Haut PDF Macrosomie : à propos de 139 cas

Macrosomie : à propos de 139 cas

Macrosomie : à propos de 139 cas

la formulation des recommandations de l’American College of Obetetricians and Gynecologists (ACOG), qui restreignent l’indication de césarienne élective aux poids estimés supérieurs à 5000g ( 4500g chez les diabétiques) (76). Le déclenchement du travail ou la maturation cervicale est une intervention fréquente, variant selon les hôpitaux et au cours du temps. Dans la littérature, seul deux essais randomisés de faible taille d’échantillon ont comparé l’induction du travail et l’expectative en cas de suspicion de macrosomie fœtale (77,78). Ces études n’ont pas permis de mettre en évidence un bénéfice du déclenchement/maturation du travail pour cette indication, ni d’effet défavorable, notamment en terme de pourcentage de césarienne (tableau XXXVI). Les femmes étaient incluses si le poids fœtal estimé dépassait 4000g. De ce fait, l’âge gestationnel et le poids de naissance étaient similaires entre les groupes, ce qui limite fortement la possibilité de mettre en évidence un bénéfice du déclenchement/maturation du travail. Ces études d’observation ont montré un doublement du risque de césarienne en cas de déclenchement/maturation de travail (79). Ces études peuvent être entachées de biais, par exemple si les grossesses avec un fœtus ayant un poids plus extrême et donc un risque plus élevé de dystocie, sont aussi préférentiellement déclenchées. Il faut noter que la majorité des études d’observation évaluant le déclenchement du travail ou la maturation cervicale, toutes indications confondues, suggère un risque double de césarienne associé à cette intervention. En revanche, l’ensemble des essais randomisés ne met pas en évidence d’augmentation du risque (80,81).
En savoir plus

93 En savoir plus

Épidémiologie et facteurs de risque du carcinome hépatocellulaire en Polynésie française : étude descriptive à propos des 139 cas diagnostiqués entre 2008 et 2017

Épidémiologie et facteurs de risque du carcinome hépatocellulaire en Polynésie française : étude descriptive à propos des 139 cas diagnostiqués entre 2008 et 2017

En cas de CHC évolué, un traitement curatif n’est que rarement réalisable, conduisant donc généralement à la mise en œuvre de traitements à visée palliative. Les traitements palliatifs comprennent principalement la chimioembolisation artérielle et le traitement anti-angiogénique par sorafénib. La chimioembolisation est une technique de radiologie interventionnelle recommandée en cas de CHC de grande taille ou multifocal avec une fonction hépatique préservée (Child A ou B7), sans thrombose porte ni métastases (63). L’indication du traitement par sorafénib est retenue en cas de CHC évolué non éligible à la chimioembolisation, chez les patients ayant un état général conservé (stade OMS 0 à 2) et une cirrhose hépatique compensée (Child A). L’essai randomisé SHARP (2007), qui comparait le sorafénib contre placebo, a montré un allongement significatif de la médiane de survie globale d’environ 3 mois en cas de traitement par sorafénib (64). En cas d’altération de l’état général (stades OMS 3 et 4) ou de la fonction hépatique (Child C), seuls des soins de support peuvent être mis en œuvre.
En savoir plus

93 En savoir plus

Macrosomie fœtale ( A propos de 1100 cas )

Macrosomie fœtale ( A propos de 1100 cas )

Nous rapportons dans ce travail le résultat d’une étude rétrospective à propos de 1100 accouchements de macrosomes, réalisée dans le Service Gynécologie Obstétrique « A » de la Maternité Lalla Meryem de CHU Ibn Rochd, pendant une période de 4 ans, s’étalent du 1ére Janvier 2001 au 31 Décembre 2004, sur un total de 13970 accouchements.

84 En savoir plus

Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

D’après Piaton [108] La petite taille de l'ostéotomie ne semble pas être la cause de la limitation du succès des dacryocystorhinostomies transcanaliculaires, le taux de réussite n'était pas corrélé au diamètre de celle-ci. Le siège de l'ostéotomie lui semble donc, par élimination, le facteur le plus important pour expliquer la limite du succès de la technique. Il semble admis, hormis par quelques auteurs [138, 139], que le maximum de chances de succès d'une DCR soit atteint lorsque l'ostéotomie est centrée sur le canal d'union. Or quelque soit le laser utilisé, et bien que certains lasers, dont l'Ho : YAG soient réputés pour vaporiser l'os [140,141], aucun n'a prouvé son efficacité pour pratiquer l'ablation de l'os épais de la crête lacrymale antérieure. L'ostéotomie est donc faite en arrière de celle-ci, favorisée en outre par l'orientation de la fibre due à l'anatomie des paupières et du canal d'union. Or l'ablation de cette crête est nécessaire pour que l'ostéotomie soit centrée sur le canal d'union. En effet lorsque la crête lacrymale antérieure est respectée lors de la réalisation d'une dacryocystorhinostomie endonasale, qu'elle soit pratiquée avec des moyens conventionnels ou avec un laser, le taux de succès ne dépasse pas 85 % [142-145], alors qu'il peut atteindre plus de 90 % en cas d'ablation de la crête lacrymale antérieure [129,146]. Ceci est confirmé par l'étude de Kong et al. qui ont obtenu 67,3 % de succès en respectant la CLA contre 88,4 % après ablation [147]. L'ablation de la crête lacrymale antérieure semble donc primordiale pour obtenir un taux de succès maximum, ce qui n'est pas possible par la voie transcanaliculaire.
En savoir plus

133 En savoir plus

Diabte et grossesse :  propos de 50 cas

Diabte et grossesse : propos de 50 cas

g- RCIU: A l'inverse des enfants macrosomes, les nouveau-nés de mères diabétiques peuvent également présenter un RCIU, l'incidence serait de 2 à 20%. En général, le risque de retard de croissance augmente avec la sévérité du diabète maternel et de son ancienneté. La mise en évidence pendant la grossesse d'un défaut de croissance du fœtus est un facteur important du risque de MFIU et pousse à extraire l'enfant prématurément. En période néonatale, ces enfants hypotrophes présentent un risque encore plus élevé d'hypoglycémie, d'hyperbilirubinémie et de détresse respiratoire que les macrosomes. Le retard de croissance peut être masquée par une macrosomie relative et peut passer inaperçue. Elle pourrait dans ce cas être responsable d'accidents inexpliqués. Une cassure de la courbe de croissance du fœtus en fin de grossesse doit attirer l'attention et doit évoquer un RCIU [11].
En savoir plus

161 En savoir plus

Les arthrodses de la cheville :  propos de 13 cas

Les arthrodses de la cheville : propos de 13 cas

Colgrove et Bruffey (126) proposent une fixation hybride par fixation externe et interne. Sur une série de 26 chevilles, ils rapportent 100 % de fusion dans un délai moyen de 11,3 semaines avec 12 % d'infections sur fiche et 15 % d'irritations cutanées sur fiche. Compte tenu des complications septiques et de l'irritation cutanée par les fiches, les auteurs privilégient ce montage dans les cas de situations à risque d'échec ou de très mauvaise qualité osseuse. Ils fixent l'arthrodèse par un vissage frontal médial descendant avec une vis antérieure 7,3 mm canulée spongieuse et une vis postérieure de corticale de 4,5 mm. Dans un second temps sont mis en place les clamps avec deux fiches frontales de diamètre 4,5 mm entre les deux vis déjà positionnées. La fiche talienne est située 1 cm sous la surface articulaire et la fiche tibiale 10 cm au-dessus de ce niveau. Les clamps sont enlevés à la sixième semaine. Ils justifient ce double montage par quatre points :
En savoir plus

178 En savoir plus

Spiritualit et psychiatrie  propos de 100 cas

Spiritualit et psychiatrie propos de 100 cas

Selon l’étude de Huguelet[47], la moitié des patients suivis pour schizophrénie(50%) ne trouvaient pas dans la religion un moyen pour faire face à la maladie , 6% trouvaient qu’elle ava[r]

131 En savoir plus

La chirurgie des hyperparathyrodies  propos de 30 cas

La chirurgie des hyperparathyrodies propos de 30 cas

Certains auteurs, ne recommandent pas la réalisation d’examens de localisation préopératoire [127] car le succès de la chirurgie dépend plus de l’expérience du chirurgien. Mais L’apport principal de ces explorations, concerne toutefois les ectopies majeures [179]. Alors que d’autres auteurs [176-177] recommandent leur réalisation afin de réduire le nombre de réinterventions, la durée moyenne de l’intervention et la morbidité tout en optimisant le taux de succès. Ce dernier est voisin de 100 % en cas de chirurgie bilatérale [178]. Ils permettent d’orienter la dissection vers les zones les plus suspectes et par conséquent, de diminuer la sclérose cicatricielle postopératoire et les risques de dévascularisation des parathyroïdes saines ou de blessure d’un nerf récurrent [177].
En savoir plus

207 En savoir plus

Mylome multiple  propos de 40 cas

Mylome multiple propos de 40 cas

b.5. Protéinurie des 24 heures et Electrophorèse des protéines urinaires Dans 15 % des cas les plasmocytes ne sécrètent que des chaînes légères d’immunoglobuline et l’électrophorèse des protéines sérique ne décèle pas de pic mais une hypogammaglobulinémie portant sur les immunoglobulines polyclonales. On retrouve alors des chaînes légères dans les urines sous forme d’une protéinurie dite de Bence-Jones. On procède donc à la recherche des protéines sur les urines de 24 H. Il faut savoir que la protéinurie est mal détectée par les bandelettes réactives, en cas d’anomalie, elle est complétée par une électrophorèse des protéines urinaires et immunofixation (recherche de la protéine de Bence- Jones) qui peut être, dans certains cas, le seul signe pathologique.
En savoir plus

137 En savoir plus

Pneumonie de l'enfant :  propos de 274 cas

Pneumonie de l'enfant : propos de 274 cas

Les céphalosporines de première génération, en cas de pneumonie à pneumocoque, ne sont pas recommandées, en raison de leur activité insuffisante sur les souches de pneumocoque de sensibilité diminuée à la pénicilline. De même les céphalosporines orales de deuxième et troisième générations (céfuroxime–axétil, cefpodoxime–proxétil) ne sont pas recommandées en première intention. Les concentrations atteintes dans le parenchyme pulmonaire ne sont pas optimales. Il est habituellement impossible d’en augmenter la posologie pour des raisons de tolérance ou de biodisponibilité, contrairement à ce qui peut être proposé pour une aminopénicilline. Enfin, elles sont inactives sur les pneumocoques résistants à la pénicilline mais en cas de signes de sévérité, l’hospitalisation est le plus souvent indiquée, et l’antibiothérapie probabiliste initiale repose, quel que soit l’âge, sur la prescription d’une céphalosporine de troisième génération injectable (céfotaxime : 100 mg/kg par jour) ou ceftriaxone (50 mg/kg par jour) chez un enfant sans facteur de risque.
En savoir plus

125 En savoir plus

La maculopathie diabtique  propos de 70 cas

La maculopathie diabtique propos de 70 cas

Favard et al. [113-117] ont rapporté qu’une réduction de 2 % de l’HbA1c en 3 mois entraînait un œdème maculaire dans 75 % des cas. Selon l’étude du Diabetes Control and Complications Trial (DCCT) [114], un taux initial d’HbA1c élevé, une réduction importante de son taux dans un délai inférieur à 6 mois, ainsi que la sévérité de la rétinopathie diabétique à l’examen initial sont des facteurs pronostiques d’une aggravation de la maculopathie diabétique. En effet, dans le rapport de la WESDR [11], il a été démontré qu’une diminution du taux de l’HbA1c de 1 % sur 4 ans pourrait réduire de 25 % l’incidence de l’œdème maculaire après 10 ans d’évolution dans les cas de diabète de type1, dans un autre rapport de WESDR[24] il a été noté que L'hyperglycémie, au départ et tout au long de la période de l'étude, était fortement associée à l'incidence de l’OMD.
En savoir plus

116 En savoir plus

Cellulites cervicales : à propos de 50 cas

Cellulites cervicales : à propos de 50 cas

En dehors des structures osseuses et du côté vestibulaire buccal, la propagation des infections contourne les limites du muscle buccinateur et des muscles peauciers. À ce propos, rappelons l’existence d’une particularité anatomique de la région : la gouttière buccinato- maxillaire qui vient s’ouvrir en avant dans la région génienne au niveau du quadrilatère de moindre résistance de Chompret (bord antérieur = bord postérieur du triangulaire des lèvres, bord supérieur = bord inférieur du buccinateur, bord postérieur = bord antérieur du masséter, bord inférieur = bord inférieur mandibulaire) ; à ce niveau, la muqueuse buccale tapisse directement les téguments de la région génienne.
En savoir plus

121 En savoir plus

Genou flottant à propos de 30 cas

Genou flottant à propos de 30 cas

Le genou flottant est un concept inventé par Mc bryde en 1974, pour l’association d’une fracture du fémur à une fracture homolatérale du tibia. Elle survient lors de traumatisme à haute[r]

160 En savoir plus

La ventriculocisternostomie ( A propos de 36 cas )

La ventriculocisternostomie ( A propos de 36 cas )

Les résultats ont été jugés satisfaisants avec un taux de mortalité inférieure à 15%.Ce taux a pu être ramené à 5% en quelque années grâce au progrès technique et à une meilleure sélection des cas. En 1947, MC NICKLE (8, 6, 18) a rapporté une technique percutané pour perforé le plancher du troisième ventricule chez les patientes avec hydrocéphalie. Au départ il a effectué les procédures par une aiguille de ponction et d’un endoscope pour visualisation ; plus tard il n’employé que des films radiographiques pour la localisation et en abondant l’emploi de l’endoscope.
En savoir plus

154 En savoir plus

A propos de l'ergativité : le cas du basque

A propos de l'ergativité : le cas du basque

L’analyse de ces verbes prête à discussions. La tradition grammaticale et certaines analyses contemporaines (Lafitte 1944/1962, Laka 1993) y voient des verbes transitifs, non seulement dans leur formation lexicale, mais également en syntaxe, le nom incorporé recevant le cas absolutif, et non des verbes intransitifs à objet lexicalement incorporé (et donc syntaxiquement absent). Ce n'est pas ici le lieu de discuter dans le détail les thèses en présence, d'autant que les données orientent plutôt vers une non détermination au sens où les deux possibilités d'incorporation (lexicale et syntaxique) seraient disponibles, avec des variations dans les préférences selon les dialectes et les verbes. En effet, si le plus souvent, l’usage transitif est possible, cela n’implique pas que les emplois intransitifs soient pour autant bloqués.
En savoir plus

20 En savoir plus

Le cas clinique du mois. Pneumothorax catamenial: a propos d'un cas

Le cas clinique du mois. Pneumothorax catamenial: a propos d'un cas

q uelques rappels à propos de l ’ endoMétrIose L’endométriose correspond à la présence de tissu endométrial, composé de glandes et de stroma cytogène, en dehors de la cavité utérine. Les localisations les plus fréquentes de l’endo- métriose sont le péritoine pariétal, les ovaires, les ligaments utéro-sacrés, le cul-de-sac de Dou- glas, le rectosigmoïde et le vagin. Plus rarement, on peut observer des lésions au niveau de l’abdo- men, du thorax, du cerveau et de la peau notam- ment à hauteur des cicatrices de césarienne et d’épisiotomie.
En savoir plus

5 En savoir plus

Les complications de la circoncision : à propos de 112 cas

Les complications de la circoncision : à propos de 112 cas

Fistule pénienne urétro- cutanée + Sténose du méat Sténose du méat urétral Lambeau cutané + Méatoplastie Simples 98 5 15 j Agent paramédical. Fuite d'urines par la fistule ur[r]

94 En savoir plus

Rachitisme du prématuré, à propos de 4 cas

Rachitisme du prématuré, à propos de 4 cas

en cas de tubulopathie du prématuré. 16 A l’inverse un taux augmenté peut être corrélé à une supplémentation insuffisante. 8, 12 Le taux de parathormone (PTH) est généralement élevé 3, 8, 11,12 , non spécifique mais témoignant d’une résorption osseuse importante afin de maintenir les taux sanguin de calcium et phosphore. Le taux de vitamine D, notamment de 1,25 OH est variable, souvent élevé, non différent de celui des prématurés qui ne présentent pas de rachitisme du prématuré. 17 Il n’est pas un bon marqueur de cette pathologie ce qui montre bien qu’il ne s’agit pas ici d’un rachitisme vitamino-dépendant. 18 Il ne doit pas limiter une supplémentation en alfacalcidiol nécessaire à une bonne prise en charge.
En savoir plus

43 En savoir plus

Le microcarcinome thyrodien  propos de 20 cas

Le microcarcinome thyrodien propos de 20 cas

Dans une autre étude intéressante au Japon [178.179] 340 patients avec un microcarcinome thyroïdien papillaire (MCPT) ont été traités par la seule observation. Ce groupe de patients représente 340/910 (37%) du nombre total des patients avec MCPT (les autres patients ont préférer la chirurgie). La durée moyenne de suivie était de 46,5 ± 21,5 mois. Durant cette période, plus de 70 % des tumeurs dans le groupe mis sous surveillance seule n’ont pas changé ou diminuer de taille par rapport à leur taille initiale au moment du diagnostic. Au cours du suivi, la taille de leur tumeur a augmenté de 3 mm ou plus, chez 6,4% à 5 ans et 15,9% à 10 ans. Et les métastases lymphatiques du compartiment latéral se sont survenu dans 1,4% des cas à 5 ans et 3,4% des cas à 10 ans.
En savoir plus

174 En savoir plus

Pneumopathies organisées: à propos de 3 cas

Pneumopathies organisées: à propos de 3 cas

Lors d’un cancer, il n’est pas rare de voir appa- raître une OP. Celle-ci peut se développer suite à un traitement par bléomycine ou bien dans le cadre d’une radiothérapie. Le cancer mammaire traité par radiothérapie en est à l’origine dans de nombreux cas (14-16). Le mécanisme exact n’est pas encore déterminé (16). Chez ces patientes ayant subi une radiothérapie, le diagnostic de pneumonie radique est à considérer. Si la présentation clinique est iden- tique, les lésions apparaissent plus rapidement en cas d’irradiation et uniquement dans les zones irra- diées alors que la pneumopathie organisée peut se retrouver également dans les parties non traitées.
En savoir plus

7 En savoir plus

Show all 10000 documents...