Haut PDF Dépistage de l'artériopathie des membres inférieurs chez les diabétiques type II

Dépistage de l'artériopathie des membres inférieurs chez les diabétiques type II

Dépistage de l'artériopathie des membres inférieurs chez les diabétiques type II

Résumé L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs est la première cause d’amputation non traumatique du sujet diabétique, on a fait une étude observationnelle transversale durant un an de mars 2010 à janvier 2011, son objectif est de dépister l’artérite des membres inférieurs chez les diabétique type 2 par la mesure de l’index de pression systolique. On a inclut dans l’étude les diabétiques type 2 hospitalisés ou vu en consultation externe à l’hôpital IBN TOFAIL, on a recruté 118 patients, une fiche d’exploitation a été établie afin de préciser les facteurs de risque cardiovasculaire associés, les données de l’examen clinique ainsi que la mesure de l’index de pression systolique.42% des patients dépistés présentaient une artériopathie.la moyenne d’âge est de 62 ans, avec une prédominance féminine, la durée moyenne d’évolution du diabète est de 8 ans,38% des patients étaient obèses,50% avaient une hémoglobine glyqué supérieur à 9%,50% étaient hypertendus, une dyslipidémie étaient associée dans 39% des cas,18% des patients étaient tabagiques et 53% avaient une neuropathie périphérique.80% des patients avaient un index de pression systolique normal parmi 40% des artéritiques qui présentaient des claudications intermittentes, d’ou l’intérêt du dépistage systématique de l’artériopathie des membres inférieurs chez les diabétiques type 2 par la mesure de l’index de pression systolique qui est un moyen fiable, rapide et peu couteux.
En savoir plus

109 En savoir plus

Valeurs pronostiques des marqueurs de l’inflammation et du stress oxydatif dans la prédiction de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez des sujets diabétiques de type 2 : une étude prospective monocentrique

Valeurs pronostiques des marqueurs de l’inflammation et du stress oxydatif dans la prédiction de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez des sujets diabétiques de type 2 : une étude prospective monocentrique

Nous avons observé dans ce travail une association entre les concentrations plasmatiques de TNFR1 et d’IMA à l’inclusion et le risque de développer une AOMI majeure durant le suivi. Cette association était indépendante des principaux facteurs confondants notamment les marqueurs glycémiques (durée du diabète et HbA1c), de la fonction rénale (excrétion urinaire d’albumine et débit de filtration glomérulaire), facteurs de risque de maladie cardiovasculaire traditionnels, ainsi que le décès du à une maladie cardiovasculaire considéré comme un risque compétitif. Nos résultats étaient également constants après considération de certains sous- groupes particuliers de patients naïfs d’AOMI, de maladie cardiovasculaire, ou de maladie rénale à l’inclusion. De plus, ajouté aux autres facteurs de risque, le dosage du TNFR1 apportait des informations pronostiques supplémentaires en améliorant la prédiction et la classification du risque d’AOMI. Notre étude montre aussi une association indépendante entre les concentrations plasmatiques de l’IMA et un risque augmenté d’AOMI et revascularisation périphérique, mais non significative pour l’amputation du membre inférieur. L’association restait significative chez les patients sans AOMI ni maladie rénale chronique à l’inclusion. En revanche, les concentrations plasmatiques d’IMA n’amélioraient pas la classification du risque d’AOMI.
En savoir plus

52 En savoir plus

Relation entre la sévérité de la rétinopathie diabétique et le risque de développer une artériopathie oblitérante des membres inférieurs majeure chez les patients diabétiques de type 2

Relation entre la sévérité de la rétinopathie diabétique et le risque de développer une artériopathie oblitérante des membres inférieurs majeure chez les patients diabétiques de type 2

a median duration of 7 years (25 th , 75 th percentiles, 4, 10). Also, we investigated prespecified end points (limb loss or requirement of a revascularization procedure), which were adjudged within an independent adjudication committee process. There are limitations of our study to acknowledge. We did not evaluate early LEAD stages because we did not have accurate and comprehensive information concerning intermittent claudication, peripheral pulse palpation, and ankle-brachial index at baseline. The other main concern is the lack of information regarding peripheral neuropathy at baseline in our study. All amputees, however, had strong evidence for LEAD at the time of amputation, especially lower-limb arterial stenosis >50% with hemodynamic effects observed on ultrasound examination (94% of participants). At the same time, peripheral diabetic neuropathy was reported in 75% of amputees, and foot infection was reported in 50%, supporting limb loss as a dramatic consequence of several concomitant complications. Furthermore, diabetic retinopathy was also significantly associated with a required revascularization procedure, considered individually, although this association was mainly driven by nonproliferative retinopathy and was substantially weaker than what we found with amputation. Another limitation is related to diabetic retinopathy assessment, which we performed according to recommended standards of care, but we did not apply a quality control procedure, and retinopathy was not evaluated based on a prespecified research protocol. Finally, we studied a single-center French inpatient cohort predominantly composed of white Europeans, and our conclusions may not apply to people of other ethnic backgrounds nor be systematically generalizable to all people with type 2 diabetes.
En savoir plus

61 En savoir plus

Incidence de l'artériopathie des membres inférieurs chez les malades ayant participé à la campagne de dépistage itinérant des complications du diabète en milieu rural : DIABSAT‐ART

Incidence de l'artériopathie des membres inférieurs chez les malades ayant participé à la campagne de dépistage itinérant des complications du diabète en milieu rural : DIABSAT‐ART

Contexte   et   objectifs  :   Les   complications   dégénératives   associées   au   diabète   et   leur   potentiel  gravité  justifient  un  dépistage  et  un  suivi  régulier.  L’Artériopathie  des  Oblitérante   des   Membres   Inférieurs   (AOMI)   est   une   des   complications   macro-­‐angiopathiques   du   diabète   et   présente   quelques   particularités.   Il   est   admis   que   les   patients   souffrant   de   pathologies   chroniques,   et   en   particulier   les   malades   diabétiques,   ont   généralement   un   suivi  des  complications  chroniques  en  deçà  des  recommandations  actuelles.  Pour  pallier  à   ce  problème  en  région  Occitanie,  un  programme  de  dépistage  itinérant  des  complications   chroniques   du   diabète   a   été   mis   en   place  :   DIABSAT.   Ce   travail   rapporte   les   données   préliminaires,  portant  sur  une  phase  de  la  campagne  gardoise.  L’objectif  principal  était  de   définir   l’incidence   de   l’AOMI   dans   la   population   gardoise,   en   milieu   rural.   Les   objectifs   secondaires  étaient  de  comparer  les  performances  de  l’IPS  et  de  l’IPSo  dans  le  dépistage   de   l’AOMI   et   de   définir   l’incidence   des   atteintes   macroangiopathiques   périphériques   (atteinte  carotidienne  et  anévrisme  de  l’aorte  abdominale).    
En savoir plus

72 En savoir plus

Diabète de type 2 et pied diabétique en Nouvelle-Calédonie entre santé publique et culture : une approche de promotion de la santé pour la prévention des amputations des membres inférieurs chez les personnes diabétiques

Diabète de type 2 et pied diabétique en Nouvelle-Calédonie entre santé publique et culture : une approche de promotion de la santé pour la prévention des amputations des membres inférieurs chez les personnes diabétiques

