Haut PDF Contribution à l'étude des eaux souterraines de la région de Fribourg (Suisse occidentale)

Contribution à l'étude des eaux souterraines de la région de Fribourg (Suisse occidentale)

Contribution à l'étude des eaux souterraines de la région de Fribourg (Suisse occidentale)

fribourgeoises et le lac de Neuchâtel: Relation entre la conductibilité électrique (K20) et l'ion Ca++, en fonction de l'ion Mg++. Contribution à l'étude des eaux souterraines de la rég[r]

305 En savoir plus

Contribution à l'étude de la qualité des eaux d'irrigation des nappes souterraines : phréatique et C.T dans le périmètre agricole de DEBILA

Contribution à l'étude de la qualité des eaux d'irrigation des nappes souterraines : phréatique et C.T dans le périmètre agricole de DEBILA

Pour la région de Debila est comme tout le Sahara Septentrional Algérienne, l’essentiel des ressources en eau d’irrigation est constitué par les eaux souterraines. Ces dernière contenues dans les formations du phréatique et du complexe terminal (C.T). Bien que ces nappes forte la richesse hydrique de cette région elles posent par contre certaines contraintes à savoir la minéralisation plus ou moins élevée, agressivité, dureté élevée entartrage, salinité etc… Pour toutes ces raisons, nous avons jugé utile d'apporter notre contribution par cette étude comparative de la qualité des eaux d’irrigation de ces deux nappes souterraines.
En savoir plus

77 En savoir plus

Contribution à l'étude physico-chimique des eaux souterraines du bassin versant Sahel.

Contribution à l'étude physico-chimique des eaux souterraines du bassin versant Sahel.

42 IV.4.1. Le diagramme de PIPER Le diagramme de Piper permet de représenter le faciès chimique d’un ensemble d’échantillons d’eaux. Il est composé de deux triangles permettant de représenter le faciès cationique et le faciès anionique et d’un losange synthétisant le faciès global. Les nuages de points concentrés dans un pôle représentent pour les différents échantillons la combinaison des éléments cationiques et anioniques. Ce type de diagramme est particulièrement adapté pour étudier l’évolution du faciès des eaux lorsque la minéralisation augmente ou bien pour indiquer les types de cations et anions dominants et pour distinguer des groupes d’échantillons. Les unités de mesure utilisées dans ce diagramme sont le % et le mg/l. (ABDOULKADRI, 2015).
En savoir plus

106 En savoir plus

Contribution à l’étude de la qualité des eaux  d’irrigation dans la région d’El Oued

Contribution à l’étude de la qualité des eaux d’irrigation dans la région d’El Oued

Il illustre bien les très graves conséquences que peuvent engendrer des prélèvements excessifs d’eau. (PLAUCHU, 2004). Dans les années 1960, pour développer la culture irriguée du coton dans la région désertique du Kazakhstan, la majeure partie des eaux des deux fleuves qui alimentaient la mer d'Aral a été détournée. Ces prélèvements considérables ont abaissé de 15 mètres le niveau de la mer et diminué sa surface de 40 %. Dans le même temps, la salinité de ses eaux est passée de 10 à 30 grammes par litre. La faune a presque entièrement disparu et la pêche avec elle. Une mauvaise gestion de l’irrigation et une utilisation abusive d’engrais et de pesticides ont conduit à la salinisation des sols et à la désertification d’immenses étendues dans la région. La qualité des eaux souterraines s'est également dégradée et le niveau des nappes phréatiques a fortement baissé. (PLAUCHU, 2004).
En savoir plus

57 En savoir plus

Contribution à l'étude physico-chimique des eaux souterraines du bassin versant Sahel.

Contribution à l'étude physico-chimique des eaux souterraines du bassin versant Sahel.

F8 2.3 F18 1.3 F27 1.2 F36 0.7 F9 2.6 F19 1.3 F28 0.8 F37 3.3 F10 1.3 Les résultats des analyses des échantillons d’eau de la zone d’étude montrent un taux de Potassium assez faible (la figure V.12) qui varie entre 0.6 et 4mg/l, dont le maximum est enregistré au niveau de F30 avec 4mg/l et le minimum est enregistré au niveau du F6 avec 0.6 mg/l. Ces concentrations proviennent de l’altération des formations silicatées, des argiles potassiques et de la dissolution des engrais chimiques. D’après la réglementation algérienne le potassium dans l'eau ne doit pas dépasser 12 mg/l. Alors les eaux des forages étudiés sont conformes à la norme NPA, ce qui est sans danger pour la santé.
En savoir plus

107 En savoir plus

Contribution à l'étude de la qualité physico-chimique et bactériologique des eaux souterraines de la région d'oued el berdi (Willaya de Bouira).

Contribution à l'étude de la qualité physico-chimique et bactériologique des eaux souterraines de la région d'oued el berdi (Willaya de Bouira).

Les résultats obtenus ont montré que les valeurs de la conductivité ainsi que les fortes teneurs en nitrate représentent l'agent principal à fort impact sur la qualité [r]

8 En savoir plus

Contribution à l’évaluation de la pollution saline et nitrique d'origine agricole des eaux souterraines dans la vallée d’Oued Souf

Contribution à l’évaluation de la pollution saline et nitrique d'origine agricole des eaux souterraines dans la vallée d’Oued Souf

Chapitre I Les ressources en eau 11 B. Les usages agricoles de l’eau (AEA) Les ressources en eau est fortement exploitées pour l’irrigation, la culture de la pomme de terre dans la zone d'étude a connu un fort développement depuis la fin des années 1990. La superficie agricole irriguée en 2006 est 51456 ha est élevé à 60850 ha en 2010, sachant que le besoin en eaux d'un hectare est évalué à 16430 m 3 /an. Ceux-ci s’effectuent essentiellement par le pompage au sein des forages des nappes profondes (CT et CI) qui sont en nombre de 575 en 2007, et surtout de nombreux puits dans la nappe phréatique (autour de 16100 puits). L’agriculture, qui utilise plus de 87 % des ressources en eau mobilisée, augmente de 2679696 m 3 /j en 2000 à 3354307.2 m 3 /j en 2003 pour atteindre 3592080 m 3 /j en 2006. Les besoins en
En savoir plus

65 En savoir plus

Contribution d’un SIG à la gestion des ressources en eaux souterraines: Cas de la vallée de Oued Souf.

Contribution d’un SIG à la gestion des ressources en eaux souterraines: Cas de la vallée de Oued Souf.

Le but de notre travail est de démontrer l'utilité des SIG à travers leur application dans la gestion des eaux dans la vallée de Oued Souf. En effet, la vallée de Oued Souf forme une région endoréique de 70m d’altitude, Le manque d’un réseau de drainage a favorise la remontée de la nappe et tous les rejets d’eau domestique, industrielle et agricole s’y ajoutent régulièrement. Plusieurs Oasis sont déjà mortes par asphyxie et des milliers d’emplois directs ont disparus dans cette région où l’on dénombre quelques 9500 Ghouts (Perenes, 1999 in ZELLA , SMADHI 2006). Un méga projet est lancé ces derniers temps par les pouvoirs publics pour endiguer ce phénomène en évacuant les eaux excédentaires vers le Chott limitrophe. Nous avons donc pensé qu'il serait possible de venir à bout de la plupart de ces inconvénients en recourant aux SIG.
En savoir plus

62 En savoir plus

Caractérisation hydro-chimique, toxicologique et évaluation des risques sanitaires des eaux souterraines de la région de Sidi-Kacem (Maroc).

Caractérisation hydro-chimique, toxicologique et évaluation des risques sanitaires des eaux souterraines de la région de Sidi-Kacem (Maroc).

La méthémoglobinémie n'est pas le seul risque associé à la présence de nitrates dans l'eau potable. Des risques potentiels de cancérogénicité et de tératogénicité sont aussi associés à l'ingestion de nitrates/nitrites via la formation de nitrosamines et de nitrosamides que l'on distingue sous le nom de composés N-nitroso. Environ 80% des nitrosamines et presque toutes les nitrosamides étudiées se sont montrées cancérogènes chez plusieurs espèces animales [177, 178]. Ces auteurs ont tenté de mesurer l'impact de la présence de nitrates dans l'eau potable sur la mortalité par cancer dans la province de Valence en Espagne. Ils ont aussi analysé la relation entre les différents niveaux d'exposition aux nitrates dans l'eau potable de 258 municipalités et la mortalité due au cancer de l'estomac, du rein, de la prostate et du côlon chez ces populations. L'étude montre que les taux de mortalité par cancer (gastrique et de la prostate) augmentent, pour les deux sexes, avec les niveaux d'exposition aux nitrates. D'autres enquêtes épidémiologiques ont établi une corrélation particulièrement forte entre l'exposition aux nitrates dans les eaux de boissons et l'incidence de cancer gastrique [179-181]. Par contre, des études menées en Allemagne et aux États-Unis n'ont pas montré d'augmentation du risque de développer un cancer en fonction des niveaux d'exposition aux nitrates dans l'eau potable [174, 182, 183].
En savoir plus

224 En savoir plus

Evaluation de la qualité physico-chimique et bactériologique des eaux souterraines : cas des puits de la région d’el-Harrouch (Wilaya de Skikda)

Evaluation de la qualité physico-chimique et bactériologique des eaux souterraines : cas des puits de la région d’el-Harrouch (Wilaya de Skikda)

CODEN: JMESCN 1289 Certains travaux de recherches ont été réalisés sur la qualité des eaux souterraines concluent que les pollutions de ces eaux souterraines proviendraient d’une origine géologique et anthropique, notamment d’infiltration des eaux usées et l’utilisation des engrais chimiques en agriculture [3, 4, 5,6, 7]. D'autres études ont révélées que la pollution des eaux souterraine est liée à la présence des fosses septiques, à l’absence du traitement, au manque du réseau d’assainissement et au non-respect des conditions d’hygiène publique [8, 2,9]. En Algérie, les eaux souterraines sont polluées à partir de la surface et sont irréversiblement endommagées par l’intrusion d’eau saline. La surexploitation des couches aquifères entame la capacité de celle-ci à retenir l’eau, ce qui provoque l’enfoncement des couches sous-jacentes. Certaines régions algériennes se révèlent incapables de fournir en quantité suffisante de l’eau potable et des équipements d’hygiène et ainsi l’eau est menacée dans sa qualité et sa quantité [10]. Cette étude a pour objectif l’évaluation de la qualité physico-chimique et bactériologique des eaux de puits utilisées comme eau de boisson au niveau de la région d’El-Harrouch (Algérie), de dégager éventuellement les causes de la pollution de ces eaux et de faire des propositions aux consommateurs de telle manière à observer des attitudes garantissant la qualité de l’eau.
En savoir plus

156 En savoir plus

Pour une exploitation raisonnée des ressources en eaux souterraines du Sahara algérien, région de Ghardaïa : état des lieux et recommandations

Pour une exploitation raisonnée des ressources en eaux souterraines du Sahara algérien, région de Ghardaïa : état des lieux et recommandations

Key words: Hydrogeochemistry, water mineralization, salinity, overexploitation, North Western Sahara Aquifer System, Intercalary Continental Shelf, Mzab Ridge Résumé : Le Sahara septentrional renferme un des puissants systèmes aquifères dont le Continental Intercalaire (CI) qui constitue la principale réserve en eau pour les régions du Grand Erg occidental et la dorsale du Mzab (Sahara septentrional algérien). Afin de comprendre les différents processus qui contrôlent l’acquisition et la modification de la minéralisation des eaux du CI, différentes méthodes d’interprétation des données hydrochimiques ont été appliquées pour décrire les variations spatiales des concentrations en éléments majeurs et mineurs. Cette étude a montré que les eaux du CI sont, au nord de la zone d’étude (région de Laghouat), plutôt sulfatées calciques. Au sud de celui-ci (région de Ghardaïa), elles sont sulfatées à chlorurées sodiques avec un enrichissement en Cl par rapport au SO 4 vers l’est en aval piézométrique. Par ailleurs, en
En savoir plus

10 En savoir plus

Contribution à l’etude de la dureté des eaux des nappes souterraines de la region d’El Oued ( Souf ) et les procédés d’adoucissement

Contribution à l’etude de la dureté des eaux des nappes souterraines de la region d’El Oued ( Souf ) et les procédés d’adoucissement

I-7-1- Climat de la région d’étude La région d’étude a un climat de type saharien, caractérisé par un été chaud et sec dont la température peut atteindre 54°C, et un hiver doux jusqu'à 3°C. Les principales contraintes climatiques restent la fréquence régulière des vents et leur violence, connus sous le nom de "Chehili" ou le sirocco, ainsi que des vents de sables durant le printemps. Les données relatives aux différents paramètres climatiques (précipitations, température, humidité et évaporation…etc.) ont été recueillies auprès de l'Office National de la Météorologie (ONM, 2013), enregistrées par la station météorologique de Guemmar (Tableau I.3 ) .
En savoir plus

82 En savoir plus

E tude DE DE LA Qual al ité des eaux souterraines (région sud ouest) du pla la teau de Mostaganem

E tude DE DE LA Qual al ité des eaux souterraines (région sud ouest) du pla la teau de Mostaganem

L’analyse des eaux de la zone d’étude a révélé des quantités anormales de chlorures allant de 110 mg.L -1 jusqu'à 894.11 mg.L -1 , sauf pour les échantillons de P1 Sirat, Souaflia, O/Meddah et Saf-Saf ( P1 ;F4 ; F5 et F6 ) qui rentrent dans les normes. Il s’avère d’après certaines études (Weinberg, 1986; Schultz, 1984; Siggaard-Anderson, 1976 ; Tortora, 1984) que même dans le cas de quantités excessives dans l’eau potable, les chlorures n’auraient pas d’effets néfastes sur la santé du consommateur car les concentrations de chlorures dans le corps sont bien régulées au moyen d'un système complexe faisant intervenir à la fois le système nerveux et le système hormonal. Même après l'absorption de quantités importantes de chlorures par l'intermédiaire des aliments et de l'eau, l'équilibre du chlorure se maintient, surtout par l'excrétion de l'excès de chlorures dans l'urine.
En savoir plus

66 En savoir plus

Traçage isotopique de la variabilité de la recharge des eaux souterraines

Traçage isotopique de la variabilité de la recharge des eaux souterraines

2.5- δ 2 H and δ 18 O composition of precipitation (empty squares; from Larocque et al., 2015), groundwater (solid blue triangles; from Larocque et al., 2015), and soil pore water (solid circles; this study) for a study site near Montreal. The dashed black line represents the local meteoric water line (δ 2 H = 7.4 * δ 18 O + 5.2, R 2 = 0.99). .................................................................................................................. 55 2.6- Représentation schématique de la répartition entre réservoirs d’eau « mobile » (en bleu) et « immobile » (en jaune) selon la granulométrie et la teneur en eau. ........................................................................................................................... 57 2.7- Résultats obtenus par extraction cryogénique (symboles vides) et par équilibration directe (symboles pleins) lors de la première humidification des matrices T1 (sable grossier) et T2 (sable fin). ................................................... 59 2.8- Modèle de fractionnement isotopique appliqué sur les données obtenues par équilibration directe sur les matrices T1 (sable grossier) et T2 (sable fin) lors de la 1 ère humidification. L’ensemble des paramètres des meilleures calibrations est reporté sur le graphique. .................................................................................... 61 2.9- Résultats obtenus par extraction cryogénique (symboles vides) et par équilibration directe (symboles pleins) lors de la deuxième humidification des matrices T1, sable grossier et T2, sable fin (a). Modèle de fractionnement isotopique appliqué sur les données obtenues par équilibration directe (b). L’ensemble des paramètres des meilleures calibrations est reporté sur le graphique. .......................................................................................................... 63 2.10- Schéma des processus impliqués lors de l'hydratation et la déshydratation des matrices (à l’échelle du grain). .......................................................................... 64 3.1- Représentation schématique du code de calculs numérique. .............................. 68 3.2- Carte du réseau météorologique de la région de Vaudreuil-Soulanges, Québec, Canada où se situent les sites d’étude de Saint-Lazare. Les stations 1, 2 et 3 appartiennent au réseau du Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre le Changement Climatique et se nomment respectivement Rigaud, Les Cèdres et Coteau-du-Lac. Les stations 4 (ETS) et 5 (Saint Télésphore) font partie du réseau de suivi universitaire de l’Ecole des Techniques Supérieures et de l’Université du Québec à Montréal, respectivement. ......................................... 71 3.3- Précipitations journalières aux stations Rigaud (a), les Cèdres (b) et Coteau-du-
En savoir plus

229 En savoir plus

Evaluation des paramètres hydrogéochimiques des eaux souterraines dans une région aride, cas de la région d'El-Oued (Sud-Est Algérien)

Evaluation des paramètres hydrogéochimiques des eaux souterraines dans une région aride, cas de la région d'El-Oued (Sud-Est Algérien)

C'est avec le projet étude des ressources en eau du Sahara septentrionale que l'on verra apparaitre la notion du CT, appellation publiée pour la première fois par BEL et Cuche 1969: ce terme de nappe CT qui groupe sous une même dénomination plusieurs aquifères situés dans des formations géologiques différentes, a été retenu car ces nappes font bien partie d'un même ensemble hydraulique. Les intercommunications entre sénonien, Eocène et Miopliocène sont évidentes sur l'ensemble du bassin, à l'exception de la région des chotts ou l'Eocène moyen et supérieur imperméable vient s'intercales. La nappe turonienne est plus individualisée par suite de la couverture imperméable du Sénonien lagunaire. Cependant, ses niveaux concordent avec ceux du Sénonien ou du Miopliocène sur la bordure du bassin.
En savoir plus

107 En savoir plus

Cartographie de la qualité des eaux souterraines de la région de Bouira

Cartographie de la qualité des eaux souterraines de la région de Bouira

18 II.4. Le climat : Le climat est chaud et sec en été, froid et pluvieux en hiver. Plus que d’autres facteurs, le climat est le facteur le plus déterminé des ressources en eau. L’étude de la caractéristique climatologique joue un rôle primordial dans la connaissance des comportements des cours d’eaux, les variations des réserves, la compréhension des mécanismes d’alimentation et de circulation des eaux naturelles. Pour cela ‘l’étude climatologique est indispensable pour mieux comprendre le fonctionnement et les influences d’un système hydrologique de surface d’une région donnée. Les phénomènes et les facteurs de cycle de l’eau (Les précipitations, les températures, le vent, l’humidité, l’évapotranspiration et l’ensoleillement et d’autres phénomènes atmosphériques) constituent le climat de la région d’étude. Ainsi, l’étude des possibilités de la maitrise des ressources en eau dans les bassins est extrêmement liées à ces phénomènes qui régissent les écoulements .pour cela, il est très utile de faire l’approche hydro climatique [22].
En savoir plus

157 En savoir plus

Évaluation d’indicateurs de gestion durable des eaux souterraines.

Évaluation d’indicateurs de gestion durable des eaux souterraines.

Certains nouveaux indicateurs proposés semblent importants pour bien définir l’état des ressources et les besoins de protection. Au niveau des usages de l’eau souterraine et de sa contribution au bien-être socioéconomique, il a été jugé important de produire des indicateurs qui permettraient de mieux préciser les différentes utilisations de l’eau souterraines et leurs proportions de l’usage totale de l’eau souterraine, mais aussi la proportion d’usage de l’eau souterraine par rapport à l’usage total de l’eau (souterraine et de surface). Dans la perspective où l’eau souterraine est souvent la seule source d’approvisionnement en milieu rural, un indicateur a aussi été dérivé pour montrer la densité des puits résidentiels par unité de surface. Cet indicateur est intéressant en soi, mais aussi lorsqu’il est mis en relation avec la vulnérabilité ainsi que la densité d’activités anthropiques qui pourraient dégrader la qualité de l’eau souterraine. Ces informations peuvent ainsi permettre de cibler les secteurs où l’eau souterraine doit être protégée en priorité. Le tableau A2 représente l’ébauche d’un cadre qui pourrait faciliter le transfert de l’information concernant l’état des ressources en eau souterraine, ainsi que guider les actions par rapport aux problématiques et aux régions prioritaires. Quelques exemples de cartes illustrant certains des indicateurs proposés sont montrés en annexe (figures A1 à A5). Ces cartes montrent qu’il est envisageable de transmettre l’information sur l’état des ressources de façon relativement simple. Ces cartes feront partie de l’atlas hydrogéologique annexé au rapport du projet PACES Montérégie Est et elles serviront à guider l’établissement des priorités régionales de gestion durable des ressources en eau souterraine dans cette région.
En savoir plus

29 En savoir plus

Caractérisation des pompages des eaux souterraines dans le Tadla, Maroc

Caractérisation des pompages des eaux souterraines dans le Tadla, Maroc

Introduction Dans un contexte marqué par une pénurie en eau de surface de plus en plus accrue suite à des sécheresses récurrentes et à une intense concurrence entre les secteurs utilisateurs de l’eau (agriculture, AEPI et tourisme), le recours massif à l’eau souterraine est devenu une pratique nécessaire pour l’intensification et la diversification agricole. Les pratiques de pompage et leur performance restent mal connues à cause de la prolifération des ouvrages de captage des eaux souterraines dans le périmètre de Tadla, et ce malgré l’importance de cette ressource pour les différentes filières agroalimentaires de la région. Cette étude a pour objectif de déterminer le nombre de puits et forages, leur répartition spatiale, ainsi que leurs caractéristiques hydrauliques dans le périmètre irrigué du Tadla.
En savoir plus

11 En savoir plus

Etude qualitative des eaux souterraines de la région de Bouira

Etude qualitative des eaux souterraines de la région de Bouira

C’est un agent climatique influant directement sur le climat d’une région, en raison des dégâts qu’il cause, notamment en agriculture. Dans la zone d’étude, les vents soufflent dans des directions à déférentes intensités en fonction des saisons, les vents les plus dominants sont ceux du West et Est. Durant les trois mois : janvier, février, mars, la valeur maximale reste inférieure à 28 m/s. Pendant le reste de l’année, elle dépasse 28m/s en moyenne pour atteindre son maximum en mois d’avril 38 m/s. Ces vents agissent sur la nébulosité en réduisant les écrans nuageux pour faire place aux rayons solaires qui augmentent les températures favorisant l’évaporation. Le vent du Sud ou siroco, souffle dès la fin du printemps et durant l’été accentuant ainsi le desséchement du sol et l’évapotranspiration des végétaux. (Voir le tableau II.5 suivant) et (voir la figure II.6 suivante).
En savoir plus

187 En savoir plus

Contamination des eaux souterraines par les métaux lourds d'une mine de fer abandonnée : cas de la région de Bekkaria (Tébessa)

Contamination des eaux souterraines par les métaux lourds d'une mine de fer abandonnée : cas de la région de Bekkaria (Tébessa)

5.1. Evolution des éléments traces dans les eaux de surface de l’oued La variation des éléments traces dans les eaux de surface est irrégulière. Le fer et le manganèse évoluent ensemble, surtout pendant la période des basses eaux. L’apport en ces deux éléments est dû probablement au lessivage des terrils. Le cuivre présente une légère augmentation, sur- tout au cours de la période sèche. Le zinc présente une certaine stabilité pour l’ensemble des points analysés. Globalement, on note une diminution des concentrations des éléments traces au fur et mesure qu’on s’éloigne de la mine du point 1 (N-NE de Bekkaria) au point 8 (fig. 6). Cette tendance met en évidence un piégeage probable des éléments traces métalliques (ETM) par le sol.
En savoir plus

6 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes