Haut PDF Les fractures de jambe chez l'enfantPrise en charge et exprience du service d'orthopdie et traumatologie pdiatrique du CHU Marrakech

Les fractures de jambe chez l'enfantPrise en charge et exprience du service d'orthopdie et traumatologie pdiatrique du CHU Marrakech

Les fractures de jambe chez l'enfantPrise en charge et exprience du service d'orthopdie et traumatologie pdiatrique du CHU Marrakech

précontrainte ; elles ne seront impactées dans l'os spongieux distal qu'après avoir corrigé une éventuelle anomalie d'axe, en tournant l'une ou l'autre, cela pouvant transformer le montage en tripolaire déséquilibré. A ce stade, il faut se méfier des anomalies rotatoires, ainsi que du varus dans les fractures isolées du tibia qui peuvent imposer soit la mise en place d'une plus grosse

113 En savoir plus

Intrt des Lambeaux fasciocutans dans la prise en charge des pertes de substance de la jambe et du pied chez lenfant: -propos de 40 cas Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Intrt des Lambeaux fasciocutans dans la prise en charge des pertes de substance de la jambe et du pied chez lenfant: -propos de 40 cas Exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

• Pour atteindre l’extrémité distale de la jambe, le pédicule est retourné sur lui-même de 180°. • La perte de substance est antéro-médiale dans la plupart des cas, le lambeau doit donc contourner la jambe en avant ou en arrière. Le contournement par l’arrière impose de croiser l’espace de glissement représenté par la jonction myo-tendineuse du triceps sural et de son tendon calcanéen, elle n’est techniquement pas réalisable en décubitus latéral.

174 En savoir plus

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des fractures ouvertes de jambe chez l'enfant : exprience du service de traumatologie orthopdie pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Temps important de la prise en charge des fractures ouvertes, consiste à l’ablation des tissus dévitalisés, il concerne le tissu cutané, sous cutané, fascias et muscles. Le parage du segment jambier doit être longitudinal et si possible en ellipse, de la superficie à la profondeur, le parage doit être complet mais économe, toute la graisse dévitalisée ou douteuse doit être excisée, tous les fragments osseux libres dévascularisés doivent être réséqués. [38]

113 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale du pied dun enfant portant une paralysie crbrale : Exprience du service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale du pied dun enfant portant une paralysie crbrale : Exprience du service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU Mohammed VI de Marrakech

Une nouvelle procédure d’allongement du tendon d’Achille par glissement a été décrite par Cheng-Li Lina « Mesh ATL procedure » [82]. Cette technique ayant comme but d’entraîner une diminution de l’immobilisation et conduire à une récupération plus rapide. La ténotomie maillée comprend plusieurs coupes transversales de 5 à 8 mm, avec environ 5x5 coupes (colonne de rangée), avec au moins 3 à 5 mm entre les coupes. Après la ténotomie, la cheville est légèrement en dorsiflexion, donnant une longueur longitudinale de 4 à 6 mm d’espace pour chaque coupe, et un allongement de 20-30 mm du tendon d’Achille est gagné (Figure 22). Après la chirurgie, une longue attelle de la jambe est appliquée avec cheville en position neutre. Cette technique facilite plus rapidement la récupération, et permet également une correction adéquate de la déformation de l’équin dans le PC spastique, aussi efficace que celui de la procédure de Vulpius.
En savoir plus

148 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale chez lenfant portant une diplgie spastique : Exprience du service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

Prise en charge chirurgicale chez lenfant portant une diplgie spastique : Exprience du service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

I. U Historique : U [5] [6] Les premières publications ayant traité l'infirmité motrice cérébrale remontent à 1862 lorsque William Little décrivait la diplégie spastique comme une asphyxie du post-partum associée à un dommage cérébral. En effet, souffrant de troubles consécutifs à une poliomyélite qui avait paralysé sa jambe gauche, il entreprend des études médicales et comprit vite qu’il présentait une incoordination neuromusculaire. Ainsi il commence à s’intéresser au traitement chirurgical de cette affection. Par la suite il effectue lui-même avec succès de nombreuses interventions de ténotomie sous cutanée du tendon d’Achille et deviendra spécialiste du pied bot.
En savoir plus

150 En savoir plus

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

Prise en charge des encphalocles : exprience du service de neurochirurgie, CHU Mohammed VI, Marrakech

Nous rapportons les observations de 18 cas d’encéphalocèles dans notre étude au service de neurochirurgie au niveau du CHU Mohammed VI de Marrakech pendant une durée de 9 ans de 2002 jusqu'à 2011. La localisation occipitale été la plus fréquente (67 %) suivi par la localisation nasoéthmoidale puis la localisation frontale et enfin la localisation pariétale. Toutes les malformations étais diagnostiqués au scanner sauf un cas diagnostiqué à l’IRM. Tous les cas ont bénéficié d’un traitement chirurgical avec résection de l’encéphale dysgénésique non fonctionnel (une réduction d’encéphale fonctionnel faite chez un seul patient) et la fermeture des défect osseux et dure mèrien, avec une évolution favorable dans la plupart des cas (des cas de méningite et d’hydrocéphalie post-opératoire ont été notés).
En savoir plus

136 En savoir plus

Guide dautoapprentissage bas sur des dossiers cliniques sur les tumeurs osseuses de lenfant dans le service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

Guide dautoapprentissage bas sur des dossiers cliniques sur les tumeurs osseuses de lenfant dans le service dorthopdie traumatologie pdiatrique au CHU de Marrakech

Guide d’autoapprentissage des tumeurs osseuses de l’enfant o L’analyse bibliographique et le recueil des articles traitant du sujet des tumeurs osseuses bénignes et malignes chez l’enfant. o La formulation des différents types de tumeurs sous formes de dossiers cliniques dévoilant l’épidémiologie, les circonstances de découverte, l’examen clinique, l’aspect radiologique, l’étude anatomo-pathologique, le diagnostic de certitude, le diagnostic différentiel, la prise en charge thérapeutique puis l’évolution et le pronostic de chaque tumeur.

77 En savoir plus

Prise en charge des tumeurs osseuses bnignes chez l'enfant Au service d'Orthopdie Traumatologie Pdiatrique Au Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des tumeurs osseuses bnignes chez l'enfant Au service d'Orthopdie Traumatologie Pdiatrique Au Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI de Marrakech

, certaines tumeurs posent un problème de diagnostic différentiel avec les tumeurs malignes, les autres tumeurs bénignes ou la pathologie infectieuse notamment l’abcès de Brodie et la tuberculose osseuse (11, 12, 13, 14, 15). En plus de l’exérèse classique en bloc et la biopsie exérèse, la résection percutanée scannoguidée est d’un grand apport dans la prise en charge des tumeurs de petites tailles difficilement repérables ou accessibles. La chirurgie est indiquée dans les formes symptomatiques, les localisations à risque pour la croissance, les compressions vasculo-nerveuses ou parfois dans un souci purement esthétique. En présence de complications orthopédiques, des corrections de celles-ci peuvent être associées. Ces corrections parfois lourdes, peuvent être évitées si la résection tumorale est réalisée précocement pour les localisations pourvoyeuses de ces séquelles. Le risque de dégénérescence est exceptionnel chez l’enfant, mais impose une surveillance à long terme.
En savoir plus

3 En savoir plus

Syndrome de loge et de Volkmann chez lenfant : Exprience du service de chirurgie traumato-orthopdique pdiatrique au CHU MED VI-Marrakech

Syndrome de loge et de Volkmann chez lenfant : Exprience du service de chirurgie traumato-orthopdique pdiatrique au CHU MED VI-Marrakech

Les pressions normales d’une loge musculaire chez l’enfant, au repos, en décubitus, varient selon la technique utilisée entre 10 et 15 mmHg. [8] Il faut noter d’abord que plusieurs études expérimentales et cliniques ont bien montré que la tolérance tissulaire à l’hyperpression est éminemment variable d’un individu à l’autre, d’où la variabilité inter individuelle du seuil critique indiquant l’aponévrotomie.[8]

165 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale du kyste hydatique pulmonaire bilatral chez l'enfant dans le service de chirurgie pdiatrique gnrale du CHU de Marrakech

Prise en charge chirurgicale du kyste hydatique pulmonaire bilatral chez l'enfant dans le service de chirurgie pdiatrique gnrale du CHU de Marrakech

Pulmonary hydatidosis is a public health problem in Morocco remains a country of high endemicity. The aim of this study is to show the seriousness of the bilateral localization in children, the strategy of surgical management, and the interest of prevention. This retrospective study of 20 cases of bilateral pulmonary hydatid cysts collected in the department of pediatrics general surgery in university hospital Med VI of Marrakech, on a period from January 2009 to December 2010. There were 12 boys and 8 girls, aged 3 to 16 years, of rural origin in 75% of cases. All patients were symptomatic. The most common signs are: chest pain (85%), cough (70%), dyspnea (55%), hemoptysis (40%). There were a total of 42 cysts of which 73.8% were safe with a predominance of achieving lung bases with right lower lobe predilection. The association lung hydatid cyst and liver hydatid cyst is met in 55% of cases. the pulmonary hydatid cyst was associated with splenic hydatid cyst in one case . All of our patients were treated by conventional surgery in two operations with an interval of 2 to 5 months. The conservative treatment was adopted in all cases. The puncture-aspiration according to Barrett was performed in 60% of operated cysts, cyctectomy according Ugon (40%). Associated liver hydatid cysts were operated in a third time. The only splenic hydatid cyst was operated in a second time. No cases of recurrence or death were noted.
En savoir plus

110 En savoir plus

La morbidit du prlvement du greffon iliaque autologue au service de Traumatologie Orthopdie A au CHU de Marrakech (tude rtrospective)

La morbidit du prlvement du greffon iliaque autologue au service de Traumatologie Orthopdie A au CHU de Marrakech (tude rtrospective)

Comme déjà cité dans le chapitre consacré aux douleurs aigues du site donneur du greffon iliaque autologue, chez 15,22% des patients de notre série (soit dans 7 cas), l’évolution était marquée par le passage vers la chronicité mais avec des tendances variables. (Figure n°31) Tous les patients décrivent cette douleur comme une douleur de type mécanique, plus au moins accablante, chronique, récidivante, déclenchée essentiellement par les efforts physiques soutenus ou les changements climatiques et soulagée par le repos ou parfois même par la prise d’antalgiques différents, tous appartenant (selon la classification des antalgiques de l’Organisation Mondiale de la Santé) au 1 er ou au 2 éme palier.
En savoir plus

178 En savoir plus

Le kyste hydatique chez lenfant : localisations rares Exprience du service de chirurgie pdiatrique CHU Mohammed VI de Marrakech

Le kyste hydatique chez lenfant : localisations rares Exprience du service de chirurgie pdiatrique CHU Mohammed VI de Marrakech

Le drainage percutané est un moyen alternatif indiqué chez les patients inopérables et il doit être combiné à une chimio prophylaxie avec l’Albendazole [113]. Pour Hamzaoui M et al. [52], qui rapportent l’observation d’un garçon de 12 ans hospitalisé pour KH de la tête du pancréas, l’exploration chirurgicale concluait à un volumineux kyste hydatique uni vésiculaire de la tête du pancréas associé à une dilatation de la vésicule biliaire et des voies biliaires extra- hépatiques (mesurée à 20 mm). Une ponction aspiration première ramenait une liquide claire eau de roche avec du sable hydatique. Le contenu du kyste était stérilisé par l’injection de sérum hypertonique à 10 %. Après ouverture du kyste et ablation de la membrane proligère,une fistule biliaire d’un millimètre de diamètre était découverte au fond de la cavité résiduelle. Une périkystectomie partielle et un drainage externe de la fistule par un drain de Redon étaient réalisés.
En savoir plus

154 En savoir plus

TEvaluation de la technique de Ponseti dans la prise en charge du pied bot varus quin congnital chez l'enfant : exprience du service de chirurgie pdiatrique du CHU de Marrakech

TEvaluation de la technique de Ponseti dans la prise en charge du pied bot varus quin congnital chez l'enfant : exprience du service de chirurgie pdiatrique du CHU de Marrakech

Le PBVE est deux fois plus fréquent chez les garçons et au moins la moitié des cas sont bilatéraux. Quand cela se produit, les pieds peuvent être de gravité différente [7]. II. Etiopathogénie du PBVE : Le PBVE a longtemps été associé à des maladies neuromusculaires et aux syndromes, soit le pied bot dysmorphique, mais le pied bot idiopathique a toujours été soupçonné du faite qu’il était souvent de survenu chez un enfant par ailleurs normal. On conclut que le pied bot idiopathique représente une dysplasie primaire mais locale de tous les tissus de l’extrémité affectée [8].
En savoir plus

155 En savoir plus

Fractures supracondyliennes de l’humérus chez l’enfant : à propos de 60 cas au service d’orthopédie traumatologie pédiatrique au CHU de Marrakech

Fractures supracondyliennes de l’humérus chez l’enfant : à propos de 60 cas au service d’orthopédie traumatologie pédiatrique au CHU de Marrakech

James. Pott and Pettit, ont décrit l’utilisation d’un plan oblique. Dans la littérature anglaise l’utilisation de traction pour les fractures supracondylienne a été attribuée à John Dunlop [60]. Elle consiste en une réduction progressive par extension au zénith, au moyen d’une broche trans-cubitale, mise de dedans en dehors à travers la crête cubitale en pensant à la

126 En savoir plus

Embrochage centromédullaire élastique stable dans les fractures du fémur chez l’enfant à propos de 60 cas au service d’orthopédie traumatologie pédiatrique au CHU de Marrakech

Embrochage centromédullaire élastique stable dans les fractures du fémur chez l’enfant à propos de 60 cas au service d’orthopédie traumatologie pédiatrique au CHU de Marrakech

Le but du traitement des fractures ouvertes est de parvenir à la fois des tissus mous et de la guérison osseuse, avec un aspect esthétique satisfaisant, et un taux faible des complications [117]. Les options de traitement d'enfants sont limitées par physe ouverte et la taille de l'os. Adapté à l'âge, les fractures ouvertes stade I et II peuvent être efficacement gérées comme des fractures fermées après débridement sans risque accru d'infection ou de pseudarthrose [117,118] . Plusieurs études [59, 61,117] comparant les 2 techniques, préférent l’utilisation de l’ECMES dans les fratures ouvertes stade I etII. Ils ont constaté que le taux d’infection est faible dans le groupe traité par ECMES, et que les fractures itératives sont plus fréquentes dans le groupe traité par fixateur externe.
En savoir plus

151 En savoir plus

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

2. Myeloscopie Le premier à avoir tenté l’endoscopie intra-rachidienne fut BURMAN [19] en 1931 à l’aide d’un arthroscope sur 11 rachis frais de cadavres humains. En pénétrant entre D12 et L1, on peut observer la face dorsale de la moelle avec ses vaisseaux. A ce niveau, il n’a pu voir le cône médullaire qu’une fois. Avec une pénétration lombaire basse, il put observer la queue de cheval mais de façon moins nette. L’arthroscope était trop gros pour être utilisé chez un être vivant, il le proposa alors comme aide diagnostique en post-mortem lorsque le rachis ne pouvait pas être prélevé.
En savoir plus

241 En savoir plus

Analyse de la mortalit au service de ranimation pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Analyse de la mortalit au service de ranimation pdiatrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Alors que, dans les pays en voies de développements, le ralentissement de la croissance économique et l'absence de la promotion sociale ont retardé cette transition épidémiologique [23]. On peut expliquer le taux élevé de mortalité dans notre série par la rareté des services de réanimation pédiatrique, le manque de nombre du personnel soignant et du matériel, le retard de la prise en charge initiale, sans oublier l’état du patient à l’admission qui est aggravée par le transport non médicalisé.

122 En savoir plus

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Dans notre série, Elle était administrée chez 25 patients, faisant toujours suite à la chirurgie et en association avec la radiothérapie dans 12 cas. 5. Hormonothérapie : Elle a une efficacité non douteuse dans certaines cancers glandulaires, en particulier l’oestrogénothérapie des cancers prostatiques amène presque toujours une sédation rapide des douleurs, la régression des troubles neurologiques, quelque fois une guérison apparente complète du sujet pour une longue durée, pendant des années, à condition de continuer indéfiniment la thérapeutique hormonale. Dans les métastases mammaires, l’androgénothérapie n’est pas toujours aussi efficace, mais dans quelques cas, elle permet, en association avec la radiothérapie vertébrale, d’obtenir des survies assez prolongées. [15]
En savoir plus

159 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

circulation et impaction secondaire des amygdales cérébelleuses dans le foramen magnum. Chez le patient avec malformation de Chiari, lorsqu’on enregistre les pressions ventriculaires et lombaires celles-ci sont égales au repos. Lors de la manœuvre de Valsava, on remarque une augmentation abrupte de la pression spinale, plus grande que celle de la pression ventriculaire, ceci induit un mouvement ascendant de très courte durée. Lors de la relaxation, d’une part la pression lombaire retombe rapidement à la valeur de base (de repos), d’autre part, la pression ventriculaire ne peut pas s’équilibrer en raison du blocage au niveau de la région du foramen magnum et pendant quelques secondes à quelques minutes il existe un excédent de pression intra-crânienne par rapport à la pression intra-spinale. La différence de pression peut aller jusqu’à 47 mm Hg. Elle représente le vecteur de force qui induit la descente progressive des amygdales cérébelleuses dans le canal cervical. Ce mouvement est d’autant plus important que la résorption de LCR ne peut pas se faire normalement au niveau du sinus longitudinal supérieur en raison de l’hyper pression veineuse.
En savoir plus

186 En savoir plus

Apport de limagerie dans les tumeurs rtropritonales chez lenfant. Exprience du service de radiologie Pdiatrique du CHU Mohammed VI

Apport de limagerie dans les tumeurs rtropritonales chez lenfant. Exprience du service de radiologie Pdiatrique du CHU Mohammed VI

T out radiologiste ayant un exercice polyvalent, peut être confronté dans son exercice habituel à la découverte et donc au bilan initial d’une masse rétropéritonéale chez un enfant. Son premier objectif sera de préciser avec certitude l’origine de la masse rénale ou extra-rénale, puis d’en affirmer la nature tumorale. L’échographie est dans la grande majorité des cas suffisante. Quand il s’agit à l’évidence d’une tumeur, le bilan pré thérapeutique doit être réalisé en accord avec l’équipe d’oncologie pédiatrique qui va prendre en charge l’enfant et la réalisation d’une TDM ou d’une IRM ne sera contributive que si elle est intégrée dans une réflexion d’équipe.
En savoir plus

152 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes