Haut PDF Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

Dacryocystite chronique : à propos de 100 cas

Résumé On a pratiqué 100 dacryocystorhinostomies externes au service d’ophtalmologie de l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech chez 100 patients présentant une dacryocystite chronique dont 54% étaient de sexe féminin, les âges extrêmes sont 13 et 81ans avec une moyenne d’âge de 39,5ans. Les patients se sont présentés dans un tableau clinique de larmoiement chronique associé dans 5% des cas à une tuméfaction de l’angle interne de l’œil. Ils ont bénéficié d’un examen ophtalmologique complet associant aussi une épreuve de perméabilité, contact osseux et une consultation pré-anesthésique. Un avis otorhinolaryngologique a été demandé chez la moitié des patients, ainsi qu’une radiographie Blondeau et un scanner orbitosinusien. Aucune étiologie n’a été identifiée chez la majorité des patients. Une cause systémique (sarcoïdose), traumatique ou infectieuse a été suspectée dans 5% des cas. Une dacryocystorhinostomie externe sous anesthésie générale a été pratiquée chez tous nos patients avec un taux de succès de 96% avec un recul d’un an. Il ressort de l’étude de notre série et de celle rapportée dans la littérature que la dacryocystorhinostomie externe est la méthode dont les taux de succès ont approvisionné les 100% et qui reste par conséquent la technique de choix dans notre pays vu son faible coût et la disponibilité des matériaux.
En savoir plus

133 En savoir plus

Atteinte ophtalmologique au cours du diabète : à propos de 100 cas

Atteinte ophtalmologique au cours du diabète : à propos de 100 cas

Le diabète sucré est une maladie chronique définie par l’OMS comme étant un état d’hyperglycémie chronique, relevant de plusieurs facteurs génétiques et exogènes, agissant souvent conjointement. Les complications oculaires occupent une place particulière par l’impact socioprofessionnel et l’handicap majeur qu’elles entraînent. Le diabète au Maroc, touche 4 % de la population, il représenterait une cause importante de cécité. Le but de notre étude est d’évaluer la prévalence des atteintes ophtalmologiques au cours du diabète, et d’étudier les divers facteurs associés qui influencent le développement et l’évolution de ces manifestations .
En savoir plus

136 En savoir plus

L'apport du mylogramme dans le diagnostic des hmopathies : A propos de 100 cas

L'apport du mylogramme dans le diagnostic des hmopathies : A propos de 100 cas

- - - - 68 68 68 68 - - - - allergies et les parasitoses, plus rarement des maladies cutanées, des maladies systémiques et des affections malignes. Les hyperéosinophilies des hémopathies malignes se rencontre au cours de la leucémie myéloïde chronique, l’éosinophilie s’inscrit dans lecadre d’une hyperleucocytose avec polynucléose neutrophile et myélémie. Certaines leucémies aiguës myéloïdes, de type M2 ou M4, peuvent comporter une hyperéosinophilie sanguine et médullaire. Au cours de certaines leucémies aiguës lymphoblastiques, des lymphomes malins à cellules T, de la maladie de Hodgkin, une hyperéosinophilie modérée peut être présente et suit alors l’évolution de la maladie. Nous pouvons aussi voir les hyperéosinophilies dans certaines cancers tel que le cancer du sein et des bronches. Et ceci explique l’indication de myélogramme dans notre cas d’hyperéosinophilie, mais le myélogramme n’a pas pu donner un diagnostic mais orienter vers les maladies de surcharge.
En savoir plus

120 En savoir plus

Évaluation des inégalités de longueurs post prothèse de hanche par voie antérieure sans table orthopédique via le logiciel sterEOS® : à propos des 100 premiers cas

Évaluation des inégalités de longueurs post prothèse de hanche par voie antérieure sans table orthopédique via le logiciel sterEOS® : à propos des 100 premiers cas

Dans   nos   résultats   nous   notons   aussi   deux   ré   interventions   de   type   ténotomie   du   psoas   pour   tendinite   chronique   post   opératoire,   cette   irritation,   déjà   décrite   par   Horne   et   Olson   (7)   peut   potentiellement   être   expliquée   par   ces   antéversions   excessives   et   donc   par   un   conflit   entre   la   partie  antérieur  du  cotyle  et  le  tendon  du  psoas.  En  effet,  Fujita  et  al.  (43)  précise  que  même  en   respectant   un   alignement   du   rebord   inféro-­‐médial   sur   le   ligament   transverse   de   l’acétabulum,   technique   permettant   de   placer   les   implants   en   zone   de   sécurité,   on   retrouve   parfois   une   antéversion   importante   ,   notamment   chez   les   patients   au   bassin   rétroversé.     Hassan   (44)   met   également  en  évidence  que  si  l’évaluation  de  l’inclinaison  par  les  chirurgiens  en  peropératoire  est   correcte,  cela  est  beaucoup  plus  difficile  concernant  l’antéversion  de  l’implant  acétabulaire.  
En savoir plus

73 En savoir plus

Intérêt de mesure de l’index de pression systolique au niveau du membre inférieur dans le dépistage de l’artériopathie diabétique : etude prospective à propos de 100 cas

Intérêt de mesure de l’index de pression systolique au niveau du membre inférieur dans le dépistage de l’artériopathie diabétique : etude prospective à propos de 100 cas

48 Les résultats de ces petites études ont été confortés par l’étude UKPDS (United Kingdom Prospective Diabtes Study) [81] qui a apporté des arguments épidémiologiques importants, confirmant le rôle de l'hyperglycémie chronique sur le risque vasculaire du diabète de type 2 (DT2). Cet essai britannique multicentrique avait pour but d'évaluer l'effet d'un traitement rigoureux sur la morbi-mortalité due à la maladie. 3867 diabétiques de type 2, âgés en moyenne de 54 ans, ont été inclus à cet effet, et randomisés en deux groupes : un groupe « traitement intensif » traité par sulfamides hypoglycémiants, ou metformine chez les patients en surpoids, ou insuline, afin de maintenir la glycémie à jeun inférieure à 1,08 g/l, et un groupe traité de façon « conventionnelle », à savoir (au moins initialement) des mesures diététiques seules, pour que la glycémie à jeun soit maintenue au-dessous de 2,70 g/l. Le suivi a duré en moyenne 10 ans. Cette étude a montré que la relation entre équilibre glycémique et survenue de complications est nette : pour une HbA1c moyenne dans les valeurs habituellement admises comme normales (6%), l'incidence des complications du diabète est de 40‰ patients-années, et elle double pour une HbA1c à 9%, valeur témoignant d'un diabète déséquilibré [81]....
En savoir plus

125 En savoir plus

Evaluation de la prise en charge de la douleur chronique : à propos de 50 cas

Evaluation de la prise en charge de la douleur chronique : à propos de 50 cas

- 146 - Résumé Notre étude rétrospective a pour but d’évaluer la prise en charge de la douleur chronique chez 50 cas colligés entre janvier 2006 et décembre 2008 à la consultation douleur à l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech. Elle a montré que l’âge variait entre 19 et 77 ans avec une moyenne de 47 ans. La douleur a été évaluée essentiellement par l’échelle verbale simple (EVS) (100%). L’origine de la douleur chronique était dominée par la pathologie cancéreuse (42%) alors que les douleurs rhumatologiques ont représenté (16%) et dans (50%) il s’agissait de lombalgies chroniques. Avant de se présenter à la consultation douleur, l’automédication était la règle chez tous les patients (100%) sachant que le paracétamol représentait la part importante des prescriptions antérieures (96%) de nos confrères vus avant nous. Le traitement antérieur n’était efficace que chez (8%) de nos malades et restait inefficace chez (52%). Quant à la prescription des antalgiques après la consultation douleur, le taux de prescription des morphiniques était le plus élevé. La morphine a été prescrite chez 29 patients incluant la totalité des patients souffrants de douleur cancéreuse (100%), soit (58%) des malades recrutés, suivies des antidépresseurs (24,8%) dont l’indication majeure était la douleur neuropathique. La diminution du seuil de la douleur et le soulagement a été notée chez la majorité de nos patients d’une consultation à l’autre après instauration du traitement antalgique. Ce qui est du retentissement socioprofessionnel de la douleur sur la vie de nos patients, il était dominé par les troubles de sommeil (80%) suivi des troubles moraux (74%). Au terme de cette étude, on constate que les patients tardent à se présenter à la consultation douleur d’où l’important impact sur leur vécu.
En savoir plus

165 En savoir plus

Évaluation de trichoscopie dans le diagnostic de teigne‎. Étude prospective multicentrique sur 2 ans. À propos de 100 patients

Évaluation de trichoscopie dans le diagnostic de teigne‎. Étude prospective multicentrique sur 2 ans. À propos de 100 patients

Dans notre étude, le médecin qui incluait les patients a retenu le diagnostic de teigne dans 59 cas. Sur ces 59 cas, un traitement local et systémique a été introduit pour 40 d’entre eux (culture positive a posteriori pour 39 patients). Parmi ces 40 patients, 16 patients ont bénéficié d’un traitement sans preuve mycologique puisque les examens directs mycologiques étaient négatifs et il n’était pas retrouvé de fluorescence verte en lumière de Wood. La trichoscopie a permis de conforter le diagnostic et d’accélérer la prise en charge thérapeutique car les résultats des cultures ont été rendus avec un délai de 32 ± 10 jours. Pour ces 16 patients, les conclusions des 2 experts concordaient avec celle du médecin qui incluait. Ces 2 experts visualisaient également des signes spécifiques de teigne. Pour la patiente qui a reçu un traitement systémique à tort le médecin qui incluait et les deux experts retrouvaient tous le même signe spécifique de teigne (gaines blanchâtres). Cependant l’expert numéro 2 visualisait également des points d’exclamation qui est plutôt un signe retrouvé dans la pelade. En effet lors de la consultation de suivi le diagnostic de pelade était confirmé chez cette patiente.
En savoir plus

70 En savoir plus

Macrosomie : à propos de 139 cas

Macrosomie : à propos de 139 cas

la formulation des recommandations de l’American College of Obetetricians and Gynecologists (ACOG), qui restreignent l’indication de césarienne élective aux poids estimés supérieurs à 5000g ( 4500g chez les diabétiques) (76). Le déclenchement du travail ou la maturation cervicale est une intervention fréquente, variant selon les hôpitaux et au cours du temps. Dans la littérature, seul deux essais randomisés de faible taille d’échantillon ont comparé l’induction du travail et l’expectative en cas de suspicion de macrosomie fœtale (77,78). Ces études n’ont pas permis de mettre en évidence un bénéfice du déclenchement/maturation du travail pour cette indication, ni d’effet défavorable, notamment en terme de pourcentage de césarienne (tableau XXXVI). Les femmes étaient incluses si le poids fœtal estimé dépassait 4000g. De ce fait, l’âge gestationnel et le poids de naissance étaient similaires entre les groupes, ce qui limite fortement la possibilité de mettre en évidence un bénéfice du déclenchement/maturation du travail. Ces études d’observation ont montré un doublement du risque de césarienne en cas de déclenchement/maturation de travail (79). Ces études peuvent être entachées de biais, par exemple si les grossesses avec un fœtus ayant un poids plus extrême et donc un risque plus élevé de dystocie, sont aussi préférentiellement déclenchées. Il faut noter que la majorité des études d’observation évaluant le déclenchement du travail ou la maturation cervicale, toutes indications confondues, suggère un risque double de césarienne associé à cette intervention. En revanche, l’ensemble des essais randomisés ne met pas en évidence d’augmentation du risque (80,81).
En savoir plus

93 En savoir plus

Le cas clinique du mois. Aspergillose pulmonaire: un cas d'aspergillose necrosante chronique

Le cas clinique du mois. Aspergillose pulmonaire: un cas d'aspergillose necrosante chronique

o b s e rvat I o n c l I n I q u e Un patient de 62 ans présentant une broncho- pneumopathie chronique obstructive de stade IV selon la classification de G.O.L.D. s’est présenté aux Urgences pour les motifs suivants : asthé- nie depuis quelques semaines, toux et expecto- rations jaunâtres et accroissement de dyspnée depuis quelques jours.

3 En savoir plus

Aspects diagnostiques et thérapeutiques de la maladie de Kaposi chez le noir africain au cours du Sida : à propos de 100 cas colligés au centre de dermatologie du CHU de Treichville

Aspects diagnostiques et thérapeutiques de la maladie de Kaposi chez le noir africain au cours du Sida : à propos de 100 cas colligés au centre de dermatologie du CHU de Treichville

Cela, couplé avec la pauvreté en travaux sur la maladie de KAPOSI au cours du SIDA en Afrique et singulièrement en Cote d'ivoire, nous amène à nous proposer comme ob[r]

117 En savoir plus

Asthme du nourrisson : à propos de 68 cas

Asthme du nourrisson : à propos de 68 cas

V. L’éducation : L’éducation de la famille joue un rôle très important dans la prise en charge de l’asthme du nourrisson. GIBSON et coll. (119) a évalué la compliance des parents de 29 jeunes enfants, responsables de l’administration du traitement de fond inhalé à enfants asthmatiques. Ces auteurs ont montré que l’observance au traitement n’a été respectée en moyenne que dans 50 %. Cela reflète la coopération insuffisante des parents. D’où l’intérêt d’expliquer à la famille cette pathologie, les indications des différents médicaments prescrits et les instructions de leur utilisation d’une façon claire, accessible à la compréhension de chacun. Une démonstration de la mise en œuvre du système d’inhalation et une vérification régulière de la pratique des parents seront nécessaires pour éviter les échecs thérapeutiques. L’apprentissage des méthodes d’inhalation s’intègre dans la prise en charge globale du nourrisson asthmatique à laquelle les parents doivent participer. Et surtout, il faut insister auprès de la famille, en cas de signes de gravité, de consulter en urgence.
En savoir plus

91 En savoir plus

L'apport de l'chodoppler dans la caractrisation des nodules thyrodiens : bnins vs malins: Etude prospective  propos de 100 cas, A l'hpital Militaire Avicenne, Marrakech

L'apport de l'chodoppler dans la caractrisation des nodules thyrodiens : bnins vs malins: Etude prospective propos de 100 cas, A l'hpital Militaire Avicenne, Marrakech

e. Catégorie « suspect de malignité » : Dans cette catégorie sont inclus tous les cas pour lesquels la malignité est vraisemblable, mais ne peut être affirmée, soit parce que le nombre de cellules est insuffisant, soit parce qu’il manque un ou deux critères pour permettre un diagnostic formel. Il est nécessaire dans chaque cas de préciser le type du cancer suspecté (carcinome papillaire, carcinome médullaire, carcinome peu différencié, carcinome anaplasique, lymphome ou métastase) (Tableau VII). Cette catégorie inclut les différents types de cancers de la thyroïde, à l’exception des nodules suspects de pouvoir correspondre à un carcinome vésiculaire ou à un carcinome oncocytaire à classer dans la catégorie précédente. Les critères de diagnostic cytologique sont les mêmes que ceux décrits dans la catégorie suivante. Le risque de cancer estimé est de l’ordre de 60 à 75%.
En savoir plus

181 En savoir plus

Altération progressive de la prothrombinase endogène au cours de la constitution de l'insuffisance rénale chronique : rôle des plaquettes : contribution à l'étude des hémorragies des urémiques à propos de 100 bilans d'hémostase chez 80 adultes

Altération progressive de la prothrombinase endogène au cours de la constitution de l'insuffisance rénale chronique : rôle des plaquettes : contribution à l'étude des hémorragies des urémiques à propos de 100 bilans d'hémostase chez 80 adultes

Altération progressive de la prothrombinase endogène au cours de la constitution de l’insuffisance rénale chronique : rôle des plaquettes : contribution à l’étude des hémorragies des urém[r]

158 En savoir plus

Ligamentoplastie du ligament croisé antérieur du genou par transplant du tendon rotulien : à propos de 100 cas, colligés à l'HMA de Marrakech CHU Med VI

Ligamentoplastie du ligament croisé antérieur du genou par transplant du tendon rotulien : à propos de 100 cas, colligés à l'HMA de Marrakech CHU Med VI

This work is a retrospective study of 100 patients operated for ACL rupture by Kenneth Jones modified technique, collated at the Trauma-Orthopedic department of the military hospital Avicenna of Marrakesh during 10 years (2000-2009). The aim of our study is to expose the results of the ACL reconstructions. It s about 94 men and 6 women, with an average age of 31 years, both knees are affected equally. The initial trauma has been dominated by sporting accidents (66% of cases), where severe sprain of the knee has been consistently reported. The average time between the accident and the surgery was 18.5 months. The average follow-up equal to 4 years and 9 months.
En savoir plus

131 En savoir plus

La cholcystectomie coelioscopique ambulatoire au service de chirurgie gnrale de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech tude prospective : A propos de 100 cas

La cholcystectomie coelioscopique ambulatoire au service de chirurgie gnrale de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech tude prospective : A propos de 100 cas

⇒ Exposition du collet temps antérieur : Le principe fondamental est d’éloigner la voie biliaire principale du canal cystique en étalant le trépied cystique : la pince xiphoïdienne saisit le péritoine en avant du collet vésiculaire qui est amené en haut et à droite, la pince main gauche de l’opérateur tient le collet par son bord inférieur et l’attire vers le bas et à droite. On devine alors le relief du ganglion cystique qui est un repère essentiel en cas de dissection difficile. L’incision péritonéale vésiculaire part de l’incision postérieure réalisée dans le temps précédent, chemine à droite du ganglion puis remonte parallèlement à la ligne d’insertion sur le foie. Souvent, à ce niveau, on longe le relief de l’artère cystique. Les pièges :
En savoir plus

150 En savoir plus

Syndrome de Wolfram à propos de deux cas

Syndrome de Wolfram à propos de deux cas

diabète sucré dans les familles de patients présentant la triade suivante : diabéte sucré, diabéte insipide et atrophie optique. Ni les patients, ni les cas familiaux n’étaient cependant caractérisée sur le plan moléculaire. Dans l’étude de Barrett (3), la glycémie à jeun a été dosée chez 10 familles de sujets atteints, les résultats étant normaux. Par contre, des antécédents de DNID étaient répertoriés dans 7 familles sur les 29 étudiées. Dans ce cas encore, l’étude de la biologie moléculaire n’était pas réalisable (gène non identifié). Ohata et coll (31), en 1998, rapportent un risque augmenté de diabète sucré et, avec une plus forte corrélation, de surdité chez les hétérozygotes dans une grande famille japonnaise de 53 sujets dont 4 atteints. Outre l’interrogatoire, l’audiogramme et la glycémie à jeun, l’exploration de ces patients comprenait une étude des haplotypes liés à la maladie mais pas la recherche des mutations du gène WFS1. Enfin en 2000, Swift et coll (50) montrent que les risques d’hospitalisation pour troubles psychiatriques sont 26 fois plus importants en cas d’antécédent familial de syndrome de wolfram. Compte tenu de l’implication de ce gène dans plusieurs pathologies, Giulano et coll, en 2005 (12), ont entrepris un bilan clinique, paraclinique et génétique chez les familles touchées de cette affection en France. Leur premier objectif était de dépister, par un examen clinique et génétique et la réalisation d’un bilan paraclinique, d’éventuelles atteintes organiques nécessitant une prise en charge. D’autre part, ils ont tenté de mettre en évidence des facteurs de prédisposition génétique au développement de certains symptômes dans le but de proposer une surveillance particulière adaptée à chaque cas.
En savoir plus

100 En savoir plus

Pied diabétique : à propos de 90 cas

Pied diabétique : à propos de 90 cas

Ainsi la prévalence du diabète au Maroc n’est pas connue avec précision .Néanmoins les études faites sur des échantillons réduits montrent des chiffres autour de 2%. Mais au fur et à mesure que l’âge avance la prévalence augmente pour atteindre 5à6%. (04) En ce qui concerne les types du diabète, la forme non insulinodépendante (DNID) est observée dans 70% des cas et le sexe le plus touché est le sexe féminin probablement en rapport avec la longévité de la femme.

130 En savoir plus

Cholecystectomie laparoscopique : à propos de 712 cas

Cholecystectomie laparoscopique : à propos de 712 cas

L’étude rétrospective que nous avons présenté dans cette étude concernant l’expérience du service en matière de chirurgie laparoscopique pour lithiase biliaire rapporte une série de 712 cas sur une période allant du 1 Janvier 2005 au 31 Décembre 2007. Cette étude nous a porté une opinion positive sur cette technique, mais elle nous a démontré également et de façon conjointe avec la littérature que l’apprentissage d’un enseignement et d’une formation de qualité est obligatoire avant de pouvoir pratiquer une intervention par laparoscopie, d’autant plus que la cholécystectomie par laparoscopie, comme toute autre intervention chirurgicale, n’est pas exempte de complications. Elle cumule aussi bien les risques de la chirurgie biliaire que ceux de la laparoscopie ; d’où seuls l’acquisition d’une certaine maturité en chirurgie laparoscopique, la rigueur méthodologique per-opératoire et le recours à la sécurité laparotomique quand les conditions sont défavorables, permettent d’éviter beaucoup de complications notamment biliaires.
En savoir plus

118 En savoir plus

Trisomie 21 à propos de 95 cas

Trisomie 21 à propos de 95 cas

séreuses peuvent passer inaperçus. Chez les adultes, les infections cutanées (folliculite, intertrigo) sont communes. 2- Complications hématologiques : Les leucoblastoses observées en période néonatale chez moins de (10%) [47,4] des nouveau-nés trisomiques sont souvent transitoires et d’évolution spontanément favorable. Les polynucléaires neutrophiles sont diminués et de courte durée de vie. Des cas de lymphopénie ont été rapportés [7]. Le risque de leucémie est multiplié par 20 [25] par rapport à la population générale. Les leucémies observées dans le syndrome down sont des leucémies myéloïdes aigues, principalement la leucémie aigué mégacaryocytaire (LAM-M7) qui est de mauvais pronostic. Les trisomiques 21 traités pour des leucémies ont une rémission de (50%) contre (53%) chez les enfants normaux (Kagal et Al 1991) rapporté par Roizen [25]. Dans notre série, nous n’avons noté que 3 cas d’anémie hypochrome microcytaire (soit 47,1%).
En savoir plus

122 En savoir plus

Infection osseuse : à propos de 154 cas

Infection osseuse : à propos de 154 cas

L’infection osseuse est fréquente (8%) dans notre contexte. Nous avons colligé 154 cas qui répondaient à nos critères d’étude. La majorité des patients était jeune soit 66%. L’ostéite post chirurgicale représentait la circonstance de survenue la plus fréquente (76%). Concernant les 28 cas d’ostéomyélites 60,8% ont présenté leur épisode aigue entre 1 et 16ans. Les symptômes étaient dominés par les fistules cutanées (54%), les douleurs (100%), les abcès/tuméfaction inflammatoire d’un segment osseux et/ou d’une articulation (19%). Le membre inférieur représentait 75% et les os longs 70% des localisations. Le Staphylocoque aureus représentaient 77% des germes isolés.
En savoir plus

120 En savoir plus

Show all 10000 documents...