Haut PDF Quel choix de matériau dans les reconstitutions partielles collées postérieures ?

Quel choix de matériau dans les reconstitutions partielles collées postérieures ?

Quel choix de matériau dans les reconstitutions partielles collées postérieures ?

Il a été décidé d’un recouvrement cuspidien total, les cuspides guides ne satisfaisant pas un rapport hauteur largeur satisfaisant après préparation de l’isthme et ouverture du point de contact. Du fait des crêtes marginales mésiale et distale initialement effondrées, de l’excellent comportement de la céramique collée , notamment dans ce genre de design « à plat » où elle retransmets la plupart des contraintes obliques en compression, de l’opposition assymétrique des cuspides résiduelles et de la présence d’un bandeau améllaire important, nous avons opté pour le choix d’un recouvrement complet avec un overlay en céramique en E .max pressé maquillé. Cependant il est important de noter qu’une reconstitution classique par onlay composite afin de préserver les cuspides résiduelles aurait put être justifiée.
En savoir plus

103 En savoir plus

Approche biomécanique du choix des céramiques dans les reconstitutions partielles et unitaires collées

Approche biomécanique du choix des céramiques dans les reconstitutions partielles et unitaires collées

Au vu de la grande variété de céramiques présentes sur le marché, choisir le bon type de céramique pour les reconstitutions partielles et unitaires collées peut s’avérer être un défi. En effet, il existe des céramiques de natures différentes avec chacune des propriétés mécaniques intrinsèques qu’il faut connaitre pour répondre efficacement aux différentes situations cliniques. Aussi, si ce choix est fonction de la situation clinique, les systèmes tout céramique évoluent, se développent et deviennent des solutions thérapeutiques sûres et pérennes à condition de respecter leurs indications, les principes de préparation dentaire et leurs modes d’assemblage. L’analyse de l’occlusion statique et dynamique et l’absence de parafonction constituent des facteurs importants de pérennité qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte. Cette thèse reprend et développe l’ensemble de ces éléments pour aider le lecteur dans sa prise de décision.
En savoir plus

136 En savoir plus

Les restaurations postérieures partielles indirectes collées : choix du matériau

Les restaurations postérieures partielles indirectes collées : choix du matériau

La tendance actuelle est à l’augmentation du taux de charge (aux alentours de 80%) permise par l’utilisation de la CFAO, en effet une viscosité basse pour la modélisation n’est plus un facteur primordiale. Le passage d’une phase plastique à une phase rigide est une propriété importante pour les restaurations directes. En ce qui concerne les restaurations indirectes, il s’agit de pièces prothétiques réalisées en composite par le prothésiste qui seront collées. Pour la réalisation, les prothésistes peuvent soit utiliser une technique de stratification sur modèle en utilisant des composites de laboratoire, soit la CFAO dans des blocs de composite polymérisés à usiner.
En savoir plus

72 En savoir plus

Assemblage des restaurations partielles indirectes collées

Assemblage des restaurations partielles indirectes collées

* Matériau de choix Finalement, de nombreux paramètres entrent en considération afin de déterminer le matériau qui constituera notre RPIC. Ce matériau devra s’adapter à la situation clinique à tous les niveaux en prenant en compte un grand nombre d’éléments : Restauration antérieure ou postérieure, type de restauration envisagée, substrat dentaire, demande esthétique du patient, contexte occlusal et force masticatoire, hauteur occlusale ou espace prothétique utilisable, présence d’autres soins sur l’arcade antagoniste, environnement buccal et hygiène dentaire du patient, habitudes alimentaires ou addictions, présence de para-fonction ou dysfonction mais également prendre en compte les moyens financiers du patient. Même si ce dernier point ne doit pas influencer initialement notre choix de traitement, nos propositions thérapeutiques devront s’adapter au contexte financier du patient.
En savoir plus

95 En savoir plus

Description des pratiques professionnelles sur les matériaux d'assemblage des reconstitutions partielles indirectes collées en céramique : étude au sein de praticiens de la Nouvelle-Aquitaine

Description des pratiques professionnelles sur les matériaux d'assemblage des reconstitutions partielles indirectes collées en céramique : étude au sein de praticiens de la Nouvelle-Aquitaine

Nous avons également constaté qu’il existait un biais d’information lié à la configuration de notre questionnaire. En effet, l’ensemble des réponses étant suggéré, avec des réponses fermées, les praticiens ont pu être influencés dans leurs choix. Bien évidemment, il aurait été intéressant de laisser aux praticiens la possibilité de répondre de manière personnelle et libre à chaque question. Cependant, le travail d’analyse statistique aurait été relativement complexe du fait de la quantité importante d’information à traiter. A titre d’exemple, dans la question n°12, nous avons imposé des choix de réponse pour justifier la raison de l’utilisation du matériau d’assemblage. Connaître le ou les motifs exacts de ce choix aurait pu être très intéressant pour comprendre nos résultats. Cela nous a été reproché par un individu qui a utilisé la case « Autre… » de la question suivante pour nous donner son propre avis sur le Multilink® Automix (Ivoclar) : « Pas d'autre endroit pour justifier le choix de la colle : parce que le Multilink est très visible à la radiographie de contrôle, ce qui facilite le retrait des excès et de surveiller d'éventuelles reprises de carie ».
En savoir plus

82 En savoir plus

L'exploitation de la chambre pulpaire dans les reconstitutions en CFAO de la dent postérieure

L'exploitation de la chambre pulpaire dans les reconstitutions en CFAO de la dent postérieure

Cependant, dans les cas où leurs indications peuvent être posées, le praticien devrait alors se tourner vers le choix de reconstitutions partielles ou d’endocouronnes, collées ou scellées, et dont la réalisation des éléments est facilitée par la CFAO. En effet, ces reconstitutions sont d’avantage conservatrices qu’une couronne périphérique, et vont donc retarder l’échéance clinique de la dent, en conservant l’émail périphérique, ce qui n’est pas le cas lors de la préparation d’un congé cervical intra-sulculaire. La conservation tissulaire est également améliorée car la préparation tissulaire peut se limiter à une faible hauteur (hauteur minimale requise pour la future reconstitution). De plus, la réalisation d’un tenon dans les reconstitutions corono-radiculaires, souvent nécessaire après préparation périphérique pour assurer la rétention de la future reconstitution coronaire, comporte de nombreux risques qui peuvent fragiliser la dent et dans certains cas entrainer des fractures dentaires, comme il l’a été mentionné dans le chapitre I (33).
En savoir plus

95 En savoir plus

Gestion de la limite cervicale dans les restaurations postérieures indirectes collées

Gestion de la limite cervicale dans les restaurations postérieures indirectes collées

Cependant les restaurations postérieures adhésives qui présentent une limite cervicale Aujourd’hui plusieurs approches thérapeutiques existent pour palier aux problèmes évoqués ci dessus, nous les détaillerons dans des parties distinctes, tout d’abord, l’élongation coronaire longtemps présentée comme la technique de choix, de par sa fiabilité et son recul clinique, elle est pourtant jugée trop invasive par certains auteurs qui lui préfèrent la technique de la remontée de marge, approche plus conservatrice des tissus dentaires consistant à replacer coronairement le bord cervical sous gingival à l’aide d’un bio- matériau, cette technique sera illustrée par un cas clinique.
En savoir plus

58 En savoir plus

Restaurations indirectes collées sur dents dépulpées postérieures : que choisir ?

Restaurations indirectes collées sur dents dépulpées postérieures : que choisir ?

Restaurations indirectes collées sur dents dépulpées postérieures : que choisir ? Résumé : Durant de nombreuses années, la dent dépulpée a eu pour Gold-standard de restauration la couronne périphérique scellée avec ancrage mécanique radiculaire. Cependant, l’avancée de la dentisterie, la notion d’économie tissulaire et de gradient thérapeutique nous amènent désormais à favoriser la préservation tissulaire par le collage d’élément prothétique par technique indirecte afin d’augmenter l’espérance de vie de la dent. La dent dépulpée, longtemps considérée comme plus fragile, est la plus sujette aux indications de couronnes dans la dentisterie commune. De nombreuses études mettent pourtant l’accent sur l’aspect non significatif de la vitalité de la dent par rapport à l’étendue de la perte de substance ayant des répercussions significatives sur la résistance de la dent aux forces s’y exerçant. Le collage est une technique fastidieuse nécessitant de nombreux impératifs afin d’obtenir une restauration pérenne tant au niveau biologique que biomécanique. La forme de préparation, la notion d’étanchéité, les matériaux de collage et matériaux prothétiques choisis font partie des facteurs clés d’un succès thérapeutique. Le collage est indiqué dans de plus en plus de cas, repoussant toujours l'indication du cerclage par couronne périphérique. Jusqu'où pouvons-nous repousser les limites du collage ? Dans quel cas l’indication de couronne est de rigueur face à des dents dépulpées de secteurs postérieurs ayant un délabrement important ? Sur quel choix de matériau et de forme de préparation tissulaire devons-nous nous positionner ?
En savoir plus

77 En savoir plus

Traitement des lésions érosives par restaurations partielles collées

Traitement des lésions érosives par restaurations partielles collées

Les phases clinique et laboratoires importantes à ce stade sont donc la réalisation du wax up et l’essayage en bouche du masque esthétique. Ces deux étapes permettent de valider le projet esthétique selon les doléances du patient. La deuxième étape est celle de la validation de la nouvelle dimension verticale d’occlusion. Au laboratoire, la dimension verticale est augmentée de manière arbitraire. Les seuls critères pris en compte sont le fait de respecter le plan d’occlusion imposé par la demande esthétique et le fait de ménager un espace suffisant pour ajouter du matériau sur les faces occlusales dents postérieures.
En savoir plus

64 En savoir plus

Choix du matériau pour des restaurations partielles dans le secteur postérieur en CFAO directe

Choix du matériau pour des restaurations partielles dans le secteur postérieur en CFAO directe

L'épaisseur et la rugosité de surface des futures restaurations collées sont des facteurs qui vont affecter leurs qualités optiques, notamment la translucidité. Pour obtenir un état de surface adéquat il existe plusieurs techniques de polissage et de finition. Un polissage manuel est indiqué pour les nano-céramiques alors qu’un glaçage sera optimal pour les PICN. Ces deux techniques peuvent s’appliquer aux céramiques (33). Il semble que la rugosité de surface des céramiques infiltrées soit moins satisfaisante après l’utilisation de ces techniques que pour les autres matériaux utilisables en CFAO (32,34).
En savoir plus

53 En savoir plus

Reconstitutions partielles indirectes antérieures et postérieures et leur temporisation

Reconstitutions partielles indirectes antérieures et postérieures et leur temporisation

Ces obturations temporaires ne sont généralement pas scellées mais sont simplement bloquées mécaniquement. Le matériau est mis en place dans la cavité en prenant soin de placer des coins interdentaires en bois dans les espaces interproximaux pour limiter tout débordement compressif. Il est alors préférable de modeler la face occlusale avant de photopolymériser la résine temporaire. Dans le cas particulier d’une préparation offrant très peu de rétention, l’inlay-onlay provisoire peut être inséré, photopolymérisé puis déposé et scellé avec un ciment provisoire sans eugénol (Telio CS Link®, Temp Bond Kerr®).
En savoir plus

86 En savoir plus

Concepts actuels de préparation pour restaurations partielles postérieures collées

Concepts actuels de préparation pour restaurations partielles postérieures collées

2.3.2.2.1 La remontée de la marche proximale (4), (11), (14), (19) Les cavités profondes de classe II compliquent les étapes de prise d’empreinte, de pose de la digue lors du collage et de mise en place de la pièce prothétique. Pour pallier à cela, il a été proposé de relocaliser la marche cervicale. Cette technique a été décrite, dans le cas des restaurations indirectes, tout d’abord par Dietschi et Spreafico en 1997 (CMR : Cervical Margin Relocation) puis par Magne en 2012 (DME : Deep Margin Elevation) comme une alternative à l’élongation coronaire chirurgicale (13), (14). Elle doit être associée au scellement dentinaire immédiat et à une résine composite fluide pour obturer les tubuli dentinaires, éliminer les contre-dépouilles, renforcer les cuspides affaiblies et optimiser la géométrie de la cavité au même titre qu’un substitut dentinaire dans une cavité de classe I. Magne (13), (14) a proposé un protocole précis de réalisation de cette remontée de la marche proximale. La pose de la digue et d’une matrice suivant parfaitement le profil d’émergence de la dent est indispensable. Une radiographie permet de contrôler la parfaite adaptation de la résine composite (19). Les recommandations évoquées plus haut s’appliquent au choix des biomatériaux utilisé pour la remontée de la marche et la mise en place du substitut dentinaire. Le matériau doit résister à la dégradation par les fluides buccaux et être bien toléré par le parodonte. Il est donc préférable d’utiliser de la résine composite associée à un système adhésif en trois temps (mordançage/rinçage, primer et adhésif) (4), (13). Cependant, le manque de recul clinique et les rares données bibliographiques incitent à la prudence dans l’indication de ces techniques, la région cervicale étant un environnement difficile à contrôler et à maintenir dans un état sain (4).
En savoir plus

94 En savoir plus

Facteurs prédictifs de rotation des variétés postérieures en occipito-sacré

Facteurs prédictifs de rotation des variétés postérieures en occipito-sacré

Au vu des complications entraînées par la persistance des variétés de présentation postérieures, il paraît utile de les diagnostiquer le plus tôt possible afin de tout mettre en œuvre pour que celles-ci tournent en occipito-pubien (OP) avant le dégagement. L’utilisation de l’échographie en salle de naissance permet de confirmer le diagnostic de variété postérieure en cas d’incertitude clinique [3]. En ce qui concerne la rotation manuelle des variétés postérieures en variétés antérieures, elle réduirait le nombre de césariennes, limiterait le rallongement de la 2 e phase du travail, diminuerait le nombre de déchirures du 3 e et 4 e degré et d’hémorragies du post-partum, mais augmenterait le nombre de lésions cervico-vaginales et le nombre d’apparition ou d’aggravation d’anomalies du rythme cardiaque fœtal [4].
En savoir plus

32 En savoir plus

Victimes d'agresseurs anonymes : reconstitutions identificatoires

Victimes d'agresseurs anonymes : reconstitutions identificatoires

Journée d’études de la Société d’ethnologie française (SEF) proposé par le laboratoire d’anthropologie urbaine (LAU CNRS UPR34), Petit auditorium, Musée national des arts et tradi- tions[r]

5 En savoir plus

Reconstitutions d'angles Er-YAG laser assistées

Reconstitutions d'angles Er-YAG laser assistées

composite, suite à une fracture amélo- de ti ai e au i eau du tie s o o ai e. L’h gi e u o- dentaire était très satisfaisante et elle ne présentait aucune autre restauration en bouche, ni de prothèses fixées. Les paramètres utilisés, pour les reconstitutions, ont été les suivants : 250mJ, 30Hz, tip quartz cylindro-conique à 1.3mm de diamètre et 19mm de longueur (référence : B/N : 00005 Tip for Implants-Tip, spot size : 1.7m , Tip’s O-Ring color : black) correspondant à une fluence de 25J/cm². Après irradiation des surfaces amélaires et dentinaires un acide orthophosphorique 37% a été appliqué (mordançage total). Le rinçage durait 15 secondes et la cavité était séchée délicatement à l’aide d’u e se i gue ultifo tio . L’adh sif P i e a d Bo d NT™ était photopolymérisé pendant 20 secondes. Et le composite utilisé était le CeramX Duo® (composite photopolymérisable, Dentsply). Pour la reconstitution, la clé en silicone, le coin en bois, et la matrice transparente étaient utilisés. Enfin, après la mise en place du composite, celui-ci était poli (fraise « flamme » diamantée bague rouge sur turbine pour enlever les excès et finition avec des pointes montées en silicone abrasives ou disques abrasifs et pâte à polir) Les étapes sont illustrées dans les figures 85 à 92.
En savoir plus

62 En savoir plus

Équations aux dérivées partielles stochastiques

Équations aux dérivées partielles stochastiques

Introduction Ce texte représente une synthèse de mes activités de recherche qui s’articulent principalement autour de deux thèmes : les équations aux dérivées partielles stochastiques et les équations diffé- rentielles stochastiques dirigées par un mouvement brownien fractionnaire. Le fil conducteur des différents travaux que j’ai menés est certainement l’étude de comportement qualitatif de solutions d’équations stochastiques, qu’elles soient aux dérivées partielles ou différentielles fractionnaires. En effet, même si une partie des résultats concerne des problèmes d’existence et d’unicité, ou de calcul de Malliavin, l’étude des trajectoires, la comparaison entre les comportements provenant d’un mouvement brownien fractionnaire et ceux provenant d’un mouvement brownien classique sont toujours des motivations que j’ai en tête et qui motivent le développement et l’étude d’outils et de propriétés plus abstraites.
En savoir plus

57 En savoir plus

Reconstitutions expérimentales de céramiques néolithiques du bassin parisien.

Reconstitutions expérimentales de céramiques néolithiques du bassin parisien.

Depuis 1998, des reconstitutions expérimentales d e céram iques néolithiques ont été réalisées par des étudiants d e l'Université de Paris 1 en second e t troisièm e cycles dans le c a d re d e mémoires e t d e stages réalisés au Paléoscope des Mureaux. Ces reconstitutions ont porté sur les styles céramiques du Ve e t IVe millénaires av. n.e. du Bassin parisien, sur des données basées sur des corpus archéologiques déjà étudiés. Elles concernen t les styles du Villeneuve-Saint-Germain, du Cerny e t du Chasséen septentrional, soit de la fin du Néolithique ancien e t du Néolithique moyen régional.
En savoir plus

7 En savoir plus

Les quartiers 'ghettos' : des étiquettes collées sur des phénomènes complexes?

Les quartiers 'ghettos' : des étiquettes collées sur des phénomènes complexes?

>> Actions de mobilisation et d’engagement de la population dans son quartier (en complément d’autres actions plus structurelles): actions qui améliorent l’attractivité du territ[r]

56 En savoir plus

Intérêts et limites des reconstitutions coronaires en "full zircone"

Intérêts et limites des reconstitutions coronaires en "full zircone"

*52265RELQ±,QWpUrWVHWOLPLWHVGHVUHFRQVWLWXWLRQVFRURQDLUHVHQIXOO]LUFRQH 7K&KLUGHQW0DUVHLOOH$L[0DUVHLOOH8QLYHUVLWp 5XEULTXHGHFODVVHPHQW2GRQWRORJLHSURWKpWLTXH 5pVXPp $XMRXUG¶KXLLOH[LVWHG[r]

119 En savoir plus

Étude sur les reconstitutions historiques en tant que stratégie expographique : la muséologie d'espace

Étude sur les reconstitutions historiques en tant que stratégie expographique : la muséologie d'espace

Le mois suivant, la firme a communiqué à nouveau avec la direction. Le choix est tombé sur des tablettes Playbook de BlackBerry. Leur écran est d’une très grande qualité. L’entreprise ayant mis un nouvel appareil sur le marché, le prix du modèle précédant avait diminué considérablement. Une fois la décision prise, l’application ne serait que sur les tablettes, donc aucun téléchargement par le site, ni de compte d’Apple ou d’Android à gérer. Vingt-deux appareils ont alors été achetés ayant une mémoire de 8 Go chacun. Pour la direction, il était important de procéder rapidement à cet achat, afin de pouvoir dépenser l’argent de la subvention. En effet, le système de financement par subventions gouvernementales répartit les versements sur des périodes préétablies. Le musée se trouve alors dans l’obligation de dépenser une grosse partie de son versement pour que les suivants puissent lui être accordés. Par conséquent, la technologie a été achetée rapidement, avant même que le synopsis n’ait été complètement élaboré. D’après nous, cela a constitué une erreur, sans compter les contraintes de temps et du budget. En effet, les technologies viennent apporter un autre ensemble de contraintes. Celles-ci ne semblent pas trop compliquées de prime abord, mais lorsque nous entrons dans les détails de la conception, c’est à ce moment que les restrictions techniques apparaissent. Nous en discuterons plus loin.
En savoir plus

691 En savoir plus

Show all 1240 documents...