Haut PDF Dmences syphilitiques au CHU Mohamed VI de Marrakech

Dmences syphilitiques au CHU Mohamed VI de Marrakech

Dmences syphilitiques au CHU Mohamed VI de Marrakech

The purpose of our study was to analyze epidemiological, clinical, para clinical, therapeutic and evolutionary profile of patients with syphilitic dementia in Neurology department of Mohammed VI University hospital of Marrakesh. We have included 37 cases in this descriptive study over a period of 15 years. All patients were male, with an average age of 43 years. The mean delay of consultation was of 19.9 months. Symptoms had an insidious installation in the majority of cases. The clinical profile was dominated by memory impairment (100% of cases) followed by temporal and spatial disorientation (49%). Psychiatric and behavioral disorders were the most common reason for hospitalization (84% of our patients) especially for agitation (45%), depressive disorders (32%), or maniac episodes (23%).
En savoir plus

130 En savoir plus

Aspects neurochirurgicaux des adénomes hypophysaires, expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI de Marrakech

Aspects neurochirurgicaux des adénomes hypophysaires, expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI de Marrakech

Les adénomes hypophysaires, tumeurs bénignes se développent aux dépens des cellules du lobe antérieur de l’hypophyse, et constituent 10 % des tumeurs cérébrales. Nous rapportons une étude rétrospective concernant 32 cas d’adénomes hypophysaires colligés au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech entre janvier 2002 et décembre 2010. L’âge moyen de survenue était de 37,63 ans avec une nette prédominance féminine (59,37 %).Il relève de notre étude un retard diagnostique assez long avec une moyenne de 3 ans, d’où la fréquence élevée des troubles visuels (56 ,25%), des signes d’HIC (81,25 %) ainsi que des troubles endocriniens (62,50 %).Le diagnostic est orienté par la radiographie du crâne centrée sur la selle turcique dans 10 cas, affirmé par la TDM et/ou IRM ainsi que les dosages hormonaux et confirmé par l’histologie. Au plan thérapeutique, La voie trans-sphénoïdale a été utilisée dans 68,75 % des cas, tandis que 12,5 % des cas ont été abordés par voie endoscopique, la voie trans- crânienne est pratiquée chez 18,75 % des cas. Le traitement médical à base de bromocriptine a été préconisé chez 6 patients, dont 5 en association avec la chirurgie. Deux patients ont bénéficié de la radiothérapie postopératoire. La guérison clinique et radiologique est obtenue chez 7 patients (35%), l’échec chirurgical est constaté dans 4 cas et la récidive dans 3 cas (15%).aucun décès n’a été signalé, la morbidité est faible et la mortalité est exceptionnelle si les indications sont respectées. La revue de la littérature montre que ces tumeurs atteignent surtout le sexe féminin(entre 52 et 92%),l’âge moyen varie entre 31 et 47 ans, la fréquence du syndrome d’HTIC varie entre 28 et 90%,celle des troubles visuels entre 54,5% et 83,3%, les signes endocriniens varient selon le type d’adénome .la voie transsphénoïdale reste la méthode de choix puisqu’elle est utilisée entre 95 et 100% des cas selon la littérature, l’utilisation du traitement médical varie selon le type d’adénome hypophysaire.
En savoir plus

209 En savoir plus

Evaluation des prescriptions d'antibiotiques dans un service d'accueil des urgences du CHU Mohamed VI de Marrakech

Evaluation des prescriptions d'antibiotiques dans un service d'accueil des urgences du CHU Mohamed VI de Marrakech

Des programmes d'usage rationnel des médicaments ont été mis en place dans plusieurs pays. Au Maroc, nous disposons de peu de données concernant les caractéristiques de la prescription des antibiotiques, son volume, sa pertinence et son impact économique. C'est dans ce contexte que s'inscrit ce travail qui vise à décrire et évaluer les attitudes des médecins en matière d’antibiothérapie. Nous avons procédé à une enquête au niveau du service d’accueil des urgences adulte du CHU Mohamed VI de Marrakech dont les principaux objectifs étaient d’évaluer:
En savoir plus

98 En savoir plus

Evaluation de la satisfaction des parturientes aprs laccouchement au service de gyncologie obsttrique CHU Mohamed VI de Marrakech

Evaluation de la satisfaction des parturientes aprs laccouchement au service de gyncologie obsttrique CHU Mohamed VI de Marrakech

Evaluation de la satisfaction des parturientes après l’accouchement au service de gynécologie obstétrique CHU Mohamed VI de Marrakech - 33 - En souscrivant aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), le Maroc s’est engagé à réduire de trois quarts la mortalité maternelle (OMD 5) [4] En effet, environ 830 femmes meurent chaque jour dans le monde du fait de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement. En 2015, 303 000 femmes sont décédées pendant ou après la grossesse ou l’accouchement. La majeure partie de ces décès se sont produits dans des pays à revenu faible et la plupart auraient pu être évités [5].
En savoir plus

93 En savoir plus

Le Paludisme au CHU Mohamed VI de Marrakech

Le Paludisme au CHU Mohamed VI de Marrakech

Le Paludisme au CHU MOHAMED VI de Marrakech 2 Le paludisme ou malaria, un mot dérivé du latin qui signifie <<mal air>>, est une érythrocytopathie fébrile due à un parasite, le Plasmodium , transmis à l’homme par une piqûre de moustique, anophèle femelle, infectée [1]. C’est une endémie parasitaire fréquente dans le monde. Il constitue un problème majeur de santé publique, aussi bien pour les pays d’endémie que pour les zones non-endémiques [2].

86 En savoir plus

Les colectomies droites sous coelioscopie Exprience du service de chirurgie gnrale au CHU Mohamed VI de Marrakech

Les colectomies droites sous coelioscopie Exprience du service de chirurgie gnrale au CHU Mohamed VI de Marrakech

Sont exclus de notre étude tous les patients opérés au sein du service de chirurgie générale du CHU Mohamed VI de Marrakech, pour les autres colectomies sous cœlioscopie (gauche et tot[r]

142 En savoir plus

Purpura Rhumatoïde chez l’enfant : expérience du service pédiatrie B CHU Mohamed VI Marrakech

Purpura Rhumatoïde chez l’enfant : expérience du service pédiatrie B CHU Mohamed VI Marrakech

Nous vous importons dans ce travail l’étude de 42 cas de P.R, colligés dans le service de pédiatrie B DU CHU Mohamed VI de Marrakech entre 1janvier 2007 au 31 septembre 2011. L’âge de survenue est de 4 à 10 ans (85%), le sexe masculin semble plus touché bien que cette série rapporte une prédominance féminine (54%). La saison offrant le plus grand nombre de recrutement est la saison HIVERNO-PRINTANAIRE (55%). Le purpura constitue le maître symptôme de la maladie (98%). Les arthralgies sont présentes dans ¾ des cas, touchant les grosses articulations, le plus souvent modérées et fugaces. L’atteinte digestive survient dans 54% des cas, les douleurs abdominales constituent l’élément essentiel (89.7%), elles sont associées parfois à des vomissements et des hémorragies digestives (34%).
En savoir plus

112 En savoir plus

Imagerie du cancer du sein, exprience de lhopital mre et enfant du CHU Mohamed VI de Marrakech

Imagerie du cancer du sein, exprience de lhopital mre et enfant du CHU Mohamed VI de Marrakech

Cette étude rétrospective est faite sur 100 patientes colligées au service de Radiologie de l’hôpital mère et enfant et au service d’Oncologie-Radiothérapie du CHU Mohamed VI de Marrakech durant une période de 2 ans : (de janvier 2014 à décembre 2015). Les données ont été recueillies à partir des dossiers médicaux avec établissement d’une fiche d’exploitation. Toutes nos patientes ont bénéficié d’une mammographie numérique ou conventionnelle (deux incidences ont été réalisées : crânio-caudale et oblique externe). L’échographie a été réalisée chez la majorité de nos patientes. L’appareillage utilisé est un échographe en temps réel muni d’une sonde linéaire de haute fréquence.
En savoir plus

182 En savoir plus

La greffe de la membrane amniotique : Exprience du service dOphtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech

La greffe de la membrane amniotique : Exprience du service dOphtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Résumé La greffe de membrane amniotique est un choix thérapeutique réapparu récemment sur la scène ophtalmologique, et qui permet le traitement de certaines pathologies de surface oculaire. Le but de notre travail est de rapporter notre expérience en matière de greffe de membrane amniotique. C’est une étude rétrospective portant sur 122 patients ayant bénéficié d’une greffe de membrane amniotique au service d’ophtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech sur une période de 3 ans, du mois d’avril 2014 au mois d’Octobre 2017. L’âge moyen de nos patients était à 45,80 avec une légère prédominance masculine de 51,63%. Les indications de la greffe étaient Les ulcères cornéens (45 patients: 36,88% ); Les perforations cornéennes ( 36 patients:29,5%) ;Les brûlures oculaires (18 patients:14,75%) ; le retard de cicatrisation sur CG (8 patients: 6,55%) ; Le symblépharon (8 patients:6,55%) ; Les tumeurs conjonctivales ou limbiques (4 patients:3,27% ); Le ptérygion (3 patients: 2,45%). L’acuité visuelle initiale était inférieure ou égale à 1/10 dans 80,32 % des cas.
En savoir plus

140 En savoir plus

Epidemiologie des cancers digestifs au  CHU MOHAMED VI de Marrakech 2003-2007

Epidemiologie des cancers digestifs au CHU MOHAMED VI de Marrakech 2003-2007

L’incidence mondiale des cancers digestifs par 100000 habitants est de 74.2 chez les hommes et 34.2 chez les femmes [3]. Dans notre étude, les cancers digestifs représentent 13.85% et 11.25% des cancers de l’homme et la femme respectivement, ces taux sont légèrement plus faibles comparés aux registres occidentaux, maghrébins et au registre de Casablanca, l’étude d’Aiterraisse a retrouvé une fréquence plus élevée de ces cancers dans la région de Marrakech (tableau V). Mais ces résultats ne peuvent être comparés vu que notre étude est une expérience d’un service hospitalier ne pouvant être comparés aux registres de population .
En savoir plus

105 En savoir plus

Amyotrophie spinale de l'enfant au CHU Mohamed VI de Marrakech tude rtrospective  propos de 10 cas

Amyotrophie spinale de l'enfant au CHU Mohamed VI de Marrakech tude rtrospective propos de 10 cas

L’étude moléculaire du gène SMN était réalisée chez tous les patients, et a montré une délétion homozygote de l’exon 7 du gène SMN confirmant le diagnostic d’amyotrophie spi[r]

174 En savoir plus

Cancer du rectum : diagnostic et pronostic ,  propos d'une srie de cas CHU Mohamed VI Marrakech

Cancer du rectum : diagnostic et pronostic , propos d'une srie de cas CHU Mohamed VI Marrakech

Le traitement neoadjuvant suivi de chirurgie a été la stratégie adoptée chez 62,5 % des cas, ce traitement neoadjuvant fait en pratique, a été surtout type association concomitante de [r]

194 En savoir plus

Les mucopolysaccharidoses au CHU Mohamed VI de Marrakech

Les mucopolysaccharidoses au CHU Mohamed VI de Marrakech

Les greffes de cellules souches hématopoïétiques ont été moins nombreuses dans les autres MPS et les résultats sont assez hétérogènes. Dans la plupart des études, le bénéfice au niveau cognitif n’est souvent que partiel. Un élément important est la précocité de la transplantation, sachant que certaines mucopolysaccharidoses sont parfois diagnostiquées plus tardivement que le type I. Les indications de cette approche sont donc discutées au cas par cas dans la maladie de Hunter (type II) et la maladie de Maroteaux-Lamy (type VI), du fait de la disponibilité d’une thérapie substitutive spécifique pour chacune de ces affections. Pour ce qui est de la maladie de Sanfilippo (type III), dont l’atteinte est principalement neurologique, la greffe a été peu pratiquée, même si cette affection ne dispose par ailleurs d’aucun traitement.[33]
En savoir plus

176 En savoir plus

Apport de l'imagerie dans les cancers de la vsicule biliaire exprience du service de radiologie CHU Mohamed VI Marrakech

Apport de l'imagerie dans les cancers de la vsicule biliaire exprience du service de radiologie CHU Mohamed VI Marrakech

L’échographie abdominale, pratiquée de première intention chez tous nos patients, a permis d’orienter d’emblée le diagnostic vers : un cancer de la vésicule biliaire chez 35 patien[r]

218 En savoir plus

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Figure 84 : Voie endoscopique endonasale [127] A Classification sagittale des différents accès chirurgicaux possibles par la voie endoscopique endonasale B Projection endocrânienne des abords endoscopiques endonasaux de la base du crâne 1. Fissure orbitaire supérieure (III, IV, VI, nerfs lacrymal, frontal et nasociliaire, veine ophtalmique supérieure) ; 2. Foramen rond (V2) ; 3. Foramen ovale (V3, artère méningée accessoire) ; 4. Foramen spinosum (artère et veine méningée moyenne, rameau méningé du V3) ; 5. Foramen déchiré antérieur (carotide interne, plexus veineux péricarotidien) ; 6. Hiatus du nerf petit pétreux ; 7. Hiatus du nerf grand pétreux ; 8. Canal hypoglosse ; 9. Foramen cæcum (veine émissaire du sinus sagittal supérieur) ; 10. Gouttière olfactive ; 11. Toit de l’orbite ; 12. Foramen ethmoïdal postérieur ; 13. Planum sphénoïdal; 14. Tubercule de la selle turcique ; 15. Canal optique ; 16. Apophyse clinoïde antérieure ; 17. Selle turcique ; 18. Dorsum sellae ; 19. Clivus ; 20. Méatacoustique interne (VII, VIII, artère labyrinthique) ; 21. Foramen Jugulaire (sinus pétreux inférieur, IX, X, XI, sinus sigmoïde, artère méningée postérieure); 22. Foramen magnum (moelle allongée, artères vertébrales, racines spinales des nerfs accessoires).
En savoir plus

241 En savoir plus

Epidmiologie de la Giardiose au CHU Mohamed VI de Marrakech : Exprience du service de parasitologie de lhpital militaire Avicenne

Epidmiologie de la Giardiose au CHU Mohamed VI de Marrakech : Exprience du service de parasitologie de lhpital militaire Avicenne

Les résultats obtenus montrent qu’un enfant sur cinq héberge un ou plusieurs parasites intestinaux soit 20,7%, sachant que cette population étudiée est urbaine et de niveau socio- économique moyen. Notre prévalence est sensiblement proche à celle rapportée par Mr.Bouskraoui à Marrakech (23,78%), Par ailleurs, ce résultat n’est pas conforme avec les autres études réalisées en milieu urbain dans notre pays, notamment par Mostafi à Salé (39,17%), Tligui à Tifelt (57,10%) et Rahmouni à Rabat (61,7%)[8, 26, 27,28].En comparant avec l’étude faite en milieu rural et urbain, l’indice parasitaire de (20,7%) est moins important par rapport à celui rapporté par EL Fatni à Tétouan (26%) [28]. El Qaj a rapporté un I.P.S de 68,10% dans le milieu rural de Kenitra (versus 20,7% dans notre travail) [30]. Ce taux élevé d’infestation parasitaire dans la population infantile est expliqué par les conditions d’environnement et d’hygiène qui sont précaires [32]. Quant à El Fatni, d’après son enquête réalisée sur des écoliers relevant des milieux urbains et ruraux de la Province de Tétouan, a rapporté un I.P.S de 26%. Il a démontré que l’I.P.S en milieu rural est statistiquement plus élevé qu’en milieu urbain.
En savoir plus

133 En savoir plus

Profil pidemiologique des couples infertiles pris en charge par le centre de FIV de CHU Mohamed VI de Marrakech

Profil pidemiologique des couples infertiles pris en charge par le centre de FIV de CHU Mohamed VI de Marrakech

Ce travail a pour objectif d’étudier le profil épidémiologique des couples bénéficiant de la fécondation in vitro (FIV) au ventre de PMA du CHU Mohammed VI de Marrakech. Nous avons réalisé une étude auprès de notre service, récoltant de façon rétrospective les dossiers des patients ayant bénéficié de techniques de fécondation in vitro, entre janvier 2017 et décembre 2018. Le nombre total des tentatives était de 119. La moyenne d’âge des patientes était de 30 ans avec des extrêmes allant de 19 à 41, et de 26ans à 59 ans avec une moyenne de 42,5 chez les patients. S’agissant des comportements à risques13% des couples sont exposés au tabagisme. L’infertilité était dans 82,4% des cas primaire et secondaire dans 17,6%. La durée d’infertilité varie entre 1 à 20 ans avec une moyenne de 6,5.L’origine de l’infertilité était masculine dans 44% des cas et féminine dans 36,2 (dont 60,6% tubaire, 15,2% insuffisance ovarienne 9,1% OPK et 12.1% d’origine endometriosique), mixte et inexpliquée dans 6,6% et 13,2% des cas respectivement.
En savoir plus

116 En savoir plus

Les tumeurs de la paroi thoracique exprience du service de la chirurgie thoracique CHU Mohamed VI Marrakech

Les tumeurs de la paroi thoracique exprience du service de la chirurgie thoracique CHU Mohamed VI Marrakech

Les cas inclus dans notre étude sont des patients, de sexe féminin et masculin de tout âge ayant une tumeur de la paroi thoracique au service de chirurgie thoracique du CHU Mohammed I[r]

129 En savoir plus

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

The aim of our work is to evaluate the different techniques employed in the liver resection as well as surgical indications to analyze results of morbidity and mortality. Thus, in this retrospective study, we report the case of 40 patients undergoes hepatectomy at the surgery viscera service of University Hospital Centre Mohamed VI of Marrakech between January 2004 and December 2009. Mean age of patients was 42.9 years old with extreme ranging from 16 to 82 years old. Female represent a big percentage with 60%. Liver ultrasound was conducted in 82.5% and abdominal Computed Tomography in 50% of cases. Preoperative biological balance was abnormal in 17.5%. Surgical indications were dominated by the benign lesions (80% of cases). Resection was atypical in 77.5% of cases with major hepatectomy in 7.5%. Vascular clamping was conducted in 30% of cases. Abdominal drainage has been made among all our patients and biliary drainage has never been realized. For additional acts, a single major gesture of hemicolectomy right type has been achieved. 7.5% of the patients in our series were transfused. Preoperative mortality was 12.5% and 20% for morbidity. Morbidity and mortality risk factors are: age, background, pathology nature, resection type and
En savoir plus

150 En savoir plus

Plaies iatrogènes de la voie biliaire principale: étude rétrospective sur 7 ans au CHU Mohamed VI à  Marrakech

Plaies iatrogènes de la voie biliaire principale: étude rétrospective sur 7 ans au CHU Mohamed VI à Marrakech

Les plaies iatrogènes de la voie biliaire principale représentent une complication classique et grave de la chirurgie biliaire, constituant un danger réel menaçant toute chirurgie biliaire en particulier la cholécystectomie. A travers une étude rétrospective réalisée au service de chirurgie viscérale au CHU Med VI à Marrakech et étalée sur une période de 7 ans, nous avons essayé d’étudier les principaux mécanismes et facteurs de risques de ces plaies, les principales modalités de réparation chirurgicale, tout en insistant sur la gravité de ces traumatismes opératoires et l’intérêt de leurs prévention. L’étude a porté sur 18 patients, 13 malades référés à partir des hôpitaux périphériques et 5 malades opérés dans notre service. La tranche d’âge la plus touchée était entre 50 et 60 ans, et tous les patients étaient de sexe féminin. L’obésité et la cholécystite aigue étaient les principaux facteurs de risques retrouvés chez nos malades. Pour 2 malades, le diagnostic était posé en per-opératoire devant la constatation de bile dans le champ opératoire, pour 15 malades le traumatisme était découvert en post-opératoire devant un cholépéritoine (7 malades), un bilome (5 malades) et une fistule biliaire externe (3 malades), et chez une malade le diagnostic était fait au stade de sténose. La bili-IRM était l’examen de choix permettant de faire une cartographie lésionnelle. Les modalités de réparation sont allées de simples sutures biliaires sur drain de Kehr chez 4 malades, aux anastomoses bilio-digestives dans 3 cas ou les lésions étaient découvertes tardivement. L’évolution était favorable pour les malades qui étaient pris en charge précocement. Pour conclure, on insiste sur la nécessité de la bonne formation des chirurgiens qui doivent être convaincus que la cholécystectomie est une intervention à risque, qu’une négligence ou une précipitation peut compromettre l’avenir de leurs malades admis pour une intervention réputée simple !
En savoir plus

139 En savoir plus

Show all 1925 documents...

Sujets connexes