Haut PDF Enquête sur la parité hommes/femmes

Enquête sur la parité hommes/femmes

Enquête sur la parité hommes/femmes

Ainsi, si 35% de l’ensemble des personnes interrogées estiment que c’est dans leur vie professionnelle que la situation des femmes s’est le plus améliorée, ce ne sont plus que 26% de c[r]

48 En savoir plus

La promotion de la parité hommes-femmes dans l’accès à l’encadrement supérieur de la fonction publique d’Etat

La promotion de la parité hommes-femmes dans l’accès à l’encadrement supérieur de la fonction publique d’Etat

Au plan juridique, la Loi N° 2012-347 du 12 mars 2012 relative à l’accès à l’emploi titulaire , aux agents contractuels, et à la lutte contre les discriminations dans la fonction publique, qui a rétabli l’article 6 de la Loi de 1983 tablant sur les droits et obligations des fonctionnaires ainsi que ces Décrets d’application pris en 2012 constituent une grande avancée dans la réalisation de la parité hommes et femmes dans la haute fonction publique en ce qu’ils instituent des critères chiffrés.

4 En savoir plus

Le consommateur sensible à la parité hommes - femmes au travail

Le consommateur sensible à la parité hommes - femmes au travail

«il faut aider ces entreprises et faire qu’elles incitent les autres à en faire plus...». Ce nouveau consumérisme, que traduit cette «consommation engagée», est très largement perçu comme le meilleur moyen d’agir en faveur de la défense de la parité des droits entre les hommes et les femmes au travail. Certes, les personnes interrogées hésitent-elles encore sur le point de savoir s’il vaut mieux aider les entreprises qui font déjà le plus d’efforts en la matière (48% des réponses) ou bien sanctionner les autres (46%). Mais dès qu’est admis le principe d’une «aide positive», il apparaît que l’infor- mation des consommateurs-citoyens est bien perçue comme le meilleur moyen d’ai- der à la défense de la parité des droits des femmes au travail. 45% des enquêtés font ce choix, tandis que 39% estiment qu’il vaut mieux accorder des exonérations fiscales aux entreprises, et que 19% pensent qu’il faut leur accorder des primes ou toute autre aide directe.
En savoir plus

4 En savoir plus

La parité hommes/femmes en politique : premier bilan et perspectives pour les législatives

La parité hommes/femmes en politique : premier bilan et perspectives pour les législatives

« Il faut d’abord permettre aux Françaises de s’engager sans entraves dans la vie publique (…). Une révision de la Constitution, afin d’y inscrire l’objectif de la parité entre les femmes et les hommes, sera proposée » (Le Monde, 21 juin 1997). Le 28 juin 1999, après la réunion du Parlement au Congrès à Versailles, la Constitution est modifiée. Il est ajouté à son article 3 que « la loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives », et à son article 4 que les partis « contribuent à la mise en œuvre du principe énoncé au dernier alinéa de l’article 3 dans les conditions déterminées par la loi ».
En savoir plus

6 En savoir plus

Genre et santé : enquête qualitative auprès de médecins généralistes sur leurs représentations des disparités en santé entre les hommes et les femmes réalisée en 2019 dans les Pyrénées Atlantiques

Genre et santé : enquête qualitative auprès de médecins généralistes sur leurs représentations des disparités en santé entre les hommes et les femmes réalisée en 2019 dans les Pyrénées Atlantiques

C : Et sur le retentissement sur les activités de la vie quotidienne ? Est-ce que là-dessus tu notes une différence? MG 6 : Sur les activités de la vie quotidienne ? C : Si on parle de perte d'autonomie, de besoin d'aide à domicile, de... MG 6 : Alors ça c'est des choses qui vont se déclencher bien plus...assez tard quand même. Avant 70 ans c'est rare. Euh... avant 80 ans, c'est peu fréquent on va dire. Sauf des maladies importantes qui entraînent des handicaps . Voilà. Donc, quelques maladies cardio-vasculaires, quelques maladies neuro-dégénératives euh... La plupart du temps ça peut être des accidents mais c'est quand même beaucoup plus rare. Voilà. Donc euh... ce qui est de la perte d'autonomie. Alors l'histoire c'est que les hommes sont plus... éventuellement plus souvent accompagnés, en couple. Euh... dans leur foyer, que les femmes. Et on voit beaucoup plus de femmes seules. Alors parce que, je dis parce que, c'est rires parce que euh... parce que les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Donc, euh... ça déjà, donc on retrouve beaucoup plus de femmes seules à la maison et donc les hommes eux sont beaucoup plus souvent accompagnés par les femmes dans leur perte d'autonomie. Ça c'est très très net. Et après est-ce qu'il y a d'autres raisons ? Est-ce que les hommes séparés refont des foyers plus souvent que les femmes alors que les femmes elles ne le font pas ? J'en sais rien. C'est possible. Euh... voilà. Et que... Donc dans la perte d'autonomie le tiers aidant le plus
En savoir plus

46 En savoir plus

Femmes, hommes et parité communicationnelle : germination d'un nouveau genre

Femmes, hommes et parité communicationnelle : germination d'un nouveau genre

D’une part, la notion de Genre, utilisée comme une méthodologie à laquelle j’applique le principe rigoureux de réciprocité égalitaire ou permutabilité systématique, nous[r]

360 En savoir plus

Vers une plus grande reconnaissance des inégalités femmes-hommes

Vers une plus grande reconnaissance des inégalités femmes-hommes

Source : CRÉDOC, enquête « Conditions de vie et aspirations », début 2015 Cette forte adhésion, alors même que des stéréotypes demeurent présents et les inégalités présentes au niveau de la sphère domestique et professionnelle, pourrait être reliée à ce que les sociologues appellent un effet de « désirabilité sociale » c’est-à-dire le souhait de l’interviewé de se conformer à une norme de société même si ce n’est pas le fond de sa pensée. En effet, les personnes dotées de vision pouvant par ailleurs être qualifiées de « traditionnalistes » sont également majoritairement en faveur d’une poursuite des combats en matière d’égalité. Ainsi, 84% des personnes considérant le mariage comme une union indissoluble et 78% des personnes considérant que les femmes ne devraient jamais travailler sont en faveur d’une poursuite des combats. De la même manière, la majorité des personnes entièrement d’accord pour que les femmes accordent la priorité à leurs jeunes enfants et d’accord pour qu’elles assurent l’essentiel des tâches domestiques se déclarent favorables à ces combats.
En savoir plus

40 En savoir plus

L'égalité femmes/hommes : question clé pour 2012 ?

L'égalité femmes/hommes : question clé pour 2012 ?

Le projet socialiste, actant que l’égalité des sexes est «  un puissant levier de transformation de la société  » prévoit entre autres de  subordonner les exonérations patronales aux efforts faits pour réaliser l’égalité salariale femmes-hommes, développer l’accueil des jeunes enfants, supprimer la dotation publique aux partis ne respectant pas la parité et limiter le cumul des mandats et fonctions. Europe Ecologie-Les Verts, qui promettent aussi un service public de la petite enfance, plus un renforcement des droits procréatifs, vont plus loin que le PS pour instaurer une «  démocratie réelle » : systèmes électoraux proportionnels ou préférentiels «  garantissant la parité et l’accession des femmes aux postes décisionnaires  », fin du cumul des mandats, y compris dans le temps, statut de l’élu(e).
En savoir plus

5 En savoir plus

Egalité hommes-femmes et parentalité. Où va-t-on ?

Egalité hommes-femmes et parentalité. Où va-t-on ?

Le Monde, 27 mai 2000). L’égalité des hommes et des femmes devient une recommandation impérative, dans la sphère politique (y compris syndicale) et dans la sphère de la production : égalité des rémunérations, bien entendu, mais également mise en place de plans d’égalité, de labels étiquetés “ égalité ” pour les entreprises favorisant l’insertion des femmes et surtout maintenant l’articulation entre la vie professionnelle et la vie familiale. Car on a pris note, après les enquêtes l’Emploi du Temps de l’INSEE (1998-1999) et notre propre enquête sur le “ Partage des temps et des tâches dans les ménages ” (MATISSE-DFT, CNRS, 1999) que l’on était encore loin de l’égalité dans la
En savoir plus

5 En savoir plus

Mieux comprendre les inégalités de patrimoine entre hommes et femmes

Mieux comprendre les inégalités de patrimoine entre hommes et femmes

La principale piste à explorer concerne les transferts de revenus au sein du couple, la vie maritale pouvant favoriser celui des deux conjoints dont les caractéristiques sont les moins favorables à l’accumulation de patrimoine. De précédents travaux ont montré qu’en moyenne, les femmes sont plus souvent en couple avec des hommes ayant des caractéristiques identiques ou plus favorables 7 . Les stratégies matrimoniales sont donc susceptibles de favoriser le niveau de patrimoine des femmes et de réduire les inégalités entre hommes et femmes, selon l’ampleur des transferts (des biens, des revenus, etc.) au sein du couple. Ce sera l’objet d’une étude plus approfondie s’appuyant sur la comparaison des patrimoines des couples mariés et des couples cohabitants à partir de l’enquête Patrimoine. Les prochaines enquêtes suivront les mêmes ménages pendant 9 ans, ce qui permettra également d’étudier la progression du patrimoine en fonction de l’évolution du statut marital dans le temps.
En savoir plus

5 En savoir plus

Rapport 2016 sur l'égalité femmes/hommes à l'Université de Liège

Rapport 2016 sur l'égalité femmes/hommes à l'Université de Liège

Gembloux Agro-Bio Tech, ULg, Unité d’Economie et Développement rural Pour les aspects liés à l’emploi, il existe une division du genre au travail et une discrimination du genre au travail. En ce qui concerne la qualité du travail, une enquête a été mise en œuvre pour évaluer la satisfaction au travail des employés des entreprises ciblées. Les femmes sont plus satisfaites que les hommes sur l’aspect de la conciliation famille-travail, tandis que leurs collègues masculins apprécient le critère de rémunération. Pour l’aspect des relations entre les entreprises de métier, il existe à la fois la coopération et la concurrence entre les entreprises dans un secteur artisanal. La compréhension de la nature de cette coopération conduit à renforcer le réseau social et économique local en vue d’établir un cluster solide pour le développement de la commune.
En savoir plus

72 En savoir plus

Hommes et Femmes aides-soignants : deux métiers différents ?

Hommes et Femmes aides-soignants : deux métiers différents ?

– des observations en situation, des observations participantes menées dans des services de deux établissements public et privé dans lesquels j'ai pu observer des hommes diversement présents au gré des équipes. – des informations quantifiées enfin, ici par analyse secondaire de l'enquête emploi de l'INSEE, mais l'utilisation de tris sur les échantillons d'aides-soignants présents dans les grandes enquêtes ne peut être que limitée s'agissant de la minorité d'hommes aux effectifs restreints, et compte tenu du mode de définition de la PCS à 4 chiffres de l'INSEE (intitulée Aides-soignants qui va au-delà des aides-soignants hospitaliers qui nous intéressent ici, comme l'a dit ? Sabine Bessiere). L'attention se porte d'ailleurs ici moins sur les caractéristiques globales du groupe que sur les processus de différenciation en acte, notamment dans la division du travail au quotidien.
En savoir plus

10 En savoir plus

Égalité femmes/hommes à l’Université de Pau et des pays de l’Adour

Égalité femmes/hommes à l’Université de Pau et des pays de l’Adour

81 une question de personnalité ou d’individualité, sans considérer les contraintes sociales qui pèsent sur les individus. Les acteurs scolaires vivent, parfois, l’enquête comme une intrusion et une remise en question de leurs pratiques quotidiennes, de leurs interactions avec les élèves, de ce qui constitue leur métier, ce qui peut expliquer une forme de rejet. Cela est tout à fait révélateur du caractère tabou de ces questions, parfois compromettantes et déstabilisantes car le genre touche à l’intime, à la vie personnelle, à la relation de couple et à la relation à ses propres enfants. Cette négation de la différence dans un contexte républicain et d’asymétrie entre les sexes engendre une normalisation quotidienne, d’autant plus forte qu’elle est cachée et rarement réfléchie en ces termes-là. Elle participe également à la construction sexuée des parcours scolaires. Ce type de mécanismes se retrouve à l’université et des réactions assez négatives à cette enquête nourrissent ce constat d’une faible prise de conscience et de la légitimation d’une lecture sexuée des faits universitaires (choix d’études, compétences, difficultés, projections universitaires et professionnelles, etc.)
En savoir plus

127 En savoir plus

Les inégalités entre les femmes et les hommes: les facteurs de précarité

Les inégalités entre les femmes et les hommes: les facteurs de précarité

Tanay (2000), elles travaillent de plus en plus souvent dans les services per- sonnels et domestiques (23 % de l’effectif total en mars 2000 contre 16,5 % en mars 1985), mais également dans les services opérationnels (12 %) et le commerce de détail (10 %). Cinq professions concentrent la moitié des sala- riées immigrées : agents d’entretien, employées de maison, assistantes maternelles et agents de gardiennage et de sécurité (Tanay, 2000). Ce sont des emplois qui ne nécessitent pas de qualifications ni la maîtrise de la langue française. Au-delà de l’absence de diversité professionnelle, on peut également relever que les femmes immigrées sont massivement présentes dans les services aux particuliers, secteur en pleine expansion, notamment en raison de la progression des femmes sur le marché du travail. En quinze ans, la part des assistantes maternelles, par exemple, est passée de 2 à 8 % de l’effectif féminin total de nationalité étrangère (Tanay, 2000). Cette concentration dans les services directs aux particuliers est plus spécifique à certaines origines. Une enquête menée pour la CNAV sur le passage à la retraite des immigrés âgés de 45 à 70 ans (Attias-Donfut et Delcroix, 2004) a permis d’obtenir une répartition par origine : Portugal (53,6 %), Afrique noire, Espagne et pays du continent américain ou de l’Océanie (24,5 %) et Asie (11 %). Les métiers de la domesticité ont été historiquement, et restent, de grands pourvoyeurs de migrations féminines en France tels que les recen- sements français l’ont montré : tout d’abord les Italiennes « bonnes et nour- rices », puis les bonnes espagnoles au début des années 60, jeunes filles de la région de Valence laissant leurs fiancés pour gagner de quoi s’établir en Espagne ou qui ont parfois réussi à faire venir leurs fiancés. Elles ont été suivies par les Portugaises dans les années 70 et actuellement par les fem- mes du Sud-Est asiatique, notamment les Philippines et les Sri-lankaises. Cette « spécialisation » dans les métiers du service entretient une « naturali- sation » des compétences féminines associées ici à des « qualités » ne néces- sitant donc aucune qualification particulière.
En savoir plus

350 En savoir plus

Disparités de carrière des hommes et des femmes dans la banque commerciale

Disparités de carrière des hommes et des femmes dans la banque commerciale

Cette étude a été réalisée dans six banques d’envergure nationale ou internatio- nale, parmi lesquelles les plus grandes du secteur, affiliées à l’Association fran- çaise des banques (AFB). Elle permet de reconstituer le parcours professionnel de salariés présents dans l’entreprise depuis au moins dix ans et qui, au cours de la période 1992-1996, ont été recrutés comme technicien des opérations bancaires, conseiller clientèle particuliers ou conseiller clientèle entreprises, ou ont été nommés responsable d’un point de vente ou responsable d’une unité de traitement des opérations bancaires alors qu’ils possédaient déjà une certaine ancienneté dans la banque. Au total, 5 800 salariés, exerçant l’un de ces cinq métiers parmi les 23 métiers-repères de la convention collective de 2000 du secteur bancaire, entraient dans le champ de l’étude. Une enquête comportant 72 questions leur a été proposée via un site internet dédié, autour des thématiques suivantes : formation initiale et continue, métiers exercés, clas- sifications et niveaux de salaire, mobilité professionnelle, lieu de travail, orga- nisation du travail, temps de travail, congés, ainsi que certaines informations d’ordre biographique sur la famille et le conjoint. Au final, 730 questionnaires ont pu être exploités. Une pondération a permis de recaler cet échantillon par rapport à la population couverte en fonction des répartitions par sexe et des métiers par banques.
En savoir plus

5 En savoir plus

L'égalité entre les hommes et les femmes : point de vue des femmes immigrantes

L'égalité entre les hommes et les femmes : point de vue des femmes immigrantes

12 1.2.2.3 Les pratiques de genre et les femmes immigrantes Par le processus de migration, l'identité de la personne est remise question. Confrontées à de nouveaux repères, les femmes immigrantes auront à se positionner sur ce à quoi elles adhèrent dans le nouveau pays, ainsi que sur les acquis qu'elles conservent ou rejettent de leur pays d'origine (CIC, 2011). Comme l'étude de Cardu & Sanschagrin (2003) le souligne, l'immigration peut amener à modifier son identité de genre. Lorsque des femmes rencontrent des standards différents des attentes de la société d’origine, il est donc possible qu’elles aient à s’ajuster aux nouvelles pratiques ou il peut même arriver qu’elles soient tentées de les rejeter complètement. Par exemple, une recherche effectuée auprès des Philippins vivant aux États-Unis démontrait qu'il était pour eux difficile d'accepter que les filles aient la liberté de marcher seules en public et de fréquenter des garçons avant le mariage (Espiritu, 2001). Ces comportements qu’ils observaient chez les femmes américaines de leur entourage allaient à l’encontre de leur conception des filles selon laquelle elles doivent être protégées par la famille, puisqu'aux Philippines, la virginité et la pureté des filles seraient très importantes à maintenir. Le maintien des comportements traditionnels associés au sexe peut d'ailleurs être une source de valorisation. C'est le cas chez les Sikhs immigrants au Canada. Dans cette culture, une femme mariée et mère est considérée sacrée. Les femmes ont donc le devoir de respecter le cycle naturel de la vie. En devenant mères, elles sont valorisées par leurs pairs et elles considèrent avoir honoré la volonté divine (Vig, 2009). Certaines études sur les femmes immigrantes ont également permis de souligner que dans une majorité de cultures, les femmes ont la responsabilité de maintenir et de transmettre les valeurs de la culture d'origine (Agrawal, 2010; Espiritu, 2001; Forbes, 2004; Vatz-Laaroussi et al., 2012; Vig, 2009). Il est donc possible que cette responsabilité les maintienne dans un cycle transmettant des comportements traditionnels associés au sexe aux générations qui suivent.
En savoir plus

151 En savoir plus

Ecarts de retraite entre les hommes et les femmes dans le privé et le public

Ecarts de retraite entre les hommes et les femmes dans le privé et le public

On peut statistiquement répliquer ce calcul pour les écarts de retraite entre les hommes et les femmes (Bardasi et Jenkins, 2010, l’ont fait pour la Grande-Bretagne) 22 mais l’interprétation va en être différente. En effet, les retraites sont calculées à partir de formules neutres au genre et sans aucune influence des préférences actuelles des individus et ce sens que si certaines des grandeurs servant au calcul de la pension d’une personne peuvent résulter d’un choix (l’âge de départ par exemple), le calcul de la pension, une fois connues ces grandeurs, est totalement déterministe. Ainsi, alors qu’un employeur peut chercher à promouvoir systématiquement les hommes plutôt que les femmes, une caisse de retraite ne peut pas dénier un avantage monétaire à une femme si elle y a droit. De même, les comportements individuels des retraités ne peuvent pas jouer sur les niveaux perçus. Par conséquent, la partie expliquée de l’écart de retraite par les effets de composition devrait en théorie atteindre 100% si l’on prend en compte tous les éléments constitutifs des retraites. Les enseignements que l’on tire de la décomposition ne sont pas la proportion expliquée, mais sa composition ; cette méthode permet d’indiquer quels éléments – liés aux caractéristiques de la carrière passée qui peuvent inclure des discriminations passées à l’encontre des femmes – sont les plus importants dans les écarts de retraite entre les hommes et les femmes. Ainsi, on s’attend à ce que les écarts de pension entre hommes et femmes soient en grande partie expliqués par les écarts de durée d’assurance et de salaire de référence.
En savoir plus

124 En savoir plus

Les hommes sages-femmes au XXIème siècle : représentations et perceptions

Les hommes sages-femmes au XXIème siècle : représentations et perceptions

L’étude a été menée dans les départements des Bouches du Rhône et du Var entre mars 2019 et août 2019. Elle s’est intéressée aux hommes sages-femmes exerçant ou ayant exercé en milieu hospitalier et en secteur libéral. La participation à l’étude s’est faite sur la base du volontariat au sein d’un échantillon aléatoire. Les participants ont été contactés par mail. En ce qui concerne le milieu hospitalier, les hommes sages-femmes ont été contactés par l’intermédiaire des sages-femmes coordinatrices. Pour ce qui est du milieu libéral, ils ont été contactés à partir de la liste des sages-femmes libérales des conseils de l’ordre des sages-femmes du Var et des Bouches du Rhône. Onze personnes ont participé à l’étude dont : cinq exerçant en milieu hospitalier, trois en secteur libéral, un faisant les deux, un homme faisant de la recherche en intra-hospitalier et un homme sage-femme en reconversion professionnelle. Après onze entretiens, une saturation empirique des résultats a été observée. Les entretiens ont donc pris fin.
En savoir plus

59 En savoir plus

Quel est l'impact de la sexualisation de l'éducation sur l'égalité professionnelle hommes-femmes ?

Quel est l'impact de la sexualisation de l'éducation sur l'égalité professionnelle hommes-femmes ?

Ce constat est cependant à nuancer. En effet, une salariée de la société ACAF a exercé pendant plus de 10 ans le métier de conductrice de travaux au sein de différentes sociétés, et travaillait de ce fait da s u ilieu t s as uli , sa s au u p o l e. E effet, elle a ja ais eu à su i de e a ues ou de gestes déplacés de la part de ses collègues et a toujours obtenu leur respect sans difficulté. Selo elle, le fait d t e u e femme l a pa fois e a a tag e, puis ue les ho es e « criaient pas avec elle et ne cherchaient pas le rapport de force, ce qui facilitait la résolution des problèmes sur les chantiers ». D ap s elle, la l pou se fai e a epte est d a oi eau oup de a a t e et de s affirmer dès le départ, afin de ne pas se laisser « marcher sur les pieds ». En outre, au cours de ces a es elle a u le o e de o du t i es de t a au aug e te o sta e t et a ja ais eu connaissance de femmes ayant eu des problèmes avec leurs collègues masculins.
En savoir plus

64 En savoir plus

Travail et vie personnelle Les hommes et les femmes souvent du même avis...

Travail et vie personnelle Les hommes et les femmes souvent du même avis...

Les conflits entre vie professionnelle et vie personnelle sont un autre domaine où, contrairement à ce qu’on aurait pu croire, les opinions masculines et féminines sont très voisines [r]

4 En savoir plus

Show all 4187 documents...