Haut PDF Infections à germes multirésistants en réanimation

Infections à germes multirésistants en réanimation

Infections à germes multirésistants en réanimation

Résumé Les Services de réanimation « épicentre de la résistance aux antibiotiques », sont et resteront le lieu où les infections à bactéries multirésistantes sont les plus fréquentes, malgré les mesures de prévention en vigueur. Le présent travail est une étude rétrospective d’une durée de 2 années (Janvier 2007-Décembre 2008) réalisée dans le service de réanimation de l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech, qui se propose d’analyser l’épidémiologie des bactéries multirésistantes, d’étudier les différentes localisations infectieuses, le profil de résistance des germes incriminés et les problèmes thérapeutiques qui en découlent. Parmi les patients hospitalisés pendant la période de l’étude, 57 patients soit 8% ont développé une infection à germes multirésistants. L’âge moyen des patients était de 52,5 ans. Les bactéries multirésistantes isolées sont dominées par les Acinétobacter baumannii résistants à l’imipénème (45,6%), suivi des entérobactéries productrices de bêtalactamase à spectre élargi (38,6%), du Pseudomonas aeruginosa résistant à la céftazidime (10,5%) et enfin du Staphylococus aureus résistant à la méticiline (5,3%). Les localisations infectieuses sont représentées par les pneumopathies (31%), les infections urinaires (24%), les bactériémies (15%), les pleurésies (8%), ISO (12%), les infections du cathéter (5%) et les méningites (5%). Le traitement antibiotique a été adapté à chaque cas. Tous les malades ont reçu au moins une bithérapie. Les problèmes sont surtout rencontrés avec l’Acinétoibacter baumannii multirésistant. Dans ce cas une triple association (imipénème+amikacine+colistine) a été tentée parfois avec succès. La mortalité globale était de l’ordre de 39% des cas. Les Germes multirésistants représentent un problème préoccupant soulignant la nécessité de l'application des mesures d'hygiène et la prescription rationnelle des antibiotiques.
En savoir plus

134 En savoir plus

Profil bactériologique des infections nosocomiales chez le grand brulé : Etude prospective dans la réanimation du centre national des brûlés au CHU Ibn Rochd à Casablanca

Profil bactériologique des infections nosocomiales chez le grand brulé : Etude prospective dans la réanimation du centre national des brûlés au CHU Ibn Rochd à Casablanca

Résumé L’infection nosocomiale bactérienne étant l’une des principales causes de morbidité et de mortalité chez le brûlé, nous avons réalisé une étude prospective portant sur 45 patients hospitalisés au sein du service de réanimation des brûlés de l’Hôpital IBN-ROCHD de Casablanca, sur une période de 6 mois, du premier janvier 2010 au 30 juin 2010. Les critères d’infection nosocomiale étaient ceux du Center for Disease Control d’Atlanta de 1988. Les taux d’incidence ont été calculés. L’écologie bactérienne du service a été décrite comme aussi l’antibiotype. La population était majoritairement masculine (14 femmes et 31 hommes). Leur moyenne d’âge était de 39 ans, Il ressort de cette étude la survenue de 17 infections nosocomiales chez 45 patients. L’incidence cumulative était de 103 infections pour 1000 jours de traitement. Pour ce qui est des caractéristiques des infections bactériennes, les sites infectés étaient la peau (69%), le sang (18%), les voies urinaires (12%) et les poumons (1%). Les principaux germes étaient: Staphylococcus sp. (37,7%), Pseudomonas aeruginosa (19,8%), Enterococcus faecalis et Proteus mirabilis (18,5%). Les staphylocoques étaient méticillo-résistants dans 22% des cas. Le Pseudomonas et l’Acinetobacter étaient multi résistants (66%). L’établissement de l'écologie bactérienne du service, nous a permis de fixer les bonnes règles de prescription de l'antibiothérapie, qui était en fonction du site infecté, du type de germe, de sa sensibilité, de la molécule utilisée et de la pharmacocinétique particulière chez le patient brûlé. Les deux principaux germes étant le staphylocoque et le pyocyanique, les antibiotiques utilisés dans le service seront alors les béta-lactamines, les glycopeptides, les fluoroquinolones et les aminosides. Enfin, pour enrayer le risque épidémique que représente l'émergence de germes résistants il est nécessaire d'associer la bonne pratique de l'antibiothérapie aux mesures de prévention.
En savoir plus

139 En savoir plus

Influence de la colonisation à bactérie multirésistantes sur les infections des patients de réanimation médico-chirurgicale : étude monocentrique observationnelle

Influence de la colonisation à bactérie multirésistantes sur les infections des patients de réanimation médico-chirurgicale : étude monocentrique observationnelle

La principale limite de cette étude est son caractère rétrospectif. Certaines données ne pouvaient ainsi pas être recueillies comme le type d’antibiotique auquel le patient a été exposé avant son admission, la présence d’une voie veineuse centrale, d’une sonde urinaire ou d’un autre dispositif invasif et la proximité géographique d’un patient colonisé. Ces données manquantes sont autant de facteurs de risque de portage de BMR identifiés dans les études précédentes qui n’ont pas été évalués dans notre étude. Il était également difficile de déterminer si l’infection bactérienne était responsable d’un véritable choc septique dans cette population mixte de patients de soins intensifs et de réanimation. La consommation exacte en antibiotique et le caractère adaptée ou non de l’antibiothérapie probabiliste à une véritable infection documentée était également difficile à établir en raison de la faible pathogénicité de certains germes et en conséquence du choix du spectre antibactérien fait par le réanimateur en charge du patient. Le geste chirurgical souvent associé jouait également une grande importance dans notre population de patient. La faible performance diagnostique de nos tests peut aussi être expliquée par le faible effectif de certaines espèces de BMR qui ne rendait pas pertinente une analyse par type de bactérie et par type d’infection. Aussi, seul le nez, l’anus et le creux axillaire étaient écouvillonnés. La recherche d’une colonisation bronchique aurait peut-être amélioré la performance de ces tests. Enfin l’absence d’impact sur la mortalité ou la durée de séjour des patients colonisés n’était pas l’objectif principal de cette étude et doit être confirmé dans d’autres travaux.
En savoir plus

68 En savoir plus

Épidémiologie des infections nosocomiales en milieu de réanimation (à propos de 147 cas)

Épidémiologie des infections nosocomiales en milieu de réanimation (à propos de 147 cas)

L’infection nosocomiale se caractérise, dans notre contexte par un délai d’acquisition relativement court, une incidence élevée et par la fréquence des germes multi-résistants. Elle affecte particulièrement les polytraumatisés, les traumatismes crâniens graves et les patients hospitalisés pour une affection chirurgicale grave. Elle est responsable d’une prolongation de la durée de séjour avec majoration du coût économique. Elle est associée à une mortalité importante. Devant la difficulté de réaliser des enquêtes d’incidence vu les ressources humaines et techniques qu’elles requièrent, des enquêtes de prévalence répétées paraissent peu onéreuses et doivent faire partie de tout programme de lutte contre les infections nosocomiales, afin de pouvoir évaluer l’impact global d’une politique de prévention.
En savoir plus

187 En savoir plus

Consommation des antibiotiques en réanimation

Consommation des antibiotiques en réanimation

ou de familles d’antibiotiques. Les deux facteurs qui favorisent l’émergence de BMR sont la pression de sélection des antibiotiques et la transmission croisée entre patients [53,63,64]. 2- surveillance des BMR : La surveillance BMR, peut permettre de détecter l’apparition de cas groupés d’infections ou d’épidémies. Toutefois, cet objectif oblige à une surveillance en temps réel et surtout à un retour d’information en temps réel qui est associé à une charge de travail lourde au quotidien et donc pose des problèmes de faisabilité. Ce qui explique qu’en pratique, c’est souvent le laboratoire de microbiologie qui alerte sur l’apparition de cas éventuellement groupés [73]. Tous les services de réanimation ne présentent pas la même écologie en matière de BMR. Il est donc recommandé avant d’établir un programme de surveillance de ces bactéries de déterminer celles qui sont les plus prévalentes dans le service pour éviter de surveiller des évènements rares, donc peu rentables au regard de la charge de travail associée à la surveillance. Une fois le choix fait, il peut être intéressant d’organiser un dépistage des malades porteurs à l’admission et des acquisitions dans le service en incluant les colonisations et les infections. En général, les cibles BMR sélectionnées sont les staphylocoques aureus résistant à la méticilline (SARM), les entérobactéries productrices de bêta-lactamases à spectre étendu, Pseudomonas Aeruginosa multirésistants et/ou Acinetobacter Baumannii [74,75].
En savoir plus

85 En savoir plus

La prévalence des germes responsables de l’infection urinaire dans la région de Bouira

La prévalence des germes responsables de l’infection urinaire dans la région de Bouira

Streptoccus sp 1 4,35% Entérococcus sp 3 13,04% Total 23 100% Durant notre étude« les quatre premiers mois de l’année en cours », nous avons constaté que 78,26% des microorganismes observés dans les cultures sont des Bacilles Gram Négatif (BGN). Ils sont représentés principalement par des Entérobactéries avec 17 germes (73,91%), dont Escherichia coli avec 5 germes (21,74%) et Proteus sp avec 2 germes (8,69%). Pour ce qui est des Cocci Gram positifs, représentés par 5 germes (21,74%) dont les Entérocoques avec 3 germes (13,04%), alors que Staphylococcus aureus et Streptocoque spp avec 1 germe pour chacun soit un taux de 4,35%. Nos résultats sont similaires avec ceux cités dans la littérature en ce qui concerne la prédominance des Entérobactéries dans le cas des infections urinaires (OUSSEINI, 2002 ; DANIEL et al., 2003 et BOURHIS-ZAIMI et al.,
En savoir plus

78 En savoir plus

Pépite | Existence et absence de percolation de modèles germes grains arrêtés

Pépite | Existence et absence de percolation de modèles germes grains arrêtés

Ce mod`ele d´efini `a partir de segments poussant `a vitesse constante dans le plan est un exemple de dynamique germes grains arrˆet´ee. Ces dynamiques constituent des exemples particuli`erement int´eressants de graphes orient´es (on peut aussi penser au mod`ele Lily- pond qui d´efinie une configuration al´eatoire de sph`eres stopp´ees). Le second chapitre de la th`ese propose une d´efinition g´en´erale du mod`ele germes grains arrˆet´e dans le plan et donne une condition suffisante pour qu’un tel mod`ele soit bien d´efini. Ce dernier r´esultat nous permet d’assurer l’existence d’une large classe de graphe outdegree-one. On s’int´e- resse particuli`erement au mod`ele dont les grains grandissants dans le plan sont soit des mouvements browniens bidimensionnels, soit des segments grandissants `a vitesse al´eatoire. En particulier, le r´esultat d’existence du chapitre 2 nous permet de g´en´eraliser le mod`ele de segments stopp´es : chaque segment grandit selon une vitesse distribu´ee par une loi poss´edant un moment d’ordre 4. Nous prouvons dans le dernier chapitre que le graphe associ´e au mod`ele de segments grandissants ne percole pas d`es qu’il existe un r´eel s > 1 tel que la loi distribuant la vitesse poss`ede un moment exponentiel d’ordre s (i.e
En savoir plus

122 En savoir plus

Personnes âgées et réanimation

Personnes âgées et réanimation

5.4. Qualité de vie La qualité de vie à long terme est probablement le meilleur critère pour juger de la pertinence des décisions (admission, LAT pendant le séjour en réanimation et sortie). Une altération fonctionnelle est associée d'une diminution de la qualité de vie(QV). Dans une étude réalisée au Royaume-Uni, la composante physique et mentale de QV ne s’est pas améliorée 12 mois après la sortie de réanimation [72]. D'autres études montrent que la QV semble similaire à celle de population plus jeune [73]. Dans notre étude ICE-CUB2, la QV évaluée 6 mois après l’admission était médiocre et plus basse pour la composante physique que mentale [69].
En savoir plus

33 En savoir plus

Sauvetage, sécurité et réanimation

Sauvetage, sécurité et réanimation

Dans un premier temps, les élèves observent les démonstrations et interviennent si des interrogations subsistent. Dans un deuxième temps (séance 4, ci-après), les élèves testeront le protocole. Les protocoles de réanimation diffèrent un peu suivant que l’on se trouve dans la rue, par exemple (réanimation de base), ou dans un milieu aquatique (réanimation avancée). Pour l’explication de ces étapes, nous allons toujours considérer une victime sans lésions cervicales.

19 En savoir plus

Volonté de non-réanimation

Volonté de non-réanimation

Qu’est-ce qu’une manœuvre de réanimation? Être réanimé ou recevoir des manœuvres de réanimation veut dire que les intervenants vont vous faire un massage cardiaque (compression thoracique) et la respiration artificielle à l’aide d’un tube inséré dans la bouche vers les poumons. Il est également possible qu’ils donnent des chocs au cœur à l’aide du défibrillateur.

2 En savoir plus

Circulation et persistance de pathogènes nosocomiaux multirésistants et hautement résistants émergents dans l’environnement hospitalier : complexité des unités de transmission

Circulation et persistance de pathogènes nosocomiaux multirésistants et hautement résistants émergents dans l’environnement hospitalier : complexité des unités de transmission

E. coli », ETEC « enterotoxigenic E. coli », EIEC « Enteroinvasive E. coli », EAEC « enteroaggregative E. coli », DAEC « diffusely adherent E. coli ». Tous les pathovars ont un mécanisme de pathogénicité qui leur est propre et chacun entraîne un syndrome spécifique. Par exemple, la production de toxine, la Shiga toxine, présente chez EHEC, entraîne une inactivation de l’activité du ribosome, une inhibition de la synthèse protéique et induit l’apoptose (Köhler et Dobrindt 2011) (Mann et al. 2017) (Kaper et al. 2004). Les ExPEC peuvent être soit pathogènes, soit membres du microbiote digestif. Les ExPEC sont responsables d’infections extradigestives, les pathovars les plus communs sont UPEC « uropathogenic E. coli » entraînant des infections du tractus urinaire, NMEC « neonatal meningitis E. coli » entraînant des méningites néonatales car leur capsule de type K1 est un fort inhibiteur de la phagocytose chez l’hôte (Croxen et Finlay 2010), SEPEC « sepsis- associated E. coli » entraînant des septicémies (Russo et Johnson 2000) et SSTI « skin and soft tissue infection » entraînant des infections localisées de la peau et des tissus mous mais pouvant entraîner des sepsis (Ranjan et al. 2017). Les UPEC sont impliqués dans 75% des infections du tractus urinaire et dans 95% des infections communautaires du tractus urinaire (Mann et al. 2017). A l’hôpital, les agents responsables d’IAS sont majoritairement des pathobiontes, c’est-à-dire des ExPEC du microbiote digestif qui provoquent une infection chez les patients fragilisés.
En savoir plus

275 En savoir plus

Les substances antagonistes (i.e Bactériocines) produites par une souche de Lactobacillus rhamnosus et une souche de Lactobacillus plantarum: caractérisation biochimique et effets in vitro attendus chez quelques germes responsables de toxi-infections

Les substances antagonistes (i.e Bactériocines) produites par une souche de Lactobacillus rhamnosus et une souche de Lactobacillus plantarum: caractérisation biochimique et effets in vitro attendus chez quelques germes responsables de toxi-infections

C’est pour ces propriétés d’intérêt qui caractérisent les bactéries lactiques que nous nous sommes intéressés à isoler et sélectionner des souches dotées d’un fort pouvoir antibactérien[r]

146 En savoir plus

Pronostic des péritonites à germes résistants aux antibiothérapie(s) de la conférence de consensus de 2000

Pronostic des péritonites à germes résistants aux antibiothérapie(s) de la conférence de consensus de 2000

Il est intéressant de noter que dans notre étude, la mortalité n’était pas différente selon que l’antibiothérapie initiale soit efficace ou non. Aucune étude n'a été publiée sur cette question précise de l'impact d'une inefficacité de l'antibiothérapie probabiliste dans les péritonites communautaires en réanimation. Par contre, d'autres travaux ont bien démontré qu'il existait un lien entre inefficacité de l'antibiothérapie probabiliste et morbi-mortalité, tous types d'infection confondus [65]. De plus, on rappelle que cet impact sur la morbi-mortalité est démontré sur l'ensemble des péritonites communautaires, graves ou non [40, 56, 57]. L'urgence à l'administration d'une antibiothérapie adaptée (donc sans erreur de schéma probabiliste) est un des grands principes de prise en charge des sepsis sévères ou choc septiques rappelé par la Surviving Sepsis Campaign [66].
En savoir plus

77 En savoir plus

View of Quizz Réanimation

View of Quizz Réanimation

Parmi les propriétés intéressantes suivantes de l ’acétazolamide, lesquelles sont exactes ? A – Il agit comme inhibiteur sélectif de l’anhydrase carbonique. B – Il peut être indiqué pour traiter une acidose métabolique en réanimation, après correction d’une hypokaliémie ou d ’une hypovolémie préexistante.

3 En savoir plus

Mécanique respiratoire des patients de réanimation

Mécanique respiratoire des patients de réanimation

A Fabrice Michel qui m’a permis de m’immerger complètement dans ce stage en me responsabilisant et qui m’accueille aujourd’hui pour la suite à venir. A Guy Angel, le réanimateur survolté. Une mémoire phénoménale et vivace qui pourrait être à l’origine de recueils des contes et légendes de la Réanimation Marseillaise. C’est un réel plaisir de t’écouter parler, raconter ces anecdotes croustillantes et incroyables, ces perles d’une médecine qui semble d’un autre temps. J’ai l’impression que tu as vécu plusieurs vies en une seule, et c’est un grand réconfort pour moi d’avoir rencontré un médecin dont le grand travail n’a pas été un frein à devenir un homme passionnant.
En savoir plus

58 En savoir plus

La température en réanimation, facteur pronostic

La température en réanimation, facteur pronostic

Matériel & méthodes : Nous avons réalisé une étude observationnelle unicentrique prospective menée pendant un an dans un service de réanimation polyvalente. Les patients étaient inclus lorsqu’ils avaient un monitorage continu de la température et qu’ils étaient hospitalisés plus de 24 heures consécutives. Les paramètres hémodynamiques étudiés étaient la FC, la PA invasive ainsi que la courbe de température. Les courbes étaient enregistrées à raison d’un point toutes les 5 secondes. Le critère de jugement principal était la mortalité intra hospitalière. Nous avons calculé par tranche de 24h et pendant 7 jours, les températures moyennes, maximales et minimales ainsi que le temps passé sous différents seuil. Nous avons aussi calculé la complexité de la courbe de température mesurée par différents paramètres (Entropie approximative ou d’échantillonnage, exposant fractal). Enfin, nous avons étudié la corrélation linéaire ou non linéaire existant entre les courbes de fréquence cardiaque et pression artérielle avec la courbe de température en utilisant l’entropie croisée. Le seuil de significativité était fixé à p=0.01. Cette étude a été autorisée par le CPP Méditerranéen 1 dans le cadre du projet Physios sur l’utilisation des données des patients de la réanimation.
En savoir plus

77 En savoir plus

Les complications des gestes invasifs en réanimation

Les complications des gestes invasifs en réanimation

réanimation en fonction des différents facteurs de risque (le nombre de tentatives, l’expérience de l’opérateur, le site du cathéter, la spécialité et la garde), une analyse statistique bivariée a été réalisée utilisant le test de X2, le test de FISCHER, et le test d’ANOVA. Le but de cette analyse est de comparer les pourcentages de deux variables, avec un p<0.05 comme significatif, et un intervalle de confiance de IC95% à [0.38%-0.92%].

120 En savoir plus

Diagnostic et étude de profil de résistance des germes isolés dans l’endométrite chez la jument

Diagnostic et étude de profil de résistance des germes isolés dans l’endométrite chez la jument

The main purpose of this work was to apply the different diagnostic tools for the study of infertility caused by endometritis in 5 mares of Haras Hocine El Mansour in the wilaya of Mos[r]

2 En savoir plus

Effet inhibiteur de bacteries lactiques isolees de viandes bovines sur des germes indésirable

Effet inhibiteur de bacteries lactiques isolees de viandes bovines sur des germes indésirable

Résumé : Pour la conservation des viandes les recherches se dirigent actuellement vers des méthodes biologiques, c’est-à-dire utilisant certaines bactéries lactiques sélectionnées, généralement isolées de leur biotope naturel. Dans cette optique, nous avons effectué la recherche, le denombrement et l’isolement de bactéries lactiques dans des viandes bovines. Nos résultats confirment leur présence en grand nombre dans les premières heures qui suivent l’abattage et leur tendance a la disparition après 48 heurs de stockage. Les bactéries lactiques isolées sont des coques et des lactobacilles. Nous les avons testées sur des germes indésirables afin d’apprécier leur effet inhibiteur : les bactéries testées sont des souches de Salmonella, Shigella, E. coli, Staphylococcus aureus et Streptococcus D. Les résultats montrent la forte inhibition de souches de bactéries indésirables.
En savoir plus

1 En savoir plus

Action des cultures protectrices : cas des germes lactiques sur la flore alimentaire indésirable.

Action des cultures protectrices : cas des germes lactiques sur la flore alimentaire indésirable.

Les protéines de stress peuvent permettre la régulation de l’expression des gènes de résistance, comme les facteurs de transcription σB chez les bactéries Gram + ou σS pour [r]

10 En savoir plus

Show all 1094 documents...