation expérimentale des écoulements transitoires avec poches d'air emprisonnées dans les réseaux de drainage urbain

3.2 Résumé Cet article analyse différentes formes du front d'onde et leurs conditions de propagation dans les réseaux de drainage urbains. Il analyse également le comportement physique des bulles et poches d'air ainsi que leur impact sur la propagation de front. Les résultats de cette étude sont obtenus à partir d’analyse physique et la dynamique de fronts d'onde, sur un modèle physique, construit à cet effet. Les auteurs montrent qu’il existe une très grande variété de formes de front d’onde. Cette forme dépend de l'énergie générant le front, de la pente de la conduite, de la pression, et d'autres paramètres non totalement maitrisés. Les longueurs des fronts et de la demi-longueur des ondulations atteignent très souvent un minimum, correspondent à D/2, D étant le diamètre de la conduite. Ces valeurs suggèrent que le pas spatial dans les modèles numériques ne devrait pas dépasser cette valeur, pour ne pas omettre d’importants détails dans l'écoulement. L'amplitude des oscillations observées, mérite également une attention particulière afin de ne pas confondre ces oscillations physiques avec celles d'origines numérique dans les modèles de simulation, en particulièrement lors l'utilisation d'un filtre numérique.
En savoir plus

141 En savoir plus

Études des modèles de cavitation pour la simulation des écoulements cavitants stationnaires et instationnaires

Études des modèles de cavitation pour la simulation des écoulements cavitants stationnaires et instationnaires

1.2 Modélisation numérique de la cavitation Pour attaquer les défis de la conception des turbines hydrauliques, afin de réduire les mauvais effets de la cavitation et d’améliorer le rendement, la simulation CFD est utilisée de plus en plus en industrie, pour diminuer les coûts de développement. Depuis son émergence durant les années 70, la fiabilité des résultats numériques a bien augmenté et son rôle au sein du processus de développement est devenu important. Depuis l’apparition de la simulation CFD dans le processus de conception, des tests expérimentaux aux bancs d’essai hydrauliques, un processus hautement couteux, ont été progressivement remplacés par les analyses de CFD. Les turbines hydrauliques étant déjà des systèmes très optimisés d’un point de vue hydrodynamique, l’obtention d’un rendement supplémentaire dans ce domaine demande les méthodes de plus en plus sophistiquées. L’étude des écoulements cavitants par les simulations numériques CFD présente également un grand intérêt. L’enjeu est la capacité de prédire correctement l’apparition de la cavitation et de reproduire les effets instationnaires de l’écoulement. C’est à la fois dans l’objectif de prédiction lié aux problématiques industrielles et également pour accéder aux informations fines difficilement mesurables expérimentalement. Il est très important pour les industriels de prédire les zones de développement de la cavitation et de mettre en place les solutions techniques pour confiner et/ou contrôler le développement de la cavitation dans les systèmes hydrauliques, et augmenter ainsi les plages des conditions d’opération. Du point de vue industriel, les simulations numériques présentent donc un intérêt applicatif. Au-delà de cet intérêt, elles présentent aussi un intérêt fondamental, car elles permettent non seulement l’analyse globale du phénomène par la prédiction du comportement instationnaire, mais aussi une étude locale fine en analysant les différents paramètres physiques à différentes échelles.
En savoir plus

86 En savoir plus

Modélisation des écoulements turbulents à bulles

Modélisation des écoulements turbulents à bulles

interfaciaux de transfert de quantité de mouvement dans la distribution des phases (Kamp et al 1995 ; Chahed et al 2003). On sait d'autre part que la présence de la phase dispersée, même à des faibles taux de présence, modifie considérablement la structure de la turbulence du liquide de différentes manières. En écoulements diphasiques à faibles intensités turbulentes (Ex.: écoulements faiblement cisaillés), la présence des bulles induit une augmentation significative de la turbulence par comparaison au cas monophasique équivalent (Lance et Bataille 1991 ; Mareuge et Lance 1995). Cependant, en écoulements turbulents caractérisés par des fortes intensités turbulentes (Ex.: écoulements fortement cisaillés), l'effet de la présence des bulles est plus complexe. Les observations expérimentales obtenues en conduite verticale par exemple (Liu et Bankof 1990 ; Wang et al 1987) montrent une augmentation des fluctuations turbulentes dans les zones à faible cisaillement (au voisinage de l'axe de la conduite), alors que dans les zones proches des parois, où la production par cisaillement de la turbulence est importante, l'effet des bulles est moins simple à interpréter. On peut même observer, sous certaines conditions, une atténuation de l'intensité turbulente par comparaison à l'écoulement monophasique équivalent (Serizawa et al 1992). Plus précisément, les résultats expérimentaux obtenus dans le cas de la turbulence à bulles homogène soumise à un cisaillement constant (Lance et al 1991) montrent que le mécanisme de redistribution de la turbulence associé à la corrélation des fluctuations de pression et de déformation est fortement altéré par la présence des bulles. L'ensemble de ces résultats indique que le développement de modèles à deux fluides nécessite une modélisation adéquate de la turbulence tenant compte d'une manière intrinsèque des interactions interfaciales. Des modèles au premier et au second ordre de la turbulence dans les écoulements à bulles ont été développés au cours des deux dernières décades. La question essentielle à laquelle on tente d'apporter des réponses en terme de modélisation concerne la prise en compte des effets interfaciaux sur la structure de la turbulence du liquide. A cet effet, des échelles supplémentaires sont introduites dans les modèles.
En savoir plus

213 En savoir plus

Modélisation des écoulements dans des réservoirs agités

Modélisation des écoulements dans des réservoirs agités

3.1 Concepts généraux de modélisation 3.1.1 Chaine de Markov Il existe plusieurs techniques analytiques pour évaluer la fiabilité et la disponibilité des systèmes. Une des plus importantes qui domine ce problème et qui a reçue l'attention considérable et utilisée pendant des années passées est connue comme l'approche de Markov ou modèle de Markov [ 29] . Plusieurs textes excellents sont disponibles sur le sujet de l’application de la chaîne de Markov pour l’analyse de la fiabilité. Bien que ces techniques puissent être appliquées aux systèmes non-réparables et réparables, dans le deuxième cas ils supposent que le processus de la réparation est instantané ou négligeable par rapport au temps de fonctionnement. Le concept de base du modèle de Markov peut être illustré selon le schéma suivant
En savoir plus

144 En savoir plus

Modélisation numérique des écoulements ouverts de convection naturelle au sein d’un canal vertical asymétriquement chauffé

Modélisation numérique des écoulements ouverts de convection naturelle au sein d’un canal vertical asymétriquement chauffé

nombre de Reynolds. De plus les modélisations de l’interface basse du canal retenues dans la littérature (souvent basées sur un écoulement non visqueux) sous-estiment fortement la valeur du coefficient de perte de pression et cela notamment à bas Reynolds. La simulation du canal avec son environnement extérieur pose ainsi des questions de mo- délisation. La littérature évoquée montre qu’il existe plusieurs manières de prendre en compte l’environnement extérieur (extension, réservoir fermé ou domaine ouvert). Dans tous les cas, la taille de l’environnement extérieur simulé est un facteur à prendre en compte et son influence sur la dynamique et la thermique de l’écoulement au sein du canal doit être quantifiée. Cet état de l’art montre aussi qu’à bas nombre de Rayleigh il est possible d’observer un écoule- ment stationnaire au sein du canal alors qu’à plus haut nombre de Rayleigh l’interaction entre l’écoulement sortant du canal et l’environnement extérieur devient importante et peut mener à des écoulements oscillants (du panache et de l’écoulement dans le canal). La caractérisation des interfaces du canal montre que les écarts de pression motrice entre les interfaces haute et basse du canal et l’écoulement à l’infini sont corrélées avec le nombre de Rayleigh.
En savoir plus

208 En savoir plus

Modélisation numérique des écoulements ouverts de convection naturelle au sein d'un canal vertical asymétriquement chauffé

Modélisation numérique des écoulements ouverts de convection naturelle au sein d'un canal vertical asymétriquement chauffé

nombre de Reynolds. De plus les modélisations de l’interface basse du canal retenues dans la littérature (souvent basées sur un écoulement non visqueux) sous-estiment fortement la valeur du coefficient de perte de pression et cela notamment à bas Reynolds. La simulation du canal avec son environnement extérieur pose ainsi des questions de mo- délisation. La littérature évoquée montre qu’il existe plusieurs manières de prendre en compte l’environnement extérieur (extension, réservoir fermé ou domaine ouvert). Dans tous les cas, la taille de l’environnement extérieur simulé est un facteur à prendre en compte et son influence sur la dynamique et la thermique de l’écoulement au sein du canal doit être quantifiée. Cet état de l’art montre aussi qu’à bas nombre de Rayleigh il est possible d’observer un écoule- ment stationnaire au sein du canal alors qu’à plus haut nombre de Rayleigh l’interaction entre l’écoulement sortant du canal et l’environnement extérieur devient importante et peut mener à des écoulements oscillants. La caractérisation des interfaces du canal montre que les écarts de pression motrice entre les interfaces haute et basse du canal et l’écoulement à l’infini sont corrélées avec le nombre de Rayleigh.
En savoir plus

210 En savoir plus

Modélisation numérique directe et des grandes échelles des écoulements turbulents gaz-particules dans le formalisme eulérien mésoscopique

Modélisation numérique directe et des grandes échelles des écoulements turbulents gaz-particules dans le formalisme eulérien mésoscopique

Particle-particle and fluid-particle velocity correlations from Stochastic Lagrangian simulations are compared with results from Deterministic Particles Simulation coupled with Large Edd[r]

208 En savoir plus

Modélisation des câbles pour les transitoires électromagnétiques dans les systèmes électriques

Modélisation des câbles pour les transitoires électromagnétiques dans les systèmes électriques

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

148 En savoir plus

Simulation numérique des écoulements microfluidiques

Simulation numérique des écoulements microfluidiques

Après certain temps, Moody [40] en se basant sur les travaux de Colebrook [39] et les concepts de Darcy [36], a pu représenter l’effet de la rugosité sur la perte de pression en fonction du nombre de Reynolds à travers des diagrammes. Ces diagrammes, connus sous le nom de Diagrammes de Moody, restent un outil très utile pour les ingénieurs, même avec leurs limites d’applicabilité. Il est bien connu que ces diagrammes perdent toute leur validité au-delà des valeurs de rugosité relative de 5%. Ainsi, l’effet de la rugosité sur les détachements et les ré-attachements du fluide juste aux zones très adjacentes aux parois des conduites, a été l’objet de plusieurs recherches, essentiellement celle de Webb et al [41]. Dans leurs travaux Webb et al [41] ont mené des expériences visant l’étude des séparations (détachements/ré-attachements) entre fluides et solides, pour des fluides (eau) qui s’écoulent sur des éléments de rugosité structurés sur des parois planes.
En savoir plus

117 En savoir plus

Modélisation des écoulements dans une mèche en pierres en canal

Modélisation des écoulements dans une mèche en pierres en canal

This is an author-deposited version published in : http://oatao.univ-toulouse.fr/ Eprints ID : 10425 To cite this version : Jouini, Manel and Soualmia, Amel and Saad, Karem and Masbernat, Lucien and Dartus, Denis. Modélisation des écoulements dans une méche en pierres en canal. (2013) In: 3ème Conférence Internationale sur l'Eau (CI.EAU 2013), 18 November 2013 - 20 November 2013 (Alger, Algeria). (Unpublished)

8 En savoir plus

Interférométrie holographie numérique pour les écoulements compressibles

Interférométrie holographie numérique pour les écoulements compressibles

Le cas test choisi traite de l’écoulement instationnaire en aval et autour d’un cylindre placé transversalement dans la veine d’expérience pour un nombre de Mach voisin de 0.75. 2 Interféromètre de type Mach-Zehnder Le montage optique, basé sur un interféromètre de type Michelson, permet facilement d’introduire des fréquences porteuses spatiales qui sont analysées avec et sans écoulement. Les spectres de Fourier obtenus sur chacune des voies peuvent être filtrés aisément car les fréquences spatiales sont bien identifiées et non parasitées lorsque qu’un capteur 3CCD est utilisé. La reconstruction des cartes de différence de phase permet d’obtenir des cartes d’indice de réfraction de très bonne qualité. Enfin, la relation de Gladstone-Dale donne accès à l’évolution dans le temps du champ de la masse volumique. Les avantages d’un système de type Michelson résident dans le fait que le banc est très facile à mettre en œuvre et à régler. Il est à double traversée de la veine d’expériences, ce qui augmente d’un facteur 2 la sensibilité de la mesure. Par contre, lorsqu’on veut étudier des écoulements variant très rapidement et à forts gradients d’indice, trois problèmes importants apparaissent, tous trois liés à la nature des phénomènes à résoudre :
En savoir plus

5 En savoir plus

Show all 7623 documents...

Sujets connexes