8.3.3.2. Au niveau des professionnels de santé Obstacles : Si les 5 professionnels de santé médicaux ont expliqué considérer le pied diabétique, les examens de dépistage et la gradation du risque podologique étaient variables : l’observation des pieds et l’objectivation de l’AOMI (palpation des pouls ou par doppler après envoi chez l’angiologue) étaient effectuées par tous alors que la recherche des antécédents podologiques et l’objectivation de la ND par monofilament n’étaient effectuées que par 3. Les raisons de cette variation étaient l’oubli et/ou le manque de temps pour 7 professionnels (tous confondus) et la non-possession d’instruments pour 2 d’entre eux (pas de monofilament et/ou doppler de poche (acte lent et non- rémunéré pour ce dernier)). Le risque podologique n’était pas gradé par 2 enquêtés de par un manque de formation, de pratique et/ou d’utilité : « Non, je le grade pas. Parce que j’ai pas l’habitude de le faire. Et, j’en ai pas l’utilité d’une consultation à une autre. » (PS2, 30 ans, médecin généraliste). Même effectuée, le médecin pilote et les pédicures-podologues ont souligné de nombreuses mauvaises gradations. Seule l’infirmière possédait un outil de rappel. L’ETP était professionnel (médical) dépendant : si le lien pied/diabète et l’auto-surveillance a été évoqué par tous, 4 ont mentionné le chaussage et la coupe des ongles, 3 le lavage et séchage des pieds et 3 l’adaptaient aux ressources et/ou à l’état des pieds. 3 ont évoqué un manque de temps pour cet ETP. Outre ces points, 2 enquêtés ont évoqué un lien fragile entre médecins généralistes libéraux et CMS, leurs patients n’étant pas toujours orientés vers les vacations. Le diabétologue et une pédicure-podologue ont décrit une prise en charge inadéquate des UPD par les médecins. Le diabétologue a aussi insisté sur la non-connaissance de l’impact des amputations par ces derniers
En savoir plus

160 En savoir plus

Organisation d’un dépistage de l'anévrisme de l’aorte abdominale et de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs en secteur de soins primaires : résultats de l’étude pilote DAG

Organisation d’un dépistage de l'anévrisme de l’aorte abdominale et de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs en secteur de soins primaires : résultats de l’étude pilote DAG

A) Echographe-doppler Les échographies ont été réalisées avec un appareil d’échographie-doppler portable de type V- ScanTM de GE Healthcare ®. Il s’agit d’un outil échographique de poche permettant de visualiser des images échographiques en noir et blanc et de pratiquer un Doppler couleur (Figure 1). Il présente des dimensions réduites avec une unité d’affichage de 135 x 73 x 28 mm, un écran de 3,5 pouces et une sonde mesurant 120 x 33 x 26 mm. Son poids est de 390 g. La fréquence d’émission de la sonde d’échographie va de 1,7 à 3,8 MHz. Il permet uniquement la réalisation de mesures de distances. Il est équipé d’un Doppler couleur mais ne dispose ni d’un Doppler pulsé ni d’un Doppler continu. Le stockage des données est réalisé sur mémoire interne (carte microSD) permettant l’enregistrement des images et de vidéos courtes (deux secondes). Son autonomie est de quatre-vingt-dix minutes après recharge pleine de la batterie.
En savoir plus

81 En savoir plus

L'artériopathie des membres inférieurs chez la personne âgée

L'artériopathie des membres inférieurs chez la personne âgée

Dans le cadre de ses activités à l’hôpital de jour gériatrique de type mémoire, l’infirmière réalise les « procédures de remboursement des médicaments « anti-démence » pour les patients ». Elle réalisera systématiquement la même anamnèse infirmière qu’elle réalise pour les patients hôpital de jour gériatrique et si un des points de dépistage se révèle positif, elle proposera au médecin neurologue, à la famille et au patient d’être pris en charge en hôpital de jour gériatrique pour une évaluation gériatrique globale s’intéressant aux autres problèmes associés à son problème dégénératif. En cas d’accord, le rendez-vous sera pris et organisé. Une autre fonction de l’infirmière en hôpital de jour gériatrique est la réalisation de glucos à tous les patients diabétiques et de préférence à jeun.
En savoir plus

1 En savoir plus

Arthériopathie des membres inférieurs : dépistage et risque cardiovasculaire

Arthériopathie des membres inférieurs : dépistage et risque cardiovasculaire

6 Diabète Les patients diabétiques constituent une proportion importante des patients souffrant d'artériopathies. Il faut rappeler la classification des types majoritaires de diabète. La forme insulino-dépendante, ou Type 1, d'origine auto-immune, affecte des sujets jeunes, qui développent des complications précocement. Le risque majeur chez ces sujets, qui représentent environ 10 % des patients diabétiques, est la microangiopathie (rein, oeil).Des marqueurs génétiques ont été identifiés, mais la composante familiale est relativement faible. La forme majoritaire est le diabète non insulino-dépendant, affectant des sujets d'âge mûr, en surcharge pondérale. Il existe une forte hérédité (60 % de diabétiques chez les parents de premier degré), mais la recherche de marqueurs génétiques est pour l'instant sans résultat. Le diabète de Type 2 se caractérise par une résistance à 1'insuline. La macroangiopathie diabétique, par sa contribution au risque de gangrène des membres inférieurs et d'infarctus du myocarde, est l'une des premières causes de morbidité et de mortalité chez les patients diabétiques non insulino-dépendants et, dans une moindre mesure, chez les sujets diabétiques insulino-dépendants. L'AOMI, particulièrement fréquente chez les sujets diabétiques, présente une double particularité: l'atteinte artérielle distale, plus fréquente, est souvent plus sévère. Bien que la neuropathie diabétique soit la première cause de cette complication, le risque d'évolution vers l'ulcération et la gangrène justifie une prise en charge adaptée, incluant un bilan vasculaire. En effet, le taux d'amputations est 10 fois plus élevé chez les patients diabétiques que chez les sujets non diabétiques (LoGerfo et Coffman, 1984; Young et coll., 1993). Parilleurs, l'atteinte artérielle est caractérisée par l'apparition de calcifications de la media. Cette mediacalcose, responsable d'une incompressibilité des artères distales, est à l'origine d'une élévation anormale des index de pression systolique cheville/bras qui peut fausser l'évaluation de la gravité de l'AOMI chez le sujet diabétique.
En savoir plus

143 En savoir plus

Prise en charge des pathologies traumatiques des membres inférieurs et supérieurs à l’officine : guide de conseil sur la réalisation de bandages de type « strapping »

Prise en charge des pathologies traumatiques des membres inférieurs et supérieurs à l’officine : guide de conseil sur la réalisation de bandages de type « strapping »

Il faut toutefois reconnaitre qu’il ne s’agira pas d’une pratique quotidienne. Dans la majorité des cas, il sera bien plus simple et rapide d’utiliser des orthèses de séries pour répondre au besoin du patient. A côté de cela, il existe de plus en plus d’orthèses intégrant des bandes de type strapping dans leur structure dans le but d’offrir un meilleur maintien. Sont-elles pertinentes ? S’adaptent-elles à toutes situations ? Toutefois, il pourra s’agir d’une solution d’urgence dans le cas où l’orthèse adaptée ne serait pas disponible à la pharmacie (un samedi après-midi par exemple). Une bande aura l’avantage d’offrir un renfort sur mesure à n’importe quel patient.
En savoir plus

97 En savoir plus

Utilisation actuelle et potentielle des exosquelettes des membres inférieurs pour la marche

Utilisation actuelle et potentielle des exosquelettes des membres inférieurs pour la marche

utilité aux concepteurs d’exosquelettes afin d’identifier les besoins d’une partie de la clientèle ciblée. Des études additionnelles devraient être réalisées afin de compléter le portrait dressé. En ce qui concerne la fidélité externe de l’étude, l’imputabilité procédurale nous apparait optimale, étant donné le recours à une liste de thèmes clairs et bien définis, basés sur deux cadres conceptuels touchant la participation sociale et la réadaptation physique. Bien qu’il soit demeuré un problème de consistance pour trois paires de thèmes, lesquelles sont demeurées équivoques même après validation entre les pairs, cela nous apparait facilement justifiable. Ainsi, il est compréhensible que les thèmes apparence et dimensions puissent se chevaucher puisque la taille est souvent mentionnée quand il est question de l’apparence de l’exosquelette : « Ça serait parfait si ça pouvait être assez petit pour être mis en dessous du linge. » Les thèmes déplacements et aptitudes reliées aux activités motrices (marcher) se chevauchaient aussi lorsqu’il était question, par exemple, de « marcher sur de plus longues distances ». Enfin, les thèmes durabilité et aptitudes reliées à la protection et à la résistance pouvaient porter à confusion quand il était question d’extraits de verbatim du type : « […] si cela me permettait de faire des plus longues distances, ce serait aidant, […] ». En effet, réaliser une longue distance peut dépendre autant de la durabilité de l’exosquelette (matériaux ou batterie) que de l’endurance de la personne. Finalement, en ce qui concerne la fidélité interne de l’étude, le fait d’avoir recouru à trois reprises à une codification en parallèle d’entrevues avec deux autres évaluateurs a permis d’assurer un meilleur potentiel confirmatif des résultats de l’étude.
En savoir plus

134 En savoir plus

Arthrose des membres inférieurs : aspects épidémiologiques, cliniques et fondamentaux

Arthrose des membres inférieurs : aspects épidémiologiques, cliniques et fondamentaux

permet la dégradation directe du cartilage. En modifiant les propriétés mécaniques et les relations cellule/matrice, la dérégulation du métabolisme chondrocytaire aboutit au développement de l’arthrose. L’injection intra-articulaire de Mono-Iodo-Acétate (MIA), qui induit une modification du métabolisme chondrocytaire et donc une altération des capacités de synthèse de la MEC, est un autre modèle d’arthrose expérimentale. Cet agent a la capacité d’inhiber certaines enzymes de la glycolyse [407]. Les chondrocytes étant dépendants d’un métabolisme anaérobie, l’injection intra-articulaire de MIA provoque une diminution des taux d’ATP intracellulaires et une souffrance des cellules, aboutissant à une diminution du nombre de chondrocytes et à des lésions histologiques et morphologiques similaires à celles rencontrées dans l'arthrose chez l'homme. De façon intéressante, ces lésions s'accompagnent de larges ostéophytes, ce qui est une opportunité pour l'étude des mécanismes de formation de ces derniers [408]. Mais c’est surtout dans les recherches conduites sur la douleur que ce modèle s’est montré particulièrement intéressant. L'injection intra articulaire du MIA entrainant une augmentation de la sensibilité nerveuse avec douleurs spontanées, hyperalgies et allodynies, de façon dose dépendante [409].
En savoir plus

171 En savoir plus

Prise en charge à l'officine de l'insuffisance veineuse des membres inférieurs chez la femme enceinte

Prise en charge à l'officine de l'insuffisance veineuse des membres inférieurs chez la femme enceinte

49 3.2.1. Hémorragies Les hémorragies sont généralement la conséquence de la rupture de varices. Chez les patients insuffisants veineux, la paroi veineuse se fragilise et peut se rompre plus facilement. Dans la plus part des cas, la rupture ne se fait pas naturellement, elle résulte d’un choc ou d’un traumatisme. Cela est assez rare chez la femme enceinte comme l’insuffisance veineuse n’est pas à un stade assez développé. De plus, nous avons vu précédemment que durant la grossesse, la composition du sang était différente dû à une activité pro-coagulante plus importante. Cependant, le risque persiste, il faut donc être vigilant. La femme enceinte, porteuse de varices, devra surveiller ses jambes et repérer la présence d’hématome inhabituel. Le port de compression veineuse en plus de ses biens faits sur la circulation, peut être protecteur par un effet barrière.
En savoir plus

115 En savoir plus

Influence de l'insulinothérapie basale sur le sommeil de patients diabétiques de type II

Influence de l'insulinothérapie basale sur le sommeil de patients diabétiques de type II

Résultats : La durée de sommeil moyenne était de 5 h 44 min et l’efficacité de sommeil de 79.4 %. Nos résultats ne retrouvaient pas d’influence de l’insulinothérapie basale sur la durée de sommeil, l’efficacité du sommeil ni sur la proportion de « petits dormeurs ». En analyse multivariée, la durée de sommeil était significativement diminuée de 32 minutes chez les DT2 ayant un SAOS connu (p= 0,04) après ajustement sur l’âge, le sexe, l’IMC, l’HbA1c, l’activité professionnelle et le traitement par metformine. La durée de sommeil avait tendance à être plus courte chez les sujets actifs professionnellement (diminuée de 20 minutes) sans significativité (p= 0,16).
En savoir plus

86 En savoir plus

Contribution aux stratégies préventives de lésions musculaires et ligamentaires des membres inférieurs chez le sportif

Contribution aux stratégies préventives de lésions musculaires et ligamentaires des membres inférieurs chez le sportif

In chapter II, we contributed to the development of strategies for prevention and optimisation of the return to sport after injury. Study 4 demonstrated, via a randomized controlled trial on 27 healthy amateur athletes, that a 6-week eccentric program consisting of 4 progressive hamstring strengthening exercises was an effective method for significantly improving eccentric muscle strength, especially the passive flexibility of these muscles. Since muscle imbalances and lack of flexibility are frequently described as risk factors for hamstring muscle injury, this program could be useful as part of an injury prevention strategy among populations at high risk of injury (such as sprinters or soccer players). In addition, its implementation in a real-world training setting is made particularly affordable, especially among amateur athletes, by not requiring equipment. The fifth study, carried out on a cohort of 59 ACL-reconstructed patients, determined that subjects who achieved, in a two-year period after surgery, a level of sport performance identical to the pre-injury period showed better performances in a battery of tests (superior distance in the single hop test, higher scores on the KOOS and ACL-RSI questionnaires, lower bilateral differences in strength performances) carried out 6 months after surgery. The only predictive factor of return to performance was the ACL-RSI score (OR 1.70; p=0.010) with a Youden index of 65 points and high values of sensitivity and specificity. Therefore, psychological feelings (fears, emotions, estimated risk of recurrence) assessed 6 months after ACL reconstruction using the ACL-RSI questionnaire, would represent the best predictor of return to performance.
En savoir plus

261 En savoir plus

Dépistage de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs par mesure de l’indice de pression systolique chez les patients atteints de
broncho-pneumopathie chronique obstructive en cabinet de médecine générale

Dépistage de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs par mesure de l’indice de pression systolique chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive en cabinet de médecine générale

Code EQQM006 + EQQM006/2 : 21,12 + 21,12/2 = 31,68 € Cette nomenclature ne peut être associée à une consultation mais peut faire l’objet d’une consultation unique de « dépistage de facteur de risque cardio-vasculaire ». - l’IPS doit être réalisé aux patients ayant un diabète (>10 ans, compliqué et/ou avec 3 facteurs de risque cardiovasculaires), dont l’âge est supérieur ou égal à 65 ans, dont l’âge est supérieur ou égal à 50 ans avec des facteurs de risque cardiovasculaire classiques, ou ayant d’autre localisation athéromateuse connue, symptomatique ou non. Si les médecins généralistes réalisent l’IPS en respectant ces recommandations, ils le feront à bien plus de patient qu’ils ne le pensent, avec donc une possibilité d’amortir le matériel beaucoup plus facilement s’ils appliquent la nomenclature.
En savoir plus

98 En savoir plus

Effets indésirables des thiazolidinediones chez les patients diabétiques de type 2

Effets indésirables des thiazolidinediones chez les patients diabétiques de type 2

En décembre 2007, une étude rétrospective menée à partir des données de la base du Programme des médicaments de !'Ontario, a été publiée dans le JAMA (Journal of the Ameri[r]

109 En savoir plus

Ressentis des patients diabétiques de type II en population guadeloupéenne : une étude qualitative

Ressentis des patients diabétiques de type II en population guadeloupéenne : une étude qualitative

L’utilisation  d’une  approche  qualitative   s’intéresse  à  l’étude  de  problématiques   de  santé  complexes  auxquelles  les  médecins  sont  souvent  confrontés.[12]     Cette  mét[r]

101 En savoir plus

L’impact d’un programme de pliométrie sur le développement de l’explosivité du membres inférieurs chez les jeunes footballeurs (U19 ans)

L’impact d’un programme de pliométrie sur le développement de l’explosivité du membres inférieurs chez les jeunes footballeurs (U19 ans)

Ainsi pour notre étude, nous avons choisis le club de S.C.Mécheria dont nous avons choisi 15 joueurs avec qui nous avons réalisé les séances . Nous avons mené notre travail du 02Aout 2018 au 08septembre 2018. Nous avons débuté notre travail par un test diagnostic pour voir le niveau des sujets concernant l’explosivité du membres inferieures puis le programme de travail du premier méso-cycle, un autre test intermédiaire a été fait pour voir leur performance après un méso-cycle de travail suivi du programme de travail du seconde méso-cycle et terminé par le test final qui sanctionne tout le travail mené du début à la fin. Ces tests comportent trois (03) évaluations sur trois qualités différentes que sont : l’évaluation sur les sautsverticaux pour exprimer la détente des sujets, sur les saut horizontaux pour avoir le niveau d’explosivité des sujets, sur 20msans ballon, pour évaluer l’explosivité et la vélocité,
En savoir plus

127 En savoir plus

L'impact du jeune du ramadan chez des patients diabétiques de type 2

L'impact du jeune du ramadan chez des patients diabétiques de type 2

Les réserves en glucose, stockées sous forme de glycogène par le foie, sont faibles et s'épuisent rapidement entraînant une chute de la glycémie. D'après Laurence Plumey, médecin nutritionniste à Paris, nous disposons à peine de 200g de glucose, de quoi tenir un jour. Les hypoglycémies responsables de la sensation de faim, vont pousser le cerveau à émettre un signal, permettant la libération progressive d'hormones, cortisol et adrénaline, provoquant une augmentation de la sécrétion de glucagon et une baisse parallèle de celle d'insuline. L'insuline, l’hormone digestive la plus sécrétée, permet l’entrée du glucose dans les cellules pour être consommé et transformé en énergie, à l'inverse du glucagon qui permet la mobilisation des réserves pour fabriquer du glucose. Dans le diabète de type 2, l'insuline est présente mais inadaptée, le glucagon est déjà prépondérant.
En savoir plus

78 En savoir plus

Caractéristiques de l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez les sujets de moins de 50 ans‎ : étude rétrospective au CHU d'Amiens

Caractéristiques de l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez les sujets de moins de 50 ans‎ : étude rétrospective au CHU d'Amiens

Dans notre étude, nous avions une proportion modérée de patients atteints de la maladie de Buerger (10,3%), l'effet principal du tabac étant principalement le phénomène d'athérosclérose classique (77%) et non pas la maladie de Buerger. Des résultats similaires ont précédemment été décrits dans la littérature [42, 49, 50, 51, 52, 53]. L'association de ces données illustrent le besoin majeur de contrôler le tabagisme de ces patients. Notre série souligne que chez certains patients jeunes il existe une maladie athéromateuse induisant une AOMI mais également de multiples événements cardiovasculaires avec pour seul facteur de risque un tabagisme actif. Il est essentiel de pouvoir identifier ces patients à risque afin de leur proposer une prise en charge précoce et optimale, notamment dans le cadre du sevrage tabagique. Il est également nécessaire de comprendre les voies physiopathologiques spécifiques expliquant qu'il existe différents groupes de patients tabagiques avec ou sans phénotype thrombotique artériel.
En savoir plus

54 En savoir plus

Show all 10000 documents...