Haut PDF Modélisation du comportement de piétons en milieu urbain

Modélisation du comportement de piétons en milieu urbain

Modélisation du comportement de piétons en milieu urbain

CONCLUSION GÉNÉRALE ET PERSPECTIVES Dans ce mémoire, nous avons proposé une modélisation pour le processus de wayfinding dans un environnement urbain non connu en utilisant la technique de la syntaxe spatiale. Notre modèle est composé de trois éléments principaux : les piétons (agents), les routes et les intersections. Notre but est de modéliser le comportement de wayfinding des piétons dans un environnement urbain non familier avec l’utilisation des deux paramètres de la syntaxe spatiale (qui sont la connectivité et l’intégration locale) dans l’espoir de se rapprocher le plus possible d’un comportement de wayfinding humain. Pour ce faire,nous avons présenté dans le premier chapitre des rappels sur l’environnement urbain et ses principaux concepts selon [Lyn60]. Ensuite, dans le deuxième chapitre nous avons rappelés également les principaux concepts de la théorie de la syntaxe spatiale et ses paramètres que nous avonsutilisés dans notre modèle. Quant au troisième chapitre, nous l’avons consacré à une revue bibliographique relative au processus de wayfinding où nous avons synthétiséles études empiriques effectuées par plusieurs chercheurs dans le domaine de l’architecture et l’urbanisme.Dans ce même chapitre, nous avons fait égalementun survol des modèles informatiques de wayfinding qui existent dans la littérature et à l’issue de ces rappels nous avons conclu que la plus part de ces modèles sont basés sur l’intelligence artificielle et la représentation mentale de l’environnement (c.-à-d. comment les configurations spatiales de l’environnement urbain sont représentées dans le cerveau humain).Sur la base de cette conclusion, nous avons procédé différemment avec notre modèle proposé (chapitres quatre et cinq). En effet, notre modèle est fondé sur les concepts et des notions de la syntaxe spatiale où des études empiriques effectuées par la syntaxe confirment plusieurs hypothèses sur la forte relation qui existe entre la syntaxe spatiale et le comportement de wayfinding humain.C’est sur cette base que nous avons attribué les valeurs des deux paramètres retenus à des routes d’une ville virtuelle réalisée par [NIC08] que nous avons retenue dans notre simulation. Ensuite, nous avonsintégré ces paramètres de telle sorte que les agents choisissent la route selon les valeurs attribuées auxsegments de routes. Notre but ici, c’est de savoir à quel niveau on peut compter sur ces paramètres dans le processus de wayfinding.
En savoir plus

99 En savoir plus

Propagation radioélectrique à 900 MHz en milieu urbain : modélisation à fréquence fixe et résultats expérimentaux

Propagation radioélectrique à 900 MHz en milieu urbain : modélisation à fréquence fixe et résultats expérimentaux

dont le diamètre est d'environ 500-1000 m. Son étude sera déterministe, contrairement à celle de E et de El pour lesquels les paramètres déterminant leur comportement n'étaient guère appréhendables directement (nombre et nature des masques, coefficients de réflexion, etc.) et où une approche statistique était nécessaire. Nous dressons donc dans ce qui suit une liste de paramètres ayant une influence sur la valeur de E , les points présentés dans ce paragraphe se référant aux résultats acquis par Okumura[5] lors de campagnes de mesures extensives effectuées dans la région de Tokyo. Nous noterons Pr la puissance reçue, proportionnelle au carré du champ
En savoir plus

67 En savoir plus

Modélisation et simulation du risque d'inondation en milieu urbain méditerranéen

Modélisation et simulation du risque d'inondation en milieu urbain méditerranéen

0.00 0.00 Tout processus de simulation commence à partir d’un état spécifié du système. Afin de lancer les calculs, nous devons indiquer les conditions initiales pour chacune des variables d’état du système à l’instant t = 0. La variable d’état “ Eau dans la ville ” est initialisée à 0 (il n’y a pas eu de pluies précédant cet épisode pluvieux). Comme le montre la figure 5, la forme générale des courbes de crue et d’inondation reflètent correctement la réalité, celle de fleuves méditerranéens aux crues rapides et brutales, celle de villes rapidement submergées par les eaux qui parviennent, dans des durées relativement courtes, à évacuer les flux d’eau s’écoulant le long de leurs artères. L’ensemble des courbes de ce cycle hydrologique présente la même allure : une forte croissance suivie d’un effondrement moins brutal. Cela signifie que les phénomènes d’eau dans la ville et d’eau dans le fleuve ont une dissymétrie positive, c’est-à-dire que les niveaux d’eau dans le fleuve et dans la ville montent plus vite qu’ils ne descendent. On dit également que la loi est “ hypernormale ”.On remarquera également un phénomène d’intermittence entre les variables “ eau dans le fleuve ”, “ débordement liquide ” et “ eau dans la ville ”. Il est le résultat d’une boucle de rétroaction établie entre ces trois variables fonctionnant en vases communicants et qui rend compte du phénomène suivant : dès que le fleuve amorce sa décrue, l’eau dans la ville s’écoule vers le fleuve, ce qui stoppe alors sa décrue et fait à nouveau déborder l’eau du fleuve. Ces résultats de simulation illustrent la transition d’un comportement à rétroaction positive à un comportement à rétroaction négative. Ils signifient que le système s’autorégule. Des phénomènes de ce type ont été observés lors des inondations en Picardie en 2001.
En savoir plus

13 En savoir plus

Modélisation des choix d'itinéraires pédestres en milieu urbain. Approche géographique et paysagère

Modélisation des choix d'itinéraires pédestres en milieu urbain. Approche géographique et paysagère

La plupart du temps, les piétons sont suivis directement lors de leurs trajets sur le terrain, pour enregistrer précisément les itinéraires. On relèvera nota poussée encore, la technique employée par J. R. Carré et A. Julien (2000), dans le cadre de leur étude sur la mesure de l’exposition au risque des piétons, consiste à suivre un individu pendant une journée et à relever toutes les séquences de marche grâce à un ordinateur portable de paume. Les informations recueillies sont très précises mais la taille de l’échantillon demeure restreinte. On pourra aussi consulter, des mêmes auteurs, la "base de données piétons" qui recensent certaines techniques permettant de relever des itinéraires. A ce sujet, l’un des exemples fournis est particulièrement intéressant : H. Ward et al. (1994) laissent les enquêtés enregistrer eux-mêmes sur support papier les déplacements qu’ils ont effectués (itinéraires, motifs, heures…). Les enquêteurs reproduisent ensuite les déplacements recensés pour collecter des données précises sur l’environnement (type de bâti, circulation, revêtement…). Toutefois, J. C. Foltête et al. (2002) ont remis en cause la capacité des personnes à retracer sur un plan les itinéraires empruntés ; c’est pourquoi ils ont opté pour une enquête téléphonique. C’est cette enquête, réalisée en 2001 au sein du laboratoire ThéMA dans le cadre d’un programme Action Concertée Incitative "Ville", que nous utiliserons dans la suite de nos travaux et que nous présentons rapidement ici.
En savoir plus

302 En savoir plus

Contribution à la modélisation microclimatique des situations hivernales en milieu urbain

Contribution à la modélisation microclimatique des situations hivernales en milieu urbain

Les opérations d‟entretien hivernal visent à assurer la sécurité des usagers et à maintenir la fluidité de la circulation. La sécurité concerne essentiellement la qualité de l‟adhérence des usagers des infrastructures (piétons, véhicules, etc.). Un bon niveau de sécurité reste un juste compromis entre l‟effort consenti en exploitation, d‟une part, et l‟attitude préventive des usagers quant aux dangers qui surviennent d‟autre part (anticipation, analyse, adaptation du comportement). La fluidité est compromise par ce qui gêne l‟avancement (épaisseur de neige, visibilité très réduite) et la réduction de la largeur des voies de circulations (andains ou bancs de neige réduisant la largeur). Les opérations d‟entretien hivernal visent en premier lieu à maintenir, durant les phénomènes hivernaux, un certain niveau de sécurité, puis à rétablir la fluidité de la circulation. Afin d‟utiliser avec efficience les ressources disponibles, l‟entretien d‟un réseau doit se faire selon un ordre de priorité en fonction de l‟importance de différents éléments constitutifs (trottoir, rue, avenue, autoroute, etc.). De plus, l‟entretien se fait selon des niveaux de service qui tiennent compte de cet ordre de priorité. En effet, durant une intempérie, les niveaux de service établissent dans un premier temps la condition minimale en- dessous de laquelle on ne souhaite pas descendre durant et après l‟intempérie. Par la suite, ils indiquent l a condition acceptable que l‟on vise à rétablir après l‟intempérie, et enfin, le délai pour revenir à la condition de circulation acceptable après l‟intempérie. Ce délai est compté à partir de la fin du phénomène et tient compte de l‟effet du trafic sur le réseau routier. Il est à noter que certains facteurs rendent le maintien de la condition minimale et l‟atteinte de la condition finale, dans les délais prescrits, difficile voire impossible (exemple de la concomitance de l‟heure de pointe avec une forte intensité de chute de neige, une vague de froid intense).
En savoir plus

256 En savoir plus

Estimer le comportement du chauffeur en milieu urbain à travers des modèles de tournées

Estimer le comportement du chauffeur en milieu urbain à travers des modèles de tournées

2.3 Modélisation mathématique du réseau du transport Dans notre problème, nous considérons que le graphe de départ représente un réseau de transport en centre ville. Dans ce graphe nous avons modélisé les réglementations et les contraintes de la route et nous avons associé à chaque arc (chemin) une valeur de temps qui dépend de la distance parcourue, la congestion,... Sur ce graphe de départ, on va appliquer un problème de tournée de véhicule. Dans ce type de problème, on considère qu’on doit passer une et une seule fois devant chaque sommet, ce qui est complètement contra- dictoire avec la réalité, car le chauffeur peut passer plusieurs fois devant le même sommet.
En savoir plus

5 En savoir plus

2011 — Modélisation des effets de la végétalisation en milieu urbain sur les eaux de ruissellement dirigées à l'égout

2011 — Modélisation des effets de la végétalisation en milieu urbain sur les eaux de ruissellement dirigées à l'égout

semblent présenter une réponse moins adaptée à la saturation que les infrastructures minérales (pavé poreux). Le scénario d’aménagement le plus adapté est celui offrant une mixité entre les différentes infrastructures LID. Cette étude a permis de mieux comprendre le comportement de quelques infrastructures LID, ainsi que d’évaluer la réponse possible d’un quartier de Montréal lors d’une étude de cas. L’étape suivante à cette recherche consisterait à procéder à la calibration du modèle avec des données issues d’un quartier dans le but de s’assurer de la validité du modèle. L’étude d’autres quartiers, dont ceux du centre-ville de Montréal, avec notamment des typologies différentes, serait également une avenue intéressante à explorer. Dans le cas du centre-ville, les taux d’imperméabilité sont sensiblement les mêmes, mais l’environnement y est davantage hostile avec une pente accentuée et des rafales de vent courantes. La poursuite de cette étude passerait également pour la prise en compte de l’aspect économique. Il est primordial pour les gestionnaires des villes et détermine en grande partie le futur des aménagements LID. Ainsi il serait intéressant de développer un rendement économique. Cette étape pourrait être complétée par une comparaison de coûts avec les infrastructures d’un réseau de drainage traditionnel.
En savoir plus

136 En savoir plus

Caractérisation et optimisation de la lumière naturelle en milieu urbain

Caractérisation et optimisation de la lumière naturelle en milieu urbain

4 La première décision qu'un architecte doit prendre lorsqu'il doit faire face à un nouveau projet, concerne l'éclairage naturel. Cette décision est au cœur de la stratégie de conception d'un bâtiment puisque ses conséquences affectent toutes les décisions qui seront prises par la suite en termes de profondeur des espaces, hauteur des étages, taille des ouvertures, systèmes de chauffage et matériaux de construction. Il est donc important que l'architecte puisse disposer, dès la phase d'esquisse, d'informations suffisantes sur le climat lumineux du site d'implantation du projet. La lumière se positionne par rapport à l’architecture à la fois comme un outil de conception et aussi comme un facteur technique. L’étude de l’éclairage naturel doit intégrer les deux voies, artistique et scientifique. La ville, dans les jeux d’ombre et de lumière de ses façades se lit comme un recueil d’architecture à l’échelle de l’homme. Une conception urbaine basée sur l'étude du microclimat lumineux peut non seulement améliorer le confort extérieur en ville mais aussi la qualité intérieure des bâtiments ainsi que diminuer leurs consommations énergétiques. Ainsi, une ambiance adéquate d'une place peut y réduire les risques de d’éblouissement mais aussi accroître la qualité de l’éclairage dans les édifices qui la jouxtent. Le microclimat fixe d’une certaine manière les limites pour la construction d’une architecture durable et influence également le comportement des piétons dans les espaces publics.
En savoir plus

386 En savoir plus

Un modèle spatio-temporel sémantique pour la modélisation de mobilités en milieu urbain

Un modèle spatio-temporel sémantique pour la modélisation de mobilités en milieu urbain

sont passés par telle route à un temps donné » ou « quels sont les lieux qu’un individu donné a visité à tel moment » 4. Implementation et Validation La mise en œuvre de ce modèle de comportement de voyage est réalisée à partir d'un système de base de données spatiales PostgreSQL/PostGIS. PostgreSQL est une base de données Open source qui a l'avantage de permettre d’utiliser des extensions spécifiées par l'utilisateur. PostGIS est l'extension spatiale de la base de données relationnelle objet PostgreSQL qui fournit des types de données spatiaux, des index spatiaux et des fonctions de manipulation de données spatiales. Nous avons donc développé une base de données de représentation de mobilités à partir de cet environnement PostgreSQL/PostGIS et instanciées à partir du modèle de données mentionné dans les sections précédentes. Sont notamment spécifiées les objets trajectoires, les individus et les relations les associant. Comme dans de nombreuses approches de modélisation de base de données, toutes les entités identifiées par le modèle de mobilité sont « mappées » vers des tables relationnelles. Des index spatiaux GIST-index et temporels b-Tree offerts par PostgreSQL/PostGIS ont été appliqués pour accélérer les requêtes spatiales et temporelles. Des opérations spécifiques de manipulation de données ainsi que les opérations temporelles spatiales ont été implémentées en tant que fonctions au niveau de l'interface.
En savoir plus

28 En savoir plus

Carrefours en milieu urbain : quels risques pour les piétons ? Exemple empirique des quartiers centraux de Montréal, Canada

Carrefours en milieu urbain : quels risques pour les piétons ? Exemple empirique des quartiers centraux de Montréal, Canada

effectuent à pied » [FIT, 5]. Transports Canada insiste : « l’association de personnes non protégées et de véhicules motorisés pouvant rouler vite » constitue le principal facteur de risque chez les usagers vulnérables tels les piétons [6]. Ces évidences nous rappellent que la notion d’exposition au risque est encore plus importante lorsqu’il est question de risque pour les piétons dans l’environnement routier urbain : « En théorie, elle [l’exposition] n’existe que lorsque le piéton et la contrepartie potentielle (un véhicule motorisé ou une bicyclette) se trouvent sur le même espace [c.-à-d. sur la chaussée] » [7]. Ainsi, la première variable à influencer le risque routier est celle du trafic et la littérature internationale nous renseigne depuis déjà plusieurs années sur l’importance des volumes de véhicule dans l’occurrence des collisions [8, 9]. Par ailleurs, les données de trafic ne couvrent généralement pas tout le réseau routier ni tous les usagers : la collecte de ces données est en soi fastidieuse et leur modélisation difficile, en particulier pour les usagers vulnérables et pour les carrefours avec peu de trafic [10, 11]. Cela a pour conséquence que les études se concentrent habituellement sur un sous-échantillon de sites, comme par exemple les carrefours avec des feux de circulation, modélisant alors un nombre restreint d’accidents. Nous proposons ici de passer en revue les principaux travaux portant sur l’influence de variables environnementales autre que le trafic sur le risque routier piéton afin de contextualiser l’objectif principal du présent article qui est d’évaluer l’impact de certaines de ces variables sur le nombre d’accidents piétons aux carrefours.
En savoir plus

19 En savoir plus

Les déterminants du comportement de recours au tradipraticien en milieu urbain africain: Résultats d'une enquête de ménage menée à Kinshasa, Congo

Les déterminants du comportement de recours au tradipraticien en milieu urbain africain: Résultats d'une enquête de ménage menée à Kinshasa, Congo

en 35 zones de santé. Cependant, au moment de l'étude, ce plan de couverture divisait la ville en 22 zones de santé, prévoyant 22 centres hospitaliers ou hôpitaux généraux de référence et 215 centres de santé (CS) (Projet santé 1987). 20 de 22 zones de santé prévues au moment de l'étude étaient opérationnelles dont 18 urbaines et civiles, une semi-rurale et une autre composée de camps militaires. Malgré les efforts consentis par les autorités sanitaires de la ville de Kinshasa, seuls 106 CS officiels (reconnus par le secteur public urbain) offrent des soins qui tendent à être globaux, continus et intégrés.
En savoir plus

10 En savoir plus

La modélisation de la structure de communication d'un groupe de travail et l'exploration en milieu organisationnel de son comportement d'ensemble

La modélisation de la structure de communication d'un groupe de travail et l'exploration en milieu organisationnel de son comportement d'ensemble

responsable pour lui expliquer l'implication du groupe de travail dans l'étude. Par la suite, à partir d'une lettre (voir l'annexe 4, p. 162) présentant l'expérience, le responsable devait obtenir l'accord de son équipe pour participer au projet de recherche et planifier les détails de la réunion régulière devant servir à la cueillette des informations. La deuxième phase fut consacrée à la mise en place du matériel nécessaire à cette cueillette en milieu organisationnel. Une heure avant le début de la réunion, une rencontre avec le responsable du groupe nous a permis d'organiser physiquement le lieu de la réunion en disposant le matériel d'enregistrement de telle façon que les membres conservent leur place habituelle tout en nous permettant de filmer un plan de face de chacun des membres et du groupe dans sa totalité. Par la suite, nous avons accueilli chacun des membres pour créer une relation de confiance entre le chercheur et le groupe de travail. Pour réduire l'attitude que Reicken (1978) nomme de défense ou d'anxiété concernant les données recueillies et leur utilisation future, la troisième phase porta sur une présentation très succincte de l'importance de l'étude pour améliorer le fonctionnement des groupes de travail dans les organisations, de la confidentialité des informations recueillies qui seront détruites à la fin de l'étude (voir annexe 4, p. 163 : Protocole d'entente), de la présence du chercheur pour filmer la réunion et de l'invitation aux membres de demeurer naturels et d'évoluer selon leur style habituel. Pour éviter la propension à réagir dans le sens du comportement d'ensemble étudié, la mention des informations recueillies par l'enregistrement de la réunion et par la passation du questionnaire fut esquivée.
En savoir plus

248 En savoir plus

Manager la conception des projets routiers intégrés en milieu urbain : conception intégrée des opérations routières en milieu urbain

Manager la conception des projets routiers intégrés en milieu urbain : conception intégrée des opérations routières en milieu urbain

Les opérations ne revêtant pas de caractère de complexité ou de difficultés particu- lières pourront faire l’objet d’une mission d’ensemble de maîtrise d'oeuvre extérieure. Elle n’exclue pas la succession de plusieurs maîtres d'oeuvre soit sur une opération, soit sur un ouvrage particulier. Cependant elle recommande de veiller à une certaine permanence de l’intervention du maître d'oeuvre de conception concerné jusqu’à la fin de l’exécution des travaux afin d’assurer la continuité de conception de l’ouvrage. Enfin la circulaire recommande de réserver la procédure des marchés de définition … à des cas exceptionnels d’opérations complexes, ce qui est le cas par exemple des chantiers de réhabilitation lourde de voies urbaines dont le tracé n’est pas modifié. Les projets en milieu urbain figurant au rang des opérations complexes, la circulaire exclu a priori la possibilité d’une maîtrise d'oeuvre unique et complète.
En savoir plus

84 En savoir plus

Comportement mécanique d'un milieu granulaire injecté par un coulis de ciment : étude expérimentale et modélisation micromécanique

Comportement mécanique d'un milieu granulaire injecté par un coulis de ciment : étude expérimentale et modélisation micromécanique

Dans le cadre de cette ´etude, on ne traitera que le cas de l’injection par impr´egnation d’un coulis de ciment dans un milieu granulaire... Le proc´ed´e d’injection a ´et´e invent´e par[r]

363 En savoir plus

L'évaluation en milieu urbain, l'exemple de Besançon

L'évaluation en milieu urbain, l'exemple de Besançon

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

8 En savoir plus

Une nouvelle approche de modélisation des structures de groupe d’une foule de piétons.

Une nouvelle approche de modélisation des structures de groupe d’une foule de piétons.

Chapitre 5 : Résultats et validation 86 1 Introduction Après avoir étudier les détails de notre modèle, et présenter la conception détaillée de notre système de modélisation des structures de groupes d’une foule de piétons. Nous présentons dans ce chapitre l’implémentation du système dans l’environnement OpenSteer en utilisant le langage C++ et la bibliothèque graphique OpenGl. Nous avons introduit le chapitre par l’architecture globale du système proposé suivi par une vue sur les comportements exécutés par chaque piéton de la foule. Puis nous avons cité les algorithmes de base utilisés pour exécuter ces comportements, plus précisément le comportement de maintien de groupe. Nous donnons par la suite un aperçu des résultats graphiques et de simulations suivant différents scénarios, et ceci pour montrer l’effet du groupement des piétons sur le mouvement de la foule à savoir : l’effet des structures intra-groupe et des relations inter- groupes. Pour valider nos résultats, nous présentons pour chaque cas une comparaison des résultats obtenus avec des travaux similaires.
En savoir plus

133 En savoir plus

Des territoires de l'intime en milieu urbain

Des territoires de l'intime en milieu urbain

Ces signes se rencontrent dans des espaces ouverts aux expériences du flux et du lieu. Ces territoires de « circonstances » revisitent ou redessinent, suivant ces dynamiques, la typologie des espaces du milieu urbain. Ils concernent les espaces sans fin, a-hiérarchiques et fluides, homogènes ou fragmentés, des espaces limites, où le pas s’essaye, où le chemin se découvre, où les perspectives s’inventent, où les pratiques (plus largement) se renouvellent.

3 En savoir plus

Portrait de la flore en milieu urbain

Portrait de la flore en milieu urbain

Contexte et définition de l'indicateur  Contexte L’étalement urbain est aujourd’hui une problématique majeure de l’aménagement du territoire et notamment en Île-de-France (Anonyme, 2013). En parallèle, émergent de nombreux questionnements autour de la nature en ville ; de nombreuses collectivités mettent en place de la gestion différenciée dans leurs parcs, passent au « zéro pesticides »… Dans ce contexte, il est intéressant de dresser un portrait de la flore urbaine en ce début de XXI ème siècle : y a-t-il des espèces spécialistes de la ville ? Quelle est l’écologie des espèces favorisées par la ville ? Quelles sont les espèces qui composent la flore en ville ?
En savoir plus

17 En savoir plus

Paroisse et école en milieu urbain

Paroisse et école en milieu urbain

Jusqu’au milieu du xix e siècle, les écoles de Québec sont surtout situées dans quelques institutions religieuses et dans des maisons d’abord prévues pour l’habitation, un peu partout dans les diverses paroisses. Le premier établissement scolaire fondé par les Frères des Écoles chrétiennes en 1843 est l’école des Glacis, sur la rue du même nom en haute-ville. La venue de la communauté lasallienne est le résultat d’une invitation de la Société d’éducation de Québec qui four- nit le bâtiment et les salaires. Dans le cahier des prônes de la Basilique Notre-Dame de Québec du 20 août 1843, pour souligner l’arrivée des frères dans la ville, on peut lire : « Nous chanterons une messe solen- nelle à laquelle assisteront en corps tous ces petits enfans [sic], pour implorer les lumières du Saint-Esprit sur eux et pour attirer les bénédic- tions de Dieu sur les travaux des bons religieux qui commenceront leurs classes vendredi. Pendant cette messe qui sera précédée du Veni Creator, et à laquelle il y aura sermon, on fera une quête qui sera employée, sous la direc- tion de M r le Curé, à procurer des
En savoir plus

27 En savoir plus

La construction sociale de l'ethnicité en milieu urbain

La construction sociale de l'ethnicité en milieu urbain

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

10 En savoir plus

Show all 9779 documents...

Sujets connexes