Haut PDF L’allergie aux protéines du lait de vache chez le nourrisson ( A propos de 20 cas )

L’allergie aux protéines du lait de vache chez le nourrisson ( A propos de 20 cas )

L’allergie aux protéines du lait de vache chez le nourrisson ( A propos de 20 cas )

Ce travail sur l’allergie aux protéines du lait de vache, est une étude rétrospective, effectuée au service de pédiatrie du CHU Hassan II de Fès sur une période allant du 1er Janvier 2006 au 31 Décembre 2009. L’étude a concerné 20 nourrissons hospitalisés, âgés de 2 à 19 mois et présentant des signes cliniques d’ALPV d’ordre digestifs associés ou non à des signes extradigestifs avec atteinte de l’arbre respiratoire et/ou manifestations cutanées. La première étape pour retenir ces patients était d’analyser sur leurs dossiers médicaux les données de l’interrogatoire en précisant l’histoire clinique, les antécédents personnels et familiaux d’atopie, la date d’introduction du lait de vache et sa chronologie avec les symptômes ainsi l’analyse précise de cette symptomatologie.
En savoir plus

142 En savoir plus

L’allergie aux protéines de lait de vache du nourrisson : physiopathologie, diagnostic et règlementation des denrées alimentaires pour la prise en charge

L’allergie aux protéines de lait de vache du nourrisson : physiopathologie, diagnostic et règlementation des denrées alimentaires pour la prise en charge

2. Manifestations cutanées Au cours de la petite enfance, des éruptions cutanées peuvent survenir. Il s’agit de manifestations non spécifiques apparaissant après une sensibilisation aux protéines de lait de vache. Les plus courantes comprennent des rougeurs, une acné du nourrisson, des croûtes de lait, un érythème fessier. D’autres symptômes à type d’eczéma sévère peuvent apparaître au cours de l’allergie alimentaire. L’urticaire aigüe révèle davantage une manifestation d’anaphylaxie (108). La dermatite atopique est un trouble mixte dépendante des IgE et à médiation cellulaire. L’APLV pourrait être présente chez au moins 50 % des enfants avec une dermatite atopique (108). C’est une forme d'eczéma se manifestant par un prurit intense associé à des poussées eczémateuses et une sécheresse de la peau en dehors des zones atteintes. L’association entre la dermatite atopique et l’APLV est encore mal caractérisée. Toutefois, chez certains jeunes enfants il existe une relation causale entre son apparition et la sévérité des lésions cutanées (102). Plus le nourrisson est jeune et / ou les signes de dermatite atopique sont importants, plus l’allergie alimentaire impacte l’apparition et l’aggravation des lésions cutanées. Une polyallergie alimentaire associant APLV et allergie à l’œuf, blé et / ou arachide (108) est souvent en cause.
En savoir plus

163 En savoir plus

Allergie aux protéines du lait de vache : guide pratique de la réintroduction des protéines du lait de vache : quand, comment réintroduire

Allergie aux protéines du lait de vache : guide pratique de la réintroduction des protéines du lait de vache : quand, comment réintroduire

3.1. Un changement dans le paradigme du traitement des APLV IgE médiées La prise en charge de l’APLV a énormément évolué au cours des dernières années. Par le passé, le traitement reposait sur une éviction stricte du lait de vache sous toutes ses formes. Cette éviction était censée accélérer la guérison de l’allergie. Si elle reste la règle au moment du diagnostic, la persistance de l’APLV au-delà de 4–5 ans conduit à envisager une réintroduc- tion des protéines du lait dans le régime de l’enfant sous formes cuite, crue, ou fermentée et selon une quantité établie lors d’une consultation spécialisée. On distingue différentes présentations de lait. Le lait dit cru, peut être naturel, pasteurisé ou UHT. Le lait cuit, peut être peu cuit (40 ◦ ) et fermenté dans les yoghourts et certains desserts lactés, il peut être cuit (70–80 ◦ ) dans les fromages. Le lait peut enfin être très cuit (180 ◦ ), couplé à une matrice blé dans des gâteaux, comme par exemple les véritables Petit Beurre de Lu ® .
En savoir plus

14 En savoir plus

Intolérance aux protéines du lait de vache chez le nourrisson

Intolérance aux protéines du lait de vache chez le nourrisson

_ L'allergie alimentaire ou hypersensibilité alimentaire est une forme d'intolérance alimentaire dans laquelle il y a à la fois une intolérance reproductible et une réaction imm[r]

165 En savoir plus

Place des mélanges d'acides aminés dans la prise en charge thérapeutique de l'allergie aux protéines de lait de vache par les pédiatres de Basse-Normandie

Place des mélanges d'acides aminés dans la prise en charge thérapeutique de l'allergie aux protéines de lait de vache par les pédiatres de Basse-Normandie

d’acides aminés en cas de persistance des symptômes sous régime maternel bien conduit. Dans cette situation, en l’absence de cassure de la croissance staturopondérale, les recommandations américaines préconisent un hydrolysat extensif. Cependant, les recommandations sont encore une fois divergentes puisque les recommandations anglaises et suisses préconisent un mélange d’acides aminés dans cette situation s’appuyant sur le fait que le taux de B Lactoglobuline détecté en très faible quantité dans le lait maternel est présent en quantité similaire dans les hydrolysats extensifs. Les recommandations ne peuvent s’appuyer que sur quelques études observationnelles puisqu’il n’y a pas d’études randomisées comparant l’évolution des symptômes sous lait maternel, hydrolysat extensif ou mélange d’acides aminés pour des raisons éthiques. (7)
En savoir plus

37 En savoir plus

Isolement et identification de la flore lactique totales à partir de lait cru de vache

Isolement et identification de la flore lactique totales à partir de lait cru de vache

51 Les mécanismes ainsi que les processus régulateurs de l'allergie sont loin d'être tous connus. Plusieurs mécanismes touchant à 1•immunité ou à l'état de la muqueuse ont été suggérés pour expliquer l'effet protecteur des BL. Celles-ci pourraient, en diminuant la perméabilité intestinale très augmentée en période de réactivité allergique, participer aux mécanismes du passage des protéines alimentaires. Elles pourraient également influencer directement les mécanismes régulateurs de la tolérance orale. Les premières données cliniques sont prometteuses, cependant, d'autres études sont nécessaires pour apporter des preuves supplémentaires quant aux effets protecteurs des BL dans les processus allergiques et quant aux mécanismes impliqués (Izquierdo Alegre, 2009).
En savoir plus

142 En savoir plus

Évaluation de la densité osseuse et du statut nutritionnel en vitamine D chez des
enfants prépubères avec allergie au lait non résolue

Évaluation de la densité osseuse et du statut nutritionnel en vitamine D chez des enfants prépubères avec allergie au lait non résolue

  xxiii   2.2 L'allergie au lait IgE-médiée 2.2.1 Mécanisme Le développement de l'allergie au lait IgE-médiée se déroule en deux phases. La première phase de sensibilisation allergique a lieu lorsque le système immunitaire produit, à tort, des anticorps IgE-spécifiques aux protéines de lait de vache (40). Cette première sensibilisation à l'aliment a lieu principalement par voie orale ou cutanée (41). Suite à la première exposition au lait de vache, les protéines sont internalisées par les cellules présentatrices d'antigènes (CPA), qui interagissent avec les lymphocytes T et signalent la transformation de lymphocytes B en cellules sécrétrices d'anticorps IgE. Ces IgE spécifiques aux protéines de lait de vache, entrent en circulation et viennent armer les mastocytes et basophiles qui présenteront dès lors, un récepteur aux allergènes spécifiques à leur surface. Bien que l'on retrouve des mastocytes un peu partout à travers le corps, ceux-ci sont principalement localisés dans les tissus propices aux réactions allergiques dont le nez, les poumons, la peau et le tractus gastro- intestinal.
En savoir plus

111 En savoir plus

Laits de chèvre, d’ânesse et de chamelle : une alternative en cas d’allergie au lait de vache ?

Laits de chèvre, d’ânesse et de chamelle : une alternative en cas d’allergie au lait de vache ?

L’éviction totale des protéines de lait de vache du régime alimentaire est encore aujourd’hui le seul traitement sans risque pouvant être proposé aux patients. Dans ce cas, les formulations infantiles contenant des protéines de lait de vache sont remplacées par des laits qui sont conçus à partir d’hydrolysats plus ou moins poussés de protéines bovines du lactosérum ou de la fraction caséine, afin de limiter au maximum l’allergénicité résiduelle du produit. Dans les cas les plus sévères d’allergie, il est même proposé des solutions d’acides aminés afin d’éliminer complètement le risque de présence de petits fragments protéiques qui, encore reconnus par les IgE, pourraient induire une réaction d’allergie. Malheureusement, ces formulations infantiles ne sont pas toujours bien supportées par les enfants du fait de leur palatabilité peu satisfaisante et d’un goût amer désagréable pour les préparations à base d’acides aminés. D’autres sources de protéines végétales (soja, riz, …) sont également disponibles mais dans le cas du soja, ces formules infantiles ne sont pas conseillées en première intention en raison d’une fréquence d’allergie (10 à 14%) à ces protéines assez élevées chez les enfants allergiques au lait de vache (Bhatia et Greer 2008). Ces préparations ne doivent pas être confondues avec les jus végétaux non-modifiés et non-maternisés (jus de soja, d’amande, de noisette ou de riz) qui ne sont absolument pas adaptés aux besoins nutritionnels de l’enfant.
En savoir plus

13 En savoir plus

Les boissons végétales peuvent -elles remplacer nutritionnellement le lait de vache chez les nourrissons, les adolescents et les personnes âgées ?

Les boissons végétales peuvent -elles remplacer nutritionnellement le lait de vache chez les nourrissons, les adolescents et les personnes âgées ?

Synthèse Bibliographique – Master Biologie-Gestion – Thomas Nicaise - © 5 Contexte et but de l’étude : Le lait est un aliment important dans la diète des pays occidentaux. Il contient des protéines, des glucides, des lipides, des minéraux ainsi que des vitamines pour couvrir en partie les besoins nutritionnelles. Le lait maternel par exemple est particulièrement adapté à la nutrition du nourrisson 1 . Cependant depuis quelques années, les boissons végétales prennent une place de plus en plus importante chez le consommateur. En 2017, les ventes de boissons végétales représentaient 127,6 millions d’euros, soit une évolution de 22% en un an en France. Ces nouvelles tendances sont également visibles dans d’autres pays comme les Etats-Unis où les ventes de boissons végétales ont augmentées de 9% en 2017 pour atteindre 1,4 milliards d’euros 2 .
En savoir plus

25 En savoir plus

Devenir à moyen et long terme des enfants allergiques aux protéines du lait de vache

Devenir à moyen et long terme des enfants allergiques aux protéines du lait de vache

2 Chapitre 1. Introduction de Host en 2002 [12]). Il nous a paru intéressant d’évaluer le devenir à moyen et long terme de ces enfants en réalisant une étude rétrospective qui nous permettrait d’inclure une population d’enfants allergiques plus conséquente (environ 200 sujets). Par ailleurs, le diagnostic d’allergie aux protéines de lait de vache impose un régime d’éviction complète : allaitement maternel exclusif avec régime d’éviction chez la mère ou hydrolysat poussé de protéines de lait de vache [13] [14] [15]. Cette éviction n’est pas dénuée de risques, notamment celui d’induire des carences nutri- tionnelles, et elle nécessite donc un apprentissage, une surveillance rapprochée ainsi qu’une évaluation régulière du rapport bénéfices/risques [16]. Il existe également un retentissement plus global de cette éviction en terme de qualité de vie : celle ci s’améliore avec l’obtention de la tolérance [17]. C’est pour cette raison que nous avons voulu évaluer le comportement alimentaire ultérieur de ces enfants (dégoût ou intolérance persistants). La persistance d’une certaine éviction des produits lai- tiers pourrait être liée soit à la persistance d’une hyperréactivité vis-à-vis de ces protéines, soit à un biais comportemental secondaire à l’interdiction prolongée de cette part non négligeable du régime alimentaire « normal ».
En savoir plus

82 En savoir plus

Etude comparative de la qualité sanitaire de deux types du lait « chèvre, vache »

Etude comparative de la qualité sanitaire de deux types du lait « chèvre, vache »

- 4 - Les trayons en forme de doigts de gant qui permettent au veau de téter mesurent de 5 à 10 cm de long et 2 à 3 cm de diamètre. 3 cm de diamètre. La vache est un animal d’une grande sensibilité. Elle possède une bonne faculté d’attention et une mémoire développée, remarquable notamment dans les cas de transhumance. Elle s’exprime par son beuglement ou mugissement, dont les nombreuses variations peuvent dire la souffrance, la faim, la soif, l’appel d’un veau ou d’une congénère. Dans le troupeau s’établissent des relations d’affinité et des phénomènes de dominance. La « vache-maîtresse » s’impose en donnant des coups aux autres. La domination s’exprime par divers signes tels des mouvements de tête. L’agressivité, qui reste faible, est recherchée notamment chez les vaches espagnoles, pour la course landaise. La vache passe le plus clair de ses journées à ruminer : cette activité l’occupe de huit à douze heures par jour.
En savoir plus

80 En savoir plus

Identification et caractérisation des isolats de Staphylococcus coagulase négative, provenant du lait de vache

Identification et caractérisation des isolats de Staphylococcus coagulase négative, provenant du lait de vache

L’objectif principal de ce projet de recherche est d’identifier et de caractériser des espèces de SCN isolées à partir des échantillons de lait de vache par des méthodes classiques de di[r]

105 En savoir plus

Anatomie chez la vache laitière

Anatomie chez la vache laitière

Elle ateint le plus fréquement les vaches laitiéres multipart hautes productrices, Cette affection se retrouve le plus souvent en hiver. La forme clinique est la forme la plus couramme[r]

1 En savoir plus

Les infections urinaires chez le nourrisson et l’enfant

Les infections urinaires chez le nourrisson et l’enfant

Chez le nourrisson on doit utiliser un poche adhésive stérile(technique la plus facile). Ce dispositif à usage unique adapté à l'anatomie se pose après désinfection soigneuse de la partie uro-génitale du bébé et ne peut être laissé en place plus de 30 mn. Passé ce délai, si l'enfant n'a pas uriné, le dispositif est éliminé et remplacé par un collecteur neuf. Dès la miction terminée le collecteur est enlevé et les urines sont transvasées soigneusement dans un flacon stérile puis acheminées rapidement vers le laboratoire .
En savoir plus

76 En savoir plus

Perception de la hauteur chromatique chez le nourrisson.

Perception de la hauteur chromatique chez le nourrisson.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

111 En savoir plus

Effet des facteurs environnementaux sur la qualité  microbiologique du lait de vache dans la région de Sétif

Effet des facteurs environnementaux sur la qualité microbiologique du lait de vache dans la région de Sétif

Introduction Le lait constitue un milieu favorable à la croissance de plusieurs espèces de microorganismes dont certains sont pathogènes et peuvent être à l’origine de plusieurs maladies et intoxications humaines (Petranxiene et Lapied, 2002). L’objectif de ce travail consiste à déterminer l'effet de certains facteurs environnementaux sur la qualité de lait produite dans la région de Sétif, dans un but d'amélioration et de faire de cette région un pôle de référence dans l'industrie agro- alimentaire.

10 En savoir plus

Effets de race sur les qualités physicochimiques et nutritionnelles du lait de vache dans la région de Relizane

Effets de race sur les qualités physicochimiques et nutritionnelles du lait de vache dans la région de Relizane

Page 9 3.2. Endomètre Un autre exemple est donné par l’évolution des profils de méthylation en relation avec l’expression génique dans l’endomètre au cours du cycle oestrien et de la gestation chez la vache.Les changements fonctionnels de l’endomètre sont principalement contrôlés par les hormones ovariennes, l’oestradiol 17 et la progestérone via leurs récepteurs respectifs (Spencer et al., 2004) et des changements dans les profils d’expression des gènes ont été décrits utilisant des approches de transcriptomique (Bauersachs et al., 2007 ; Mansouri-Attia et al., 2009). Ponsuksili et collaborateurs mentionnent de subtils changements de l’expression des gènes codant pour les enzymes de méthylation et du taux de méthylation global en fonction de la mise en place de la gestation après transfert embryonnaire (Ponsuksili et al., 2012). Comparant des échantillons d’endomètres de vaches fertiles et sub-fertiles à 17 jours de gestation ou de cycle, Walker et collaborateurs soulignent que le taux de méthylation de l’ADN est corrélé à l’expression des gènes impliqués dans différentes voies contrôlant les processus précoces du début de la gestation. En particulier, le gène codant IRF9, un facteur de transcription stimulé en réponse à la secrétion d’InterféronTau par l'embryon, présente une forte expression et une diminution importante de la méthylation de sa région promotrice (Walker et al., 2013).
En savoir plus

96 En savoir plus

Les causes de l'infertilité chez la vache

Les causes de l'infertilité chez la vache

Résumé de PFE : sous titre : Les causes de l'infertilité chez la vache Résumé : Le principal objectif de la reproduction bovine est d'avoir un veau viable par vache et par an, Ce ci dépend des performances de la reproduction, ainsi que du taux de fécondité chez la vache.Un mauvais taux de fertilité constitue le plus important probléme que rencontre les éleveursdes troupeaux laitiérs et qui à des conséquences négatives sur la productivité du troupeau. Pour cela une étude à été réalisé , afin d'évaluer les performances de la reproduction et les facteurs qui influencent la reproduction chez la vache. Parmi ces facteurs : - Facteurs induviduels tels:l'age,la parité, le nombre de lactation, l'état corporel -Facteurs liés à la conduite d'élevage tels: la détection des chaleurs... -Facteurs fonctionnel: l'anoestrus post- parfum, repeat breeding les kystes folliculaires -Facteurs infectieux : merites, cervicites et pyométre ainsi que les maladies infectieuses qui provoquent telles que la brucellose, la salmonellose, et la vaginité pusleuse infectieusel'inventaire de ces facteurs montre que l'infertilité est un syndrom qui necessite une intervention à tous les niveaux. Ces interventions doiventt permettre d'influencer positivement la fertilité chez la vache, ce qui augmente les performances de reproduction.
En savoir plus

1 En savoir plus

Risques dus aux résidus d’antibiotiques détectés dans le lait de vache produit dans le Centre Bénin

Risques dus aux résidus d’antibiotiques détectés dans le lait de vache produit dans le Centre Bénin

différentes communes et la présence de résidus d’antibiotiques dans le lait en provenance de leurs élevages. Plus les normes d’utilisation des antibiotiques et les délais d’attente sont respectés, moins le lait contient des résidus d’antibiotiques. Nos résultats sont en accord avec ceux de Kaneene et Ahl (1987) qui rapportent que la présence de résidus d’antibiotiques dans le lait est en relation avec la méconnaissance des périodes des délais d’attente. D’après ces auteurs, 23 % des cas étaient dus aux fautes occasionnées par les employés, 14 % à la non identification des animaux traités et 12 % au traitement des métrites. Une étude réalisée en France révèle que les échantillons de lait positifs étaient dus à la traite des animaux traités dans 56 % des cas, au non respect du délai d’attente dans 38 % des cas, à la mauvaise utilisation des médicaments dans 12 % des cas, et au non respect des doses et du délai d’attente lors des traitements par voie parentérale dans 9 % des cas (Fabre et al., 1995). Les principales causes de présence de résidus d’antibiotiques dans le lait sont les traites accidentelles de vaches traitées non identifiées dans 66 % des cas et le non respect des délais d’attente dans 41 % des cas (Reybroeck, 2010). L’absence de
En savoir plus

11 En savoir plus

Contrôle physicochimique et microbiologique du lait cru de vache au niveau de la laiterie « Giplait » Mostaganem

Contrôle physicochimique et microbiologique du lait cru de vache au niveau de la laiterie « Giplait » Mostaganem

Ces vaches perdent leur lait parce que la pression interne du pis surpasse la résistance naturelle du sphincter. En général, le lait est récolte par la bouche d'un veau a la traite, par ia main d'un trayeur ou par l'unité de traite d'une machine à traire (Wattiaux, 2003). La traite doit s'effectuer à heures fixes dans un milieu toujours semblable à lui -même en évitant les influences défavorables ; bruit, douleur, changement de trayeur ou l'appareil. Ces perturbations peuvent agir, soit en déclenchant la sécrétion d'hormone post-hypophysaire qui détermine la rétention momentanée du lait par contraction du sphincter du trayeur, soit encore par la mise en circulation d'adrénaline qui inhibe les effets du facteur post - hypophyse sur la vidange alvéo-canaliculaire (Craplet et Thibier, 1973).
En savoir plus

89 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes