Haut PDF Cardiopathies congénitales: expérience du CHU Mohamed VI

Cardiopathies congénitales: expérience du CHU Mohamed VI

Cardiopathies congénitales: expérience du CHU Mohamed VI

Résumé Les cardiopathies congénitales sont parmi les malformations les plus fréquentes chez les enfants. Le but de cette étude est de décrire le profil épidémiologique et clinique de ces malformations et de discuter les problèmes posés par la prise en charge de ces maladies. Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 255 observations de cardiopathies congénitales colligées à la consultation de cardiologie pédiatrique au CHU Mohamed VI sur une période de 7ans allant de 2001 à 2007. Ont été inclus dans cette étude les enfants qui avaient une cardiopathie congénitale confirmée par l’échocardiographie. Ont été exclus toutes les anomalies cardiaques non malformatives type myocardiopathies, tumeurs, trouble de rythme. L’apparition des symptômes de la maladie était chez la majorité des patients à la période néonatale, contrastant avec la moyenne d’âge de consultation qui est de deux ans et demi. 56% des enfants ont un poids inférieur au 10° percentile. La découverte du souffle cardiaque était chez 39% le symptôme révélateur du diagnostic. Les cardiopathies de type shunt gauche droite est prédominante. La communication interventriculaire est la plus fréquente. Dans cette étude 48 malades ont été opérés à Marrakech, Rabat ou en suisse. Dans cette étude on a noté survenue de 4 décès, dont deux malades à cause d’une insuffisance cardiaque et deux en post opératoire immédiat. En conclusion le diagnostic des cardiopathies congénitales au cours de la période néonatale s’avère nécessaire pour améliorer le pronostic. La coopération multidisciplinaire est un élément crucial de la prise en charge de l’enfant cardiaque. L’absence de couverture sociale dans la majorité des patients contribuent au vieillissement des cardiopathies congénitales dans notre contexte et à l’apparition des complications secondaires.
En savoir plus

161 En savoir plus

Le dpistage des cardiopathies congnitales chez les nouveau-ns  l'hpital mre-enfant - CHU Mohamed VI de Marrakech

Le dpistage des cardiopathies congnitales chez les nouveau-ns l'hpital mre-enfant - CHU Mohamed VI de Marrakech

Le dépistage des cardiopathies congénitales chez les nouveau-nés à l'hôpital mère-enfant - CHU Mohamed VI 39 Étant donné que les nouveau-nés atteints de CCC peuvent présenter une détérioration clinique au cours des premières 48h de vie, il serait idéal d'utiliser le dépistage par oxymétrie le plus tôt après l'accouchement. Cependant, la saturation en oxygène varie considérablement au cours des 24 premières heures de vie, et de nombreux nouveau-nés en bonne santé présentent une saturation artérielle inférieure à 95 %. Par conséquent, le dépistage par oxymétrie avant 24 heures de vie peut entraîner un nombre important de faux positifs. Une étude du Royaume-Uni a rapporté que le taux de faux positifs était aux alentours de 5% pour un dépistage effectué dans les premières 24h et de 1 % si le test est fait le plus proche de la sortie de l'hôpital (plus de 24h) (10).
En savoir plus

98 En savoir plus

Dermatoses infantiles en milieu hospitalier: expérience de service de dermatologie au CHU Mohamed VI

Dermatoses infantiles en milieu hospitalier: expérience de service de dermatologie au CHU Mohamed VI

2.4. L’Ichtyose congénitale : Le terme ichtyose est issu du mot grec ichtyus qui signifie écaille de poisson. Il regroupe un ensemble hétérogène de pathologies congénitales ou acquises caractérisées par une xérose cutanée et la présence d’une desquamation excessive. Une inflammation cutanée, parfois au premier plan, est souvent associée. Les ichtyoses « génétiques » correspondent à une anomalie de la kératinisation d’origine génétique. Elles se distinguent par leur mode de transmission, l’âge de survenue, leur aspect clinique et l’anomalie génétique causale. Les progrès des techniques de recherche ont permis ces dernières années d’élucider les bases génétiques et moléculaires de la plupart d’entre elles et ainsi de mieux comprendre la physiologie de la différentiation épidermique [47].
En savoir plus

135 En savoir plus

Duodénopancréatectomie céphalique : expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI à propos de 21 cas

Duodénopancréatectomie céphalique : expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI à propos de 21 cas

Notre étude rétrospective a porté sur 21 patients ayant subi d’une duodénopancréatectomie céphalique et qui ont été hospitalisés dans le service de chirurgie viscérale de CHU Mohamed V[r]

165 En savoir plus

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

The aim of our work is to evaluate the different techniques employed in the liver resection as well as surgical indications to analyze results of morbidity and mortality. Thus, in this retrospective study, we report the case of 40 patients undergoes hepatectomy at the surgery viscera service of University Hospital Centre Mohamed VI of Marrakech between January 2004 and December 2009. Mean age of patients was 42.9 years old with extreme ranging from 16 to 82 years old. Female represent a big percentage with 60%. Liver ultrasound was conducted in 82.5% and abdominal Computed Tomography in 50% of cases. Preoperative biological balance was abnormal in 17.5%. Surgical indications were dominated by the benign lesions (80% of cases). Resection was atypical in 77.5% of cases with major hepatectomy in 7.5%. Vascular clamping was conducted in 30% of cases. Abdominal drainage has been made among all our patients and biliary drainage has never been realized. For additional acts, a single major gesture of hemicolectomy right type has been achieved. 7.5% of the patients in our series were transfused. Preoperative mortality was 12.5% and 20% for morbidity. Morbidity and mortality risk factors are: age, background, pathology nature, resection type and
En savoir plus

150 En savoir plus

Impact du délai de prise en charge sur le pronostic des pathologies néonatales: expérience du service de néonatologie CHU Mohamed VI

Impact du délai de prise en charge sur le pronostic des pathologies néonatales: expérience du service de néonatologie CHU Mohamed VI

VI VI VI VI.... Le délai de prise en charge et le lieu de naissance Le délai de prise en charge et le lieu de naissance Le délai de prise en charge et le lieu de naissance Le délai de prise en charge et le lieu de naissance Bien que dans l’ensemble du monde en développement, une petite majorité (54 %) de bébés naissent à la clinique ou à l’hôpital, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, régions où le fardeau de la mortalité maternelle et néonatale est le plus lourd plus de 60 % des femmes accouchent à la maison. Même les femmes qui se rendent dans un centre de soins pour accoucher rentrent généralement chez elles dans les 24 heures qui suivent la naissance, et la responsabilité des soins postnatals et postpartum, ainsi que la surveillance de la mère et du nouveau-né, incombe aux membres de la famille. [3]
En savoir plus

113 En savoir plus

Indications de la césarienne. Expérience du service de gynéco-obstétrique B au sein du CHU Mohamed VI durant 2ans (2009-2010)

Indications de la césarienne. Expérience du service de gynéco-obstétrique B au sein du CHU Mohamed VI durant 2ans (2009-2010)

La césarienne est un acte obstétrical qui sauve la mère et l’enfant quant un problème s’oppose au déroulement naturel de l’accouchement. En menant notre étude rétrospective, qui a porté sur 1058 césariennes réalisées au service de gynéco obstétrique B au sein du CHU MED VI du 1èr janvier 2009 au 31 décembre 2010, nous avons pour objectifs : Etudier le profil épidémiologique, les indications de la césarienne et le pronostic materno-fœtal. Il ressort de notre étude que : 49,24% des femmes étaient référées. 57,18 % des parturientes ayant un âge inférieur à 30 ans. 45,93 % des parturientes sont des primipares. Seules 21,36% % ont été bien suivies. Le taux de césarienne est de 17,2%.L’indication de césarienne la plus fréquente est la suspicion de SFA dans 22,68%. La technique anesthésique la plus utilisée est la rachi anesthésie; 74,95%. La technique chirurgicale la plus pratiquée est l’hystérotomie segmentaire transversale dans 95,17%. L’acte chirurgical le plus fréquemment associé est la LST dans 1,98%. La mortalité maternelle est de 1 ,7% dû essentiellement aux pathologies maternelles gravidiques. La morbidité maternelle est dominée par l’hémorragie per opératoire (1,13%), suivi les complications infectieuses (2,16%), puis des complications du transit (1,03%). La mortalité fœtale est de 3,94% donc la cause est essentiellement la souffrance fœtale sévère. 9,26% nouveaux nés ont été hospitalisé au service de néonatologie, pour DRNN dans 65,4% des cas. Au terme de notre étude, bien que la césarienne soit maintenant plus sûre qu'elle ne l'a jamais été, elle reste un geste de chirurgie majeur et comporte un risque de mortalité et de morbidité supérieur au risques de la naissance par voie basse.
En savoir plus

155 En savoir plus

Aspects neurochirurgicaux des adénomes hypophysaires, expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI de Marrakech

Aspects neurochirurgicaux des adénomes hypophysaires, expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI de Marrakech

Les adénomes hypophysaires, tumeurs bénignes se développent aux dépens des cellules du lobe antérieur de l’hypophyse, et constituent 10 % des tumeurs cérébrales. Nous rapportons une étude rétrospective concernant 32 cas d’adénomes hypophysaires colligés au service de neurochirurgie du CHU Mohamed VI de Marrakech entre janvier 2002 et décembre 2010. L’âge moyen de survenue était de 37,63 ans avec une nette prédominance féminine (59,37 %).Il relève de notre étude un retard diagnostique assez long avec une moyenne de 3 ans, d’où la fréquence élevée des troubles visuels (56 ,25%), des signes d’HIC (81,25 %) ainsi que des troubles endocriniens (62,50 %).Le diagnostic est orienté par la radiographie du crâne centrée sur la selle turcique dans 10 cas, affirmé par la TDM et/ou IRM ainsi que les dosages hormonaux et confirmé par l’histologie. Au plan thérapeutique, La voie trans-sphénoïdale a été utilisée dans 68,75 % des cas, tandis que 12,5 % des cas ont été abordés par voie endoscopique, la voie trans- crânienne est pratiquée chez 18,75 % des cas. Le traitement médical à base de bromocriptine a été préconisé chez 6 patients, dont 5 en association avec la chirurgie. Deux patients ont bénéficié de la radiothérapie postopératoire. La guérison clinique et radiologique est obtenue chez 7 patients (35%), l’échec chirurgical est constaté dans 4 cas et la récidive dans 3 cas (15%).aucun décès n’a été signalé, la morbidité est faible et la mortalité est exceptionnelle si les indications sont respectées. La revue de la littérature montre que ces tumeurs atteignent surtout le sexe féminin(entre 52 et 92%),l’âge moyen varie entre 31 et 47 ans, la fréquence du syndrome d’HTIC varie entre 28 et 90%,celle des troubles visuels entre 54,5% et 83,3%, les signes endocriniens varient selon le type d’adénome .la voie transsphénoïdale reste la méthode de choix puisqu’elle est utilisée entre 95 et 100% des cas selon la littérature, l’utilisation du traitement médical varie selon le type d’adénome hypophysaire.
En savoir plus

209 En savoir plus

Prise en charge du neurocytomes centraux : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI

Prise en charge du neurocytomes centraux : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohamed VI

L’examen du liquide céphalo-rachidien était normal (une légère hyper albuminorachie). Le scanner cérébral fait le 12.09.2003 avait montré un processus tissulaire de 34x30 mm dans les [r]

126 En savoir plus

Arthrolyse du coude : L’expérience du service de traumatologie B du CHU Mohamed VI

Arthrolyse du coude : L’expérience du service de traumatologie B du CHU Mohamed VI

Les voies internes pures sont les plus utilisées dans notre travail, chez 8 patients (40% des cas) suivies la voie postérieure qui a été utilisée 6 fois dans notre série (30% des cas), [r]

99 En savoir plus

Toxidermies médicamenteuses graves : expérience du service de dermatologie CHU Mohamed VI

Toxidermies médicamenteuses graves : expérience du service de dermatologie CHU Mohamed VI

Mais ces tests étant dangereux et peu fiables ne se pratiquent que dans des centres spécialisés, et leur utilisation reste encore limitée. VI-Le traitement : [20][24][23][30][39] Le traitement des toxidermies médicamenteuses graves n’est pas encore codifié, il doit être entrepris en milieu hospitalier voir même dans une unité de soins intensifs spécialisée pour celles qui sont très graves et qui exigent parfois que le transfert s’effectue par un véhicule médicalisé en prenant garde de l’état cutané (gants stériles, éviction d’électrodes adhésives) et en commençant d’emblé le remplissage.
En savoir plus

117 En savoir plus

Sclérodermie systémique : expérience de service de Dermatologie CHU Mohamed VI

Sclérodermie systémique : expérience de service de Dermatologie CHU Mohamed VI

SUMMARY The systemic sclerosis encompasses a spectrum of disorders ranging from mild to the skin infringement systemic manifestations serious. Through a retrospective study, involving 28 cases of systemic sclerosis collected to a dermatology department of the university hospital Mohammed VI in Marrakesh, we tried to trace the epidemiological, clinical, biological, histological, therapeutics, and evolutionary aspects of systemic sclerosis. The study period was spread over 9 years from January 2002 to December 2010, the age of our patients ranged between 12 and 62 years, with an average age of 39 years and a clear female (85.7 %). The demonstrations were revealing skin in all cases divided into: limited systemic sclerosis in 32.1% of cases and diffused systemic sclerosis in 67.8% of cases. At the biological level, antinuclear antibodies were positive in 60% of cases and antiScl70 antibodies in 42.8% of cases of diffused systemic sclerosis and in 33.3% of cases of limited systemic sclerosis. The treatment of choice was the corticoids and colchicine. A complete remission was observed in 50%. Complications treatments were noted in 6% of cases. Upon completion of the study, it appears that systemic sclerosisis the less common skin; with possibility to affect cardiac, pulmonary and visceral systems, where the interests of clinical, biological and radiological regularly.
En savoir plus

150 En savoir plus

Purpura Rhumatoïde chez l’enfant : expérience du service pédiatrie B CHU Mohamed VI Marrakech

Purpura Rhumatoïde chez l’enfant : expérience du service pédiatrie B CHU Mohamed VI Marrakech

Nous vous importons dans ce travail l’étude de 42 cas de P.R, colligés dans le service de pédiatrie B DU CHU Mohamed VI de Marrakech entre 1janvier 2007 au 31 septembre 2011. L’âge de survenue est de 4 à 10 ans (85%), le sexe masculin semble plus touché bien que cette série rapporte une prédominance féminine (54%). La saison offrant le plus grand nombre de recrutement est la saison HIVERNO-PRINTANAIRE (55%). Le purpura constitue le maître symptôme de la maladie (98%). Les arthralgies sont présentes dans ¾ des cas, touchant les grosses articulations, le plus souvent modérées et fugaces. L’atteinte digestive survient dans 54% des cas, les douleurs abdominales constituent l’élément essentiel (89.7%), elles sont associées parfois à des vomissements et des hémorragies digestives (34%).
En savoir plus

112 En savoir plus

Epidemiologie des cancers digestifs au  CHU MOHAMED VI de Marrakech 2003-2007

Epidemiologie des cancers digestifs au CHU MOHAMED VI de Marrakech 2003-2007

L’incidence mondiale des cancers digestifs par 100000 habitants est de 74.2 chez les hommes et 34.2 chez les femmes [3]. Dans notre étude, les cancers digestifs représentent 13.85% et 11.25% des cancers de l’homme et la femme respectivement, ces taux sont légèrement plus faibles comparés aux registres occidentaux, maghrébins et au registre de Casablanca, l’étude d’Aiterraisse a retrouvé une fréquence plus élevée de ces cancers dans la région de Marrakech (tableau V). Mais ces résultats ne peuvent être comparés vu que notre étude est une expérience d’un service hospitalier ne pouvant être comparés aux registres de population .
En savoir plus

105 En savoir plus

Prise en charge des craniosténoses au CHU Mohamed VI

Prise en charge des craniosténoses au CHU Mohamed VI

invasif de la pression artérielle est mis en place, quel que soit le type de craniosténose Ce monitorage, dont les complications sont peu fréquentes chez l’enfant (105), est indispensable au cours de ces interventions qui comportent des variations hémodynamiques extrêmement brutales. Le cathéter artériel permet en outre les prélèvements répétés pour la détermination des gaz du sang et de l’hématocrite, indispensables à la surveillance peropératoire de la tolérance à la spoliation sanguine et au calcul des pertes. La mise en place d’un cathéter veineux central, pour mesurer en continue la PVC, est également nécessaire pour guider le remplissage. Enfin, la surveillance de la diurèse est un élément important dans ces interventions longues et comportant une transfusion massive et rapide. Lorsque la transfusion dépasse 50% de la masse sanguine, une étude de l’hémostase est effectuée afin de guider l’utilisation des facteurs de coagulation. Pour toutes les interventions de plus de trois heures, et/ou comportant une transfusion massive, un contrôle régulier du ionogramme sanguin, du calcium ionisé et de l’osmolalité sont nécessaires. Enfin, l’un des éléments fondamentaux de la gestion peropératoire est une concertation étroite entre le chirurgien et l’anesthésiste, qui permet au mieux de prévoir les temps difficiles et d’adapter en permanence le geste opératoire aux conditions hémodynamiques. Récemment, des méthodes de surveillance hémodynamique non invasives, développées initialement chez l’adulte, ont été proposées chez l’enfant : il s’agit essentiellement de l’échocardiographie transoesophagienne (ETO) et du doppler œsophagien. Même si l’intérêt de l’ETO peropératoire a été bien documenté ces dix dernières années pour la chirurgie des cardiopathies congénitales, l’expérience reste limitée chez l’enfant, notamment dans le cadre du monitorage de la volémie.
En savoir plus

154 En savoir plus

Chirurgie palliative des cardiopathies congénitales

Chirurgie palliative des cardiopathies congénitales

Résumé La chirurgie palliative est proposée comme traitement des cardiopathies congénitales qui ne peuvent pas bénéficier d’une réparation complète d’emblée. Pour étudier les indications de la chirurgie palliative, les résultats opératoires et l’évolution, nous avons mené une étude rétrospective au service de chirurgie cardio-vasculaire du CHU Mohamed VI de Marrakech étalée sur une période de 6 ans (Janvier 2005- Décembre 2010) portant sur 94 cas de cardiopathies congénitales opérées par technique palliative, et répartis en 3 groupes: cardiopathies congénitales non cyanogènes (60,6%), cardiopathies congénitales cyanogènes (11,7%). Et cardiopathies complexes (27,6%). Le sex ratio était de 0,9 dans le 1 er groupe, et 1,2 dans le 2 ème
En savoir plus

115 En savoir plus

Les mtastases hpatiques des Cancers Colorectaux: exprience du CHU Mohamed VI de Marrakech

Les mtastases hpatiques des Cancers Colorectaux: exprience du CHU Mohamed VI de Marrakech

L’objectif de ce travail est de rapporter l’expérience de service de chirurgie viscérale CHU Mohammed VI de Marrakech (hôpital Ibn Tofail) en matière de prise en charge Des MHCCR et de la mettre en perspective par rapport aux données récentes de La littérature. Nous avons étudié rétrospectivement les observations de 42 patients ayant présenté des métastases hépatiques secondaires à un cancer colique et/ou rectal aux Services de chirurgie viscérale au CHU Mohammed VI de Marrakech (hôpital Ibn Tofail) durant une Période de 6 ans, s’étalant du 1 er Janvier 2010 au 31 décembre 2015. Les données démographique, cliniques, para cliniques, thérapeutiques et évolutives ont Été Recueillies puis analysées.
En savoir plus

166 En savoir plus

Prise en charge des fractures trochantériennes au CHU Mohamed VI de Marrakech

Prise en charge des fractures trochantériennes au CHU Mohamed VI de Marrakech

Elles ont bénéficié d’une meilleure connaissance anatomique et biomécanique mais surtout du développement du matériel d’ostéosynthèse qui permet une approche moins invasive (foyer fermé) et mise en charge précoce. L’objectif de ce travail est de rapporter l’expérience du service de traumato- orthopédie(aile B) du CHU Mohammed VI de Marrakech à propos de 130 cas, sur une période de cinq ans allant de Janvier 2005 à Décembre 2009 , de préciser l’épidémiologie de ces fractures et aussi faire une mise au point sur leur prise en charge.
En savoir plus

158 En savoir plus

Les mucopolysaccharidoses au CHU Mohamed VI de Marrakech

Les mucopolysaccharidoses au CHU Mohamed VI de Marrakech

L.Boffi explique que lors des débuts de la maladie il est possible d’observer des feuillets épaissis et fibrosés, et une fuite qui va s’aggraver au fur et à mesure que la maladie progresse. A un stage avancé les valves cardiaques deviennent calcifiées et épaissies causant une sténose valvulaire, et le myocarde devient infiltré et s’hypertrophie, cette infiltration reste moins importante que celle observée dans d’autres maladies de surcharge tel que le syndrome de Fabry. L’endocarde apparaît fibrosé avec une échogénicité dense. La dilatation et la diminution de l’élasticité de l’aorte ascendante sont également décrites, ceci est dû aux effets secondaires de l’accumulation des GAG sur la formation de la tropoélastine. Les malformations congénitales telles que la coarctation de l’aorte ont rarement été décrites.[30]
En savoir plus

176 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical inferieur au chu Mohamed VI

Prise en charge des traumatismes du rachis cervical inferieur au chu Mohamed VI

Dans notre série le traitement médical été essentiellement fait d’antalgiques administré systématiquement chez tous nos malades des l’admission, et de corticothérapie a forte dose selo[r]

124 En savoir plus

Show all 2388 documents...