Haut PDF Le sommeil et ses troubles chez les tudiants de la facult de mdecine de Marrakech

Le sommeil et ses troubles chez les tudiants de la facult de mdecine de Marrakech

Le sommeil et ses troubles chez les tudiants de la facult de mdecine de Marrakech

Professeur d’enseignement supérieur en Neurologie à la faculté de Médecine et de Pharmacie de Marrakech chef de service de Neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech Nous sommes très sensibles à l’honneur que vous nous avez fait en acceptant la direction de cette thèse. Vos qualités scientifiques, pédagogiques et surtout humaines seront pour nous un exemple à suivre dans l’exercice de notre profession .Nous vous remercions pour le meilleur accueil que vous nous avez réservé durant tout le temps du travail de cette thèse. Veuillez croire en l’expression de notre admiration et de notre profond respect.
En savoir plus

103 En savoir plus

Les troubles des conduites alimentaires chez les tudiants en mdecine de Marrakech

Les troubles des conduites alimentaires chez les tudiants en mdecine de Marrakech

Une étude iranienne de 2016 réalisée auprès de 430 étudiants de Tabriz, a trouvé les résultats suivant :la majorité des étudiants (68%) étaient des femmes. Le risque global de troubles alimentaires était de 9,5% (7,5 et 10,5% chez les hommes et les femmes, respectivement). De plus, la prévalence d'image corporelle médiocre et de faible estime de soi étaient de 34,2% et 16%, respectivement. Aucune différence entre les sexes n'était statistiquement significative (p> 0,05). Dans la régression logistique simple, il y avait des associations significatives entre l'estime de soi, l'image corporelle, l'éducation des parents et le risque de troubles alimentaires (p <0,025). Mais, après ajustement pour le sexe, l'âge, l'indice de masse corporelle (IMC) et l'état matrimonial, seuls l’estime de soi (OR = 0,37, 95% = 0,16-0,87) et le niveau d'éducation de la mère (OR = 2,78, 95% = 1,30-5,93) étaient des prédicteurs du risque de troubles alimentaires. [47]
En savoir plus

131 En savoir plus

Exprience de lenseignement du module   Handicap   la facult de mdecine et de pharmacie de Marrakech et valuation de lattitude des tudiants  vis--vis du handicap

Exprience de lenseignement du module Handicap la facult de mdecine et de pharmacie de Marrakech et valuation de lattitude des tudiants vis--vis du handicap

Il n’y avait pas également de différence significative du score ATDP selon l’âge avant et après l’enseignement, ce qui rejoint les résultats de Duckworth, qui ont montré qu’il n’y a pas de différence significative entre des groupes d’âges différents (étudiantes médecins de 1 cycle ont des attitudes plus favorables envers les PESH par rapport aux étudiants du premier cycle (50). La présence des PESH dans la famille, ou la sphère proche (amis, voisins, collègues), était associée à des attitudes plus positives envers elles (51,52), les professionnels avec formation préalable au handicap avaient également des attitudes plus positives (49), les ergothérapeutes avaient des scores significativement plus élevés que les infirmières et les physiothérapeutes. Le niveau d’éducation n’avait pas influencé les attitudes (45). Cependant d’autres auteurs confirment que le contact et le travail avec les PESH ne sont pas significativement associés à des attitudes positives(53). L’étude menée par Matziou et al, qui évalue des attitudes envers les enfants handicapés physiques ou mentaux selon le statut professionnel des infirmiers, montre des attitudes négatives globalement envers les enfants handicapés, le score moyen ATDP le plus bas a été noté chez les professionnels les plus expérimentés (44).
En savoir plus

110 En savoir plus

La prvalence et les caractristiques  des troubles anxieux et dpressifs   chez les tudiants de la facult de mdecine  et de pharmacie de Marrakech

La prvalence et les caractristiques des troubles anxieux et dpressifs chez les tudiants de la facult de mdecine et de pharmacie de Marrakech

corrélation significative entre les ATCDs personnels psychiatriques et la prévalence de la dépression avec un chiffre de 27,68 % des étudiants qui étaient déprimés. Il a conclu que les antécédents psychiatriques sont un facteur prédisposant aux troubles dépressifs. Le même résultat était objectivé par Tjia et Al[20] en rapportant une prévalence élevée de la dépression chez les étudiants qui avaient un antécédent personnel de dépression. La différence est que dans cette étude seulement l’antécédent de la dépression qui était étudié alors que dans notre étude ainsi que celle faite au Liban [9] nous avons pris tous les ATCDs psychiatriques.
En savoir plus

115 En savoir plus

Lenvironnement ducatif et la sant mentale des tudiants en mdecine de Marrakech

Lenvironnement ducatif et la sant mentale des tudiants en mdecine de Marrakech

Mots-clés : Environnement éducatif – Santé mentale – étudiants – FMPM - Stress A ce jour, les recherches abordant les problèmes de santé mentale et d’environnement éducatif sont encore peu nombreuses dans le monde et quasi-inexistantes au Maroc. Notre étude avait comme objectifs : d’évaluer la relation entre l’environnement éducatif et la santé mentale des étudiants, de rechercher les facteurs de risque de la survenue d’une détresse psychologique chez les étudiants en médecine et de la mauvaise perception de l’environnement éducatif, ainsi que de détecter les moyens utilisés par les étudiants pour gérer leur stress et leurs troubles émotionnels.
En savoir plus

191 En savoir plus

valuation des sances des gestes et soins durgence  la facult de mdecine et de pharmacie de Marrakech

valuation des sances des gestes et soins durgence la facult de mdecine et de pharmacie de Marrakech

En revanche, une autre définition est proposée par les Unions Régionales des Médecins en Exercice Libéral dans le livre blanc sur la permanence des soins en 2001 : <<tout ce qui peut être ressenti par le patient comme exigence de soins ne pouvant souffrir le retard>>. [3] Les urgences vitales sont représentées par la survenue d’une détresse pouvant conduire à tout moment à un décès : aggravation de l’état respiratoire, instabilité hémodynamique et troubles de la conscience. Elles doivent bénéficier de la prise en charge la plus précoce possible dès la survenue de la détresse vitale en milieu pré-hospitalier.
En savoir plus

114 En savoir plus

La frquence des troubles intestinaux fonctionnels chez les tudiants
en mdecine

La frquence des troubles intestinaux fonctionnels chez les tudiants en mdecine

This is a transversal descriptive prospective observational study referred to among the students of the Faculty of Medicine and Pharmacy Marrakech. Any student aged between 19 years and 30 years of both genders corresponding the criteria of Rome III has been included. The students who show clinical symptoms of organicity or paraclinical were excluded. To address our study, we used a self-administered questionnaire including epidemiological, clinical, paraclinical and therapeutic and medical outcome study short form (MOS-SF-36) for the evaluation of dimensions of quality of life.
En savoir plus

111 En savoir plus

Thrombose veineuse profonde: Exprience du service de Mdecine interne de lHMA Marrakech

Thrombose veineuse profonde: Exprience du service de Mdecine interne de lHMA Marrakech

Cet arbre diagnostique est applicable chez les femmes enceintes. Cependant, l’utilité des D-dimères est diminuée à partir du second trimestre, leur valeur étant souvent supérieure à 500 μg/l, donc non diagnostique. Leur dosage reste toutefois indiqué dans une optique de limitation des examens irradiants de même que la réalisation d’une échographie veineuse avant l’imagerie thoracique ; un examen échographique positif est suffisant pour débuter le traitement. La scintigraphie peut être préférée au scanner bien que l’irradiation fœtale soit comparable et reste très en-dessous des seuils de toxicité. Pour la femme enceinte, la scintigraphie limite l'irradiation des seins et réduit le risque théorique de cancer induit en cas d’examens répétés.
En savoir plus

240 En savoir plus

Burnout, troubles anxieux et dpressifs chez les rsidents du CHU Mohammed VI de Marrakech

Burnout, troubles anxieux et dpressifs chez les rsidents du CHU Mohammed VI de Marrakech

Figure 47 : corrélation burnout sévère et volume horaire par semaine (Japon). Une autre revue systématique(69) évaluant l’efficacité des interventions visant à la réduction des taux de burnout chez les jeunes médecins (internes et résidents) a montré que la réduction du temps de travail a été associée à une baisse importante et significative des taux d’épuisement émotionnel élevé, d’une baisse légère des taux de dépersonnalisation élevée, mais pas d’influence sur l’accomplissement personnel bas.

137 En savoir plus

Données pharmacologiques sur l'utilisation de la valériane dans les troubles du sommeil

Données pharmacologiques sur l'utilisation de la valériane dans les troubles du sommeil

L’extraction des iridoïdes est délicate car ce sont des composés instables. Elle s’effectue grâce à des solvants polaires, ensuite vient une étape de séparation obtenue par une réextraction du résidu dans l’eau grâce à l’aide de solvants non miscibles (Bruneton J., 2009). Ces composés jouent un rôle important dans la relation plante-animal et bien qu’ils aient été découverts chez une espèce de fourmi, les insectes qui en sont pourvus sont plutôt rares. En phytothérapie, de nombreuses plantes utilisées ont des propriétés pharmacologiques grâce à ces molécules : - L’Hapagophytum Procumbens dont les racines sont utilisées pour les douleurs ariculaires mineures, peut contenir jusqu’à 2% d’harpagosides (Endo T. et al., 1978).
En savoir plus

113 En savoir plus

La qualit du sommeil chez les parents des diabtiques de type 1 : tat des lieux dans la rgion Marrakech-Safi

La qualit du sommeil chez les parents des diabtiques de type 1 : tat des lieux dans la rgion Marrakech-Safi

Ces données viennent confirmer les résultats de l’étude de Larson [88] , réalisée à Boston, et qui a souligné l’importance de l’impact de l’épilepsie infantile sur le sommeil, le fonctionnement diurne et la qualité de vie des parents [88] . Le diabète ne fait pas l’exception, Burckhardt[67] avait rapporté dans son étude, récemment faite en Australie, un score global qui s’élève à 7,7 ; ce dernier était significativement corrélé au diabète de l’enfant (p=0,002). Il en va de même pour les études américaines de Jaser[60], (PSQI= 6,6 ; p<0.001) et Herbert [38] (PSQI=7,07 ; p<0,05).Notre étude rejoint les précédentes, avec une moyenne du score global à 5,45 (p=0,02).
En savoir plus

155 En savoir plus

Effets d’un programme d’entrainement physique chez l’enfant présentant des troubles respiratoires du sommeil

Effets d’un programme d’entrainement physique chez l’enfant présentant des troubles respiratoires du sommeil

Afin de répondre au premier objectif de cette étude, soit d’évaluer les effets d’un programme d’entrainement physique individualisé, supervisé et suivant un protocole d’une durée de six semaines sur l’IAH d’un échantillon d’enfants âgés entre 10 et 17 ans présentant des symptômes de TRS, des comparaisons pré et post intervention ont été réalisés sur les différentes composantes de la capacité physique. Le tableau 4 présente les données obtenues lors des trois épreuves d’effort avant et après l’intervention. La comparaison intragroupes des données obtenues lors des épreuves d’effort avant et après les six semaines d’intervention n’a démontré aucune différence significative dans le groupe témoin. Tel qu’illustré dans le tableau 4, le programme d’entrainement supervisé de six semaines n’a pas permis d’engendrer d’amélioration significative des différentes composantes de la capacité physique chez le groupe entrainé non plus. Une comparaison de l’amélioration entre les groupes a également été réalisée afin de vérifier si le groupe entrainé a évolué différemment dans le temps comparativement au groupe témoin quant aux différentes composantes de la capacité physique. Le seul paramètre de la condition physique ayant évolué de manière différente pour le groupe entrainé si on le compare au groupe témoin est la consommation d’oxygène au seuil anaérobie ventilatoire lors de l’évaluation de la capacité cardiorespiratoire (tel que présenté dans le tableau 4). Quoique l’amélioration du VO 2SAV n’a pas atteint le seuil de signification (p=0.063) chez le
En savoir plus

93 En savoir plus

Les troubles du sommeil au troisième trimestre de la grossesse

Les troubles du sommeil au troisième trimestre de la grossesse

Deuxième partie La méthodologie de l’étude 1. Problématique Ce sujet de mémoire est partie d’un constat fait lors de plusieurs de mes stages et notamment dans le service d’explorations fonctionnelles. En effet, les plaintes des femmes concernant des troubles du sommeil sont fréquentes en fin de grossesse. Or, il semblerait qu’elles ne soient pas toujours prises en compte par les professionnels de santé. Il m’a parusouhaitable de prendre en considération ces plaintes, lorsqu’elles sont évoquées,afin d’évaluer si des conseils ou des propositions thérapeutiques permettraient aux femmes de mieux vivre leur fin de grossesse. Dans cet objectif, j’ai voulu comprendre pour quelles raisons les troubles du sommeil sont si peu pris en compte pendant la grossesse et pourquoi les plaintes des femmes sont souvent minimisées.
En savoir plus

92 En savoir plus

Prévalence des troubles du sommeil chez les militaires de l'armée de terre projetés en opération extérieure

Prévalence des troubles du sommeil chez les militaires de l'armée de terre projetés en opération extérieure

6 les types de troubles du sommeil présentés par les participants, leur ressenti concernant leurs conditions habituelles de sommeil, la fréquence des siestes au cours d’une semaine, la stratégie adoptée lors d’insomnie et les antécédents de décalage horaire lors d’un voyage ou d’une précédente opération extérieure. Les sujets étaient aussi interrogés sur leurs habitudes (heures de coucher et de lever) et leur hygiène (exposition aux écrans, sport avant le coucher) de sommeil. La typologie circadienne des participants était évaluée au moyen du questionnaire international de Horne et Ostberg (21). L’échelle de somnolence d'Epworth (SSE) était utilisée pour évaluer la somnolence diurne (22). Un sujet était défini comme somnolent pour un score supérieur à 9, et très somnolent pour un score supérieur ou égal à 12 (23). La qualité du sommeil des participants était évaluée par le score de Spiegel (24) (un score inférieur à 15 étant retenu pour désigner un sommeil de mauvaise qualité) et leur fatigue était évaluée par le score de Pichot (un total supérieur à 22 étant en faveur d’une fatigue excessive) (25).
En savoir plus

87 En savoir plus

Thrombose et cancer Exprience du service de mdecine interne et doncologie Hpital militaire Avicenne Marrakech

Thrombose et cancer Exprience du service de mdecine interne et doncologie Hpital militaire Avicenne Marrakech

Le risque de récidive thromboembolique est 3 fois plus important et celui des Hémorragies majeures est 6 fois plus grand chez les patients atteints de cancer [62]. Quatre essais ont évalué un traitement prolongé par HBPM sans relais par AVK dans cette circonstance [63, 64, 65,66]. La méta-analyse de ces études montre que les HBPM réduisent les récidives thromboemboliques significativement et de façon Importante (RR :0,5 ; IC 95% :0,35- 0,72), sans augmenter les hémorragies ni modifier La mortalité [67]. Ces résultats ont amené divers groupes d’experts à recommander l’utilisation d’une HBPM pendant 3 à 6 mois chez les patients atteints de cancer et de MTEV [68, 69,70]. D’autres méta-analyses plus récentes incluant plus d’essais randomisés retrouve des résultats similaires. Les HBPM sont devenues actuellement le traitement de choix de la MTEV chez les patients atteints de cancer.
En savoir plus

113 En savoir plus

Pépite | Evolution des troubles du sommeil au cours de la crise suicidaire

Pépite | Evolution des troubles du sommeil au cours de la crise suicidaire

13 ❖ Antécédents psychiatriques La pathologie mentale est connue depuis longtemps comme étant un facteur de risque de décès par suicide (28). Comparativement à des sujets contrôles, le risque de suicide est ainsi estimé entre 6 et 22 fois supérieur chez les sujets présentant un trouble mental avéré (29). La proportion de sujets souffrant d’un trouble psychiatrique au moment du passage à l’acte suicidaire est très variable selon les études allant de 90% en Amérique du Nord, à 7 % dans certains pays (6). L’estimation de la présence de ces troubles est rendue possible par la réalisation d’autopsies psychologiques auprès des proches des suicidés, mais de ce fait elle est souvent sous-estimée. Selon la méta-analyse d’Arsenault-Lapierre (2004), les troubles psychiatriques les plus souvent associés au suicide sont les troubles de l’humeur (43,2%), les abus de substances (25,7%), les troubles de personnalité (16,2%) et les troubles psychotiques (9,2%). Le risque suicidaire, en présence de ces troubles, varie en fonction des autres facteurs de risques, notamment l’âge, le sexe et les conditions socio-économiques. Par exemple, les diagnostics d’abus de substance et de troubles de la personnalité étaient plus fréquents chez les hommes, alors que les troubles bipolaires et les troubles dépressifs récurrents étaient moins fréquents dans cette même population (30).
En savoir plus

135 En savoir plus

Analyse de la morphologie buccofaciale et des voies aériennes supérieures chez des porteurs de prothèses complètes souffrant des troubles du sommeil

Analyse de la morphologie buccofaciale et des voies aériennes supérieures chez des porteurs de prothèses complètes souffrant des troubles du sommeil

compte-rendu de ses heures de coucher et d’éveil), l’efficacité du sommeil, la latence d’endormissement, l’index d’excitation de l’EEG, les réveils spontanés, de même que la répartition des différentes étapes du sommeil. Le lendemain de sa nuit d’enregistrement, le participant devait disposer de l’appareil selon les directives qu’il avait reçues la veille et le placer dans une boîte qui venait être récoltée à son domicile par une compagnie indépendante. L’étudiant à la maîtrise se chargeait de télécharger les données issues de l’appareil à l’aide du logiciel Embla REMLogic afin de les faire parvenir à un technicien de sommeil qualifié provenant d’une compagnie externe et indépendante de l’étude (Sleep Strategies Inc). Ses analyses étaient conformes aux critères définis par l’American Academy of Sleep Medicine [102, 103] et apportaient les éléments d’information suivants: l’IAH, l’index de ronflement, l’index de perturbation respiratoire, la limitation du débit, des efforts respiratoires reliés au réveil, ainsi que la saturation d’oxygène moyenne et minimale. L’appareil peut sembler à première vue quelque peu invasif, toutefois, une très grande majorité de participants le tolérait très bien et réussissait à en disposer convenablement.
En savoir plus

99 En savoir plus

Prise en charge de la douleur chez les patients suivis pour cancers : Exprience des services doncologie mdicale - mdecine interne  lhpital militaire Avicenne - Marrakech

Prise en charge de la douleur chez les patients suivis pour cancers : Exprience des services doncologie mdicale - mdecine interne lhpital militaire Avicenne - Marrakech

Prise en charge de la douleur chez les patients suivis pour cancers : Expérience des services d’oncologie médicale - médecine interne à l’hôpital militaire Avicenne - Marrakech • Fentanyl : [11][12][16][21] Le fentanyl est un dérivé synthétique de la morphine. La puissance de son effet antalgique est environ 100 fois supérieure à celle de la morphine, du fait de sa forte affinité pour les récepteurs mµ, ainsi que son importante lipophilie qui lui permet de passer facilement la barrière hématoencéphalique. La fixation aux protéines plasmatiques est de l’ordre de 80 % et il s’accumule dans les tissus adipeux et musculaire du fait de sa forte lipophilie. Les paramètres pharmacocinétiques varient en fonction des voies d’administration.
En savoir plus

158 En savoir plus

Liens entre troubles du sommeil et des rythmes circadiens et composantes du syndrome métabolique dans les troubles bipolaires

Liens entre troubles du sommeil et des rythmes circadiens et composantes du syndrome métabolique dans les troubles bipolaires

CONCLUSION Partie 1.3 Dans cette partie, nous nous sommes attachés à démontrer les arguments suggérant un lien entre le sommeil, les rythmes et le métabolisme dans les troubles bipolaires et en population générale. Tout d’abord, ces liens ont été montrés dans des populations de patients bipolaires[11][140]. Dans l’étude de Boudebesse et al, ces liens ne sont pas montrés dans la population contrôle (lien entre efficacité du sommeil et IMC : ρ= -0.50, p=0.009 vs ρ=-0.04, p=0.83). On peut donc postuler que ces liens existent dans la population générale d’après la littérature, mais pourraient être amplifiés chez les patients souffrant de troubles bipolaires. Cette vulnérabilité ne serait ainsi pas spécifique aux troubles bipolaires, mais augmentée dans ces pathologies du fait de facteurs intrinsèques comme une vulnérabilité génétique partagée et de facteurs extrinsèques comme les traitements médicamenteux ou les antécédents familiaux. D’autre part, le syndrome d’apnée du sommeil est une comorbidité des troubles bipolaires qui pourrait expliquer une partie de la cooccurrence des troubles du sommeil et du syndrome métabolique. Enfin chez ces patients, l’hyperréactivité émotionnelle, très liée au sommeil, semble également être pourvoyeuse de troubles métaboliques. La voie inflammatoire paraît jouer un rôle central dans les répercussions de ces troubles sur le métabolisme. Dans la population générale, ces liens ont été très étudiés. De nombreuses études épidémiologiques montrent qu’une perturbation du sommeil et des rythmes ont des répercussions sur le métabolisme. Sur le plan fonctionnel, le rôle des hormones du métabolisme comme la leptine et la ghréline semblent être majeures, car leur production est liée à la dépense énergétique, et ces hormones agissent directement sur certaines zones cérébrales. Le désalignement circadien a également été étudié sur le plan cellulaire et moléculaire, et semble avoir des effets directs sur les régulateurs de l’horloge centrale, mais aussi périphériques au niveau cellulaire. Ces données sont d’autant plus importantes qu’elles montrent un lien bidirectionnel du fait de mécanismes de rétrocontrôle à tous les étages de régulation, notamment via des mécanismes de modifications de transcription de gènes.
En savoir plus

133 En savoir plus

Prévalence des troubles du sommeil chez les étudiants de l'université de Caen Normandie : étude descriptive quantitative et transversale

Prévalence des troubles du sommeil chez les étudiants de l'université de Caen Normandie : étude descriptive quantitative et transversale

6. Ouverture A. En pratique, actions de prévention A Caen, une sieste collective est organisée de manière annuelle depuis octobre 2015 par Damien Davenne chronobiologiste à l’université de Caen et à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) pour sensibiliser les étudiants aux bienfaits de la sieste. Une vingtaine d’étudiants se sont laissés prendre au jeu en 2015. Pendant longtemps, la sieste était expliquée par la fatigue induite par la digestion mais il semblerait qu’elle appartienne à un rythme biologique inné, à notre « patrimoine génétique ». L'organisme étant programmé pour un repos d'une courte durée en milieu de journée. La sieste semble très utile face à la dette chronique de sommeil de la civilisation moderne. Outre les répercussions métaboliques et cardiovasculaires dues au manque de sommeil comme l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle ou encore l’insuffisance cardiaque congestive, la sieste aurait d’autres effets bénéfiques et notamment en diminuant la sécrétion de cortisol et d’interleukine 6, qui améliorerait ainsi la vigilance et la performance (70) .
En savoir plus

102 En savoir plus

Show all 10000 documents...