Haut PDF Les effets de la musique sur l'apprentissage de la lecture

Les effets de la musique sur l'apprentissage de la lecture

Les effets de la musique sur l'apprentissage de la lecture

quotidienne ». En d’autres termes, les troubles du langage n’entrainent pas de troubles de la musique et inversement. C’est pourquoi certaines recherches tendent plutôt dans ce sens. D’autre part, l’arrivée des techniques d’imagerie, permettant de voir des organes tels que le cerveau, ont fait apparaître de nouveaux points de vue vers la fin des années 1990. (Deutsch, 2010). L’étude de Koelsch et al (2002) citée dans l’article de Deutsch (2010) aide à comprendre. La tâche donnée aux participants était d’écouter des séquences d’accords. Au même moment, les chercheurs de cette étude observaient la réaction du cerveau à cette tâche grâce à la technique d’IRM. Ainsi, leurs observations ont montré que l’hémisphère gauche (rappelons que c’est l’hémisphère attribué au langage) répondait également à cette tâche. En d’autres termes, il a été demandé aux participants une tâche dédiée à la musique, et la réaction du cerveau se fit dans l’hémisphère du langage. Ainsi, l’hémisphère gauche ne sert pas uniquement pour le traitement du langage mais peut également entrer en jeu lorsqu’il s’agit du traitement de la musique. Ces résultats remettent donc en question les recherches précédentes car ils sont en faveur d’un lien entre ces deux domaines notamment au niveau cérébral.
En savoir plus

56 En savoir plus

Le bénéfice de la musique sur l'apprentissage de la lecture

Le bénéfice de la musique sur l'apprentissage de la lecture

b) Avancées des Recherches : L’intérêt croissant de la dernière décennie concernant les effets de l’apprentissage de la musique sur le cerveau est probablement lié en partie aux travaux ayant illustré « l’effet Mozart », décrit pour la première fois par Frances Rauscher et ses collaborateurs (1993). Ces auteurs avaient rapporté une augmentation de la performance à une tâche de quotient intellectuel chez les sujets ayant écouté une sonate de Mozart comparativement aux sujets demeurés dans le silence ou ayant écouté une cassette de relaxation. Il en reste néanmoins que depuis ce premier argument en faveur d’un effet de transfert entre le traitement musical et d’autres processus cognitifs, les recherches sur le sujet ont par la suite été croissantes en sciences cognitives et en neurosciences.
En savoir plus

46 En savoir plus

Recension, description et catégorisation des stratégies cognitives liées à la lecture à vue chantée et à l'apprentissage du solfège chez les étudiants en musique de niveau collégial

Recension, description et catégorisation des stratégies cognitives liées à la lecture à vue chantée et à l'apprentissage du solfège chez les étudiants en musique de niveau collégial

Chapitre V - Résultats Catégorisation (rapport descriptif) Les analyses de contenu thématique réalisées sur l’ensemble du corpus ont permis de recenser, décrire et catégoriser 72 stratégies cognitives liées à la lecture à vue chantée et à l’apprentissage du solfège chez les étudiants en musique de niveau collégial. Comme nos questions de recherche comprennent une dimension descriptive, nous présenterons les résultats sous forme de rapport descriptif. Ce format donnera tout l’espace nécessaire pour décrire chacune des stratégies cognitives recensées, les contextualiser et les illustrer à l’aide d’extraits pertinents du corpus. De plus, comme le rapport descriptif sera structuré autour de la catégorisation que nous avons élaborée, la présentation détaillée des différentes catégories s’imbriquera directement au texte. Les diverses stratégies cognitives que nous avons recensées ont été regroupées en quatre catégories principales. La première s’intéresse aux mécanismes de lecture musicale, notamment au décodage, à la construction des modèles schématiques et à l’intégration de la lecture. La seconde réunit les stratégies liées à l’exécution d’une lecture mélodique. Elles décrivent notamment la démarche de préparation d’une lecture mélodique et décrivent les éléments qui retiennent l’attention du lecteur durant son exécution. La troisième catégorie regroupe un ensemble de stratégies orientées vers l’acquisition des connaissances et habiletés en lecture chantée. Certaines sont liées aux apprentissages fondamentaux du solfège, notamment l’enrichissement du vocabulaire musical, l’association symbolique et l’intériorisation. D’autres décrivent plutôt les différentes techniques de répétition pouvant être utilisées durant une séance de répétition. La dernière catégorie rassemble les stratégies visant à soutenir l’apprentissage. Elles sont liées à l’autorégulation, à la gestion du temps, à l’attention, au stress et à la motivation.
En savoir plus

165 En savoir plus

Effets de l'instruction scolaire bilingue d'immersion sur l'apprentissage de la lecture en L1

Effets de l'instruction scolaire bilingue d'immersion sur l'apprentissage de la lecture en L1

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

114 En savoir plus

Les effets de la méthode des alphas sur l’apprentissage de la lecture au CP

Les effets de la méthode des alphas sur l’apprentissage de la lecture au CP

Les résultats de cette recherche doivent être nuancés. D’une part, puisque celle-ci a été effectuée sur un échantillon restreint (N=28 élèves). Par conséquent, une étude menée sur un petit échantillon ne peut être étendue à la totalité des élèves de CP. Par ailleurs, l’apprentissage de la lecture est un processus complexe et cette activité nécessite une pluralité de connaissances et d’habiletés intellectuelles. D’autres facteurs sont à prendre en considération afin de parvenir à des résultats plus significatifs : les pratiques enseignantes (Talbot, 2012), le milieu socio- familial et la motivation (Fenouillet et al., 2009), l’expérimentateur, les conditions de passation du test mais également les programmations suivies par les deux enseignantes participantes à l’expérience. Par conséquent, il aurait été préférable de réaliser une étude sur ses facteurs avant de proposer des tests aux élèves. Il serait en effet intéressant d’évaluer des élèves ayant un même milieu socio-familial, des pratiques enseignantes similaires ainsi qu’une même programmation concernant l’étude du code.
En savoir plus

140 En savoir plus

Apprentissage de la lecture et phonologie : implication du code phonologique dans la reconnaissance de mots écrits chez l'enfant

Apprentissage de la lecture et phonologie : implication du code phonologique dans la reconnaissance de mots écrits chez l'enfant

54 substituée apparait quand les représentations orthographiques ne sont pas encore bien spécifiées comme en CE1 et disparait lorsqu’elles sont bien spécifiées c'est-à-dire chez les CM2 (voir la Lexical tuning hypothesis, Castles et al., 1999 ; Castles et al., 2007). Dans l’effet lettres-transposées, la reconnaissance du mot est facilitée par la présentation d’une amorce masquée pseudomot créée en transposant deux lettres du mot cible (e.g., gadren- GARDEN). Cet effet donne des informations sur le traitement de la position des lettres. Il serait dû soit à un manque de précision dans le codage des lettres chez les jeunes lecteurs selon Castles et al. (2007; voir aussi Kohnen & Castles, 2013), soit à un codage « coarse- grained » selon Grainger et collaborateurs (Grainger et al., 2012 ; Grainger & Ziegler, 2011). L’effet lettres-transposées est donc un marqueur de la lecture lexicale chez les enfants. Il a été trouvé dès le CE2 en anglais (Castles et al., 2007) et en espagnol (Acha & Perea, 2008) alors que dans une langue ayant une orthographe transparente l’utilisation du recodage phonologique est supposée durer plus longtemps. Cet effet a également été trouvé en français, en augmentation constante du CP au CM2 (Ziegler et al., 2013 ; mais voir aussi Lété & Fayol, 2013). Ces deux effets suggèrent d’une part, un traitement en parallèle des lettres et un accès automatique au lexique orthographique dès le CE1 et d’autre part que le processus orthographique évolue avec le développement de la lecture.
En savoir plus

233 En savoir plus

Facteurs environnementaux et représentations sur la lecture-écriture. Une étude transdisciplinaire : musique, parole et langue des signes

Facteurs environnementaux et représentations sur la lecture-écriture. Une étude transdisciplinaire : musique, parole et langue des signes

5. C ONCLUSION La question de l’apprentissage de la lecture-écriture en France est un sujet souvent polémique dans un pays où la distance entre les « grammaires » de l’oral et de l’écrit implique socialement l’individu dans le « bien » lire-écrire. Les rapports de force peuvent également être disciplinaires entre la neurocognition et la pédagogie, par exemple. Nous avons pu voir que la question de la lecture-écriture est un domaine prospère actuellement dans les neurosciences de la cognition, permettant de mieux comprendre comment fonctionne le cerveau lors de cette activité culturelle. Il apparaît clairement que la performance de lecture est un acte qui demande un recyclage neuronal permettant d’adapter nos structures cérébrales à cette activité culturelle récente. Les recherches croisées sur les performances de lecture- écriture dans plusieurs langages (verbal, signé, musical) ne sont pas encore assez développées pour porter des affirmations concrètes ; néanmoins il semblerait qu’elles puissent avoir des corrélations à certains niveaux. Dans notre perspective émergentiste et socioconstructiviste, nous avons pu comprendre comment ce recyclage neuronal s’opère entre des pressions biologiques et des besoins sociaux. Notre étude a pu mettre en évidence que les représentations sur la nature du lien entre le langage et sa forme écrite pour nos trois panels n’existe qu’en termes de pondération entre un lien naturel et un fonctionnement différent. Néanmoins, la position des sondés, sur le fait que la mise en son soit meilleure à partir d’une représentation écrite, présente de fortes variabilités individuelles. Il semblerait également que la modalité corporelle augmente la distance qu’il peut y avoir entre le langage écrit et sa forme signée même si une étude plus poussée de la question, dans une prochaine enquête, pourrait permettre d’avoir plus de certitudes sur le sujet.
En savoir plus

20 En savoir plus

LES EFFETS DES DISPOSITIFS PÉDAGOGIQUES SUR L'ESTIME DE SOI ET LA MAITRISE DE LA LECTURE DES ELEVES DE CP ET DE CE1 : SUIVI LONGITUDINAL

LES EFFETS DES DISPOSITIFS PÉDAGOGIQUES SUR L'ESTIME DE SOI ET LA MAITRISE DE LA LECTURE DES ELEVES DE CP ET DE CE1 : SUIVI LONGITUDINAL

Troncin, 2004), les élèves de CP et de CE1 qui bénéficient d’une mesure d’aide, que ce soit le suivi par le RASED ou le redoublement, ne seraient pas majoritairement des enfants issus de milieux socio-économiques faibles, de Zone d’Education Prioritaire, nés à la fin de l’année ou des garçons. Il est encourageant de penser, tout du moins pour la population étudiée ici, que le fait d’être sujet à une mesure d’aide n’a pas été une fatalité pour les enfants issus de milieux sociaux défavorisés, et qui plus est, nés à la fin de l’année civile. En revanche, il semble que le niveau de compétence des élèves en lecture, et l’évaluation des comportements et compétences scolaires des élèves par leur enseignant participent de manière centrale à la décision du redoublement et du suivi par le RASED. Nos résultats suggèrent que, si le jugement de l’enseignant est faiblement lié aux performances en lecture ou, plus précisément en IME, de ces élèves, il a l’avantage de prédire les décisions pédagogiques. Ainsi, il semblerait que les performances des élèves, et plus particulièrement en lecture, puissent être considérées comme l’un des fondements du jugement de l’enseignant. De plus nous avons pu constater que d’autres facteurs entraient en jeu dans l’évaluation qu’un enseignant porte sur les comportements et l’adaptation scolaire de l’enfant (Bressoux & Pansu, 2003). Ainsi, en accord avec Guimard et Florin (2001), on suggère que les évaluations comportementales des enseignants constituent des composantes différentes mais complémentaires de celles obtenues par une évaluation standardisée des performances en IME. Les évaluations comportementales constitueraient donc une source d’information à prendre en compte dans l’adaptation scolaire et les décisions pédagogiques. A ce sujet, la particularité du questionnaire enseignant (Florin, Guimard, & Nocus, 20002) est, une fois de plus, soulignée par nos résultats : en plus d’appréhender le jugement de l’enseignant sur les compétences, les comportements et l’adaptation scolaires des enfants en tout début d’apprentissage, ce questionnaire peut être utilisé dans une optique de prévention contre l’échec scolaire. En effet, il constituerait un bon prédicteur de l’adaptation scolaire (Florin, 1991), du parcours scolaire des élèves (Guimard, Cosnefroy, & Florin, 2007), et notamment des performances en lecture (Guimard & Florin, 2001, 2007).
En savoir plus

261 En savoir plus

Comment augmenter les prises de parole et les distribuer de façon homogène dans l'enseignement - apprentissage de la lecture en deuxième année primaire ?

Comment augmenter les prises de parole et les distribuer de façon homogène dans l'enseignement - apprentissage de la lecture en deuxième année primaire ?

7. CONCLUSION Tant dans la phase descriptive qu’exploratoire, nous avons montré l’existence d’un effet « classe » et d’un effet « leçon ». Ainsi, la fréquence des interventions verbales des élèves est expliquée, du moins en grande partie, par l’appartenance à la classe et par le type de leçons auxquelles ils prennent part. Le contexte de la classe apparaît donc plus important que les caractéristiques individuelles des élèves (traits de personnalité, motivation, aptitude,…) souvent invoquées par les enseignants pour « légitimer » les différences. Finalement, même si c’est au sein des petits groupes que les prises de parole sont les plus élevées, nous avons pu voir des effets positifs également quand les leçons se donnent en groupe-classe. Notons tout de même qu’il est difficile de modifier en trois leçons des habitudes de fonctionnement mises en œuvre au quotidien mais qu’un simple dispositif matériel peut avoir des effets.
En savoir plus

13 En savoir plus

Effets d’un entraînement cognitivo-musical en grande section de maternelle sur les compétences reliées à la lecture

Effets d’un entraînement cognitivo-musical en grande section de maternelle sur les compétences reliées à la lecture

24 décision d’incongruité de la durée de la syllabe centrale dans des mots trisyllabiques, et la hauteur par une épreuve de jugement d’exactitude de comptines célèbres. L’entraînement musical comprenait des exercices multimodalitaires (auditivo-moteur, visuo-auditif, visuel auditif et moteur) basés sur la hauteur, la durée, le rythme, le timbre, une initiation au piano, des ateliers de percussions et de danses folkloriques. La comparaison pré- / post- tests entre les dyslexiques et les témoins appariés a montré une amélioration significative de la perception catégorielle, avec à la fois une diminution de perception intra-catégorielle et une meilleure discrimination inter-catégorielle. De même, l’épreuve de perception des durées s’est significativement améliorée. Les résultats à la tâche de perception d’incongruité de hauteur dans les comptines, qui ne montraient pas de différence entre dyslexiques et témoins avant l’entraînement, sont restés identiques lors de l’évaluation post-entraînement. Ainsi, l’entraînement musical a permis une amélioration significative des variables auditivo-verbales non entraînées en seulement trois jours. L’apprentissage de la musique, en améliorant la perception des variations de durées, semble améliorer également la perception du VOT : ces améliorations pourraient alors permettre de développer les représentations phonologiques nécessaires pour effectuer les conversions graphèmes-phonèmes dans la lecture, la conscience phonologique reposant notamment sur la capacité à catégoriser les sons de la parole (Vandermosten et coll., 2011).
En savoir plus

101 En savoir plus

Entrainement musical et lecture à haute voix : la musique au secours des apprentissages

Entrainement musical et lecture à haute voix : la musique au secours des apprentissages

C ONCLUSION Cette recherche avait pour objectif de savoir si l’apprentissage de la musique pouvait accroitre les performances en lecture à haute voix et ce de manière plus significative qu’une autre activité de type dessin. Les résultats obtenus vont majoritairement dans le sens de notre hypothèse. Bien sur, il serait intéressant de savoir combien de temps les bénéfices dus à l’entrainement musical perdurent et si un entrainement plus long donnerait des différences plus fortes entre les deux activités (musique vs. dessin). Si cette expérimentation pouvait être renouvelée, il faudrait affiner les exercices proposés en musique afin de correspondre au mieux aux compétences testées. De plus, il a été difficile de « chiffrer » les bénéfices de l’activité « chant » proposée lors des séances de musique. C’est un aspect de l’expérimentation que je souhaiterais aujourd’hui approfondir. Pour conclure sur cette étude, je dirais simplement que les bienfaits de l’apprentissage de la musique me semblent si importants que je n’envisage plus une mise en route matinale sans quelques exercices de rythme, de perception de hauteur, d’écoute ou de chant !
En savoir plus

65 En savoir plus

Caractéristiques des langues et apprentissage de la lecture en langue première et en français langue seconde : perspective évolutive et comparative entre l'arabe et le portugais

Caractéristiques des langues et apprentissage de la lecture en langue première et en français langue seconde : perspective évolutive et comparative entre l'arabe et le portugais

157 des connaissances soit plus ou moins facile et que la nécessité des apprentissages réalisés en L2 soit plus ou moins amplifiée. • Les recherches développées dans le cadre de la perspective cross-linguistique anglosaxonne, bien qu’elles se soient surtout orientées vers la comparaison de langues premières alphabétiques versus non alphabétiques, apportent plusieurs éléments de réflexion opportuns par rapport à notre recherche. Elles insistent justement sur l’importance à accorder aux caractéristiques des systèmes écrits des langues en contact et proposent une méthodologie adéquate pour l’étude des procédures d’apprentissage tenant compte des effets de proximité entre les langues premières et secondes. Plus précisément, il en ressort que les caractéristiques orthographiques des systèmes (logographique vs. alphabétique) affectent beaucoup les procédures de lecture. Cette affirmation vient là encore compléter les propositions de certains auteurs sur l’existence de processus orthographiques spécifiques (Abu-Rabia & Siegel, 2003 ; Gottardo et al., 2001 ; Wang et al., 2006), sans forcément les contredire. Bien qu’il semble qu’aucune étude n’ait montré que le simple changement d’alphabet puisse affecter fondamentalement la façon dont les enfants apprennent à lire en L2 (cf. Bialystok et al., 2005a), il peut être intéressant de vérifier, avec l’arabe et le français, si cette confrontation à un nouvel alphabet n’a pas plus d’impact que celui d’un simple ralentissement dans l’élaboration du décodage. En effet, pour les apprenants sachant lire en langue arabe et apprenant une langue seconde à écriture latine l’ensemble du système de correspondance, même l’identité des lettres et le sens d’écriture est à réapprendre. Un tel réapprentissage peut, de notre point de vue, affecter la façon dont certains traitements interviennent au cours de l’acquisition de la lecture, par rapport aux profils d’apprenants dont la langue première écrite n’a pas de telles caractéristiques.
En savoir plus

574 En savoir plus

Effets d’un apprentissage bimodal associant conscience phonémique et éducation musicale sur les compétences phonémiques des élèves de Grande Section

Effets d’un apprentissage bimodal associant conscience phonémique et éducation musicale sur les compétences phonémiques des élèves de Grande Section

7 Introduction Selon l’Observatoire National de la lecture et l’Inspection Générale en France (2006), environ 30% de la population éprouverait des difficultés en lecture et en écriture. Or, la lecture constitue un élément essentiel de la réussite professionnelle et donc par conséquent de l’insertion sociale. En effet, selon Delahaie (1998), l’apprentissage de la lecture permet à l’enfant d’accéder aux savoirs enseignés dans tous les domaines d’apprentissage. Ainsi, afin d’assurer une meilleure insertion sociale et professionnelle aux enfants dans le futur, ils doivent donc acquérir des compétences en lecture et en écriture. Toutefois, suite au rapport de l’Observatoire National de la lecture et l’Inspection Générale en France (2006), un grand nombre d’enfant rencontreraient des difficultés dans l’apprentissage de la lecture (12% des élèves participants aux évaluations internationales PISA). Frédérique Pipolo (2006), inspectrice de l’Education Nationale, souligne les grandes différences culturelles, sociales et cognitives des enfants à l’entrée à l’école maternelle qui pourraient constituer des facteurs prédictifs des futurs apprentissages. De ce fait, l’école se doit de réduire ces écarts afin de permettre aux enfants d’acquérir les habiletés nécessaires dans les différents domaines notamment en lecture et en écriture. Mais quelles sont les habiletés indispensables à l’acquisition des compétences de lecture et d’écriture ?
En savoir plus

83 En savoir plus

Abandonner la musique ?! Psychologie de la motivation et apprentissage musical.

Abandonner la musique ?! Psychologie de la motivation et apprentissage musical.

de notes de musique, nous faisons implicitement appel à ces hiérarchies. Les notes de musique, dont l’apparence familière à l’adulte musicien peut laisser croire à quelque réalité élémentaire, sont pour le psychologue une abstraction mentale assez complexe: il s’agit du groupement catégoriel de populations de fréquences parfois distantes de plus d’un demi-ton, groupement déjà déterminé par la bonne perception de la syntaxe de l’œuvre (la fonction harmonique des différentes notes détermine notre tolérance quant à leur justesse), c'est-à- dire par l’apprentissage de connaissances spécifiques au traitement des musiques d’une culture donnée (Francès 1958). La possibilité de recréer une illusion de durée à partir d’une succession de centrations perceptives opérées sur des groupes de notes (de “fenêtres” tirées du présent perçu) dépend donc de notre capacité à extraire la syntaxe de l’œuvre, c'est-à-dire de notre compétence à reconnaître et à différencier avec suffisamment d’acuité des degrés de stabilité ou d’instabilité tonale, même lorsque l’harmonie se fait extrêmement complexe, ou lorsque l’on érige des systèmes d’écriture tentant de les dissimuler à tout prix.
En savoir plus

507 En savoir plus

La lecture en miroir : narcissisme et effets d'inconscient dans Le vieux Chagrin et Chat sauvage de Jacques Poulin

La lecture en miroir : narcissisme et effets d'inconscient dans Le vieux Chagrin et Chat sauvage de Jacques Poulin

étude sur le narcissisme du lecteur poulinien. Tout d'abord, nous tenons à rappeler que nos analyses des effets produits par ces deux romans de Poulin s'appuyaient autant sur la sémio-pragmatique de Vincent Jouve que sur une conception narcissique de la lecture. Ainsi, nous nous sommes attardé, dans un premier temps, à comprendre comment la lecture pouvait s'inscrire dans une dynamique narcissique. Notre premier chapitre nous a permis de mieux cerner la notion du narcissisme dans son acception freudienne. Nous avions écrit, au début de notre mémoire, que le narcissisme est associé à l'homosexualité, à une phase intermédiaire du développement sexuel, à l'auto-érotisme, à une perversion, à un stade libidinal, à un état régressif, à un choix objectal ou encore à un mode relationnel. Le narcissisme tel que développé dans les écrits freudiens, de l'article « L'Esquisse pour une psychologie scientifique » jusqu'à l'ouvrage Psychologie collective et analyse du moi, comporte une très grande diversité sémantique. Toutefois, l'analyse plurifocale de Guy Rosolato sur le narcissisme nous a permis de réduire la portée de cette notion à quelques significations particulières : le retrait libidinal, le dédoublement et l'idéalisation. La seconde partie du chapitre I est entrée plus avant dans la problématique du narcissisme en dégageant les aspects fantasmatique et narcissique de la lecture. Nous avons relevé l'intérêt que les psychanalystes (D. Anzieu, M. de M'Uzan, A. Green, etc.) ont manifesté envers le statut narcissique de l’œuvre à travers un certain nombre d'études sur la production du texte et l'interprétation du sens latent des œuvres. Ainsi, Didier Anzieu, dans son étude consacrée au travail de création artistique 1 , constate que la production
En savoir plus

136 En savoir plus

Clarté cognitive et apprentissage de la lecture-écriture

Clarté cognitive et apprentissage de la lecture-écriture

apporte également des éléments d’aide à la combinatoire. Elle permet de faire plus facilement des associations de sons et d’éviter les confusions de lettres par un codage de signes phonétiques. A chaque lettre, chaque son, est associé un geste particulier. Cela permet de prévenir l’illettrisme et de corriger les déformations afin d’éviter l’échec scolaire et la dyslexie. Les gestes sont une aide à l'abstraction relative au son, donc une aide à l'apprentissage de la lecture. Les élèves doivent prendre conscience de ce qu'est un son, et d'où il vient. Puis lorsqu'ils reconnaissent le son oralisé, ils reproduisent le geste correspondant et peuvent ainsi transcrire l’orthographe du mot énoncé, et inversement. La lettre ou le son sont répétés à trois niveaux : < oral, gestuel, écrit > ou < graphie, gestuelle, phonème >. C’est un travail de mémorisation qui peut représenter une ressource aidante pour l’enfant. En effet, celui-ci, en reconnaissant le phonème ou le graphème, s’il le transcrit en gestuelle, retrouve instinctivement l’autre. Les mots présentant des lettres muettes seront correctement orthographiés grâce à cette méthode qui guide la graphie. Les gestes ne sont plus effectués dès que les élèves ont acquis les automatismes leur permettant de fixer phonème et graphème donc de déchiffrer.
En savoir plus

55 En savoir plus

Les publics de la musique lyrique et de la musique symphonique

Les publics de la musique lyrique et de la musique symphonique

registres   les   plus   contemporains   (rock,   électronique,   jazz   et   blues,   musiques   du   monde…).   À   l’exception   de   la   musique   classique   (et   à   un   certain   degré   de   la   musique   contemporaine),  les  genres  savants  sont  en  retrait.  Mais  dans  le  champ  «  actuel  »,  le  rap   et  le  hip-­‐hop  subissent  aussi  une  certaine  réserve.  C’est  donc  une  tendance  qui,  à  partir   d’une  palette  «  rock-­‐jazz-­‐électro  »  va  regarder  sélectivement  du  côté  du  classique.  C’est   un  profil  jeune  :  37,3  ans  (contre  56  en  moyenne).  D’extraction  un  peu  plus  populaire  et   moyenne  que  les  autres,  c’est  un  profil  où  les  nouveaux  spectateurs  sont  plus  nombreux   (48%),  où  l’on  vient  plus  entre  amis  et  en  famille  (23%  contre  17%  en  moyenne).  C’est   aussi  un  public  très  féminin  (70%) ,  actif  (48%  contre  35%),  étudiant  et  scolaire  (32%   contre  10%  en  moyenne),  et  de  haut  niveau  de  diplôme.  Les  revenus  des  foyers  y  sont   par  contre   plus  bas  que  la  moyenne  (52%  de  revenus  inférieurs  à  2  000  €  mensuels).   C’est  un  profil  très  présent  dans  le  public  de  la  Vignette.  
En savoir plus

32 En savoir plus

Pour une lecture intégrée des effets d’une alliance stratégique : étude du cas de l’alliance General Motors

Pour une lecture intégrée des effets d’une alliance stratégique : étude du cas de l’alliance General Motors

7 Clermont-Ferrand, 10-12 juin 2013 1.3. Présentation du secteur automobile mondial dans un contexte de crise L’industrie automobile mondiale est parmi les plus concentrées au monde. Elle est souvent présentée comme un secteur « exemplaire » de la concentration industrielle. L’importante quantité de véhicules produite chaque année dans le monde l’est principalement par un oligopole d’une dizaine de groupes industriels internationaux. Plus récemment, on assiste à une accélération de la formation d’alliances spectaculaires dans cette industrie (Freyssenet, 2004). La figure 01 suivante, montre le processus de concentration du secteur automobile. La crise économique mondiale a eu des effets importants sur les groupes automobiles, notamment les constructeurs américains. Ainsi, General Motors (GM) a échappé à la faillite, grâce à la subvention du gouvernement américain. Ford a complètement restructuré son organisation et Chrysler s’est fait « sauver » par le groupe Fiat. En effet, pour rester compétitif, la taille critique est maintenant estimée au minimum à six millions de véhicules produits annuellement. Chose qui pousse les constructeurs à envisager de nouvelles alliances afin de pouvoir l’atteindre en « externe ». Par ailleurs, au-delà des fusions, les partenariats technologiques et les alliances stratégiques sont devenus le moyen le plus rapide pour s’adapter aux nouvelles modifications opérées dans l’environnement international. Dans ce sens, on peut citer PSA et Mitsubishi qui ont conclu dernièrement une alliance pour le partage de plateformes et la construction d’une usine en commun.
En savoir plus

25 En savoir plus

L’italien de la musique et la musique de l’italien

L’italien de la musique et la musique de l’italien

- Phase d’amorce (4 minutes) : une fois que les élèves ont gagné leur place près des autres membres du même groupe, dont la composition était projetée au tableau, écriture de l’objectif de la séance dans les cahiers, distribution de la fiche d’exploitation à remplir et lecture de la consigne. Reformulation de l’objectif et de la consigne par un ou plusieurs élèves volontaires. - Travail de groupe (25 minutes) : les élèves sont autonomes dans leurs activités car la consigne a été élucidée et ce qui est attendu d’eux, l’objectif de la séance, est toujours bien visible au tableau. Le fait d’avoir constitué au préalable les groupes et d’avoir attiré l’attention sur le petit exposé final a contribué, dès le début, à mettre les élèves en situation de travail. Sans que nous le leur ayons explicitement demandé, au sein de chaque groupe, les élèves se sont réparti entre eux les informations à rechercher. Pendant toute cette phase, un compte à rebours était affiché au tableau. Pour notre part, nous avons adopté une « posture d’accompagnement » (Boucheton, Soulé, 2009) consistant à circuler parmi les groupes afin d’aider ceux qui le souhaitaient et de répondre aux questions qui surgissaient au fur et à mesure.
En savoir plus

41 En savoir plus

Effets soutenus d'un programme d'enrichissement de la lecture implanté  en première année du primaire

Effets soutenus d'un programme d'enrichissement de la lecture implanté en première année du primaire

Les habiletés en lecture de sept élèves (cinq faibles et deux moyens) par classe ont été évaluées immédiatement après que les activités aient été discontinuées, soit à la fm[r]

115 En savoir plus

Show all 6127 documents...

Sujets connexes