Haut PDF Maladie de Behçet : Analyse clinique et comparaison des critères diagnostiques

Maladie de Behçet : Analyse clinique et comparaison des critères diagnostiques

Maladie de Behçet : Analyse clinique et comparaison des critères diagnostiques

Maladie de Behçet : Analyse clinique et comparaison des critères diagnostiques a. Les atteintes périphériques : Les manifestations articulaires périphériques sont les plus fréquentes. Elles touchent avec prédilection les grosses articulations des membres inférieurs: genoux et chevilles, suivis des poignets, des coudes et des épaules (83). L’atteinte des petites articulations des mains et des pieds est beaucoup moins fréquente. Cependant, Une haute prévalence de l’atteinte de la main (clinique et scintigraphique) et son association à la durée de la maladie ont été démontrées au cours de la MB. En effet, dans une étude turque portant sur 57 cas de MB, 56.1 % des cas avaient des anomalies cliniques de la main : Une atrophie pulpaire de la phalange terminale, des signes « rhumatoïde like », une atrophie dorsale des interosseux et un érythème digital. Quarante deux pour cent des cas avaient une atteinte scintigraphique. La durée de la maladie est apparue être un facteur important associé aux atteintes de la main cliniques (p = 0.040) et scintigraphiques (p = 0.011). Ainsi, cette étude suggère que la main pourrait être un des points clés de l’évaluation de la MB (84).
En savoir plus

169 En savoir plus

La maladie aiguë du greffon contre l’hôte (GVHa) de type Lyell : description d’une cohorte de patients et comparaison historique, clinique, biologique et pharmacologique

La maladie aiguë du greffon contre l’hôte (GVHa) de type Lyell : description d’une cohorte de patients et comparaison historique, clinique, biologique et pharmacologique

Cependant, l’analyse histologique reste délicate d’interprétation pour infirmer les diagnostics différentiels, quasi-constamment évoqués en clinique tels toxidermie ou virose. Dans une étude rétrospective, 2 pathologistes ont relus des lames à l’aveugle chez des patients où il existait ou non une suspicion de GVH aiguë, selon 16 critères histologiques : aucun paramètre ne permettait de distinguer ces 2 groupes (18). Les auteurs ont conclu que la biopsie cutanée était d’un intérêt limité pour permettre le diagnostic différentiel de la GVH aiguë. Certains auteurs ont mis en évidence que l’examen par immunofluorescence directe pouvait révéler un dépôt granuleux d’IgM et/ou de C3, similaire à une bande lupique, dans 39% des cas (19). Ce résultat n’a pas été confirmé par d’autres études. L’étude des sous-populations lymphocytaires met en évidence des lymphocytes T prédominant, de type CD4+ et CD8+ (20).
En savoir plus

65 En savoir plus

Ganglionopathies : Revue de la littérature‎ : Application des nouveaux critères diagnostiques sur la cohorte de patients du CHU de Rouen

Ganglionopathies : Revue de la littérature‎ : Application des nouveaux critères diagnostiques sur la cohorte de patients du CHU de Rouen

b) Cerebellar Ataxia,Neuropathy, Vestibular Areflexia Syndrom (CANVAS) Le CANVAS est une pathologie définie par la triade : trouble cérébelleux, atteinte vestibulaire bilatérale et déficit sensitif et initialement décrite dans les années 90. Le marqueur clinique de la maladie est une anomalie du réflexe vestibulo-oculaire. Les patients ont une ataxie (qui peut être attribuée à la dysfonction du système sensitif, vestibulaire et cérébelleux), une dysarthrie, des troubles oculomoteurs centraux, un réflexe vestibulo-oculaire anormal, des dysesthésies et une allodynie. L'étiologie de cette pathologie est inconnue, mais six familles différentes ont été rapportées ce qui suggère une étiologie génétique de transmission autosomique récessive. Les troubles sensitifs ont récemment été rapportés histologiquement à une ganglionopathie (Szmulewicz et al. 2014 et 2015). Dans une étude récente à propos de 14 patients avec un CANVAS, une étude neurophysiologique détaillée a été réalisée. Les potentiels d'action sensitifs étaient absents aux membres inférieurs et supérieurs dans la totalité des cas. Douze patients présentaient un blink réflexe anormal. Lors des examens autopsiques, il a été identifié des changements pathologiques des nerfs crâniens avec perte des neurones du ganglion rachidien postérieur et une perte des axones myélinisés dans les colonnes postérieures. Les cornes antérieures et les colonnes latérales étaient normales. Il n'a pas été retrouvé de cellules satellites dans les ganglions rachidiens postérieurs. Les principaux changements histologiques ont été vus dans le cervelet et la moelle épinière. De même, le ganglion trigéminé présentait une atrophie des cellules ganglionnaires, une atrophie des fibres nerveuses et la présence de nodules de Nageotte. Le cervelet présentait une atrophie généralisée et un émoussement mineur des angles des ventricules latéraux. L’analyse microscopique a révélé une perte neuronale des cellules de Purkinje associée à une gliose de la couche de Bergmann.
En savoir plus

165 En savoir plus

Critères diagnostiques de la démence vasculaire - RERO DOC

Critères diagnostiques de la démence vasculaire - RERO DOC

Contrairement à la maladie d’Alzheimer où les critères diagnostiques proposés en 1984 (Mc Khann et coll., 1984) ont permis des progrès importants en termes de corrélations clinico-pathologiques, le diagnostic clinique de la démence vasculaire reste un défi. En effet, on ne compte pas moins de huit outils différents pour le diagnostic clinique de cette affection. C’est historiquement Hachinski en 1975, qui le premier, a proposé le score ischémique portant son nom : le Hachinski Ischemic Score (HIS). Cet outil clinique est une combinaison de signes cliniques et de facteurs de risques cardio-vasculaires (cf. tableau 3). Il est traditionnellement utilisé pour le diagnostic de démence vasculaire. Le HIS a été évalué de manière répétée ; on lui reconnaît en général une bonne capacité à différencier la démence par infarcissements multiples de la démence dégénérative de type Alzheimer. Dans une méta-analyse, Moroney et collègues (1997) trouvent une sensibilité de 89% et une spécificité de 89,3% pour le HIS. Son principal point faible réside dans le manque de discrimination entre démence vasculaire et démence mixte (dégénératives et vasculaires). Selon un article de revue combinant les résultats de 5 études clinico- pathologiques (174 cas au total), la sensibilité de l’HIS est de 42% avec une spécificité de 84% (Pantoni et coll., 1993). Dans l’étude de Gold et collègues (1997), portant sur 113 cas de démence autopsiés, des valeurs similaires ont été trouvées : sensibilité 43% et spécificité 88%. De plus, le HIS a une sensibilité très faible pour les démences sous corticales d’origine vasculaire, telles que la maladie de Binswanger (Bennet et coll. 1990).
En savoir plus

40 En savoir plus

Tremblante caprine : évaluation des performances des outils diagnostiques et caractérisation de l'influence des polymorphismes du gène PRP sur la sensibilité à la maladie

Tremblante caprine : évaluation des performances des outils diagnostiques et caractérisation de l'influence des polymorphismes du gène PRP sur la sensibilité à la maladie

La prise en compte des élevages sporadiques dans cette comparaison ne présentait pas d’intérêt particulier (tous les animaux testés sont négatifs par les deux méthodes). L’analyse a donc intégré les seuls élevages enzootiques (C-E-F). Pour chaque organe, le Kappa de concordance (et son intervalle de confiance à 95 %) entre les deux techniques a été calculé. Le test non paramétrique Kappa de Cohen permet de chiffrer la concordance/divergence de deux techniques lorsque les variables analysées sont qualitatives (ici positif ou négatif). Il est utilisé dans des études de reproductibilité qui nécessitent une estimation de l’agrément entre 2 ou plusieurs cotations qualifiant une variable discontinue. Le cœfficient Kappa est un nombre réel, sans dimension, compris entre -1 et 1. La concordance est d’autant plus forte que la valeur de Kappa est proche de 1. On considère généralement qu’un coefficient Kappa supérieur à 0,8 atteste d’une bonne concordance.
En savoir plus

155 En savoir plus

Profil épidémiologique, clinique et évolutif de la Maladie Coeliaque dans la région de Marrakech

Profil épidémiologique, clinique et évolutif de la Maladie Coeliaque dans la région de Marrakech

résultats similaires ont été obtenus par le groupe de Koning pour le peptide 198-232 de la A-gliadine présenté par la molécule DQ8 (30). Dans l’ensemble, ces données fournissent un mécanisme physiopathogénique attrayant, expliquant l’association aux haplotypes DQ2/8, attribuant un rôle à l’autoantigène transglutaminase, et suggérant un rôle central des LT CD4+ spécifiques de la gliadine intestinaux dans l’initiation des lésions inflammatoires intestinales. Nilsen et al ont suggéré en outre que ces lymphocytes ont un rôle effecteur clé dans la pathogénie de l’atrophie villositaire à travers leur sécrétion élevée d’interféron gamma. Ces auteurs ont en effet montré, d’une part que la totalité des clones T DQ restreints et spécifiques de la gliadine issus de l’intestin synthétisent de grandes quantités d’interféron gamma (33), d’autre part que l’interféron gamma est la cytokine, parmi celles testées (IL2, 4, 6, TNF, IL5, IL10, IL-12p40), synthétisée en plus grande abondance dans l’intestin de patients en phase active. Un effet délétère de l’interféron gamma sur la muqueuse intestinale a été démontré in vitro sur des biopsies humaines en culture organotypique (34), et in vivo chez la souris après des injections répétées (35). Les relais d’action de l’interféron gamma ne sont pas entièrement élucidés. L’interféron gamma induit l’expression de FAS et du récepteur p55 du TNF sur les entérocytes, favorisant ainsi la lyse de ces cellules par des lymphocytes cytotoxiques (35). Il active les macrophages et les polynucléaires et ainsi la libération de radicaux libres. Il pourrait aussi favoriser la libération par les macrophages ou le tissu conjonctif de métalloprotéases capables de détruire la trame des villosités. Ce dernier mécanisme d’action reste cependant discuté et semble impliquer plutôt l’IL12 et le TNF (36), deux cytokines dont le niveau d’expression ne serait, curieusement, que peu ou pas augmenté dans les lésions de maladie cœliaque (37).
En savoir plus

169 En savoir plus

Revue consommation / Quelques critères de comparaison des hiérarchies indicées produites en classification automatique

Revue consommation / Quelques critères de comparaison des hiérarchies indicées produites en classification automatique

Comme on sait, d’autre part, qu’il est équivalent de se donner sur un ensemble J une distance ultramétrique d* et une hiérarchie de parties de J, totale et indicée (cf. 113, théorème 2[r]

35 En savoir plus

Comparaison des effets de la viniférine et du resvératrol dans des modèles expérimentaux de la maladie d'Alzheimer

Comparaison des effets de la viniférine et du resvératrol dans des modèles expérimentaux de la maladie d'Alzheimer

180 L’absence d’amélioration du déclin mnésique malgré le traitement avec les polyphénols, observée dans ce deuxième volet de la thèse (traitement de 3 à 12 mois) est donc peut être un symptôme de la MA devenu trop important pour espérer voir un effet compensateur de la viniférine et du resvératrol même avec un traitement sur le long cours depuis l’âge de 3 mois. Cependant il ne faut pas non plus négliger dans cette étude l’effet neuroinflammatoire du véhicule, le PEG 200, qui pourrait avoir une action sur les capacités mnésiques des souris. Comme dit précédemment, on ne peut exclure que le PEG 200 administré durant 9 mois, par son effet neuroinflammatoire, favorise la formation des dépôts amyloïdes et/ou influe sur la concentration des Aβo et par conséquent ait également un effet délétère sur le déclin mnésique. Ainsi, l’effet bénéfique des polyphénols sur le déclin mnésique pourrait être masqué, au moins partiellement, par l’effet délétère du PEG 200. La comparaison au niveau comportemental entre ces 2 premiers volets de la thèse est impossible, ce test comportemental n’ayant pas été réalisé aux mêmes temps dans les 2 études. En effet, dans le volet 2 (de 3 à 12 mois), un test comportemental intermédiaire a été ajouté entre le début et la fin de l’étude, à 6 mois. Dans le volet 1 de l’étude (de 7 à 11 mois), l’intervalle entre les 2 évaluations comportementales du début et de la fin est de 4 mois sans test intermédiaire sur la durée de l’étude. Le fait de rajouter un test comportemental à 6 mois dans le volet 2 de l’étude a probablemen t amélioré l’apprentissage par les souris APPswePS1dE9 de la mémoire spatiale, impliquant un rappel de cette mémoire. Afin de pallier ce problème, il aurait peut-être été judicieux dans ce deuxième volet de déplacer la plateforme entre les 3 sessions de comportement afin de ne pas impliquer un rappel de l’emplacement de la plateforme.
En savoir plus

221 En savoir plus

Analyse génétique des adénovirus en situation clinique

Analyse génétique des adénovirus en situation clinique

Cependant, 28 échantillons positifs en qPCR tous HAdV étaient négatifs en qPCR d’espèce, portant le total d’échantillons négatifs dans cette dernière technique à 71, soit 36%[r]

59 En savoir plus

Clinique de la maladie létale : de l'effraction corporelle à la réponse du sujet

Clinique de la maladie létale : de l'effraction corporelle à la réponse du sujet

La maladie dispose du corps comme son espace et son étendue, c‟est le lieu où elle se manifeste et s‟étend. Mais ce corps était d‟abord au sujet qui croyait l‟avoir et le tenir. Il y a ainsi une dépossession dans l‟étrangeté, une dés-appropriation. On retrouve ici ce que nous avons évoqué plus haut (en termes de conflit surmoi-moi à propos de l‟angoisse de mort). Le corps est une énigme pour chacun, un mélange de données génétiques, de combinaisons aléatoires, et accompagne le sujet qui le recouvre d‟un manteau imaginaire. Ce corps est aussi ce qu‟il va présenter dans la rencontre avec l‟énigme du désir de l‟Autre. L‟enfant s‟identifie à l‟objet de ce désir sous ce que l‟on appelle phallus, son corps est phallicisé et érigé pour combler le manque de l‟Autre. Etre seulement un corps, ou l‟identification de l‟être et du corps (ce qui se déroule dans le monde animal) angoisse tout sujet et est une situation récurrente dans la rencontre de la maladie létale.
En savoir plus

406 En savoir plus

Ischémie mésentérique aiguë en soins primaires. Proposition de critères diagnostiques et d'éléments de prise en charge initiale à l'usage du médecin généraliste

Ischémie mésentérique aiguë en soins primaires. Proposition de critères diagnostiques et d'éléments de prise en charge initiale à l'usage du médecin généraliste

C-D : Coupes sagittales, temps artériel, sténose à 90% par un thrombus aigu de l’artère mésentérique supérieure (flèches noires) avant (C) et après thrombolyse intra-artérielle (D). E-F : Signes de nécrose intestinale. (E) Coupe frontale, temps portal, thrombose porto-mésentérique complète (flèche) associée à une dilatation et à un défaut de rehaussement pariétal du jéjunum proximal (têtes de flèche blanches) en comparaison aux anses iléales normales (tête de flèche noires). (F) Coupe axiale, temps portal, dilatation intestinale avec fécès sign (flèches) : visualisation de bulles d'air associées à un agrégat de matières fécales dans une anse grêle dilatée de diamètre supérieur à 2,5 cm.
En savoir plus

64 En savoir plus

Profil clinique, thrapeutique et volutif de la maladie de Still de ladulte

Profil clinique, thrapeutique et volutif de la maladie de Still de ladulte

c. Purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) Le purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT) associé à la MSA a été documenté avec neuf cas publiés dans la littérature et il est associé à une morbidité et une mortalité significatives [106]. Dans les cas extrêmes, la formation de thrombis multiples et la libération massive de cytokines cause une perméabilité vasculaire progressive, une aggravation de l'œdème cérébral et, en fin de compte, une mort rapide [107]. Le double diagnostic de MSA et du TTP a intéressé les scientifiques et les médecins depuis sa première description, car il y avait toujours eu l'espoir de découvrir une voie pathogénique commune. Cependant, aucun mécanisme, jusqu'à présent, n'a pu expliquer suffisamment leur coexistence. Un article publié a suggéré que les autoanticorps anti-CD36 (glycoprotéine IV) pourraient jouer un double rôle dans la pathogenèse du TTP et de la maladie de Still, car le CD36 joue un rôle important dans la clairance des cellules inflammatoires et dans l’activation des cellules T [108].
En savoir plus

150 En savoir plus

Comparaison de critères permettant la comparaison de données entachées d'incertitude proposés par le Groupe de réflexion CDIIS du GdR Ondes

Comparaison de critères permettant la comparaison de données entachées d'incertitude proposés par le Groupe de réflexion CDIIS du GdR Ondes

de proposer un indicateur de satisfaction sur la comparaison de données entachées d’incertitudes a été organisée dans le cadre d’un Groupe de Réflexion du GdR ondes. Initié par le CEA-CESTA, l’Institut Fresnel et l’IETR, ce Groupe de Réflexion CDIIS (Comparaison de Données entachées d’Incertitudes: Indicateurs de Satisfaction) est composé de représentants industriels, étatiques et de laboratoires de recherche universitaires. Quatre tâches ont été définies: 1/ Identification de métriques permettant de comparer quantitativement des jeux de données entachés d’incertitudes, 2/ Identification de cas tests représentatifs de problèmes posés en électromagnétisme, 3/ Application des métriques à ces cas tests, sélection des plus pertinentes et définition d’un indicateur de satisfaction, 4/ Conclusions : quelle métrique et quel critère est le mieux adapté à un problème donné en électromagnétisme. Cette communication traite du point 1 et présente les résultats des métriques appliquées à un problème canonique de SER (Surface Equivalente Radar).
En savoir plus

4 En savoir plus

Masses kystiques latérales du cou : une analyse comparative des approches diagnostiques

Masses kystiques latérales du cou : une analyse comparative des approches diagnostiques

Keywords: Lateral cystic neck masses, fine-needle aspiration, core-needle biopsy, frozen section, squamous cell carcinoma.. Funding source: No funding source.[r]

75 En savoir plus

L'utilisation grandissante d'examens diagnostiques inappropriés : une analyse des causes et des impacts en responsabilité médicale

L'utilisation grandissante d'examens diagnostiques inappropriés : une analyse des causes et des impacts en responsabilité médicale

Tel qu’abordé précédemment, l’incertitude diagnostique fait assurément partie de l’exercice de la médecine, mais c’est une réalité qui demeure difficile à accepter pour le patient dont la santé est affectée. La simple idée de ne pas se faire prescrire d’examens supplémentaires, ou de se faire prescrire un examen particulier plutôt qu’un autre peut parfois être difficile à comprendre pour les patients et est susceptible de générer d’importantes frustrations, alors que le simple fait de passer un test particulier peut quant à lui s’avérer très rassurant. Il revient donc aux médecins de justifier leurs choix et d’expliquer les avantages et inconvénients reliés aux divers examens diagnostiques possibles, ainsi que la pertinence de recourir ou non à ceux-ci. Ceci implique donc qu’un dialogue ouvert, fluide et détaillé ait lieu entre le patient et son médecin. Pour plusieurs raisons, notamment par manque de temps, ceci n’est malheureusement pas toujours le cas et il est parfois plus simple et rapide pour le médecin, devant l’insistance et l’insécurité de son patient, de lui prescrire un test qui au final, n’offrira aucun avantage, ni aucune valeur ajoutée dans le diagnostic de la maladie de celui-ci 101 .
En savoir plus

76 En savoir plus

Evaluation du coût de la mammite clinique: une méta-analyse

Evaluation du coût de la mammite clinique: une méta-analyse

b. Coût total par contributeur Le modèle associant le coût total aux valeurs des contributeurs repose entre autre sur la différence des contributeurs entre les études et sur les relations d’elasticité entre le coût total et la valeur monétaire du contributeur, dans la mesure où le coût total est la somme des valeurs des contributeurs, pour une observation de coût total donnée. Les résultats montrent qu'un euro supplémentaire en terme de valeur de la contribution est associé à un coût total par cas de mammite clinique de 2,9, 0,8 et 1,04 € pour respectivement le coût du travail, le coût de traitement et celui de la réforme. Ces résultats peuvent être analysés de deux manières opposées. Ils peuvent être considérés comme surprenants dans la mesure où ces contributeurs ne sont pas ceux habituellement considérés comme majeurs, en particulier pour le travail et le coût de traitement (même si celui-ci est considéré comme fort contributeur par les éleveurs, il ne représente en réalité qu’une faible composante). Au contraire, la significativité dans les modèles suggèrerait que leur variabilité au sein de la base de donnée permet d’observer une association significative avec la variable expliquée : la valeur du travail supplémentaire est par exemple assez peu souvent considérée dans le coût total de la mammite. Ceci serait en accord avec l’absence d’association significative avec une composante importante du coût total de la mammite qu’est la valeur du lait non produit (Milk not produced) ou écarté du tank (Withdrawal milk).
En savoir plus

58 En savoir plus

Adaptation à la maladie de Lyme : comparaison des modes de collectes de données par téléphone et web

Adaptation à la maladie de Lyme : comparaison des modes de collectes de données par téléphone et web

4 les comportements d’adaptation à la maladie de Lyme (Valois et al., s. d.), réalisée par l’OQACC (Observatoire Québécois d’adaptation aux changements climatiques). Afin de répondre au problème posé, nous examinons en premier la représentativité des deux échantillons web et téléphone par rapport à la population du Québec du point de vue de certaines caractéristiques sociodémographiques, soit l’âge, le sexe, le plus haut niveau d’éducation atteint, la taille du ménage, la présence ou non d’enfants dans le ménage et le revenu annuel du ménage. L’évaluation de la représentativité de nos échantillons se base sur les résultats du recensement de 2016. Ensuite nous comparons les échantillons du point de vue des prévalences estimées des comportements d’adaptation à la maladie de Lyme et d’autres variables théoriquement associées. Enfin, nous testons l’invariance métrique d’un indice d’adaptation à la maladie entre le sondage web est le sondage par téléphone. Le but du test de l’invariance est de déterminer si les résultats de la mesure de l’indice varient selon le mode de collecte de données. Il est souhaité que les résultats soutiennent l’invariance de l’indice. Dans le cas contraire, les décisions des services de santé sur les mesures de protection à promouvoir ou renforcer pour se protéger des piqûres de tiques varieraient selon le mode de collecte de données utilisé. Les analyses répondant à ces objectifs sont effectuées sur les données non-pondérées, et reprises sur les données pondérées afin de pallier un éventuel problème de non-représentativité.
En savoir plus

74 En savoir plus

Contribution à l'étude du syndrome de dépérissement du ouistiti : comparaison avec la maladie coeliaque humaine

Contribution à l'étude du syndrome de dépérissement du ouistiti : comparaison avec la maladie coeliaque humaine

Les réactions auto-immunes peuvent causer des dommages tissulaires selon plusieurs modalités, que ce soit par l’action des LT ou par celle des auto-anticorps. Les mécanismes peuvent être du type cytolytique, phagocytique ou autres (7). L'origine de tels phénomènes pathologiques est complexe, mais le facteur génétique est toutefois clairement impliqué dans les mécanismes prédisposant à l’apparition d’une maladie auto-immune. Les facteurs environnementaux semblent, quant à eux, jouer un rôle déclenchant pour ces phénomènes, comme l’a montré l’étude de populations génétiquement similaires vivant dans des conditions différentes (7). Le déclenchement des maladies auto-immunes peut être provoqué entre autres par des médicaments ou la gliadine, comme on l'a dit précédemment, mais certains antigènes microbiens peuvent aussi potentiellement être à l'origine de l'activation d'une réponse immunitaire incontrôlée par le biais de leur mimétisme moléculaire, de l’activation polyclonale, ou du rejet d’antigènes antérieurement séquestrés (7, 25). L’évolution des maladies auto-immunes peut se faire par dissémination des épitopes par les LB ou LT, ce qui peut mener à la diversification des cellules participant au processus et au passage à un état chronique. Dans le cas où les LB se lient et réagissent contre un complexe protéique, ils peuvent alors présenter chaque protéine individuellement aux LT naïfs, provoquant une cascade d’activation qui mène à une augmentation du nombre de LB auto- réactifs, et du nombre d’épitopes qu’ils vont présenter. Dès lors, la nature de l’antigène responsable de l’initiation de la cascade ne peut plus être mise en évidence (7). Le facteur déclenchant demeure ainsi inconnu pour la plupart des maladies auto-immunes (7) et les maladies auto-immunes sont encore pour la plupart mal comprises en médecine humaine (7).
En savoir plus

74 En savoir plus

Les motivations des managers utilisant des critères non financiers : une analyse empirique

Les motivations des managers utilisant des critères non financiers : une analyse empirique

contrôle sera secondaire relativement à celui de conseil (les questions II.9 permettent d’éclairer ce point). Les questions II.6 et II.11 visent à définir le degré de latitude des responsables d’unités lors de décisions relatives à la politique financière, à la gestion du personnel ou encore au contrôle budgétaire. D’autres questions ont pour objet de discriminer ces deux logiques. Elles sont résumées dans le tableau suivant selon leur « appartenance » aux logiques contractuelle et cognitive. Lors de la réalisation d’une analyse factorielle, nous devrions trouver généralement ces items sur des axes différents.
En savoir plus

29 En savoir plus

Comparaison de critères morphologiques et métaboliques pour l’évaluation de la réponse tumorale sous anti-PD1 dans le cancer du poumon

Comparaison de critères morphologiques et métaboliques pour l’évaluation de la réponse tumorale sous anti-PD1 dans le cancer du poumon

La concordance des résultats, que ce soit à l’évaluation 1 ou à l’évaluation 2 entre iRECIST et iPERCIST était faible, en accord avec les résultats de la littérature (26,28). Malgré l’importante discordance des résultats entre iPERCIST et iRECIST, nous avons pu mettre en évidence que les patients présentant une progression confirmée que ce soit morphologique ou métabolique n’avaient pas de bénéfice clinique prolongé, et que les patients répondeurs selon l’un au l’autre des critères présentaient dans la grande majorité des cas un bénéfice clinique prolongé. Ainsi, la combinaison des 2 critères permettait d’augmenter nettement la sensibilité pour prévoir la présence d’un bénéfice clinique prolongé, avec une bonne spécificité (tableau 10). L’utilisation de l’algorithme que nous proposons (fig. 12), prenant en compte les réponses dissociées comme prédictives de réponse au traitement, augmentait encore les performances (tableau 10). Ces résultats soulignent l’intérêt de prendre en compte à la fois les résultats
En savoir plus

59 En savoir plus

Show all 10000 documents...