Haut PDF [PDF] Cours ALM : Mesure du risque et couverture des marges nettes | Formation informatique

[PDF] Cours ALM : Mesure du risque et couverture des marges nettes | Formation informatique

[PDF] Cours ALM : Mesure du risque et couverture des marges nettes | Formation informatique

« professionnels » (commerces, professions libérales, etc.). La qualité de l’information disponible sur les contreparties est faible, relativement au cas de la sphère financière, toutefois les produits sont plus simples. Une caractéristique importante de cette sphère est également la présence d’options cachées, derrière la simplicité des concepts intervenant dans la plupart des produits proposés. On fait souvent référence à l’option de remboursement anticipé dans les crédits, mais par exemple, un simple dépôt à vue laisse en réalité au client une palette d’options très riche, puisqu’on lui accorde la possibilité d’y transférer des fonds de manière instantanée, dans les deux sens, à tout moment. L’objet de la troisième partie de cette thèse est justement d’affiner la compréhension et la gestion du risque porté par ces options implicites. D’une manière générale, l’actif se constitue de crédits de montants unitaires faibles, relativement à ce qui se pratique au sein de la sphère financière, hormis sur le périmètre des crédits aux entreprises, où les montants peuvent s’en rapprocher. Cette faiblesse des montants unitaires de crédit se retrouve compensée par l’important nombre d’opérations consenties par l’établissement financier dans le cadre de cette activité. En gestion, on s’intéresse à la définition de profils d’amortissement en capital des crédits : par exemple, dans un crédit à mensualité constante, le client consacre, échéance après échéance, une partie du montant versé au remboursement du capital, l’autre au paiement des intérêts, induisant un profil bien défini d’amortissement du capital. En gestion, cela permet à l’ALM, comme nous le verrons plus loin, de définir sa politique de refinancement en relation avec l’écoulement des crédits. Enfin, les crédits incluent souvent des options offertes – ou tarifées – comme l’option de remboursement anticipé ou l’option de renégociation de taux. Pour la première, il s’agit de permettre au client de rembourser tout ou partie du capital restant dû avant l’échéance prévue ; pour la seconde, il s’agit pour le client, dans le cas d’une évolution des conditions de prêt proposées sur le marché ou par la concurrence, de renégocier la valeur du taux de son crédit ou sa nature (fixe en variable ou inversement). Ces options, dont l’initiative relève souvent de la sphère commerciale, posent au sein de l’établissement bancaire des questions multiples, principalement au niveau de l’appréciation financière des risques qu’elles génèrent et des stratégies de gestion à adopter.
En savoir plus

176 En savoir plus

[PDF] Apprendre ALM cours en pdf | Formation Informatique

[PDF] Apprendre ALM cours en pdf | Formation Informatique

Martellini [2006] considère le problème de sélection de portefeuille dans un cadre intertemporel, en présence de contraintes sur le passif. En utilisant la valeur des engagements comme un numéraire naturel ( natural numeraire), il trouve que la solution à ce problème induit un théorème de séparation en trois fonds. Cela constitue une justification à certaines pratiques appelées Liability-Driven-Investment (LDI), offertes par différentes banques d’investissement et des sociétés de gestion de portefeuille. La LDI se base sur l’investissement en deux types de fonds (en plus de l’actif sans risque) : le portefeuille de performance et le portefeuille de couverture du passif. Autrement, cette stratégie consiste à séparer le portefeuille en deux parties, dont l’une recourt à l’immunisation contingente et dont l’autre cherche le rendement absolu. Pour cette seconde partie le contrôle de risque passe impérativement par les méthodes de tests de stress capables d’évaluer les risques extrêmes. Waring [2004] fait la revue, tout en les mettant à jour, des différentes techniques de détermination des frontières efficientes de surplus ainsi que l’allocation d’actif du surplus
En savoir plus

295 En savoir plus

[PDF] Documentation ALM : introduction à la gestion Actif Passif et solvabilité | Cours informatique

[PDF] Documentation ALM : introduction à la gestion Actif Passif et solvabilité | Cours informatique

et d'intérêt ont toujours lieu à l'occasion des opérations sur devises. Les instruments de ce type de mesure ont été présentés au paragraphe précédent sur le risque de taux d'intérêt. C. Fonds propres et risque de change Tout comme le risque de taux d'intérêt, le risque de change entame les fonds propres d'un établissement bancaire. C'est pourquoi, pour être en conformité avec les exigences réglementaires en vigueur, la banque doit toujours déterminer l'exposition de ses fonds propres au risque de change dans le souci d'une meilleure gestion de ce risque. Elle peut à ce titre exprimer sa position nette ouverte globale en pourcentage de ses fonds propres éligibles et confronter ces valeurs au ratio des fonds propres en vigueur dans son environnement (exemple : 8% pour le ratio de Cooke). Des actions de redressement s'imposeront alors en cas de non respect de la norme en vigueur. La position nette ouverte globale est la plus grande valeur entre la somme des positions nettes courtes et la somme des positions nettes longues, plus la position nette (courte ou longue) en or (XAU), sans considération de signe
En savoir plus

76 En savoir plus

[PDF] Cours ALM avancé : gestion des risques bancaires | Formation informatique

[PDF] Cours ALM avancé : gestion des risques bancaires | Formation informatique

- Maturité de placement fonction des anticipations et des objectifs de gestion du management, - Au prorata de l’encours. Chaque génération est refinancée par une portion de fonds propres ; ceux-ci sont relibérés au fur et à mesure que le risque disparaît.

60 En savoir plus

[PDF] Formation Architectures logicielles et Matérielles ALM | cours informatique

[PDF] Formation Architectures logicielles et Matérielles ALM | cours informatique

La mesure des risques et plus particulièrement ceux de liquidité, taux et change, constituent l’un des aspects majeurs de la GAP, l’objectif étant d’estimer les pertes potentielles d’une banque pour un horizon donné. Ainsi, la GAP contribue à l’accompagnement financier de la stratégie de croissance d’un établissement bancaire. A cette fin, la mise en place d’instruments adaptés aux différents métiers de la banque est une condition nécessaire pour assurer une gestion performante. Dans cette optique, plusieurs techniques de mesure des risques auxquels sont exposés les banques existent et qui peuvent être complémentaires. Ces mesures serviront de base pour estimer les pertes et choisir les modalités de couverture appropriées.
En savoir plus

29 En savoir plus

[PDF] Formation avancé sur la gestion bancaire ALM | Cours informatique

[PDF] Formation avancé sur la gestion bancaire ALM | Cours informatique

Pour «piloter le risque financier en gestion ALM, un système intégré et efficace est nécessaire. Il doit as- socier gestion des risques, l’analyse des méthodes de couverture, la ges- tion du passage du temps, être flexi- ble quant aux scénarios d’affaires, une cartographie des relations fonctionnelles, une interface sé- duisante et une capacité à monter en gamme», ajoute Jean-Charles Spanelis. Par ailleurs, «la gestion ALM devrait être capable de pren- dre en compte et d’analyser les nouveaux risques tels que le risque systémique», conclut Ioannis Ak- kizidis. Le temps n’est donc plus aux fausses économies si l’ont veut éviter d’autres bank runs à l’image de celle de Northern Rock au Royaume-Uni. 
En savoir plus

1 En savoir plus

[PDF] Cours La gestion actif-passif ALM en pdf | Formation Informatique

[PDF] Cours La gestion actif-passif ALM en pdf | Formation Informatique

V Outils d’aide à la décision 1. Frontières d’efficience Nous comparons ensuite toutes les distributions de résultat au niveau de risque . En les synthétisant par une représentation dans un plan ayant pour axes, une mesure de performance, et le quantile de la distribution du solde annuel de risque , nous obte- nons une frontière d’efficience. Ce quantile sera noté CAaR( %). Nous avons la capacité de simuler de multiples combinaisons de structures possibles, selon que nous étudions l’effet de la crois- sance de la part d’indexés, de la part à taux variable, ou d’un allon- gement de maturité des emprunts. Nous obtenons ainsi plusieurs frontières de portefeuilles, dont voici une sélection.
En savoir plus

10 En savoir plus

[PDF] Formation d ALM avec exemples d'application | Cours informatique

[PDF] Formation d ALM avec exemples d'application | Cours informatique

􀀹􀀹de se prémunir contre une éventuelle réduction des marges ou de la valeur de l'établissement en fonction de l'évolution des facteurs de risque. 3- L'importance du ratio risque – rentabilité dans le pilotage d'un bilan bancaire Chaque institution financière est soumise aux risques engendrés par le fonctionnement normal de ses activités. Une meilleure analyse des sources de création de valeur - influencée principalement par les trois facteurs clés que sont les risques, la croissance, et la rentabilité - permet de mieux identifier et donc d’isoler les risques. Cette analyse facilite l’évaluation des risques au regard des performances de chaque métier. Une saine gestion des risques passe donc par le maintien de l’équilibre entre la rentabilité recherchée et le risque encouru. Chaque organisation établit cette relation en fonction des objectifs financiers et de ses préférences en matière de risque, et chaque gestion du risque doit faire intervenir l’ensemble des collaborateurs de l’organisation et s’appuyer sur une architecture informatique efficace.
En savoir plus

16 En savoir plus

[PDF] Cours ALM : les bases de la gestion actif-passif dans es Banques | Cours informatique

[PDF] Cours ALM : les bases de la gestion actif-passif dans es Banques | Cours informatique

Dans la pratique, la mesure de l'exposition de l'entreprise au risque de taux suit deux voies complémentaires. La première consiste à retourner fictivement dans le marché toutes les lignes de bilan, catégorie de taux par catégorie de taux. La valeur actuelle des marges ainsi identifiées permet d'apprécier la richesse de l'entreprise, et sa sensibilité à une modification des taux d'actualisation fournit une mesure possible du risque de taux. Toutefois, ces résultats sont trop synthétiques pour servir de base a une gestion opérationnelle de l'exposition.
En savoir plus

45 En savoir plus

[PDF] Cours ALM avancé : Gestion du risque structurel | Formation informatique

[PDF] Cours ALM avancé : Gestion du risque structurel | Formation informatique

Couverture du risque de change Lorsqu’une caisse accepte des montants importants de dépôts en devises, la politique devrait exiger que ceux-ci soient appariés par rapport à des prêts ou placements libellés dans la même devise et ayant le même terme. Étant donné que les dépôts sont composés en fonction du volume en raison du paiement des intérêts, la seule façon d’éliminer le risque de change lié à ceux-ci est d’organiser l’amplitude et l’échéance des revenus de prêts et placements en devises compensatoires. Les fédérations provinciales et les courtiers mettent normalement à la disposition des caisses différents véhicules de placement des devises. Avant d’offrir aux sociétaires des services de dépôt en devises, la caisse doit tenir compte des termes du renouvellement des taux offerts et des liquidités disponibles sur les placements de devises.
En savoir plus

42 En savoir plus

[PDF] Formation en maintenance Micro-informatique pdf | Cours informatique

[PDF] Formation en maintenance Micro-informatique pdf | Cours informatique

Des critiques disent même que l’introduction de l’informatique dans le système éducatif fait partie des séries d’échecs introduits pour révolutionner la formation. Les dessins animés, la télévision scolaire, les diapositive, les magnétoscopes ont tous été tentés, mais sont devenus très marginaux à cotés des méthodes conventionnelle d’éducation. Les adeptes de l’introduction de l’informatique à l’école, quant à eux disent que l’ordinateur est un outils très puissant d’apprentissage, plus que tous ceux qui l’on précédé. Il cite l’aspect interactif de l’ordinateur qui permet de prendre des décisions et de travailler dans un environnement visuel. L’apprentissage devient très individuel permettant ainsi à l’étudiant de recevoir immédiatement le réponse. Certains experts disent que le travail en équipe au tour d’un ordinateur conduit à de meilleures initiatives et à une autonomie plus affirmée. D’autres partisans de l’informatique disent qu’avec la floraison des ordinateurs dans notre société il est nécessaire de développer la culture informatique.
En savoir plus

20 En savoir plus

[PDF] Formation informatique Dactylographie-Bureautique pdf | Cours informatique

[PDF] Formation informatique Dactylographie-Bureautique pdf | Cours informatique

méthode d'apprentissage traditionnelle, l'utilisation d'un cache-clavier est recommandée . Le professeur amènera l'apprenant à: manipuler le matériel informatique dans le respect des procédures, adopter un maintien correspondant aux normes de l'inspection du travail et des recommandations européennes, acquérir une méthode de travail et un objectif d'efficacité et de précision,

24 En savoir plus

[PDF] Tutoriel la Gestion des Risques dans le cadre de la Gestion Actif-Passif ALM | Formation informatique

[PDF] Tutoriel la Gestion des Risques dans le cadre de la Gestion Actif-Passif ALM | Formation informatique

Source : «Site de la fédération française des banques (FBF) » c- Impact de la norme IAS 39 sur la gestion de taux en ALM L'un des impacts les plus significatifs de cette norme concerne les politiques de couverture du Bilan des établissements bancaires. En effet, ces macro-couvertures sont aujourd'hui effectuées en majeure partie par des swaps de taux d'intérêt comptabilisés en couru comme le sous-jacent auquel elles s'appliquent. Pour les banques de détail, l'enjeu est en fait le replacement des dépôts à vue non rémunérés. En mettant en place des swaps receveur taux fixe payeur taux variable, les établissements reçoivent un taux long qui vient rémunérer les dépôts à vue. La marge sur les dépôts à vue est alors égale à ce fameux taux long reçu dans le swap de macro-couverture.
En savoir plus

45 En savoir plus

[PDF] Formation  de Tcl en pdf | Cours informatique

[PDF] Formation de Tcl en pdf | Cours informatique

Si le premier caract`ere d’une ligne de texte poss`ede une balise pour laquelle cette option a ´et´e sp´ecifi´ee et si cette ligne n’est pas la premi`ere (ce qui signifie qu’il y a eu de[r]

278 En savoir plus

[PDF] Introduction à ALM : gestion des risques de taux dans la firme Bancaires | Formation informatique

[PDF] Introduction à ALM : gestion des risques de taux dans la firme Bancaires | Formation informatique

Elle donne l’incidence du risque de change sur la rentabilité de l’établissement en évaluant la sensibilité de la marge de transformation aux fluctuations des taux de change. Supposons qu’un établissement de crédit ait à financer une opération dans une monnaie (le dollar) à partir de ressources empruntées dans une autre monnaie (l’euro). La marge est alors déterminée par le différentiel de taux d’intérêt entre les deux devises sur la durée de l’opération. De plus, elle sera affectée par le différentiel de taux de change entre le cours appliqué à l’initialisation de l’opération (pour la conversion de l’euro en dollar) et le cours appliqué à son dénouement (pour la conversion du dollar en euro). Si le premier est figé à l’origine de l’opération, le second dépendra aussi des taux de change qui s’appliqueront aux différentiels d’intérêt entre les opérations en dollars et celles en euros.
En savoir plus

46 En savoir plus

[PDF] Formation informatique d Introduction à Matlab | Cours informatique

[PDF] Formation informatique d Introduction à Matlab | Cours informatique

A partir du field « data », comment accéder à une électrode dans un epoch particulier?.. Analyse fréquentielle[r]

79 En savoir plus

[PDF] Algorithme pdf Cours et formation en PDF | Cours informatique

[PDF] Algorithme pdf Cours et formation en PDF | Cours informatique

- tableau de données : ensemble de données de même type (exemple : tableau d’entiers, tableau de réels). Toutes ces données sont codées sous forme d'octets en mémoire. Constante : donn[r]

9 En savoir plus

[PDF] Cours d Android en pdf | Formation informatique

[PDF] Cours d Android en pdf | Formation informatique

Getting started (Hello World!, D´ ebugger) (2h) Communication inter-processus : Intent (2h) Communication inter-processus : Services (2h) Traitement de la vid´ eo. Applications natives ([r]

148 En savoir plus

[PDF] Cours sur La modernisation des dispositifs ALM

[PDF] Cours sur La modernisation des dispositifs ALM

Le risque de liquidité survient lorsque la Banque ne sera pas en mesure de faire face aux engagements de trésorerie actuels et futurs, tant prévus qu'inattendus, sans affecter ses opérations quotidiennes ou sa situation financière. Cela pourrait être dû à des actifs liquides insuffisants (risque de liquidité de l'actif) et / ou à l'incapacité de lever de nouveaux fonds ou de conserver des fonds existants (risque de liquidité de financement).

68 En savoir plus

[PDF] Cours informatique Initiation Android | Formation informatique

[PDF] Cours informatique Initiation Android | Formation informatique

- Pour créer un nouveau projet, il faut ouvrir le programme Eclipse Hélios, puis appuyer sur l’icône de création de projet Android comme sur l’image ci-dessous.. - Entrez le[r]

35 En savoir plus

Show all 10000 documents...