Haut PDF Facteurs de risque de faible poids de naissance : etude cas- témoin

Facteurs de risque de faible poids de naissance : etude cas- témoin

Facteurs de risque de faible poids de naissance : etude cas- témoin

II. Facteurs épidémiologiques prédisposant aux FPN 1- Facteurs intrinsèques: 1-1 L’âge De nombreuses études de type cas témoin avaient montré que les âges extrêmes de la mère étaient des facteurs favorisants ou même prédisposant à la survenue de faible poids de naissance [2-4]. D’autres l’avaient déterminé comme un facteur de risque de prématurité [5,6]. Alors que Bobossi [7] l’avait considéré comme un facteur de risque de RCIU. Presque tous les auteurs avaient considéré l’âge moins de 18 ans comme un facteur de risque de FPN, de prématurité ou de RCIU [2-7], ce qui est similaire à notre étude. Nous avions trouvé que 70% des parturientes présentant un FPN avaient un âge inférieur à 18 ans alors que chez le deuxième groupe (poids normal), il ne représentait que 60% avec un P=0,01, un OR=1,90 et IC (1,67- 3,98). Ce qui est statistiquement significatif. Concernant précisément la prématurité, Wang [8] dans son étude ne parlait de ce facteur qu’à un âge de moins de 15 ans. Ce qui rejoint les résultats de Dedecker [9], qui a montré que l’âge de moins de 16 ans multiplie le risque de prématurité par trois. En revanche, Hamada [10] a constaté que le taux d’accouchement prématuré (sur DDR précise) étai de 4,7% sans différence significative avec le groupe témoin confortant ainsi les résultats de Soula [11] qui a noté l’absence de corrélation entre l’âge et la prématurité.
En savoir plus

98 En savoir plus

Faible poids de naissance, prématurité et retard de croissance intra utérin : facteurs de risque et conséquences sur la croissance de la naissance a 18 mois de vie chez des nouveau-nés béninois.

Faible poids de naissance, prématurité et retard de croissance intra utérin : facteurs de risque et conséquences sur la croissance de la naissance a 18 mois de vie chez des nouveau-nés béninois.

exemple grâce au score de Ballard, l’échographie reste la méthode la plus précise, (Lynch and Zhang 2007). A noter toutefois que dans les PED, l’échographie précoce en début de grossesse n’est pas encore systématique. S’il s’avère donc que la date des dernières règles est une bonne méthode, il est souvent difficile d’avoir cette information de façon fiable dans les populations vivant en milieu rural des PED. Le problème essentiel n’est certainement pas l’incapacité des femmes à se souvenir de l’évènement, mais plus probablement l’utilisation de référentiels non adaptés (calendriers grégoriens) plutôt que des référentiels de temps spécifiques (saison, travaux aux champs, évènement dans le village, fête coutumière, etc.). Pour pallier cela, parmi l’ensemble des méthodes disponibles d’estimation de l’âge gestationnel, nous avons choisi la méthode de Ballard (Ballard, Khoury et al. 1991) qui, même bien utilisée, présente une marge d’erreur de plus ou moins 2 semaines (Arneil 2003). Malgré cela elle reste une méthode assez fréquemment utilisée en populations africaines comme cela a été le cas au Malawi (Verhoeff, Brabin et al. 2001), au Zimbabwe (Feresu 2003), au Kenya (ter Kuile, Terlouw et al. 2003) et en Ouganda (Ndyomugyenyi, Clarke et al. 2011). Nous pensons donc que l’utilisation de la méthode de Ballard dans notre cohorte est valide et, même si le risque d’erreur de classification ne peut être écarté, elle n’introduit vraisemblablement pas de biais systématique qui pourrait fortement affecter les résultats.
En savoir plus

228 En savoir plus

Etude de la prévalence et des facteurs de risque de la babésiose sur la population des chevaux en Camargue

Etude de la prévalence et des facteurs de risque de la babésiose sur la population des chevaux en Camargue

Ensuite, il est intéressant de commenter la collecte des données : la totalité des questionnaires chevaux et environnement ont été remplis, tous les chevaux participant à l'étude ont été identifiés et toutes les écuries localisées. Les données manquantes à l'échelle du cheval correspondent à des questionnaires partiellement remplis (par biais de mémoire notamment sur le délai d'acquisition ou le lieu de naissance de l'animal par exemple) ou des résultats de sérologie manquants suite à une problème du laboratoire ayant effectué les analyses. Par ailleurs, nous nous sommes heurtés à de grosses difficultés lors de la description de l'environnement des chevaux. Nous avions défini au départ l'environnement par un rayon de 500m autour des chevaux or dans la zone étudiée, la superficie à disposition des chevaux est extrêmement variable (de 0 à plus de 400 hectares). Ainsi, si la description de l'environnement est relativement aisée lorsque cette superficie est faible, elle est bien plus complexe lorsque les chevaux disposent de parcs de plusieurs centaines d'hectares. Dans ce second cas la notion même d'environnement se complique : est-ce l'environnement « autour des parcs », ou bien à « l'intérieur » de ceux-ci, sachant qu'alors cet environnement, sur de telles surfaces est bien souvent très varié. Pour pallier à ce biais de classification, lorsque la superficie à disposition des chevaux dépassait un hectare, nous avons inclus les caractéristiques de cette surface dans la description de l'environnement.
En savoir plus

93 En savoir plus

Utilisation des anti-infectieux chez la femme enceinte et issues indésirables de grossesse (avortement spontané, malformations congénitales et faible poids à la naissance)

Utilisation des anti-infectieux chez la femme enceinte et issues indésirables de grossesse (avortement spontané, malformations congénitales et faible poids à la naissance)

trimestre de la grossesse était associée à une augmentation du risque d’avortement spontané de 56% (HR ajusté pour l’âge maternel; éducation, revenu, nombre d’avortements spontanés antérieurs =1.56; IC 95 % :1.14 -2.13, 40 cas exposés); mais cette association n’était pas présente chez des femmes exposées à l’érythromycine (HR ajusté pour l’âge maternel; éducation, revenu, nombre d’avortements spontanés antérieurs =1.00; IC 95 % : 0.92 -1.10). Toutefois, plusieurs limites méthodologiques ont été observées dans cette étude, notamment le manque d’ajustement pour les infections maternelles qui pourraient potentiellement expliquer ces résultats (un biais d’indication). Il est possible que les macrolides aient été prescrits pour traiter les symptômes d’un avortement spontané (douleurs abdominales), ce qui pourrait introduire un biais protopathique. De plus, l’absence de données sur d’importants facteurs de confusion comme l’alcool, le tabac, l’obésité ainsi que les comorbidités maternelles (diabète, hypertension, asthme, dépression, etc.) constituait une autre limite de cette étude(212). Une étude de cohorte (n=265 femmes) évaluant l’exposition gestationnelle de la clarithromycine durant le premier trimestre en utilisant des données provenant des services d’informations sur les tératogènes utilisés durant la grossesse avait rapporté une augmentation statistiquement significative de 2.33 fois du risque d’avortement spontané comparativement à des femmes ayant utilisé des antibiotiques non tératogènes. (RR brut= 2.33; IC 95 % : 1.18-4.60, 22 cas exposés)(217). Cependant, le manque d’ajustement pour des facteurs de confusion ainsi que la présence du biais de rappel potentiel (les femmes étaient interrogées sur leur statut d’exposition après la survenue de l’issue, ce qui pourrait surestimer l’effet observé) n’avaient pas permis de tirer des conclusions.
En savoir plus

476 En savoir plus

Etude des facteurs de risque en Elevage Bovin afin d’améliorer la production de lait et de viande d

Etude des facteurs de risque en Elevage Bovin afin d’améliorer la production de lait et de viande d

138 enquêter sur 20 stations ou exploitations bovines. Ces dernières ont des superficies allant de 3 à 60 ha. On avait remarqué que tous les éleveurs de ces stations disposent d’un registre d'élevage dans lequel sont notées toutes les habitudes des animaux, les évènements se produisant comme les vêlages ainsi que les principales zoonoses rencontrées dans la région et les soins et les traitements pratiqués pour les bovins. Le système d'exploitation est intensif et la nature est de type Arch. La gestion de la station comme le cas des autres exploitations qu’on a étudiées est aux mains du chef de famille qui dans la majorité des cas aidé par ses enfants, on avait remarqué que dans certaines fermes la femme intervient de temps en temps dans la tâche. On remarque souvent la présence à l'extérieur d’un bassin plus ou moins grand destiné à l’abreuvement du cheptel bovin et d'un hangar pour le stockage des aliments destinés au bétail. Le bâtiment d'élevage est constitué d'une aire paillée dans laquelle les vaches laitières sont attachées en stabulation entravée et regroupées avec un minimum d’hygiène. Les vaches devraient disposer de grandes quantités d’aliments et d’eau, de l’air frais et d’un habitat propre et aussi d’une surface confortable tels sont les critères qui permettent de définir le confort de l’animal (Vagneur, 2010). Il existe également un couloir d'alimentation qui permet aux animaux de circuler librement et un caillebotis utilisé pour recueillir le lisier. Les vaches pâturent dans les champs environ une dizaine d'heure pendant l’époque estivale et reçoivent du foin et de la paille à l’étable. Le vêlage se fait généralement en présence de l'éleveur dans l'étable elle-même et les vaches qui sont sur le point de vêler sont mises à l'écart à une distance avoisinant les 3 mètres, distance jugée suffisante selon les normes internationales.
En savoir plus

245 En savoir plus

Etude des facteurs de risque d’exposition aux anticoagulants de la faune sauvage du Parc National des Pyrénées

Etude des facteurs de risque d’exposition aux anticoagulants de la faune sauvage du Parc National des Pyrénées

Facteurs environnementaux Lors d’études précédentes, des facteurs caractérisant les milieux urbains et agricoles ont souvent été associés à l’exposition de la faune sauvage : la densité humaine (López-Perea et al., 2015), l’urbanisation ou encore la densité en bétail (Geduhn et al., 2015 ; López-Perea et al., 2019). Dans cette étude, une autre approche a été testée pour étudier l’influence de l’importance de ces deux milieux sur l’exposition secondaire des animaux sauvages, mais aucun lien n’a pu être mis en évidence. Plusieurs explications peuvent être avancées afin de comprendre cette absence d’association. Le caractère théorique des domaines vitaux limite en effet l’interprétation. La forme du domaine vital réel d’un individu dépend notamment de la distribution des différents types de milieux dans lesquels il évolue préférentiellement (milieu forestier, bocager, etc.) et de l’altitude qui n’a pas été prise en compte ici. Les domaines vitaux ont également été construits autour du lieu de découverte de l’animal. Or celui-ci n’était pas forcément au centre de son domaine vital au moment de sa mort. Les domaines vitaux définis sont donc probablement éloignés du domaine vital réel des individus considérés.
En savoir plus

157 En savoir plus

Etude de la relation entre certains facteurs alimentaires et le risque de cancers digestifs au nivea

Etude de la relation entre certains facteurs alimentaires et le risque de cancers digestifs au nivea

1. Modèle général de cancérogènes On admet communément que le cancer est une maladie multifactorielle, c’est à dire liée à desfacteurs génétiques, hormonaux et environnementaux, et multiphasiques, puisque sondéveloppement est un phénomène lent composé de plusieurs étapes qui peuvent coexisterchez un même individu.Ce concept de phase peut être avancé d’après des observations simples: un fumeur ne vadévelopper un cancer du poumon qu’après de nombreuses années de tabagisme, des ouvriersexposés à l’amiante ne tombent malades que des années plus tard, les rats exposés à descancérigènes dans le cadre d’expériences ne seront atteints, malgré les fortes dosesemployées, qu’après un certain laps de temps. Comme on sait que chez l’homme existentdes néoplasmes bénins capables d’évoluer par la suite en tumeurs malignes, c’est le cas pourles polypes du colon par exemple.On peut donc penser qu’un évènement initial aurait des effets à distance en termes de temps, etque ces effets pourraient être modulés par l’intervention d’autres facteurs (Riboli et al., 1996).
En savoir plus

169 En savoir plus

Etude de la prévalence et des facteurs de risque de la leptospirose bovine, ovine et équine dans la région de M'sila

Etude de la prévalence et des facteurs de risque de la leptospirose bovine, ovine et équine dans la région de M'sila

Résumé du PFE : sous titre : Etude de la prévalence et des facteurs de risque de la leptospirose bovine, ovine et équine dans la région de M'sila Résumé : Afin de déterminer l'incidence actuelle de la leptospirose sur les cheptels ovins, bovins et équins en Algérie, la recherche d'anticorps sériques anti-Leptospira a été entreprise sur 773 sérums d'ovins, 676 sérums de bovins et 127 sérums d'équins issus de la wilaya de M'sila par la technique de micro-agglutination (MAT). La séroprévalence déterminée était de 24.83 % chez les ovins, 14.17% chez les équins et 7.24% chez les bovins. La région de M'Cif était la zone la plus touchée avec un taux de 61%. Aucune différence significative de sensibilité entre mâle et femelle n'a été observée. Cependant, il apparait chez les diverses espèces étudiées que les jeunes de moins de 2 ans et les adultes de plus de 05 ans sont plus infectés que les adules de 2 à 5 ans. Ces résultats confirment la circulation active de Leptospira dans les troupeaux de la région, et devraient être complétés par la caractérisation moléculaire des bactéries isolées à partir de différentes espèces animales réservoirs ou hôtes afin d'établir les schémas de transmission entre espèces de ces bactéries.
En savoir plus

1 En savoir plus

Facteurs prédictifs du pH au cordon à la naissance

Facteurs prédictifs du pH au cordon à la naissance

39 les anomalies RCF, et seulement en analyse univariée. La nulliparité est un facteur de risque d’acidose néonatale sévère, décrit dans l’étude de Westerhuis [43], Cahill (p<0.01) [60]. Dans ces deux études, les anomalies du RCF n’ont pas été prises en compte, ce qui pourrait expliquer la différence entre leurs résultats et ceux de notre étude. Une autre étude réalisée par Martinez-Biarge et al. a retrouvé qu’elle était associée au risque d’accident ischémique cérébral néonatal et [61]. Une autre étude en population a retrouvé une multiplication par 5 du risque de convulsion néonatale chez les nullipares en rapport présumé à une asphyxie per- partum [34]. Dans cette situation, la durée généralement plus longue de la période du travail et de l’expulsion, exposeraient le fœtus à un risque plus élevé d’asphyxie. Le fait que la durée des efforts expulsifs était corrélée de manière négative au pH à la naissance (r 2 = -0.244 ; p<0.001) dans notre étude pourrait aller dans ce sens. Cependant, nous n’avons pas analysé la corrélation entre parité et durée des efforts expulsifs pour le confirmer.
En savoir plus

57 En savoir plus

Etude de quelques facteurs de risque de l’échec de l’insémination artificielle bovine dans la région de la Kabylie

Etude de quelques facteurs de risque de l’échec de l’insémination artificielle bovine dans la région de la Kabylie

Résumé du PFE : sous titre : Etude de quelques facteurs de risque de l’échec de l’insémination artificielle bovine dans la région de la Kabylie Résumé : Notre travail consiste en une étude de quelques facteurs susceptibles d’être à des échecs de l’insémination artificielle chez la vache laitière à savoir, le défaut de diagnose des chaleurs, la technicité des inséminateurs. Cette étude est faite auprès de 89 inséminateurs exerçants dans la région de la Kabylie, à savoir : Bejaïa, BBA, Bouira, Boumerdes, Sétif et Tizi Ouzou. Dont l’objectif est de faire un état des lieux sur les différentes pratiques utilisées avant, au moment et après l’insémination. Les résultats obtenus plaident pour une bonne expérience pour la plupart de nos inséminateurs (70%), sont bien équipés d’outils nécessaires à cet acte, 51% parmi eux réalisent plus de 300IA annuellement, la démarche suivie par de nos inséminateurs à l’IA basée sur l’anamnèse d’une part, et d’un véritable contrôle de l’état oestral ainsi que le statut sanitaire des femelles viennent en chaleurs. Et à la lumière de différents résultats obtenus, ces praticiens ne semblent pas être un facteur à l’origine de l’échec de l’IA dans ces régions étudiées.
En savoir plus

1 En savoir plus

Facteurs de risque de lclampsie dans une population de prclampsie svre avec signes neurosensoriels prise en charge en unit de soins intensifs  Etude cas- tmoin

Facteurs de risque de lclampsie dans une population de prclampsie svre avec signes neurosensoriels prise en charge en unit de soins intensifs Etude cas- tmoin

 Correction de l’HTA sévère sans induire d’hypotension, en insistant sur la nécessité de control de la pression artérielle systolique qui semble la mieux corrélée aux complications neurologiques graves de la PE selon Martin N et al[147].  Dans notre étude : on a remarqué que 86,2% des cas dans le groupe « cas », et 68,4 % dans le groupe « témoin » ont été traité par une association MgSo4 + inhibiteur calcique (comme anti hypertenseur), association adoptée dans le Protocol ministériel marocain pour la prise en charge de la Pré-éclampsie sévère et de l’éclampsie du moment que la PA ≥160/90 mm Hg selon le Protocol de prise en charge de la PE en maison d’accouchement (147). Rejoignant ainsi les attitudes francophones en termes de choix de l’hypertenseur [42]. Pour, seulement 29% des patientes o traitées par cette association dans l’essaie clinique de référence : le Magpie Trial, autre contraste se remarque c’est que les patientes incluses ont eu , soit une évaluation clinique au moins toutes les 30 minutes et un suivi de la diurèse toutes les heures. (42)
En savoir plus

161 En savoir plus

Étude épidémiologique analytique (cas-témoin) de 2000 à 2008 : facteurs aggravants et protecteurs d’un traumatisme crânien à risque élevé lie à un accident de sports d’hiver chez l’enfant ou l’adolescent

Étude épidémiologique analytique (cas-témoin) de 2000 à 2008 : facteurs aggravants et protecteurs d’un traumatisme crânien à risque élevé lie à un accident de sports d’hiver chez l’enfant ou l’adolescent

En effet, le concept de gravité est difficile à définir. Dans de nombreuses études, la gravité des TC est évaluée selon le score de Glasgow. Mais le Glasgow sert avant tout à décrire l’état de conscience à un instant donné et de suivre l’évolution clinique. Ne trouvant pas ce score pertinent pour préjuger de la gravité, surtout dans une étude rétrospective, j’ai recherché une autre méthode pour classer les TC en fonction de leur sévérité. J’ai ainsi trouvé que la classification selon Masters, qui intègre plus de critères cliniques, rendait plus précis et plus fiable le diagnostic de TC à risque élevé que celui de TC grave.
En savoir plus

136 En savoir plus

Facteurs de risque cardiovasculaire associés à L’hypertension artérielle à propos de 150 cas

Facteurs de risque cardiovasculaire associés à L’hypertension artérielle à propos de 150 cas

Dans notre étude, 9% des patients ont des antécédents familiaux de pathologies cardiovasculaires, mais l’évaluation de ce facteur de risque reste difficile parce que l’âge réel de survenue de ces maladies est imprécis dans la mémoire des patients. L’antécédent familial de maladie cardiovasculaire précoce est connu comme facteur indépendant de risque cardiovasculaire (90, 91,92, 93). Plusieurs équations ne prennent pas en considération ce facteur dans l’évaluation du risque cardiovasculaire global. Dans l’étude Johns Hopkins Sibling (94) réalisée auprès de 102 femmes asymptomatiques présentant des antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire précoce, avec un âge moyen de 51+/-7ans, l’évaluation du risque cardiovasculaire s’est basée sur l’équation de Framingham qui ne tient pas compte des antécédents familiaux. Le but de cette étude était la détection à l’aide de l’échographie d’une athérosclérose coronarienne infra clinique chez ces femmes. Ainsi parmi les 98% qui ont un risque cardiovasculaire faible (10% selon le score de Framingham), 32% ont des lésions d’athéroscléroses significatives à l’échographie. Il existe donc une sous estimation du risque cardiovasculaire évalué par l’équation de Framingham qui ne prend pas en considération les antécédents familiaux d’événement cardiovasculaire précoce.
En savoir plus

117 En savoir plus

Etude des facteurs de risque de la sévérité et de la survenue des traumatismes liés aux aires et appareils de jeu

Etude des facteurs de risque de la sévérité et de la survenue des traumatismes liés aux aires et appareils de jeu

Lors des analyses bivariées, la surface n'était pas associée à la survenue de blessure dans les parcs et les analyses multivariées indiquent que les parcs avec des surfaces en moyenne pl[r]

298 En savoir plus

Etude des facteurs de risque et quelques paramètres biochimiques dans les nodules thyroïdiens chez la femme

Etude des facteurs de risque et quelques paramètres biochimiques dans les nodules thyroïdiens chez la femme

10.1 La surveillance Elle s’exerce au plan clinique, échographique, idéalement complétée par une nouvelle évaluation cytologique après 6 mois ou 1 an, ou secondairement lorsque l’évolution morphologique le justifie. Pour éviter une médicalisation excessive, en cas de formation apparemment bénigne, une surveillance progressivement espacée est recommandée : par exemple après 6 mois, 1 an, 2 ans, 3 ans, 5 ans. Pour la formation nodulaires initialement considérées comme bénignes, les enquètes réalisées dans des centres spécialisés ont démontré que l’évidence secondaire de malignité est possible mais rare (de l’ordre de 1 à 2 %) Wémeau
En savoir plus

57 En savoir plus

Incidences sanitaire et facteurs de risque des mammites sur la fertilité des vaches laitières. Étude de cas.

Incidences sanitaire et facteurs de risque des mammites sur la fertilité des vaches laitières. Étude de cas.

L'évolution de l'infection dépend du type de bactéries et du statut immunitaire du bovin. -Les relations entre la mammite et l’infertilité sont multiples. Elles impliquent l’hypophyse, l’ovaire dans ses composantes folliculaire et lutéale et l’embryon. La mammite clinique et/ou subclinique se traduit selon les cas par une hyperthermie et par la synthèse de diverses molécules, témoins directs ou indirects de l’inflammation. Deux d’entre elles semblent exercer une influence prépondérante : les cytokines et la prostaglandine .L’effet négatif exercé par une augmentation de la température corporelle sur la maturation de l’ovocyte et le développement embryonnaire précoce est connu. Les cytokines constituent l’un des mécanismes essentiels des effets de la mammite sur la fertilité. Leur concentration augmente lors de mammite naturelle ou induite par l’injection intramammaire de lipopolysaccharides colibacillaires. La prostaglandine peut également intervenir à différents niveaux après la stimulation de sa synthèse endométriale par notamment le TNF (Tumor Necrosis Factor) et l’IL1 (interleukine 1) ou les endotoxines. Elle induirait la synthèse d’un facteur embryotoxique par les cellules lutéales et modifierait de manière négative le processus d’acquisition de la compétence ovocytaire. La prostaglandine peut également induire une lutéolyse prématurée, comme en témoigne le raccourcissement du cycle observé chez des génisses après une injection intra-utérine d’E. coli. In vitro, son addition à des morulas peut en inhiber le développement jusqu’au stade de blastocyste. (Hansen PJ, Soto P, Natzke RP, 2004).
En savoir plus

69 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Risk factors for premature birth in French Guiana Les facteurs de risque de la naissance prématurée en Guyane Française

bien avant 1945 l’usage de faire suivre leur grossesse ». « La surveillance prénatale est réglementée par l’ordonnance du 2 Novembre 1945 qui prévoyait trois consultations prénatales et une consultation post-natale obligatoire… En 1962 est institué un quatrième examen prénatal ; l’arrêté du 2 Août 1971 qui accompagne le programme de périnatalogie…accroît le nombre de visites prénatales pour les grossesses à haut risque. Enfin, en 1978, un nouveau texte permet la prise en charge intégrale de tous les soins et de tous les

143 En savoir plus

Caractéristiques et facteurs de risque de la tuberculose chez les transplantés rénaux : une étude cas-témoins

Caractéristiques et facteurs de risque de la tuberculose chez les transplantés rénaux : une étude cas-témoins

Ces données sont concordantes avec celles d’autres études qui montrent qu’en dépit des guidelines récemment publiées et du bénéfice démontré d’une chimioprophylaxie chez les sujets à risque, les recommandations concernant le dépistage et de traitement de l’ITL chez les patients transplantés ne sont pas appliquées en pratique quotidienne. L’analyse du registre RESITRA en Espagne a montré que 12 à 47% des candidats à la transplantation ont eu un test de dépistage de l’ITL par IDR et/ou IGRA, et seuls la moitié des patients dont le résultat était positif ont bénéficié d’une chimioprophylaxie par isoniazide [15]. Plus récemment, une enquête européenne menée auprès de 55 centres de transplantation a illustré la grande variabilité des pratiques [60]. Le dépistage de l’ITL était effectué systématiquement dans 60% des cas, et de manière ciblée dans 31% des cas (en cas de facteurs de risque sous-jacents). Soixante-dix-huit pour cent des patients avec un test positif ont bénéficié d’une chimioprophylaxie en pré-greffe et 7 à 18% avec un diagnostic d’ITL n’ont pas été traités. Pourtant, lorsque les recommandations sont appliquées, le bénéfice est réel, en particulier dans les régions de forte endémie tuberculeuse. Dans une étude brésilienne rétrospective chez des transplantés rénaux, la survenue d’une tuberculose en post-greffe était significativement moins fréquente chez les patients ayant bénéficié d’un protocole de prévention (évaluation des facteurs de risque et/ou prophylaxie par INH selon le résultat). Parmi les 11 cas de tuberculose diagnostiqués sur la période de suivi, cinq sont survenus chez patients à haut risque non traités, deux chez patients à faible risque non traités (P=0.006), et aucun chez ceux traités par INH (P=0.03) [61].
En savoir plus

72 En savoir plus

Etude des principales composantes biologiques de la prolificité et facteurs de variation du poids foetal chez la lapine de population locale (Oryctolagus cuniculus)

Etude des principales composantes biologiques de la prolificité et facteurs de variation du poids foetal chez la lapine de population locale (Oryctolagus cuniculus)

Alger, École Nationale Supérieure Vétérinaire : 2009 Résumé : L’objectif de notre travail était d’étudier, chez la lapine de population locale (Oryctolagus cuniculus), la prolificité et ses principales composantes biologiques et quelques facteurs de la variation du poids foetal (effet de la parité, la position et la vascularisation in utéro) au cours des deux premières parités. Au total, 20 lapines de population locale ont été réparties en deux groupes (10 nullipares et 10 primipares). Après la saillie, les femelles ont été sacrifiées au 24éme jour de la gestation pour mesurer le taux d’ovulation, la mortalité prénatale et les caractéristiques du foetus. Le taux d’ovulation était plus élevé chez les femelles nullipares comparé aux primipares (9,9±1,7 vs 7±1,6, P<0,01). La mortalité préimplantatoire était meilleure chez les lapines primipares en comparaison à celle enregistrée chez les nullipares, cependant l'écart n'est pas significatif. Le poids et la longueur du foetus ainsi que le poids de son placenta foetal varient significativement en fonction de sa position dans la corne utérine. En effet, les foetus en position oviductale présentent les meilleures performances. Par contre aucune variation significative n’est révélée pour le poids de placenta maternel et ce pour les trois positions considérées (oviductale, médiane, cervicale). Le poids moyen du foetus est similaire chez les femelles des deux parités (13,8 vs 14,5g ; respectivement chez les nullipares et les primipares), cependant, il est significativement influencé par la vascularisation et ce quelque soit la parité (15,9 vs 13,7 et 11,7 g chez les nullipares et 16,2 vs 14,9 et 11,3 g chez les primipares pour les foetus recevant respectivement plus de 05, entre 04 et 05 et moins de 04 vaisseaux sanguins). De même, l’espace vital, le poids de placenta foetal et la taille de foetus ont été les plus élevés lorsque le site d’implantation reçoit un nombre élevé de vaisseaux sanguins.
En savoir plus

2 En savoir plus

L'orateur, le témoin et le recours à l'auctoritas : le cas du Pro Sulla

L'orateur, le témoin et le recours à l'auctoritas : le cas du Pro Sulla

L’Espagnol Quintus Varius prétend que Marcus Scaurus, princeps senatus, a appelé les alliés à prendre les armes ; Marcus Scaurus, princeps senatus, le nie. Il n’y a pas de témoin. Lequel des deux, citoyens, devez-vous croire ? (Asc. In Scaur. 22C) 8 Scaurus obtient ici trois résultats notables qui permettent de caractériser plus précisément l’argument d’autorité. En premier lieu, il remplace la démonstration que l’on attend de lui par une affirmation (negat), et garantit la validité de celle-ci par sa seule qualité personnelle, celle de princeps senatus. Il transforme par conséquent la situation d’énonciation en remplaçant l’enjeu de persuasion qui prévalait au départ (démontrer que Scaurus est innocent ou coupable) en enjeu de croyance (faut-il croire Varius ou Scaurus ?) : dans cette configuration, le public doit simplement recevoir pour vraie ou fausse sa déclaration. Enfin, Scaurus fait apprécier à l’auditoire la garantie qu’il offre en la mettant en balance avec celle qu’apporte l’accusateur : l’affaire se réduit au choc de deux affirmations qui ne peuvent donc être évaluées qu’à partir de l’écart immense qui sépare les deux opposants, tant en termes de statut que de reconnaissance ou d’influence.
En savoir plus

20 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes