Haut PDF Cancer du sein : Etude moléculaire

Cancer du sein : Etude moléculaire

Cancer du sein : Etude moléculaire

maintien de la viabilité cellulaire, stimulation de la multiplication et de la différenciation cellulaire. b- Les récepteurs transmembranaires de facteurs de croissance : Les récepteurs de facteurs de croissance sont des glycoprotéines transmembranaires générant des signaux d’action intracellulaire suite à la fixation de leur facteur de croissance spécifique au niveau de leur domaine de liaison extracellulaire. L’activation des récepteurs peut entraîner des réponses physiologiques très variées suivant le type cellulaire et le récepteur. Par exemple le proto-oncogène HER-2, situé en 17q21 appartient à la famille des récepteurs de facteurs de croissance à activité tyrosine kinase qui est constituée de 4 récepteurs transmembranaires HER 1 à 4. HER2, également appelé c-erb 2/neu code pour le récepteur de l’EGF (EGF-R : Epithelial Growth Factor Receptor), une glycoprotéine de 185 KDa constituée de 1255 acides aminés. Il s’agit d’un récepteur particulier qui ne possède pas de ligand spécifique. Il existe sous forme de monomères inactifs activés par autoclivage de leurs domaines extracellulaires ou par dimérisation avec d’autres récepteurs HER2. (68). Il génère alors une cascade complexe de signalisation intracellulaire impliquant de nombreuses protéines intermédiaires comme ras et conduisant à une croissance et à une différenciation cellulaire accrue en conditions physiologiques. Une surexpression de la protéine HER2, le plus souvent liée à une surexpression du gène, est détectée dans 20 à 30% des cancers du sein invasifs et dans 60 à 70% des cancers canalaires in situ (69)
En savoir plus

248 En savoir plus

Classification moléculaire des cancer mammaires/Triple négative

Classification moléculaire des cancer mammaires/Triple négative

Chapitre I [ ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE ] 17 la réponse cellulaire aux œstrogènes peut être régulée par BRCA1 (Hamilton et al. 2003). Dans des lignées de cancer du sein et de la prostate, BRCA1 inhibe la transcription de certains gènes impliqués dans la prolifération cellulaire lorsque cette transcription est dépendante des œstrogènes via l’activation du REα. Cela suggère qu’en plus de maintenir la stabilité du génome pendant des périodes de division cellulaire rapide (comme lors de la puberté ou de la grossesse), BRCA1 pourrait aussi réduire l’expression de gènes œstrogèno-induits. Ainsi, une des fonctions essentielles de BRCA1 durant la puberté et la grossesse pourrait être de protéger le sein contre l’instabilité génomique secondaire à la prolifération induite par les œstrogènes via l’activation du REα, d’induire la différenciation et de réparer les lésions de l’ADN. Une étude récente analysant la survenue de cancers chez des jumeaux homozygotes étaye cette hypothèse. La plupart des cancers héréditaires ne seraient pas liés à la succession des événements hormonaux de la vie mais plutôt à la précocité de la puberté résultant possiblement d’une sensibilité anormale de la glande mammaire aux hormones à cette période de la vie (Hamilton et al. 2003).
En savoir plus

77 En savoir plus

Etude des facteurs pronostiques de rcidives du cancer du sein aprs un traitement conservateur

Etude des facteurs pronostiques de rcidives du cancer du sein aprs un traitement conservateur

Etude des facteurs pronostiques de récidives du cancer du sein après un traitement conservate 71 Il est nécessaire de considérer non seulement les limites d’exérèse, mais surtout l’importance de la maladie résiduelle dans le sein après tumorectomie. Cette maladie résiduelle a été évaluée par Holland et al en 1985 sur 264 pièces de mastectomies réalisées pour un cancer unifocal de moins de 4cm. L’objectif de l’étude était la recherche d’une tumeur résiduelle à distance de la tumeur principale. Dans 40% des cas, aucune lésion résiduelle n’a été observée. Dans 19% des cas, il persistait des lésions résiduelles à moins de 2cm de la lésion initiale. Dans 2/3 des cas, il s’agissait d’un carcinome intracanalaire, et dans 1/3 des cas de lésions de carcinome infiltrant. 40% de ces lésions étaient situées à plus de 2cm de la tumeur principale [105]. Plusieurs études ont montré que le taux de reliquat tumoral, après reprise chirurgicale des berges, était d’autant plus important que la distance à la berge minimale était faible [105–109].
En savoir plus

145 En savoir plus

Etude épidémiologique et histo-pathologique du cancer du sein  dans la région d'EL-Oued

Etude épidémiologique et histo-pathologique du cancer du sein dans la région d'EL-Oued

touchée est de 45 ans représentent 46% des cas avec un plus faible pourcentage de 10% représenté par 5 femmes appartiennent à tranche d’âge de moins ou égale 35 ans. Nous avons remarqué que la population la plus touchée est celle des femmes mariées avec un pourcentage de 96%. Nous avons trouvé 25 patients souffrant d'obésité dans différentes catégories de 50% et 18 patients étaient en surpoids (36%). de plus, 60% des femmes touchées ont une activité ovarienne et 40% sont ménopausées. Là où la majorité des femmes ont un cycle menstruel régulier (92%), alors que les femmes qui ont un cycle irrégulier ne représentent que 8%. L'âge moyen à la première grossesse est de 23 ans avec des extrêmes de 15 et 38 ans et 50% des patientes à la première grossesse ont entre 18 et 28 ans. Où le nombre de grossesses parmi les femmes étudiées varient de zéro à dix (10) grossesses, 78 % des cas leurs enfants sont nés par accouchement naturel, 4 % césarienne et 4% mixte. L'allaitement a été observé chez 76% et 10% représentée par l’allaitement artificiel ou mixte. Le nombre de fausses couches parmi les femmes étudiées 38% des cas, dont la plupart étaient de 1 à 3 avortements. De plus, 26% avaient un antécédent familial de cancer du sein et antécédents médicaux chez 16% des patientes. La prise de contraception orale était notée chez 52% des patientes et 32 % des patientes ont prise des médicaments et traitement pour la stérilité. Nous avons également constaté que 90% des patientes déclarent vivre un état de stress constant. Au plan clinique, Nous constatons que 80% des patients découvrent leur maladie par eux-mêmes - Auto-examen - Comme notre série a été caractérisée par un temps de consultation moyen (1mois)( 44% des cas présentent un délai d’un mois, suivis par 34 % qui ont un délai assez longue de 6 mois et plus). L’analyse des comptes rendus nous permis de conclure les particularité anatomopathologiques des patientes où nous avons observé des lésions fréquentes du sein gauche (56%) et le quadrant supéro-externe (46%), ainsi que la majorité des tumeurs étaient des adénocarcinomes canalaires invasifs (84%) et une taille clinique moyenne du tumeurs au moment du diagnostic de 4,1 cm avec des extrêmes de 1,1 cm et 13 cm et le type moléculaire le plus courant dans la population étudiée était le tumeur Luminale B .
En savoir plus

128 En savoir plus

Etude phénotypique du cancer

Etude phénotypique du cancer

Chapitre I Etude bibliographique 22 6.2 Le Cancer du côlon : Le cancer colorectal (CCR) se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du colon ou du rectum. Il est provoqué par des mutations (ou dérèglements) des gènes. ( Fig.6) Ces mutations transforment progressivement la cellule normale en cellule cancéreuse. Le CCR provient d’une tumeur bénigne appelée polype adénomateux, qui a évolué lentement et ensuite devenue cancéreuse appelé adénocarcinome (ADK) liberkunien qui a la particularité de grossir de manière anarchique, d’envahir localement le colon ou/et le rectum puis les ganglions lymphatiques pour constituer les métastases hépatiques, pulmonaires en général, (Fig.6) (Gramont. 2012).
En savoir plus

65 En savoir plus

Etude Des Polymères Par Dynamiques Moléculaire

Etude Des Polymères Par Dynamiques Moléculaire

III-5. La dynamique moléculaire La Dynamique Moléculaire est une méthode largement utilisée pour étudier des systèmes moléculaires à grand nombre d’atomes. Cette méthode donne la possibilité d’observer le comportement d’un système en fonction du temps [175]. En effet, l’énergie totale du système se décompose en énergie potentielle décrite par le champ de force et en énergie cinétique liée à la température du système. L’apport d’énergie cinétique sous forme de température permet d’exciter le système et de lui faire quitter le minimum local atteint au cours de la minimisation. Le système ayant accumulé suffisamment d’énergie peut alors explorer l’espace conformationnel et effectuer des transitions de conformations par sauts de barrières énergétiques successives [175]. La mécanique et la dynamique moléculaires partagent la même fonction d’énergie potentielle (champ de forces) pour décrire l’ensemble des interactions interatomiques du système d’étude. Nous avons donc utilisé les expériences de dynamique moléculaire afin d’obtenir des structures stables et de basses énergies.
En savoir plus

175 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Study of the TFF1 function in breast cancer Etude de la fonction de TFF1 dans le cancer du sein

72 C. Autre fonction potentielle pour TFF1 Le GSH est un trip&E(3;&'3%(8)<&**2*)38&'<$>E$9:';")<3;&'O*2()>3K2&, de cystéine et de glycine. Il existe sous forme réduite (GSH) et sous forme oxydée (GSSG) et il est considéré <$>>&' *")%(3$GC;)%(' >)W&28' ;)%9' *&9' <&**2*&9' ;&' >)>>3=R8&9' 5' F' 5.' >`6+' Q%' &==&(,' &%' servant de substrat aux enzymes antioxydantes GSH peroxydases et phospholipides hydroperoxydases qui convertissent les peroxydes en acides gras moins toxiques, le GSH protège les cellules contre le stress oxydatif (Takebe et al., 2002). Le GSH peut également assurer la protection de la cellule contre le stress oxydatif de manière enzyme-indépendante par fixation directe des radicaux libres sur son groupement sulfhydrile. Un lien entre stress oxydatif, inflammation et cancer existe (Reuter et al., 2010). De manière très intéressante, le glutathion peut aussi se lier aux protéines par formation de ponts disulfures (Modig, 1968). Près de 30 ans plus tard, Thomas et al introduisent pour la première fois le concept de régulation des protéines par S-glutathionylation en réponse au stress oxydatif (Thomas et al., 1995). Ainsi, la S-glutathionylation du facteur de transcription c-Jun sur la cystéine en position 269 et %$%'928'*)'<C9(:3%&'&%'E$93(3$%'B-.')U$*3('9$%'3%(&8)<(3$%')L&<'*"_7X'(Klatt et al., 1999). Cette glutathionylation est dépendante du ratio GSH/GSSG. Ce ratio est important pour le maintien du potentiel redox intracellulaire (Schafer and Buettner, 2001) et est 3>E*3K2:' ;)%9' *")<(3L)(3$%' ;&' E*293&289' E8$(:3nes telles que le protéines activatrices AP-1 et AP-2, c-jun N-terminal kinase (JNK), la protéine kinase activée par le stress (SAPK), la protéine kinase C (PKC) et la tyrosine kinase (Hayes and McLellan, 1999; Janssen et al., 1993).
En savoir plus

131 En savoir plus

Classification moléculaire du cancer du sien

Classification moléculaire du cancer du sien

Notre objectif est d’étudié les paramètres épidémiologiques et anatomopathologiques du cancer du sein avec la détermination phénotypique des sous types moléculaires. Notre travail représente l’étude rétrospective de 50 cas de cancer du sein féminin colligés au sein au service médicale et d’oncologie du l’hôpital de sœurs bedj (CHLEF) en 2019. L’évaluation de l’expression des récepteurs hormonaux (RE, RP) et HER2 était réalisé par méthode immunohistochmique.

58 En savoir plus

Etude par modélisation moléculaire des propriétés mécaniques d'un système membranaire : le canal mécanosensible MscL au sein de bicouches lipidiques modèles

Etude par modélisation moléculaire des propriétés mécaniques d'un système membranaire : le canal mécanosensible MscL au sein de bicouches lipidiques modèles

Chapitre 1. Syst`emes membranaires Fig. 1.8: M´ethodes de simulation ordonn´ees en fonction de l’´echelle de temps et de la taille des syst`emes. de bonnes informations sur ses interactions avec les phospholipides (Hofsass et al. , 2003). La d´etermination de structures tridimentionnelles de prot´eines membranaires est tr`es difficile. Cependant, leur nombre augmente de plus en plus. L’acc`es `a des structures de prot´eines mem- branaires et leur int´erˆet biologique ont fait exploser le nombre de simulations de dynamique mol´eculaire de syst`eme contenant une prot´eine et des lipides. La taille des syst`emes simul´es est g´en´eralement beaucoup plus grande que pour les membranes pures, limitant le temps de simula- tion ` a une dizaine de nanosecondes g´en´eralement. Les canaux ioniques repr´esentent un d´efi pour la dynamique mol´eculaire car les interactions ´electrostatiques entre solvant, lipides et prot´eine doivent ˆetre tr`es pr´ecises. Comme dans de nombreuses simulations, la diff´erence entre l’´echelle de temps observable et celle des ph´enom`enes comme l’ouverture des canaux est un probl`eme. La dynamique dirig´ee peut pr´esenter une solution mais deux structures (´etats initial et final) sont n´ecessaires et le chemin explor´e n’est pas forc´ement repr´esentatif d’un chemin “naturel”. Les m´ethodes gros grains semblent ˆetre une voie prometteuse pour l’´etude de ph´enom`ene `a plus grande ´echelle. Elles peuvent ˆetre utilis´ees pour explorer de nombreux processus biolo- giques tels que les interactions prot´eine-prot´eine, lipide-prot´eine ou membrane-membrane. La fonction des prot´eines est fortement influenc´ee par les interactions avec les lipides environnants (Dumas et al. , 1999) et une compr´ehension globale de ce ph´enom`ene n’est possible qu’`a un ni- veau m´esoscopique. Ainsi, pour de nombreuses propri´et´es membranaires, il n’est pas n´ecessaire de prendre en compte explicitement tous les atomes.
En savoir plus

183 En savoir plus

Etude de l'écosystème fromager par une approche biochimique et moléculaire

Etude de l'écosystème fromager par une approche biochimique et moléculaire

et al., 2005). Couplée à la micro- autoradiographie avec des substrats radioactifs, elle permet d’évaluer la structure globale d’un écosystème donné et d’identifier l’incorporation des substrats par des cellules individuelles au sein de l’écosystème (Lee et al., 1999 ; Ouverney & Fuhrman, 1999 ; Nielsen et al., 2002). La difficulté majeure reste toutefois l’étape de perméabilisation des cellules. En effet, certaines cellules comme les cellules âgées ou les bactéries à Gram-positif (corynéformes ou staphylocoques) ne sont pas facilement perméables (Gory et al., 1999). Par ailleurs, une méthodologie permettant la perméabilisation de cellules à Gram-positif n’est pas forcément adaptée à celle de cellules à Gram-négatif ou eucaryotes, également présentes dans l’écosystème à étudier, et peut entraîner la lyse totale des cellules les plus perméables. Par conséquent, cette technique est plus adaptée à la détection d’un groupe spécifique d’espèces qu’à la détection de la diversité totale (Dahllöf, 2002). Compte tenu du nombre restreint de marqueurs fluorescents disponibles (fluorescéine, coumarine, rhodamine), elle est souvent limitée à l’identification simultanée de 2 ou 3 groupes microbiens.
En savoir plus

193 En savoir plus

Etude prospective des liens entre les apports en viande rouge et charcuteries et le risque de cancer du sein : modulation par les antioxydants

Etude prospective des liens entre les apports en viande rouge et charcuteries et le risque de cancer du sein : modulation par les antioxydants

SESSION 3 - THÉMATIQUES ÉMERGENTES Modérateur : Fabrice PIERRE, INRA/UMR1331 ToxAlim, Toulouse GSO, NACRe 07 La suppression du microbiote intestinal par les antibiotiques réduit la lipop[r]

63 En savoir plus

Etude comparative entre méthode immunitaire et neuronale appliqué sur une base de cancer du sein

Etude comparative entre méthode immunitaire et neuronale appliqué sur une base de cancer du sein

Dans ce chapitre nous avons présenté les différents principes inspirés du système immunitaire naturel tel que la sélection négative, la sélection clonale, les réseaux immuni[r]

58 En savoir plus

Etude Histo-pathologique et immunohistochimique du cancer du sein

Etude Histo-pathologique et immunohistochimique du cancer du sein

L’histopathologie occupe une place importante parmi les méthodes de diagnostic des cancers. Les cancers du sein se développant à partir des cellules épithéliales des canaux et des lobules sont des carcinomes représentant 98% des cas de cancers mammaires. Le carcinome canalaire infiltrant (CCI) occupe la première place avec 70% des cas, le carcinome lobulaire infiltrant (CLI) est retrouvé dans 5 à 15% des cas et les carcinomes non infiltrant ou in situ avec 15% des cas. Ce cancer peut aussi apparaître chez l'homme, mais c’est extrêmement rare (moins de 1% des cancers du sein. (Tahiri Z, 2007).De nos jours, plusieurs facteurs de risque de développement du cancer du sein sont reconnus, tels que les antécédents familiaux de cancer du sein, l'âge avancé, la puberté précoce, la ménopause tardive, la nulliparité et l'obésité. Mais, aucun facteur n’a pu être impliqué directement dans l’étiopathogénie de ce cancer, à l'exception de la transmission héréditaire de certains gènes de prédisposition, en particulier les gènes BRCA1 et 2, impliqués dans 5-10%des cas de cancer du sein (Wang Y et al ,1995)
En savoir plus

69 En savoir plus

Etude épidémiologique et Anatomo-pathologique Du cancer du sein dans la région de Bouira

Etude épidémiologique et Anatomo-pathologique Du cancer du sein dans la région de Bouira

RESUME Le cancer du sein est un véritable problème de santé publique, que ça soit en Algérie ou dans le monde entier. Dans notre pays, Il représente le premier cancer féminin par ordre de fréquence et la première cause de mortalité féminine. L’objectif de notre travail est l’étude des particularités épidémiologiques, anatomo-pathologiques, évolutives et pronostiques du cancer du sein. Une étude rétrospective à été réalisée sur 112 dossiers colligés au niveau du service d’oncologie médicale et du laboratoire d’anatomie pathologique du l’EPH de BOUIRA. La tranche d’âge la plus touchée par cette maladie est celle de [35-51]. On a noté une diminution du risque lié aux facteurs hormonaux, la majorité des patientes avaient une ménarche après 12 ans, soit 94,11%. La prédominance de la multiparité a été constatée chez 64 ,7% patientes avec une prédominance des patientes en activités génitales (60 ,9%). La prise de pilule a été notée chez 81,66% des patientes malades. L’obésité était notée dans 75,5%.Sur le plan anatomopathologique, le type histologique dominant était le carcinome canalaire infiltrant (81,98%), avec un grade histopronostique SBR II élevé II : 77,14%. Les tumeurs classées T2 étaient les plus fréquentes (50,50%). Les métastases ganglionnaires étaient classées en N1 chez la majorité des patientes, soit 35% des cas. 24,11% étaient métastasiques avec prédominance des localisations osseuses (60%). Les récepteurs hormonaux étaient positifs dans 69,60 % des cas et l’her2 surexprimé dans 23,53 % des cas.
En savoir plus

81 En savoir plus

Etude par détection de photons des processus électroniques au sein d'une jonction tunnel dans un milieu moléculaire

Etude par détection de photons des processus électroniques au sein d'une jonction tunnel dans un milieu moléculaire

Des caract´eristiques vibrationnelles apparaissent dans le spectre d’´emission. Elles d´e– pendent des diff´erentes conformations de la mol´ecules et des ´etats ´electroniques corres- pondant obtenus `a partir des spectres dI/dV . Cette ´etude ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de la spectroscopie de mol´ecules uniques. Ce th`eme de recherche s’est en effet d´evelopp´e ces derni`eres ann´ees, motiv´e par des applications aussi vari´ees que le suivi in vivo de mol´ecules biologiques marqu´ees ou la cryptographie quantique. La fluorescence de la mol´ecule est g´en´eralement excit´ee par un faisceau laser, d’o` u la n´ecessit´e, pour travailler sur une mol´ecule unique, d’utiliser des ´echantillons infiniment dilu´es et la faible r´esolution spatiale de l’excitation. L’excitation de la fluorescence par la pointe du STM est un moyen id´eal pour rem´edier `a ces deux probl`emes et permettrait ainsi de mieux caract´eriser les propri´et´es d’´emission fines des mol´ecules.
En savoir plus

243 En savoir plus

La classification moléculaire du cancer du sein

La classification moléculaire du cancer du sein

I. PROBLEMATIQUE DE LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme au Maroc. Malgré les progrès accomplis ces dernières années, la survie stagne autour de 70 % à 5 ans. Les indications thérapeutiques sont fondées sur des facteurs pronostiques qui, globalement, ont peu évolué depuis une quinzaine d'années [21]. Pourtant, ces facteurs, histologiques, cliniques et moléculaires, sont insuffisants pour rendre compte de l'hétérogénéité évolutive de la maladie, conduisant un certain nombre de patientes vers des thérapeutiques inadaptées, toxiques, inutiles ou inefficaces. Étant donné la disponibilité croissante de nouvelles molécules antitumorales, il est crucial d'améliorer la classification pronostique du cancer du sein pour en affiner les indications thérapeutiques et améliorer la survie des patientes.
En savoir plus

122 En savoir plus

Etude de l'implication des miARNs dans le cancer du sein triple négatif et la régulation de BRCA1.

Etude de l'implication des miARNs dans le cancer du sein triple négatif et la régulation de BRCA1.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

169 En savoir plus

Etude épidemiologique du cancer du sein en Bouira et Boumerdes et recherche de facteurs de risques

Etude épidemiologique du cancer du sein en Bouira et Boumerdes et recherche de facteurs de risques

8 Les glandes mammaires sont exposées chaque mois aux cycles des hormones sexuelles fabriquées par les ovaires : œstrogène et progestérone tout au cours des années de procréation de la femme. Les œstrogènes permettent notamment le développement des seins au moment de la puberté et jouent un rôle important tout au long de la grossesse (assouplissement des tissus, augmentation du volume sanguin nécessaire à l’alimentation du bébé, etc.). La progestérone joue notamment un rôle dans la différenciation des cellules du sein et sur le cycle menstruel, en préparant par exemple l’utérus à une éventuelle grossessemais ils sont des facteurs de risque liés au cancer du sein.Après la ménopause, le cycle mensuel de l’œstrogène et de la progestérone prend fin. Cependant, les glandes surrénales continuent de fabriquer de l’œstrogène afin qu’une femme conserve ses caractères sexuels (Anne et al., 2007).
En savoir plus

66 En savoir plus

L’activité physique et le cancer du sein

L’activité physique et le cancer du sein

Matériel et méthode : Etude descriptive auprès de 113 professionnels de santé comprenant médecins généralistes, gynécologues, oncologues et infirmiers en Ile-de-France par l’intermédiaire d’un questionnaire réalisé en ligne. Résultats : 100% des questionnaires étaient exploitables. Il s’est avéré que sur la totalité des professionnels de santé interrogés, seuls 69% avaient des connaissances concernant les bienfaits de l’activité physique sur le cancer du sein. Cependant, 84,9% des professionnels ont déclaré aborder le thème de l’activité physique avec leurs patientes dans une certaine mesure (tout le temps, souvent ou très peu). La majorité des professionnels de santé préconise l’activité physique à leurs patientes pour améliorer leur état physique tel que la fatigue. Néanmoins, la raison principale évoquée est l’amélioration de l’état psychologique de leurs patientes. L’étude a permis de démontrer que lorsque les professionnels de santé délivrent des informations sur les bienfaits de l’activité physique, il y a une augmentation du nombre de patientes pratiquant une activité physique.
En savoir plus

78 En savoir plus

EXPRESSION ET FONCTIONS DES GALECTINES DANS LE CANCER DU SEIN

EXPRESSION ET FONCTIONS DES GALECTINES DANS LE CANCER DU SEIN

60 histologique de sein normal par immunohistochimie en utilisant un anticorps anti-galectine-7 humain. Cette technique a révélé la spécificité de la protéine pour les cellules myoépithéliales de la glande mammaire, ainsi que sa localisation cytoplasmique et nucléaire. En contraste, aucune cellule épithéliale luminale n’exprime la galectine-7 (Figure 1 de l’annexe II). La même réaction immunohistochimique a ensuite été réalisée sur 213 carcinomes mammaires humains, à l’aide de la technique de micromatrices tissulaires. Brièvement, les micromatrices tissulaires sont confectionnées par l’insertion de biopsies en un seul bloc de paraffine. Cette technique permet l’analyse d’un très grand nombre de tissus de façon très rapide et économique. L’expression très variable de la galectine-7 dans les différents carcinomes mammaires (Figure 2 de l’annexe II) nous a révélé une spécificité pour les carcinomes de haut grade, ainsi que pour les sous-types moléculaires les plus agressifs: HER-2 positif et de phénotype basal (Tableau I de l’annexe II). Sa présence corrèle inversement avec les marqueurs de meilleur pronostic tels qu’ER, PR et GATA-3, tous associés au sous-type moléculaire luminal. De plus, toutes les patientes dont le carcinome mammaire est double positif pour HER-2 et la galectine-7 présentent des métastases ganglionnaires (Tableau 2 de l’annexe II), ce qui nous a permis d’émettre l’hypothèse suivante: le processus métastatique du cancer du sein implique la galectine-7. Pour vérifier cette hypothèse, des transfectants stables qui surexpriment la galectine-7 ont été générés à partir de deux lignées de carcinomes mammaires murins, soient les cellules 4T1 et 66c14. La présence de la galectine-7 dans les cellules 4T1, suite à leur injection dans la glande mammaire des souris BALB/c, a pour effet d’accélérer la progression métastatique aux poumons, d’augmenter le nombre de nodules pulmonaires et de diminuer la survie (Figure 3 de l’annexe II). Les cellules 66c14, lignée reconnue pour ne pas métastaser aux os, ont été injectées par voie intracardiaque. Les résultats observés sont que la surexpression de la galectine-7, dans les cellules 66c14, augmente le potentiel métastatique aux os, ainsi que la taille des lésions ostéolytiques (Figure 4 et 5 de l’annexe II). Des résultats préliminaires indiquent que la galectine-7 serait impliquée dans l’inhibition de l’apoptose (Figure 6 de l’annexe II).
En savoir plus

259 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes