Haut PDF Evaluation de l’état de connaissances des infirmiers en matière des accidents d’exposition au sang (AES)

Evaluation de l’état de connaissances des infirmiers en matière des accidents d’exposition au sang (AES)

Evaluation de l’état de connaissances des infirmiers en matière des accidents d’exposition au sang (AES)

RESUME Les accidents d’exposition au sang se définissent par un contact accidentel avec du sang ou un liquide contaminé par du sang, lors d’une effraction cutanée par coupure ou piqûre ou d’une projection sur une muqueuse ou une peau lésée. Nous avons mené de février à avril 2010 une étude épidémiologique transversale auprès des infirmiers du CHU Mohammed VI de Marrakech dont l’objectif était d’évaluer leur état de connaissances en matière d’AES et de suggérer la mise en œuvre d’un programme de prévention adapté. Sur les 200 questionnaires administrés, 183 étaient exploitables. Le sexe féminin représentait 72% de la population, l’âge moyen était de 32,5±11,6ans et l’ancienneté professionnelle moyenne de 11,2±12,4ans. Les catégories de service représentées étaient la chirurgie (33,9%), la médecine (31,7%), les urgences-réanimation (23,5%) et la gynécologie (10,9%). Seulement 45% avaient reçu une formation en matière d’AES et 60% avaient déjà eu au moins 1 AES. Les affections les plus redoutées étaient le VIH (96,7%), le VHC (89,6%), le VHB (80,3%). Seuls 19,4% des infirmiers étaient correctement vaccinés contre l’hépatite B. Le lavage à l’eau et au savon et la désinfection correcte de la plaie étaient connus respectivement par 45% et 56% des infirmiers et 24,6% pensent qu’il faut presser la plaie pour faire saigner. Les précautions universelles ne sont connues que par 51%. Une collaboration étroite entre les services de médecine du travail, des maladies infectieuses, d’hygiène, des soins infirmiers et le C.L.I.N est indispensable pour la
En savoir plus

109 En savoir plus

Connaissances, Aptitudes et pratiques des infirmiers en Matière des accidents d’exposition au sang

Connaissances, Aptitudes et pratiques des infirmiers en Matière des accidents d’exposition au sang

 La prévention des AES est axée sur le respect des précautions standard par : 1/ Le lavage et/ou la désinfection des mains par une solution hydro alcoolique après le retrait des gants, avant de mettre deux patients et entre deux activités. 2/ Le port de gant : les gants doivent être changés entre deux patients, entre deux activités. 3/ Le port de la blouse, de lunettes et masque si les soins ou manipulations exposent à un risque de projection ou d’aérolisation du sang ou tout autre produit d’origine humaine.

57 En savoir plus

Évaluation des connaissances des étudiants sages-femmes concernant les accidents d'exposition au sang et leur prise en charge : enquête épidémiologique déclarative transversale et rétrospective

Évaluation des connaissances des étudiants sages-femmes concernant les accidents d'exposition au sang et leur prise en charge : enquête épidémiologique déclarative transversale et rétrospective

Néanmoins, l’étude a également révélé que plus de 80% d’entre eux se sentaient peu informés sur le sujet et que les précautions standards lors de soins à risque d’AES n’étaient pas toujours respectées. Près d’un quart des AES rapportés dans notre étude auraient ainsi pu être évités si les précautions standards avaient été appliquées par les étudiants au cours du soin. En outre, malgré un taux de déclaration des AES auprès de l’école de SF et de l’établissement de santé au sein de la population étudiée relativement élevé, les ESF de notre étude ont été nombreux à proposer des suggestions quant à l’amélioration de l’information délivrée sur les AES et leur prise en charge. Ces suggestions consistaient essentiellement en la mise en place de supports d’informations de manière précoce puis tout au long de la formation, notamment accessibles dans les carnets de stage, et en une meilleure sensibilisation du personnel hospitalier afin qu’il soit plus à même de montrer l’exemple et d’encadrer les ESF en situation d’AES. Il s’agirait également de renforcer la formation initiale de l’apprentissage des gestes infirmiers des étudiants avec le respect des précautions standards.
En savoir plus

66 En savoir plus

Evolution des connectiques implantaires : état actuel des connaissances

Evolution des connectiques implantaires : état actuel des connaissances

Abrahamsson, I., Berglundh, T., and Lindhe, J. (1998). Soft tissue response to plaque formation at different implant systems. A comparative study in the dog. Clin. Oral Implants Res. 9, 73–79. Adell, R. (1985). Tissue integrated prostheses in clinical dentistry. Int. Dent. J. 35, 259–265. Aimetti, M., Ferrarotti, F., Mariani, G.M., Ghelardoni, C., and Romano, F. (2015). Soft tissue and crestal bone changes around implants with platform-switched abutments placed nonsubmerged at subcrestal position: a 2-year clinical and radiographic evaluation. Int. J. Oral Maxillofac. Implants 30, 1369–1377. Al Amri, M.D. (2016). Influence of interimplant distance on the crestal bone height around dental implants: A systematic review and meta-analysis. J. Prosthet. Dent. 115, 278–282.e1.
En savoir plus

96 En savoir plus

De l'utilité des communaux (commons), en matière de connaissances techniques

De l'utilité des communaux (commons), en matière de connaissances techniques

En matière d'innovation, les prospects peuvent être explorés plusieurs fois ou explorés par plusieurs chercheurs opérant parallèlement. Les mêmes inventions peuvent être découvertes (ou redécouvertes) par des inventeurs indépendants, ce qui est rigoureusement impossible pour des pépites. Il n'y a donc pas beaucoup de rareté naturelle ici, du moins tant que le système des patents ne l'a pas délibérément introduite (Plant [1934]). Il ne peut y avoir alors ni sur-utilisation, ni congestion, ni épuisement des ressources. La référence au modèle de Hardin [1968] sur la "tragédie des commons" est donc complètement inappropriée, car les moutons peuvent envahir ce pré et brouter l'herbe en permanence, celle-ci restera toujours aussi haute et toujours aussi verte. Par ailleurs, poser les connaissances ou les techniques comme des éléments naturellement autonomes les uns des autres (comme le sont les pépites) ou facilement séparables, relève d'une conception fausse de la connaisssance. Car cette séparation, quand elle existe, est justement le produit du dispositif légal, qui conduit à définir "l'invention", en isolant de manière souvent artificielle et approximative certains éléments techniques du reste de la connaissance.
En savoir plus

16 En savoir plus

La psylle de l'olivier : état des connaissances et perspectives de lutte

La psylle de l'olivier : état des connaissances et perspectives de lutte

psylle de l ' olivier Euphyllura olivina (Costa) est un ravageur commun dans cous les pays méditerranéens ; elle s ' artaque aux organes en cours de croissance (jeu[r]

8 En savoir plus

La qualité de vie infantile : état actuel des connaissances

La qualité de vie infantile : état actuel des connaissances

La qualité de vie infantile : état actuel des connaissances “The youth quality of life: Current state of knowledge” L’intérêt pour le concept de qualité de vie est assez récent, particulièrement dans le domaine infantile. Pour exemple, Ravens-Sieberer et al. (2006) ont effectué une recherche sur MEDLINE et PSYCHINFO au moyen de mots clefs tels que « qualité de vie liée à la santé » et « enfants » ou « adolescents » ainsi que d’autres termes associés tels que index, utilité, auto-évaluation, générique, … Ils ont montré qu’entre 1980 et 2006, seuls 584 articles sur 5358 (MEDLINE) et 213 articles sur 1647 (PSYCHINFO) concernaient des enfants et adolescents. Cette sous-investigation avait déjà été relevée par Wallander, Schmitt & Koot (2001). Ces auteurs ajoutaient que parmi la faible proportion d’articles centrés sur l’enfant, une grande majorité s’intéressait aux adolescents (13-18 ans) et reposait sur une perspective d’hétéro-évaluation.
En savoir plus

38 En savoir plus

Ostéonécroses de la mâchoire et bisphosphonates : état des connaissances en 2009

Ostéonécroses de la mâchoire et bisphosphonates : état des connaissances en 2009

Marx notait en 2007 qu’une interruption de 6 mois des bisphosphonates chez des patients souffrant d’ONM améliorait les valeurs du CTX sérique, mais surtout les signes cliniques : dans [r]

124 En savoir plus

État des connaissances sur l’hépatite C et sa prise en charge en odontologie

État des connaissances sur l’hépatite C et sa prise en charge en odontologie

5 5. Conclusion L’hépatite C est un virus qui touche plus de 200 000 personnes en France, provoquant la mort chez plus de 3000 d’entre elles par an. A travers le monde, c’est alors 3% de la population mondiale qui est touchée. On peut donc parler d’une pandémie du VHC. Ce haut taux de séroconversion est principalement dû à une haute contagiosité par le biais de nombreux moyens de transmission dépendant du sang. De plus le passage à la chronicité qui se fait dans 80% des cas est une des principales causes de l’existence d’un réservoir infectieux important. Sa grande variabilité génétique et son haut taux de renouvellement font du VHC une cible difficile à identifier et à traiter. Ainsi, les traitements n’ont cessé d’évoluer depuis sa découverte en 1989, pour arriver à des thérapies associant des antiviraux à action directe dont l’efficacité proche de 100% couvre la totalité des cas. Ces traitements, réalisés sur une période courte, sont de mieux en mieux tolérés par le patient. La majorité des cas d’hépatite C devraient donc pouvoir être soignés dans un futur proche, mais le coût élevé des traitements risque de freiner la prise en charge de nombreux patients à travers le monde.
En savoir plus

82 En savoir plus

Lymphocytes B régulateurs : état des connaissances

Lymphocytes B régulateurs : état des connaissances

(CD19 + CD20 + CD27 + ) qui ont subi une maturation dans le centre germinatif. L’expression du CD5 par les lymphocytes B humains correspond à un état d’acti- vation, mais ne permet pas de définir une population particulière dans l’onto- génie B, à la différence du CD5 murin, qui définit une population de lympho- cytes B non conventionnels dits B1. Deux équipes ont identifié en 2010 un phénotype particulier des Breg produc- teurs d’IL-10 : (1) celle de Claudia Mauri au Royaume-Uni les a définis comme

4 En savoir plus

Prise en charge des dermatoses aiguës en médecine générale: état des lieux des connaissances et besoins des médecins généralistes en matière d'aide à la prise en charge

Prise en charge des dermatoses aiguës en médecine générale: état des lieux des connaissances et besoins des médecins généralistes en matière d'aide à la prise en charge

Prise en charge des dermatoses aiguës en médecine générale: état des lieux des connaissances et besoins des médecins généralistes en matière d’aide à la prise en charge Vincent Saury.. T[r]

116 En savoir plus

État des lieux des connaissances et des outils en génomique

État des lieux des connaissances et des outils en génomique

En conclusion, le séquençage à haut débit représente une révolution dans la recherche, avec l’identification de la diversité du génome humain, la dissection des bases moléculaires des [r]

3 En savoir plus

État des connaissances parentales sur la rougeole et sa vaccination

État des connaissances parentales sur la rougeole et sa vaccination

Dans notre étude, les connaissances globales des parents sur la rougeole étaient correctes et un niveau de connaissances bas n’était pas lié à une moindre vaccination. Cependant, la gravité potentielle de la maladie était moins bien perçue : beaucoup de parents ne savaient pas qu’elle peut être responsable de complications graves ou de décès. Le vaccin était connu par la majorité des parents interrogés mais ceux qui le croyaient mal toléré faisaient moins vacciner leurs enfants. Près d’un parent sur deux ne connaissait pas l’intérêt de vacciner le plus grand nombre afin d’éliminer la rougeole du territoire français.
En savoir plus

81 En savoir plus

La leptospirose humaine en Guyane : état des connaissances et perspectives

La leptospirose humaine en Guyane : état des connaissances et perspectives

article est de faire un état des lieux des connaissances sur la leptospirose en Guyane, sur la base de différents travaux menés par un groupe de travail incluant des chercheurs des Centres hospitaliers (CH) de Cayenne et de Saint-Laurent du Maroni, de l’Institut Pasteur de la Guyane et du Centre national de référence de la leptospirose (CNR) à l’Institut Pasteur de Paris. Sont récapitulés ici une revue exhaustive de la littérature ancienne, une analyse des rapports annuels du CNR et une étude rétrospective menée dans les CH de Cayenne et de l’Ouest guyanais.
En savoir plus

9 En savoir plus

Prvalence et facteurs de risque associs aux accidents dexposition au sang chez le personnel soignant de lhpital militaire Avicenne-Marrakech

Prvalence et facteurs de risque associs aux accidents dexposition au sang chez le personnel soignant de lhpital militaire Avicenne-Marrakech

Prévalence et facteurs de risque associés aux accidents d’exposition au sang chez le personnel soignant de l’Hôpital Militaire Avicenne Marrakech Résumé: Introduction : Les accidents d’exposition au sang (AES) représentent un danger permanent et majeur pour le personnel soignant. Plusieurs agents pathogènes peuvent se transmettre mais les plus redoutables sont les virus de l’hépatite B (VHB), l’hépatite C (VHC) et de l’immunodéficience humaine (VIH). La vaccination reste le meilleur moyen de prévention contre le VHB. Nos objectifs à travers ce travail sont d’une part l’étude de la prévalence des AES et des facteurs de risques associés, et d’autre part, l’évaluation de la couverture vaccinale contre le VHB parmi le personnel soignant de l’Hôpital Militaire Avicenne.
En savoir plus

112 En savoir plus

Pépite | Alcool : état des lieux des connaissances des lycéens de l’Audomarois

Pépite | Alcool : état des lieux des connaissances des lycéens de l’Audomarois

b. L’alcool et la sécurité routière Depuis le décret du 29 août 1995, la conduite d’un véhicule est interdite pour une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 grammes d’alcool par litre de sang (soit 0,25 mg/l d’air expiré). Le cadre juridique est le même pour l’ensemble des conducteurs, hormis concernant le taux limite légal d’alcoolémie qui est fixé à 0,2 grammes d’alcool par litre de sang pour les conducteurs en situation d'apprentissage, détenteurs d’un permis probatoire et les conducteurs de transports en commun (décret du 24 juin 2015 et R. 234-1 du Code de la route). La conduite en état d’ébriété est une infraction pouvant donner droit à une peine d’amende, un retrait de points, la suspension ou le retrait du permis de conduire voire une peine de prison.
En savoir plus

120 En savoir plus

Le comité des élèves au primaire : état des connaissances, attentes et difficultés

Le comité des élèves au primaire : état des connaissances, attentes et difficultés

en vue de comprendre la signification d’un événement ou d’un phénomène vécu par les participants » (Fortin, 2010, p.282). Les entretiens individuels menés dans le cadre de cette étude ont été semi- dirigés, c’est-à-dire qu’ils ont été menés à partir d’un schéma d’entretien qui comportait des thèmes à aborder (Savoie-Zajc, 2004). L’entretien semi-dirigé consiste à « une interaction verbale animée de façon souple par le chercheur. Celui-ci se [laisse] guider par le flux de l’[entretien] dans le but d’aborder sur un mode qui ressemble à celui de la conversation, des thèmes généraux sur lesquels il souhaite entendre le répondant, permettant ainsi de dégager une compréhension riche du phénomène » (Savoie-Zajc, 2009 dans Fortin, 2010, p.429). Les thèmes des guides d’entretiens ont non seulement été sélectionnés à partir des éléments relevés par les écrits scientifiques et par le cadre de référence de recherche (Savoie-Zajc 2004), mais aussi pour amener les participants à traiter de ceux dont nous disposons de peu de connaissances. Les entretiens ont débuté par une question initiale posée aux participantes et participants, par la suite, ces derniers ont été guidés afin d’« articuler [leur] pensée autour de thèmes préétablis » (Ibid., p.36). Les schémas des entretiens individuels, présentés à l’annexe C, ont permis de s’assurer que tous les éléments souhaités ont été traités (Boutin, 2006).
En savoir plus

283 En savoir plus

Évaluation des connaissances de la population générale de la Corse sur les accidents vasculaires cérébraux et de l'impact des campagnes de prévention

Évaluation des connaissances de la population générale de la Corse sur les accidents vasculaires cérébraux et de l'impact des campagnes de prévention

Cependant la connaissance du sigle AVC a été moins bonne dans cette étude, car 68,8% des participants ont réussi à citer correctement la signification du sigle AVC, contre 92% dans l’étude d’Orthophonie de Madec S. [31]. Cette différence peut s’expliquer par le fait que l’étude d’orthophonie a été réalisée juste après la fin de campagnes de prévention renforcées sur les AVC. En effet, l’étude de Madec S. avait pour objectif d’évaluer l’impact des campagnes de prévention à l’échelle nationale : Pour cela elle a comparé les résultats d’une étude réalisée en 2012 sur les connaissances des AVC, étude de Vandenbusschem M. [30], avec ceux obtenus par la diffusion via internet sur toute la France, du même questionnaire, juste après une campagne de prévention renforcée au niveau national (avec pose d’affiches, de posters et surtout la diffusion d’un spot radio de 25secondes sur 15 radios nationales et d’Outre-mer du 29 octobre au 11 novembre 2013).
En savoir plus

79 En savoir plus

La recherche de l’innovation marketing dans les dispositifs médicaux de sécurité contre les accidents d’exposition au sang : connaître le marché local pour mieux y répondre

La recherche de l’innovation marketing dans les dispositifs médicaux de sécurité contre les accidents d’exposition au sang : connaître le marché local pour mieux y répondre

d) Transmissions Le VHC se transmet principalement par trois voies de contamination :  Transmission par voie parentérale : Ce mode de contamination est celui qui est retrouvé dans 40 à 70% des cas de contaminations par le VHC. Cette transmission résulte de la mise en contact directe (par transfusion) ou indirecte (par utilisation de matériel d’injection souillé) avec le sang d’une personne infectée. En France et dans les pays développés, la cause principale de contamination se retrouve chez les toxicomanes par des injections en intra-veineuse (IV). Les risques de transmission du VHC lors des soins médicaux tels que les transfusions, les injections ou encore les dialyses jouaient un rôle prépondérant dans la transmission du VHC jusqu’aux années 1990. Actuellement, ce mode de contamination est en diminution, et ce, grâce aux mesures réglementaires mises en place notamment pour le risque transfusionnel, et au respect des règles d’asepsie.
En savoir plus

143 En savoir plus

Le don de sang placentaire en France : état des lieux et perspectives d'avenir
Revue de la littérature

Le don de sang placentaire en France : état des lieux et perspectives d'avenir Revue de la littérature

Au total, l’analyse incluait 57 études portant sur 814 patients. L’indication thérapeutique la plus fréquemment signalée était le traitement de pathologies neurologiques, suivie par le traitement du diabète de type 1, des pathologies cardiovasculaires et des maladies hépatiques. En finalité, 43 études (soit 75% des patients inclus) ont signalé un bénéfice éventuel pour les malades. Parmi les 57 études inclues, 16 incluaient des groupes de contrôle pour comparaison (353 patients). L’analyse a permis d’identifier trois indications thérapeutiques ayant fait l’objet de plusieurs études prospectives contrôlées : la paralysie cérébrale, le diabète de type 1 et la cirrhose. Il est très encourageant qu’un nombre croissant d’études publiées incluent des groupes témoins prospectifs afin d’évaluer l’efficacité des cellules dérivées des unités de sang placentaire. Bien que l’hétérogénéité régnant entre les différentes études empêche pour le moment une mise en commun significative des données, les traitements basés sur ces cellules gagnent en fiabilité. Il semblerait donc judicieux que les
En savoir plus

64 En savoir plus

Show all 9113 documents...