Haut PDF La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des compressions mdullaires tumorales : exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Sa localisation préférentielle siège au niveau cervical. L’IRM montre l’élargissement médullaire ainsi que les composantes tumorales charnues et kystiques. Les images pondérées en T1 montrent un élargissement souvent irrégulier de la moelle avec des zones hypo-intenses, souvent mal limitées, parfois nodulaires liées à la nécrose tumorale. Les images pondérées en T2 montrent que l’élargissement médullaire est le siège d’un hyper-signal, celui-ci n’est pas spécifique et correspond à la fois à l’infiltration tumorale et à l’œdème. L’injection intraveineuse de Gadolinium met en évidence dans tous les cas une prise de contraste homogène et rapide permettant une délimitation nette entre la tumeur, l’éventuel œdème périlésionnel et la moelle normale adjacente, ainsi que les nodules d’essaimage dans les espaces sous arachnoïdiens. [83]
En savoir plus

159 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Résumé Résumé Résumé Résumé :::: Les traumatismes de l’étage de la base du crane sont assez fréquents, leur fréquence dans notre série est de 45,8 cas par an en moyenne, leur prise en charge pose des difficultés, le but de cette étude est d’analyser le profil épidémiologique de ces traumatismes ainsi que les problèmes diagnostiques et thérapeutiques que posent .Cette étude concerne 42 cas des traumatismes de l’étage antérieur de la base du crane colligés au service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech du Janvier2002 à décembre 2011.l’âge moyen de nos patients était de 29,4 ans avec une prédominance masculine(78,6%).les accidents de la voie publique représentent la première cause chez l’adulte, par contre chez l’enfant, ce sont les chutes qui en sont la principale cause. le diagnostic est actuellement facilité par le scanner, cependant le diagnostic d’une brèche ostéoméningée pose beaucoup de problèmes et reste surtout clinique devant des rhinorrhée persistant ou méningite récidivante.la méningite représente la redoutable complication, le traitement chirurgical est très discuté et le taux de mortalité est de l’ordre de 7,14%.
En savoir plus

109 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la sciatique  par hernie discale lombaire  Exprience du service de neurochirurgie du CHU  Mohammed VI de Marrakech sur une priode de 13 ans

La prise en charge chirurgicale de la sciatique par hernie discale lombaire Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech sur une priode de 13 ans

Il permet d’évaluer l’état général et de rechercher d’autres anomalies notamment les maladies générales dont le diabète, l’asthme, l’HTA et l’insuffisance cardiaque. Dans notre série la survenue de la sciatique sur un terrain de diabète a été observée chez 62 patients soit (7,6 %) cela rejoint l’étude récente de RALPH J. Mobbs [49] qui a noté une incidence du diabète chez (9,1%) des patients opérés pour HD, ce qui a nécessité une certaine rigueur en matière de prise en charge chirurgicale et surtout postopératoire.

158 En savoir plus

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Prise en charge endoscopique de la pathologie neurochirurgicale : Exprience du Service de Neurochirurgie du CHU Mohamed VI De Marrakech

Figure 84 : Voie endoscopique endonasale [127] A Classification sagittale des différents accès chirurgicaux possibles par la voie endoscopique endonasale B Projection endocrânienne des abords endoscopiques endonasaux de la base du crâne 1. Fissure orbitaire supérieure (III, IV, VI, nerfs lacrymal, frontal et nasociliaire, veine ophtalmique supérieure) ; 2. Foramen rond (V2) ; 3. Foramen ovale (V3, artère méningée accessoire) ; 4. Foramen spinosum (artère et veine méningée moyenne, rameau méningé du V3) ; 5. Foramen déchiré antérieur (carotide interne, plexus veineux péricarotidien) ; 6. Hiatus du nerf petit pétreux ; 7. Hiatus du nerf grand pétreux ; 8. Canal hypoglosse ; 9. Foramen cæcum (veine émissaire du sinus sagittal supérieur) ; 10. Gouttière olfactive ; 11. Toit de l’orbite ; 12. Foramen ethmoïdal postérieur ; 13. Planum sphénoïdal; 14. Tubercule de la selle turcique ; 15. Canal optique ; 16. Apophyse clinoïde antérieure ; 17. Selle turcique ; 18. Dorsum sellae ; 19. Clivus ; 20. Méatacoustique interne (VII, VIII, artère labyrinthique) ; 21. Foramen Jugulaire (sinus pétreux inférieur, IX, X, XI, sinus sigmoïde, artère méningée postérieure); 22. Foramen magnum (moelle allongée, artères vertébrales, racines spinales des nerfs accessoires).
En savoir plus

241 En savoir plus

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Prise en charge intgre du patient obse: Exprience du service dEndocrinologie du CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Une revue critique de la littérature a eu pour objectif d’évaluer les effets de l’AP seule ou combinée à des modifications de l’alimentation sur la perte du poids (167). Cette étude montrait que les interventions qui associaient la prise en charge alimentation à l’exercice physique étaient plus efficaces que les interventions basées uniquement sur le régime alimentaire en terme de perte de poids à 6 mois, avec une perte de poids allant de 8 à 11%. Cependant, les interventions qui assuraient une activité physique d'intensité modérée à intense, sans régime prescrit, menées à une fréquence d'au moins trois à cinq fois par semaine avaient également entraîné une perte d'environ 2 à 3% du poids initial dans une durée de 6 mois. De plus, les interventions ciblant la marche et l’activité habituelle de faible intensité, qui visaient généralement l’augmentation graduelle des pas journaliers, semblent également produire des faibles taux de perte de poids de 1 à 1,5% du poids initial à 3–6 mois.
En savoir plus

158 En savoir plus

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphrse : exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphrse : exprience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des maladies neurologiques par plasmaphérèse : expérience du service de neurologie au CHU Mohammed VI de Marrakech 41 Dans la plupart des cas, le remplacement du plasma retiré se fait à l’aide d’albumine 5% ou d’un mélange de l’albumine 5% avec du NaCl 0,9%. Si la perte de facteurs de la coagulation au cours des séances d’échanges plasmatiques répétées peut aboutir à des saignements actifs, s i le risque hémorragique est élevé comme dans le cas d’un purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT), ou s’il y a un potentiel déficit d’une protéine spécifique chez le patient (comme le déficit de la métalloprotéase ADAMTS-13 chez les patients avec PTT), il est alors préférable de donner au patient du PFC contenant la protéine déficitaire. Les cristalloïdes, en raison du faible pouvoir d’expansion volumique, ne sont pas utilisés [4,17].
En savoir plus

134 En savoir plus

Prise en charge des ingestions caustiques svres exprience de service de chirurgie gnrale au CHU Mohammed VI -Marrakech-

Prise en charge des ingestions caustiques svres exprience de service de chirurgie gnrale au CHU Mohammed VI -Marrakech-

69 Résumé : Les ingestions caustiques sont une véritable urgence médico-chirurgicale, nécessitant une prise en charge multidisciplinaire. Le but de notre étude rétrospective réalisée entre 2007 et 2012, au service de chirurgie générale du centre hospitalier Ibn Tofaïl, est d’analyser les caractéristiques épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutives des ingestions caustiques sévères. Les patients colligés dans cette étude sont au nombre de 26, (16 hommes et 10 femmes), soit un sexe ratio de 1,6. Ils sont âgés entre 20 et 72 ans (moyenne de 35 ans). 23% de nos patients ont eu un passé psychologique connu. Les circonstances accidentelles sont moins fréquentes (46,16%) que les formes volontaires (53,84%). L’esprit de sel (HCl) est le produit le plus utilisé (73,07%), suivi de l’eau de Javel (19,23%).
En savoir plus

107 En savoir plus

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

La prise en charge neurochirurgicale des craniopharyngiomes intra-crniens. Exprience du service de neurochirurgie CHU Med VI Marrakech

1-Evolution à court terme: a. Mortalité: La mortalité opératoire s’étend du jour opératoire J 0 au J 30 ème post-opératoire, sa baisse est constatée au cours de ces dernières années est directement liée aux progrès de la réanimation post-opératoire et à une meilleure prise en charge endocrinienne et métabolique, à la fois de la part des réanimateurs et des endocrinologues qui doivent collaborer intimement dans les jours qui suivent l’intervention. Le nombre de décès immédiatement post-opératoire par trouble métaboliques encore constatés doit inciter à la prudence et recommander une surveillance de tous les instants, en salle de soins intensifs, pendant une période de plusieurs jours, même si le patient est bien conscient et neurologiquement intact.
En savoir plus

155 En savoir plus

La prise en charge des malformations artrio-veineuses intracrniennes : exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI

La prise en charge des malformations artrio-veineuses intracrniennes : exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI

Les MAVc sont peu fréquentes par rapport aux autres malformations vasculaires mais sont graves du fait du risque hémorragique lié à l’évolution naturelle de la maladie. Leur prise en charge nécessite le plus souvent une stratégie thérapeutique mettant en concertation une équipe multidisciplinaire : neurochirurgien, neuro radiologues et radiothérapeutes. La détermination des facteurs pronostiques constitue l’outil pour établir un plan thérapeutique adapté. Ce travail a mis en exergue les facteurs incriminés dans le pronostic des MAVc qui sont d’ordre épidémiologiques cliniques et para cliniques.
En savoir plus

157 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Prise en charge chirurgicale des prolapsus gnitaux : Exprience du service de gyncologie-obsttrique CHU Mohammed VI Marrakech

Pour l’instant aucune publication n’a montré l’efficacité de la rééducation dans la prise en charge des troubles de la statique pelvienne. d. Pessaire : Le pessaire est un dispositif placé dans le vagin pour soutenir les parois vaginales en prolapsus ou pour assurer une continence urinaire. Les pessaires ont pour avantage particulier de n’être que peu envahissants, en plus de fournir une atténuation immédiate des symptômes. Ces dispositifs constituent une excellente solution de rechange pour les femmes symptomatiques qui souhaitent encore connaître une grossesse, ainsi que pour celles qui choisissent d’avoir recours à une intervention non chirurgicale ou qui veulent obtenir un soulagement des symptômes avant la tenue d’une chirurgie. Les pessaires connaissent un regain de popularité et constituent une option pour la prise en charge du prolapsus et de l’incontinence chez les femmes de tous âges. Les pessaires sont principalement faits de silicone de qualité médicale; seuls les plus grands formats de pessaire sont faits d’acier chirurgical recouvert de silicone [127].
En savoir plus

216 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

VI. Traitement : 1. Traitement médical préopératoire : Il a pour objectif d’assurer une baisse de l’hypertension intracrânienne, de prévenir la recrudescence des crises comitiales et de mettre en condition le patient .L’hypertension intracrânienne et les crises convulsives sont gérées de façon similaire que dans les autres gliomes .L'oedème vasogénique qui entoure les oligodendrogliomes et les oligoastrocytomes anaplasiques (absent ou faible dans les tumeurs de bas grade) contribue de manière significative à la morbidité. Ceci résulte de la perturbation de la barrière hémato-encéphalique, ce qui permet aux protéines de s'accumuler dans l’espace extracellulaire. Ces perturbations sont expliquées par deux mécanismes principaux: la production locale de facteurs qui augmentent la perméabilité des vaisseaux tumoraux (VEGF, glutamate et leucotriènes) et l'absence de jonctions serrées dans les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins des tumeurs [194]. L’œdème peritumoral et l’HTIC qui en résulte peuvent être gérés de façon adéquate avec des corticostéroïdes, mais cela peut prendre plusieurs jours. D’autres traitements peuvent être nécessaires quand une réduction aiguë de la pression intracrânienne est requise (notamment les solutés hyperosmolaires). Le traitement symptomatique consiste à :
En savoir plus

152 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge chirurgicale des tumeurs crbrales, exprience de dix ans au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech

-156- Abstract Brain tumours represent a frequent pathology in current neurosurgical practice. They are classified according to their histological types and form a heterogeneous group of forecast and variable evolution. Our work is a retrospective study on a period of 10 years, extending from October, 2001 upto December, 2011, of a consecutive series of 838 cases of brain tumours which were recruited and operated in the Neurosurgery service of the CHU Mohammed VI in Marrakesh. The average age of our patients was 41 years, with two extremes starting from 1 year up to 80 years. The majority of patients were between 41 and 50 years old, so according to this study, we realize male ascendancy by sexe ratio 1.17. The clinical picture had been dominated by the intra-cranial syndrome of high pressure (79,59 %), the overdrawn syndrome(50.59 %) and the comitiales crises by (31.02 %) of the cases. The scannographic examination was realized in 95.22 % of the cases .the subject known-tentoriel has been dominant by (64.31 %).The surgical treatment was focused on a diversion of the cerebrospinal fluid in 8.11 % of our series , a macroscopic tumoral exérèse in 82,10 % of the total patients, partial in 14,08 % of the cases, and a simple biopsy in 3,81 % of the patients. The most frequent histological type found was the méningiome in 20.52 % of the sick, followed by the glioblastome in (17.18 %), followed by astrocytomes in (15.39 %) then the tumors of the region sellaire (the pituitary adenoma and the craniopharyngiome) in (10 %), the metastases in (08,83 %). In our series 41,05 % of our patients were sent the oncology service of to get the therapeutic complement with radiotherapy only or associated with a chemotherapy. The post-operative consequences were simple to 669 sick so 79,83 % of the cases, whereas in 169 patients which is 20,16 % of the cases were marked by varied complications. We noted 49 cases of tumoral recurrences that is 5,84 % of the cases.
En savoir plus

203 En savoir plus

La prise en charge de lhydatidose du systme nerveux central : Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI ( propos de 44 cas)

La prise en charge de lhydatidose du systme nerveux central : Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI ( propos de 44 cas)

L’âge moyen des patients atteints de kyste hydatique cérébral est de 18 ans et 6 mois avec des extrêmes de 4 et 60 ans... Donc le K.H.cérébrale est une pathologie qui concerne surtout [r]

177 En savoir plus

Prise en charge endoscopique des adnomes hypophysaires au service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech : A propos de 34 cas

Prise en charge endoscopique des adnomes hypophysaires au service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech : A propos de 34 cas

(calcifications tumorales, érosions et déformations osseuses) : l’examen est alors le plus souvent réalisé sans injection de produit de contraste en incidence coronale directe, les coupes étant étudiées en fenêtre osseuse ;  de certains tableaux cliniques : certaines apoplexies pituitaires donnent des tableaux cliniques de pseudohémorragie méningée amenant à réaliser en première intention un examen TDM encéphalique. L’examen comporte alors uniquement des coupes axiales explorant l’ensemble de l’encéphale, permettant d’éliminer le diagnostic d’hémorragie sousarachnoïdienne, et quelques coupes fines centrées sur l’hypophyse visualisant l’apoplexie pituitaire sous forme d’une hyperdensité spontanée intrasellaire. Il est systématiquement complété par une IRM.
En savoir plus

133 En savoir plus

Prise en charge chirurgicale des hernies discales cervicales : Exprience du service de neurochirurgie du CHU MOHAMMED VI

Prise en charge chirurgicale des hernies discales cervicales : Exprience du service de neurochirurgie du CHU MOHAMMED VI

Cervical disc arthroplasty versus anterior cervical discectomy and fusion for treatment of symptomatic cervical disc disease: a meta-analysis of randomized controlled trials. Arch Ortho[r]

169 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la syringomylie : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

La prise en charge chirurgicale de la syringomylie : Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

La gabapentine est un analogue cyclique de GABA, dont l’efficacité analgésique serait liée à son action sur une sous-unité des canaux calciques [117]. Son efficacité dans les douleurs centrales a été confirmée par une étude contrôlée récente [124] chez 20 patients présentant des douleurs liée à une lésion médullaire traumatique. Ce produit pourrait être particulièrement efficace sur les douleurs paroxystiques et évoquées (allodynie au froid et au frottement) [116]. La dose optimale est de 1800 mg/j, allant de 1200 à 3600 mg/j alors que les doses inférieurs (900 mg/j) semblent inefficaces. Ses effets indésirables, qui apparaissent essentiellement au cours de la titration, consistent essentiellement en une sédation, une impression vertigineuse et des céphalées, mais une prise de poids n’est pas rare au long cours. L’absence d’interactions médicamenteuses et de nécessité de dosage biologique constituent des avantages de ce produit.
En savoir plus

149 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs de la rgion pinale Exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Abstract Tumors of the pineal region are a rare entity in neurosurgery. We report in this work the retrospective study of a series of 14 cases of pineal region tumors, collected in the neurosurgery department of UHC Mohammed VI of Marrakesh, for 9 years from 2003 to 2011. These tumors represent 1,1% of brain tumors. The average age of our patients was 30 years with a sex ratio of 1. Clinical manifestations are dominated by the intracranial hypertension (100%). The computed tomography was made in 100%, and the use of magnetic resonance imaging concerned 85,7% of cases. The tumor markers assays realized in 64,2%, and the cerebrospinal fluid cytology realized in 42,8%, were both negative. The surgical treatment of hydrocephalus (85,7%) and the tumor by biopsy(85,7%) or resection (14,2%), followed by a suitable adjuvant therapy (78,5%), was the therapeutic conduct adopted in our series. The postoperative course was uneventful in most cases. The major complications were neurological deficits (7,1%) and overall mortality was 7,1%. The histopathological study showed 4 pinealoblastomas, 2 pinealocytomas, 2 germinomas and 3 glial tumors.
En savoir plus

205 En savoir plus

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La prise en charge chirurgicale de la malformation de Chiari. Exprience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI, Marrakech

La syringomyélie non communicante est la plus fréquente et elle est caractérisée par une cavitation complexe qui ne communique pas avec le quatrième ventricule. Ces syrinx peuvent impliquer à la fois le canal central épendymaire et le parenchyme para central de la moelle épinière. Les malformations de Chiari (Type I et type 0) sont habituellement associées à ce type de syringomyélie. La syringomyélie non communicante peut aussi être secondaire à une arachnoïdite spinale (postméningitique ou post-traumatique), l'hémorragie sous- arachnoïdienne, une compressions extra-médullaire (kyste, tumeur ou spondylose) et à d'autres anomalies squelettiques comme l'impression basilaire. Comme elle peut être primaire sous forme des cavitations parenchymateuses secondaires à une hémorragie intramédullaire ou un infarctus. Dans ces cas, la syringomyélie se produit à proximité de la lésion.
En savoir plus

186 En savoir plus

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge des cavernomes du systme nerveux central Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

16 cases of cavernomas the central nervous system were taken care of from 1 January 2004 to 31 december 20011 at the department of neurosurgery of Mohammed VI University Hospital Complex in Marrakech. The epidemiologic, clinical, radiological, therapeutic and follow-up data were analyzed. The cavernomas were encephalic (including brain stem and cerebellum) in 14 patients, and in the spinal cord in 2 patients. The sex ratio is 1,66 showing a slight predominance of male and the median age is 42 years old. The clinical symptomatology is dominated by a slow . The cavernoma was solitary all patients. The subtentorial localization was most frequent (13 cases). Bleeding was observed in one patient giving a hemorrhagic risk.
En savoir plus

143 En savoir plus

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des oligodendrogliomes intracrniens Exprience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI de Marrakech

4 4 4 4.... Place des chimiothérapies Place des chimiothérapies :::: Place des chimiothérapies Place des chimiothérapies Le caractère transitoire des résultats obtenus par l’association « chirurgie plus radiothérapie » a conduit, dans les années 1970, à poser la question de l’intérêt de traitements, complémentaires ou combinés, par chimiothérapie. Ce retard par rapport aux autres cancers est dû à de nombreux facteurs et en particulier à l’échec des premières tentatives de chimiothérapie, à la prise en charge initiale de ces patients dans les milieux neurochirurgicaux peu familiers des traitements anticancéreux et à l’ensemble des facteurs qui ont fait et font considérer le tissu cérébral comme un site anatomiquement protégé par la barrière hémato-encéphalique.
En savoir plus

143 En savoir plus

Show all 9519 documents...

Sujets connexes