Haut PDF Le budget des vacances des Français

Le budget des vacances des Français

Le budget des vacances des Français

24 années. Ils partent souvent en vacances et dépensent peu pour chaque séjour, mais cela représente tout de même une part importante de leur budget annuel. • A l’opposé, les 60-69 ans réunissent, aujourd’hui, toutes les conditions pour être de bons candidats aux vacances : pour la plupart en retraite, ils ont un large temps libre ; avant 70 ans, la plupart sont en très bonne santé et peuvent encore sans difficulté effectuer de nombreux séjours hors domicile ; et, comme pour une grande partie d’entre eux, les dépenses liées au logement et aux enfants ne sont plus d’actualité, ils peuvent se permettre d’affecter une part importante de leur revenu dans le poste vacances (6,12%). Au final, c’est la classe d’âge qui part le plus souvent en longs séjours (2,3 fois par an contre 2 en moyenne) et ils dépensent aujourd’hui en moyenne 2 278€ par an en vacances, soit deux fois plus que les moins de 30 ans. Ces données convergent avec les différents travaux du CREDOC sur la consommation des seniors 28 .
En savoir plus

40 En savoir plus

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" 
Vacances 2010 : Les contraintes financières favorisent de nouveaux arbitrages

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" Vacances 2010 : Les contraintes financières favorisent de nouveaux arbitrages

Comment expliquer que ces catégories, habituellement friandes de voyages, soient aujourd’hui enclines à faire une croix sur leurs projets de vacances ? Pour le comprendre, nous ferons un petit détour par deux indicateurs que nous suivons depuis plusieurs années dans l’enquête « Conditions de vie et Aspirations des Français ». Le premier a trait à la perception des charges de logement de la population au travers de la question suivante : « Les dépenses de logement représentent-elles pour votre budget personnel (ou celui de votre foyer)… une charge négligeable, une charge que vous pouvez supporter sans difficulté, une lourde charge, une très lourde charge, une charge à laquelle vous ne pouvez faire face ? » 6 . Le deuxième mesure les inquiétudes à l’égard du chômage : « On éprouve parfois de l'inquiétude, pour soi-même ou pour des proches. Pouvez-vous me dire si le risque du chômage vous inquiète beaucoup, assez, un peu ou pas du tout ? ».
En savoir plus

79 En savoir plus

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" 
2008 : les vacances des Français s'ajustent à leur pouvoir d'achat

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" 2008 : les vacances des Français s'ajustent à leur pouvoir d'achat

quatre nuitées. Il s’agit de réponses directes à une question posée en face à face, qui, en proposant une durée de départ précise (au moins quatre nuits consécutives hors du domicile), repose sur une certaine interprétation personnelle : lorsque nous interrogeons les enquêtés, nous leur parlons de « vacances », non de « séjours personnels ». On peut donc tout à fait envisager que les enquêtés ne prennent pas obligatoirement en compte, dans leurs réponses, tous leurs « voyages », mais ceux qu’ils estiment relever de « vacances » telles qu’ils les conçoivent, en excluant éventuellement des séjours personnels ne répondant pas à leur vision de ce que sont des vacances. Ce sont vraisemblablement ces éléments qui expliquent les écarts constants observés entre le taux de départs en vacances estimé par le CREDOC et celui calculé par l’enquête « Suivi de la Demande Touristique des Français » (enquête TNS - Sofres / Direction du Tourisme).
En savoir plus

125 En savoir plus

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" Vacances 2010 : Des contraintes financières très présentes

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" Vacances 2010 : Des contraintes financières très présentes

3. Une personne sur quatre envisage un budget vacances en baisse Une majorité de ceux qui partent en vacances estiment qu’ils pourront consacrer un budget équivalent à leurs séjours (59%). Mais 26% anticipent une baisse, contre seulement 12% une hausse. Au total le « solde d’évolution du budget vacances » (la proportion d’optimistes moins celle de pessimistes) reste négatif (-14), très proche de celui mesuré l’an dernier, et donc inférieur à ce que l’on observait avant la crise économique (- 10).

22 En savoir plus

Les ménages français et leurs animaux de compagnie : une analyse à partir de l’enquête Budget de Famille 2011

Les ménages français et leurs animaux de compagnie : une analyse à partir de l’enquête Budget de Famille 2011

La dépense moyenne annuelle des français pour les assurances animalières est de 2 € pour un animal quel qu’il soit, 6,6 € pour les chiens et 0,4 € pour les chats. Par ailleurs, 2,4% des animaux sont assurés (5% des chiens et 0,6% des chats). Enfin, l’étude des dépenses en fonction de la typologie du foyer montre que les variables influençant l’aisance financière du foyer (le revenu, le sentiment du foyer sur son budget actuel, le diplôme le plus élevé du couple de référence) ainsi que les variables liées au milieu de vie (ZEAT, TUU) jouent un rôle important dans la variation de ces dépenses. Les dépenses sont croissantes avec le revenu. Les couples ayant un diplôme universitaire ont un taux de possession d’animaux moins élevé que les autres foyers mais lorsqu’ils en ont, ils dépensent plus en moyenne. Les foyers vivant dans l’agglomération de Paris dépensent davantage que les ruraux (ce qui peut se relier au coût de la vie qui y est plus élevé). Ce sont les habitants de l’Ouest qui dépensent le moins.
En savoir plus

127 En savoir plus

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" 
Un désir de renouveau des vacances d'hiver

Enquête "Conditions de vie et Aspirations des Français" Un désir de renouveau des vacances d'hiver

Ne va pas partir 91 92 92 83 Total 100 100 100 100 Source : CREDOC, Enquête « Conditions de vie et Aspirations des Français », début 2010 Certes, les intentions de départ ne se traduisent pas toujours dans les faits. Toutefois, les enquêtés ont été interrogés en décembre – janvier, seulement un à deux mois au plus tard avant leur départ éventuel. On peut donc raisonnablement penser que les réponses données traduisent assez fidèlement la réalité. Pour plus de simplicité dans la suite du document, nous parlerons donc de partants, même s’il s’agit pour partie d’intentions de départs. Au total, 9% des Français sont donc partis cette année pendant les vacances scolaires de Noël, 8% pendant les vacances de février, et 8% hors vacances scolaires. En définitive, 17% de nos concitoyens sont partis cette année entre début décembre 2009 et fin mars 2010. Signalons, au passage, que 7% se sont offert plusieurs séjours durant cette période.
En savoir plus

80 En savoir plus

Les vacances des français : leur fidélité aux principaux types de séjour

Les vacances des français : leur fidélité aux principaux types de séjour

Mais si la mer est la principale destination des Français pour leurs vacances d’été, elle constitue aussi le type de séjour qu’ils renouvellent le plus volontiers d’une année sur l’aut[r]

162 En savoir plus

Les vacances et les français : des rêves à la réalité

Les vacances et les français : des rêves à la réalité

• Les circuits touristiques sont également un type de vacances plus pratiqué aujourd’hui qu’il ne l’était il y a un an : au début 1995, 18% des Français ont fait un tel séjour au cour[r]

190 En savoir plus

Les Français dépensent près de 5% de leur budget pour les vacances

Les Français dépensent près de 5% de leur budget pour les vacances

L es données du CRédoC suR Les dépaRts en vaCanCes Les données portant sur les taux de départ en vacances s’appuient sur l’enquête Conditions de vie et aspirations du CRÉDOC menée en face à face en juin de chaque année depuis 1978 auprès d’un échantillon de 2 000 personnes de 18 ans et plus, vivant en France, représentatives de la population française, sélectionnées selon la méthode des quotas (région, taille d’agglo- mération, âge-sexe, PCS). Un redressement final est effectué pour assurer la représentati- vité par rapport à la population nationale. Les données portant sur les dépenses en matière de vacances sont tirées d’une exploitation par le CRÉDOC du module Séjours hors du domi- cile de l’enquête Budget des familles 2011 de
En savoir plus

4 En savoir plus

La dépense des ménages français en produits carnés : une analyse à partir des enquêtes « Budget de Famille » (2000-2010)

La dépense des ménages français en produits carnés : une analyse à partir des enquêtes « Budget de Famille » (2000-2010)

kgEC/hab/an en 2013, sous l’effet de facteurs économiques et de changements des préférences des consommateurs (Guillot, 2012 ; Hebel, 2012). Parallèlement, les prix moyens des viandes ont progressé, dans l’ensemble, plus rapidement que l’Indice Général des Prix à la consommation (FranceAgriMer, 2015). Cette double évolution est susceptible d’impacter la dépense consacrée par les ménages à cet ensemble de produits et ainsi de modifier leur place dans le budget des ménages.

5 En savoir plus

Les vacances des français de l'idéal aux pratiques

Les vacances des français de l'idéal aux pratiques

D'autre part, soulignons que les personnes qui sont parties le plus souvent à la montagne ces deux dernières années, tiennent davantage compte, pour choisir leur lieu de séjour, de la [r]

167 En savoir plus

Revue consommation / Les dépenses de vacances des Français

Revue consommation / Les dépenses de vacances des Français

Dans les communes de province (villes et communes rurales), la dépense moyenne de vacances varie assez peu pour chaque catégorie sociale.. Mais si l’on examine l’ensemble de la populat[r]

14 En savoir plus

Les vacances d'été des Français : éléments importants, degré de satisfaction

Les vacances d'été des Français : éléments importants, degré de satisfaction

Exemple de lecture : 48% des personnes ayant au moins deux enfants à charge considèrent que l’accueil par les habitants permanents est l’élément qui leur a apporté le plus de satisfactio[r]

155 En savoir plus

Vacances 2014 : l'éclaircie

Vacances 2014 : l'éclaircie

dont amis 11,4 11,2 Source : CREDOC, à partir des enquêtes Suivi de la demande touristique de la DGCIS/DGE Mais l’évolution la plus notable concerne les animations festives et culturelles qui se hissent en deuxième position sur le podium (20%, +9 points). Ce type de manifestations aurait tendance à se multiplier en France 24 mais aussi dans de nombreux pays occidentaux et à se diversifier en intégrant non seulement des festivals de musique 25 mais aussi des évènements ayant trait à des cultures, ou en lien avec les nouveaux médias (cinéma, télévision, etc.), le patrimoine, etc. 26 La dernière enquête sur « Les pratiques culturelles des Français » menée par le ministère de la Culture et de la Communication en 2008 recensait 16% des Français ayant assisté à un festival au cours des 12 derniers mois 27 , dont 60% dans leur commune ou la région où ils habitent, 33% dans une autre région française et 15% à l’étranger. Les festivals les plus prisés étant les festivals de rock, variétés et autres genres de musiques, ceux de musiques du monde ou traditionnelles ou les festivals de théâtre, danse, arts de la rue.
En savoir plus

66 En savoir plus

Les vacances à la maison : choix ou contraintes

Les vacances à la maison : choix ou contraintes

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

5 En savoir plus

2009 : Avec la crise, la recherche de vacances économes se développe

2009 : Avec la crise, la recherche de vacances économes se développe

ƒ Inversement, plus le niveau de vie progresse, et plus on peut supposer que les arbitrages opérés sont de réels « choix ». Force est en effet de constater que seuls 9% des hauts revenus envisagent de revoir à la baisse leur budget vacances, alors que 23% d’entre eux préfèrent restreindre leurs dépenses de restaurant/ cafés, et 25% leurs dépenses d’informatique. Ce résultat est d’autant plus fort que les vacances représentent un poste de dépenses important pour les classes aisées (cf. Graphique 34), et que, nous l’avons vu, les catégories favorisées partent souvent en vacances. Réduire le nombre de voyages dans l’année aurait donc pu constituer ici un levier efficace pour diminuer les dépenses. Autrement dit, quand ils sont en situation de choix « optimal », les
En savoir plus

168 En savoir plus

Vacances, week-ends : 
les incidences des 35 heures

Vacances, week-ends : les incidences des 35 heures

Patricia Croutte, Georges Hatchuel En juin 2002, l’aménagement et la réduction du temps de travail (ARTT) concernait 62 % des salariés, soit 26 % de la population de 18 ans et plus. Quelle influence les 35 heures ont-elles eu, l’an dernier, sur les com- portements de départs des Français ? Une étude du CRÉDOC, réalisée pour la Direction du Tourisme, Département de la Stratégie, fournit les premiers élé- ments de réponse : ce ne sont pas les effets de la loi en matière de voyages, de départs en vacances ou en week- end qui sont cités au premier chef par les intéressés ; le repos ou le temps consacré à sa famille arrivent bien avant. Les 35 heures semblent autant jouer sur la façon de partir (16 % des salariés concernés disent être partis de façon non planifiée, au dernier moment, 14 % en décalant leurs horaires…) que sur les taux de départs eux- mêmes (20 % revendiquent des vacances plus longues, 12 % évoquent des départs en week-ends supplémen- taires). Il apparaît aussi que les 35 heures auraient, dans leurs premières implications, plutôt contribué à accroître les inégalités en matière de départs, certaines catégories de sala- riés (cadres et Franciliens, par exemple) en tirant davantage profit.
En savoir plus

4 En savoir plus

2011 : Embellie sur les vacances

2011 : Embellie sur les vacances

avant toute chose que ce type d’information est, par essence, difficile à recueillir avec précision. D’une part, l’individu peut omettre tel ou tel type de dépense. D’autre part, il n’est pas toujours aisé de déterminer si les dépenses relèvent des vacances ou pas : les Français incluent-ils toutes leurs dépenses d’alimentation dans leur « budget vacances », ou comptabilisent-ils uniquement le surcoût lié aux vacances ? Dernière précision, le budget initialement prévu par le foyer pourra ensuite évidemment évoluer à la hausse ou à la baisse sur le lieu du séjour. Ces réserves mises à part, les Français envisagent consacrer à leurs vacances d’été un budget de 1312€ en moyenne par foyer. Ce montant est évidemment très dépendant de la structure familiale des ménages. Nous avons donc rapporté la somme déclarée par chaque individu au « nombre d’unités de consommation » qui composent sa famille : on compte une unité pour le premier adulte du foyer, puis 0,5 unité pour chaque autre membre du ménage âgé de plus de 14 ans et 0,3 unité pour chaque enfant de moins de 14 ans. L’idée étant de tenir compte des économies d’échelle : par exemple, une seule voiture est nécessaire pour se rendre sur son lieu de vacances que l’on soit seul, en couple, ou membre d’une famille avec enfants. Le budget moyen des vacances estivales s’élève alors à 816 euros pour une personne seule (1224€ pour un couple sans enfants, 1714€ pour un couple avec deux jeunes enfants). Les partants peuvent ainsi se répartir en trois groupes : 30% estiment qu’ils dépenseront moins de 400 euros par personne, 37% entre 400 et 900 euros, un tiers enfin envisagent un budget supérieur à 900 euros.
En savoir plus

81 En savoir plus

Les vacances d'été des enfants de 5 à 18 ans

Les vacances d'été des enfants de 5 à 18 ans

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français », Juin 1999 Exemple de lecture : 87 % des « modernistes » en matière de mœurs estiment qu’il est souhaitable q[r]

171 En savoir plus

Plus d'un quart des enfants ne partent pas en vacances d'été

Plus d'un quart des enfants ne partent pas en vacances d'été

L’âge moyen cité par les Français pour un départ seul se situe autour de 12 ans, mais 36 % des enquêtés vont même jus- qu’à situer ce cap entre 6 et 10 ans. C’est même le cas pour 42 % des parents. Ces attitudes ne sont pas indépendantes de l’opinion que chacun se fait de ce qu’on appellera les valeurs familiales : les conceptions plus «traditionnelles» de la famille (opposition au travail des femmes, opinions très réservées sur le divorce, ...) vont de pair avec une réticen- ce accrue -mais minoritaire- au départ en vacances d’un enfant sans ses parents. Il reste que la grande majorité des Français met en avant la nécessité «d’émancipa- tion» ou d’autonomie de l’enfant.
En savoir plus

4 En savoir plus

Show all 3533 documents...