Haut PDF Incidence du lupus systmique Marrakech

Incidence du lupus systmique  Marrakech

Incidence du lupus systmique Marrakech

Les particularités constatées dans notre étude par rapport aux autres études sont : le cancer gastrique occupe la première place des cancers digestifs dans notre service, la fréquence [r]

161 En savoir plus

Lupus rythmateux systmique : exprience de lhpital militaire avicenne de marrakech. ( propos de 40 cas)

Lupus rythmateux systmique : exprience de lhpital militaire avicenne de marrakech. ( propos de 40 cas)

Même s’il est encore nécessaire d’améliorer les schémas thérapeutiques, nul ne doute que les études citées [121] ont contribué aux progrès réalisés ces trois dernières décennies pour le traitement des atteintes rénales sévères du lupus. S’il est acquis qu’AZA et MMF associés à des corticostéroïdes à faibles doses offrent actuellement le meilleur compromis bénéfices risques pour le traitement d’entretien, le traitement d’attaque optimal est plus difficile à définir et dépend probablement de la situation clinique. Le CYC reste la molécule de référence qu’il faut associer aux corticostéroïdes, mais tout doit être mis en œuvre pour limiter sa dose cumulée. En outre, de nombreux arguments convergents plaident en faveur de l’introduction précoce de l’hydroxychloroquine (200 à 400 mg/j selon la fonction rénale).
En savoir plus

206 En savoir plus

Les manifestations hmatologiques du lupus rythmateux systmique : Exprience du service de mdecine interne de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

Les manifestations hmatologiques du lupus rythmateux systmique : Exprience du service de mdecine interne de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech

Les manifestations hématologiques du lupus érythémateux systémique : Expérience du service de médecine interne de l’Hôpital Militaire Avicenne - 39 - à la physiopathologie de la maladie ne se limite pas à la sécrétion des auto-anticorps. Ce sont également des cellules présentatrices d’antigène qui sécrètent différentes cytokines et chimiokines pro-inflammatoires. Ils sont une des cibles privilégiées des biothérapies comme le rituximab ; anticorps monoclonal anti-CD20 qui déplète les lymphocytes B et le belimumab ; anticorps monoclonal anti-BLyS qui neutralise le BLyS soluble, cytokine clef dans la physiologie des lymphocytes B.
En savoir plus

115 En savoir plus

Lapport de limagerie par rsonance magntique dans latteinte neurologique du lupus  propos de 15 cas exprience du service de radiologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Lapport de limagerie par rsonance magntique dans latteinte neurologique du lupus propos de 15 cas exprience du service de radiologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Le lupus érythémateux systémique (LES) est une maladie autoimmune touchant préférentiellement la peau et les articulations avec une prévalence estimée à 4 pour 100000 dans la population générale et une incidence dix fois plus élevée chez la femme [1,2]. Les manifestations neurologiques périphériques et surtout centrales et psychiatriques comptent parmi les atteintes viscérales les plus sévères du LES et sont regroupées sous le terme de neurolupus [1], ce dernier est accompagné d’une comorbidité élevée et d’un pronostic sombre, responsable d’une mortalité allant jusqu’à 19% des patients [3]. La prévalence du neurolupus est estimée entre 17 et 75% [4].
En savoir plus

114 En savoir plus

Prévalence de l’obésité à Marrakech

Prévalence de l’obésité à Marrakech

Dans une étude où les auteurs ont évalué quantitativement la consommation alimentaire, il a été trouvé qu’une part importante de glucides dans l’alimentation expose plus à l’obésité au Maroc tandis qu’en Tunisie, ce sont plutôt les régimes riches en lipides [64]. Dans notre étude, une consommation fréquente de sucreries et de laitages a été retrouvée, quoi que peu influente sur l’obésité, aucune différence significative n’ayant été retrouvée entre les obèses et les non-obèses. Les féculents semblaient constituer le principal apport d’énergie. Par contre, les obèses paraissaient consommer plus fréquemment de la viande et consommaient moins de fruits et légumes que les non-obèses (cf tableau X). Nos résultats concordent avec ceux d’Anzid et coll [65] qui ont montré récemment dans la région de Marrakech et d’Ouarzazate que les produits céréaliers tendent à baisser au profit des produits animaliers (viandes, produits laitiers et œufs) dans l’alimentation des Marocains. Les matières grasses régressent aux dépens des sucres et des produits sucrés. Les quantités de fruits et légumes consommés ont doublé et l’apport énergétique par personne est passé de 2159,4 Kcal/personne/jour en 1965 à 3125 Kcal/personne/jour en 2000-02 (supérieure à la moyenne régionale de 3006 Kcal/personne/jour) [66]. Cette transition alimentaire a conduit aussi à une élévation de la prévalence du surpoids et de l’obésité et à une augmentation de l’incidence des maladies chroniques. La consommation de sucre raffiné et de sel augmente tandis que les fibres et les glucides complexes font de moins en moins partie de l’alimentation.
En savoir plus

94 En savoir plus

Profil du pemphigus à Marrakech

Profil du pemphigus à Marrakech

ont publié les résultats d'une étude dans laquelle ils ont évalué l'efficacité et la tolérance du mycophénolate mofétil dans le pemphigus résistant aux traitements classiques, chez dou[r]

127 En savoir plus

Lupus érythémateux systémique - Traitements par anticorps monoclonaux et molécules recombinantes

Lupus érythémateux systémique - Traitements par anticorps monoclonaux et molécules recombinantes

factor- ), est inadéquate ou s’accompagne d’une intolérance. L’efficacité remarquable du rituximab au cours de la polyarthrite rhumatoïde a ouvert la porte à son utili- sation dans d’autres maladies auto-immunes, parmi lesquelles le LES. Des données issues d’études rétros- pectives chez des patients présentant pour la plupart un LES réfractaire aux traitements conventionnels ont ainsi rapporté une bonne efficacité du rituximab chez environ les trois quarts d’entre eux [5] . Deux essais thérapeutiques randomisés, en double-aveugle, contrôlés contre placebo, ont évalué le rituximab au cours du LES : l’étude EXPLORER (Exploratory phase II/III SLE evaluation of rituximab), qui concernait des patients sans atteinte rénale, et l’étude LUNAR (Lupus
En savoir plus

9 En savoir plus

Lupus et grossesse ( A propos de 02 cas et revue de la littérature )

Lupus et grossesse ( A propos de 02 cas et revue de la littérature )

81 d'œstrogènes. D'autre part, une étude prospective SELENA (Safety of Estrogens in Lupus Erythematosus National Assessment) [in100] ; a porté sur un collectif de 183 femmes lupiques dont avaient été exclues les patientes avec un syndrome d'anticorps antiphospholipides ou porteuses d'anticorps antiphospholipides. Les auteurs n'ont pas observé de différences dans le nombre de poussées chez les patientes sous CO (pilule triphasique 35 mg éthinylestradiol/0,5-1 mg noréthindrone) pendant un an par rapport aux femmes sous placebo. Une deuxième étude mexicaine [101] a randomisé 162 femmes entre une pilule estroprogestative de deuxième génération, un stérilet (DIU) et un microprogestatif. Là encore, aucune différence entre les trois groupes sur les critères cliniques ou les SLEDAI. Cinq grossesses ont été observées, deux sous CO, deux avec le microprogestatif et une avec le DIU.
En savoir plus

112 En savoir plus

Adhésion aux recommandations sur la prévention et le traitement de l’ostéoporose dans le Lupus érythémateux systémique

Adhésion aux recommandations sur la prévention et le traitement de l’ostéoporose dans le Lupus érythémateux systémique

32 9. CONCLUSION La prise en charge de l’ostéoporose dans le lupus érythémateux systémique est sous optimale et cela malgré la publication de recommandations nationales. Le taux de conformité avec les recommandations de 2003 sur le traitement de l’ostéoporose cortico-induite était de 57%. En appliquant les dernières recommandations de 2014, ce taux de conformité est de 40%. Afin d’optimiser ces résultats nous avons remis aux patients ainsi qu’aux médecins traitants des feuilles d’information concernant la gestion de l’ostéoporose cortico-induite (annexe 4). Une nouvelle étude pourra être réalisée afin d’évaluer l’impact de cette sensibilisation sur notre prise en charge.
En savoir plus

46 En savoir plus

Efficacité thérapeutique du composé phosphorylcholine-tuftsin dans un modèle murin de lupus

Efficacité thérapeutique du composé phosphorylcholine-tuftsin dans un modèle murin de lupus

TPC effect on glomerulonephritis development in NZBxW/F1 lupus mice: a: Proteinuria: The levels of proteinuria are presented as percentage of mice that had above 100 mg/dl protein, in ea[r]

242 En savoir plus

Manifestations dermatologiques du lupus : etude rétrospective à propos de 44 cas

Manifestations dermatologiques du lupus : etude rétrospective à propos de 44 cas

2- Lupus érythémateux de l’enfant Le lupus discoïde est beaucoup plus rare chez l’enfant que chez l’adulte, sans particularité propre à cette tranche d’âge. Par contre, le LES n’est pas exceptionnel chez l’enfant (20 % des cas). L’âge de début se situe en moyenne aux alentours de 12 ans, le LES reste rare avant l’âge de 9 ans, et exceptionnel au cours des deux premières années de vie. Contrairement aux opinions anciennes, il apparaît maintenant clairement que le taux de mortalité chez l’enfant traité est semblable à celui de l’adulte, et non pas plus élevé. Le sexe ratio, enfance et adolescence confondues, est de 4,5/1 (fille/garçon), mettant en évidence une prépondérance féminine comme chez l’adulte. Les manifestations cliniques du lupus systémique pédiatrique sont semblables à celles observées chez l’adulte (3, 77).
En savoir plus

130 En savoir plus

Etude de la qualité de vie des patients atteints de lupus érythémateux systémique

Etude de la qualité de vie des patients atteints de lupus érythémateux systémique

The studies of the quality of life are used since the end of the 70s in various medical specialties, and numerous tools are at the arrangement of the medical profession to estimate the impact of the pathologies on the quality of life. Our study has for objective the evaluation of the quality of life of the patients reached by systemic lupus erythematosus in Marrakech. For that purpose, a form of exploitation, the questionnaire « Short Form-36» and the instrument «Systemic lupus erythematosus disease activity index ", were used. The studied population was characterized by a feminine ascendancy (91, 1 %). The mean age of the recruited patients was 32, 62. The quality of life was reduced in all the domains of «Short Form-36". This result) shows that the systemic lupus erythematosus has a big impact on the quality of life, because it is a chronic and incurable disease. The marital status, the duration of evolution of the disease, disease of the kidney as well as the professional status influenced the quality of life. We noted that the patients presenting a moderate activity of the disease have a better quality of life follow-up of the patients with a mild activity. We also noticed that there is no link between the other clinical, demographic, socioeconomic factors and the quality of life of the patients affected by systemic lupus erythematosus.
En savoir plus

125 En savoir plus

A marrakech

A marrakech

Parallèlement a ce développement, le secteur de tourisme à fait apparaître des circuits informelles de commerce ambulant qui échappe au impôt, et occupe des espaces publics dans certains quartiers de la ville de Marrakech. Le commerce ambulant peut on le considérer comme une activité génératrice de revenus qui contribuent au développement de la ville, et en même temps le signaler comme un obstacle au

21 En savoir plus

Marrakech, une catastrophe urbaine.

Marrakech, une catastrophe urbaine.

Dans les lotissements pavillonnaires étendus sur des kilomètres, les jardins sont potagers ou minimalement décoratifs, excluant les arbres au profit de parterres de fleur que quelques oublis d’arrosage transforment immédiatement en poussière. Dans les grands ensembles populaires la verdure n’existe que de manière résiduelle, anecdotique. Un arbre, olivier, oranger plus souvent que palmier y est choyé, et parfois objet de querelles de voisinage qui, dans les cas extrêmes, peuvent lui coûter la vie. Dans les douars modernes, la présence d’arbres vigoureux signale une bonne entente des voisins. Pour le reste, ces grands ensembles sont ponctuées de friches mi décharge mi parkings, royaume des bandes de chiens errants très agressifs, des clochards, des étreintes furtives, des toxicomanies les plus sordides et des garagistes occasionnels. Il est fréquent à Marrakech de tomber au détour d’une rue sur un tronc de palmiers à moitié calciné, desséché, parfois arraché du sol, la motte de ses racines posée sur le trottoir, comme des fossiles ou des vestiges exhibés. Il est aussi des palmiers vivants parsemés dans la ville qui vont par bouquets de deux ou trois au long des rues et avenues parfois de manière incongrue au centre du trottoir, sur la rue même, de sorte que ces traces sont rarement dans une rationalité et une ordonnance mais sont comme des reproches la preuve même de leur résistance et de l’incapacité où s’est trouvé la modernité de leur donner un sens. Des lapsus en somme. Lapsus encore, ces friches et fragments de friches qui persistent après qu’une maison individuelle, rachetée puis rasée, a laissé place à un immeuble dont les promoteurs ont négligé d’aménager les abords, qui sont alors les vestiges des jardins anciens et ces vestiges ne sont pas rien :
En savoir plus

11 En savoir plus

Pharmacien et posture éducative. Un focus sur la prise en charge du lupus érythémateux disséminé

Pharmacien et posture éducative. Un focus sur la prise en charge du lupus érythémateux disséminé

Ainsi, le rapport de l’OMS permet de définir l’éducation thérapeutique, d’en dessiner l’objectif principal, et de proposer des outils afin de construire des programmes d’éducation thérapeutique. Ces programmes sont une base solide et importante qui permet à tout acteur de santé de construire à son échelle une démarche éducative. Dans le cadre des pathologies chroniques, nous nous intéresserons ici au Lupus Erythémateux Disséminé. Pathologie chronique peu connue, son incidence en Europe est estimée à 2 à 8 cas pour 100 000 par an (3). C’est une maladie systémique à l’expression biologique et clinique complexe, qui évolue par poussées, espacées de phases de rémission, faisant du lupus une pathologie « invisible » aux yeux des autres. Elle peut devenir handicapante selon les organes ou systèmes atteints. L’éducation thérapeutique dans le cadre du lupus peut être un moyen de reconnaître la pathologie, d’aider le patient à comprendre sa maladie et son traitement, le rendre acteur de sa propre prise en charge afin d’améliorer son état de santé et prévenir les éventuelles complications.
En savoir plus

104 En savoir plus

Procréation médicalement assistée à Marrakech

Procréation médicalement assistée à Marrakech

Cette recherche a concerné les couples recrutés depuis 2000, où la PMA a vu le jour à Marrakech, jusqu’à 2005. Le nombre total des tentatives atteint 200, réparti comme suit : -194 ponctions dont 131 ponctions pour ICSI et 63 ponctions pour FIV. -6 tentatives déprogrammées (nombre de patientes ayant commencé une stimulation sans aboutir à une ponction ovocytaire). En fait, il est admis que la tentative ne débute vraiment qu’avec le cycle au cours duquel la PMA doit avoir lieu, mais souvent on entend par tentative, le fait de réaliser un prélèvement folliculaire (ponction) ; s’il n’a pas lieu, on dit que l’on renonce à la tentative de la PMA et que l’on préfère abandonner le cycle, soit à cause d’une réponse ovarienne insuffisante (un recrutement de moins de 3 follicules, un développement de structure kystique à l’échographie, une nécessité de stimuler avec des dose supérieurs à quatre ampoules d’hMG (300 UI), un taux d’oestradiolémie < 100 pg/ml 5 à 8 jours de stimulation dans les protocoles sans agoniste) ou bien à cause d’une réponse ovarienne excessive avec un risque d’hyperstimulation ovarienne (un recrutement de plus de 25 follicules à l’échographie ou un taux d’oestradiolémie supérieur à 5000 pg/ml
En savoir plus

144 En savoir plus

Enfants victimes de maltraitance à Marrakech

Enfants victimes de maltraitance à Marrakech

Article 177 - Sont punis d'une amende de 300 à 500 dirhams : l'emploi à tout travail de nuit de femmes et de mineurs âgés de moins de 16 ans, dans le cas prévu par le dernier alinéa de[r]

196 En savoir plus

Treatment of Psychiatric Disorders and Skin-Restricted Lupus Remission

Treatment of Psychiatric Disorders and Skin-Restricted Lupus Remission

Treatment of Psychiatric Disorders and Skin-Restricted Lupus Remission: A Longitudinal Study Skin-restricted lupus erythematosus (SRL) comprises discoid lupus erythematosus (DLE), lupus tumidus (LT), and sub- acute cutaneous lupus erythematosus (SCLE). We and others reported a high prevalence of psychiatric disorders (PD), of- ten undertreated, in patients with SRL. 1,2

2 En savoir plus

Mythopoétique de l'homo-lupus comme figure initiatique du civilisé dans la pensée contemporaine

Mythopoétique de l'homo-lupus comme figure initiatique du civilisé dans la pensée contemporaine

Toutefois le cas du mythe arcadien représente autre chose. En l’homme civilisé, qui s’est perdu, s’opère une transformation cathartique. Ce n’est pas le va-et-vient d’une humeur, ou d’une pulsion, à une autre, c’est une métamorphose radicale de l’être qui repose sur l’animalité salvatrice, et qui se produit lorsque la socialisation ne joue plus son rôle ou que le sujet n’adhère plus à son projet. C’est, en littérature, une expression que l’on trouve plus rarement que la manifestation, fréquente pour sa part, du désir sauvage. Il s’agirait plutôt ici du désir du sauvage, capable, on l’a dit, de rééquilibrer la perte d’humanité. Voilà le paradoxe sous-jacent à l’œuvre dans l’homo-lupus du mythe, et qui resurgit comme part irréductible. Elle est polarisée par l’opposition coutumière entre l’état de nature et l’état social que tous les penseurs du politique ont imaginée. Leur hypothèse théorique tentait de justifier la cause qui a poussé les hommes à se regrouper : selon Hobbes, le besoin d’échapper à une nature mauvaise, où règnent
En savoir plus

24 En savoir plus

Caractérisation de la présence d'anticorps anti-mitochondriaux associés au lupus érythémateux disséminé

Caractérisation de la présence d'anticorps anti-mitochondriaux associés au lupus érythémateux disséminé

Les corrélations biostatistiques effectuées sur les échantillons de la cohorte de Toronto ayant indiquées un effet protecteur des AMA envers les évènements thrombotiques, une association entre les niveaux d’AMtDNA et d’anti-DsDNA ainsi qu’une corrélation entre la présence d’AMtDNA et une élévation du SLEDAI, nous prévoyons de répéter les expériences de détection des AMA et AMtDNA dans la cohorte MRAS de Québec en y incluant les patients sains récemment recrutés. Cela nous permettra de pouvoir comparer les différences de niveaux pour ces deux types d’autoanticorps au sein de cette cohorte, entre malades du lupus et donneurs sains pairés et ainsi de pouvoir confirmes les associations observées dans la cohorte de Toronto. Il est aussi planifié de répéter les tests de détection de ces deux types d’anticorps sur un troisième groupe de patients inclus dans la cohorte prospective SLICC. Cette cohorte comprend 1800 patients suivis dans 33 centres, répartis dans 11 pays. Pour y être inclus, les patients doivent répondre aux critères de classification du lupus édités par l’ACR 213,214 et leur maladie,
En savoir plus

143 En savoir plus

Show all 1059 documents...